Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Abonnez-vous à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche : 
Chercher
Membres  |  Mission

Forums des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l'investissement patrimonial pour s'enrichir, générer une rente et atteindre l'indépendance financière

Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions !

#76 22/05/2011 20h51 → Portefeuille d'actions de Jean-Marc

Modérateur
Réputation :   41 

Jean-Marc a écrit :

Mais ne perdez pas patience : je me rode sur cette tactique depuis le début du mois, il me faut un peu de recul pour apprécier si ça vaut le coup de se décarcasser wink et ensuite je vous en parle en détails.

Vous avez déjà envisagé de "commercialiser" votre méthode (comme les daubasses par exemple), via un site oueb, ou des alertes email/SMS permettant à des abonnés de "vous suivre à la trace" ?

Hors ligne

 

#77 22/05/2011 23h18 → Portefeuille d'actions de Jean-Marc

Membre
Réputation :   94 

VerbalKint a écrit :

Vous avez déjà envisagé de "commercialiser" votre méthode (comme les daubasses par exemple), via un site oueb, ou des alertes email/SMS permettant à des abonnés de "vous suivre à la trace" ?

Non et pour plusieurs raisons : par exemple je n’ai aucun diplôme en finance et le risque juridique est patent; j’ai un métier qui m’occupe beaucoup et je passe mes ordres lorsque j’ai 5 minutes de disponibilité au bureau, ce qui est aléatoire et fait courir un risque exogène à mes ’lecteurs’; ça fait beaucoup d’investissement pour un revenu complémentaire modeste; je ne suis pas sûr de tenir la distance; etc.

Cette affaire est une aventure personnelle à ce stade.

Par contre, j’ai observé qu’il y a plusieurs personnes très complémentaires sur ce forum et l’idée de faire un truc ensemble me travaille depuis pas mal de temps, sauf que je n’ai pas encore trouvé le moyen. J’attends que ça se décante…

Je lance une perche : je suis partant pour le prochain repas du forum wink mais seulement si le restaurant est gastronomique tongue

Bonne soirée.


Mon blog : Ma méthode d'optimisation des cash-flows    |     parrainages Boursorama, Fortuneo et Binck ;)

Hors ligne

 

#78 22/05/2011 23h30 → Portefeuille d'actions de Jean-Marc

Membre
Réputation :   20 

Bonsoir, j’y avais également déjà songé.

Avec tous les talents et compétences présentes sur le forum, y a de quoi faire quelque chose de grandiose.


Trader - analyste technique, et je le vis bien. Formation Trading - Gestion portefeuille - Mon portefeuille boursier

Hors ligne

 

#79 23/05/2011 10h26 → Portefeuille d'actions de Jean-Marc

Modérateur
Réputation :   41 

Jean-Marc a écrit :

Par contre, j’ai observé qu’il y a plusieurs personnes très complémentaires sur ce forum et l’idée de faire un truc ensemble me travaille depuis pas mal de temps, sauf que je n’ai pas encore trouvé le moyen. J’attends que ça se décante…

Quoiqu’il en soit, vous avez d’ors et déjà trouvé un client tongue !

Hors ligne

 

#80 23/05/2011 18h26 → Portefeuille d'actions de Jean-Marc

Membre
Réputation :   

idem pour moi …..enfin pour le resto gastronomique  dans un premier temps

"tavernier un dividende pressé"….


Conformité AMF :  je suis investi en TOTAL, j'en ai dans mon réservoir.

Hors ligne

 

#81 26/05/2011 07h49 → Portefeuille d'actions de Jean-Marc

Modérateur
Réputation :   41 

Jean-Marc a écrit :

Je présélectionne les titres ’éligibles’ au vu de dix critères (visibilité, politique de dividende affirmée, marge opérationnelle élevée, endettement maîtrisé etc.)
Parmi les sociétés éligibles, je choisis celles dont le rendement est le plus élevé.

Jean-Marc, une question complémentaire sur la selection de valeurs éligibles à la "watching list": j’ai cru comprendre qu’il n’y avait que des valeurs française, mais est-ce que vous vous limitez à un certain compartiment du marché ?

