Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Abonnez-vous à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche : 
Chercher
Membres  |  Mission

Forums des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l'investissement patrimonial pour s'enrichir, générer une rente et atteindre l'indépendance financière

Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions !

#126 29/02/2012 20h40 → Nicolas Sarkozy et les épargnants

Membre
Réputation :   16 

Je n’y crois pas une seule seconde…
pour quelqu’un qui veut financer son programme à coups de déficit c’est scier la branche sur laquelle il est assis…supprimez l’assurance-vie et le PEA, puis taxer à 75% autant se noter direct CCC…

il ne s’agit la que d’un simple racolage électorale… du moins je l’espère vraiment yikes

Hors ligne

 

#127 29/02/2012 20h53 → Nicolas Sarkozy et les épargnants

Membre
Réputation :   60 

Romain a écrit :

pour quelqu’un qui veut financer son programme à coups de déficit c’est scier la branche sur laquelle il est assis…supprimez l’assurance-vie et le PEA, puis taxer à 75% autant se noter direct CCC…

Bien vu! lol

Romain a écrit :

il ne s’agit la que d’un simple racolage électorale… du moins je l’espère vraiment yikes

Maaa-ma miiia!

Hors ligne

 

#128 29/02/2012 20h55 → Nicolas Sarkozy et les épargnants

Membre
Réputation :   70 

Pyrrho a écrit :

okavongo a écrit :

Et puis, pour conclure, j’ai été sensible aux messages de la 1ère page disant : ne faut-il pas profiter de la vie, gagner un peu moins, avoir du temps libre, plutôt que d’accumuler des richesses ou sur-consommer ? N’est-ce pas la voix de la sagesse ?

Avec la voix du médecin je vous répondrait tout à fait, vous n’en vivrez que plus vieux et plus heureux, mais il faudra bien créer de la richesse avant de la partager, et ce ne seront pas les retraités, assistés, fonctionnaires (1), et dégoûtés qui  auront levés le pied qui le feront !
Actif ou rentier, il faudra bien que de la richesse se crée, la vie parasite ou a crédit n’a qu’un temps.

Travailler 35 heures par semaine, profiter de ses WE et de ses vacances en famille et gagner un peu moins plutôt que d’acheter le dernier gadget électronique à la mode ou d’empiler les euros sur un assurance-vie ne me paraît pas être un comportement de parasite…

Mamuang a écrit :

Cher GoodbyLenine,

Considérez-vous que partir n’est pas " passer à l’action " ?

Il y a 3 moyens d’agir:

1)Voter
2)Se présenter
3)Se casser

Reste la solution 3) qui je le pense est le moyen d’action le plus efficace.
Efficace car en restant vous financez et donc entretenez le système. En quittant un système et des mentalités qui vous méprisent pour un système qui vous attire davantage, vous punissez le premier et récompensez le second. Ce qui est le meilleur moyen de faire avancer le schmilblick.

Se casser autrement dit fuir devant l’adversité, ne pas contribuer à payer les dettes accumulées… C’est un "moyen d’action" individualiste mais pas vraiment une solution. Libre à vous d’aller profiter sous les cocotiers d’un taux de change favorable et j’avoue que cela est tentant. Mais collectivement se serait totalement irresponsable.

Je critique aussi les hommes politiques, mais je suis inquiet devant les relents "tous pourris". Un des risque évoqué dès 2008, était que cette crise provoque, comme après 29, un enchainement qui a conduit au drame que l’on connait tous. Je n’y ai jamais vraiment cru. Mais quand je vois dans ces colonnes, où le niveau intellectuel est sensé être supérieur à la moyenne, un tel déferlement de haine… Je commence malheureusement à douter de mon analyse.

Hors ligne

 

#129 29/02/2012 21h00 → Nicolas Sarkozy et les épargnants

Membre
Réputation :   104 

placementapapa31 a écrit :

Enfin, j’imagine que même si les intérêts quand ils sont retirés sont taxés au barème commun de l’IR, l’aspect "enveloppe cloisonnée" restera : je veux dire on ne paie que si on retire des intérêts, et seulement sur la partie intérêt du retrait. Car sinon c’est tout le concept-même d’épargne retraite qui s’effondre!! Non? Car ça signifierai qu’il faut payer des impôts pendant la phase de capitalisation des revenus, revenus justement destinés à constituer un pécule supposé financer une retraite! Avec ça, plus de pécule même au bout de 30 ans de capitalisation (annulation de l’effet des intérêts composés), et plus de retraite pour personne : ni par répartition ni par capitalisation!

Mais quelquepart, on y est déjà, avec le prélèvement des CSG machins tous les ans sur les fonds en euros.

Je viens de vérifier mon relevé, et ben, la furieuse impression d’avoir pris quelquechose dans le c..

