Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Abonnez-vous à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche : 
Chercher
Membres  |  Mission

Forums des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l'investissement patrimonial pour s'enrichir, générer une rente et atteindre l'indépendance financière

Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions !

#451 05/06/2014 16h10 → Portefeuille d'actions d'InvestisseurHeureux (action, investisseurheureux, portefeuille)

Membre
Réputation :   51 

Une petite question: est ce qu’en 2008 les actions ont chuté d’un seul coup? En d’autres termes, avec un portefeuille fourni, peut-on "voir" les premisses d’une crise (par exemple une banque systemique qui fait faillite), quite à accepter une perte de 10-20% par exemple, et donc liquider au maximum ses positions? Pour moi les placements boursiers sont relativement liquide, en cas de crise on peut partir sur du monétaire. Idéalement j’imagine que l’on fait évoluer son portefeuille mois par mois. Quand ca commence à sentir le roussi, on s’allège petit à petit. La difficulté étant de "voir" ses indicateurs de crise.

Ou etre sûr que ses positions continueront de verser des dividendes malgré une crise importante.

Hors ligne

 

#452 05/06/2014 16h32 → Portefeuille d'actions d'InvestisseurHeureux (action, investisseurheureux, portefeuille)

Membre
Réputation :   195 

Comme on fait son lit on se couche .
Ce proverbe, couramment utilisé depuis le milieu des années 1950, signifie littéralement qu’une bonne nuit de sommeil dépend de la manière dont on aura fait son lit au préalable. C’est une métaphore qui signifie que quels que soient nos actes, il faut savoir en assumer les conséquences.
The proverb is of biblical origin: “whatsoever a man soweth, that shall he also reap.
pour plus ample info voir ceci ; Le saviez-vous ? Expression : « Comme on fait son lit, on se couche  |  «Nuage Ciel d'Azur

IH fait.

Ces derniers temps, il fait différemment, il a opté pour un changement drastique de stratège. Ce changement va a l’encontre de toute précaution et de tout conseil de répartitions que la plupart des investisseurs suivent et chérissent, et que lui même a préconisé et a encouragé maintes fois dans ses différents écrits, ouvrages et publications.

Toutefois il arrive des moments qui amènent des situations spéciales, ce que se soit dans le domaine de la vie privée, de tout un chacun, ou de l’économie en général;  Ce qui semble être le cas même de notre hôte qui a récemment pris la décision d’arrêter son activité principale, ce a fin de pouvoir commencer une nouvelle vie; celle a laquelle il aspire et pour laquelle il a oeuvré depuis le début …

L’expérience et le savoir faire de chacun d’entre nous , dictent une ligne de conduite.
Dans des situations spéciales il convient de s’adapter et de mettre en place des actions ciblées.
IH prend des risques que certains d’entre nous ont du mal a quantifier, et même a concevoir.
Quoi qu’il arrive chacun se retrouvera seul face a face avec ce qu’il a construit.

Il est facile de critiquer, mais très difficile d’agir et de prendre ses responsabilités.
A méditer.

Je souhaite bon vent a Philippe, notre hôte.

Dernière modification par Miguel (05/06/2014 19h24)


'Experience is what you get when you didn't get what you wanted', Howard Marks.

Hors ligne

 

#453 05/06/2014 16h36 → Portefeuille d'actions d'InvestisseurHeureux (action, investisseurheureux, portefeuille)

Membre
Réputation :   100 

Cher Stibbons,
Le marche etait deja en Bear market en 2008 quand Lehman a fait faillite. Post mi-septembre, ce fut la panique totale. Les investisseurs perdant tous reperes, perdant meme confiance dans les fonds monetaires et les banques conservant leurs depots a vue. Nous sommes passes a un cheveu de la banqueroute totale du systeme financier americain lorsque l’hydre AIG a pointe sa tete (les regulateurs et le gouvernement etait completement a la rue sur ce sujet) et qui entraina meme des difficultes de financement au jour le jour pour General Electric, pourtant note AAA. Donc, marche fortement baissier, en panique de mi-septembre 2008 au 8 mars 2009. Si vous aviez des small caps, les volumes de trading avaient chute de 80%-90% en moyenne. J’ai vu Morgan Stanley passer de 22 a 12 USD en 1 journee. Et une obligation convertible Sinopec (aussi solide qu’un Total chez nous) traiter a 60c (40% de decote sur le pair) alors qu’aujourd’hui, meme du distressed se traite au pair…

Si nous retraversons une crise de cette ampleur, comparable a celle de 1929, ni misez ni sur votre sang froid, ni sur la liquidite dans les marches. Dans le cas de crises plus classiques, moins systemiques et plus confinees en revanche, cela aurait fonctionne (Oct 87, crise Tequila 1994, dot com 2000, crise asiatique, etc.)

