Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Abonnez-vous à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche : 
Chercher
Membres  |  Mission

Forums des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l'investissement patrimonial pour s'enrichir, générer une rente et atteindre l'indépendance financière

Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions !

#76 19/02/2012 23h36 → Nicolas Sarkozy et les épargnants

Membre
Réputation :   60 

Michael a écrit :

Plus globalement, ce dont nous discutons est aussi la raison pour laquelle la société est de plus en plus individualiste.
Certains parlent même du fait que la fiscalité portera de plus en plus sur la consommation (contraint par le territoire) que par le revenu (facilement "optimisé").

Qu’est-ce que vous voulez dire : que la "solidarité obligatoire" (via les prélèvements, entre autre), si elle est exagérée, amène à l’individualisme, contraire du but affiché?

OilDrum a écrit :

la dette, passée de 50 à 75% en 10 ans, mais sans que les mensualités ne dépassent 1/3 des revenus disponibles. Donc celle ci est toujours soutenable puisque c’est ce ratio qui compte en priorité (l’autre est en deuxième position ; il est à surveiller mais est encore raisonnable).

Quel est cet autre ratio? la dette = 75%, mais de quoi? (du patrimoine?)

snoobrouf a écrit :

placementpapa31 (toulouse ? smile )

Vous aussi?

swantonbomb a écrit :

Je n’ose plus investir en actions ces derniers temps pour voir a quelle sauce nous serons manges en mai. Je reste cash

A la lecture de ceci, j’ai eu le réflexe de ma poser la question classique : mais qui va financer les entreprises françaises alors, puisqu’on décourage l’épargne en action?? (suppression seuil de cession CTO, hausse fiscalité etc.)

Puis je me suis dit : attention au idées reçues en économie. Je me suis souvenu d’une émission sur France Culture : une invitée, chercheuse, expliquait qu’elle avait travaillé avec son équipe sur la question du rationnement du crédit. Les résultats tendraient à prouver qu’il n’est pas rationné (dixit la chercheuse, qui semblait sérieuse) : c’est à dire que plus de facilités de financement de déboucherait pas forcément sur plus d’investissement, et la cause du faible investissement serait donc ailleurs (ex : demande attendue, nature de l’offre inadaptée).

Alors, où je veux en venir? Désolé IH si je recherche (encore!) de la rationalité dans les décisions publiques, mais je me dis : peut-être que la suppression du seuil n’est pas irrationnelle, SI le verrou n’est pas le financement mais autre chose? Autrement dit si un jour les entreprises ont a nouveau besoin de financement (ce qui n’est pas le cas si on est en deleveragging), peut-être le seuil (et autres mesures incitatives) reviendra-t-il? 

Dernière modification par placementapapa31 (19/02/2012 23h59)

Hors ligne

 

#77 19/02/2012 23h51 → Nicolas Sarkozy et les épargnants

Modérateur
Réputation :   1081 

J’ai compris plutôt que Michael voulait dire que l’individualisme grandissant conduisait à de plus en plus d’optimisation de la part des individus refusant de payer des impôts (ce que semble confirmer certaines réactions lues sur ce forum), et qu’alors la seule manière de se financer pour l’Etat est d’augmenter la part de la fiscalité qui porte sur la consommation, qui ne peut pas être facilement optimisée (sauf à consommer ailleurs).


Contrôlons la finance: Finance Watch  - Parrain Fortuneo: 12356125, INGDirect: ZKCYANB, Altaprofits: MP

Hors ligne

 

#78 22/02/2012 20h51 → Nicolas Sarkozy et les épargnants

Membre
Réputation :   

Sarkozy vient de déclarer qu il proposait une augmentation de la fiscalité des dividendes et revenus financiers…
La suppression des abattements on y va tout droit.
Ah elle est belle la droite libérale francaise!!
Heu je vends tout le portefeuille et j achete du made in china ou US ?
Ah quoi cela sert de se priver pour le petit épargnant hein?

J’en ai marre de ce pays…
Jean

Mon seul espoir : qu il ne tienne pas promesse.
je rappelle qu il avait déclaré "je ne serai pas le président de la hausse des impôts"..

