Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Abonnez-vous à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche : 
Chercher
Membres  |  Mission

Forums des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l'investissement patrimonial pour s'enrichir, générer une rente et atteindre l'indépendance financière

Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions !

#1 10/03/2012 11h18 → Freeport-McMoRan : principal producteur mondial de cuivre et or

Membre
Réputation :   -6 

Freeport-McMoRan - Acheter pour 2012

Quel est votre sentiment?

Hors ligne

 

#2 10/03/2012 14h54 → Freeport-McMoRan : principal producteur mondial de cuivre et or

Modérateur
Réputation :   1077 

et le votre ?

Le principe de ce forum est l’échange, pas de poser juste des (nombreuses) questions et d’attendre des réponses.

Avez-vous un avis ? Avez-vous une analyse  ou des informations à partager ?


Contrôlons la finance: Finance Watch  - Parrain Fortuneo: 12356125, INGDirect: ZKCYANB, Altaprofits: MP

Hors ligne

 

#3 20/03/2013 15h25 → Freeport-McMoRan : principal producteur mondial de cuivre et or

Membre
Réputation :   97 

Bonjour à tous!

Petite analyse de Freeport McMoRan .

Avant tout, warning: Les sociétés minières (Rio Tinto, BHP Billiton, Freeport) sont assez volatiles, dépendant du cours des matiéres qu’elles exploitent,  fonction de l’activité économique mondiale.
Il ne s’agit pas de sociétés "tranquilles" type Kellogg chére à notre hôte…

Mais pour moi, c’est une bonne manière d’être exposé aux MP.

Freeport-McMoran Copper & Gold, comme son nom l’indique, est spécialisé dans l’exploration et l’exploitation de mines de cuivre et d’or situées notamment aux Etats-Unis, au Pérou, au Chili, en Indonésie et au Congo. Le CA par famille de produits se répartit comme suit :
- cuivre (77,8%) : cuivre raffiné et concentrés de cuivre (59,2 milliards d’onces vendues en 2011) ;
- or (11,6%) : 1,4 million d’onces vendues ;
- molybdène (6,5%) : 1,4 milliard d’onces vendues ;
- autres (4,1%).
La répartition géographique du CA est la suivante : Etats-Unis (34,4%), Japon (12%), Indonésie (10,8%), Espagne (7,9%), Suisse (5,8%), Chine (4,5%), Inde (4,2%) Chili (3,5%), Corée (2,7%), et autres (14,2%).

Analyse de la société:

Les chiffres sont issus de Morning Star ou xlsValorisation ( donc Bloomberg).
Les croissance sont calculées sur 5 ans en prenant la pente de la droite de régression linéaire.


PROFITABILITY   

Le Cash Flow from operation a diminué assez fortement en 2012, et ds le mm temps les Capex ont augmenté significativement: le FCF est donc trés faible en 2012.

FCF/Revenu >5%    Non, du au fait que le FCF est trés faible en 2012.
Operating Margin (Operating Income/sales) >15%: Oui
ROE >10 (Net income/Equity) (ou ROIC>10%): Oui, on est à 18% (critére important, cf newsletter de IH de cette semaine ;-) !)
ROA>5 (Net income/Asset)    : Oui, on est à 9%

Conclusion: société profitable dans les bonnes années ( 2008 a été catastrophique par exemple), mais a su bien passer ces 4 derniéres années.
   
GROWTH   
Revenue Growth    : Oui
Operating Income Growth    Oui
Cash Flow from Operation growth: Oui (si on considére cela en moyenne sur 5 ans, mais baisse en 2012)

Croissance "en dents de scie", activité cyclique… Mais "globalement positif"
   
FINANCIAL HEALTH   
Leverage ratio ( Asset/Equity) <3: Oui
Gearing =Debt/Equity <0,5    : Oui
Interest Coverage Ratio (EBIT/Interest expenses) >3: Oui
LT Debt/FCF <5    . Non, le FCF ayant été trés faible cette année (mais moins de 5 les 3 années précédentes)

La situation financiere me semble trés bonne pour l’instant. mais des acquisitions sont prévues 2eme trimestre 2013:
"The situation is set to change markedly following the planned acquisitions of Plains and McMoRan, which are expected to close in the second quarter of 2013."