Le probleme, c’est qu’au milieu d’une crise, on ne connait ni son ampleur, ni sa duree justement. Il est aise apres coup de penser que l’on peut toujours acheter au plus bas et etre un heros, bcp plus difficile de le faire reellement. Par ex, nous n’etions pas bien nombreux a acheter des actions russes apres le defaut et la deval de 1998, croyez-moi, tous les instit fuyaient bravement, meme la plupart des locaux vendaient ce qu’il pouvait leur rester d’actifs financiers…

Serial Trader

Dernière modification par SerialTrader (05/06/2014 17h18)

Hors ligne

 

#454 05/06/2014 16h44 → Portefeuille d'actions d'InvestisseurHeureux (action, investisseurheureux, portefeuille)

Membre
Réputation :   512 

maxicool a écrit :

En le concentrant au maximum sur quelques valeurs, en privilégiant clairement (depuis les derniers arbitrages) les titres avec d’importants dividendes afin de s’assurer une rente, IH s’est éloigné de la méthode préconisée dans son livre.

Je ne suis pas compétent pour discuter de la qualité des choix d’investissements d’IH, mais le fait qu’il concentre à présent son portefeuille indique qu’il progresse et devient un investisseur plus expérimenté - ce qui, à terme, profitera à toute la communauté.

Personnellement, un portefeuille très diversifié m’apparait comme à la fois risqué et peu rentable.

Méfiance: ici comme ailleurs, les apparences sont trompeuses et les évidences n’en sont pas.

Hors ligne

 

#455 05/06/2014 16h47 → Portefeuille d'actions d'InvestisseurHeureux (action, investisseurheureux, portefeuille)

Membre
Réputation :   35 

maxicool a écrit :

A la vue de l’évolution de son portefeuille (avant même les derniers arbitrages), depuis la lecture de son livre il y a quelques mois,  je me suis moi aussi posé X fois la question suivante : "C’est bizarre, IH conseille une méthode dans son livre, qu’il n’applique pas lui-même !! Pourquoi donc ? Faites ce que je dis, pas ce que je fais… dit-on parfois. C’est étrange".

Je ne crois pas qu’il y ait de contradiction. La méthode du livre est faite pour la phase de construction du capital. IH a pu décider que le capital est désormais suffisant, grâce à ces deux REIT pas chers, pour activer l’indépendance financière grâce aux dividendes.


A mon grand dam

Hors ligne

 

#456 05/06/2014 16h58 → Portefeuille d'actions d'InvestisseurHeureux (action, investisseurheureux, portefeuille)

Membre
Réputation :   246 

D’accord avec vous. Serial Trader

En 87 y avait juste a switcher dans similaire a plus bas…prendre des pertes a récupérer fiscalement de suite pour récupérer dans les 50% de la perte (a l’époque…ou j’etais) …et attendre meme si la remontée a été lente…plus d’un an 1/2 pour récupérer le gros
En 2008 la cata pour tous… moi je naviguais…pas d’internet…wow le choc!

Pour moi octobre 2011 a été un bon test…dur sur le coup quand meme faut bien le dire mais excellent exercice!
Depuis je m’assure que j’aurais la liberté de vendre et switcher…mais pas l’obligation de le faire !!!

Que ce soit un revenu de dividendes ou d’intérêts obligataires…s’il est suffisant…ça rassure ….et nous evite d’être force de vendre…
Imaginez si votre revenu est de 2, 3 ou préférablement 4x le montant de vos besoins mensuels.
A ce moment -la …VOUS décidez ce que vous faites.

Donc oui il faut avoir soit du cash de cote en réserve, soit quelques positions très liquides (souvent celles qu’on utlise pour du levier lombard) et vendre - se mettre en retrait et attendre…racheter les memes moins cher avec d’autres équivalentes…avec le capital epargne.

Fermer les yeux ou faire le dos rond ….meme si possible, c’est tout de meme rater des occasions…

En plus comme vous concluez…si c’est une crise a la 1929…..sauve qui peut! …rien de tout ça ne tiendra  car il y aura moultes faillites !!!

