Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Abonnez-vous à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche : 
Chercher
Membres  |  Mission

Forums des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l'investissement patrimonial pour s'enrichir, générer une rente et atteindre l'indépendance financière

Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions !

#26 27/02/2012 11h34 → Hériter : l'héritage est-il légitime ? (hériter)

Membre
Réputation :   12 

Je suis d’accord avec Frankymal

Pour moi, la plus grande inégalité dans la vie n’est pas au niveau de l’héritage financier mais au niveau de l’héritage génétique.
Si vous naissez avec un terrain génétique de type cholesterol + diabète, votre espérance de vie est scientifiquement bien moins élevée que les autres.
Dans ce cas, pourquoi demander à cette personne de travailler aussi longtemps que les autres sachant qu’elle mourra certainement plus tôt, voire bien avant sa retraite, ou tout du moins fortement diminuée (AVC, paralysie, amputation, etc).
Faut-il prévoir une solidarité nationale pour compenser cette injustice ?
Très honnêtement, mieux vaut être pauvre en France mais une santé en béton avec un bon génome plutôt qu’être riche héritier avec une santé "génétiquement" programmée pour se détériorer au fil des ans (le seul remède étant alors de ralentir au mieux la maladie)
Et pourtant je parle ici de maladies relativement courantes : le cholesterol et le diabète.

Je souhaite revenir au sujet initial par rapport au patrimoine financier et la suppression pure et simple des héritages.
Je pense que pour l’individu ce serait certainement un bienfait qui conduirait à "travailler moins pour profiter plus" au lieu de courir après l’argent. L’individu serait me semble-t-il bien plus heureux dans sa vie.
Cela amène néanmoins quelques problèmes dont voici quelques exemples :
- comment retenir en France un "cerveau" qui vient d’être diplômé et promis à un brillant avenir ? mettez-vous en place une exit tax sur ses compétences, son patrimoine étant pour l’instant inexistant ?
- comment inciter les hauts-revenus à travailler aussi longtemps que les autres et continuer à créer de la richesse même si leur capital est suffisamment élevé pour profiter du reste de leur vie ? Je pense par exemple aux médecins. J’ai crû comprendre qu’il y a une pénurie de médecins. Les obligez-vous à continuer à travailler ?
- certains citoyens seraient incités par votre système à travailler moins (ce qui je le répète serait sans doute un bienfait pour l’individu). néanmoins, par qui les remplacez-vous quand ils décident d’arrêter de travailler de façon anticipée ? une réponse serait d’inciter fortement l’immigration. Je pense encore une fois aux médecins. Votre système n’existe pas encore, et pourtant nous devons aller chercher de plus en plus de médecins en Roumanie du fait des deserts médicaux. Est-ce la voie à suivre dans votre système ?
- pensez-vous réellement que la taxe sur l’héritage permettra d’alléger toutes les autres taxes ? Je pense au contraire que votre système incitera les citoyens à terminer leur vie avec zéro euro de patrimoine. La recette fiscale pour l’Etat ne serait donc certainement pas aussi élevée que vous le pensez.
- par quoi remplacez-vous les business-angels qui investissent leur argent pour le faire fructifier alors qu’ils en ont a priori bien assez pour terminer leur vie tranquillement ? L’Etat prend-il le relais ? L’Etat utilisera-t-il cet argent aussi intelligemment bien que cela ne soit pas le sien ?
- gardez-vous le capitalisme dans votre système ? si oui, les français étant de moins en moins incités à être actionnaires des entreprises de leur pays, cela signifie que nous les laissons aux actionnaires étrangers ? quel impact sur la gestion à long terme et le bien-être des salariés français ?
- comment cela se passerait-il avec nos voisins européens ?

Hors ligne

 

#27 27/02/2012 11h34 → Hériter : l'héritage est-il légitime ? (hériter)

Membre
Réputation :   224 

Il faut aussi dire que l’argent transmis a quand même déjà été taxé. Si je transmets à mes enfants 300k€ issus de la vente d’un investissement locatif, j’aurai déjà payé un impôt sur la plus value dessus. Si je transmets des fonds issus de placements en actions, pareil… Donc taxer encore une fois n’est pas acceptable.

Et puis si on fait ca en France, que va-t-il se passer? Les grandes fortunes iront ailleurs! On perds déjà beaucoup de riches à cause de l’ISF, là ça serait la fuite généralisée! La France deviendrai un beau pays égalitaire peuplé de pauvres, de chomeurs, de rmistes, de SDF… liberté, égalité, fraternité, pauvreté…


Left the Rat Race in 2013

Hors ligne

 

#28 27/02/2012 11h38 → Hériter : l'héritage est-il légitime ? (hériter)

Membre
Réputation :   12 

Golliwogg a écrit :

Il est légitime de considérer la redistribution sous l’angle de l’argent uniquement.

Je ne vois pas pourquoi seul l’argent serait le critère de redistribution. Il est possible aujourd’hui à partir d’une prise de sang de calculer votre espérance de vie.
Si vous avez la malchance d’avoir hérité du mauvais gène, pourquoi n’y aurait-il pas redistribution ? que ce soit sous une forme financière ou plus logiquement un nombre d’années de travail dû à la société plus ou moins élevé en fonction de votre espérance de vie.

