Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Abonnez-vous à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche : 
Chercher
Membres  |  Mission

Forums des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l'investissement patrimonial pour s'enrichir, générer une rente et atteindre l'indépendance financière

Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions !

#201 28/06/2013 08h38 → Hériter : l'héritage est-il légitime ? (hériter)

Membre
Réputation :   90 

GoodbyLenine a écrit :

@Ricou : Je ne pense pas que vous suggériez de "taxer" un héritage comme un revenu (c’est à dire ua barème de l’IRPP). Car c’est un peu ce que certains pourraient comprendre à la lecture du début de votre message…..

Vous avez bien lu, je n’ai pas été clair
Je ne suggère pas de taxer l’héritage
Je faisais l’analogie héritage = rentrée d’argent

Merci de votre précision pour la continuité du débat


Vf = Vi . (1+ρ)α. But cash is king !

Hors ligne

 

#202 28/06/2013 10h26 → Hériter : l'héritage est-il légitime ? (hériter)

Membre
Réputation :   15 

Je ne participe pas souvent, mais je dois avouer que ce sujet me touche de près puisque je l’ai déjà vécu.
Beaucoup de choses ont déjà été dites dans cette file. J’aimerais apporter quelques éléments supplémentaires :

1/ héritage ne dit pas forcément centaines de milliers d’€ voir millions d’€ : dans le cas d’un "petit" héritage la question de la légitimité se pose-t-elle de la même façon ? Normalement oui, puisqu’on parle ici du principe même de l’héritage et non pas des montants en jeu.

Dans les faits, et d’après ce que j’ai pu lire, ce n’est pas vraiment le cas puisque les exemples généralement cités pour délégitimer l’héritage concernent des sommes très importantes permettant instantanément d’atteindre le statut de rentier (ça devient dans ce cas comparable à un gain au loto).
Je n’ai pas de chiffres à présenter mais il serait intéressant de voir quelle sont les sommes moyennes versées lors d’une succession pour confirmer ou infirmer le fait que l’héritage génère une nouvelle caste de riche sans mérites.

2/ Un point qui n’est que peu traité c’est la partie collatérale : un héritage c’est comme gagner au loto mais avec une longue série d’emmerdes en plus, en vrac : tensions familiales potentielles, aller-retours chez le notaire, évaluation et ventes de biens immobiliers (si existants), gestion administrative (prévenir tout les fournisseurs de services du décès), etc.

Dans le cas de biens immobiliers, l’actif de succession est calculé sur l’évaluation des biens au moment du décès et peut fortement varier par rapport au prix de vente final : ça été mon cas, et ça m’a couté plusieurs dizaines de milliers d’€.
Ca peut rapidement devenir problématique quand le patrimoine du défunt est constitué essentiellement d’immobilier avec peu de liquidités : à moins de vendre rapidement, les frais de succession sont généralement réglés avant la vente des biens (si elle à lieu) et peuvent être très élevés.
Tous les patrimoines ne sont pas constitués d’immobiliers mais c’était simplement pour souligner le fait qu’un héritage ce n’est pas simplement recevoir un chèque.

3/ le côté affectif : un héritage c’est de l’argent qui appartenait à des proches et qui ne peut pas être considéré comme de l’argent provenant d’une activité quelconque. Je dirais que c’est presque de l’argent "sale" dans le sens où il est fortement chargé en émotions et il génère des sentiments pas toujours simples à gérer : culpabilité, peur de le dilapider inutilement, peur de faire des erreurs de placement, mérite, etc.
Ce dernier point est évidemment très variable suivant les individus et dépend des relations que les héritiers entretenaient avec le ou les défunts.

J’espère avoir apporter quelques éléments et ne pas avoir fait trop de redites avec ce qui a déjà été mentionné ici (j’avoue ne pas avoir lu l’ensemble des 9 pages).