Dernière modification par sissi (05/06/2014 17h02)

Hors ligne

 

#457 05/06/2014 16h59 → Portefeuille d'actions d'InvestisseurHeureux (action, investisseurheureux, portefeuille)

Membre
Réputation :   336 

thomz a écrit :

maxicool a écrit :

En le concentrant au maximum sur quelques valeurs, en privilégiant clairement (depuis les derniers arbitrages) les titres avec d’importants dividendes afin de s’assurer une rente, IH s’est éloigné de la méthode préconisée dans son livre.

Je ne suis pas compétent pour discuter de la qualité des choix d’investissements d’IH, mais le fait qu’il concentre à présent son portefeuille indique qu’il progresse et devient un investisseur plus expérimenté - ce qui, à terme, profitera à toute la communauté.

Personnellement, un portefeuille très diversifié m’apparait comme à la fois risqué et peu rentable.

Méfiance: ici comme ailleurs, les apparences sont trompeuses et les évidences n’en sont pas.

Vous lisez entre les lignes… ou lisez ce que vous voulez lire.
Ai-je dit que ses choix étaient mauvais, comme vous le sous-entendez ? Je ne crois pas.

Je constatais seulement que le nombre d’entreprises dans son portefeuille s’était réduit et que, donc, celui-ci s’éloignait du contenu de son livre. Les choix d’IH ne sont pas à discuter (comme vous dites, ce sont même peut-être les bons !), nous sommes bien d’accord.   

Méfiance donc, inventer des apparences est trompeur également ;-)


Parrain LINXEA - Bourse Direct - BINCK - FORTUNEO - WeSave -  YOMONI - Contact : cliquez ici

Hors ligne

 

#458 05/06/2014 17h13 → Portefeuille d'actions d'InvestisseurHeureux (action, investisseurheureux, portefeuille)

Membre
Réputation :   512 

J’ai dû mal m’exprimer camarade, car ma réponse n’avait en fait aucun rapport avec votre message.

J’ai juste utilisé votre formulation comme alibi!

Hors ligne

 

#459 05/06/2014 17h21 → Portefeuille d'actions d'InvestisseurHeureux (action, investisseurheureux, portefeuille)

Membre
Réputation :   336 

thomz a écrit :

J’ai dû mal m’exprimer camarade, car ma réponse n’avait en fait aucun rapport avec votre message.

J’ai juste utilisé votre formulation comme alibi!

Je comprend mieux…
Mais sur un forum, citer quelqu’un (et encore davantage sur une partie seulement de son intervention, comme c’était le cas ici) signifie qu’on lui répond personnellement.


Parrain LINXEA - Bourse Direct - BINCK - FORTUNEO - WeSave -  YOMONI - Contact : cliquez ici

Hors ligne

 

#460 05/06/2014 18h18 → Portefeuille d'actions d'InvestisseurHeureux (action, investisseurheureux, portefeuille)

Membre
Réputation :   

thomz a écrit :

Personnellement, un portefeuille très diversifié m’apparait comme à la fois risqué et peu rentable.

Hmmmm….. Cette logique là ne vous emmène t’elle pas vers un portefeuille avec un nombre de lignes d’actions très limitées, high yield, high risk?

Hors ligne

 

#461 05/06/2014 18h33 → Portefeuille d'actions d'InvestisseurHeureux (action, investisseurheureux, portefeuille)

Membre
Réputation :   512 

A7E a écrit :

Cette logique là ne vous emmène t’elle pas vers un portefeuille avec un nombre de lignes d’actions très limitées, high yield, high risk?

Non, elle m’emmène vers la gestion d’un portefeuille d’investissements que je comprends bien et dont les dynamiques financières me sont familières - fait assez rare pour être signalé, puisque je ne comprends rien à 99,9% des dossiers que j’étudie.

Evoluer dans mon cercle de compétence me permet de parfaitement jauger le risque. Ma stratégie est de le contrarier à l’extrême - s’il le faut, au dépit du rendement. Toutefois point d’inquiétude: tel que chacune de mes positions est calibrée, something good may (should) happen.

C’est en se focalisant sur le scénario du pire qu’on permet au scénario du meilleur de se réaliser.

Attention: cette démarche résulte de ma progression personnelle (je dis peut-être n’importe quoi!). Aussi, je ne voudrais surtout pas parler au nom d’IH; j’ai juste l’impression qu’il en va de même pour lui - et, en règle générale, de tous les investisseurs qui s’obstinent à progresser dans la refléxion et la méthode.