Hors ligne

 

#82 26/05/2011 11h41 → Portefeuille d'actions de Jean-Marc

Membre
Réputation :   

Jean Marc a écrit:

"Or dans le cas de PAJ, il est évident que cette logique n’est pas répliquée : le dividende ne cesse de diminuer et l’endettement se creuse"

C’est exact mais aujourd’hui, PJ a commencé a renégocier l’alongement de sa dette alors si cela ne change pas sa CAF ou son LTV , cela éloigne certains risques et le dividende même diminué reste significatif. D’ou ma question: pensez vous qu’il faut l’arbitrer?
Merci pour votre point de vue.

Hors ligne

 

#83 26/05/2011 17h59 → Portefeuille d'actions de Jean-Marc

Membre
Réputation :   94 

VerbalKint a écrit :

Une question complémentaire sur la selection de valeurs éligibles à la "watching list": j’ai cru comprendre qu’il n’y avait que des valeurs françaises, mais est-ce que vous vous limitez à un certain compartiment du marché ?

Pour des questions de fiscalité des dividendes, je m’en tiens aux valeurs françaises. De plus, il me semble que je suis mal placé pour évaluer certains critères de bonne santé d’entreprises étrangères dont le marché principal n’est pas la France.
Je chasse sur les compartiments A, B et C de la cote. J’évite Alternext et le Marché libre car les fluctuations bilantielles des entreprises d’une année sur l’autre y sont trop importantes, les publications moins fréquentes et moins détaillées donc l’évaluation de l’entreprise est plus délicate.
Enfin, je gère peu de lignes dont le montant moyen commence à grimper et le critère de la liquidité me contraint d’éviter les titres les moins liquides. C’est d’ailleurs un de mes critères d’éligibilité : puis-je sortir d’un titre aisément ? La réponse dépend du montant de la ligne et du carnet d’ordre.


Mon blog : Ma méthode d'optimisation des cash-flows    |     parrainages Boursorama, Fortuneo et Binck ;)

Hors ligne

 

#84 26/05/2011 18h22 → Portefeuille d'actions de Jean-Marc

Membre
Réputation :   94 

méticuleux a écrit :

Aujourd’hui, PJ a commencé a renégocier l’allongement de sa dette alors si cela ne change pas sa CAF ou son LTV , cela éloigne certains risques et le dividende même diminué reste significatif. D’ou ma question: pensez vous qu’il faut l’arbitrer?
Merci pour votre point de vue.

J’avoue être assez stupéfait des hésitations récurrentes sur ce titre. Le bilan de 2009 (dernier disponible sur Bourso’) permet d’identifier les actifs tangibles : 23 M€ d’immobilisations corporelles, 6 M€ de stocks, 466 M€ de créances, 176 M€ ’autres’ (sont-ce des actifs tangibles ? estimés à leur juste valeur ?) et 67 M€ de trésorerie, d’où un total de 738 M€ dans le meilleur des cas.

En appliquant le formule bien connue : capitaux propres = total passif - dettes, ces actifs tangibles sont financés par (total passif - capitaux propres = dettes) 815 - (-2213) = 3028 M€ de dettes et c’est tout !!

Je n’ai jamais dit, et je ne dis pas, que PAJ est une mauvaise action. Je dis que l’investisseur dans la valeur cherche à acheter une part d’un actif tangible à bon prix et il passe donc son chemin, quelle que soit la maturité de la dette et son taux.

S’agissant de ma méthode d’investissement, à la question "ai-je des raisons de penser que cette entreprise servira un dividende élevé et régulier pendant les 5 ans à venir dans des conditions économiques éventuellement difficiles ?", je réponds "non".

Mais n’y voyez aucune recommandation de ma part : comme toutes les actions cotées, elle présente des alternances de hausses et de baisses, et offre donc régulièrement des opportunités d’achat; ça dépend de votre façon de procéder. Il est par exemple possible que la renégociation de la dette pousse le cours à la hausse, mais ce n’est pas mon problème : je ne cherche pas la progression des cours et la valorisation de mon capital, je cherche des revenus pérennes que je ne sens pas sur ce titre.

