Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Abonnez-vous à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche : 
Chercher
Membres  |  Mission

Forums des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l'investissement patrimonial pour s'enrichir, générer une rente et atteindre l'indépendance financière

Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions !

#301 20/03/2014 23h17 → Nicolas Sarkozy et les épargnants

Banni
Réputation :   27 

Est-ce la seule ?
Est-ce seulement de ce coté de l’échiquier politique ?
Est-ce qu’on nous dit tout ?
Est-ce que nous souhaitons tout savoir et comprendre ?


Il ne s'agit pas de changer le pansement, mais de penser le changement.

Hors ligne

 

#302 21/03/2014 01h24 → Nicolas Sarkozy et les épargnants

Modérateur
Réputation :   1084 

roudoudou a écrit :

GoodbyLenine a écrit :

Je suis surpris que :
  - Geronimmo n’utilise pas le conditionnel dans son message #293 (comme TV5Monde le fait).
  - Philippe30 semble ignorer qu’un gérant puisse fort bien ne pas posséder de parts de la SCI qu’il gère, et que même s’il en possède ces parts peuvent ne rien valoir (ou même avoir une valeur négative, si l’actif nette de la SCI est négatif), que le montant du capital n’a guère de rapport avec la valeur d’une société, et que les biens détenus par une SCI transparente peuvent très bien déjà figurer sur la décl de patrimoine qui a été effectuée.

Vous semblez défendre une cause politique, bien évidemment que Phillipe30 le sait mais son message allait plutôt dans le sens de dire que le patrimoine de Mme Taubiera dépasse 3 vélos et qu’elle se fout de notre gueule à longueur de temps…

Mon message ne défend en aucun cas "une cause politique". Il indique juste qu’entre écrire "semble bien" et "semblerait" il y a une grosse différence, et qu’insinuer que quelqu’un (quel que soit son bord politique) a fait une fausse déclaration sans aucun élément consistant de preuve me semble inapproprié. La déclaration de patrimoine de Mme Taubira comporte d’ailleurs un certain nombre de biens fonciers et immobiliers, et financiers, et pas seulement 3 vélos, comme vous semblez le sous-entendre. Si une telle déclaration était mensongère, j’ai peu de doute sur le fait qu’entre la presse et la justice, ça soit clairement établi un jour.

Moi aussi je suis gérant d’une SCI, et ça ne signifie pas que si je n’ai pas déclarée cette SCI dans mon patrimoine j’ai fait une fausse déclaration. Il m’est arrivé de connaitre une personne accusée de quelque chose avec quoi elle n’avait absolument rien à voir. Ca me rend sans doute un peu plus sensible à certaines attitudes délatrices peu argumentées…


Contrôlons la finance: Finance Watch  - Parrain Fortuneo: 12356125, INGDirect: ZKCYANB, Altaprofits: MP

Hors ligne

 

#303 21/03/2014 04h08 → Nicolas Sarkozy et les épargnants

Membre
Réputation :   214 

Très bien, mais dans ce cas-là, la belle infographie concernant Sarkozy n’est-elle pas elle aussi à mettre au conditionnel et à prendre avec des pincettes?

Vous ne défendez peut-être pas une cause mais je serais surpris que vous n’ayez pas voté Hollande en 2012 cher GBL. Non, nous défendons toujours une cause, la neutralité n’étant pas de ce monde.

Dernière modification par Wawawoum (21/03/2014 04h15)

Hors ligne

 

#304 21/03/2014 08h00 → Nicolas Sarkozy et les épargnants

Membre
Réputation :   266 

GBL : j’ai l’impression que vous mélangez les messages sur Taubira et ceux sur Benguigui… Pour cette dernière, le PV de vente à 430ke existe, c’est même un document public, et il n’a pas été remis en cause (et sa déclaration de patrimoine, elle aussi publique, ne fait état ni des parts de la société, ni d’un montant approchant cette somme).

Voilà comment les choses semblent s’être passés sur la base de ses déclarations et des articles de presse :

Elle vend l’usufruit temporaire de ses parts pour 1 euro avant la déclaration de patrimoine (pour pouvoir les récupérer à sa sortie du gouvernement), et pense qu’ainsi elle n’a plus à les déclarer. L’administration fiscale lui dit que le montage ne convient pas, et elle doit donc vendre la pleine propriete de ses parts à leur juste prix. L’acte de vente étant public, la presse n’a plus qu’à attendre sa publication et comparer le montant à la déclaration de patrimoine pour en conclure qu’il manquait soit une déclaration de parts, soit une déclaration de cash.