Dernière modification par NYBR (28/06/2013 10h27)

Hors ligne

 

#203 28/06/2013 10h39 → Hériter : l'héritage est-il légitime ? (hériter)

Membre
Réputation :   90 

NYBR

1)
Vous êtes bien lucide, notre économie Fr et ses multiples taxations sont en cause dans les montants (modestes) ces héritages (qui en sont les résultats)

2)
Dans de nombreux cas, nous sommes soumis aux regards d’autres:
N’avez-vous jamais un voisin qui s’étonne de votre nouvelle voiture, que vous partiez 2 ou 3 semaines en Vacances….
Il me semble que ce soit Français, critiquer le résultat
mais peu réalise le travail pour y arriver

3)
Le côté affectif est plus personnel à gérer

HS: Pour ma part, le plus bel héritage, ce sont les valeurs, enseignements que l’on m’a prodigué


Vf = Vi . (1+ρ)α. But cash is king !

Hors ligne

 

#204 28/06/2013 10h40 → Hériter : l'héritage est-il légitime ? (hériter)

Membre
Réputation :   16 

Emile a écrit :

Mais si il est vrai que l’héritage change la vie, ce n’est pas tant par la sécurité matérielle qu’il donne que par le chemin du mérite qu’il ôte.

Pour moi, la configuration la plus frequente n est pas celle de jean sarkozi (qui a la securite materielle et un chemin du merite ote) ni celle de Mohed Altrad (sans securite materielle initiale ni raccourcit sur le chemin du merite). Ce sont ces situations que vous semblez decrire.

Mais il me semble que vous laissez de cote la trajectoire bien plus frequente : celle des insiders outsiders. Une amie qui a grandi dans le 17eme disait : c est etonnant, tous mes amis de college ont une reussite incroyable. Quel contraste par rapport a ma ville province, qui pourtant est loin d etre la plus defavorise. Pour moi, l heritage, au dela de la securite materielle et du mertie, c est aussi un moyen pour eviter des echecs (en investissant dans des carrieres "blue ship", par opposition aux carrieres "alternext", pire que celle du compartiment C). Comme en bourse, les carriere blue ship ont un faible beta et une rentabilite positive sur le long terme, et les carrieres risquees (type FCPR) connaissent des accidents souvent terribles et une rentabilites negative. Cette opposition n est pas aussi tranchee que celle entre jean sarkozi et Moehd Altrad, mais tellement plus frequente.

Ainsi, pour moi, l heritage, au dela de la securite materielle et du merite, il offre une rente de situation. J ai du mal a savoir si elle est legale, morale ou legitime, mais le coeur du debat est pour moi cette rente (avantage concurrentiel, moat) qui est au moins deloyale.

Hors ligne

 

#205 28/06/2013 13h27 → Hériter : l'héritage est-il légitime ? (hériter)

Membre
Réputation :   16 

J’ai fait une recherche sur Google et je n’ai pas réussi de trouver les pays où l’héritage n’existe pas.
Visiblement, il existe partout dans le monde.
Donc, à mon avis, la question ne doit même pas se poser,  c’est comme réinventer la roue.
En France, d’ailleurs, c’est même interdit et impossible de déshériter un enfant.


L'argent n'a pas d'odeur, mais a partir d'un million il commence a se faire sentir. T.Bernard

Hors ligne

 

#206 28/06/2013 13h34 → Hériter : l'héritage est-il légitime ? (hériter)

Membre
Réputation :   174 

Emile a écrit :

L’héritage (qui ne s’apparente pas à autre chose que la succession royale de droit divin du moyen âge) fausse donc les choses sur deux niveaux : il attise l’injustice et l’inégalité pour ceux qui convoitent mais il ôte à l’héritier la possibilité de parcourir le chemin du pur mérite, peut-être seule possibilité du bonheur de l’homme social. Dans ces conditions, supprimer l’héritage supprimerait ces deux maux.

Vous réduisez le mérite des gens à une question d’argent, l’éducation reçue va, à mon avis, bien plus influencer l’envie de parcourir le chemin qu’un simple chèque.

