Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Abonnez-vous à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche : 
Chercher
Membres  |  Mission

Forums des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l'investissement patrimonial pour s'enrichir, générer une rente et atteindre l'indépendance financière

Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions !

#526 28/07/2015 08h28 → Immeuble de rapport : investir dans un immeuble de rapport (immeuble de rapport, investissement locatif)

Membre
Réputation :   

Bonjour,

Pour ZX6R , 2 questions :
- Pour vous quel est le rendement net  correct net pour ce type d ’investissement ? est ce que vous avez un pourcentage prédéfini que vous allouez aux travaux (lourds comme légers )?
- Avez vous vraiment une ZX 6 R et ça marche bien ?

Hors ligne

 

#527 28/07/2015 20h27 → Immeuble de rapport : investir dans un immeuble de rapport (immeuble de rapport, investissement locatif)

Membre
Réputation :   224 

Le rendement net dépend de la ville, du quartier, de la rue, des travaux….

Encore une fois, si j’étais blindé, que je souhaitais juste placer ma thune, j’achèterai un immeuble en hyper centre d’une grande agglo. Si j’étais jeunot à la recherche de mon premier placement, je chercherai un immeuble à retaper entièrement dans une grande agglo (mais ca sera hyper dur à trouver) donc j’irai surement dans une plus petite ville (20k habitants)

Dans le 1er cas, du 3% net suffira, dans le 2e du 12% net…

Sinon oui la ZX-6R est une moto superbe, j’en ai eu une longtemps, vendue pour payer mes impôts il y a quelques années, et je roule depuis en 600GSR yoshimura, que je vais vendre d’ailleurs parce que j’arrive à Bordeaux et que c’est plat ici, du coup j’ai récupéré mon vélo de quand j’étais ado…  J’prendrai peut etre une Harley 1200 forty eight…


Left the Rat Race in 2013

Hors ligne

 

#528 29/07/2015 09h54 → Immeuble de rapport : investir dans un immeuble de rapport (immeuble de rapport, investissement locatif)

Membre
Réputation :   

Bonjour,

Merci de la réponse  sur les taux  . Le Sportster est un excellent choix, j’en ai un depuis … 1993 (toujours le même ) et je n’ai jamais regretté ce choix , mais juste de ne pas avoir de place et de temps pour d’autres motos ( japonaises aussi ).

Hors ligne

 

#529 29/07/2015 22h10 → Immeuble de rapport : investir dans un immeuble de rapport (immeuble de rapport, investissement locatif)

Membre
Réputation :   17 

ZX-6R en HD? L’intégriste du CF positif pervertit par de basiques vibrations?

Il n’y a donc pas de corrélation entre les frissons d’une virée en japonaise et les affres de montages immobiliers?

Au plaisir de vous croiser… en hornet!


Pour vivre heureux, vivons cachés

Hors ligne

 

#530 03/02/2016 14h27 → Immeuble de rapport : investir dans un immeuble de rapport (immeuble de rapport, investissement locatif)

Membre
Réputation :   

Bonjour

Quels pourrait être les éléments à ne pas oublier avant d’acheter immeuble loué:

-Les baux
-Les intérieurs de chaque appartement
-Partie commune et cave
-compte bancaire pour voir les loyers reçus.

Voyez vous d’autres choses à voir?

Je voudrais faire des baux meublés à la sortie de chaque locataire car en ce moment ce sont des baux nus.

D’ailleurs, comment faire un état des lieux sortant lorsqu’on a pas celui entrant (ou alors tres peu renseigné)

Merci à tous

PS: Vous pouvez attacher ce sujet à un existant car apres une recherche je n’ai pas trouvé de sujet la dessus.

Hors ligne

 

#531 03/02/2016 18h21 → Immeuble de rapport : investir dans un immeuble de rapport (immeuble de rapport, investissement locatif)

Membre
Réputation :   220 

Bigbil a écrit :

Je voudrais faire des baux meublés à la sortie de chaque locataire car en ce moment ce sont des baux nus.

Vous avez obligation de faire du foncier durant 3 ans pour chaque lot si vous commencez à percevoir un loyer nu, sauf rembourser l’avantage fiscal aux impôts (déficit).