Hors ligne

 

#462 05/06/2014 18h45 → Portefeuille d'actions d'InvestisseurHeureux (action, investisseurheureux, portefeuille)

Membre
Réputation :   166 

+1 Thomz:
Le risque ce n’est pas de n’être pas assez diversifié, c’est de ne pas parfaitement comprendre ce que l’on a et ce qu’il pourrait se passer dans divers scénarios possibles.
En fait, je pense qu’on pourrait même dire que le risque est simplement fonction inverse de l’effort fourni. L’effort étant comme le produit de la compétence (qui croît au cours du temps en principe) et de la fraction de temps passée à l’analyse.
R = 1 / (C . T)
Donc dans la formule je ne vois pas le nombre de titres…

Hors ligne

 

#463 05/06/2014 20h22 → Portefeuille d'actions d'InvestisseurHeureux (action, investisseurheureux, portefeuille)

Membre
Réputation :   

thomz a écrit :

Evoluer dans mon cercle de compétence me permet de parfaitement jauger le risque.

Donc si je comprends bien ce raisonnement, une connaissance experte du secteur compensera le risque et ainsi justifiera des investissements concentrés en quelques lignes.

Le management de n’importe quelle société ayant subi un effondrement inattendu n’aurait-il pas dit la même chose ? Les specialistes professionnels “fund managers et stock pickers” qui, pour la plupart, ne battent les indices que pour une courte période, ne disent-ils pas la même chose ?

Votre théorie est intéressante ; votre confiance inspirante et vos résultats depuis 3 ans impressionnants. Quant à moi, je vous souhaite beaucoup de succès pour les années à venir mais je continuerai à diversifier mon portefeuille par secteur, pays, et poids de lignes.

Cdt

Hors ligne

 

#464 05/06/2014 21h53 → Portefeuille d'actions d'InvestisseurHeureux (action, investisseurheureux, portefeuille)

Membre
Réputation :   161 

J’aime beaucoup ce forum et tout ce qu’il m’apporte, et j’espère qu’il est installé pour de longues années. L’un des éléments du forum, l’exemplarité du portefeuille de son hôte, est en train de disparaître avec les récentes surpondérations. Désormais une comparaison avec Carmignac a perdu son sens. Cela ne me dérange d’ailleurs pas personnellement car comme beaucoup d’autres ici je fais d’autres choix de placements.

Je parle sous le contrôle d’IH, il corrigera si je me trompe : lors de la création de ce forum – et de son portefeuille – il ignorait qu’il cesserait une partie de son activité seulement quelques années plus tard. Il me semble que ses nouveaux investissements sont fortement liés à ce changement, autant et sinon plus qu’à un changement conceptuel de sa gestion de portefeuille.

C’est d’ailleurs une dimension qu’il faut toujours avoir à l’esprit dans l’investissement en bourse : on aura beau tout avoir planifié il y aura toujours des imprévus. Tant qu’ils arrivent dans une période propice, aucun problème. Quand ils arrivent lors d’une crise, il vaut mieux avoir des capacités d’adaptation.

Hors ligne

 

#465 05/06/2014 22h28 → Portefeuille d'actions d'InvestisseurHeureux (action, investisseurheureux, portefeuille)

Administrateur
Réputation :   1307 

sat a écrit :

Je parle sous le contrôle d’IH, il corrigera si je me trompe : lors de la création de ce forum – et de son portefeuille – il ignorait qu’il cesserait une partie de son activité seulement quelques années plus tard. Il me semble que ses nouveaux investissements sont fortement liés à ce changement, autant et sinon plus qu’à un changement conceptuel de sa gestion de portefeuille.

Exactement, il me semble l’avoir répété suffisamment pourtant.

Au niveau du portefeuille d’actions pur le Portefeuille d’actions passif Newsletter de l’investisseur heureux suivi depuis plus de deux ans par Shagrath, applique strictement les mécanismes du livre avec succès et donc peut servir de modèle.

Mon propre portefeuille patrimoine également avait passé sans aucun pb le "krach" d’Août-Novembre 2011 en Europe, démontrant la pertinence d’une allocation diversifiée.