Je vous invite donc à vous renseigner sur cette affaire.
Affaire Benguigui : suite (et pas fin…)

Dernière modification par Geronimo (21/03/2014 08h17)

En ligne

 

#305 21/03/2014 08h24 → Nicolas Sarkozy et les épargnants

Membre
Réputation :   317 

GBL a écrit :

Philippe30 semble ignorer qu’un gérant puisse fort bien ne pas posséder de parts de la SCI qu’il gère, et que même s’il en possède ces parts peuvent ne rien valoir (ou même avoir une valeur négative, si l’actif nette de la SCI est négatif), que le montant du capital n’a guère de rapport avec la valeur d’une société, et que les biens détenus par une SCI transparente peuvent très bien déjà figurer sur la décl de patrimoine qui a été effectuée.

Vous avez pu voir le fait que j’ai indiqué qu’il est possible de consulter gratuitement des prémices d’informations sur la situation de personnes gérantes de société.
Le fait que j’ai remonté présente un capital social de 150 K€ pour une société de conseil , ce type de société est fréquente dans le monde politique comme les avocats.
Une autre société de type SCI avec un capital de 10K€.

Bien entendu qu’il faut prendre en compte l’actif - le passif
Bien entendu qu’il faut se poser la question si le capital a été libéré pour ces deux structures morales , Bien entendu que l’on ne peux pas consulter plus de manière public et alors ??

Pour autant est-ce que ces parts de sociétés ont été évoqués par Mme Taubira ? Non

Est-ce que le débat portait sur l’actif et le passif ? Non

Ce rappel de votre part à toute son importance mais sort du cadre financier  comme l’a indiqué roudoudou.
Je respecte les convictions de chacun et n’irai pas plus loin dans ce débat.

GBL a écrit :

Moi aussi je suis gérant d’une SCI, et ça ne signifie pas que si je n’ai pas déclarée cette SCI dans mon patrimoine j’ai fait une fausse déclaration. Il m’est arrivé de connaitre une personne accusée de quelque chose avec quoi elle n’avait absolument rien à voir. Ca me rend sans doute un peu plus sensible à certaines attitudes délatrices peu argumentées…

De quoi vous parlez là ?

Vous avez un patrimoine et vous êtes gérant de SCI , vous semblez oublier que la valeur de vos parts se calculent suivant la règle suivante actif - passif de fait votre patrimoine est bien constitué de cette valorisation comme pour des actions en bourse.

Quand à la partie de votre sensibilité sur la délation peu argumenté , il faudra étayé vos propos car les informations fournie sont disponibles sur societe.com., accessible à tous , c’est factuel.

Le patrimoine évoqué dépasse celui déclaré initialement par cette personne comme toutes les autres.
C’était le sens de mon intervention que beaucoup ont compris.

roudoudou a écrit :

Vous semblez défendre une cause politique, bien évidemment que Phillipe30 le sait mais son message allait plutôt dans le sens de dire que le patrimoine de Mme Taubiera dépasse 3 vélos et qu’elle se fout de notre gueule à longueur de temps…

@roudoudou
Votre réponse résume bien ma pensée et répond à ce type de propos qui sous des airs d’explications sont une manière de dénigrer.
C’est une méthode que l’on voit aussi fréquemment dans le monde politique dans l’opposition actuelle.

Geronimo a écrit :

Elle vend l’usufruit temporaire de ses parts pour 1 euro avant la déclaration de patrimoine (pour pouvoir les récupérer à sa sortie du gouvernement), et pense qu’ainsi elle n’a plus à les déclarer. L’administration fiscale lui dit que le montage ne convient pas, et elle doit donc vendre la pleine propriete de ses parts à leur juste prix. L’acte de vente étant public, la presse n’a plus qu’à attendre sa publication et comparer le montant à la déclaration de patrimoine pour en conclure qu’il manquait soit une déclaration de parts, soit une déclaration de cash.

Ce ne sont pas les plus démunis pour faire des montages financiers à leur avantage.
Encore un politique pris la main dans le pot de confiture.
Merci pour l’information étayé et factuelle.

Voila en tout cas le type de débat que j’exècre.
J’ai répondu et je n’irais pas plus loin dans ce type de polémique.