Bigbil a écrit :

D’ailleurs, comment faire un état des lieux sortant lorsqu’on a pas celui entrant (ou alors tres peu renseigné)

C’est effectivement une difficulté. Ce qui n’existe pas dans l’état des lieux d’entrée, n’existe pas…


" Celui qui ne dispose pas des deux tiers de sa journée pour lui-même est un esclave" Friedrich Nietzsche

Hors ligne

 

#532 04/02/2016 09h29 → Immeuble de rapport : investir dans un immeuble de rapport (immeuble de rapport, investissement locatif)

Membre
Réputation :   338 

Quels pourrait être les éléments à ne pas oublier avant d’acheter immeuble loué:

-Les baux
-Les intérieurs de chaque appartement
-Partie commune et cave
-compte bancaire pour voir les loyers reçus.

- Voir s’il y a des cautions et si elles sont encore en cours de validité.
- Ne pas oublier l’aspect humain : se présenter aux locataires, discuter un moment pour voir ce qu’ils pensent de leur logement et de l’immeuble, etc. Ca peut faire toute la différence dans la suite de vos rapports.

comment faire un état des lieux sortant lorsqu’on a pas celui entrant (ou alors tres peu renseigné)

Pour être précis : ce n’est pas faire un état des lieux de sortie qui va être difficile. On trouve des modèles d’état des lieux très bien faits. On y note tout ce qu’on voit et l’état dans lequel c’est, et ça fait un état des lieux.

La difficulté va être : comment vérifier si le locataire rend le logement dans un état normal (compte tenu de la vétusté) ? Et surtout, s’il y a des dégradations autres que la vétusté, comment les mettre à sa charge ?

Eh bien, je pense que la réponse est simple : s’il n’y a pas d’état des lieux d’entrée (ou très sommaire), vous ne pourrez pas établir avec certitude d’éventuelles dégradations.

De toute façon, pour les passer en meublé, vous allez les rafraîchir par la même occasion, non ? Dans ces conditions, je dirais qu’à moins de grosses dégradations, il ne faut pas chercher à retenir des réparations sur le dépôt de garantie sur le locataire sortant. D’une part, vous allez de toute façon reprendre les peintures etc, et d’autre part, vous êtes dans l’incapacité de le prouver.

Du coup, même si c’est possible de faire un état des lieux de sortie très détaillé comme je le disais dans mon premier paragraphe, dans les faits, ça ne sert à rien donc ce n’est pas la peine !
Je vous conseille de vous baser sur l’état des lieux d’entrée existant (quand il y en a un), et de procéder avec bon sens : tout ce qui relève de la vétusté ordinaire, vous passez dessus.
S’il y a une dégradation importante, là vous discutez plus sérieusement. Si le locataire est bricoleur, vous pourriez essayer de le convaincre de réparer lui-même (si vous l’êtes aussi, vous pouvez même lui proposer de le faire ensemble) : il risque d’accepter cette solution plus facilement que si vous faites une retenue sur le dépôt de garantie, qu’il peut contester.

Dernière modification par Bernard2K (04/02/2016 09h34)

Hors ligne

 

#533 04/02/2016 10h05 → Immeuble de rapport : investir dans un immeuble de rapport (immeuble de rapport, investissement locatif)

Membre
Réputation :   

DDtee a écrit :

Bigbil a écrit :

Je voudrais faire des baux meublés à la sortie de chaque locataire car en ce moment ce sont des baux nus.

Vous avez obligation de faire du foncier durant 3 ans pour chaque lot si vous commencez à percevoir un loyer nu, sauf rembourser l’avantage fiscal aux impôts (déficit).

Bigbil a écrit :

D’ailleurs, comment faire un état des lieux sortant lorsqu’on a pas celui entrant (ou alors tres peu renseigné)

C’est effectivement une difficulté. Ce qui n’existe pas dans l’état des lieux d’entrée, n’existe pas…

Pour les baux nus, 3ans? meme si je les récupere comme cela?
Par exemple, j’achete en avril, un locataire qui avait un bail nu part en juin, je dois attendre 3ans, soit juin 2019 avant de faire du meublé?
C’est abérrant ça surtout que je ne veux pas faire des baux nus…

Hors ligne

 

#534 04/02/2016 10h26 → Immeuble de rapport : investir dans un immeuble de rapport (immeuble de rapport, investissement locatif)

Membre
Réputation :   224 

Non, vous n’aurez pas bénéficié de déficit foncier donc pas de soucis pour passer en meublé.