L’expérience CYS, où plusieurs de ceux qui m’avaient suivi ont vendu au pire moment, en Août 2013 me conforte dans l’idée que la majorité des gens vivent mal la volatilité et doivent totalement s’en tenir à la stratégie de diversification et mécanique du livre, qui conserve toute sa pertinence.

Hors ligne

 

#466 05/06/2014 22h43 → Portefeuille d'actions d'InvestisseurHeureux (action, investisseurheureux, portefeuille)

Membre
Réputation :   554 

A7E a écrit :

Le management de n’importe quelle société ayant subi un effondrement inattendu n’aurait-il pas dit la même chose ? Les specialistes professionnels “fund managers et stock pickers” qui, pour la plupart, ne battent les indices que pour une courte période, ne disent-ils pas la même chose ?

Le problème est qu’entre ce qu’on dit et ce qu’on fait, il y a souvent un monde. Si on fait vraiment ce qu’on dit à long terme et qu’on le fait assez bien, les choses finissent par aller dans le bon sens. Il est très difficile pour un professionnel du picking de faire vraiment ce qu’il dit, parce que ses clients lui tombent dessus dès lors que les choses se corsent à court-terme.
Pour être encore plus explicite, un gérant avec une grosse conviction sur Sears depuis 2012 aurait sans doute été viré depuis bien longtemps, sauf si le fonds lui appartient et qu’il laisse partir paisiblement ses clients. Un investisseur particulier n’a aucune contrainte et n’a rien à justifier à personne si ce n’est lui-même, et pourtant, beaucoup refusent de profiter de cet avantage qui semble pourtant évident.

Dernière modification par sergio8000 (05/06/2014 22h43)

Hors ligne

 

#467 06/06/2014 02h35 → Portefeuille d'actions d'InvestisseurHeureux (action, investisseurheureux, portefeuille)

Membre
Réputation :   100 

sergio8000 a écrit :

Un investisseur particulier n’a aucune contrainte et n’a rien à justifier à personne si ce n’est lui-même, et pourtant, beaucoup refusent de profiter de cet avantage qui semble pourtant évident.

Dans mon cas, si je me prends une grosse perte, je me dois d’en parler a mon epouse, c’est elle qui porte les bretelles. ha ha. En general, cela finit par une consolation et un calin. Vive la transparence smile

Plus serieusement, IH concentre son portefeuille car il est devenu rentier 6 ans plus tot que prevu, et il lui manque environ 150k EUR de patrimoine. Si l’immobilier tient pendant les 3-4 prochaines annees, Philippe a de bonnes chances d’attendre son objectif de 600k EUR de patrimoine, ce que je lui souhaite de tout coeur. La vraie question est: Que fera-t-il a ce moment la? Conserver un portif concentre ou revenir a la methode de son livre, avec un portefeuille ressemblant plus a celui qu’il avait developpe il y a un an?

S.T.

Dernière modification par SerialTrader (06/06/2014 02h41)

Hors ligne

 

#468 09/06/2014 20h37 → Portefeuille d'actions d'InvestisseurHeureux (action, investisseurheureux, portefeuille)

Membre
Réputation :   

thomz a écrit :

……le fait qu’il concentre à présent son portefeuille indique qu’il progresse et devient un investisseur plus expérimenté

Avec tous mes respects, je suis un peu géné par cette thèse affirmant que la diversification ne sert à rien, et que les investisseurs qui ont plus de 10-15 lignes montrent un manque de conviction (ou d’intelligence ;-)); et qu’ils sont condamnés à un retour sur investissement médiocre.

Les maths démontrent bien que après +/- vingt lignes, la réduction de risque (volatilité) est minimum.   Ceci dit, la volatilité n’est pas le seul risque que l’on doit gérer.   Il y a aussi lerisque  “terminal wealth dispersion” auquel chaque investisseur doit faire face.  Là, il y a de nombreuses études qui montrent qu’un portefeuille de 20 lignes est beaucoup plus risqué qu’un portefeuille de 50-70 lignes.  Just Google it.

Donc, moi-même, j’ai un petit portefeuille d’une dizaine de ‘special situations’ qui je pense sont bien sous-valorisées par le marché.   C’est mon ‘fun money’ (que je ne montre pas à ma femme).   Mais, pour mon portefeuille bon père de famille, je possède des dizaines de lignes pour réduction de volatilité, mais aussi pour minimiser le risque ‘terminal wealth’.