Ce qui est sur, c’est que je ne voterais pas pour la raclure de trottoire qui insulte tout le monde, ni pour l’autre qui fait de la surenchère fiscale. Sarko n’aura pas ma voix non plus, il a trop augmenté les impôts. Donc qui reste t’il ?

Personne ……

Ca vas se finir par un vote blanc …… Si j’ai le courage de me déplacer.

Pauvre France, et pauvres français.

Ca me rappel une file sur le niveau d’intelligence des français ……

A+
Zeb

Hors ligne

 

#130 29/02/2012 21h03 → Nicolas Sarkozy et les épargnants

Membre
Réputation :   60 

okavongo a écrit :

Se casser autrement dit fuir devant l’adversité, ne pas contribuer à payer les dettes accumulées…  cela est tentant. Mais collectivement se serait totalement irresponsable.

Je critique aussi les hommes politiques, mais je suis inquiet devant les relents "tous pourris"… quand je vois dans ces colonnes, où le niveau intellectuel est sensé être supérieur à la moyenne, un tel déferlement de haine…

Ce qui est irresponsable, c’est l’attitude des politiciens déclenchant le dit déferlement de haine. Le Peuple a ses excuses, et l’irresponsabilité est son seul droit, son arme et sa force.

Les politiques, c’est à dire les maîtres auto-proclamés, eux, n’y ont pas droit, à cette irresponsabilité.

Privilège de l’esclave, devoir du Maître.

Dernière modification par placementapapa31 (29/02/2012 21h04)

Hors ligne

 

#131 29/02/2012 21h27 → Nicolas Sarkozy et les épargnants

Membre
Réputation :   52 

InvestisseurHeureux a écrit :

Voilà pour le "concurrent" :
Hollande mettrait fin aux avantages fiscaux de l’Assurance-Vie

En cas de victoire de François Hollande, l’assurance-vie perdrait la majeure partie de son attrait fiscal: les intérêts seraient soumis au barème de l’impôt sur le revenu, a déclaré le candidat socialiste. "Il n’y aura plus d’abattement", précise Michel Sapin, en charge du programme du candidat. Seul le régime spécifique de transmission serait maintenu.

Et si l’AV tombe, le PEA tombera aussi.

Je n’en suis pas aussi sûr. Le PEA est investi exclusivement en actions européennes et principalement en actions françaises pour des raisons pratiques et fiscales (coûts de transaction, crédit d’impôt non récupérable).
L’assurance-vie permet de placer sur quasiment tous les supports financiers du monde et les fonds euros bénéficient de cette sécurité de placement chère à beaucoup d’épargnants qui fera que la grosse majorité des assurances vies ne bougeront pas, tout particulièrement chez les retraités qui songent à leur succession.

Finalement, quitte à massacrer le compte titres et l’assurance vie il serait logique de garder un support qui favorise les entreprises françaises. Et cela donnera un argument de plus aux politiques qui voudront défendre le made in France très porteur ces temps-ci.

Je prévois quand même un large transfert des assurances vie vers la limite de dépôt accrue du livret A en cas de victoire de Hollande vue que la différence de rendement après impôt sera ridicule voire négative. Et les incitations à remplacer les revenus du travail par les revenus de rentes (c’est à dire travailler moins) seront largement accrues.

On y verra plus clair dans quelques mois mais concernant le PEA, vu ses conditions déjà relativement strictes, sa limite de dépôt, une réforme de celui-ci impliquerait la disparition pure et simple de celui-ci ou des problèmes juridiques majeurs (voire les SIIC détenues en PEA avant la nouvelle loi).


“prediction is very difficult—especially if it is about the future.” Niels Bohr

Hors ligne

 

#132 29/02/2012 21h58 → Nicolas Sarkozy et les épargnants

Membre
Réputation :   17 

Au cas ou vous ayez décidé de délocalisé vos noisettes - Sous certains arbres autrefois très ombragés , il vous faudra trouver un autre endroit :

Nouvelle Suisse du jour : 29.02.2012

Berne (awp/ats) - Les détenteurs américains de comptes bancaires suisses passibles d’évasion fiscale devraient pouvoir être livrés plus facilement à la justice

L’accord permettra de faire avancer les négociations avec les Etats-Unis sur les onze banques poursuivies par la justice américaine pour avoir encouragé leurs clients à un délit fiscal, a assuré Philipp Müller (PLR/AG), au nom de la commission. L’assistance administrative fiscale sera possible en cas de fraude mais aussi d’évasion fiscale

La transmission d’informations SANS IDENTIFICATION DE NOM OU D ADRESSE (demandes groupées) sera autorisée si la banque ou ses collaborateurs ont contribué à des modèles de comportement délictueux.