DIVIDENDS & SHARES BUYBACK
>5 years without interruption: Non, interruption du dividende en 2009.
Growing: Le dividend croit en moyenne (quand il est distribué)
<65% FCF    & <65% Earning    : oui lpr les résultat, pas pr le FCF cette année.
Shares Outstanding ( growth <2%): peu de variation du nombre de "shares outstanding"
On est un peu sous les 4% de dividend yield, taux de distribution raisonnable.
Mais pour une société capable de supprimer son dividende une année , on ne peut pas affirmer que le dividende soit "sécurisé".

Conclusion: On n’est pas vraiment sur une société de très bonne qualité, même si elle passe globalement le test. Mais il est difficile de trouver des sociétés stables dans ce domaine…

J’ai poursuivi néanmoins l’analyse car Freeport se rapproche de ses plus bas. Le marché semble donc avoir déjà intégré toutes les incertitudes.
Mais est-il allé trop loin?

VALORISATION

Avec xlsValorisation.
Comparables: Southern Copper, Newmont Mining Corp, BHP ,Rio Tinto et AngloAmerican.
Les chiffres ont été modifiés pour tenir compte des PER négatifs.
Les multiples historiques pris sur MorningStar en supprimant les chiffres trop atypiques.
J’ai laissé le reste à l’identique.

http://www.devenir-rentier.fr/uploads/2937_freeportmcmoran.png

On est à 54/55 $ comme juste valeur.
Pour info, MorningStar donne une valo à 34$ (en baisse depuis les 40$ précedants).

A 31.5$ comme palier "graphique", on est à la fois sur des plus bas historique et en dessous de la valeur intrinséque.

A noter: Beta à 1,66. Le CMPC est à 11%, ce qui me va bien comme taux de discount car c’est aussi le taux de retour souhaité et pour une société avec une incertitude comme Freeport, je pense que c’est un taux raisonnable. Avec un taux à 12%, on est de tt façon au dessus de 31.5 comme signal d’achat.

Conclusion: pour un investissement un peu "sportif", ça peut valoir le coup de se positionner vers les 31.5$, on a une marge de sécurité par rapport à l’analyse avec xlsValorisation.

A priori, je préfère néanmoins Rio Tinto (je suis déjà investi sur cette valeur) et BHP (dans ma watchlist), qui elles aussi sont en baisse. Je ferai des analyses sur ces 2 sociétés (si j’ai le temps :-) ! je regarde plutôt Intel et MSFT en ce moment …).


L'Investisseur Individuel, mon blog orienté "Dividendes Pérennes": http://investisseur-individuel.com/

Hors ligne

 

#4 20/03/2013 16h10 → Freeport-McMoRan : principal producteur mondial de cuivre et or

Membre
Réputation :   554 

Bonjour Kohai et merci pour l’idée intéressante !

Phelps Dodge, ensuite devenu Freeport Mc Moran est reconnu pour être un investissement de qualité pour se positionner sur une reprise économique. J’ai déjà détenu plusieurs fois des parts de l’entreprise en portefeuille, et, évidemment, elle fait partie de ma watchlist… Mais la donne a quelque peu changé depuis mon dernier voyage cyclique, d’où ma question ci-dessous :

Avant de considérer une position, avez-vous une opinion par rapport à leurs dernières acquisitions, à taille très significative, qui seront financées par de la dette ?

Investor relations a écrit :

Following is a summary of the four new tranches of debt, which will have an annual aggregate weighted-average interest cost of approximately 3.9%:
                           
Description
     Amount
     Maturity

2.375% Senior Notes (1)      $1.5 Billion      Due March 15, 2018 
3.100% Senior Notes (2)      $1.0 Billion      Due March 15, 2020 
3.875% Senior Notes (3)      $2.0 Billion      Due March 15, 2023 
5.450% Senior Notes (4)      $2.0 Billion      Due March 15, 2043 
(1) Priced at 99.990% to yield 2.377%

(2) Priced at 99.962% to yield 3.106%

(3) Priced at 99.941% to yield 3.882%

(4) Priced at 99.544% to yield 5.481%

James R. Moffett, Chairman of the Board and Richard C. Adkerson, President and Chief Executive Officer said, "We are pleased to complete the financing requirements for our pending acquisitions of Plains Exploration & Production Company and McMoRan Exploration Co. on attractive terms. The combined bank and bond financings totaling $10.5 billion have a weighted average current interest cost of 3.1% and will enable us to fund the approximate $5.6 billion cash portion of the acquisitions and repay higher-cost debt of the targets upon completion of the transactions. We look forward to completing the pending acquisitions in the second quarter of 2013, and to pursuing our strategy of generating values for shareholders from our large mining and oil and gas resource position."