Je ne peux que m’inquiéter des propos que vous écrivez et comme je l’ai déjà écrit sur ce forum, l’héritage n’est pas le seul facteur d’inégalité entre les personnes.

Supprimer l’héritage et vous supprimerez l’envie d’avancer pour beaucoup de personnes ce qui ne fera que rétrograder l’ensemble de la population.

Supprimer l’héritage et vous constaterez d’autres inégalités, alors après que supprime-t-on? Les beaux, les intelligents, les sains de corps, les adeptes de certaines religions?
A vouloir faire le bonheur des gens malgré eux, cela finit systématiquement dans le sang.

Ce qui me fait le plus peur, c’est que vous avez vraiment l’air de penser ce que vous écrivez…


«Voir c’est savoir, vouloir c’est pouvoir, oser c’est avoir. »Alfred De MUSSET

Hors ligne

 

#207 28/06/2013 14h15 → Hériter : l'héritage est-il légitime ? (hériter)

Membre
Réputation :   87 

Emile a écrit :
Connaître la vraie valeur des choses me semble essentielle et la perte de cette connaissance semble bien être ce qui fait courir la planète à sa perte

En quoi l’héritage a à voir avec la connaissance de la valeur des choses? n’est-ce pas une vision "réductrice" de l’éducation des enfants, par les parents, à la connaissance de la valeur des choses ?
N’est-ce pas une partie, du rôle / devoir / responsabilité des parents de savoir inculquer la valeur des choses à ses enfants (ie "l’éducation")?. Connaître la valeur des choses n’est pas fonction d’une somme d’argent, de l’héritage, mais de la façon dont vous avez été éduqué et des expériences de vie auxquelles vous êtes confronté.

J’ai bien observé autour de moi des personnes modestes, qui se sont "faites" toutes seules, être bien plus heureuses et fières  que des jeunes riches, propriétaires à 30 ou 40 ans, ou autres personnes aisées en mal de vivre, blasées et que rien ne semble satisfaire

N’est-ce pas caricatural ? vous pourriez également observer le contraire (ou d’autres peuvent observer le contraire). Les personnes dites "riches" ne sont pas toutes blasées et insatisfaites.

Comme vous le dites, les personnes "modestes" peuvent être "fieres" et "heureuses" de "faire / réussir" sa vie, matériellement (et sans doute de pouvoir léguer quelque chose à leur descendance - en conséquence) ;
Tout comme les personnes bénéficiant d’un héritage peuvent aussi être "fières et "heureuses" de continuer à faire fructifier ce patrimoine (non crée par leur travail) pour le transmettre également et ainsi, sans doute, contribuer, ou bien espérer contribuer, à l’aisance matérielle, autant que faire ce peu, de leurs enfants (cette aisance matérielle n’étant en rien un gage de bonheur comme vous le dites mais permettra, peut être, aux enfants d’éviter certaines turpitudes de la vie).

Dernière modification par BearBullCarpeDiem (28/06/2013 15h07)


Parrainage : Boursorama

Hors ligne

 

#208 28/06/2013 16h10 → Hériter : l'héritage est-il légitime ? (hériter)

Membre
Réputation :   20 

J’ose espérer que l’héritage est plus qu’une simple affaire d’argent

Je considère que ma famille ma transmis plus que de l’argent (des valeurs et de expériences)

J’espère que je vais apprendre à mes enfants quelques "trucs" sur la vie (même si c’est pas gagné)

Faut il sur un prétexte égalitaire faire du nivellement par le bas ?
la femme de mon meilleur ami est d’origine anglaise et sa fille de 4ans est bilingue alors que la mienne parle bêtement une seule langue, est-ce juste ou est-ce légitime ?
L’information étant une donnée quantifiable et monétisable faut il aussi prévoir une limitation à l’héritage des informations transmises ?