Hors ligne

 

#29 27/02/2012 11h44 → Hériter : l'héritage est-il légitime ? (hériter)

Membre
Réputation :   317 

On travaille pour constituer un patrimoine , avoir de l’argent etc ….

Mais on serait la motivation si l’ensemble de biens et liquidités acquises partaient en totalité à l’état ?

Cela revient à une société de non possédant , qui irait acheter un bien pour le louer si au final tout repart dans les caisses de l’état ?

Cela à une société collectiviste où l’ensemble des richesses sont mises en communs pour le bien de tous , ce n’est pas le mode de fonctionnement actuel en France.

Qu’en est il des industriels qui ont bati des entreprises , des sociétés est-ce qu’elle doivent être céder à l’état au décès de la personne ??

Comment voulez vous que les gens soient motivés si au final rien ne se transmet ?

Comme l’a indiqué ZX-6R , il y a déjà des taxes ( impôts , CSG , succession ) , que les gens ne soient pas égaux à la naissance c’est un fait tant au niveau intellectuel , physique , fortune etc ….
Les droits de succession , les impôts DEVRAIENT être là pour corriger et mieux répartir la richesse

Par contre on ne peux pas demander de tout donner à l’état sinon c’est la démobilisation pour le travail , l’investissement et la fuite vers l’étranger

Philippe


Investisseur immobilier Rentier en 2016 Bailleurs sur Nîmes et Béziers , mutualisons les locataires

Hors ligne

 

#30 27/02/2012 11h58 → Hériter : l'héritage est-il légitime ? (hériter)

Membre
Réputation :   43 

Réponses en gras dans la citation :

pug a écrit :

- comment retenir en France un "cerveau" qui vient d’être diplômé et promis à un brillant avenir ? mettez-vous en place une exit tax sur ses compétences, son patrimoine étant pour l’instant inexistant ?
Je ne sais pas, mais c’est clair qu’un tel système serait bien plus efficace s’il était mondial…

- comment inciter les hauts-revenus à travailler aussi longtemps que les autres et continuer à créer de la richesse même si leur capital est suffisamment élevé pour profiter du reste de leur vie ? Je pense par exemple aux médecins. J’ai crû comprendre qu’il y a une pénurie de médecins. Les obligez-vous à continuer à travailler ?
Je pense quand même que le problème fortement majoritaire à l’heure actuel est exactement l’inverse : des secteurs bouchés, difficulté à trouver une place dans la société. Ca n’en sera donc que mieux dans la plupart des cas.

- certains citoyens seraient incités par votre système à travailler moins (ce qui je le répète serait sans doute un bienfait pour l’individu). néanmoins, par qui les remplacez-vous quand ils décident d’arrêter de travailler de façon anticipée ? une réponse serait d’inciter fortement l’immigration. Je pense encore une fois aux médecins. Votre système n’existe pas encore, et pourtant nous devons aller chercher de plus en plus de médecins en Roumanie du fait des deserts médicaux. Est-ce la voie à suivre dans votre système ?
idem

- pensez-vous réellement que la taxe sur l’héritage permettra d’alléger toutes les autres taxes ? Je pense au contraire que votre système incitera les citoyens à terminer leur vie avec zéro euro de patrimoine. La recette fiscale pour l’Etat ne serait donc certainement pas aussi élevée que vous le pensez.
L’Etat, à taxes égales à aujourd’hui, recevrait beaucoup plus de TVA, un peu moins d’impôt sur le revenu, et beaucoup moins d’impôt sur le patrimoine. Encore une fois, 1€ est 1€, peu importe où on le prend et où on le met, il y aura toujours 1€.

- par quoi remplacez-vous les business-angels qui investissent leur argent pour le faire fructifier alors qu’ils en ont a priori bien assez pour terminer leur vie tranquillement ? L’Etat prend-il le relais ? L’Etat utilisera-t-il cet argent aussi intelligemment bien que cela ne soit pas le sien ?
Je n’imagine pas que l’Etat doive assumer ce genre de fonction. L’actif est simplement revendu à "l’héritier" s’il souhaite le conserver, ou sinon à un autre investisseur ou liquidé. Comme l’exemple que j’avais donné sur la transmission d’une maison. D’ailleurs on est bien parfois dans ce cas de figure, où les droits de successions obligent l’héritier à "racheter" une partie du bien pour avoir le droit de le conserver.

- gardez-vous le capitalisme dans votre système ? si oui, les français étant de moins en moins incités à être actionnaires des entreprises de leur pays, cela signifie que nous les laissons aux actionnaires étrangers ? quel impact sur la gestion à long terme et le bien-être des salariés français ?
Cela ne remet pas tellement en cause le capitalisme. Cela aurait probablement pour conséquence que les entreprises seraient alors détenues par une foultitude d’actionnaires, et non quelques actionnaires majoritaires comme aujourd’hui. Cela pourrait amener à des difficulté de gestion, j’admets.