Dernière modification par Jean-Marc (26/05/2011 18h25)


Mon blog : Ma méthode d'optimisation des cash-flows    |     parrainages Boursorama, Fortuneo et Binck ;)

Hors ligne

 

#85 26/05/2011 18h34 → Portefeuille d'actions de Jean-Marc

Membre
Réputation :   

MERCI POUR VOS COMMENTAIRES.
On a tendance à vouloir le beurre et l’argent du beurre…et c’est sans doute ce qui m’anime .Vous êtes cohérent et c’est sans doute vous qui avez raison. Il y a d’autres valeurs type ABCA qui ont aussi un beau rendement sans présenter les mêmes risques mais les nécessités de la diversification font que la tentation est grande de croquer la pomme!…
Merci encore.

Hors ligne

 

#86 26/05/2011 21h00 → Portefeuille d'actions de Jean-Marc

Membre
Réputation :   

Bonsoir

petite question jean.marc

si une de vos actions dont vous êtes rentré à 6% baisse au point d’obtenir un rendement théorique à 9%, quel sera votre stratégie (avant versement du div)?
allez vous vendre une de vos lignes pour gonfler la première ou attendez vous l’arrivée de cash dividende pour renforcer toujours la 1ere?
merci bonne soirée à tous


Conformité AMF :  je suis investi en TOTAL, j'en ai dans mon réservoir.

Hors ligne

 

#87 26/05/2011 21h05 → Portefeuille d'actions de Jean-Marc

Modérateur
Réputation :   41 

zendoi a écrit :

si une de vos actions dont vous êtes rentré à 6% baisse au point d’obtenir un rendement théorique à 9%, quel sera votre stratégie (avant versement du div)?

je me permet (pour essayer): si j’ai bien compris, peu importe le cours de l’action, ce qui compte c’est le rendement… Si on a une ligne avec un rdt de 9%, on garde. (à condition evidemment qu’elle continue de respecter la fameuse dizaine de critères pour être présente dans le portefeuille)

Hors ligne

 

#88 26/05/2011 21h39 → Portefeuille d'actions de Jean-Marc

Membre
Réputation :   

Excusez moi de m’en mêler mais c’est pour poser une question: pour moi le rendement c’est par rapport au cours de l’action , non pas au 31 décembre comme les sociétés le considerent  généralement  mais par rapport au cours du jour.
Sinon dans mon charabias perso, le dividende   par rapport au PRU , c’est le retour sur investissement et c’est celui-là qui m’intéresse.
Quant à arbitrer, c’est nécessairement par rapport à la valeur du cours au moment de l’arbitrage.
J’aimerais bien lepoint de vue de Jean Marc la dessus.

Merci d’avance.

Hors ligne

 

#89 26/05/2011 22h38 → Portefeuille d'actions de Jean-Marc

Modérateur
Réputation :   41 

Jean-Marc a écrit :

J’ai aussi précisé mon critère relatif à un endettement maîtrisé. En soi, la dette n’est pas rédhibitoire : c’est un levier pour l’investissement. Ce qui peut poser souci, c’est la capacité à rembourser, notamment lorsque les taux se tendent. Je m’étais penché dans un premier temps sur la solvabilité de la société, en vérifiant que les actifs tangibles (actifs - incorporels et goodwills) couvraient les passifs exigibles (passif - capitaux propres). un ratio supérieur à 1 me semblait de bon augure. Mais ceci ne renseigne pas sur le poids de la dette : la société est-elle en capacité de rembourser sa dette à un horizon raisonnable ?
J’ai donc regardé la durée de remboursement théorique de la dette, soit le ratio de la capacité d’autofinancement (CAF) par les passifs exigibles. Surprise : pour des sociétés présentant une faible solvabilité (VIV, FTE, RAL, NEO qui sont toutes à environ 0,9), les durées sont très différentes : FTE : 6 ans; VIV 3 ans; NEO 7 ans; RAL 14 ans.
Je pense me caler sur une durée maximale de 10 ans pour considérer une société éligible à ma watching list, s’agissant du critère sur la dette.
Qu’en pensez-vous ?