Hors ligne

 

#79 22/02/2012 21h01 → Nicolas Sarkozy et les épargnants

Membre
Réputation :   16 

heu rien de nouveau? il s’agit de l’augmentation annoncé de la CSG ce qui fera passer les prélèvement sociaux de 13,5% à 15,5% sur les dividendes?

Dernière modification par Romain (22/02/2012 21h04)

Hors ligne

 

#80 22/02/2012 21h38 → Nicolas Sarkozy et les épargnants

Membre
Réputation :   52 

http://www.lefigaro.fr/conjoncture/2012 … emploi.php

Cette suppression devrait être financée par un redéploiement complet de la prime pour l’emploi (PPE) et une hausse de la fiscalité des dividendes visant à la mettre au niveau de la fiscalité du travail.

Ca veut dire fin des abattements plus ou moins si je comprends bien.


“prediction is very difficult—especially if it is about the future.” Niels Bohr

Hors ligne

 

#81 22/02/2012 22h02 → Nicolas Sarkozy et les épargnants

Membre
Réputation :   16 

En effet c’est bien émettant…ne reste plus qu’à supprimer le pea (qui deviendra ultra compétitif ) et ce sera le déclin dès petits porteurs…
Correction : le figaro évoque un montant de 1,5mds pour la hausse de la fiscalité sur les revenus financiers…le montant ne paraît pas énorme face aux milliards versés chaque année en dividendes..
Du coup je pencherai plus pour une suppression du pfl avec intégration aux revenus qu’une suppression de l’abattement qui serai un non sens économique (on va pas taxer plusieurs fois le même flux ! )

Dernière modification par Romain (23/02/2012 08h20)

Hors ligne

 

#82 22/02/2012 22h08 → Nicolas Sarkozy et les épargnants

Membre
Réputation :   

ou a ne plus investir du tout!

Hors ligne

 

#83 23/02/2012 11h04 → Nicolas Sarkozy et les épargnants

Membre
Réputation :   48 

Jean,

je partage entièrement votre ressenti. Encore quelques années et le rendement de l’épargne sera négatif. Autant tout claquer dans des c..ries ou traîner des pieds au boulot.

A vous dégoûter de bosser, d’épargner et de tirer vers le haut ce pays.

L’exfiltration  paraît de plus en plus comme une sage décision pour les plus jeunes qui veulent se bouger.

Hors ligne

 

#84 23/02/2012 11h53 → Nicolas Sarkozy et les épargnants

Membre
Réputation :   174 

La volonté actuelle est effectivement de faire baisser le taux de l’épargne.

Si je consomme, au lieu d’épargner, je crée de la richesse qui va se retrouver dans le PIB et cette hausse de PIB va mécaniquement faire diminuer la valeur en % du déficit de l’Etat. C’est bien moins impopulaire que de tailler dans les dépenses publiques. C’est la suite logique de la suppression de l’école le Samedi matin, dépenser vos sous en famille par des activités de proximité ou de la possibilité de libérer en avance les plans d’épargne retraite.

Et puis la TVA va passer à +21 dans 6 mois, autant commencer à faire que les gens s’entraîne à dépenser.

C’est quelqu’un qui m’a dit" Un pays où les ménages ne s’endettent pas, c’est un pays qui a peur de l’avenir" alors un pays qui économise…


«Voir c’est savoir, vouloir c’est pouvoir, oser c’est avoir. »Alfred De MUSSET

Hors ligne

 

#85 23/02/2012 12h58 → Nicolas Sarkozy et les épargnants

Membre
Réputation :   44 

Jean-Marc a écrit :

Je pense utile que chacun se livre à un petit exercice.

1/ prenez vos bulletins de salaires de l’année passée, sommez tous les écarts entre le salaire brut et le salaire net (l’ensemble des charges quoi); ajoutez les charges patronales.

2/ sommez les prélèvements sociaux sur vos dividendes de la même année, ajoutez l’écart d’IR avec / sans placements (facile avec le simulateur en ligne des impots.gouv.fr).

Comparez. Vous prendrez la mesure de l’écart entre les charges sur le travail et les charges sur les placements.

