Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Abonnez-vous à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche : 
Chercher
Membres  |  Mission

Forums des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l'investissement patrimonial pour s'enrichir, générer une rente et atteindre l'indépendance financière

Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions !

#76 17/01/2014 15h53 → Combien valez-vous ?

Membre
Réputation :   

carpediem a écrit :

Ma question était juste pour savoir comment vous envisagiez la retraite des deux conjoints et visiblement aucun ne sera à taux plein.

Le fameux "taux plein" c’est 0,5 et ce taux est acquis à 67 ans . On touchera donc tous les deux une retraite à taux plein . En revanche elle sera pondérée à la baisse du fait des trimestres manquants .  C’est sans doute cela que vous vouliez dire .

Mais peu importe , du moment que cette retraite couvre nos besoins d’environ 2000 euros net/mois ce qui sera le cas d’après les calculs .

Le capital que l’on aura pu préserver encore à l’âge de la retraite sera alors croqué sans vergogne pour les extras .

En revanche , la grosse inconnue c’est l’évolution de l’inflation . Si elle pouvait rester faible pendant encore 13 ans , ce serait du pain béni pour nous .

Hors ligne

 

#77 17/01/2014 16h09 → Combien valez-vous ?

Membre
Réputation :   77 

Si j’avais :

Ma RP payée
100 000 euros répartis entre compte bancaire, bourse, etc

Je plaque mon boulot pour me lancer à 100% dans ma passion : l’apiculture.

Quand je dis RP, elle doit être au maximum autarcique : énergie, culture, petit élevage, récup de l’eau (arrosage, sanitaires etc), etc.

Courage à tous dans vos projets, grands ou petits!

Hors ligne

 

#78 19/01/2014 13h22 → Combien valez-vous ?

Membre
Réputation :   13 

Fil tres intéressant et qui ma fait prendre conscience d un paramètre tres important: L’inflation!

J ai donc réfléchi a la question et pour moi il me faut 600 000€ placer a 8% brut ( jouable dans l immobilier ) pour etre rentier sans me priver.

Car il faut aussi prendre en compte que plus de temps libre = plus de temps pour dépenser de l argent…
Si etre rentier est rester enfermé chez soi tres peu pour moi, apres libre a chacun de trouver des loisirs pour occupé son temps plus ou moins onéreux.

Il faut donc commencer par se demander quel montant annuel a t on besoin en temps que rentier et non reprendre le budget annuel de notre train de vie actuel ( il peut etre plus élevé comme moins élevé si vous partez dans un pays au cout de la vie plus faible )

Une fois se budget défini il faut ajouter une capacité d épargne qui elle servira en parti a combler l inflation.

Ensuite il faut prévoir une épargne de précaution pour les coups dur et qui servira elle aussi a combler l’inflation.

Enfin il faut prendre en compte qu a partir d un certain age votre budget annuel sera tres certainement reduit ( plus de voyage, moins d activité…) et qu en de besoin d argent il y a toujours la possibilité de vendre votre résidence principal en viager ( vous transmettrez toujours le reste de votre patrimoine a vos enfants ) pour compléter ses revenu et renforcé son épargne de précaution.
Enfin si vous ne souhaitez pas vendre votre RP en viager il sera toujours possible de "piocher" dans votre patrimoine financier.
Dernier cas, si vous cotiser via une micro entreprise ou autre vous pouvez espérez une petite retraite smile

Pour aider certain a savoir si ils peuvent devenir rentier et le rester j ai cree une petite feuille de calcul dispo ici:
rester rentier - Google Sheets - create and edit spreadsheets online, for free.
Autre version:
rester rentier v2 - Google Sheets

Je me suis limité a 40ans , en général nous ne devenons pas rentier avant 30 ou 40 ans une vision jusqu’à 70 ou 80 ans est deja tres bien.

Dernière modification par julien62 (19/01/2014 15h06)


« If you don’t make mistakes, you’re not working on hard enough problems. And that’s a big mistake.” Frank Wilczek

Hors ligne

 

#79 19/01/2014 14h20 → Combien valez-vous ?