à titre indicatif, vous savez surement que la Banque de France a son propre système de cotation, qui est à mon avis relativement fiable (il n’est pas commercialisé, il ne sert qu’aux institutions bancaires publiques et privées).

il y a pleins de choses qui rentre en compte dans le scoring, evidemment, et même si l’algorythme n’est à ma connaissance pas diffusé (de plus il y a des critères subjectifs pris en compte), on peut réduire à 3 critères important à respecter pour avoir un 3, qui est la meilleure possible (en fait il y a 3, 3+ et 3++):

- le ratio dettes MLT/fonds propres: il doit être inférieur à 1 soit "les fonds propres doivent intégralement garantir les dettes"

- le ratio dettes MLT/CAF (ou Ebidta ou EBE c’est selon, mais ça revient à peu près au même): il doit être inférieur à 7 soit "en cas de problème, il faut 7 ans à l’entreprise pour rembourser toutes ses dettes", 7 ans étant considéré comme la durée moyenne d’un cycle conjoncturel

- le Fond de Roulement doit être au moins égal à la moitié du BFR

Hors ligne

 

#90 28/05/2011 09h24 → Portefeuille d'actions de Jean-Marc

Membre
Réputation :   94 

méticuleux a écrit :

Il y a d’autres valeurs type ABCA qui ont aussi un beau rendement sans présenter les mêmes risques mais les nécessités de la diversification font que la tentation est grande de croquer la pomme!…

ABCA est une valeur parachute : elle fait des résultats d’autant plus abondants que les marchés ont une volatilité élevée (en cas de forte correction) donc une bonne ligne sur cette société, d’une part, offre un bon rendement, d’autre part, sécurise le portefeuille en cas de baisse qu’il ne faut pas exclure dans les prochains mois ou les 3 ans à venir.
J’étais justement hier à l’AG et il semble que l’exercice 2011 sera au moins en ligne avec 2010.

zendoi a écrit :

si une de vos actions dont vous êtes rentré à 6% baisse au point d’obtenir un rendement théorique à 9%, quel sera votre stratégie (avant versement du div)?
allez vous vendre une de vos lignes pour gonfler la première ou attendez vous l’arrivée de cash dividende pour renforcer toujours la 1ere?

Dans un tel scénario, et dans l’hypothèse où le titre présente toujours toutes les raisons de penser que le dividende servi sera bien celui espéré, la baisse substantielle du titre, qui induit une diminution du poids de la ligne, sera mise à profit pour recharger; étant investi à 100%, il se présentera sans doute une ligne à moindre rendement que je peux diminuer pour recharger en titres en baisse.
Pour ce qui est de le faire avant ou après le détachement, je rappelle que je compare les titres en "coupon zéro". Toutefois, le bon vieux proverbe "un tiens vaut mieux que deux tu l’auras" s’applique très bien à cette stratégie : je ne vendrais sans doute pas un titre qui va détacher dans les prochaines semaines pour recharger un titre qui a déjà détaché pour l’année.

méticuleux a écrit :

Pour moi le rendement c’est par rapport au cours de l’action , non pas au 31 décembre comme les sociétés le considerent  généralement  mais par rapport au cours du jour.
Sinon dans mon charabias perso, le dividende   par rapport au PRU , c’est le retour sur investissement et c’est celui-là qui m’intéresse.
Quant à arbitrer, c’est nécessairement par rapport à la valeur du cours au moment de l’arbitrage.
J’aimerais bien lepoint de vue de Jean Marc la dessus.

Tout-à-fait : j’apprécie le rendement par rapport au cours du jour. Le cours au 31 décembre est un élément de communication pour les entreprises; le PRU n’a aucun autre intérêt que fiscal.
Enfin, je calcule mon "retour sur investissement" non pas ligne par ligne mais au global sur le portefeuille, soit en divisant les dividendes nets nets perçus dans l’année (soit après prélèvements sociaux et impôt sur le revenu) rapportés à l’effort d’épargne depuis l’origine. A ce jour il est de 13,2%.

VerbalKint a écrit :

à titre indicatif, vous savez surement que la Banque de France a son propre système de cotation, qui est à mon avis relativement fiable (il n’est pas commercialisé, il ne sert qu’aux institutions bancaires publiques et privées).

Ce système de cotation ne répond sans doute pas aux mêmes objectifs que moi, dont la question rituelle est "ai-je des raisons de penser que cette entreprise servira un dividende élevé et régulier pendant les 5 ans à venir dans des conditions économiques éventuellement difficiles ?". Mais il y a sans doute des choses intéressantes là-dedans. Je vais m’y plonger dès que j’aurais un moment.
Merci.