Pour ma part, mon travail a été amputé de 28628 € de charges patronales et salariales; je vais payer environ 7730 € d’impôt sur le revenu, soit un total de 36358 € de taxes sur le travail.
Pour les placements, entre les prélèvements sociaux et l’IR sur les dividendes (réserve de moins-values, dont pas d’impôt sur les PV), j’acquitterai 844 € au total. Il n’y a pas photo.

Certes il est clair que le travail est en france trop coûteux.

CEPENDANT :
- les charges sur le travail vous ouvrent des droits (chômage, santé, retraite..), ce qui n’est pas le cas de la taxation pesant sur les revenus financiers. Difficile d’amalgamer social et fiscal sans en tenir compte.
- avant revenu d’épargne, il y a épargne, et pour avoir épargne, il y a salaire.  L’épargne qui assure le revenu a déjà été taxé lorsqu’il a été touché sous forme de salaire (mettons de côté les successions, cas où une taxation forte aurait plus de sens).

D’autre part, les dividendes proviennent de sommes déjà taxées à l’IS.

Dans mon cas personnel :
Dirigeant d’entreprise, statut TNS.
120 k€ de revenus nets par an. Question : les verser en dividendes ou en prime (=salaire) ?

En prenant en compte l’ensemble fiscal + social, au niveau personnel et société, il n’y a pas photo, contrairement à ce que l’on pourrait penser, il est financièrement beaucoup plus avantageux de me payer en primes plutôt qu’en dividendes (et je ne tiens même pas compte des maigres droits ouverts au régime TNS).

Edit: typos

Dernière modification par lector (23/02/2012 13h00)

Hors ligne

 

#86 23/02/2012 13h24 → Nicolas Sarkozy et les épargnants

Membre
Réputation :   421 

Pour quelqu’un comme moi qui a un salaire de 1450 euros et touche dans les 500 euros de dividendes c’est carrément le jackpot !

On a l’énorme privilège d’etre dans le seul Pays qui a 4 candidats d’extreme gauche dont une évadée de Charenton adopté par les ecolos, 1 d’extrème droite (qui a a peu pres le meme programme que l’extrème gauche), 1 qui se prend pour Jeanne d’Arc, 1 qui se sent obligé de faire une loi chaque fois qu’une idée populiste lui traverse l’esprit ou qu’il entend une critique (et une loi contraire 6 mois après) et 1 qui va faire la synthèse de tout ca avec un moratoire de 200 pages.

Y’en avait un qui semblait un peu plus compétent mais il s’est avéré être un obsédé sexuel…

J’attends que la Gréce retourne a la drachme et je vais m’installer la bas avec un compte pour spéculer (puisque l’investissement est taxé…) sur IB aux US.

Après tout je leur ai donné combien de milliers d’Euros aux Hellènes ? 1000 ? 2000 ?


Le pouvoir doit se définir par la possibilité d'en abuser

Hors ligne

 

#87 23/02/2012 15h09 → Nicolas Sarkozy et les épargnants

Modérateur
Réputation :   1081 

@bifidus,    je trouve votre humour "moyen", et vous pourriez parfois chercher à voir la bouteille à moitié pleine aussi.


Contrôlons la finance: Finance Watch  - Parrain Fortuneo: 12356125, INGDirect: ZKCYANB, Altaprofits: MP

Hors ligne

 

#88 23/02/2012 15h14 → Nicolas Sarkozy et les épargnants

Membre
Réputation :   52 

Romain a écrit :

En effet c’est bien émettant…ne reste plus qu’à supprimer le pea (qui deviendra ultra compétitif ) et ce sera le déclin dès petits porteurs…
Correction : le figaro évoque un montant de 1,5mds pour la hausse de la fiscalité sur les revenus financiers…le montant ne paraît pas énorme face aux milliards versés chaque année en dividendes..
Du coup je pencherai plus pour une suppression du pfl avec intégration aux revenus qu’une suppression de l’abattement qui serai un non sens économique (on va pas taxer plusieurs fois le même flux ! )

Vous avez peut-être bien raison Romain.
Au moins, il n’y a pas beaucoup de surprise quel que soit le gagnant à la présidentielle.