Philippe

Dernière modification par Philippe30 (21/03/2014 08h43)


Investisseur immobilier Rentier en 2016 Bailleurs sur Nîmes et Béziers , mutualisons les locataires

Hors ligne

 

#306 22/03/2014 15h37 → Nicolas Sarkozy et les épargnants

Membre
Réputation :   132 

Titi27 a écrit :

Est-ce la seule ?
Est-ce seulement de ce coté de l’échiquier politique ?
Est-ce qu’on nous dit tout ?
Est-ce que nous souhaitons tout savoir et comprendre ?

Il est indispensable que nous soyons en mesure de savoir.

Je ne dis pas que je veux tous les tickets de caisse, mais sachant combien de millions ils ont gagné sur une vie de politique (10 K€/mois * 12 * 8 ans on est déjà à 1 M€), savoir que vers les 50 ans ils n’ont que 300 ou 400 K€ de patrimoine net, alors que toutes ces années l’essentiel de leurs frais a été payé et qu’ils avaient un logement à disposition, il y a un pb qui devrait être évident pour tout le monde.

Savoir comment ils peuvent claquer plusieurs centaines de milliers d’euros en qqs années ne me semble pas du luxe, sachant que la Constitution contient des articles sur le consentement à l’impôt et le contrôle de son utilisation.
Encore une fois, au mieux ça permettra de déceler des trucs pas clairs, au pire ça permettra de se faire une idée de leur gestion, et par voie de conséquence comprendre leur déclaration sur les finances publiques.

Tout ça vaut bien sûr pour tous les responsables politiques, quelque soit leur bord politique.

Hors ligne

 

#307 22/03/2014 17h42 → Nicolas Sarkozy et les épargnants

Membre
Réputation :   61 

Moi, je préfèrerais ne pas savoir ce que l’on nous "apprend" (je n’ai d’ailleurs qu’un piètre intérêt pour ces infos).
Ces discussions incessantes partout polluent l’intelligence humaine, la réduisant à l’aigreur et aux raccourcis faciles…
Que gagne-t-on à soit disant "savoir" à part du dépit : ce que l’on "apprend" est bien souvent d’un intérêt douteux et pas toujours si "scandaleux" en tout cas certainement pas étonnant.

L’espèce humaine cultive le goût du pouvoir et des réseaux,souvent dans l’ombre, au service d’ambitions personnelles, peut-être,  parfois aussi de grandes idées…
Elle se compromet, pactise avec le diable, déroge à ses principes… lorsque ça l’arrange.
Je ne m’étonne pas qu’un politique ne soit différent de la plupart des gens que je côtoie, tous affichant de grands principes, peu les respectant, même si je souhaiterais le contraire.

Hors ligne

 

#308 22/03/2014 19h11 → Nicolas Sarkozy et les épargnants

Membre
Réputation :   

Je rejoindrais votre avis si l’Etat ne pesait pas 57% du PIB. Mais avec le peu de marge de manoeuvre qu’il reste au privé,, il est utile de se poser des questions.


Back in the USSR

Hors ligne

 

#309 22/03/2014 19h33 → Nicolas Sarkozy et les épargnants

Membre
Réputation :   132 

Que gagne-t-on ?

Peut être la justification de virer les politiques en question.

Une démocratie sans contrôle des représentants par les citoyens ne fera pas long feu, et fera que des situations comme 2005 avec le peuple contre l’UE et ses représentants pour (n’y voyez pas un parti pris de ma part), se reproduiront de plus en plus souvent.

Si le citoyen lambda (et j’ai malheureusement l’impression que ça se généralise) abandonne tout espoir d’avoir des représentants d’un meilleur niveau (moral, "technique", que sais-je), alors je ne vois pas l’intérêt de rester en démocratie.
Ou alors juste pour se gargariser avec des concepts devenus creux tels que démocratie, république etc, comme le font actuellement nos politiques.

Vous n’avez peut être pas foi en la nature humaine, moi non plus, mais accepter des leçons de morale de la part de gens aussi peu exemplaires, le tout avec mon argent, je trouve ça un peu fort.