Mon blog : Ma méthode d'optimisation des cash-flows    |     parrainages Boursorama, Fortuneo et Binck ;)

Hors ligne

 

#91 28/05/2011 11h22 → Portefeuille d'actions de Jean-Marc

Membre
Réputation :   

Bonjour Jean Marc;

Je me retrouve un peu dans votre façon de voir les choses.
Au début j’avais un pôle actions de rendement, que je possède toujours et que je renforce a l’occasion ainsi qu’un pôle actions de croissance, qui est loin d’être une réussite et que je converti petit a petit en valeur de rendement.
Par contre je conserve mes actions (pratiquement a vie…); le but étant que les dividendes encaissés fasse ressortir une valeur de l’action nulle. Cad prix achat action remboursé par les dividendes.
Une fois atteint ce point  je n’ai plus aucune raison de la vendre puisque j’ai pratiquement un rendement infini et du coup je limite au maximum mes frais de d’acheté/vendu.
Cette méthode est loin d’être sportive mais fonctionne très bien, sans parler que sur du long terme, non seulement l’action est remboursée mais en plus vous faites de la plus value que je n’encaisse pas.
Tout comme vous je suis sur les marché A,B et C et j’essaye de ne pas me concentrer sur un seul secteur mais me constitue une sorte de sicav avec plusieurs valeurs. Pour les marchés étranger je passe par des sicav ou des trackers.

CDT

Hors ligne

 

#92 28/05/2011 16h58 → Portefeuille d'actions de Jean-Marc

Membre
Réputation :   94 

faeric a écrit :

Je conserve mes actions (pratiquement à vie…); le but étant que les dividendes encaissés fassent ressortir une valeur de l’action nulle. Cad prix achat action remboursé par les dividendes.
Une fois atteint ce point  je n’ai plus aucune raison de la vendre puisque j’ai pratiquement un rendement infini et du coup je limite au maximum mes frais de d’acheté/vendu.

Je vois dans cette approche un côté purement psychologique. Il est sans doute rassurant de se dire que les actions dont on dispose sont "gratuites" et donc que l’on ne risque pas de perdre sa mise. Toutefois, on ne se fait rembourser son investissement initial que si l’on ne rachète jamais : si vous réinvestissez vos dividendes, vous atténuez la baisse de PRU qui du coup n’atteint jamais zéro.
Et si vous avez des actions dont le PRU est zéro, mais que les dividendes perçus vous ont permis d’acheter d’autres titres, le risque s’est déplacé d’une ligne à l’autre…

Je reviens aux convictions fortes : lorsqu’une action offre un rendement sûr (au sens qu’il n’y a aucune raison pour qu’il baisse) et élevé, il faut y croire et miser gros.


Mon blog : Ma méthode d'optimisation des cash-flows    |     parrainages Boursorama, Fortuneo et Binck ;)

Hors ligne

 

#93 30/05/2011 22h03 → Portefeuille d'actions de Jean-Marc

Membre
Réputation :   

Jean-Marc
FONCIERE DES MURS et KLEMURS ne rentrent elles pas dans votre viseur ces jours ci, au regard du rendement attendu l’an prochain?

M’inspirant de votre démarche, je me tâte sur ces titres pour mon achat mensuel de juin 2011…

Jean

Hors ligne

 

#94 01/06/2011 22h01 → Portefeuille d'actions de Jean-Marc

Membre
Réputation :   

Bonsoir à tous
jean-marc petite question:

regardes tu les mouvements d’achat vente des directeur (sur amf on voit que concernant altarea cela bouge) et est ce que dans tes critères une liquidité minimale de 3000 euros par jour par action  est suffisante? ce qui n’est par exemple pas le cas sur tipiak, qui a pourtant un bon rendement. ( a titre personnel, je suis méfiant lorsque le volume est en dessous de 5000 euros)
Bonne soirée à tous


Conformité AMF :  je suis investi en TOTAL, j'en ai dans mon réservoir.