Il me semble qu’il y a plusieurs choses très importantes à considérer :
- La nouveau nombre d’actions diluées à la suite de l’acquisition
- Le nouveau coût des intérêts de la dette, qui doit aller ajuster le FCF
- Le nouveau "portefeuille d’activités", dont les résultats seront différents de ce qu’ils ont été dans le passé (il faut désormais analyser le business en approche somme des parties à mon avis).

Ici, vous trouverez l’annonce des deals dont on pourra facilement évaluer l’impact au bilan : http://www.reuters.com/finance/stocks/F … le/2654392

Avez-vous fait des projections à la suite de ces deals pour avoir une idée du cash flow normalisé ?

Par ailleurs, au niveau des réserves de métaux, il me semble possible de se faire une idée de ce qu’est la marge de sécurité sur actifs (en prenant les prix spot des métaux et en enlevant le coût d’extraction pour avoir le prix des réserves nettes de coûts d’extraction, et en multipliant par les quantités de métal disponibles). Eventuellement, on peut même se faire une idée de l’incidence des prix spot sur cette marge de sécurité.

Le principal avantage des mines de FCX est qu’il n’y a pas de considérations particulières à avoir sur la durée de vie des réserves, qui sont en quantité abondante (cette remarque en fera peut être sourire plus d’un, mais j’ai déjà vu des gens calculer des marges de sécurité et projeter des cash flows sur 10 ans alors qu’il n’y avait que 3 à 5 ans de réserves dans une mine : le calcul était donc quelque peu optimiste :-)).

Dernière modification par sergio8000 (20/03/2013 16h18)

Hors ligne

 

#5 20/03/2013 17h52 → Freeport-McMoRan : principal producteur mondial de cuivre et or

Membre
Réputation :   97 

Bonjour Sergio8000,

Je me suis brièvement intéressé à Freeport quand j’ai regardé les minières (c’était une des sociétés comparables lors de mon évaluation de Rio Tinto), mais je n’ai pas de recul particulier sur cette société. Comme elle n’avait pas été réellement abordée sur le forum, j’ai posté une analyse rapide.

Sergio8000 a écrit :

avez-vous une opinion par rapport à leurs dernières acquisitions, à taille très significative, qui seront financées par de la dette ?

D’une manière générale, je n’aime pas les achats significatifs qui changent la structure d’une société. Je ne suis pas en mesure de les analyser (en compétence et en temps), et cela change complètement le périmètre de la société et on ne peut plus se référer à l’historique.
Il m’est difficile d’évaluer si l’acquisition a été sur-payée ou pas.

Pour information, l’analyse de MorningStar est la suivante: d’un coté une diversification qui permet de réduire les risques, mais de l’autre un premium à payer versus l’acquisition pour un actionnaire d’actions des 3 sociétés (la mise en gras est de moi):

MorningStar a écrit :

The planned acquisitions of Plains and McMoRan make Freeport less dependent on the Chinese economy and add oil and gas exposure to what had been the closest thing to a blue-chip copper pure play. But investors easily could have obtained this diversification on their own and without paying a sizable control premium.

Et concernant la dette:

The acquisitions of Plains and McMoRan would put its balance sheet to work in a major way, collectively pushing gross debt to an anticipated $20 billion and net debt to $16 billion.

J’aurais effectivement du plus insister ds ma brève analyse sur le fait que celle-ci portait sur "l’ancienne Freeport" plus que sur ce qu’allait devenir la société après les acquisitions.
Il y a donc une énorme part d’incertitude.
Un travail complémentaire, comme vous le suggérez (projections à la suite de ces deals pour avoir une idée du cash flow normalisé) serait donc nécessaire avant de considérer une position comme vous le faites remarquer très justement !