Nous méritons mieux que ça, et ils ne tient qu’à nous de l’obtenir

Hors ligne

 

#310 22/03/2014 19h45 → Nicolas Sarkozy et les épargnants

Membre
Réputation :   22 

Igorgonzola a écrit :

Nous méritons mieux que ça, et ils ne tient qu’à nous de l’obtenir

De quelle manière pensez-vous qu’on puisse l’obtenir ?
Je ne pense malheureusement pas que ça soit par les urnes…

Hors ligne

 

#311 22/03/2014 20h08 → Nicolas Sarkozy et les épargnants

Membre
Réputation :   132 

Nous leur avons donné le pouvoir, ils ne l’ont pas pris par la force, nous pouvons donc le reprendre.

Il y a plusieurs options :
- Le vote : je vote pour machin parce qu’il correspond à ce que j’attends de mon représentant
- L’absence de vote : machin et bidule se présentent, aucun des deux n’est digne d’exercer la fonction selon moi, je vote blanc ou je m’abstiens (il me semble que le vote blanc va finir par être reconnu)
- Reprendre ce que nous avons confié à l’Etat

Ce dernier point est le plus, comment dire, sensible.

Nous confions bcp de fonctions et de monopoles à l’Etat, afin de garantir certains de nos droits fondamentaux.
En premier lieu, cela comprend le monopole de la violence, afin d’assurer la sécurité, la police, la justice etc… mais pas seulement.
L’Etat nous prive de l’essentiel de nos moyens financiers pour le bénéfice d’un petit nombre, le priver justement de ces moyens financiers c’est reprendre son destin en main.

Je ne soutiens pas l’anarchie, mais les thèses de Locke, ne plus accepter l’autorité d’un Etat qui faillit à ses fonctions ou qui les outrepasse est toujours légitime.

Hors ligne

 

#312 22/03/2014 20h29 → Nicolas Sarkozy et les épargnants

Membre
Réputation :   317 

Si par le biais de la démocratie participative !

L’instauration de référendums sur les sujets importants et ce malgré la piètre prise en compte lors du referendum sur Maastricht , j’anticipe des remarques à ce sujet…

Un contrôle strict des élus de la république par des commissions indépendantes sur la gestion des villes  , des budgets de l’état , sur l’attribution des marchés et pas seulement par une opposition complice.

Une remise à plat complète des conflits d’intérêts ( Woerth non choqué que sa femme soit gestionnaire de la première fortune de France)

Une remise à plat des avantages totalement indécent de ces personnes qui se disent nous représenter mais dont la seule finalité est des remplir leur poche avec des salaires de ministres ce terme existe et n’est pas galvaudé.

Exemple récent d’intervention des personnes pour des missions bidons et qui touche des milliers d’€uros.

Remise à plat de la retraite des députés et sénateurs , des avantages de présence , d’emploi de subalternes croisés entre plusieurs députés pour ne contourner la loi de ne pas embaucher un membre de sa famille.

Reprenez les classiques du cinéma avec le film Le président avec Jean Gabin  et la célèbre scène à l’assemblée.
On change les têtes mais les faits sont toujours là.

Dire que les politiques sont tous pourris , non mais le système les rend perméable à la tentation.

Seul quelques uns sont restés intègres notamment Philippe Séguin  et très lucique sur l’Europe , ses dangers , ses risques de dérives.
J’évoquais Maastricht au dessus , je vous laisse lire son discours en 1992.
http://www.assemblee-nationale.fr/conna … tricht.asp

Quelques extraits de Mr Seguin à l’assemblée nationale , je le rappelle

"Voilà trente-cinq ans que toute une oligarchie d’experts, de juges, de fonctionnaires, de gouvernants prend, au nom des peuples, sans en avoir reçu mandat "

"L’Europe qu’on nous propose n’est ni libre, ni juste, ni efficace"

"Il faut se déterminer sans détour, Il faut se déterminer en pensant au droit de notre peuple, C’est à lui de statuer. "

"on demande au Parlement de constitutionna­liser par avance des textes qui n’existent pas encore et qui, pour la plupart, ne seront même pas soumis à ratification dès lors qu’il s’agira de normes communautaires directement applicables."

"Je sais bien que l’on veut à tout prix minimiser les enjeux et nous faire croire que nous ne cédons rien d’essentiel en ce qui concerne notre indépendance! "

"la normalisation de la politique économique française implique à très court terme la révision à la baisse de notre système de protection sociale, qui va rapidement se révéler un obstacle rédhibitoire, tant pour l’harmonisation que pour la fameuse « conver­gence » des économies. "

etc ……

Explication de texte du figaro
http://lecercle.lesechos.fr/economie-so … richt-phil

Voilà e que l’on peux faire , s’adresser et voter pour ceux qui nous représente vraiment et non pour un clique de mafieux entièrement intéressé par l’argent et le pouvoir.
Il est certain que ces hommes sont rares et souvent mis de coté par les autres.