Left the Rat Race in 2013

Hors ligne

 

#535 04/02/2016 10h29 → Immeuble de rapport : investir dans un immeuble de rapport (immeuble de rapport, investissement locatif)

Membre
Réputation :   220 

Acheter avec un locataire en place, est souvent assez défavorable. C’est la raison pour laquelle il faut une vraie décote en contrepartie.
Il y a toujours la possibilité d’un accord avec le locataire pour le meubler/racheter ses meubles et faire passer son bail en meublé. Dans la pratique c’est pas facile à mettre en place et pas forcément bien vu des services fiscaux…

NB : suite au message de ZX-R6
Dés le premier mois encaissé, il y aura bien revenu foncier perçu

Dernière modification par DDtee (04/02/2016 10h31)


" Celui qui ne dispose pas des deux tiers de sa journée pour lui-même est un esclave" Friedrich Nietzsche

Hors ligne

 

#536 04/02/2016 10h31 → Immeuble de rapport : investir dans un immeuble de rapport (immeuble de rapport, investissement locatif)

Membre
Réputation :   224 

Ca peut aussi rassurer la banque de voir que les loyers entrent déjà.


Left the Rat Race in 2013

Hors ligne

 

#537 04/02/2016 13h27 → Immeuble de rapport : investir dans un immeuble de rapport (immeuble de rapport, investissement locatif)

Membre
Réputation :   

Bonjour,

DDtee a écrit :

Dés le premier mois encaissé, il y aura bien revenu foncier perçu

Des revenus fonciers oui mais s’il n’y a pas de déficit foncier le passage en location meublée ne pose pas de problème non ?

Par ailleurs dans ce cas peut-on quand même déduire les frais de notaire ?

Merci,

Lili


Quand souffle le vent du changement, certains construisent des murs, d'autres des moulins (proverbe chinois).

Hors ligne

 

#538 04/02/2016 13h33 → Immeuble de rapport : investir dans un immeuble de rapport (immeuble de rapport, investissement locatif)

Membre
Réputation :   

Bonjour Lili,

Cela ne pose pas de problèmes. Vous pouvez le passer en meublé au départ du locataire ou essayer de trouver un arrangement avec celui-ci et faire un nouveau bail en meublé (s’il accepte).

Si vous passez en LMNP au réél, vous pourrez en effet déduire les Frais de notaire.

Hors ligne

 

#539 04/02/2016 15h02 → Immeuble de rapport : investir dans un immeuble de rapport (immeuble de rapport, investissement locatif)

Membre
Réputation :   338 

- Si vous déclarez vos revenus en micro-foncier (abattement forfaitaire de 30 %), vous êtes libre de passer en meublé quand vous voulez (au départ du locataire quand même !)

- si vous avez plus de 15000 € de revenus fonciers par an (ou si vous défiscalisez avec un dispositif incompatible avec le micro-foncier comme Robien, Borloo), vous êtes forcément au réel. Dans ce cas, il n’y a pas d’obligation de les garder une certaine durée en location nue.

- en revanche si vous êtes à moins de 15000 € de revenus fonciers par an, vous pouvez opter pour le réel. L’intérêt de cette option, bien évidemment, est de pouvoir déduire toutes ses charges, y compris le montant des travaux. Cette option est forcément pour 3 années fiscales. Donc, si vous commencez courant 2016, vous êtes au réel foncier jusqu’en 2018 inclus. Ca n’a rien à voir avec la durée des baux ou quoi que ce soit, c’est juste que cette option fiscale est irrévocable pendant 3 années fiscales.
Si vous en sortez avant, vous pouvez être redressé, c’est à dire que vous devrez aux impôts la différence entre ce que vous auriez payé au régime micro-foncier et ce que vous avez payé au réel. Si vous ne voulez pas de cette contrainte, n’optez pas pour le réel, restez au micro-foncier.

Dernière modification par Bernard2K (04/02/2016 15h11)

Hors ligne

 

#540 04/02/2016 16h09 → Immeuble de rapport : investir dans un immeuble de rapport (immeuble de rapport, investissement locatif)

Membre
Réputation :   119 

louis31 a écrit :

Si vous passez en LMNP au réél, vous pourrez en effet déduire les Frais de notaire.

