Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Abonnez-vous à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche : 
Chercher
Membres  |  Mission

Forums des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l'investissement patrimonial pour s'enrichir, générer une rente et atteindre l'indépendance financière

Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions !

#1 07/04/2012 01h22 → La Baleine de Londres...

Membre
Réputation :   82 

Rigolo comme surnom pour celui qui s’attire la curiosité de Wall street wink

Le parisien a écrit :

Dans son édition de vendredi, le Wall Street Journal évoque le cas d’un trader français de JPMorgan Chase qui intriguerait les marchés financiers. Selon le quotidien financier, les prises de position massives et optimistes de cet homme, Bruno Michel Iksil, ont incité des investisseurs à en prendre le contre-pied.

Au passage, ce Français qui travaille dans la capitale britannique aurait hérité d’un surnom de la part des courtiers: «la baleine de Londres», en référence au volume de ses positions.

Source : Londres : un trader français inquiète les marchés

Hors ligne

 

#2 10/04/2012 23h49 → La Baleine de Londres...

Membre
Réputation :   57 

Trader fou, une spécialité française ?
smile

Dernière modification par Sinclair (10/04/2012 23h50)

Hors ligne

 

#3 11/04/2012 08h50 → La Baleine de Londres...

Membre
Réputation :   

De ce que j’en ai compris, ce qu’il fait est légal et il a l’aval de ses supérieur.

Ce qui est plus dérangeant, c’est qu’un homme à lui seul peut décider comment placer une somme d’une telle importance qui bouscule le comportements des autres acteurs sur le marché…

Hors ligne

 

#4 11/04/2012 09h07 → La Baleine de Londres...

Membre
Réputation :   104 

Whale investing, c’et un investissement massif, mais c’est aussi la recherche de l’ambre gris càd le sperme de baleine.
Ce que recherche la baleine de Londres par ses investissements optimistes et massif, à contre courant, c’est de récolté l’ambre gris.
Pour paraphrase John Templeton il faut investir "au paroxysme du pessimisme" et récolté quand les autres achètent.
Seul le timing de la reprise n’est pas connu, mais elle viendra et celui qui sait attendre sera un investisseur heureux.

Hors ligne

 

#5 11/04/2012 10h16 → La Baleine de Londres...

Membre
Réputation :   20 

Techniquement parlant il n’y a pas de "somme" c’est une prise de position hors-bilan.

Hors ligne

 

#6 11/04/2012 10h39 → La Baleine de Londres...

Membre
Réputation :   104 

Imbru a écrit :

De ce que j’en ai compris, ce qu’il fait est légal et il a l’aval de ses supérieur.

Ce qui est plus dérangeant, c’est qu’un homme à lui seul peut décider comment placer une somme d’une telle importance qui bouscule le comportements des autres acteurs sur le marché…

S’il a l’aval de ses superieurs, ce qui ne fait aucun doute, il n’a pu à lui seul décider comment il allait placer le pactole.

Un peu contradictoire comme message.

A+
Zeb

Hors ligne

 

#7 11/04/2012 11h25 → La Baleine de Londres...

Membre
Réputation :   20 

Encore une fois il n’a pas placé de pactole.
Il est vendeur de protection contre un risque de crédit sur des corporates nords-américains bien notés.
Il peut être amené à décaisser une partie du montant nominal de la protection vendue en cas d’événement de crédit et en fonction de la sévérité de la perte.

Hors ligne

 

#8 11/05/2012 08h49 → La Baleine de Londres...

Administrateur
Réputation :   1309 

Le figaro a écrit :

JP Morgan : un trader français fait perdre des milliards

C’est le trader français surnommé «la baleine de Londres» qui est à l’origine des pertes de 2 milliards de dollars cumulées en six semaines. Une somme qui pourrait encore grossir.

Les banques n’ont toujours pas digéré la crise financière de 2008. JP Morgan a en effet annoncé après la clôture des marchés américains de lourdes pertes de plus de 2 milliards suite à l’achat massif de produit dérivés qui avaient été à l’origine de la crise financière de 2008.

Source : Un trader français coûte des milliards à JPMorgan

Sans doute pour fêter les 4 ans de la perte de 4,82 Md€ de Jérôme Kerviel à la SG ! :-)

Hors ligne

 

#9 11/05/2012 09h15 → La Baleine de Londres...

Membre
Réputation :   25 

Bon, on se décide à séparer les banques de détail et les banques d’investissement ?

C’est fou comme la cupidité de quelques uns peut facilement remettre en cause le bien être de la très grande majorité.


Celui qui ne dispose pas des deux tiers de sa journée pour lui-même est un esclave…   Friedrich Nietzsche.

Hors ligne

 

#10 11/05/2012 09h39 → La Baleine de Londres...

Membre
Réputation :   82 

Bordel, on va passer pour des escrocs !

Hors ligne

 

#11 11/05/2012 18h52 → La Baleine de Londres...

Administrateur
Réputation :   1309 

MichelPlatini a écrit :

Bon, on se décide à séparer les banques de détail et les banques d’investissement ?

C’est fou comme la cupidité de quelques uns peut facilement remettre en cause le bien être de la très grande majorité.

Oui tout cela est lamentable.

Il suffirait de séparer les deux activités et rendre les dirigeants responsables sur leur biens propres comme dans une société en commandite et tous les pbs seraient réglés, sans besoin de régulation compliquée qui de toute façon est tjs contournée.

Les banques feraient alors un vrai contrôle des risques.

Mais là comme personne n’est vraiment responsable de rien, et bien c’est comme d’habitude.

Hors ligne

 

#12 11/05/2012 20h52 → La Baleine de Londres...

Modérateur
Réputation :   1084 

Je ne suis pas convaincu qu’il faille séparer une partie des activités des banques des autres. De toute façon, une telle séparation aurait bien du mal à être imperméable, et à être contrôlée.

Par contre, je me pose depuis quelques temps la question suivante : pourquoi n’impose-t-on pas aux banques de ne pas atteindre une taille trop importante (celle qui les rend "too big to fail") ? En effet, on empêche bien une entreprise d’en racheter une autre (ou on la force à revendre une partie des activités) si ça conduit à une perturbation trop importante de la concurrence sur certains marchés, alors pourquoi ne pas considérer la constitution d’une banque trop grosse comme dangereuse pour la concurrence (et pour la sécurité des fonds des clients, ou -pire encore- la sécurité du système) ?


Contrôlons la finance: Finance Watch  - Parrain Fortuneo: 12356125, INGDirect: ZKCYANB, Altaprofits: MP

Hors ligne

 

#13 11/05/2012 21h00 → La Baleine de Londres...

Membre
Réputation :   104 

Mais ce n’était pas comme cela aux US au début du siècle dernier ?

Il me semble avoir lu quelquechose la dessus …

A+
Zeb

Hors ligne

 

#14 11/05/2012 21h14 → La Baleine de Londres...

Membre
Réputation :   166 

Explication très pédagogique du trade de JPM ici : The Tale Of A Whale Of A Fail | Dealbreaker
(Nombreuses références à d’autres détails / analyses aussi à la fin de l’article, en particulier du FT).

Ce n’est pas mentionné dans cet article, mais je trouve très intéressant que ce soit exactement la même chose qui ait planté MS en 2007 sur des subprime. Même dynamique, même trade, perte d’ailleurs encore plus grosse. Comme quoi (1) chacun pense toujours être plus malin que les autres et (2) les marchés n’apprennent rien de leurs erreurs.

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB
Hébergé par Arcustech