Pour ceux qui veulent compléter les références.
Si ce commentaire peux aider à une meilleure prise de conscience générale  alors j’aurais pas perdu ma soirée de samedi.

Bon WE à tous et penser à voter demain

Philippe


Investisseur immobilier Rentier en 2016 Bailleurs sur Nîmes et Béziers , mutualisons les locataires

Hors ligne

 

#313 22/03/2014 21h21 → Nicolas Sarkozy et les épargnants

Membre
Réputation :   22 

Il n’y pas qu’en France que les élus profitent à fonds du système.

Scandale au Parlement Européen : Argent facile, champagne à gogo et autres privilèges - vidéo Dailymotion

Le scandale des députés du Parlement européen qui pointent à 7h pour repartir aussitôt - YouTube

Ceux qui votent les lois ne vont pas scier la branche sur laquelle ils sont perchés.

Pour les élections municipales actuelles, seules quelques petites communes n’ont pas de candidats ce qui montre bien que les candidats savent bien estimer le ratio avantages/inconvénients.
Les grandes communes, elles, ne manquent pas de candidats car la soupe doit être bonne.

Hors ligne

 

#314 22/03/2014 21h30 → Nicolas Sarkozy et les épargnants

Membre
Réputation :   61 

Bravo Philippe30, je souscris totalement… Mais il y a à faire. La pratique du conflit d’intérˆets est un sport national, la culture du réseau plus ou moins occulte un autre ; ça touche tous les milieux et à tous les niveaux.
Nous pointons du doigt les politiques mais pratiquons bien souvent de mˆeme pour nos intérets personnels.
Je suis un vrai légaliste et suis régulièrement effondré de voir que la voie règlementaire est rarement la bonne pour aboutir. Pays de passe droits et clientélisme, nous avons fort à faire…

Hors ligne

 

#315 22/03/2014 21h59 → Nicolas Sarkozy et les épargnants

Membre
Réputation :   25 

Bluegrass a écrit :

Pour les élections municipales actuelles, seules quelques petites communes n’ont pas de candidats ce qui montre bien que les candidats savent bien estimer le ratio avantages/inconvénients.

Ce que tout le monde devrait constater

Bluegrass a écrit :

Les grandes communes, elles, ne manquent pas de candidats car la soupe doit être bonne.

C’est ce que disait ma brave mère, il y a déjà longtemps.


"Écoute le conseil des autres et suis le tien"   Ninaperf est mon outil

Hors ligne

 

#316 22/03/2014 22h12 → Nicolas Sarkozy et les épargnants

Membre
Réputation :   29 

Igorgonzola a écrit :

Nous leur avons donné le pouvoir,(…)

(…)

Igorgonzola a écrit :

Reprendre ce que nous avons confié à l’Etat

(…)

Igorgonzola a écrit :

Nous confions bcp de fonctions et de monopoles à l’Etat.

Je ne sais pas qui est "nous", vous peut-être mais pas moi : je n’ai donné "le" pouvoir à personne, n’ai pas confié grand chose à l’Etat (dans le temps je lui confiais mes liquidités sous forme de compte courant postal - mais maintenant La Banque Postale ce n’est plus l’État), je ne lui ai en particulier confié ni fonction ni monopole.

Je n’ai peut-être pas une capacité suffisante à l’abstraction, mais ce genre de métaphore qui reprend des mots qui ont un sens clair dans un contexte concret ("j’ai confié mon chapeau au vestiaire avant le début de la représentation") me semblent au mieux un peu obscurcir les choses, au pire en donner une idée totalement décalée de la réalité.

Hors ligne

 

#317 22/03/2014 22h15 → Nicolas Sarkozy et les épargnants

Membre
Réputation :   29 

Philippe30 a écrit :

Voilà e que l’on peux faire , s’adresser et voter pour ceux qui nous représentent vraiment (…).

Mais je ne veux pas voter pour quelqu’un qui "me représente" vraiment ! Je veux élire demain un maire compétent et efficace, pas une image miroir de moi-même.

Le modèle Beppe Grillo (en gros "vous êtes des clowns, moi aussi je suis un clown, élisez moi, je vous représenterai à merveille") je ne suis pas demandeur non merci.