Si on en a la volonté politique , la France pourrait obtenir la même réciprocité , parce que l accord fiscal Franco-Suisse n a pas encore été ratifié par la France.

L HORLOGE DE "LA TRIBUNE " EST EN RETARD et dire que la Réputation des Suisses est d être lents

Newsletter du Mercredi 29 Février 2012
Le choc fiscal de François Hollande renforce l’attrait de l’exil en Suisse pour les riches contribuables français. En proposant de taxer à 75% la plus haute tranche des revenus des plus riches contribuables, il pourrait renforcer le nombre des candidats à l’expatriation fiscale, déjà en augmentation ces derniers mois.

Hors ligne

 

#133 29/02/2012 22h29 → Nicolas Sarkozy et les épargnants

Membre
Réputation :   60 

okavongo a écrit :

quand je vois dans ces colonnes, où le niveau intellectuel est sensé être supérieur à la moyenne, un tel déferlement de haine…

Faut-il donc se laisser dépouiller dévotement pour avoir l’air intelligent?

Cependant, là où je vous rejoins c’est que je ressens moi-aussi dans l’environnement une ambiance excessivement délétère, négative, une défiance générale, une rancoeur sourde, une démotivation hargneuse voire haineuse, une lourde acceptation mal digérée, un truc comme ça… Pourtant je ne suis pas aussi sûr que cela débouche sur une violence explosive, "volcanique". Je crois plutôt, comme dirait les Freudiens, à une violence "du stade anal" ("Ah bin puisque c’est comme ça je vous emmerde, je me casse, na!), par la démotivation, la passivité revancharde, la dissociation volontaire, le "vote du pied", tout ça, bref la grève froide, quoi.

Mais cette forme de violence molle ne me semble pas moins dangereuse que l’autre : elle peut conduire à une interminable dépression collective, à une implosion sociale, peut-être…

On ne peut indéfiniment scier la branche qui nous porte. Et le parasite peut aussi tuer son porteur.

Je ne vois pas ce qui peut renverser cette thermodynamique une fois que le point critique est passé (mais je ne sais pas si on l’a passé).

Je recommande le livre : La société de défiance - comment le modèle social français s’autodétruit, éditions de la rue d’Ulm - soyez sûr que nos élites n’ignorent pas ce constat. Et pourtant rien n’est fait, ou ne semble fait.

Petitportefeuille a écrit :

Et les incitations à remplacer les revenus du travail par les revenus de rentes (c’est à dire travailler moins) seront largement accrues.

Intéressant. Pouvez-vous développer?

Et n’est-ce pas finalement un but voulu? Car après tout, vu qu’il y aura de moins en moins de travail, n’est-il pas opportun "cosmétiquement" de désinciter au travail? (diminution de la population active via la baisse du nombre des actifs souhaitant travailler)

Votre idée ne rejoint-elle pas celle de l’encouragement de la préretraite?!

Dernière modification par placementapapa31 (01/03/2012 01h11)

Hors ligne

 

#134 29/02/2012 23h55 → Nicolas Sarkozy et les épargnants

Membre
Réputation :   52 

@ Placementpapa

Je ne pense pas que ce soit le but recherché mais il est assez logique de penser que si les revenus de l’épargne sont taxés comme ceux du travail, l’intérêt n’est plus d’épargner l’épargne disponible sans souci d’optimisation fiscale comme avec une flat tax (type PLF) mais de chercher les tranches basses de l’impôt sur le revenu pour améliorer le rendement de sa rente.

Il y a donc une incitation forte à remplacer les revenus du travail par ceux de la rente au fur et à mesure que ceux-ci augmentent (soit travailler moins pour avoir un revenu constant) ou à chercher l’optimisation fiscale (qui est un sport bien français tellement on a empilé les niches).
Evidemment, ce remplacement est beaucoup plus facile pour les professions libérales que pour les salariés.

Dans le fond, la philosophie de l’alignement n’est pas mauvaise mais le contrecoup peut conduire à l’effet inverse de celui recherché.

Vu que le barème est le même partout en France et en supposant que la fiscalité travail-épargne est alignée, la situation optimale est : être propriétaire de sa résidence principale en province dans une région pas chère (ce qui limite considérablement les dépenses) avec des rentes foncières, actionnariales ou autres, profiter éventuellement des dernières petites niches et éviter de trop dépasser la troisième tranche du barème.