- comment cela se passerait-il avec nos voisins européens ?
Comme dit plus haut, ce serait mieux si un tel système était mondial.

Dernière modification par Golliwogg (27/02/2012 12h18)

Hors ligne

 

#31 27/02/2012 12h03 → Hériter : l'héritage est-il légitime ? (hériter)

Membre
Réputation :   43 

pug a écrit :

Si vous avez la malchance d’avoir hérité du mauvais gène, pourquoi n’y aurait-il pas redistribution ? que ce soit sous une forme financière ou plus logiquement un nombre d’années de travail dû à la société plus ou moins élevé en fonction de votre espérance de vie.

Alors soit, pourquoi ne pas y réfléchir également, c’est vrai. Mais la question est moins pertinente et je vais vous dire pourquoi : parce que ces inégalités ne s’accumulent pas. L’argent s’accumule inexorablement (loi de Pareto), la santé ou la beauté non ! A la rigueur, ca se transmet (et encore, le hasard du brassage génétique ne permet rien de prédire), mais ça ne s’accumule pas ! Il n’y a donc pas tellement lieu de chercher à redistribuer outre mesure dans le sens où on ne risque pas d’opposer des "dynasties de beaux" à des "dynasties de laids" big_smile
Cet homme est beau, certes, mais son fils a presque autant de chances d’être laid que beau. On ne peut pas en dire autant pour les riches !

Dernière modification par Golliwogg (27/02/2012 12h16)

Hors ligne

 

#32 27/02/2012 12h04 → Hériter : l'héritage est-il légitime ? (hériter)

Membre
Réputation :   82 

L’inégalité est intrinsèque à la vie (humaine ou pas ).

Ce qu’il faut, ce n’est pas tenter de réduire cette inégalité par des mesures coercitives, mais permettre à tous, quels que soient leurs origines et leur milieu social, à franchir les strates de la société. Et la France, quoiqu’on en dise, y arrive trés bien par des dizaines de petites mesures (ou grandes) qui permettent une certaine perméabilité entre les catégories socio-professionnelles. Ce n’est pas parfait, une inégalité subsiste, mais c’est possible.

Le drame, c’est quand cette inégalité est une chape de plomb quasi-inamovible, comme dans certains pays.

Enfin, lorsque l’on travaille, on ne travaille pas pour le bonheur de payer des taxes à l’état. Je ne travaille pas par qu’il FAUT travailler. Je ne suis pas un robot, je ne suis pas un laquais de l’Etat. Je travaille soit par passion, soit par besoin (personnel), ou encore de multiples autres raisons.

L’Homme est fait aussi de sens, et travailler pour mettre en sécurité ses descendants n’est rien d’autre que la nature même des espèces vivantes, à savoir la perpétuation de l’espèce et, tout particuliérement, de sa progéniture (mais cela peut-être transposé à autre chose que ses enfants, son conjoint, et autre).

Le raisonnement que vous tenez est biaisé dans le sens ou ce n’est pas 100% des gens riches qui générent des fils fainéants, la réalité est tout autre. Car quand l’on a un empire économique à gérer, il faut avoir de la poigne et de l’intelligence stratégique. Donc dire qu’ils ne le méritent pas est tout simplement faux.

Pourquoi alors ne pas marcher à quattre pattes, vivre sans feu avec des peaux de taupes autour des hanches dans la rue, et refaire son propre cheminement afin de dire, Je l’ai fait ?  Raisonnement à mon sens absurde, probablement égoïste (pas une insulte, mais dans le sens où c’est affirmation basée sur l’amertume de sa situation et de celle des autres) et fort probablement communiste dans l’idée, je suis d’accord.

Hors ligne

 

#33 27/02/2012 12h12 → Hériter : l'héritage est-il légitime ? (hériter)

Membre
Réputation :   43 

Intéressante contre-argumentation.

BorderLine a écrit :

Pourquoi alors ne pas marcher à quattre pattes, vivre sans feu avec des peaux de taupes autour des hanches dans la rue, et refaire son propre cheminement afin de dire, Je l’ai fait ?  Raisonnement à mon sens absurde, probablement égoïste (pas une insulte, mais dans le sens où c’est affirmation basée sur l’amertume de sa situation et de celle des autres) et fort probablement communiste dans l’idée, je suis d’accord.

Profiter de l’ensemble de la création de richesse des générations passées, des nouvelles technologies, me semble normal car on en profite tous ; c’est très différent de profiter seul de la création de richesse de papa-maman.

Hors ligne

 

#34 27/02/2012 12h24 → Hériter : l'héritage est-il légitime ? (hériter)

Membre
Réputation :   25 

Personne n’a encore cité Bourdieu ?

Je vais devoir le faire et passer pour le gauchiste de service.


Celui qui ne dispose pas des deux tiers de sa journée pour lui-même est un esclave…   Friedrich Nietzsche.