Membre
Réputation :   13 

Au cas ou le fichier en ligne est trop modifier voici la version hors ligne;
Free - Envoyez vos documents
C est une version qui a pour variable :

-Le revenu annuel brut voulu
-La capacité d épargne annuel ( qui s ajoute au revenu annuel voulu )
-Le taux d inflation ( il a été de 2,7% c est 30 dernières années )
-Et le rendement brut espéré sur vos placement

Une autre version:
1fichier.com: Cloud Storage

C est une version qui a pour variable :
-Votre patrimoine
-La capacité d épargne annuel ( qui se soustrait a votre revenu annuel )
-Le taux d inflation ( il a été de 2,7% c est 30 dernières années )
-Et le rendement brut espéré sur vos placement.

Comme indiqué dans le doc le revenu annuel brut augmente de 0,5 fois le taux d inflation :
Que ce soit des placements type immobilier, boursier ou bancaire il est plus que probable que le rendement suive au moins pour moitié l’inflation.

Pour ce qui de l’épargne annuel elle est ajouter a l’épargne de sécurité et est placé a une fois et demi le taux de l’inflation :
C est un objectif facilement réalisable je pense 

Ces deux variable sont facilement modifiable smile

En espérant que ce soit utile pour certain

Dernière modification par julien62 (19/01/2014 14h59)


« If you don’t make mistakes, you’re not working on hard enough problems. And that’s a big mistake.” Frank Wilczek

Hors ligne

 

#80 19/01/2014 19h29 → Combien valez-vous ?

Membre
Réputation :   77 

julien62 a écrit :

Enfin il faut prendre en compte qu a partir d un certain age votre budget annuel sera tres certainement reduit ( plus de voyage, moins d activité…)

Je pense qu’au contraire, lorsque l’on devient agé au point que l’on voyage moins etc, c’est qu’on aura des gros frais niveau aides (infirmière à domicile, petits travaux du quotidien que l’on est plus capable de faire sois-même comme tondre la pelouse, faire le ménage etc), et surtout les frais de soins de santé qui risquent d’exploser…

A partir d’un certain âge, ne voulant pas etre une charge pour les enfants, envisager des seigneuries de standing peut aussi être couteux…

Hors ligne

 

#81 20/01/2014 10h01 → Combien valez-vous ?

Membre
Réputation :   174 

julien62 a écrit :

Fil tres intéressant et qui ma fait prendre conscience d un paramètre tres important: L’inflation!

Car il faut aussi prendre en compte que plus de temps libre = plus de temps pour dépenser de l argent…
Si etre rentier est rester enfermé chez soi tres peu pour moi, apres libre a chacun de trouver des loisirs pour occupé son temps plus ou moins onéreux.

Pour prendre ma décision de sauter le pas, j’ai appliqué la formule suivante :
Nombre d’années à vivre= Capital / (dépenses annuelles*2)

Comme vous je pensais que le fait d’être rentier aller entrainer une augmentation des dépenses mais en fait pas vraiment (ce qui mécaniquement améliore le résultat). C’est surtout la manière de dépenser qui change.
Je n’ai pas tenu compte de l’inflation pour la bonne et simple raison qu’elle est impossible à prévoir tout comme les rendements futurs. Aussi, je pars du principe que le rendement et la valeur de la plupart des actifs suivront l’évolution de l’inflation.
Ne pas oubliez non plus que les revenus diminuent et que dans les dépenses annuelles, il y a les impôts qui vont diminuer également.


«Voir c’est savoir, vouloir c’est pouvoir, oser c’est avoir. »Alfred De MUSSET

Hors ligne

 

#82 20/01/2014 10h11 → Combien valez-vous ?

Membre
Réputation :   

Il est vrai que travailler coûte cher :

une deuxième voiture si vous êtes en couple
donc frais d’assurance entretien etc en supplément.
frais de stationnement si vous bossez en ville.
on change de fringues plus souvent.
les impôts à payer en plus.
la csg, rds

j’en oublie surement…

Hors ligne

 

#83 20/01/2014 10h58 → Combien valez-vous ?