Dernière modification par Petitportefeuille (29/02/2012 23h56)


“prediction is very difficult—especially if it is about the future.” Niels Bohr

Hors ligne

 

#135 01/03/2012 01h28 → Nicolas Sarkozy et les épargnants

Membre
Réputation :   

okavongo a écrit :

Je n’ai pas l’habitude de réagir mais je vais faire une exception.

fuir devant l’adversité ne pas contribuer à payer les dettes accumulées

Quelle adversité ?
Le fléau de la dette s’abat sur la France innocente et meurtrie !Payez la fuite en avant d’un système qui rejette ses contradictions ! Donnez-lui votre or ( clin d’oeil pour placementpapa smile ) ! Elle vous le rendra. S’il en reste encore après le sauvetage des banques déresponsabilisées, le maintien de la horde des fonctionnaires et technocrates improductifs, le gaspillage des subventions de secteur d’activité naturellement en déclin, l’iPhone payé par le RSA, APL et autres du jeune branleur voisin de palier…

Devrais-je renoncer à mes aspirations, mon épanouissement personnel et m’auto-flageller sous le prétexte que je dois souffir avec le troupeau ? Braire tous en choeur et regretter les erreurs passées, est-ce cela avoir " un niveau intellectuel supérieur à la moyenne" ?
Devrais-je me sentir solidaire de gouvernements qui bafouent la démocratie et la voix du peuple ?
Devrais-je me sentir solidaire du troupeau déresponsabilisé qui remet immanquablement son destin entre les mains du plus démagogue, l’amène au pouvoir puis lui crache dessus avant de choisir un autre beau parleur sous prétexte qu’il promet le beurre, l’argent du beurre et en prime le sourire de la crémière ?
Bien sûr pour terminer on saupoudre le tout d’une fausse moralité, hypocrite à souhait et on cherche des boucs émissaires pour satisfaire nos instincts guerriers de Gaulois avinés. Même si ça fait bien longtemps qu’on a perdu le côté rebelle et fier d’Obélix au profit d’une lâcheté bien française.
Alors voilà… On s’en prend à l’épargne car épargner est un vice ! Et on critique ceux qui quittent le troupeau… Egoistes ! Capitalistes ! On leur trouve des vices moraux et on se rassure en prétendant qu’ils ne sont pas assez intelligents pour penser " collectif ".
Avant que de nouvelles foudres s’abattent, je précise tout de même que je ne considère pas que les problèmes socio-économiques de notre époque soient un mal français. Non… Absolument pas ! Je trouve simplement qu’en France les mentalités sont un peu plus pourries qu’ailleurs, ce qui n’arrange en rien nos problèmes. Mais ce ressenti n’engage que moi.

C’est un "moyen d’action" individualiste

" Individualiste " … Encore une insulte utilisée pour faire la chasse aux moutons noirs.
Oui je suis " individualiste " et je pense que je suis plus utile à m’occuper de mon propre bonheur et de celui des personnes qui me sont chères plutôt que de " penser collectif " et renflouer Dexia. Enfin chacun ses trucs.
Et vous que faites-vous pour sauver l’humanité ?

Mais collectivement se serait totalement irresponsable.

C’est un comble de me qualifier d’irresponsable vu que mon discours est axé sur la responsabilité plutôt que la fuite en avant ou le rejet de la faute.

Enfin je maintiens contairement à vous que voter par les pieds est un moyen d’action efficace. Ne plus entretenir une philosophie que vous ne partagez pas est sans doute plus efficace que filer un coup de barre à tribord, puis à babôrd ou de chercher des boucs émissaires.

Mais quand je vois dans ces colonnes, où le niveau intellectuel est sensé être supérieur à la moyenne, un tel déferlement de haine… Je commence malheureusement à douter de mon analyse

Je me demande bien où vous avez bien pu percevoir de la haine de ma part. S’il vous plait expliquez-moi. Le propre des individus au " niveau intellectuel supérieur à la moyenne " est de rendre leurs propos intelligibles pour le commun des mortels. Je vous promets que je ferai un effort pour comprendre malgré mon faible QI.

Apres s’etre tape deux trois piña colada, deux trois siestes sous les palmiers, deux trois beautés a la peau dorée et a la chevelure parfumée, on s’y emmerde vite sous les cocotiers vous savez.
Et des qu’on a une rage de dents, Dieu seul sait comme on est content de retrouver la civilisation !

Votre exemple de " rage de dents " est particulièrement mal choisi quand on sait que beaucoup d’expatriés ou même d’Occidentaux de passage profient ici des soins dentaires à faibles coûts.
Vous dites que l’exotisme vous ennuie et je disais simplement que je préfère être  " sous les cocotiers que sous les matraques des CRS "
Encore une fois chacun ses souhaits et je ne cherche pas à débattre des aspirations de chacun.

Pour conclure et résumer en quelques mots ma pensée:

La crise que nous vivons n’est pas une crise du libéralisme. Au contraire c’est une crise du mythe de l’Etat-providence et de ses dérives. Les problèmes économiques et sociaux que le monde traverse ne tombent pas du ciel, c’est une conséquence logique des politiques keynésiennes entreprises, des relations incestueuses de la sphère politique et de la haute finance, de la déresponsabilisation des actes de tout un chacun.