Hors ligne

 

#35 27/02/2012 12h33 → Hériter : l'héritage est-il légitime ? (hériter)

Membre
Réputation :   82 

Nous l’avons tous au bout de la langue wink

Hors ligne

 

#36 27/02/2012 12h56 → Hériter : l'héritage est-il légitime ? (hériter)

Membre
Réputation :   82 

Golliwogg a écrit :

Intéressante contre-argumentation.

Profiter de l’ensemble de la création de richesse des générations passées, des nouvelles technologies, me semble normal car on en profite tous ; c’est très différent de profiter seul de la création de richesse de papa-maman.

Je caricaturais wink

Disons alors, pourquoi ne pas aller vivre en banlieue et vivre dans une chambre à 4 pour se dire que peu de personnes auront vécu et ont eu la chance de s’en sortir ? C’est un raisonnement par l’absurde j’en conviens.

Je veux dire, forcément que je suis jaloux de la fille de Hilton, du fils de Sarko qui devient directeur du plus gros parc économique de france etc., néanmoins, je préfère voire l’autre côté de mon raisonnement, un peu moins fondé sur ma frustration, qui est de dire qu’ il existe des internats d’excellences, que certaines Grandes écoles parmi les plus prestigieuses réservent des places à des enfants de la banlieue, et être fier de cela.

Moi-même, plutôt d’un milieu aisé, n’aurait jamais les compétences pour réussir un tel concours.

Je pense que réduire à néant un tel fait, aurait finalement bien plus d’inconvénients que d’avantages.

Derniére idée qui me vient, à quel niveau considérer que la succession est trop importante? Car une famille de smicard dira la même chose pour votre situation que vous la dites pour un multi-millionnaire

Dernière modification par BorderLine (27/02/2012 13h00)

Hors ligne

 

#37 27/02/2012 13h59 → Hériter : l'héritage est-il légitime ? (hériter)

Membre
Réputation :   12 

Golliwogg a écrit :

pug a écrit :

- comment inciter les hauts-revenus à travailler aussi longtemps que les autres et continuer à créer de la richesse même si leur capital est suffisamment élevé pour profiter du reste de leur vie ? Je pense par exemple aux médecins. J’ai crû comprendre qu’il y a une pénurie de médecins. Les obligez-vous à continuer à travailler ?

Je pense quand même que le problème fortement majoritaire à l’heure actuel est exactement l’inverse : des secteurs bouchés, difficulté à trouver une place dans la société. Ca n’en sera donc que mieux dans la plupart des cas.

Je ne suis pas persuadé que les métiers qui payent le mieux (notaires, chefs d’entreprise, médecins, financiers, plombiers, etc) et donc permettent une retraite anticipée soient les métiers où les jeunes ont des difficultés à trouver du travail. On risquerait donc de se trouver dans une pénurie de main d’oeuvre dans ces métiers et accroître encore plus les différences de salaires vis-à-vis des autres métiers (loi de l’offre et de la demande). Sans résoudre le problème du chômage. Un ouvrier au chômage ira-t-il reprendre ses études pour prendre la suite de son médecin parti en retraite anticipée ?

Golliwogg a écrit :

pug a écrit :

- pensez-vous réellement que la taxe sur l’héritage permettra d’alléger toutes les autres taxes ? Je pense au contraire que votre système incitera les citoyens à terminer leur vie avec zéro euro de patrimoine. La recette fiscale pour l’Etat ne serait donc certainement pas aussi élevée que vous le pensez.

L’Etat, à taxes égales à aujourd’hui, recevrait beaucoup plus de TVA, un peu moins d’impôt sur le revenu, et beaucoup moins d’impôt sur le patrimoine. Encore une fois, 1€ est 1€, peu importe où on le prend et où on le met, il y aura toujours 1€.

Vous faites donc le pari qu’il y aurait une forte hausse de la consommation et donc un accroissement des recettes au niveau de la TVA. Moi je vois ça différemment : je pense qu’il y aurait une forte baisse de la durée d’activité des "méritants" qui ont réussi à épargner suffisamment pour arrêter de travailler tôt, en gardant le même niveau de consommation. Je parierai donc sur une consommation identique donc des recettes sur la TVA identique, par contre des recettes sur les revenus fortement diminués ainsi qu’une perte quasi totale des recettes sur les successions.

Golliwogg a écrit :

pug a écrit :

- gardez-vous le capitalisme dans votre système ? si oui, les français étant de moins en moins incités à être actionnaires des entreprises de leur pays, cela signifie que nous les laissons aux actionnaires étrangers ? quel impact sur la gestion à long terme et le bien-être des salariés français ?

Cela ne remet pas tellement en cause le capitalisme. Cela aurait probablement pour conséquence que les entreprises seraient alors détenues par une foultitude d’actionnaires, et non quelques actionnaires majoritaires comme aujourd’hui. Cela pourrait amener à des difficulté de gestion, j’admets.