Membre
Réputation :   13 

carpediem a écrit :

Pour prendre ma décision de sauter le pas, j’ai appliqué la formule suivante :
Nombre d’années à vivre= Capital / (dépenses annuelles*2)

Comme vous je pensais que le fait d’être rentier aller entrainer une augmentation des dépenses mais en fait pas vraiment (ce qui mécaniquement améliore le résultat). C’est surtout la manière de dépenser qui change.
Je n’ai pas tenu compte de l’inflation pour la bonne et simple raison qu’elle est impossible à prévoir tout comme les rendements futurs. Aussi, je pars du principe que le rendement et la valeur de la plupart des actifs suivront l’évolution de l’inflation.
Ne pas oubliez non plus que les revenus diminuent et que dans les dépenses annuelles, il y a les impôts qui vont diminuer également.

Bonjour Carpediem,

j’avais déjà lu votre formule, mais je viens de rechercher avec le moteur de recherche du site et je n’en ai pas trouvé la justification. Pourriez-vous l’expliquer ?
Et que mettez-vous dans les dépenses ? Ma question porte essentiellement sur les impôts et les prélèvements sociaux qui dépendent de vos revenus annuels (qui eux-mêmes dépendent des prélèvements que vous effectuez en fonction de vos dépenses : je me place dans un cas d’optimisation où j’évite les revenus dont je n’ai pas besoin). Votre dernière phrase me laisse supposer que vous les comptez dans vos dépenses et que cela est une marge supplémentaire.

L’autre élément difficile à appréhender est le nombre d’années à vivre : on ne peut raisonner en terme de statistique. Je prends donc 60 ans à 53 ans. J’ai eu un arrière grand père qui a vécu jusqu’à 104 ans ce qui me rend prudent… Mais cela plombe mon calcul. D’où mon besoin de comprendre votre formule.

Je partage assez votre avis sur l’inflation : les revenus des différents actifs suivent l’inflation. Si l’on arrivait à une période de déflation, je ne saurais dire ce qu’il en serait. des avis ?

Hors ligne

 

#84 20/01/2014 12h28 → Combien valez-vous ?

Membre
Réputation :   28 

ballotph a écrit :

Il est vrai que travailler coûte cher :

une deuxième voiture si vous êtes en couple
donc frais d’assurance entretien etc en supplément.
frais de stationnement si vous bossez en ville.
on change de fringues plus souvent.
les impôts à payer en plus.
la csg, rds

j’en oublie surement…

Hummm, fanchement si nous arretions de bosser, nous garderions nos 2 voitures, je ne me vois pas abandonner cette liberté. Quand aux fringues je pense qu’au contraire le budget doit flamber, surtout avec ma femme…..Quant au budget loisir il doit absorber bien plus que le le gain sur la CSG et les impots. Par ailleurs, adieu, telephone, PC, voiture….payés par la société.
Je pense qu’au final, sauf à changer radicalement son train de vie, il n’y a aucun gain à atendre sur les depenses voir au contraire.

Hors ligne

 

#85 20/01/2014 17h51 → Combien valez-vous ?

Membre
Réputation :   266 

mercators a écrit :

Hummm, fanchement si nous arretions de bosser, nous garderions nos 2 voitures, je ne me vois pas abandonner cette liberté. Quand aux fringues je pense qu’au contraire le budget doit flamber, surtout avec ma femme…..Quant au budget loisir il doit absorber bien plus que le le gain sur la CSG et les impots. Par ailleurs, adieu, telephone, PC, voiture….payés par la société.
Je pense qu’au final, sauf à changer radicalement son train de vie, il n’y a aucun gain à atendre sur les depenses voir au contraire.

L’indépendance financière, c’est quand même pour une large part savoir tenir son budget, durant la période d’épargne ET durant la période de rente.

Hors ligne

 

#86 20/01/2014 18h39 → Combien valez-vous ?

Membre
Réputation :   174 

Voici deux topics dans lesquels j’ai évoqué la formule:

Vous ne serez pas rentier ! (2/5)

Devenir rentier avec 500 000 € ? (2/4)

La formule est une pure invention.
L’idée est de se donner une base de réflexion et une idée approximative du capital pour de venir rentier avec une hypothèse négative: mon capital ne me rapporte rien.