Attention, ça c’est seulement valable si c’est loué en LMNP dès le départ. Si vous récupérez un bail nu, que le locataire s’en va 3 mois après, et que vous relouez alors en LMNP, vous ne pourrez pas déduire les frais de notaires.
D’où effectivement un des inconvénients de récupérer un bien occupé loué en bail nu classique.

@Bernard2K.

Pour ma part, je n’interprète pas comme vous.
   - Si déficit foncier, nécessité d’attendre les 3 ans, là tout le monde est OK.
   - Mais si pas de déficit foncier et le bailleur a opté pour le régime réel nu (revenus fonciers < 15 k€), alors obligation de continuer comme cela pour 3 ans mais seulement pour les revenus fonciers (i.e pas de possibilité de revenir au micro-foncier). Par contre, si on passe au meublé, pas de problème, puisqu’il n’y a plus de revenus fonciers (cas d’1 seul bien), ou les autres biens restent en foncier réel (cas de plusieurs bien où un seul passe en meublé)

D’ailleurs, le régime foncier réel/micro-foncier est bien attaché au bailleur (qui choisit donc de  fait de l’appliquer à ’ensemble de ses biens loués en nu), et non déterminé sur chaque bien indépendemment, ce qui corrobore la logique que j’expose ci-dessus.

Qu’en pensez-vous ?

Dernière modification par julien (04/02/2016 18h30)

Hors ligne

 

#541 04/02/2016 20h44 → Immeuble de rapport : investir dans un immeuble de rapport (immeuble de rapport, investissement locatif)

Membre
Réputation :   338 

Si déficit foncier, nécessité de louer 3 ans : on est d’accord. Cf. RFPI - Revenus fonciers - Règles d’imputation des déficits -  (immeubles ordinaires) cf notamment le point 40.

Sur l’option : après bien lu cette source, je comprends comme vous : RFPI - Revenus fonciers - Régime micro-foncier

Ce qui est irrévocable pour 3 ans, c’est l’option au réel, par rapport au micro-foncier. Le contribuable ne peut plus choisir, pendant ces 3 ans, de revenir au micro-foncier. Par contre, un, plusieurs ou la totalité de ses biens soumis au revenu foncier peuvent sortir du régime foncier au réel, s’ils passent au régime LMNP (ou s’il sont vendus).
Naturellement, cette possibilité, pour le contribuable qui a ainsi opté, de sortir des biens du régime foncier au réel durant les 3 ans, n’est valable que s’il n’y a pas de déficit foncier. Si le contribuable opte et crée du déficit foncier, là on dans le cas du déficit foncier : il est engagé à louer nu pour 3 ans sous peine d’un redressement.

Hors ligne

 

#542 05/02/2016 02h41 → Immeuble de rapport : investir dans un immeuble de rapport (immeuble de rapport, investissement locatif)

Modérateur
Réputation :   171 

Bigbil a écrit :

Quels pourrait être les éléments à ne pas oublier avant d’acheter immeuble loué:

Avoir une copie de la pièce d’identité (avec la signature visible) du signataire des baux (ou attestation signée si mandataire ou agence) car en cas de litige avec un locataire, le tribunal peut vous opposer que vous n’êtes pas signataire du bail et donc n’avez aucun droit de recouvrement des sommes dues.

En admettant que ce soit la même signature sur les baux et sur l’acte authentique (ce qui n’est pas toujours le cas) vous devrez fournir une copie de l’acte authentique, donc veillez à ce que les paragraphes concernant les baux en cours soient optimisés en début d’acte pour ne pas avoir à fournir 2cm de photocopies.

Vérifiez aussi sur les baux que la clause résolutoire et la clause pénale vous conviennent car sur les baux "clef en main", c’est souvent des pénalités au "taux légal". Avec une pénalité si ridicule, il faut 2 ans pour rembourser une simple lettre recommandée avec AR.

Bigbil a écrit :

D’ailleurs, comment faire un état des lieux sortant lorsqu’on a pas celui entrant (ou alors tres peu renseigné)

La réponse est à l’article 1731 du Code Civil qui dit ceci :

S’il n’a pas été fait d’état des lieux, le preneur est présumé les avoir reçus en bon état de réparations locatives, et doit les rendre tels, sauf la preuve contraire

Attention, la jurisprudence est fournie et de simples attestations de témoins peuvent apporter la "preuve contraire".