Mais la crise que nous vivons est aussi une crise de la morale, une crise de la finalité des systèmes politiques. Le Communisme a le mérite de mettre en exergue le fameux " A chacun selon ses besoins ".

Mais je pense que le bonheur est affaire individuelle et nul ne peut prétendre dicter sa " loi du bonheur " aux individus. Encore moins les gouvernements. Beaucoup s’y sont essayés, tous ont sombré dans des dérives… Souvent atroces.

Les valeurs que je chéris le plus, celles qui garantissent toutes les autes. Ce sont le courage et la liberté.

Sans courage pas d’esprit d’entreprise. Sans libertés pas de responsabilités, pas d’altruisme ni de générosité. C’est aussi le paradoxe de nos sociétés anti-libérales. On prône une redistribution imposée tout en se targuant d’être "humaniste".
Que l’Etat soit le garant fiable et impartial des libertés individuelles, je trouve que ça serait déjà pas mal.

Un libéral intellectuellement diminué (le meilleur pléonasme français)

Dernière modification par Mamuang (01/03/2012 01h39)

Hors ligne

 

#136 01/03/2012 08h35 → Nicolas Sarkozy et les épargnants

Administrateur
Réputation :   1307 

Romain a écrit :

Je n’y crois pas une seule seconde…

pour quelqu’un qui veut financer son programme à coups de déficit c’est scier la branche sur laquelle il est assis…supprimez l’assurance-vie et le PEA, puis taxer à 75% autant se noter direct CCC…

Et bien moi si ! :-)

Le PS a tjs répété depuis des mois qu’il alignerait la fiscalité du capital sur celle du travail. Pourquoi l’assurance-vie y échapperait ? Éventuellement on peut imaginer un seuil (150 000 € par ex) pour ne pas pénaliser l’électorat.

L’argument, "comment va se financer la France si l’AV est taxée" est fallacieux, car justement, la dette française est largement financée par l’étranger et non les résidents. Les banques-assureurs français détiendrait 14% de la dette française seulement (source : Qui détient la dette de la France ?).

D’autre part, il reste de - en - de choses à taxer et le budget est tjs largement en déséquilibre. L’AV y passera tôt ou tard, il faut être réaliste.

Electoralement c’est - pénalisant que de toucher à la RP.

Hors ligne

 

#137 01/03/2012 09h02 → Nicolas Sarkozy et les épargnants

Membre
Réputation :   60 

InvestisseurHeureux a écrit :

Romain a écrit :

Je n’y crois pas une seule seconde…

pour quelqu’un qui veut financer son programme à coups de déficit c’est scier la branche sur laquelle il est assis…supprimez l’assurance-vie et le PEA, puis taxer à 75% autant se noter direct CCC…

Et bien moi si ! :-)

Franchement ça ne me paraît pas possible, car cela signifierait la fin de la retraite par capitalisation en France. Or, il semble au contraire qu’on va être obligé de la promouvoir, puisque la répartition prendra nécessairement et par la force de la démographie moins de place dans les revenus des retraités. 

InvestisseurHeureux a écrit :

Le PS a tjs répété depuis des mois qu’il alignerait la fiscalité du capital sur celle du travail.

Moi je veux bien que mes PV sur CTO soient taxées au barème commun de l’IR, tout comme le travail, ça m’arrangerait! (0%, 5,5%, maxi 15%…)

InvestisseurHeureux a écrit :

L’argument, "comment va se financer la France si l’AV est taxée" est fallacieux, car justement, la dette française est largement financée par l’étranger et non les résidents.

Mais justement n’est-ce pas l’intérêt d’un Gouvernement d’avoir sa dette détenue domestiquement?!

Hors ligne

 

#138 01/03/2012 09h07 → Nicolas Sarkozy et les épargnants

Membre
Réputation :   16 

Au final, dans cette tartufferie, je me dit que passer par une forte imposition est une étape nécessaire, c’est à dire s’attaquer à un symptôme (y compris sur les faibles revenus) avant d’enfin vraiment réduire le train de vie de l’état : la cause. Sans cette étape, ce serait inacceptable.

Sinon Mamuang a bien résumé la chose et partir est une solution au niveau individuel : au niveau du pays je vous rappelle que vous n’avez (presque) aucune influence.