“prediction is very difficult—especially if it is about the future.” Niels Bohr

Hors ligne

 

#89 23/02/2012 15h18 → Nicolas Sarkozy et les épargnants

Membre
Réputation :   16 

Je n ai toujours pas d opinion sur le sujet, mais je vous invite a regarder le documentaire Un monde dans tous ses etats de Hubert Vedrine. Ce lien vers arte marche seulement 7 jours apres sa diffusion. Ca devrait bien finir sur youtube ou dailymotion.

J y append que la sphere financiere recupere 40% des profits (28min50s). Je ne sais pas ce que ca veut dire, mais l idee vehiculee est que le capital remunere outrageusement plus que le travail depuis le virage de Reagan et Tatcher. Les mots exacts sont que le travail est la proie d une sphere financiere predatrice.

Dernière modification par kikinou (23/02/2012 15h23)

Hors ligne

 

#90 23/02/2012 15h57 → Nicolas Sarkozy et les épargnants

Membre
Réputation :   421 

GoodbyLenine a écrit :

@bifidus,    je trouve votre humour "moyen", et vous pourriez parfois chercher à voir la bouteille à moitié pleine aussi.

C’est que je n’ai pas le talent de nos hommes politiques… Et que tout cela ne m’amuse pas du tout.

4 candidats d’extrême gauche et pas un seul libéral…

Je ne parle pas d’un libertaire à la Ron Paul, juste d’un type genre Obama (qui passe aux us pour limite communiste) qui ne pense pas que l’état doit fourrer son nez partout, protéger de tout, empêcher de bouger, empécher de s’enrichir, empécher de tout.
Un type qui dise l’état est la pour aider les gens à prendre des risques pas pour les brider.

Apparemment c’est trop demander dans ce pays. Non la bouteille est complètement vide meme si on a évité la cruche de la dernière fois.


Le pouvoir doit se définir par la possibilité d'en abuser

Hors ligne

 

#91 23/02/2012 16h06 → Nicolas Sarkozy et les épargnants

Administrateur
Réputation :   1307 

Je partage l’avis de Bifidus, son humour fait mouche.

N. Sarkozi nous a massacré. Il n’y a pas d’autre mot. Il s’est totalement parjuré (pas de hausse d’impôts) et en 4 ans a fait explosé la dette de 500 Md€.

Le voir pavoiser à nouveau pour ces élections me donne des boutons.

Et sans parler de son népotisme avec des affaires dans tous les sens.

Et c’est pareil pour Hollande qui "n’aime pas les riches" alors que ces poches débordent de billets.

S’ils ne pourrissaient pas la vie, ils pourraient encore être distrayants, mais là ce sont des parasites ni plus ni moins.

Hors ligne

 

#92 23/02/2012 16h33 → Nicolas Sarkozy et les épargnants

Membre
Réputation :   

Je partage vos avis messieurs mais j’ai envie d’ajouter que les Français ont les politiciens qu’ils méritent, même si ces derniers bafouent la démocratie en imposant au peuple un chemin non choisi ( voir ce qu’ils font de l’Europe malgré le non au référendum ).
Malgré cela les Français, en bons moutons qu’ils sont, ne trouvent rien à redire et préfèrent se déresponsabiliser en suivant le berger aux bonnes paroles.

Exaspéré je le suis aussi mais que voulez- vous… On ne raisonne pas des moutons.
Le mieux est de se casser et c’est la solution que j’ai choisi à 26 ans. Le vote par les pieds est le plus efficace. Et regarder le système s’écrouler en sirotant un cocktail sous les cocotiers ça a plus de gueule que de vociférer sous les matraques des CRS.

Dernière modification par Mamuang (23/02/2012 16h41)

Hors ligne

 

#93 23/02/2012 19h50 → Nicolas Sarkozy et les épargnants

Modérateur
Réputation :   1081 

Je constate que je semble un peu minoritaire ici.  (même si je suis bien d’accord sur le fait que NS nous ait pas mal massacré, et tente de refaire avaler les mêmes promesses avec aplomb)

Messieurs, qu’attendez-vous pour vous bouger et passer à l’action ? Engagez-vous, voire présentez-vous  (en + de vous plaindre), histoire de remplacer ceux que vous nommez "parasites" par des "plus efficaces" (si c’est tellement facile…).