Hors ligne

 

#318 23/03/2014 00h42 → Nicolas Sarkozy et les épargnants

Membre
Réputation :   132 

Le nous est effectivement abstrait, c’est le peuple Français.

Comme vous, j’aurais souhaité avoir le privilège de signer un contrat social.
C’est d’ailleurs assez étrange que cela fasse partie des bases de théorie philosophique/politique enseignés au lycée, mais qu’à aucun moment de sa vie, on ne laisse le citoyen mettre en pratique ce concept.

Ou alors on considère qu’une constitution votée par référendum il y a trois générations puis amendée pas loin d’une trentaine de fois sans demander l’avis du peuple vaut contrat social…

Hors ligne

 

#319 23/03/2014 08h02 → Nicolas Sarkozy et les épargnants

Membre
Réputation :   317 

Bluegrass a écrit :

Ceux qui votent les lois ne vont pas scier la branche sur laquelle ils sont perchés.

Et c’est bien la le problème de cette pseudo démocratie…
Bien sûr que nous sommes pas trop mal loti en France mais ce qui me choque c’est les infos quand je les regarde , le nombre de malheurs qui nous est présenté comme si cela était un message subliminale pour dire , vous voyez c’est terrible ailleurs donc ne vous plaignez pas.
Il est certain que l’on pourrait faire des pages sur le traitement de l’information et son orientation.
Chacun à ses convictions et cela sort du sujet.

Pour revenir au politique et à sa branche , bien sûr et personne n’irait couper la branche sur laquelle il est assis , c’est presque normal , humain et cela je le comprend.
Par contre il est nécessaire de mettre en place des contres pouvoirs  , des commissions de contrôle indépendantes .

Nous sommes majoritairement salariés et certains sont indépendants , est-ce que pour autant nous pouvons nous accordez des droits , des avantages sans limite sur le dos des clients ou fournisseurs bien sûr que non.
Quel dirigeant de société pourrait mettre sa société en péril par défaut de gestion ?
Si il se privilégie dans ses actes de gestion cela s’appelle un abus de droit   

Les politiques pratiquent en toutes impunités l’abus de droit légal dans le sens ils sont eux mêmes gestion de leurs revenus sur le dos des Français.
Les députés refusent de baisser leurs indemnités
Et voyez vous cela date de 2012 , Lionel Luca de l’UMP avait initié la demande de cette baisse.
Je dis bravo à ce monsieur qui va à l’encontre de la pensée du groupe.

Je penche plutôt vers les partis qui s’occupe des gens en difficulté , je ne conçois pas le discours de la baisse des cotisations car impacte directement les retraites , les indemnités chômage , la sécurité sociale , le fonctionnement de l’état.

Les nouvelles récentes baissent de cotisations dans leur pacte ne va rien résoudre et va conduire de plus en plus de personnes dans la précarité.

L’état est prêt à réduire ses revenus, ils auraient fallu revoir la longue des projets qui coutent  une fortune et n’aboutissent pas.

Supprimer les avantages dispendieux de nombreux dans l’état.

Voyez les avantages des anciens présidents , le dernier président qui a un budget personnel de fonctionnement digne d’un président en fonction et prépare un retour au frais des Français en disposant d’un bureau , garde du corps , véhicule , conseillers etc …, c’est le figaro qui l’indique.
Les privilèges accordés aux anciens présidents de la République

Ne parlons pas du cumul des retraites que percevrons ces gens.
Dans le dernier votre argent , on nous explique comment nous passer de retraite ou comment courir après un rêve sans jamais l’atteindre.
Votre retraite = revenu brut / 2 dans le meilleur des  cas , age atteint , nombre de trimestre.
Je ne fais pas le parallèle avec les retraites de députes , sénateurs et autres politiciens car nus dépassons l’indécence. 

La liste est longue du gâchis financier ,qu’elle entreprise pourrait jeter de l’argent par les fenêtres sans être contrôler à minima par ses actionnaires ?

Pour les élections municipales actuelles, seules quelques petites communes n’ont pas de candidats ce qui montre bien que les candidats savent bien estimer le ratio avantages/inconvénients.
Les grandes communes, elles, ne manquent pas de candidats car la soupe doit être bonne.

Vous connaissez le gout de la soupe ?