Cette formule vient du fait qu’il m’est impossible de prédire l’inflation et les rendement du capital dans 5,10, 30 ans, aussi autant ne pas en tenir compte.

et se concentrer sur les deux variables que l’on connaît tous ( enfin j’espère) c’est à dire son capital et ses dépenses annuelles.

Je comprends que les cartésiens est besoin de plus de données mais je reste convaincu qu’une donnée que l’on ne maîtrise ni ne connaît n’amène rien à la réflexion, surtout que l’évolution de l’inflation entraînera une évolution des rendements.


«Voir c’est savoir, vouloir c’est pouvoir, oser c’est avoir. »Alfred De MUSSET

Hors ligne

 

#87 21/01/2014 01h09 → Combien valez-vous ?

Membre
Réputation :   28 

Geronimo,

je ne partage absolument pas votre point de vue, je pense au contraire que l’independance financiere n’est pas de dépenser moins mais de tout faire pour gagner plus afin de pouvoir dépenser autant sans avoir à travailler une fois la phase rente commencée. Cela recule bien sur la date à laquelle je pourrai devenir rentier, mais je ne me vois pas abandonner ma maniére de vivre "juste" pour ne plus travailler. Ce serait plus une punition qu’une récompense.

Hors ligne

 

#88 21/01/2014 03h02 → Combien valez-vous ?

Membre
Réputation :   266 

Où avez vous lu "dépenser moins" dans mon message ?

Tenir son budget, ça n’est pas "dépenser moins", c’est :
(1) ne pas céder à "Quand aux fringues je pense qu’au contraire le budget doit flamber, surtout avec ma femme"
(2) savoir se tenir à un budget établi à l’avance (process qui peut être souple, mais qui doit être rigoureux).

Dernière modification par Geronimo (21/01/2014 03h05)

Hors ligne

 

#89 21/01/2014 16h06 → Combien valez-vous ?

Membre
Réputation :   

carpediem a écrit :

Je comprends que les cartésiens est besoin de plus de données mais je reste convaincu qu’une donnée que l’on ne maîtrise ni ne connaît n’amène rien à la réflexion, surtout que l’évolution de l’inflation entraînera une évolution des rendements.

Avec une inflation de 10% par an , en 7 ans vous doubleriez vos dépenses et les quadrupleriez en 14 ans . Donc avec votre formule vous surestimez le nombre d’années que vous pouvez tenir si l’inflation est forte .

Pour ma part dans mes simulations excel , je mets comme variable un rendement entre 2 et 10% par exemple et je mets en regard une inflation correspondant à ce rendement augmentée de +2 ou 3% par sécurité et je regarde si mon capital survit à la période de 13 années que je vise jusqu’à ma retraite .

De plus , il n’est pas si évident que si l’inflation montait , les rendements suivraient … c’est même le contraire qui s’ est passé dans le cas de l’inflation de l’immobilier qu’on a connu depuis l’an 2000 . Les rendements dans l’immobilier se sont effondrés suite au gonflement des prix de l’ immobilier .

D’autre part pour les AV en euro , si les taux des OAT se mettaient à flamber , les assureurs auront des moins values dans leur portefeuille obligataire et ne serviront pas forcément de meilleurs taux .

Quant aux actions , l’inflation ne leur a jamais été trop favorable .

A part l’or , je ne vois pas trop qu’est-ce qui peut protéger d’une forte inflation . Des investissements en yuan ?? wink

Hors ligne

 

#90 21/01/2014 18h32 → Combien valez-vous ?

Membre
Réputation :   

Bonjour,
Je reviens sur la formule de carpediem:
nb années rentier = capital/(dépenses annuelles*2).
On peut faire le calcul qui est simple tant que le rendement moins l’inflation est constant. Lorsque rendement moins inflation n’est plus une constante, il faut adapter le calcul; c’est un peu fastidieux.
Je note S(0) le capital (inconnu) de départ. J’ai un rendement moins inflation égal à i. (Ex: si le rendement vaut 4% et l’inflation 1%, i=0,03).  Je raisonne donc de fait comme si l’inflation était nulle, puisque je l’ai soustraite du rendement. Tant que rendement et inflation sont faibles, soustraire ainsi deux pourcentages induit une erreur quasi-négligeable. Je veux prélever une somme constante p sur mon capital tous les ans. Enfin, je veux avoir n années de rentier.
Le capital de départ S(0) est donné par:
S(0) = p/i *(1/(1+i) - (1/(1+i)^(n+1)))

Par exemple, pour pouvoir prélever p=13000 € pendant n=18 ans avec un rendement moins inflation de 0,03, il faut un capital de départ de S(0)=173588 €.