PS : N’oubliez pas non plus que le "libéralisme" ou la doctrine qui prône de minimiser le rôle de l’Etat ont aussi quelques inconvénients, et n’ont pas eu les succès miraculeux escomptés lorsqu’ils ont été mis en oeuvre au pouvoir.   

PS pour Mamuang : Sous les cocotiers, le système est-il vraiment meilleur ? Pour tous ou juste pour quelques-uns (ceux qui ne sont pas "moutons") ?


Contrôlons la finance: Finance Watch  - Parrain Fortuneo: 12356125, INGDirect: ZKCYANB, Altaprofits: MP

Hors ligne

 

#94 23/02/2012 20h00 → Nicolas Sarkozy et les épargnants

Membre
Réputation :   60 

Mamuang a écrit :

Le mieux est de se casser et c’est la solution que j’ai choisi à 26 ans. Le vote par les pieds est le plus efficace. Et regarder le système s’écrouler en sirotant un cocktail sous les cocotiers ça a plus de gueule que de vociférer sous les matraques des CRS.

Bravo. Une collectivité doit, sous peine de se suicider, gratifier ses éléments de valeurs au juste niveau de leur formation, de leurs qualités personnelles, de leur énergie, de leur créativité.

Mamuang a écrit :

On ne raisonne pas des moutons.

"On ne raisonne pas plus avec les foules qu’avec les cyclones." (Gustave Le Bon, "Psychologie des foules", ouvrage diabolisé et pourtant considéré comme un classique en sciences humaines, et connu de tous nos hommes politiques ; l’analyse de Le Bon a été bien sûr affinée, mais elle reste pertinente)

Dernière modification par placementapapa31 (23/02/2012 20h14)

Hors ligne

 

#95 23/02/2012 20h54 → Nicolas Sarkozy et les épargnants

Administrateur
Réputation :   1307 

GoodbyLenine a écrit :

Je constate que je semble un peu minoritaire ici.

Non sur un autre sujet, je me souviens d’interventions "modérées" aussi de la part de Crosby et d’autres, je crois. :-)

GoodbyLenine a écrit :

Messieurs, qu’attendez-vous pour vous bouger et passer à l’action ? Engagez-vous, voire présentez-vous  (en + de vous plaindre), histoire de remplacer ceux que vous nommez "parasites" par des "plus efficaces" (si c’est tellement facile…).

Ha c’est petit ça GoodbyLenine.

Si chaque fois que l’on dénonce une incompétence ou une incurie, il faut se "présenter" pour avoir la légitimité de la dénonciation…

Mais je suis d’accord avec vous, se plaindre ou critiquer pour critiquer ne sert à rien. C’est juste une façon d’évacuer un peu la "pression" et peut-être une certaine déception alors que nous aimons notre bô pays.

Quand ce sera insupportable, ou je lèverais le pied ou j’irais voir ailleurs si je suis et voilà (ou encore je râlerais plus sur les forums et vous me direz que tout n’est pas si mal ! ;-)

Hors ligne

 

#96 23/02/2012 23h08 → Nicolas Sarkozy et les épargnants

Membre
Réputation :   

Cher GoodbyLenine,

Considérez-vous que partir n’est pas " passer à l’action " ?

Il y a 3 moyens d’agir:

1)Voter
2)Se présenter
3)Se casser

Vu que tous les candidats ont soin d’éviter de poser les vrais problèmes ( rôle et poids de l’Etat dans l’économie, avenir de l’Euro et de l’Europe, collusion et relations incestueues de la sphère politique avec la haute finance… ) afin de maintenir l’ordre établi et’étouffer la protestation sociale en poursuivant les politiques keynésiennes, j’écarte immédiatement la solution 1).
D’ailleurs si j’étais un peu plus pervers je pousserais le vice en votant pour le candidat le plus pourri afin d’arriver plus rapidement au dénouement qui, n’en doutons pas, mettra au grand jour les contradictions du système.
En effet je ne pense pas que le peuple soit suffisament mûr pour faire face aux problèmes et agir avec courage et responsabilité. Je crois bien que nos moutons voudront être maternés jusqu’au bout et têter les mamelles de l’Etat jusqu’à que le lait se tarisse. Comprendre jusqu’à ce que les déficits de l’Etat ne soient plus financés par défaut de prêteurs.