J’admire beaucoup l’analogie de l’alpiniste car c’est vrai que le chemin parcouru a son importance (plus que le point d’arrivé)
le fait de supprimer l’héritage n’est il pas un moyen de supprimer une partie de la fin du parcours.
(D’ailleurs le fait de gagner au Loto est il légitime ?)

Effectivement, mes enfants n’ont rien fait pour mériter l’héritage qu’ils vont recevoir/subir
Mais dans le monde actuel qui se déshumanise, je me pose beaucoup de question sur leurs avenirs
et une partie de mon "bonheur" vient du fait que je me dis que malgré l’état du monde je pourrais les aider a s’en sortir

De plus j’ai énormément de mal à imaginer une solution alternative viable (ou irai l’argent qui le gérerais,et  finalement comment les gens qui gère ce surplus d’argent serait choisit ?)
mais je manque surement d’imagination et je dois être une brin trop cynique

Hors ligne

 

#209 28/06/2013 18h09 → Hériter : l'héritage est-il légitime ? (hériter)

Membre
Réputation :   421 

« Il y a en effet une passion mâle et légitime pour l’égalité qui excite les hommes à vouloir être tous forts et estimés. Cette passion tend à élever les petits au rang des grands ; mais il se rencontre aussi dans le cœur humain un goût dépravé pour l’égalité, qui porte les faibles à vouloir attirer les forts à leur niveau, et qui réduit les hommes à préférer l’égalité dans la servitude à l’inégalité dans la liberté. »
— Alexis de Tocqueville - De la démocratie en Amérique, T. I, première partie, chap. III (Vrin)


Le pouvoir doit se définir par la possibilité d'en abuser

Hors ligne

 

#210 29/06/2013 12h54 → Hériter : l'héritage est-il légitime ? (hériter)

Membre
Réputation :   

bifidus a écrit :

« Il y a en effet une passion mâle et légitime pour l’égalité qui excite les hommes à vouloir être tous forts et estimés. Cette passion tend à élever les petits au rang des grands ; mais il se rencontre aussi dans le cœur humain un goût dépravé pour l’égalité, qui porte les faibles à vouloir attirer les forts à leur niveau, et qui réduit les hommes à préférer l’égalité dans la servitude à l’inégalité dans la liberté. »
— Alexis de Tocqueville - De la démocratie en Amérique, T. I, première partie, chap. III (Vrin)

Je transformerais la fin : "…et qui force les grands à préférer l’inégalité dans la liberté à l’égalité dans la servitude." (les petits dépendants généralement des grands qui sont libres).

Mais je ne suis absolument pas contre l’inégalité si elle est naturelle; chacun a la possibilité de mériter plus qu’un autre par son travail, son chemin, au cours de sa vie. La richesse n’est pas forcément le but, ni l’égalité des richesses entre les hommes.
Je ne parle donc pas des autres inégalités naturelles (physique, intelligence..) qui d’une part, ne rentrent pas dans notre sujet et d’autre part, qui sont basés sur des critères non objectifs décidés par une société actuelle (qu’est-ce que la beauté, l’intelligence ?).

S’il est vrai que l’éducation est essentielle et dépasse tout, il n’en demeure pas moins évident que généralement, les "gosses de riche" (sans être insultant), ne sont pas éduqués dans les mêmes valeurs et qu’il y a très peu de chance qu’ils ne reproduisent pas eux-même cette éducation de génération en génération. Un enfant riche partira systématiquement en vacances par exemple et son rapport avec les choses en général ainsi que son expérience vécue sera toute autre, l’éducation n’aura rien à voir là-dedans.
Ce qui ne veut pas dire non plus que les pauvres soient nécessairement bien éduqués.

La valeur des choses, on la connaît si on les acquiert par soi-même; je ne la réduit pas à l’argent c’est l’argent qui la réduit.

Remonter à l’Antiquité pour dire que les choses on toujours été ainsi ne me semble pas pertinent : les hommes étaient les mêmes dans leur fond mais le monde bien différent.