Hors ligne

 

#95 02/06/2011 10h18 → Portefeuille d'actions de Jean-Marc

Membre
Réputation :   94 

jean a écrit :

FONCIERE DES MURS et KLEMURS ne rentrent elles pas dans votre viseur ces jours ci, au regard du rendement attendu l’an prochain?

Je détiens déjà FMU. Je rappelle que KMU a annoncé que le dividende de 2010 (versé en 2011) était artificiellement poussé à 1,54 pour satisfaire les exigences SIIC. Rien ne dit que ce montant sera maintenu sur l’exercice 2011. A 11 mois du prochain détachement, je pense prudent de miser sur un dividende moindre.

Dernière modification par Jean-Marc (02/06/2011 10h19)


Mon blog : Ma méthode d'optimisation des cash-flows    |     parrainages Boursorama, Fortuneo et Binck ;)

Hors ligne

 

#96 02/06/2011 10h25 → Portefeuille d'actions de Jean-Marc

Membre
Réputation :   94 

zendoi a écrit :

Regardes-tu les mouvements d’achat vente des directeurs (sur amf on voit que concernant altarea cela bouge) ?

Non. Je ne vois pas bien ce que je pourrais en retirer.

zendoi a écrit :

Est-ce que dans tes critères une liquidité minimale de 3000 euros par jour par action est suffisante? Ce qui n’est par exemple pas le cas sur Tipiak, qui a pourtant un bon rendement. (à titre personnel, je suis méfiant lorsque le volume est en-dessous de 5000 euros)

La liquidité n’est pas en soi un critère de qualité d’un titre. Elle doit seulement être suffisante pour entrer et sortir aisément d’un titre. Donc le montant des transactions quotidiennes importe peu, il faut surtout regarder le nombre de titres disponibles dans le carnet d’ordre et le ’spread’ (écart en % entre le meilleur achat et la meilleure offre du carnet).
S’agissant de Tipiak, je me refuse à me porter sur les titres côtés au fixing car j’échange un titre contre un autre à cours connus, au vu du carnet. Au fixing, le cours est un coup de poker.


Mon blog : Ma méthode d'optimisation des cash-flows    |     parrainages Boursorama, Fortuneo et Binck ;)

Hors ligne

 

#97 02/06/2011 20h50 → Portefeuille d'actions de Jean-Marc

Membre
Réputation :   

ok merci pour les réponses je n’avais pas fait le rapport avec les actions au fixing

Par contre je relisais certaines questions et à une d’elles, tu as expliqué que si tu devais commencer aujourd’hui ta "technique", tu prendrais la même short liste que celle que tu possèdes malgré un historique plus ancien; Est ce à dire que tu ne regardes pas l’évolution récentes du cours de bourse (même si j’ai bien compris que ton but premier et "rendement, rendement et rendement")

je commence à mon niveau à mettre en place de façon plus pratique l’ensemble de mes filtres.
Lorsque tout sera en place et même s’il faut se faire sa propre expérience, je pense demander l’avis aux forumistes (au moins éviter une erreur fatale)

as tu un livre de compta en particulier à recommander (je viens de m’inscrire au travers du DIF à une formation sur l’initiation à la comptabilité, ça me paraît le minimum)

bonne soirée à tous


Conformité AMF :  je suis investi en TOTAL, j'en ai dans mon réservoir.

Hors ligne

 

#98 03/06/2011 18h48 → Portefeuille d'actions de Jean-Marc

Membre
Réputation :   94 

zendoi a écrit :

Je relisais certaines questions et à une d’elles, tu as expliqué que si tu devais commencer aujourd’hui ta "technique", tu prendrais la même short liste que celle que tu possèdes malgré un historique plus ancien; Est ce à dire que tu ne regardes pas l’évolution récente du cours de bourse (même si j’ai bien compris que ton but premier et "rendement, rendement et rendement")

Je confirme : je gère actuellement 14 lignes, ce sont les 14 meilleurs rendements de ma liste. Si je devais repartir de zéro, je prendrais les mêmes 14 valeurs. L’intérêt de la méthode est d’augmenter les revenus par permutations de titres pour avoir toujours les 14 premiers rendements.

zendoi a écrit :

As-tu un livre de compta en particulier à recommander (je viens de m’inscrire au travers du DIF à une formation sur l’initiation à la comptabilité, ça me paraît le minimum) ?