En ce qui concerne la solution 2) , voudriez-vous qu’en plus de me mettre à 4 pattes et de me laisser tondre, je prêche dans le désert ( ou plutôt dans le pré ) en essayant de raisonner les moutons ?
Vous semblez aussi oublier que je suis dans le pays du probable futur président qui " n’aime pas les riches ". Même si riche je ne le suis pas en comparaison de sa rente de haut fonctionnaire. Mais puisque de nos jours " riche " c’est simplement ne pas participer à la " rat race " et être désireux de se constituer puis de vivre de son épargne.
Donc excusez moi mais la solution 2) Non merci !
Je préfère profiter de ma liberté et aller à la rencontre d’un systême un peu plus compréhensif.

Reste la solution 3) qui je le pense est le moyen d’action le plus efficace.
Efficace car en restant vous financez et donc entretenez le système. En quittant un système et des mentalités qui vous méprisent pour un système qui vous attire davantage, vous punissez le premier et récompensez le second. Ce qui est le meilleur moyen de faire avancer le schmilblick.

" PS pour Mamuang : Sous les cocotiers, le système est-il vraiment meilleur ? Pour tous ou juste pour quelques-uns (ceux qui ne sont pas "moutons") ? "

Sous les cocotiers je ne sais pas si le système est meilleur mais la piña colada est à 2 € et l’eau à 27 degrès.

Respectueusement

Hors ligne

 

#97 23/02/2012 23h18 → Nicolas Sarkozy et les épargnants

Membre
Réputation :   13 

Comme le dit Mamuang et comme on l’entend souvent : „Les Français ont les politiciens qu’ils méritent“.
Mais comment faire pour en changer puisqu’ils sont tous (en tout cas les „gros“ susceptibles de gagner) issus du même système et font tous plus ou moins la même politique, tantôt avec une étiquette de droite, tantôt avec une étiquette de gauche.
Ils se disent tous proches du peuple sans même savoir ce que c’est, avec une mention spéciale à la gauche caviar quand elle se préoccupe du destin des « travailleurs ». Méga-LOL. Y a-t-il encore des gens pour gober ça ?
Donc à part voter blanc, je ne vois pas.

Hors ligne

 

#98 24/02/2012 01h46 → Nicolas Sarkozy et les épargnants

Membre
Réputation :   166 

IH - je suis généralement d’accord avec GBL, et comme il exprime à peu près ce que j’aurais exprimé, je ne voyais pas d’intérêt à ajouter my 2 cents (on ne compte pas les points, et puis, c’est une discussion hors idéologie non ?).

Juste une petite remarque :

Mamuang a écrit :

1)Voter
2)Se présenter
3)Se casser

Il y a aussi la possibilité de travailler un peu mieux, pour augmenter sa productivité, et donc ne pas trop subir la hausse de la fiscalité, ou alors de ne rien changer mais d’accepter une légère baisse de consommation.

Il me semble que si augmentation des prélèvements il y a, quelque soit l’élu d’ailleurs, ce sera plutôt axé sur des gens qui ont les moyens, et qui ne feront pas de gros sacrifices. Les revenus en dessous de la moyenne devraient a priori être moins affectés.

Et quant à se casser -- franchement, j’aimerais bien connaître un pays de droit civil, avec un bon système de santé, où on mange bien, etc où il fait bon vivre, et qui bénéficie d’une fiscalité bien plus avantageuse que la France. A mon avis, étant donné la qualité de vie en France (en province), ça les vaut vraiment toutes ces hausses d’impôt (c’est vraiment un choix d’être ici pour moi).

Hors ligne

 

#99 24/02/2012 03h04 → Nicolas Sarkozy et les épargnants

Modérateur
Réputation :   1081 

Mamuang a écrit :

Il y a 3 moyens d’agir:
1)Voter
2)Se présenter
3)Se casser

"Se casser" n’est pas vraiment un moyen d’agir, mais c’est un moyen de choisir une autre communauté dont on préfère les règles et la façon de "vivre ensemble". Chacun reste libre de ses choix (au moins quand il est né en France, ou dans qqs autres pays), selon ses goûts.