L’argent serait redistribué aux services publics. Mais la véritable utopie et le vrai problème est de trouver en effet, un jour, un état qui gouverne sans corruption et avec intelligence.
Aujourd’hui la corruption est omniprésente et les innombrables ponctions que subit le peuple "disparaît" en grande partie de diverses manières et l’argent du peuple ne va pas dans les bonnes poches.

Dernière modification par Emile (29/06/2013 12h58)

Hors ligne

 

#211 30/06/2013 18h34 → Hériter : l'héritage est-il légitime ? (hériter)

Membre
Réputation :   174 

Si vous souhaitez réduire le débat sur le seul thème de l’héritage…

Alors regardons l’espérance de vie dans nos sociétés et constatons que la majorité des héritiers ont dépassé la quarantaine (voire la cinquantaine). Si ils n’ont pas eu envie de faire leur chemin de vie avant, croyez-vous sincèrement que l’héritage à cet âge va modifier leur envie d’avancer?

Si vous pensez réellement qu’une perspective d’héritage dans vingt trente ans change le comportement d’un jeune de vingt ans, nous ne pourrons pas être d’accord.
Je redis ce qu j’ai déjà dit ici, votre vision liberticide du droit de chacun de disposer de ses biens comme il l’entend à sa mort me fait peur par la succession d’étape qu’elle amènera par la suite.

Supprimer une liberté au nom de l’égalité me fait entendre le râle des dizaines de millions de morts du siècle passé. J’’espère pour vous que vous les entendez encore.

Carpediem


«Voir c’est savoir, vouloir c’est pouvoir, oser c’est avoir. »Alfred De MUSSET

Hors ligne

 

#212 03/07/2013 10h47 → Hériter : l'héritage est-il légitime ? (hériter)

Membre
Réputation :   

Par héritage j’entends la transmission des richesses, des biens, propriétés, entreprises etc…et elle se fait largement avant une succession par décès.
Il y a donc bien de nombreux jeunes propriétaires et de jeunes rentiers dont les orientations professionnelles et le travail, s’il y en a, n’ont pas pour objectif premier de subvenir aux besoins de la nécessité ou de devenir propriétaire.

Hors ligne

 

#213 03/07/2013 14h10 → Hériter : l'héritage est-il légitime ? (hériter)

Membre
Réputation :   174 

Emile a écrit :

Par héritage j’entends la transmission des richesses, des biens, propriétés, entreprises etc…et elle se fait largement avant une succession par décès.
Il y a donc bien de nombreux jeunes propriétaires et de jeunes rentiers dont les orientations professionnelles et le travail, s’il y en a, n’ont pas pour objectif premier de subvenir aux besoins de la nécessité ou de devenir propriétaire.

Quand vous dîtes nombreux, je serai curieux de savoir le % de la classe d’âge concernée. Les cas de parents se séparant de leurs avoirs au profit de leurs enfants de leur vivant reste cantonné à quelques grosses fortunes et pas à la majorité des héritiers.

La transmission, par exemple d’une entreprise se fait à l’âge de la retraite de son propriétaire et rarement avant ses 65 ans donc vers 30-35 ans pour l’héritier. Désolé, mais l’éducation et l’envie de construire son chemin sont arrivées avant cette transmission.

Après, si l’enrichissement brutal d’une infime minorité de la population vous choque ne vous trompez pas de cible et proposez plutôt d’interdire les jeux de hasard ou les jeux télé au-delà d’un certain montant de gains.

Visiblement, la suppression d’une liberté ne vous dérange pas aussi je conserverai l’une des miennes en ne débattant plus.