Le "A chacun selon ses besoins" pourrait être un bon slogan de campagne pour la gauche mais c’est un peu connoté smile

Hors ligne

 

#139 01/03/2012 11h53 → Nicolas Sarkozy et les épargnants

Membre
Réputation :   

Pour moi, ca me semble inéluctable cette forte hausse de l’imposition sur les revenus financiers, ce sera plus ou moins étouffant suivant la gauche ou la pseudo droite.
Du coup faut s’adapter et je me demande vraiment si je ne vais revenir comme je le faisais à mes débuts à un opcvm en valeurs de rendement en capitalisation, certes il y a des frais mais maintenant il va rester quoi.
Si on cherche du gros rendement, ce n’est pas sans risque, style VIV aujourd’hui.
Les bonnes sociétés de rendement au sens où elles ont été définies ici avec un bon free cash flow, elles distribuent combien 5%, moins la fiscalité, il reste quoi à peine l’inflation, bref on s’enrichit pas.
Je me demande si je vais revenir à un opcvm à garder de nombreuses années, bref à une enveloppe, les autres comme le PEA ou l’ass vie ca semble mort, suis d’accord avec IH sur ce point, et espérer que lorsque je sortirais dans 10-15 ans, la France aura déjà rencontré le mur et sera sur une meilleure voie et que la fiscalité ne sera plus aussi forte.

Hors ligne

 

#140 01/03/2012 12h23 → Nicolas Sarkozy et les épargnants

Membre
Réputation :   60 

Mais enfin! un pays ne peut enlever d’un coup le pilier de son épargne retraite nationale, et surtout celui du financement des dettes publiques des pays de la zone euro!

Pardonnez les valeurs "à la louche", mais en gros les fonds en euros français détiennent en gros pour 6-700 milliards d’obligations d’états européens! Quel est l’intérêt de tout foutre par terre, pour récupérer quoi, 3 milliards de plus de recettes par an?… (voire 5…)

Dernière modification par placementapapa31 (01/03/2012 12h25)

Hors ligne

 

#141 01/03/2012 12h35 → Nicolas Sarkozy et les épargnants

Administrateur
Réputation :   1307 

Sauf que là vous êtes dans le prisme que si l’AV est fiscalisée, plus personne ne mettra dedans.

Mais c’est faux : si tous les placements sont fiscalisés, post-impôt, l’AV restera compétitif avec les autres placements, avec un avantage sur la succession.

Hors ligne

 

#142 01/03/2012 12h45 → Nicolas Sarkozy et les épargnants

Membre
Réputation :   60 

OK IH, si on raisonne en différentiel, ça se tient.

Mais alors, que croyez-vous réaliste : l’intégration des intérêts au barème de l’IR au lieu des 7,5% + abattement de 4600 euros comme aujourd’hui après 8 ans?

Hors ligne

 

#143 01/03/2012 12h48 → Nicolas Sarkozy et les épargnants

Membre
Réputation :   421 

Pour "tenir les engagements" tout en conservant les piliers de l’épargne française les candidats inventeront une nouvelle usine à gaz qui comme d’habitude ne profitera qu’aux plus riches qui pourront se payer des conseillers ou déplacer rapidement des sommes importantes.

Tout ca coutera beaucoup d’argent et cette insécurité fera fuir beaucoup de monde…

La France peut se vanter d’avoir la plus belle ingénierie fiscale de la planète.


Le pouvoir doit se définir par la possibilité d'en abuser

Hors ligne

 

#144 01/03/2012 13h29 → Nicolas Sarkozy et les épargnants

Membre
Réputation :   70 

@ Mamuang : merci de ne pas m’attribuer les propos d’autrui. Le passage sur la rage de dents n’est pas de moi…

Mamuang a écrit :

Devrais-je me sentir solidaire de gouvernements qui bafouent la démocratie et la voix du peuple ?
Devrais-je me sentir solidaire du troupeau déresponsabilisé qui remet immanquablement son destin entre les mains du plus démagogue, l’amène au pouvoir puis lui crache dessus avant de choisir un autre beau parleur sous prétexte qu’il promet le beurre, l’argent du beurre et en prime le sourire de la crémière ?

Cela s’appelle la démocratie. Et je suis assez d’accord avec Churchill : « le pire des régimes à l’exception de tous les autres ».

Mamuang a écrit :

" Individualiste " … Encore une insulte utilisée pour faire la chasse aux moutons noirs.
Oui je suis " individualiste " et je pense que je suis plus utile à m’occuper de mon propre bonheur et de celui des personnes qui me sont chères plutôt que de " penser collectif " et renflouer Dexia. Enfin chacun ses trucs.
Et vous que faites-vous pour sauver l’humanité ?

Individualiste n’est pour moi pas une insulte. Vous me reprochez de l’employer puis vous écrivez : « oui je suis individualiste ». Vous vous insultez ? Rassurez-vous, je suis également un individualiste. J’ai même écrit que partir sous les cocotiers était tentant…

Mamuang a écrit :

okavongo a écrit :

Mais collectivement se serait totalement irresponsable.

C’est un comble de me qualifier d’irresponsable vu que mon discours est axé sur la responsabilité plutôt que la fuite en avant ou le rejet de la faute.