Mamuang a écrit :

" PS pour Mamuang : Sous les cocotiers, le système est-il vraiment meilleur ? Pour tous ou juste pour quelques-uns (ceux qui ne sont pas "moutons") ? "

Sous les cocotiers je ne sais pas si le système est meilleur mais la piña colada est à 2 € et l’eau à 27 degrès.

Ceci ne répond pas vraiment à ma question, mais ici aussi, chacun ses goûts.


Contrôlons la finance: Finance Watch  - Parrain Fortuneo: 12356125, INGDirect: ZKCYANB, Altaprofits: MP

Hors ligne

 

#100 24/02/2012 04h25 → Nicolas Sarkozy et les épargnants

Membre
Réputation :   512 

Mamuang a écrit :

Les Français ont les politiciens qu’ils méritent

Les Français ont les mêmes politiciens que tous les autres peuples des pays occidentaux: de dociles sociaux-démocrates soumis aux marchés - puisque ces derniers sont devenus les juges suprêmes de la compétitivité économique, donc de l’emploi, donc de la réélection des intéressés.

Je ne vois guère de différence entre Obama, Cameron, Monti, Sarkozy et consorts si ce n’est de triviales oppositions sur des questions aussi stupides que les "droits LGBT". D’ailleurs tous ces braves gens mènent en ce moment des politiques similaires de racket de l’épargne et de coupe des dépenses publiques, bien entendu sous couvert de déclarations d’intentions pourtant démenties quotidiennement par la réalité.

L’homogénéisation du monde occidental et sa mise en coupe réglée sous la domination marchande anglo-saxonne, c’est le vieux fantasme impérial britannique finalement devenu réalité - mais ce sont les lointains cousins américains qui l’ont accompli. A ce titre, je suis d’accord avec GBL; c’est ridicule de s’en prendre a Sarkozy. Les racines du mal sont bien plus subtiles.

Sarkozy comme les autres dirigeants se retrouvent avec des marges de manoeuvre quasi nulles (un mot de travers? manifestation! une loi de travers? ONU, UE, OMC, FMI pour les recadrer! une dépense de travers? Goldman Sachs pour les foutre dehors!) et en sont en fait réduits a un vulgaire rôle de communiquant/porte-parole. De "marchands de cravates" comme aime a la dire Le Pen.

S’en prendre au personnage - et non au système - est un signe de paresse intellectuelle. Sarkozy, c’est une crotte de nez. Un pantin qu’on agite et qu’on pourrait faire sauter aussi vite qu’on a fait sauter DSK.

Étonnant, comme De Gaulle avait tout pressenti il y a un demi-siècle… Lui avait parfaitement compris comment le monde anglo-saxon allait progressivement dominer et "occuper" le monde latin. Comment nos dirigeants deviendraient de vulgaires suppôts. Comment nos peuples de "veaux" allaient se laisser docilement mener.

En fin de compte il n’y a que deux moyens d’agir; gagner plus pour faire face au racket organisé - qui n’a pas grand chose a voir avec Sarko, ce serait pareil avec un autre - ou effectivement "se casser" loin…. Pour se rendre compte que les problèmes sont partout les mêmes (et même souvent pires ailleurs) et que quand on y repense, la France, quel merveilleux pays.

Dom67 a écrit :

Donc à part voter blanc, je ne vois pas.

La guillotine et le sang camarade. Six mille ans d’histoire en sont témoins, le changement n’arrive que par la violence extrême. Mais ca, ni vous ni votre épargne ne voulez en être les témoins.

Mamuang a écrit :

Sous les cocotiers je ne sais pas si le système est meilleur mais la piña colada est à 2 € et l’eau à 27 degrès.

Apres s’etre tape deux trois piña colada, deux trois siestes sous les palmiers, deux trois beautés a la peau dorée et a la chevelure parfumée, on s’y emmerde vite sous les cocotiers vous savez.

Et des qu’on a une rage de dents, Dieu seul sait comme on est content de retrouver la civilisation!

Dernière modification par thomz (02/08/2013 02h54)

Hors ligne

 

Discussions similaires à "nicolas sarkozy et les épargnants"

Discussion Réponses Vues Dernier message
6 3 215 27/03/2012 22h21 par Bear33
29 11 836 09/04/2012 21h10 par méticuleux

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB
Hébergé par Arcustech