Dans les grands principes , ce sont des indemnités qui sont jusqu’à un certain montant non imposables dans le cas des petites communes.
Pour les grandes communes , il s’agit d’un prélèvement à la source dont je ne connais pas le taux mais qui ne s’ajoute pas aux multiples revenus de ces pauvres politiques et n’augmente pas leur IRPP.

Philippe


Investisseur immobilier Rentier en 2016 Bailleurs sur Nîmes et Béziers , mutualisons les locataires

Hors ligne

 

#320 31/03/2014 15h23 → Nicolas Sarkozy et les épargnants

Membre
Réputation :   266 

Geronimo a écrit :

GBL : j’ai l’impression que vous mélangez les messages sur Taubira et ceux sur Benguigui… Pour cette dernière, le PV de vente à 430ke existe, c’est même un document public, et il n’a pas été remis en cause (et sa déclaration de patrimoine, elle aussi publique, ne fait état ni des parts de la société, ni d’un montant approchant cette somme).

Voilà comment les choses semblent s’être passés sur la base de ses déclarations et des articles de presse :

Elle vend l’usufruit temporaire de ses parts pour 1 euro avant la déclaration de patrimoine (pour pouvoir les récupérer à sa sortie du gouvernement), et pense qu’ainsi elle n’a plus à les déclarer. L’administration fiscale lui dit que le montage ne convient pas, et elle doit donc vendre la pleine propriete de ses parts à leur juste prix. L’acte de vente étant public, la presse n’a plus qu’à attendre sa publication et comparer le montant à la déclaration de patrimoine pour en conclure qu’il manquait soit une déclaration de parts, soit une déclaration de cash.

Je vous invite donc à vous renseigner sur cette affaire.
Affaire Benguigui : suite (et pas fin…)

Pour info :

Jean-Louis Nadal, le président de la toute nouvelle Haute autorité pour la transparence de la vie publique, devait saisir, lundi 31 mars le procureur de Paris du cas de la ministre. Mme Benguigui est accusée « d’omission d’une partie substantielle ou d’évaluation mensongère » de son patrimoine. Elle aurait dissimulé des actions en Belgique d’une valeur de 430 000 euros. Cette fausse déclaration est punie par la loi du 11 octobre 2013 d’un maximum de trois ans d’emprisonnement, 45 000 euros d’amende et d’une peine d’inéligibilité qui peut aller jusqu’à dix ans.

(…)

en pleine affaire Cahuzac, elle passe en février 2013 une « convention de portage » avec l’un des associés de G2 et lui vend ses actions pour un euro symbolique, avec la possibilité de les lui racheter au même prix

(…)

Après enquête de la direction générale des finances publiques (DGFiP), la Haute autorité pour la transparence de la vie publique a demandé des explications écrites à la ministre. Un rapporteur indépendant, membre du Conseil d’Etat et qui n’appartient pas à la Haute autorité, a épluché les comptes et déposé son rapport jeudi 27 mars, communiqué le lendemain aux quinze membres du collège de la Haute autorité.

Le collège a décidé lundi 31 mars, à l’unanimité, de saisir le procureur de la République en vertu de l’article 40 du code de procédure pénale, qui impose à « toute autorité constituée » de saisir le parquet d’une infraction. Il s’agit de la première décision publique de la Haute autorité, un an après l’affaire Cahuzac, dix mois après sa création, et trois mois après son installation.

Source :  Yamina Benguigui suspectée d’avoir menti sur sa déclaration de patrimoine

Dernière modification par Geronimo (31/03/2014 15h24)

En ligne

 

#321 31/03/2014 18h30 → Nicolas Sarkozy et les épargnants

Modérateur
Réputation :   1084 

Merci pour ces info Geronimo.

Wawawoum a écrit :

Très bien, mais dans ce cas-là, la belle infographie concernant Sarkozy n’est-elle pas elle aussi à mettre au conditionnel et à prendre avec des pincettes?

Vous ne défendez peut-être pas une cause mais je serais surpris que vous n’ayez pas voté Hollande en 2012 cher GBL. Non, nous défendons toujours une cause, la neutralité n’étant pas de ce monde.

Vous noterez que IH a cité l’infographie, sans ajouter de commentaire particulier. Ce n’était pas le cas dans le message #293, où la référence citée utilisait le conditionnel (elle "aurait omis de déclarer"), alors que le message ajoutait une remarque laissant entendre que les faits reprochés étaient avérés (elle "semble bien avoir menti").
 