Il en va de même si vous ne faites pas d’état des lieux de sortie : vous reconnaissez avoir récupéré les lieux en bon état.

Certains locataires ou propriétaires peu scrupuleux abusent de ces pratiques par procrastinations successives des Rdv.


Peu de choses sont impossibles !  … mais à quel prix !

Hors ligne

 

#543 05/02/2016 12h43 → Immeuble de rapport : investir dans un immeuble de rapport (immeuble de rapport, investissement locatif)

Membre
Réputation :   105 

Je précise encore un peu l’histoire du déficit foncier et des 3 ans d’obligation de louer.

Ce n’est que pour le cas où un déficit foncier est imputé sur le revenu global qu’il y a cet engagement de louer nu pendant 3 ans.

C’est peut-être la majorité des cas, mais pas forcément.
Par exemple ça ne l’est pas pour moi car je n’ai pas d’autres revenus imposables en France : mon déficit foncier si j’en ai est uniquement reporté sur mes revenus fonciers des années suivantes. Je n’ai donc aucun engagement de durée de location.

Enfin, comme il l’a été dit, ce n’est pas une obligation mais un engagement. Si on ne respecte pas cet engagement, on doit rembourser l’avantage fiscal dont on a bénéficié.


Objectif-Tune, mon blog sur l'investissement immobilier

Hors ligne

 

#544 05/02/2016 13h05 → Immeuble de rapport : investir dans un immeuble de rapport (immeuble de rapport, investissement locatif)

Membre
Réputation :   183 

Oui et il y a des possibilités de ne pas reprendre, je ne vais pas citer décès ou invalidité qui ne sont pas forcement recherchés, mais licenciement dont j’ai déjà profité

D’ailleurs à chaque fois que vous êtes licencié, ou ensuite en fin de droits, il convient de faire le tour de ses placements pour voir sur lesquels vous pouvez sortir sans impôt

Hors ligne

 

#545 05/02/2016 13h19 → Immeuble de rapport : investir dans un immeuble de rapport (immeuble de rapport, investissement locatif)

Membre
Réputation :   

Bernard2K a écrit :

- Si vous déclarez vos revenus en micro-foncier (abattement forfaitaire de 30 %), vous êtes libre de passer en meublé quand vous voulez (au départ du locataire quand même !)

- si vous avez plus de 15000 € de revenus fonciers par an (ou si vous défiscalisez avec un dispositif incompatible avec le micro-foncier comme Robien, Borloo), vous êtes forcément au réel. Dans ce cas, il n’y a pas d’obligation de les garder une certaine durée en location nue.

- en revanche si vous êtes à moins de 15000 € de revenus fonciers par an, vous pouvez opter pour le réel. L’intérêt de cette option, bien évidemment, est de pouvoir déduire toutes ses charges, y compris le montant des travaux. Cette option est forcément pour 3 années fiscales. Donc, si vous commencez courant 2016, vous êtes au réel foncier jusqu’en 2018 inclus. Ca n’a rien à voir avec la durée des baux ou quoi que ce soit, c’est juste que cette option fiscale est irrévocable pendant 3 années fiscales.
Si vous en sortez avant, vous pouvez être redressé, c’est à dire que vous devrez aux impôts la différence entre ce que vous auriez payé au régime micro-foncier et ce que vous avez payé au réel. Si vous ne voulez pas de cette contrainte, n’optez pas pour le réel, restez au micro-foncier.

Je déclare mes impots en réel (simplifiée je crois , il y a une liasse fiscale), donc pas d’obligation à garder en nu.
Merci

Hors ligne

 

#546 05/02/2016 14h22 → Immeuble de rapport : investir dans un immeuble de rapport (immeuble de rapport, investissement locatif)

Membre
Réputation :   338 

Bigbil, vous mélangez beaucoup de choses :
- vous ne déclarez pas vos impôts, vous déclarez vos revenus.

- vous parlez de "réel simplifié", c’est forcément une confusion. En effet, la notion de revenus fonciers (correspondant notamment aux revenus des logements loués nus) est indépendante de la façon dont vous déclarez vos autres revenus. Vous êtes peut-être au "réel simplifié" pour une autre activité, mais le réel simplifié n’existe pas pour les revenus fonciers :
- Soit vous êtes en micro-foncier, et vous déclarez vos revenus fonciers dans le cadre de votre déclaration de revenus "normale" (déclaration n° 2042 sur CERFA n° 10330).
- soit vous êtes au réel, et vous déposez alors la déclaration annexe n°2044 en plus de votre déclaration "normale".