L'Investisseur Individuel, mon blog orienté "Dividendes Pérennes": http://investisseur-individuel.com/

Hors ligne

 

#6 20/03/2013 20h05 → Freeport-McMoRan : principal producteur mondial de cuivre et or

Membre
Réputation :   554 

Si vous voulez qqs chiffres provenant d’anciennes analyses, et un avis (non éclairé) sur les acquisitions, voici qqs éléments.

Déjà, regardons le prix :
on a 954 M d’actions, et ce nombre sera de 1041 M post acquisitions. De plus, on a quelques options dehors, exerçables à 37 $, qui pourraient porter le nombre d’actions à 1073 M. Ainsi, je trouve une market cap de $ 36 milliards environ.
Je suppose, contrairement à Morningstar, que le cash n’est pas totalement libéré pour plusieurs raisons :
- Il y a du cash à l’étranger
- La compagnie a l’intention d’avoir un CAPEX de croissance pour accroître les capacités de ses mines. On peut s’attendre à un CAPEX total de 4.6 milliards en 2013 d’après la compagnie elle-même.

Ainsi, je prends pour hypothèse un endettement net à 20 milliards et mon EV est donc à 56 milliards.

--------
Les réserves :
- 116.5 milliards de pounds de cuivre, coût d’extraction d’environ 1,5 $ par pound, prix spot supérieur à 3 $ en 2012. Le prix a varié entre 0,5 et près de 4 $ au cours de la dernière décennie. Il était à 1,5 $ en 2009.
- 32.5 millions d’onces d’or, coût d’extraction inférieur à 750 $ par once pour la plupart des entreprises, et je ne trouve pas celui de FCX, donc prenons 750 $. Prix spot entre 1540 et 1800 $ de l’once en 2012. L’or a triplé depuis les années 2000.
- 3.42 milliards de pounds de molybdenum, sont le prix spot a varié entre 10.9 et 14.8 $ par pound. Aucune idée concernant le coût d’extraction.
- 321.4 millions d’onces d’argent et 0,84 milliards de pounds de cobalt, dont nous supposerons qu’ils ne valent rien par la suite (pour compenser l’incertitude sur les coûts d’extraction du molybdenum).

Ainsi, si je prends une hypothèse de cours spot à 2$ pour le cuivre sur les 10 prochaines années, de 1000 $ pour l’or, et de 10 $ pour le molybdenum, et que j’ampute la valeur spot de 75% pour prendre en comte les coûts d’extraction, on arrive à 75 milliards pour les réserves. Net de dettes, cela donne 55 milliards, contre un prix de 36 milliards pour l’entreprise.
Notons qu’on suppose que les réserves de PXP ne valent rien. Il est relativement probable qu’elles valent 10 milliards au moins d’après une estimation maison (que je trouve conservatrice), soit une valeur nette de dettes de 65 milliards.

On a donc une décôte pas trop mauvaise sur les réserves.

--------------
Capacité de génération de cash

Je n’ai pas toutes les données sur les intérêts obligataires et bancaires, parce que certains sont indéxés sur le LIBOR. Je vais supposer que les dettes totales vont coûter autour de 5% par an (même si on est a priori plus proche de 4%). Les maturités sont après 2018 pour les prêts obligataires, donc je ne pense pas qu’il y aura une crise de liquidité. Certaines maturités sont très loin dans le temps. Sous cetet hypothèse, on aurait une dépense d’intérêts d’environ 1 milliard par an.

Hors périmètre des acquisitions, j’estime que la compagnie peut génerer entre 2 et 5 milliards de cash pré-taxes pré-intérêts pour les opérations si les prix spots restent similaires à ceux d’aujourd’hui. J’estime que le CAPEX de maintenance, que la compagnie isole dans ses communiqués, est de 1.8 milliards de dollars. L’estimé de 2 milliards prend les chiffres de 2012, où la compagnie a connu des difficultés en Indonésie. Le chiffre de 5 milliards prend en compte les données de 2011, où ces problèmes n’étaient pas là et les prix spots relativement similaires.
En soustrayant les dépenses d’intérêts, on aura un FCF pré-taxes entre 1 et 4 milliards. Raisonnablement, à long terme, dans un contexte favorable, je pense qu’on sera plus proche des 4 milliards que des 1 milliards. Dans un contexte comme celui de 2009, la compagnie perdra de l’argent…

Pour intégrer les acquisitions, on peut compter 20% de contribution au FCF pré-taxes, pré-intérêts (la compagnie dit 24%), ce qui nous donnerait alors 6 milliards en pic de bénéfices. Alors, on aurait un FCF pré-taxes de 5 milliards.