Et finalement, pourquoi se torturer sur la question : qui est mieux placé pour les 15 ans à venir, Unilever ou P&G, Coke ou Pepsi, HSBC ou Standard Chartered, CNP ou AXA?   Buy them both.  ;-)

Cdt

Hors ligne

 

#469 10/06/2014 19h11 → Portefeuille d'actions d'InvestisseurHeureux (action, investisseurheureux, portefeuille)

Membre
Réputation :   512 

A7E a écrit :

Avec tous mes respects, je suis un peu géné par cette thèse affirmant que la diversification ne sert à rien, et que les investisseurs qui ont plus de 10-15 lignes montrent un manque de conviction (ou d’intelligence ;-)); et qu’ils sont condamnés à un retour sur investissement médiocre.

Disons qu’il y a un monde de nuances entre une diversification qui ne "sert à rien" (pour vous citer) et une diversification excessive qui dilue le degré de compétence de l’investisseur et ampute l’appréciation future du capital.

A ce sujet, je cite Lou Simpson, l’homme qui s’occupait d’investir le float de Geico et dont le track record rendait Warren Buffett jaloux:

http://blogs.owu.edu/connect2/files/2013/10/20131010-Simpson1.jpg

"An investor is not likely to obtain superior results by buying a broad cross-section
of the market. The more diversification, the more performance is likely to be average, at best.

We concentrate our holdings in a few companies that meet our investment criteria. Good investment ideas-that is, companies that meet our criteria-are difficult to find. When we think we have found one, we make a large commitment.

The five largest holdings at Geico account for more than 50 percent of the stock portfolio."

Simpson’s anti-diversification principle contradicts the advice that financial planners often give to less sophisticated, individual investors. Individuals often are encouraged to diversify their holdings, to minimize the downside risk of any single bad investment.

But Simpson said that for him, one of the keys to successful investing has been to make a relatively small number of investments. He said Buffett illustrates that concept with the notion of a lifetime fare card with only 20 punches, so they must be used wisely.

"One lesson I have learned is to make fewer decisions," Simpson said. "Sometimes the best thing to do is to do nothing. The hardest thing to do is to sit with cash. It is very boring."

Hors ligne

 

#470 11/06/2014 07h12 → Portefeuille d'actions d'InvestisseurHeureux (action, investisseurheureux, portefeuille)

Membre
Réputation :   

thomz a écrit :

A7E a écrit :

We concentrate our holdings in a few companies that meet our investment criteria. Good investment ideas-that is, companies that meet our criteria-are difficult to find. When we think we have found one, we make a large commitment.

J’admire les gens avec cette attitude.  En fait, c’est cette même confiance que l’on voit dans chaque entrepreneur qui lance une nouvelle société, ou chaque Private Equity Investor qui voit une opportunité que personne d’autre ne voit dans un business qui est au bord de la faillite.   Et c’est là le problème.  Si vous avez cet esprit, vous êtes en fait en train de dire que le marché n’est pas ‘efficient’; que régulièrement il existe des situations d’arbitrage où parce que vous êtes plus perspicace que les autres vous allez gagner de l’argent à zéro risque.   Hmmm.    Comme je l’ai dit,  j’admire cet optimisme, mais ils ne sont pas légions ceux qui ont demontré l’efficacité de cette approche.  Quand cette stratégie marche, les gens disent, “Quel investisseur brilliant.”   Quand c’est un échec, “Quel spéculateur idiot.”

Cdt

Hors ligne

 

#471 11/06/2014 09h12 → Portefeuille d'actions d'InvestisseurHeureux (action, investisseurheureux, portefeuille)

Membre
Réputation :   24 

Pour ma part avant de parler d’expérience je pense qu’il s’agit avant tout d’un changement stratégique lié à un nouveau contexte et choix de vie.
La stratégie d’IH est en outre beaucoup mois risquée que la plupart des rentiers qui ne possèdent que quelques biens immobiliers physiques en zone Euro. Il a pour lui la diversification en devises (incl. le flux Euros de son site e-commerce) et le fait de posséder des parts de milliers de biens… Il n’hésitera sans doute pas également à repartir le risque sur plus de lignes lorsque les opportunités se présenteront. La volatilité dans son cas importe peu même si ça ne fait jamais plaisir de voir son capital diminué.