- enfin vous me citez en me remerciant, mais vous citez des propos érronés ! En effet, les échanges avec julien, puis la précision de Siocnafr, ont permis de corriger le message que vous citez, qui était très approximatif.

Prenez le temps de bien lire ces messages suivants, ainsi que la documentation des impôts vers laquelle je renvoie, pour comprendre ces deux régimes fiscaux.

A part ça, on pourrait vous donner des conseils un peu plus personnalisés si vous exposiez clairement votre situation :
- revenus fonciers totaux annuels avant l’achat de l’immeuble (s’il y en avait) et selon quel régime (micro-foncier ou réel)
- revenus fonciers totaux annuels après l’achat de l’immeuble.
- montant des travaux éventuels sur l’immeuble (et vos autres biens loués nus, le cas échéant) et année fiscale d’acquittement de ces travaux.

Dernière modification par Bernard2K (05/02/2016 14h30)

Hors ligne

 

#547 05/02/2016 14h59 → Immeuble de rapport : investir dans un immeuble de rapport (immeuble de rapport, investissement locatif)

Membre
Réputation :   

Bonjour,

Je vais vous exposer mon cas : j’ai acheté un immeuble de 3 logements en Juillet 2015.
Sur les 3 logements un seul était occupé (bail en location nu). La locataire est parti Fin Octobre, j’ai touché les loyers pendant 3 mois.
Pendant ce temps, j’ai fais sur l’année 2015 environ 35000€ de travaux et 15000€ en 2016 sur l’ensemble de l’immeuble.
Je souhaitais louer en meublé (LMNP réél) le logement anciennement occupé (location nue) sur lequel j’ai touché des revenus fonciers de Juillet 2015 à Octobre 2015.

Est-ce que je peux du coup amputer un déficit foncier sur mes revenus globaux 2015 et louer cet appartement en meublé (LMNP) ?
D’après les commentaires précédent, je dirai NON car je ne respecte pas l’ «engagement » de louer en nu pendant 3 ans.
Pour moi, cela reste plus avantageux de le louer en meublé quitte à ne pas avoir l’avantage fiscale du déficit foncier.

Quel est le risque « mis à part » un redressement ?

Si ce scénario se produit, cela me permettra d’amputer sur mes revenus globaux 2016 et d’avoir un stock de déficit foncier 10700€ à amputer sur mes revenus fonciers des 10 prochaines années …

Hors ligne

 

#548 08/02/2016 21h14 → Immeuble de rapport : investir dans un immeuble de rapport (immeuble de rapport, investissement locatif)

Membre
Réputation :   

Bonjour,

Est-ce que quelqu’un saurait me conseiller par rapport à mon message précédent ?

Hors ligne

 

#549 08/02/2016 21h36 → Immeuble de rapport : investir dans un immeuble de rapport (immeuble de rapport, investissement locatif)

Membre
Réputation :   224 

Vous ne pouvez pas louer meublé si vous constatez un déficit foncier dans les 3 années précédentes.

Donc soit vous vous asseyez sur votre déficit foncier et louez meublé, soit vous relouez nu.


Left the Rat Race in 2013

Hors ligne

 

#550 08/02/2016 21h52 → Immeuble de rapport : investir dans un immeuble de rapport (immeuble de rapport, investissement locatif)

Membre
Réputation :   

Bonjour,
cette réponse m’amène une question qui se rapproche du sujet abordé.

Dans mon immeuble, je loue un appart A en LMNP,
3 apparts B, C et D en borloo social . J’ai fait des travaux sur ces apparts et j’ai donc un déficit foncier qui s’impute sur mon revenu global en 2015.
un appart E ( 20 m2 ) qui est loué nu actuellement et sur lequel aucun travaux n’a été fait.
je pensais passer ce dernier appart en LMNP lorsque le locataire partira dans 1 an et demi.
D’après vous est ce possible ??

J’ai un déficit foncier qui s’impute sur mon revenu global mais en même temps il ne provient pas de travaux fait sur l’appart que je veux passer en LMNP …
d’où ma question …

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB
Hébergé par Arcustech