Je ne suis certainement pas le mieux placé pour conseiller ça. Mais j’avoue avoir beaucoup appris sur le blog des Daubasses, dans les posts du début qui expliquent comment disséquer les actifs et analyser le BFR par exemple. Les descriptifs se font avec des "mots" grand public; c’en est presque ludique.

Dernière modification par Jean-Marc (16/02/2012 22h14)


Mon blog : Ma méthode d'optimisation des cash-flows    |     parrainages Boursorama, Fortuneo et Binck ;)

Hors ligne

 

#99 08/06/2011 07h14 → Portefeuille d'actions de Jean-Marc

Membre
Réputation :   145 

Bonjour Jean-Marc,

Comme beaucoup de membres sur ce forum je suis avec attention votre méthode d’investissement.
Elle à le mérite d’être claire et relativement simple à suivre.
De plus, quand on songe qu’un capital placé à 7% (taux de rendement annuel net que l’on peut attendre de cette méthode) est doublé en 10 ans, ca donne une certaine marge de sécurité même si les titres ont baissé.

Je commence à la mettre en place dans mon portefeuille, merci de l’avoir partagée.

Pour ma part je vais toutefois ajouter à votre méthode un "principe" supplémentaire.
L’objectif restera bien de maximiser le rendement mais je vais agir différemment de vous sur le traitement des titres en plus value.
Je déciderai de vendre la ligne lorsque la PV nette (après impact fiscal) sera équivalente à 3 ans de dividendes futurs. (D’ailleurs sur vos 14 lignes puis-je vous demander si vous etes à ce niveau de PV sur certaines d’entre elles? si oui sur combien de lignes ?)

Je placerai ensuite cette trésorerie sur une AV fonds euros de plus de 8 ans et qui restera donc mobilisable à tout moment.

Les 2 avantages selon moi à rajouter ce principe :

1) Sécurisation du rendement d’une ou plusieurs lignes du portefeuille sur les 3 prochaines années, et génération d’intérêts supplémentaire liés au rdt le l’AV sur les 3 ans, et donc augmentation du rendement global du portef. (j’integrerai les intérêts générés par les lignes placées sur l’AV au rdt global de mon portef).
La principale "difficulté" dans votre méthode étant d’avoir l’assurance qu’une société continuera de verser un dividende sur les 3/5 ans à venir, ce principe à le mérite de figer dès que possible 3 ans de rendement. Cela limite -un peu- le risque global du portefeuille.(Le cas ou l’on est le plus perdant dans votre méthode est celui d’une annonce de nette diminution du dividende ou pire de sa suppression puisque dans un tel cas la perte de revenus futurs est couplée à une grosse MV potentielle).

2) Possibilité de réinvestir cette tréso disponible en cas de très forte baisse des marchés. A bien y regarder, les "krachs" sont relativement "fréquents".

Dans le cas extrême d’une euphorie des marchés, ou 14 lignes sur 14 seraient dans une telle position (equivalent à 3 ans de rdt en pv nette sur chaque ligne) cela signifierait d’être investi à 0% mais cela ne me gêne pas puisque je pense que cette probabilité est très faible et qu’elle signifierait probablement que l’on est proche d’un "dégonflement". Par ailleurs un tel cas me laisserait 3 ans pour voir venir et reprendre progressivement les achats.

Que pensez vous de ce principe additionnel ? Y voyez vous des inconvénients ?

Bien cordialement,

Dernière modification par Thomas (08/06/2011 07h26)


investment in knowledge pays the best interest -Parrain sympa pour l'Investisseur Francais

Hors ligne

 

#100 08/06/2011 18h39 → Portefeuille d'actions de Jean-Marc

Membre
Réputation :   94 

Thomas a écrit :

Comme beaucoup de membres sur ce forum je suis avec attention votre méthode d’investissement.
Elle a le mérite d’être claire et relativement simple à suivre.
De plus, quand on songe qu’un capital placé à 7% (taux de rendement annuel net que l’on peut attendre de cette méthode) est doublé en 10 ans, ça donne une certaine marge de sécurité même si les titres ont baissé.