Le dernier commentaire de Lou Simpson est très intéressant. Il est en effet frustrant d’attendre et de garder son cash pour de meilleures ou vraiment bonnes opportunités. Cela peut engendrer un sentiment de culpabilité chez le rentier ou semi-rentier. Le cash qui dort est mangé par l’inflation et il a y a l’incertitude de ne pas savoir quand la bonne opportunité surviendra.
Je n’ai à ce jour ni sa sagesse ni son expérience. A méditer! Toutefois ne vous trompez pas, je n’aurai jamais quelques lignes en portefeuille.

Dernière modification par Robdream (11/06/2014 09h15)

Hors ligne

 

#472 11/06/2014 09h14 → Portefeuille d'actions d'InvestisseurHeureux (action, investisseurheureux, portefeuille)

Membre
Réputation :   512 

Que le marché ne soit pas efficient relève de l’implacable évidence.

Le prix d’une action (ou de n’importe quel autre instrument) sur un marché financier est par essence faux, puisque basé sur une prédiction de l’avenir.

C’est une tâche impossible, et une somme d’opinions individuelles fausses ne pourra jamais produire une opinion unique (un prix) juste.

Le problème n’est pas de savoir si ce que le marché anticipe est vrai, mais plutôt de savoir à quel moment il a faux sur toute la ligne.

La théorie est intuitive, certes. La pratique - effectivement relever les opportunités sur lequel le ratio risque/récompense est monstrueusement déséquilibré en faveur de l’investisseur - nettement plus subtile: elle demande des années d’étude et d’expérience.

Sinon, je pense que vous avez bien résumé la situation. Graham lui-même faisait déjà la distinction entre l’investisseur défensif et l’investisseur entreprenant.

On peut tout à fait diversifier, encore s’agit-il de le faire intelligemment - idéalement, avec plusieurs classes d’actifs et une relative maitrise des principes et techniques de couverture.

Mon opinion personnelle: à moins de suivre une approche purement quantitative (type panier d’actions "net-net") la diversification exige infiniment plus d’intelligence et de travail que la concentration.

C’est partir à la conquête du monde vs. partir à la conquête de sa rue. J’aime (et j’ai) beaucoup voyagé, mais je connais mes limites.

Au delà des concepts et des conversation, chacun doit se reconnaitre tel qu’il est, puis investir en fonction. Nous avons tous un cercle de compétence: magnifions-le.

Hors ligne

 

#473 15/06/2014 12h36 → Portefeuille d'actions d'InvestisseurHeureux (action, investisseurheureux, portefeuille)

Membre
Réputation :   13 

Je me pose une question de novice par rapport à la stratégie "Rentier" et la surpondération en REIT immobilières.

On est d’accord qu’une hausse des taux d’intérêts a un risque d’impact sur le cours des REIT:

- augmentation du coût de financement de leur dette qui déplaira au marché
- regain d’attractivité des obligations d’état et autres produits d’épargne sans risque en perte de capital.

En situation de rentier, je comprends qu’on peut ignorer une forte baisse du cours de ses REIT en portefeuille tant que les dividendes rentrent régulièrement. Après tout, un propriétaire immobilier ne garde pas les yeux rivés sur le prix de ses appartements tant que les loyers sont assurés.

Néanmoins, une hausse du coût de refinancement de la dette des REIT, ne va-t-il pas aussi faire baisser mécaniquement le dividende, même pour les REIT en bonne santé ?

Dernière modification par Rydell (15/06/2014 13h09)

Hors ligne

 

#474 15/06/2014 13h43 → Portefeuille d'actions d'InvestisseurHeureux (action, investisseurheureux, portefeuille)

Membre
Réputation :   20 

A priori des taux d’intérêt élevés pourraient avoir comme corolaire l’inflation, y compris sur les loyers.

Hors ligne

 

#475 15/06/2014 15h28 → Portefeuille d'actions d'InvestisseurHeureux (action, investisseurheureux, portefeuille)

Membre
Réputation :   100 

Oui, mais ce n’est pas du tout mecanique. Le niveau des loyers depend de l’offre de nlles surfaces et de la demande locative, donc en gros de la vigueur de l’economie locale/ nationale, surtout pour les bureaux/ murs de commerce. En fait, tout depend de la cause de la hausse des taux d’interet. S’ils montent par anticipation d’une croissance economique plus forte, les loyers suivront (avec probablement un petit decalage temporel). S’ils montent sous la pression des bond vigilantes par crainte sur la solvabilite du pays en question, les loyers ne suivront pas, bien au contraire.

SerialTrader

Dernière modification par SerialTrader (15/06/2014 15h30)

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB
Hébergé par Arcustech