Je doute sincèrement que les gros et moyens actionnaires seraient remplacés par les citoyens lambdas. Les gros et moyens actionnaires tenderaient plutôt à disparaître pour profiter de leur pactole avant la fin de leur vie. En revanche, le citoyen lambda continuerait à épargner sur son Livret A, LDD, CEL, PEL. La peur de la Bourse ne va disparaître. Donc soit les gros et moyens actionnaires sont remplacés par les actionnaires étrangers, soit on abandonne le capitalisme, mais dans ce cas, il faut trouver un autre système.

Golliwogg a écrit :

pug a écrit :

- comment cela se passerait-il avec nos voisins européens ?

Comme dit plus haut, ce serait mieux si un tel système était mondial.

Votre système a des qualités et propose une autre vision de la société dont je partage certaines valeurs. Par contre, le vouloir au niveau mondial tombe dans l’utopie pure.
Ce serait déjà une prouesse extraordinaire de réussir à convaincre un pays comme l’Allemagne, alors la planète entière…

Hors ligne

 

#38 27/02/2012 14h02 → Hériter : l'héritage est-il légitime ? (hériter)

Membre
Réputation :   82 

Golliwogg a écrit :

- l’héritage tombe maintenant en moyenne vers 60 ans ; il n’a donc aucun intérêt comme "coup de pouce" dans la vie !

Bien au contraire. C’est l’âge où la retraite approche, avec elle, une baisse de revenus. Sans compter que ce profil à l’horizon un risque de passage en maison de retraite dont le cout est financé par la personne elle-même, ses enfants et ses petits enfants.
Cette dette est héréditaire au nom de l’obligation alimentaire. (et non refusable). Donc si il y a dette, c’est pour la famille, et si il y a patrimoine c’est pour l’état? C’est très égalitaire comme système!

zeb a écrit :

Pour quelle raison, l’Etat serait il mieux placé que les héritiers pour gaspiller cet héritage ?

Avec l’héritage aux héritiers, on peut espérer que dans un certain nombre de cas, ce capital sera au moins utilisé à des fins utiles, sans prendre la direction du tonneau des Danaides.

Tout à fait, surtout que l’héritier aura un retour d’expérience de ses ainés en terme de gestion d’entreprise, de biens immobiliers, d’actionnariat, …

Golliwogg a écrit :

tandis que la gestion par les héritiers seuls servira évidemment des intérêts particuliers et non le bien commun.

Et l’imposition?
Car si par exemple vous héritez de bien immobilier. Tout d’abord si vous dépassez les 150k€ par enfant, il y a des frais de succession. Ensuite, si vous souhaitez les revendre, il y aura des frais de transaction. Si vous souhaitez les louer, vous payerez des impôts sur les loyers. Dans tout les cas, l’état est gagnant.

Golliwogg a écrit :

En fait, le comportement optimal de l’individu dans un Etat qui redistribue tout l’héritage serait le suivant (et c’est probablement ce que je ferai dans notre monde réel) : accumuler suffisamment de revenus jusqu’à un point où on a suffisamment pour s’arrêter de travailler et vivre de ce capital (et non des intérêts de ce capital seulement !) jusqu’à la fin de sa vie. Dans l’idéal, on n’a plus rien quand on meurt. Le seuil critique à atteindre est ainsi beaucoup plus bas que le seuil pour être rentier au sens où on l’entend.

Bonne présentation, mais un rentier vivant de son capital paye moins d’impôts qu’un rentier vivant de ses rentes ou qu’un actif. Il faudra donc augmenter les impôts afin d’arriver à conserver la même imposition. Là le système commence déjà à se mordre la queue.

oliv21 a écrit :

Cette théorie n’est pas de moi mais d’éminents économistes qui militent pour 3 impôts universels : TVA, IS, Impôt sur le patrimoine. Cela rendrait le fonctionnement global beaucoup plus lisible, simple et juste. Le problème est que les politiques ne son pas prêts à de telles réformes qui touchent à leurs intérêts et qu’un tel bouleversement pourrait être mal accueillit par la société et leur serait donc préjudiciable lors des prochaines élections …

Je ne connaissais pas cette théorie. Mais elle semble particulièrement intéressante. Il faudra juste affiner les critères de calculs des bien patrimoniaux. Mais cette règle me parait simple, égalitaire, facile à mettre en place et peu discutable.

Lolilol a écrit :

En effet, cela imposera une vision court-termiste à ces derniers qui posera un problème à tous ceux qui auront trop dépensés ou vécues plus longtemps que prévu par rapport à leurs deniers. Il ne faut pas oublier, que plus on avance dans l’âge et plus on est dépendant (les coûts de santé explosant alors).

Effectivement, comptez facilement 2 smics net pour une maison de retraite bon marché. (payable sur 3 générations : n, n-1,et n-2)

Golliwogg a écrit :

Alors là je n’ai pas les connaissances macro-économiques pour juger. J’aurais naïvement tendance à penser que ce serait largement compensé par les allègements de taxes, et que la consommation dans le produit d’une entreprise est peut-être aussi bénéfique que le serait un investissement dans cette entreprise.

Non, car la consommation est un dégagement de monnaie à court terme alors que l’investissement est long terme.
Un autre exemple : pourquoi me fatiguer à acheter de l’immobilier locatif, à gérer des locataires, à rembourser le crédit durant 20 ans, si a la fin je le revends pour financer ma retraite.