Remarque de fond sur le but de la méthode : il ne s’agit pas de placer à 7% et attendre 10 ans que les intérêts cumulés aient permis de doubler (1,07^10=1,96). Mon but est de toucher des dividendes plus tard car actuellement je n’en ai pas besoin. Donc je travaille à augmenter les dividendes futurs par des permutations de titres. Mon capital a doublé, non en 10 ans mais en 25 mois.

Thomas a écrit :

Pour ma part je vais toutefois ajouter à votre méthode un "principe" supplémentaire.
L’objectif restera bien de maximiser le rendement mais je vais agir différemment de vous sur le traitement des titres en plus value.
Je déciderai de vendre la ligne lorsque la PV nette (après impact fiscal) sera équivalente à 3 ans de dividendes futurs. (D’ailleurs sur vos 14 lignes puis-je vous demander si vous etes à ce niveau de PV sur certaines d’entre elles? si oui sur combien de lignes ?)
Je placerai ensuite cette trésorerie sur une AV fonds euros de plus de 8 ans et qui restera donc mobilisable à tout moment.

Je ne vous suis pas sur cette méthode pour plusieurs raisons.

1/ Même si je reconnais que je bénéficie depuis 2 grosses années d’une performance qui n’est sans doute pas tenable très longtemps à ce niveau, on imagine bien que 20% de plus-value sur une ligne, finit par arriver. Ainsi, vous allez rapidement vous retrouver avec tout votre portefeuille en AV et vous regarderez la bourse monter en attendant un creux.

2/ On se fiche de son PRU, ce qui compte c’est les revenus attendus de son épargne. Il m’arrive régulièrement de vendre des titres en légère perte fiscale lorsque je pense avoir un meilleur rendement sur un autre titre. Mais j’ai aussi des lignes en plus-value, parfois de 50%. Je garde la ligne si je n’ai pas d’alternative plus rémunératrice.

3/ Vous vous privez de la possibilité de permuter des titres entre eux.

4/ Marginalement, attention au recours du fonds euro d’une AV > 8 ans comme placement de trésorerie. Lorsque vous faites des retraits en cours d’année, le taux servi n’est pas le taux final mais le taux minimum garanti, ce qui est nettement moins.

Thomas a écrit :

La principale "difficulté" dans votre méthode étant d’avoir l’assurance qu’une société continuera de verser un dividende sur les 3/5 ans à venir.

Oui, le risque de diminution arbitraire du dividende existe. Mais il est atténué, d’une part, par le fait que la watching-list contient des critères qui sont calés pour cibler des sociétés peu enclines à ça, d’autre part je ne possède à un instant donné qu’un tiers des sociétés éligibles, j’ai donc une chance sur trois que ça me tombe dessus si ça doit arriver à une société du pack…
J’essaye d’avoir beaucoup de mobilité : ma durée de renouvellement (durée pour que les cessions cumulées atteignent le montant du capital) se situe entre 6 et 9 mois. Je ne me sens pas vraiment exposé au risque d’être "collé" avec une société qui ne verse plus de dividende.

Je profite de ce post pour illustrer le mécanisme de progression du capital placé. Comme je l’ai indiqué, ma méthode est non-directionnelle : elle ’fonctionne’, que les marchés montent ou baissent. Toutefois, j’observe que le rendement courant du portefeuille (les dividendes attendus dans l’année rapportés au capital placé) est assez stable, entre 6,5% et 8,5%. Disons, pour simplifier, qu’il est à peu près constant à 7,5%. J’en déduis que, lorsque j’augmente les dividendes futurs de 100 € par permutation de ligne, je ’récupérerai’, tôt ou tard, environ 100/0,075 = 1350 € de capital.

Je suis donc à l’affût de toute permutation me permettant de ’gratter’ une somme hebdomadaire qui me garantit quasiment une progression du capital à terme.

Je redis que le but de la méthode n’est pas de toucher des dividendes, c’est d’en toucher de plus en plus. Toutes les sommes que vous sortirez de votre portefeuille en direction de votre AV, ne participeront plus à cette ascension.

Au plaisir de vous lire,
JM


Mon blog : Ma méthode d'optimisation des cash-flows    |     parrainages Boursorama, Fortuneo et Binck ;)

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB
Hébergé par Arcustech