«Voir c’est savoir, vouloir c’est pouvoir, oser c’est avoir. »Alfred De MUSSET

Hors ligne

 

#214 03/07/2013 20h45 → Hériter : l'héritage est-il légitime ? (hériter)

Membre
Réputation :   

Quand je regarde autour de moi, dans mon coin de France plutôt rural, je vois beaucoup de gens du même âge et même moins qui travaillent comme moi et pas plus, qui ont un salaire identique et même surtout inférieur et qui ont beaucoup plus. On ne parle pas ici des quelques grosses fortunes, loin de là.
Cette simple observation a engendré ma réflexion car il est évident que ce surplus ne provient pas de leur travail. Donc héritage ou pas, l’argent ne tombant pas du ciel…

J’ai sans doute des difficultés à montrer le fond de ma pensée : il ne s’agit pas de jalousie, je ne veux ériger aucune vérité, j’aime à être réfuté pour avancer dans mes questions. Dommage que vous vous ôtez vous-même, Carpediem, la liberté de nourrir le débat.
Je ne comprends rien à l’économie, mais je connais très bien les lois naturelles et universelles qui régissent inéluctablement le monde. Et il me semble bien que les lois de l’argent y échappent et à mon avis tout le problème vient de là.

A défaut de vérité, je suis naturellement porté par la sagesse et le bon sens.

Ainsi je termine par quelques questions :

Quand l’esclavage a été aboli, n’as t-on pas privé à quelques-uns et même à beaucoup la liberté d’en jouir ?
L’abolition des privilèges n’a t-il point cruellement privé la liberté des nobles de ne presque rien payer ?
Si oui, pourquoi ? Ne serait-ce pas pour l’intérêt du plus grand nombre ?
La société ne doit-elle pas fonctionner pour l’intérêt général ?

L’héritage et la transmission des richesses, de quelques-uns ou de beaucoup, est-il en faveur de l’intérêt général ?
Quelle liberté ? Celle d’une minorité qui spécule et qui croit faire tourner le monde avec de l’argent ou celle du peuple qui travaille ?

Dernière modification par Emile (03/07/2013 21h18)

Hors ligne

 

#215 04/07/2013 02h54 → Hériter : l'héritage est-il légitime ? (hériter)

Modérateur
Réputation :   1084 

L’intérêt général ne serait pas forcément bien servi en supprimant l’héritage, car ça diminuerait la motivation de certains à créer des richesses (création qui est dans l’intérêt général), voire motiverait des fraudes de contournement (de ce que certains considèreraient comme une confiscation illégitime, réduisant l’acceptation des règles/lois, ce qui serait aussi contraire à l’intérêt général). La taxation des successions (et des donations) permet déjà à l’état de récupérer une partie des montants concernés, et il est sans doute dans l’intérêt général d’en prélever une partie, mais par trop non plus. 

Vous répétez des clichés ("Quelle liberté ? Celle d’une minorité qui spécule et qui croit faire tourner le monde avec de l’argent ou celle du peuple qui travaille ?" qui donnent peu envie de débattre avec vous. Vous croyez vraiment qu’il n’y a aucune utilité (dans l’intérêt général) à s’occuper de l’argent ? Bien entendu, comme dans bien d’autres choses, et comme la langue d’Esope, il y a des mauvais usages qui deviennent moins utiles.


Contrôlons la finance: Finance Watch  - Parrain Fortuneo: 12356125, INGDirect: ZKCYANB, Altaprofits: MP

En ligne

 

#216 04/07/2013 07h57 → Hériter : l'héritage est-il légitime ? (hériter)

Membre
Réputation :   421 

Emile a écrit :

Je ne comprends rien à l’économie, mais je connais très bien les lois naturelles et universelles qui régissent inéluctablement le monde. Et il me semble bien que les lois de l’argent y échappent et à mon avis tout le problème vient de là.

Alors vous devriez savoir que la nature est profondément inégalitaire, que la conservation de l’espèce passe par la lutte pour sélectionner le plus fort.
L’adaptation génétique indispensable est elle même soumise aux lois du hasard. Les lois de l’argent ne sont pas différentes, juste plus civilisées (il vaut mieux dominer économiquement que massacrer non ?)