Dans le premier cas, il y a citation de ce que presse a publié. Dans le second, il y a ajout d’un commentaire qui va plus loin que ce qui est dans la source citée, et c’est présenté non comme une opinion mais comme une "vérité" (et c’est ceci qui me semble alors abusif). C’est peut-être du pinaillage, mais c’est ce que j’ai voulu mettre en avant.

Sur le fond, dans tous les cas, je n’ai d’informations particulières (autres que ce qui est public) sur aucun de ces dossiers, et j’attends (comme beaucoup d’autres) que la justice confirme ou infirme les accusations (ou décide que l’accusé bénéficie du doute). Je me réjouis de constater que la justice semble avancer (certes à son rythme, qui est lent et prudent), et ne pas se retrouver influencée par le pouvoir exécutif dans ces diverses affaires. Je me réjouis aussi de voir la presse amener certains aspects sur la table, tant qu’elle le fait de manière appropriée (c’est à dire en séparant les aspects factuels -et en les vérifiant, et en précisant leurs validité-, des opinions ou thèses, à présenter comme tels). Je suis aussi interpellé du fait que ça renforce pour certains les théories du complot.


Contrôlons la finance: Finance Watch  - Parrain Fortuneo: 12356125, INGDirect: ZKCYANB, Altaprofits: MP

Hors ligne

 

#322 23/08/2016 11h07 → Nicolas Sarkozy et les épargnants

Membre
Réputation :   266 

Quelques propositions du candidat Sarkozy :

Sarkozy a écrit :

FISCALITÉ DE L’ÉPARGNE

• «Les dividendes, les intérêts et les plus-values mobilières seront soumis, sur option, à un prélèvement forfaitaire libératoire au taux unique de 26% tout compris. Ce prélèvement couvrira donc non seulement l’impôt sur le revenu, mais aussi les prélèvements sociaux (CSG, CRDS, etc.).

• Les revenus fonciers seront quant à eux soumis à un prélèvement forfaitaire libératoire sur option de 33,3%, là aussi prélèvements sociaux inclus.» (p113)

• Les plus-values immobilières redeviendront exonérées à partir de 15 ans (contre 22 ans partiellement et 30 ans totalement).

NOTE : Sous sa présidence 2007-2012, la CSG était passée de 11% à 15,5% et le PFL de 16 à 21%/24%. Donc les promesses n’engagent que ceux qui y croient. Mais ça peut être intéressant de voir comment ça se positionnera dans la débat.

Dernière modification par Geronimo (23/08/2016 11h12)

En ligne

 

#323 23/08/2016 13h38 → Nicolas Sarkozy et les épargnants

Membre
Réputation :   74 

Le seul point positif de la candidature de NS est qu’il a choisi Christian de saint etienne comme conseiller économique.
Prof d’économie titulaire de la chaire eco au Cnam,  a bossé dans le privé et a bossé dans des facs américaine.
C’est un economiste d’abord et quelqu’un que je trouve plutot bon.

Hors ligne

 

#324 23/08/2016 14h46 → Nicolas Sarkozy et les épargnants

Administrateur
Réputation :   1309 

Geronimo a écrit :

Quelques propositions du candidat Sarkozy

Pour mémoire le programme de 2007 :
2007 : Sarkozy a présentéson programme économique - 8 septembre 2005 - L’Obs

Je vous laisse comparer le programme et la réalité qui a suivi.

A partir de là, faire la moindre allusion à son programme me semble une perte complète de temps ; et que Nicolas Sarkoy soit encore candidat me parait vraiment insultant.

Hors ligne

 

#325 23/08/2016 15h27 → Nicolas Sarkozy et les épargnants

Membre
Réputation :   23 

InvestisseurHeureux a écrit :

Je vous laisse comparer le programme et la réalité qui a suivi.
A partir de là, faire la moindre allusion à son programme me semble une perte complète de temps

Je vous trouve un peu dur.
Après 2007, il y a eu 2008 et une crise financière que personne n’avait anticipé.
Il a fallu adapter la politique économique dans quasiment tous les pays.

Hors ligne

 

Discussions similaires à "nicolas sarkozy et les épargnants"

Discussion Réponses Vues Dernier message
6 3 221 27/03/2012 22h21 par Bear33
29 11 842 09/04/2012 21h10 par méticuleux

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB
Hébergé par Arcustech