Je me demande bien où vous avez bien pu percevoir de la haine de ma part. S’il vous plait expliquez-moi.

Je ne vous qualifie pas d’irresponsable. J’écris que si nous généralisions ce comportement nous serions collectivement irresponsables.
Vous n’étiez pas visé par le passage sur "tous pourris" et sur la haine ressentie dans ces colonnes. J’avais pris soin de changer de paragraphe pour aborder ce point. Je visais plutôt ce genre de passage :

christian a écrit :

Je glisserai un bulletin et voterai avec une pince à linge sur le nez. Mais rien ne changera, et tout ira à vau-l’eau, de plus en plus et inéluctablement. Car ils sont tous pareils, tous !

Mamuang a écrit :

Les valeurs que je chéris le plus, celles qui garantissent toutes les autes. Ce sont le courage et la liberté.

« Courage fuyons… ». C’est votre liberté la plus stricte. Mais au vu de tous ce que je lis dans cette file, le courage c’est plutôt de rester dans ce pays où le moral des troupes est un des plus faibles au monde. Pas de fuir…

Hors ligne

 

#145 01/03/2012 18h17 → Nicolas Sarkozy et les épargnants

Membre
Réputation :   60 

okavongo a écrit :

en prime le sourire de la crémière ?
Cela s’appelle la démocratie.

Vous soulignez là il me semble LE problème français. Il suffit d’avoir un peu (à peine) voyagé plus au Nord, ou plus au sud, ou plus à l’Est, pour réaliser que le sourire de la crémière chez nous il y a belle lurette que c’est terminé. Et ça n’a pas commencé en 2008.

Personnellement quand je veux le sourire de la crémière je vais désormais le chercher directement là où il est encore. Et ce sont des sourires tout ce qu’il y a de plus gratuits, précisons. La simplicité en plus.

La délocalisation de la fête c’est aussi une réalité. Et ça c’est très grave, et très sous-estimé comme phénomène.

Où va-t-on trouver l’incitation? En tout cas plus dans le sourire de la crémière de chez nous. Donc on la trouvera nulle part, car il n’y a de vie que dans l’eros. Et réciproquement.

Mais Tartuffe ne promet pas l’eros, puisque le bonheur n’est pas de ce monde, qu’il dit. Son fond de commerce c’est le Ciel. C’est sûr ça se vend bien, ça coûte pas grand-chose, du coup ça fait de la marge.

Attali avait pourtant songé à convier des psychologues et psychanalystes à sa commission de travail sur la croissance en France. Mais qu’est-ce que ça a donné, au fond? Je serais curieux du résultat…

Globalement, la démocratie va se trouver confrontée à un sacré problème : comment dans un contexte de vieillissement démographique va-t-on réussir à faire cohabiter les forces de vie et les autres.

Les querelles de voisinage entre usagers des centre-ville et la façon de gérer les problèmes sont un symptôme de ce qui arrive (ex lois anti-fétards décidées par des élus locaux soucieux de leur électorat, électorat retraité lui-même friand de douce quiétude).

Dernière modification par placementapapa31 (01/03/2012 19h07)

Hors ligne

 

#146 01/03/2012 19h49 → Nicolas Sarkozy et les épargnants

Membre
Réputation :   

Ca y est ca change déjà, le lobby des assureurs devrait sauver les fondations…

Actualités financières, économiques et politiques - Boursorama

Hors ligne

 

#147 01/03/2012 20h04 → Nicolas Sarkozy et les épargnants

Membre
Réputation :   421 

Encore plus inquiétant que le populisme fiscale, c’est la dérive liberticide de notre société…

On va etre obligé d’avoir un éthylotest dans la voiture !!! C’est énorme !!!

Je ne sais pas si vous vous rendez compte du degré d’infantilisme…
Je dois acheter un appareil pour m’auto controler MEME SI JE NE BOIS JAMAIS.

Meme le pire des régimes totalitaires n’ose rêver de pareille mesure…


Le pouvoir doit se définir par la possibilité d'en abuser

Hors ligne

 

#148 01/03/2012 20h47 → Nicolas Sarkozy et les épargnants

Membre
Réputation :   104 

Tous les jours, je me demande quelle baltringue va sortir la plus grosse baltringuerie.

Aujourd’hui fut un jour de bonne pêche.

Entre les revirements du baltringue Hollande (l’autre pays du fromage) sur l’assurance vie, la baltringue Sarko qui vole au secours des acieries (même pas sur), la baltringue Montebourg qui accuse le FN de l’avoir agressé, la baltringue Montebourg (2nde fois, il doit bien aimé ca lui) qui sauve Lejaby une deuxième fois (LOL) juste après le baltringue Sarko etc … Il a pas du lire la presse ces derniers jours.