Lolilol a écrit :

Pour moi, ce sont bien les parents qui joue un rôle primordial.

Ayant eut des parents profs dans un lycée professionnel sensible, je confirme, entre un élève suivi, et un lâché dans la nature, les différences sont simples. Les suivis n’arrivent pas dans les lycées pro sensibles avec peu de débouchés professionnel (ceux qui choisissent ce métier sont dirigés vers l’autre lycée pro du département, qui a une meilleure réputation).

GoodbyLenine a écrit :

- plutôt que d’avoir une succession taxée uniquement par l’Etat, ne devrait-il pas être possible (favorisé) que le "futur décédé" puisse répartir ses actifs entre ses héritiers (pour une part limitée), l’Etat (pour une part significative) et des organismes d’intérêt général (pour une part limitée)

C’est déjà un peu le  cas. la succession étant divisés en nombre d’enfant +1 parts, la dernière part étant aux choix du décédés. Les contrats d’assurance vie permettent également cela.

Frankymal a écrit :

L’argent ne fait pas tout et de nombreuses autres inégalités existent à la naissance

Effectivement, l’argent n’est pas tout, et il conviendrait dans le meilleur des mondes d’être tous identique avec le même physique, la même intelligence, le même lieu de naissance, et là je commence déjà à me croire dans un scénario de SF peu attirant.

Hors ligne

 

#39 27/02/2012 14h27 → Hériter : l'héritage est-il légitime ? (hériter)

Membre
Réputation :   82 

Derival a écrit :

Par contre le véritable problème à mon sens, c’est qu’on n’a pas le choix des héritiers, à partir du moment où il y en a. C’est à mon sens une privation de liberté. On devrait pouvoir avoir le choix de transmettre son patrimoine à quelqu’un qu’on estime capable de le gérer.

Ce choix est aujourd’hui limité car certains parents l’utilisaient pour favoriser un enfant par rapport à un autre.

pug a écrit :

- certains citoyens seraient incités par votre système à travailler moins (ce qui je le répète serait sans doute un bienfait pour l’individu). néanmoins, par qui les remplacez-vous quand ils décident d’arrêter de travailler de façon anticipée ? une réponse serait d’inciter fortement l’immigration.

là je pense au livre "le fils de l’homme". Le livre pas le film, où les immigrés sont de la viande destiné à faire toutes les tâches ingrates pendant que les occidentaux se la coulent douce…

pug a écrit :

- gardez-vous le capitalisme dans votre système ? si oui, les français étant de moins en moins incités à être actionnaires des entreprises de leur pays, cela signifie que nous les laissons aux actionnaires étrangers ? quel impact sur la gestion à long terme et le bien-être des salariés français ?
- comment cela se passerait-il avec nos voisins européens ?

Les mêmes questions peuvent être posé sur l’augmentation perpétuelle des prélèvements sociaux.

BorderLine a écrit :

Je veux dire, forcément que je suis jaloux de la fille de Hilton, du fils de Sarko qui devient directeur du plus gros parc économique de france etc.,

Pourquoi forcément jaloux? Nous n’avons pas tous les même aspirations, et ce qu’ils font ne me fait ni chaud ni froid.

BorderLine a écrit :

néanmoins, je préfère voire l’autre côté de mon raisonnement, un peu moins fondé sur ma frustration, qui est de dire qu’ il existe des internats d’excellences, que certaines Grandes écoles parmi les plus prestigieuses réservent des places à des enfants de la banlieue, et être fier de cela.
Moi-même, plutôt d’un milieu aisé, n’aurait jamais les compétences pour réussir un tel concours.

Cas similaire, et je sais que je n’aurai pas eut ni les capacités, ni la motivation de faire ceci! Alors que quelqu’un qui en aurait plus bavé plus jeune, aurait eut la hargne nécessaire, et aujourd’hui gagnerait 5 fois plus que moi.

pug a écrit :

Vous faites donc le pari qu’il y aurait une forte hausse de la consommation et donc un accroissement des recettes au niveau de la TVA. Moi je vois ça différemment : je pense qu’il y aurait une forte baisse de la durée d’activité des "méritants" qui ont réussi à épargner suffisamment pour arrêter de travailler tôt, en gardant le même niveau de consommation. Je parierai donc sur une consommation identique donc des recettes sur la TVA identique, par contre des recettes sur les revenus fortement diminués ainsi qu’une perte quasi totale des recettes sur les successions.

Même vision que Pug : les recettes diminueraient drastiquement.

Hors ligne

 

#40 27/02/2012 15h19 → Hériter : l'héritage est-il légitime ? (hériter)

Membre
Réputation :   82 

C’est pas tant le côté je veux être comme eux auquel je faisais allusion, mais plutôt le côté je fais ce que veux et j’emmerde tout le monde

Personnellement, l’argent c’est pour moi cette vision. Je m’en fous de pouvoir acheter une porsche, mais la puissance que peux conférer l’argent dans l’atteinte de tes objectifs personnels quelqu’ils soient, elle, m’intéresse.