Pour ceux que cela intéresse, la formule se démontre de la façon suivante. On note S(k) le capital disponible en fin d’année k. Par hypothèse, S(n)=0€.
Puis
S(n)= S(n-1) (1+i) -p
    = (S(n-2)(1+i)-p)(1+i)-p
    = ……….
     = S(0)(1+i)^n - p/i ((1+i)^n-1)

Hors ligne

 

#91 21/01/2014 18h37 → Combien valez-vous ?

Membre
Réputation :   174 

jc a écrit :

A part l’or , je ne vois pas trop qu’est-ce qui peut protéger d’une forte inflation .

Joli poncif qui n’est valable que si l’inflation des prix comme par le passé est cantonnée à une petite zone géographique mais si l’inflation est globale, mieux vaut des patates (car plus personne ne pourra donner une valeur à quelque chose qui ne rapporte rien et n’est pas consommable). De plus, l’évolution du cours de l’or ces dix dernières n’a pas été d’un grand secours face à l’inflation.

Pour l’inflation des prix de l’immobilier, ceux qui en possédaient se sont plutôt bien couvert face à l’inflation des prix à la consommation et les loyers ont augmenté donc le rendement par rapport à l’investissement de base à bien augmenté. Mais je vous l’accorde il ne faut pas prendre le train en retard.

Comme je l’ai expliqué, inclure des prévisions d’inflation et de rendement est illusoire et autant jouer à la loterie. Si votre capital vous permet de tenir très longtemps sans vous rapportez un sou alors quelque soit les rendements et l’inflation vous vous en sortirez. Par contre, si vous devez absolument tenir une rentabilité de votre capital vs un certain niveau d’inflation, là je dis: attention risques.

Mais encore une fois, c’est une formule simpliste mais qui permet d’avoir une base saine pour son projet de rentier. ( et qui inclue déjà à la base le doublement des dépenses donc 7 ans d’inflation à 10% de gagnés wink)


«Voir c’est savoir, vouloir c’est pouvoir, oser c’est avoir. »Alfred De MUSSET

Hors ligne

 

#92 21/01/2014 20h27 → Combien valez-vous ?

Membre
Réputation :   13 

carpediem a écrit :

julien62 a écrit :

Fil tres intéressant et qui ma fait prendre conscience d un paramètre tres important: L’inflation!

Car il faut aussi prendre en compte que plus de temps libre = plus de temps pour dépenser de l argent…
Si etre rentier est rester enfermé chez soi tres peu pour moi, apres libre a chacun de trouver des loisirs pour occupé son temps plus ou moins onéreux.

Pour prendre ma décision de sauter le pas, j’ai appliqué la formule suivante :
Nombre d’années à vivre= Capital / (dépenses annuelles*2)

Comme vous je pensais que le fait d’être rentier aller entrainer une augmentation des dépenses mais en fait pas vraiment (ce qui mécaniquement améliore le résultat). C’est surtout la manière de dépenser qui change.
Je n’ai pas tenu compte de l’inflation pour la bonne et simple raison qu’elle est impossible à prévoir tout comme les rendements futurs. Aussi, je pars du principe que le rendement et la valeur de la plupart des actifs suivront l’évolution de l’inflation.
Ne pas oubliez non plus que les revenus diminuent et que dans les dépenses annuelles, il y a les impôts qui vont diminuer également.