Avant le plus fort était plus grand, maintenant il peut etre plus intelligent, débrouillard ou avoir un bel héritage. Je ne vois pas en quoi il y a plus de mérite de naître avec un héritage que de naître débrouillard.
Par contre quand vous naissez en France ou dans un bidonville de Bombay vous n’avez pas du tout les mêmes chances dans la vie… C’est comme ca.

Les expériences de sociétés égalitaires ont toutes tournées à la catastrophe car elles allaient à l’encontre des lois de la nature. De toute facon les gens admirent les puissants et en ont besoin.

Qu’est-ce qu’on s’emmerde dans une société égalitaire (avez vous connus les Pays de l’Est ?) !

Etre développé c’est éviter que des gens meurent de faim, pas que des gens s’enrichissent. En ce sens les bidonvilles de Bombay me dérangent beaucoup plus que les prolétaires francais qui regardent TF1.

Et pourtant j’ai l’impression qu’il y a beaucoup plus de foi en la vie dans les bidonvilles de Bombay que chez le français moyen.


Le pouvoir doit se définir par la possibilité d'en abuser

Hors ligne

 

#217 04/07/2013 08h43 → Hériter : l'héritage est-il légitime ? (hériter)

Membre
Réputation :   90 

@ Emile
Je rejoins bifidus,

et citerai Charles J. Sykes avec une des des 50 choses que les enfants n’apprendrons pas à l’école:

1. Life is not fair. Get used to it.
Traduction: La vie n’est pas juste. Habituez-vous-y.

Dernière modification par Ricou (04/07/2013 08h44)


Vf = Vi . (1+ρ)α. But cash is king !

Hors ligne

 

#218 04/07/2013 08h57 → Hériter : l'héritage est-il légitime ? (hériter)

Membre
Réputation :   61 

Emile a écrit :

Quand je regarde autour de moi, dans mon coin de France plutôt rural, je vois beaucoup de gens du même âge et même moins qui travaillent comme moi et pas plus, qui ont un salaire identique et même surtout inférieur et qui ont beaucoup plus.

Tout dépend du prisme avec lequel vous regardez autour de vous.
Avec le même travail, le même revenu et en vivant dans le même coin reculé, les modes de vie et de consommation peuvent être extrêmement variés, certains consommant, d’autres épargnant, d’autres encore investissant… ou faisant les 3 à la fois…

Je n’ai pour ma part jamais hérité de rien et ne suis envieux de personne. Si seulement dans notre beau pays on pouvait s’occuper un peu moins de ses voisins et se démener un peu plus…

Hors ligne

 

#219 04/07/2013 12h47 → Hériter : l'héritage est-il légitime ? (hériter)

Membre
Réputation :   20 

Si vous avez 5 minutes je vous invite à lire cet article que j’ai moi même découvert hier

Faut-il défendre ou taxer les 1% les plus riches ? | Captain Economics

Ce n’est pas exactement dans le sujet mais les thèmes sur la légitimité de l’argent sont évoqué et pourront vous donner des pistes de réflexions

Hors ligne

 

#220 04/07/2013 23h28 → Hériter : l'héritage est-il légitime ? (hériter)

Membre
Réputation :   60 

bifidus a écrit :

Et pourtant j’ai l’impression qu’il y a beaucoup plus de foi en la vie dans les bidonvilles de Bombay que chez le français moyen.

Et selon vous quelles peuvent être les conséquences économiques de cette absence de "foi dans la vie"?

Hors ligne

 

#221 05/07/2013 10h29 → Hériter : l'héritage est-il légitime ? (hériter)

Membre
Réputation :   421 

Absolument aucune conséquence… Cette foi dans la vie repose en grande partie sur une acceptation passive de son karma. Mais ca fait longtemps que je ne suis pas retourné en Inde, peut être est-ce en train d’évoluer…


Le pouvoir doit se définir par la possibilité d'en abuser

Hors ligne

 

#222 05/07/2013 11h45 → Hériter : l'héritage est-il légitime ? (hériter)

Membre
Réputation :   51 

Point très intéressant cité par notre ami bifidius : le fait que si l’on nait en France ou à Bombay on a pas le meme héritage.