Avec une EV à 56 milliards, on arriverait à un ratio EV/FCF prétaxes de 11,2, ce qui n’est pas spécialement cheap (valo légèrement supérieure à celle d’un business moyen), mais cela se ferait avec un FCF maximal, ce que je trouve pour le coup vraiment pas cheap du tout !!
En fait, on doit compter sur le fait que les investissements faits pour accroître les capacités vont augmenter la production, et apporter un levier opérationnel qui va fortement booster les bénéfices pour que ce soit cheap.

--------

Comment expliquer le discount sur les réserves et le non discount sur le FCF ?

Mon avis : En fait, je pense que l’accroissement de capacité prévu par FCX a vraiment le pouvoir de augmenter les bénéfices si le contexte de matières premières reste relativement favorable (je considère qu’il l’est aujourd’hui). En effet, si la compagnie tient ses prévisions et augmente sa production de cuivre de 40 % et arrive à réduire ses coûts d’extraction à 1,35 $, alors on va avoir un surplus de bénéfice de 3,5 milliards de dollars, soit un FCF pré-taxes de 9,5 milliards en pic de cycle. Alors, notre ratio EV/FCF serait de 5,5 dans ce contexte. Avec un ratio de 10, on aurait alors un upside relativement similaire à ce qu’on trouve en regardant les seules réserves.

Il y a tout de même une question importante à se poser à la lumière de tout ceci : est-ce que le niveau relativement favorable des commodities peut se maintenir de manière pérenne ? Si oui, pendant combien de temps ?

Je n’ai pas vraiment de réponse à ces questions. Ainsi, j’ai tendance à demander une plus grosse marge de sécurité : Mes derniers achats de FCX étaient avec de gros discounts : entre 30 et 50 $ pré-split, soit, en cours d’aujourd’hui, entre 15 et 25 $. Au vu des acquisitions, j’irai plutôt demander du 15 $ pour bien dormir vu que les acquisitions augmentent le nombre d’actions en circulation… Disons qu’à 20 $, je commencerai sans doute à réfléchir. Mais ce n’est bien sûr que mon avis :-).

Dernière modification par sergio8000 (20/03/2013 20h11)

Hors ligne

 

#7 20/03/2013 22h34 → Freeport-McMoRan : principal producteur mondial de cuivre et or

Membre
Réputation :   104 

Kohai a écrit :

Je me suis brièvement intéressé à Freeport quand j’ai regardé les minières (c’était une des sociétés comparables lors de mon évaluation de Rio Tinto), mais je n’ai pas de recul particulier sur cette société. Comme elle n’avait pas été réellement abordée sur le forum, j’ai posté une analyse rapide.

Le profiles sont très différent
RIO TINTO, grosse minière, c’est du fer, du charbon, de l’aluminium qui souffre de surproduction et de baisse de prix; alors que Freeport est spécialisée dans le cuivre, l’or, le molybdène

Hors ligne

 

#8 21/03/2013 13h00 → Freeport-McMoRan : principal producteur mondial de cuivre et or

Membre
Réputation :   194 

Merci à vous !

Je n’apporte pas grand chose dans la discussion, si ce n’est que pour une société qui extrait des commos, je trouve qu’une évaluation à partir des réserves est des plus pertinentes.

Par contre, on peut se permettre une marge de sécurité parfois réduite sur capitaux propres / capacité bénéficiaire, etc. Pour les commos, il faut en outre vraiment regarder l’évolution à long terme des cours des matières premières sous-jacentes. Et ce n’est pas une garantie qu’elles n’aillent pas plus haut (ça c’est bien) ou plus bas (ça c’est gênant).
Il faut aussi être conscient qu’il y a une sorte de levier entre la variation du cours d’une matière première et le coût de production.
Par exemple, mettons une minière qui produit à un coût de 100$ l’unité. Le prix spot de cette matière première est à 200$. La minière fait 100$ de profit par unité vendue.
Si le prix spot augmente de 50%, les profits de la minière passent à 200$, donc doublent.
Par contre, si le prix spot diminue, ne serait-ce que de 25%, les profits de la minière tombent à 50$ et sont divisés par deux.