Dans l ideal il faut doubler son patrimoine , exemple:
Il vous faut 48 000€ par an avec un placement a 8%= 600 000€
Si vous avez en plus 600k€ de placé sur une assurance vie ou autre placement sans trop de risque et qui en général suivent l’inflation et meme la depasse vous etes sur de pouvoir devenir rentier
Le probleme est qu il vous faut 2x plus de capital et donc 2 fois plus de temps pour devenir rentier :s

Pour ce qui est du nombre d année a vivre difficile de prévoir et surtout ne rien laisser a ses enfants je trouve cela un peu dommage.

Aujourd’hui l’espérance de vie est de 85 ans mais dans 50 ans elle sera peut etre de 130 ans…

Et comme dit plus haut votre revenu pour suivre l inflation devra etre multiplier par plus que deux, donc si vous compter juste sur votre capital vous risquez d etre surpris dans l avenir

Par exemple entre 1979 et 2014 pour suivre l inflation il faut multiplier votre salaire par 3!


« If you don’t make mistakes, you’re not working on hard enough problems. And that’s a big mistake.” Frank Wilczek

Hors ligne

 

#93 22/01/2014 08h13 → Combien valez-vous ?

Membre
Réputation :   

carpediem a écrit :

Joli poncif qui n’est valable que si l’inflation des prix comme par le passé est cantonnée à une petite zone géographique mais si l’inflation est globale, mieux vaut des patates (car plus personne ne pourra donner une valeur à quelque chose qui ne rapporte rien et n’est pas consommable). De plus, l’évolution du cours de l’or ces dix dernières n’a pas été d’un grand secours face à l’inflation.

??
roll

Ces 10 dernières années , on a eu une inflation proche de 2% et l’or a triplé de 400 à 1250 dollars l’once depuis janvier 2004 malgré sa chute en 2012-2013 .

Les investisseurs se sont couverts contre d’une part le risque d’inflation suite à la monétisation de la dette us et d’autre part contre le risque d’éclatement de la zone euro qui aurait conduit également à une forte inflation , donc en gros contre la valeur du papier monnaie = argent-dette .

La reprise étant là aux Etat-Unis et l’ Europe ayant réussi pour l’instant un tour de passe passe avec sa monnaie, les investisseurs se sont alors brutalement détournés de l’ or .

Regarder les cours de l’or c’est regarder les anticipations des investisseurs en ce qui concerne l’inflation et la valeur des monnaies dites fortes (dollar et euro) .

Je crois aussi que le jour où le yuan sera répandu comme monnaie alors peut-être que le dollar comme l’euro s’effondreront par rapport à cette monnaie et que l’inflation reviendra en force .

De toutes les façon yuan ou pas , il y aura toujours de part le monde une monnaie forte dans lequel on pourra faire des placements sans crainte de voir sa monnaie s’effondrer . Alternativement , l’or peut être un placement contre les anticipations de baisse brutale du dollar ou de l’euro .

Maintenant si à tout , vous préférez les kilos de patates , je vous les  laisse bien volontiers wink

Hors ligne

 

#94 26/09/2015 15h35 → Combien valez-vous ?

Membre
Réputation :   

Factuellement, un million et demi d’euros plus ma résidence principale (voir ma présentation: Info • Forums des investisseurs heureux), et je suis maintenant un "pur" rentier. L’avenir dira si c’est suffisant, mais j’espère bien que ça le sera.

Dernière modification par DavidC (26/09/2015 15h36)

Hors ligne

 

#95 26/09/2015 17h01 → Combien valez-vous ?

Membre
Réputation :   102 

InvestisseurHeureux a écrit :

"Combien valez-vous ?"

Non pas au sens, de combien il es payé ou quelle est le montant de sa richesse, mais au sens de combien il faudrait pour tout plaqurt.

… … …

Si vous n’y avez pas réfléchi, finalement dans quel but accumulez-vous alors du patrimoine ?

Il y’a certains hommes pour qui accumuler du patrimoine et faire des affaires sont les occupations qui leurs procurent le plus de plaisir dans la vie. Ces hommes là , ne vont pas s’arrêter à partir d’un certain montant .

Hors ligne

 

#96 26/09/2015 18h39 → Combien valez-vous ?

Membre
Réputation :   26 

InvestisseurHeureux a écrit :

"Combien valez-vous ?"