Il serait effectivement intéressant de pricer la valeur d’une citoyenneté d’un pays comme la France, nationalité qui constitue un héritage par les droits qu’elle accorde à son détenteur.

D’autre nationalité comme le qatar ou koweit ont une valeur marchande encore plus colossale.

C’est d’ailleurs pour ça que les petites gens qui n’ont à léguer à leurs enfants qu’une nationalité sont généralement contre une importante immigration car il s’agit de leur seul bien. A contrario quand on a un important patrimoine on peut se permettre d’etre plus indifférent à cette immigration.

Hors ligne

 

#223 05/07/2013 14h58 → Hériter : l'héritage est-il légitime ? (hériter)

Membre
Réputation :   60 

Intéressante réflexion.

Mais il y a certainement aussi l’aspect culturel : la richesse influence la culture donc assez souvent l’attirance pour le cosmopolitisme ; pas tout le temps cependant : je pense à la Scandinavie (voire même au Japon), où le niveau de vie est élevé et où pourtant on est réticent à une immigration excessive.

Egalement, dans l’autre sens, tous les pays n’ont pas la même tendance à émigrer. Par exemple en France cette tendance semble faible. Est-ce lié à l’ "héritage" selon votre définition? (droits, avantages)

Hors ligne

 

#224 11/07/2013 16h15 → Hériter : l'héritage est-il légitime ? (hériter)

Membre
Réputation :   51 

Le probleme n’est pas tant l’immigration en valeur absolue que le mix de l’immigration. Dans ma ville de banlieue parisienne il y’a beaucoup d’expats ou de résidence d’ambassadeurs et je n’ai jamais entendu qui que ce soit s’en plaindre. Ils y’a meme plusieurs hôpitaux ou écoles qui leur sont plus ou moins réservés ou en tout cas dédiés.

Le plus grand tort des immigrés si je puis dire c’est d’etre pauvre et donc d’etre en compétition avec les pauvres qui ont "hérités" d’un passeport français pour l’aide sociale.
Un peu comme les enfants d’un premier mariage s’oppose à la nouvelle belle mere pour le partage de la fortune familiale :-)

Hors ligne

 

#225 28/05/2014 01h26 → Hériter : l'héritage est-il légitime ? (hériter)

Modérateur
Réputation :   1084 

Je ne souhaite pas ranimer un débat, mais juste apporter quelques informations (extraites du Chapitre 11 du livre Le Capital au XXIè siècle, dont on trouve des extraits, et tous les tableaux et graphiques sur Thomas Piketty - capital21c) relatives à l’héritage.

1) Part du patrimoine (en France) provenant de l’héritage :
http://www.devenir-rentier.fr/uploads/323_capture117.jpg

2) Pour être nantis, vaut-il mieux se former et travailler, ou juste épouser une dot ?
   (1 sur l’ordonnée = revenu moyen des 50% les moins bien payés, soit 15 k€ actuels)http://www.devenir-rentier.fr/uploads/323_capturer1110.jpg

3) Les Inégalités devant l’héritage 
http://www.devenir-rentier.fr/uploads/323_capturer1111.jpg

La situation qu’on a vécu au milieu de 20ème siècle, où l’impact de l’héritage était limité, déterminant bien moins la richesse d’une personne que le fruit de son travail, semble avoir été une anomalie de l’histoire.
En prolongeant les tendances actuelles, on devrait voir au 21ème siècle l’héritage redevenir le facteur dominant (même si les héritages sont moins gros en moyennes que ceux d’avant 1900, avec l’émergence d’une "classe moyenne" de détenteur de capital).

Il n’est pas sur que ce soit très compatible avec la notion de méritocratie généralement mise en avant dans nos démocraties….


Contrôlons la finance: Finance Watch  - Parrain Fortuneo: 12356125, INGDirect: ZKCYANB, Altaprofits: MP

En ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB
Hébergé par Arcustech