Par contre la double baltringue Melenchon n’a insulté personne aujourd’hui ? Bizarre, ca devait être l’anniversaire de sa belle mère qui doit le mettre sous coupe réglée, a moins que la dysentrie ne l’ait cloué sur son trône.

Enfin, la meilleure de la journée de la part des baltringues de la petite enfance. Et bien les nourrices agrées devront avoir un certificat médical du médecin (remis par les parents) l’autorisant à donner du Doliprane et de l’Advi en cas de fièvre. Mais la meilleure, c’est que ce certificat devra être renouvelé tous les 3 mois.
Ben oui, la sécu n’est pas assez en déficit, faudra encore payer une consultation tous les 3 mois pour cette baltringuerie.
Chez la nounou, hier il y avait la personne de la PMI. Elle n’y est pour rien, mais je lui ai expliqué que dorénavant, notre fils ne recevra plus de Doliprane ni d’Advil de la part de sa nourrice. Le problème est donc réglé, et tant pis pour la fièvre. La nounou se retenait de pouffer de rire, la dame de la PMI faisait semblant de ne pas comprendre (encore une baltringuerie de plus qui doit lui faire monter les glandes au niveau des naseaux), et moi je tentais de garder mon air grave.

Des baltringues dans un pays de baltringues.

Bon, demain sera un autre jour, et j’espère bien que nous pourrons encore rire de nouvelles baltringueries de nos baltringues préférées.

Je compte sur vous pour rapporter ici, les baltringueries du jour.

wink

PS : baltringue ? Wiktionnaire

bifidus a écrit :

Encore plus inquiétant que le populisme fiscale, c’est la dérive liberticide de notre société…

On va etre obligé d’avoir un éthylotest dans la voiture !!! C’est énorme !!!

Je ne sais pas si vous vous rendez compte du degré d’infantilisme…
Je dois acheter un appareil pour m’auto controler MEME SI JE NE BOIS JAMAIS.

Meme le pire des régimes totalitaires n’ose rêver de pareille mesure…

Oui, j’ai lu ca ce soir.

LOL

Je vais mettre un tampax dans la boite à gants. Si je me fait contrôler, je le sors et je souffle dedans.

De toutes façon je déclarerai que ma religion m’interdit de boire de l’alcool. Et puis ensuite, je lui dirai que je ne connais pas bien le quartier, et je lui demanderai s’il connait un boucher qui vends du cochon halal !!!!!

LOL

Vive les baltringues, vive les baltringueries.

wink

A+
Zeb

Dernière modification par zeb (01/03/2012 20h59)

Hors ligne

 

#149 01/03/2012 22h02 → Nicolas Sarkozy et les épargnants

Membre
Réputation :   19 

zeb a écrit :

De toutes façon je déclarerai que ma religion m’interdit de boire de l’alcool. Et puis ensuite, je lui dirai que je ne connais pas bien le quartier, et je lui demanderai s’il connait un boucher qui vends du cochon halal !!!!!

LOL

Moi, je lui présenterais mon alcotest positif en lui disant "la ramène pas, j’ai déjà fait la moitié du job pour toi!"

LOL; dans un an ils imposent la paire de basket pour rentrer chez soi à pied!


Celui qui meurt de honte meurt de faim _ mon blog

Hors ligne

 

#150 01/03/2012 22h02 → Nicolas Sarkozy et les épargnants

Membre
Réputation :   60 

zeb a écrit :

Enfin, la meilleure de la journée de la part des baltringues de la petite enfance. Et bien les nourrices agrées devront avoir un certificat médical du médecin (remis par les parents) l’autorisant à donner du Doliprane et de l’Advi en cas de fièvre. Mais la meilleure, c’est que ce certificat devra être renouvelé tous les 3 mois.
Ben oui, la sécu n’est pas assez en déficit, faudra encore payer une consultation tous les 3 mois pour cette baltringuerie.
Chez la nounou, hier il y avait la personne de la PMI. Elle n’y est pour rien, mais je lui ai expliqué que dorénavant, notre fils ne recevra plus de Doliprane ni d’Advil de la part de sa nourrice. Le problème est donc réglé, et tant pis pour la fièvre. La nounou se retenait de pouffer de rire, la dame de la PMI faisait semblant de ne pas comprendre (encore une baltringuerie de plus qui doit lui faire monter les glandes au niveau des naseaux), et moi je tentais de garder mon air grave.

Des baltringues dans un pays de baltringues.

Vous faites du Céline!

Hors ligne

 

Discussions similaires à "nicolas sarkozy et les épargnants"

Discussion Réponses Vues Dernier message
6 3 216 27/03/2012 22h21 par Bear33
29 11 841 09/04/2012 21h10 par méticuleux

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB
Hébergé par Arcustech