J’attire aussi votre attention sur le fait que les réserves de Freeport McMoRan sont des réserves prouvées et probables.
Classiquement, les réserves se classent en :
- Réserves prouvées : pour faire simple, qui ont 90% de probabilité d’être exploitées, grâce aux techniques et situation économique actuels.
- Réserves probables : pour faire simple, qui ont 50% de probabilité d’être exploitées, grâce aux techniques et situation économique actuels.
- Réserves possibles : pour faire simple, qui ont entre 10 et 25% de probabilité d’être exploitées, grâce aux techniques et situation économique actuels.

Pour l’oil et gas, le compte des réserves annoncées comprend 2/3 de réserves prouvées et 1/3 probables.
Dans le dernier rapport annuel, page 34, il y a ce tableau récapitulatif des réserves prouvées et probables par minerai.
http://www.devenir-rentier.fr/uploads/960_reserve_fxp.jpg
Les teneurs en minerai sont un peu plus faibles dans les réserves probables que prouvées. Mais il y a environ 2/3 - 1/3 de matières brutes, soit à la louche, environ 25% des réserves annoncées par FCX qui sont probables et 75% prouvées.

Hors ligne

 

#9 21/03/2013 13h09 → Freeport-McMoRan : principal producteur mondial de cuivre et or

Membre
Réputation :   554 

Merci pour ce très bon complément Sylvain. Vous avez tout à fait raison d’insister sur l’importance du levier opérationnel, qui peut aller dans les deux sens. On reconnaît souvent l’importance du levier financier, mais on oublie que le levier opérationnel peut lui aussi être à double tranchant, surtout dans une industrie qui a des coûts fixes incompréssibles importants (c’est le cas ici).

Dernière modification par sergio8000 (21/03/2013 13h09)

Hors ligne

 

#10 31/08/2015 16h32 → Freeport-McMoRan : principal producteur mondial de cuivre et or

Membre
Réputation :   88 

Pour ceux qui suivent la valeur : Carl Icahn rentre sur le titre, ce qui explique "son activité" de la semaine dernière.
Carl Icahn prend 8,5 % du géant minier Freeport

Peut-être un renforcement ?

Message édité par l’équipe de modération (31/08/2015 16h51) :
- ajout de balises Url

Dernière modification par coyote (31/08/2015 16h34)

Hors ligne

 

#11 01/09/2015 10h27 → Freeport-McMoRan : principal producteur mondial de cuivre et or

Administrateur
Réputation :   1307 

Il y a aussi des tonnes d’achats d’insiders sur cette société :
http://www.devenir-rentier.fr/uploads/2_fcx-insiders.gif

Mais le bilan de Freeport-McMoRan m’a semblé beaucoup moins solide que celui de par exemple BHP Billiton et c’est ce qui m’avait dissuadé d’acheter le titre il y a quelques mois.

Mais entre temps, le cours a encore baissé et est maintenant 70% en deçà de son plus haut sur un an. Peut-être cette valorisation attractive a attiré Carl Icahn.

Hors ligne

 

#12 08/12/2015 12h33 → Freeport-McMoRan : principal producteur mondial de cuivre et or

Administrateur
Réputation :   1307 

C’est vraiment un bain de sang sur les minières…

On est passé à $7 l’action sur Freeport-McMoRan :
http://www.devenir-rentier.fr/uploads/2_fcx-20151208.gif

Hors ligne

 

#13 08/12/2015 18h16 → Freeport-McMoRan : principal producteur mondial de cuivre et or

Membre
Réputation :   218 

J’espère que M. Flores n’a pas acheté sur marge car il doit être mal en ce moment avec 13MF achetés au cours de l’année à un PRU bien supérieur au cours actuel…

En tout cas il n’a pas fait florès… Désolé elle est facile ;-)


To achieve fair investment results is easier than you think; superior results are harder than you thought

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB
Hébergé par Arcustech