Dernière modification par BorderLine (27/02/2012 15h22)

Hors ligne

 

#41 27/02/2012 15h41 → Hériter : l'héritage est-il légitime ? (hériter)

Membre
Réputation :   20 

Bonjour,

je pense que au contraire cela sonnerais la disparition des petits métiers mal payé

Comme d’habitude , les gros salaires trouveraient un moyen de transmettre leur argent, il y a tellement de moyen possible et légaux de transmettre de l’argent. le seul problème c’est le cout du transfert.

par contre les petits salaires n’auraient aucun intérêt à travailler sauf pour assurer leur existence, ce qui est semi assuré par les protections sociales

Pourquoi investir sur l’avenir ?
Pourquoi réparer la toiture de sa maison ? (c’est l’état qui va la récupérer)

Aujourd’hui les gens travaillent plus pour eux que pour la société
les impots permettent de profiter du travail des gens pour améliorer la société mais si on augmente trop les impots les gens n’ont plus spécialement envie de travailler

on le voit bien un certain nombre de chômeurs (je ne dis pas tous) le sont par choix
car finalement travailler ou rester chez soi reviennent au même si le salaire est peu important

je suis un peu dubitatif par rapport à la proposition car le patrimoine légué à ses enfants peut être un but ou une motivation importante

De plus l’argent ne sort pas de nul part, il est le résultat de travail ou de choix antérieur (et à déjà été taxé)
On pourrait augmenté la taxe

Que pensez vous de l’argent gagné à la loterie /loto / euro million ou autre ?
le gain de 15 millions d’euros est il justifié / légitime ?

Généralement, l’héritage est une "chance" qui n’arrive qu’au décès de l’un des parents.
Je vous souhaite d’avoir cette "chance" le plus tard possible

Hors ligne

 

#42 27/02/2012 16h48 → Hériter : l'héritage est-il légitime ? (hériter)

Membre
Réputation :   60 

La société dans laquelle l’héritage est illégitime est décrite ici!

Bibliothèque du gentleman-rentier : littérature, essais, philosophie

(enfants élevés en incubateur = héritage illégitime)

Hors ligne

 

#43 27/02/2012 17h25 → Hériter : l'héritage est-il légitime ? (hériter)

Membre
Réputation :   10 

Il serait intéressant pour donner du contenu à vos discussion de rappeler les barêmes des droits de succession.

On constate qu’en réalité les droits augmentent très vite, en particulier quand il ne s’agit pas d’une succession en ligne directe. L’injustice lors de l’héritage concerne les quelques uns , souvent fils ou fille unique, qui vont hériter d’une somme très élévée, par exemple plus de 500.000€ nets de droits.
Mais cela concerne combien de personnes, eu égard aux 65 millions d’habitants ?

Faut-il organiser une spoliation de ces quelque uns pour se donner bonne conscience ?

La vraie injustice c’est le soutien quotidien des familles très aisées dans tous les domaines de la vie économique: les frais de scolarité de la grande école pour le fils de cadre sup  alors que le fils de fonctionnaire ira à la fac, l’achat de la clientèle de notaire par papa, alors que le fils d’ouvrier qui lui aussi aura eu son diplôme à la force du poignet restera salarié d’une étude etc…

Je suis personnellement assez stupéfait de voir que François Hollande envisage une tranche d’IR à 45% à partir de 150.000€ de revenu par part ! Excusez du peu…Je n’ai jamais compris pourquoi il n’y a pas encore eu de révolution à notre époque, le peuple doit être bien désespéré…

Hors ligne

 

#44 27/02/2012 19h20 → Hériter : l'héritage est-il légitime ? (hériter)

Membre
Réputation :   36 

Philippe30 a écrit :

On travaille pour constituer un patrimoine , avoir de l’argent etc ….

Mais on serait la motivation si l’ensemble de biens et liquidités acquises partaient en totalité à l’état ?

Cela revient à une société de non possédant , qui irait acheter un bien pour le louer si au final tout repart dans les caisses de l’état ?

Cela à une société collectiviste où l’ensemble des richesses sont mises en communs pour le bien de tous , ce n’est pas le mode de fonctionnement actuel en France.

Qu’en est il des industriels qui ont bati des entreprises , des sociétés est-ce qu’elle doivent être céder à l’état au décès de la personne ??

Comment voulez vous que les gens soient motivés si au final rien ne se transmet ?

Comme l’a indiqué ZX-6R , il y a déjà des taxes ( impôts , CSG , succession ) , que les gens ne soient pas égaux à la naissance c’est un fait tant au niveau intellectuel , physique , fortune etc ….
Les droits de succession , les impôts DEVRAIENT être là pour corriger et mieux répartir la richesse

Par contre on ne peux pas demander de tout donner à l’état sinon c’est la démobilisation pour le travail , l’investissement et la fuite vers l’étranger

Philippe

rien à ajouter, tout est dit.