Ma réponse en vers et en 3’35"

Hors ligne

 

#97 04/10/2015 09h45 → Combien valez-vous ?

Membre
Réputation :   35 

Bonjour,

Mon rêve est d’avoir 2 000 000 € simplement sur une assurance vie à 3%
ça fait du 5 000 € / mois, je pense largement suffisant pour ville (à 5) en ayant une RP payée

Rien à faire, juste ce qui nous plaît ;big_smile


Eldorado immobilier : Stratégie et marketing de la location saisonnière

Hors ligne

 

#98 04/10/2015 10h15 → Combien valez-vous ?

Membre
Réputation :   26 

Message qui fait curieusement echo à un commentaire que je viens de faire sur un autre fil.
Vous noterez que l’essentiel des réponses données ici parlent de gestion de budget, de capacité d’épargne,  d’inflation, etc. pour atteindre un objectif.

Vous, vous parlez d’un rêve, qui de plus paraît bien naïf ! Ça en dit beaucoup sur vous.

Hors ligne

 

#99 05/10/2015 07h21 → Combien valez-vous ?

Membre
Réputation :   35 

dangarcia a écrit :

Message qui fait curieusement echo à un commentaire que je viens de faire sur un autre fil.

Ca ressemble à la théorie du complot…
C’est très amusant

Pour ce qui est de mes rêves, j’ai un gros défaut, c’est que je les réalise


Eldorado immobilier : Stratégie et marketing de la location saisonnière

Hors ligne

 

#100 05/10/2015 09h58 → Combien valez-vous ?

Membre
Réputation :   36 

J’ai pas mal mouliné dans Excel.
Mon principe : je calcule à l’inverse d’un emprunt immobilier.
Un emprunt immobilier est une somme que l’on vous prête avec un taux d’interêt. Vous le remboursez sous forme d’annuités constantes. Jusqu’à son terme.

J’inverse les termes. Je me prête moi-même de l’argent. Et j’en tire une annuité. Jusqu’à la fin de ma vie.

Quel capital dois-je me prêter à moi-même ? Pour quelle annuité constante ? Pour quelle durée (mon espérance de vie) ? Quels maximum drawdown ? Vais-je percevoir des flux entrants ? Gros flux sortants à prévoir (exemple : dépendance de mes parents… qui ont un faible patrimoine) ? Selon quel taux d’intérêt (taux de rémunération net d’inflation de mes placements, pas net de fiscalité, je pars du principe que la fiscalité évoluera de concert pour moi et les autres français, et ce que l’on perd en ISF, on peut le récupérer pour l’instant en niches fiscales telles que PEA ou AV minorant l’IR).

J’habite Paris. J’ai 2 enfants. Mon train de vie était économe. Il ne l’est plus. Ecole privée, garde d’enfants, loyer conséquent, activités, nourriture : mon train de vie a profondément changé.
J’ai heureusement ma femme qui est assimilée fonctionnaire.

Je mouline. Scénario noir, blanc, gris clair, gris foncé. Le scénario le plus noir ne sert à rien : si le monde s’écroule… Juste garder en tête d’avoir un peu d’or physique, quelques diamants, et une amulette porte bonheur. Pour les autres scénario : et bien j’arrive globalement au seuil de l’ISF. Avec 1,3 million d’euros, à mon âge, dans ma situation, je peux viser d’être un rentier honnête. Qui devra parfois travailler si quelques vilains drawdown adviennent. En tous les cas, c’est le seuil où il sera possible presque les yeux fermés d’envisager le mi-temps, l’année sabbatique périodique.

La morale ? Pour mon cas j’en déduis que le seuil de l’ISF a été bien calculé par Bercy : c’est le seuil de la rente sereine pour la plupart des français. Il faut commencer à taxer pour que les gens imaginent continuer de turbiner et ainsi ramener cotisations, impôts… et flux de remboursement des dettes accumulées au fil des ans. La course des rats doit pouvoir continuer.

Dernière modification par misteronline (05/10/2015 09h59)


A la bourse, un mec achète, un autre vend, les deux pensent faire une affaire. Jean Yanne.

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB
Hébergé par Arcustech