Hors ligne

 

#45 27/02/2012 19h38 → Hériter : l'héritage est-il légitime ? (hériter)

Membre
Réputation :   25 

christian a écrit :

Philippe30 a écrit :

On travaille pour constituer un patrimoine , avoir de l’argent etc ….

Mais on serait la motivation si l’ensemble de biens et liquidités acquises partaient en totalité à l’état ?

Cela revient à une société de non possédant , qui irait acheter un bien pour le louer si au final tout repart dans les caisses de l’état ?

Cela à une société collectiviste où l’ensemble des richesses sont mises en communs pour le bien de tous , ce n’est pas le mode de fonctionnement actuel en France.

Qu’en est il des industriels qui ont bati des entreprises , des sociétés est-ce qu’elle doivent être céder à l’état au décès de la personne ??

Comment voulez vous que les gens soient motivés si au final rien ne se transmet ?

Comme l’a indiqué ZX-6R , il y a déjà des taxes ( impôts , CSG , succession ) , que les gens ne soient pas égaux à la naissance c’est un fait tant au niveau intellectuel , physique , fortune etc ….
Les droits de succession , les impôts DEVRAIENT être là pour corriger et mieux répartir la richesse

Par contre on ne peux pas demander de tout donner à l’état sinon c’est la démobilisation pour le travail , l’investissement et la fuite vers l’étranger

Philippe

rien à ajouter, tout est dit.

Vous êtes des apôtres d’une société de la rente - de la reproduction sociale et de l’immobilisme.

Dernière modification par MichelPlatini (27/02/2012 19h41)


Celui qui ne dispose pas des deux tiers de sa journée pour lui-même est un esclave…   Friedrich Nietzsche.

Hors ligne

 

#46 27/02/2012 19h48 → Hériter : l'héritage est-il légitime ? (hériter)

Membre
Réputation :   36 

et j’assume !

Hors ligne

 

#47 27/02/2012 19h53 → Hériter : l'héritage est-il légitime ? (hériter)

Membre
Réputation :   25 

christian a écrit :

et j’assume !

Dans ce cas, vous êtes cohérent avec vos idées / valeurs.  wink


Celui qui ne dispose pas des deux tiers de sa journée pour lui-même est un esclave…   Friedrich Nietzsche.

Hors ligne

 

#48 28/02/2012 07h32 → Hériter : l'héritage est-il légitime ? (hériter)

Membre
Réputation :   317 

Michelplatini a écrit :

Vous êtes des apôtres d’une société de la rente - de la reproduction sociale et de l’immobilisme.

C’est au contraire en reversant la totalité à l’Etat lors du décès d’une personne que les personnes seront dans l’immobilisme.

Il ne s’agit pas d’une société de la rente mais d’une aspiration à une vie meilleure pour soi et ses enfants par rapport aux générations précédentes.
Si mon grand-pere est épicier , que mon père récupère l’affaire et la développe pour devenir une grande épicerie et que mon je transforme la marque en franchise par exemple , n’est-ce point une forme d’enrichissement pour la société par l’activité et les impôts que cela génère ?

Si l’épicerie de mon grand-père avait été cédé à l’état , pour en faire quoi ????
La revendre ?? à qui ??? car personne n’aurait ni les moyens ni l’envie d’investir pour tout soit perdu à son décès.

La transmission est indispensable à la motivation des personnes car elles savent ce qu’ont fait leur parents pour eux , l’aide dont ils ont pu bénéficier et cela les motivent pour aider leur enfants.

Je ne parle pas de grandes fortunes ( dassault , bettencourt ou autres car les comportements des héritiers sont altérés par l’argent ) mais des héritages moyens comme surement la plupart des intervenants de ce forum.

Une autre option serait de céder à l’état les biens et valeurs MAIS de redistribuer ensuite le montant à chaque français , on se rapproche de certaines thèses sur le revenu universel mais je ne cautionne pas trop ces méthodes

Philippe


Investisseur immobilier Rentier en 2016 Bailleurs sur Nîmes et Béziers , mutualisons les locataires

Hors ligne

 

#49 28/02/2012 08h03 → Hériter : l'héritage est-il légitime ? (hériter)

Membre
Réputation :   

Redistribuer complètement les cartes à chaque génération aurait été le plus sur moyen de rester à l’age de pierre …
A mon avis, c’est encore une fausse bonne idée généreuse.

Je ne parle pas pour ma chapelle, devant, je pense,  hériter de mon père principalement de dettes.

Hors ligne

 

#50 28/02/2012 09h43 → Hériter : l'héritage est-il légitime ? (hériter)

Membre
Réputation :   512 

Cette discussion n’est-elle pas insensée? Le principe fondamental d’une société moderne, c’est la liberté. Que chacun fasse ce qu’il veut avec son patrimoine, et que la collectivité se mêle de ce qui la regarde!

MichelPlatini a écrit :

Vous êtes des apôtres d’une société de la rente - de la reproduction sociale et de l’immobilisme.

Ne seriez-vous pas l’apôtre de la caricature?

Dernière modification par thomz (28/02/2012 09h43)

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB
Hébergé par Arcustech