Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Abonnez-vous à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche : 
Chercher
Membres  |  Mission

Forums des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l'investissement patrimonial pour s'enrichir, générer une rente et atteindre l'indépendance financière

Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions !

#251 16/05/2014 07h21 → Immeuble de rapport : investir dans un immeuble de rapport (immeuble de rapport, investissement locatif)

Membre
Réputation :   313 

Aucune attaque de ma part , et j’apprécie la manière dont vous avez répondu.

Le sens des mes réponses est pour vous faire appréhender certains points pouvant paraitre idéal par un "manque" de connaissance mais pouvant poser des problèmes ensuite.

Je ne prétend pas tout savoir mais disons que j’ai une petite longueur d’avance donc si je peux aider à éviter certaines erreurs.

Ne vous pressez pas pour acheter , il faut prendre le temps de monter un projet , de le rénover ou le rafraichir , de le stabiliser en terme de location , de connaissance du bien , des occupants.
Rien n’empêche de chercher ailleurs pendant ce temps mais avec peu de moyens , il faut prendre son temps cela permet d’éviter de se casser la figure.

Si chaque bien rapporte plus qu’il ne coute , il faut considérer que vos revenus augmentent à chaque achat , c’est déjà bien.

Ce qui est important avec la banque , c’est de présenter un projet bien ficelé avec plein de chiffre rassurant pour cela je vous conseille de préparer un document type lettre de motivation avec vos qualités , vos réalisation , les revenus de chacun , les expériences que vous avez retiré de vos précédents achats , les erreurs que vous ne ferez plus.
Indiquez à la fin de ce document , votre nouveau projet avec ses atouts en terme de cash flow , d’emplacement locatif etc …
Chaque bien doit être dissocié avec son résultat net en fin d’année et ensuite reprenez un tableau de cumul pour montrer votre "sérieux et professionnalisme"

Passez par un courtier vous libère de votre banque habituelle et permet des retours en terme de taux et d’acceptation qui valent largement les 1 % du montant emprunté.
Je vous conseille vousfinancez.com par contre je vous déconseille meilleuxtaux , pour être passé par ces derniers ils ’mont juste trouver une banque et j’ai toutes les démarches moi même ensuite.
Est-ce lié à l’enseigne ou aux personnes , je ne sais pas mais une mauvaise expérience ne donne pas envie de la renouveler.

Sur ce que j’ai fait , je suis parti initialement sur des petites surfaces pour des raisons de moyens , trop de studios a cette époque , je conseille plutôt du 25 à 30 M2 à rénover , comme vous l’avez fait pour votre appartement présenté avec des photos , c’est parfait pour vous et vous revendez en RP.

Sinon vous faites quelques achats toujours en 25 à 30 M2 , louez meublé que vous revendrez dans 10 à 12 ans , ce qui vous ferez un apport conséquent pour un autre bien plus important.

Les investissements sont un montage complexe et instable , c’est comme un échafaudage posé sur du sable et  quand la loi de l’emmerdement maximal s’applique alors ce ne sont que des problèmes , à vous d’éviter de vous retrouvez sous ce régime stressant.

J’ai eu une période ou je gérais impayé , charges de copropriété  maximale et en milieu d’année je ne savais pas comment payer le cumul des impôts foncier de fin d’année , je ne souhaite pas revivre cette période , prenez garde ne pas vous retrouvez dans une situation similaire par trop d’empressement

Concernant votre projet d’achat puis revente d’un bien , je vous ai donné mon avis , pensez que chaque achat vous génère des frais de mutation , un remboursement d’emprunt aussi etc…

Philippe


Investisseur immobilier Rentier en 2016 Bailleurs sur Nîmes et Béziers , mutualisons les locataires

Hors ligne

 

#252 16/05/2014 13h24 → Immeuble de rapport : investir dans un immeuble de rapport (immeuble de rapport, investissement locatif)

Membre
Réputation :   

Un grand merci pour avoir pris du temps à me répondre. Je le prends nullement pour une attaque. Un échange est parfois fait d’avis différents et c’est à ce moment là que ça devient encore plus enrichissant.

Je vois tout à fait le message que tu veux me faire passer. Aller trop vite n’est pas un gage de réussite surtout avec des moyens limités.

Mon orientation vers un immeuble de rapport vient du fait que de nombreux investisseurs (notament toi) avaient réalisé que les charges de copropriétés étaient une charge non négligeable sur le long terme. Vous avez pour la plupart tous des projet de recentralisation vers des immeubles par réinvestissements du cash acquis lors de ventes de petites surfaces.

Les choses que je néglige en voulant commencer par un immeuble de rapport  sont en effet nombreuses :

- Manque d’expérience certaine
- Risque de blocage financier par l’achat d’un bien à <<gros budget>>
- Risque d’une mauvaise anticipation du retour fiscal,…

Par tout vos conseils, effectivement, ce qui se prêterait à ma situation est l’acchat/revente de petites surfaces couplés à des achats locatifs de ces même surface. Si je viens à être en couple, les maisons à rénover ou rafraichir seront une piste en achat/revente.
Dix à quinze années plus tard, je serais probablement mieux armé pour réinvestir les fruits de mes premiers achats dans de l’immeuble.

Pour finir, si demain un immeuble présentant pour moi une affaire à ne pas  rater vient à être vendu ,
je me pencherais tout de même sérieusement sur la question. Je l’utiliserai pour y habiter un lot et louerait tout le reste. Ensuite je louerait aussi ce lot lorsque je partirai ou alors je vendrais l’immeuble. Mon projet de diviser pour revendre un lot n’est surement pas une si bonne <<idée>> que ça car une mise en copropriété contient de nombreux paramètres que je ne maitrise pas.

Hors ligne

 

#253 16/05/2014 14h30 → Immeuble de rapport : investir dans un immeuble de rapport (immeuble de rapport, investissement locatif)

Membre
Réputation :   313 

Je pense qu’il est important de faire ses premiers pas sur des biens pas trop grand en copropriété dans des villes ou la demande locative existe.

Les immeubles en centre ville sont souvent chers et peu sont en vente alors que reste t’il , les nanars dont personne ne veux , les annonces fleurissent d’immeubles à vendre en campagne , ces annonces reviennent régulièrement par le biais de mandataires immobiliers ravi d’annoncer un nouveau bien à la vente mais qui en fait n’est pas vendu depuis 2 à 3 ans.

L’erreur sur un petit bien et le coût pour apprendre est moindre , la structure du bâtiment n’a pas a être prise en compte en copropriété , ni les problèmes d’humidité de RDC. 

Autre point , vous êtes jeune , il n’est pas toujours facile de traiter avec des locataires alors un petit jeune avec un immeuble ça peux poser de gros problèmes relationnel.

Acheter un immeuble avec peu de moyens nécessite d’aller vers des quartiers difficiles pour obtenir des prix et de la rentabilité , on ne sait pas comment ces quartiers peuvent évoluer …..

Ce que j’ai indiqué par rapport à mon expérience est le fait que j’ai pu prendre un trop grand nombre de petites surfaces qui me posaient un problème de vacance locative et de turn over pour les plus grandes surfaces comme des T1 ou T2 , pas de de problèmes les locataires sont plus stables.
Bien sûr que les charges de copropriété doivent être prise en compte mais sur un immeuble quand il y a des travaux c’est la propriétaire qui doit tout assumer.

Un début par des surfaces de 25 M2 loué meublé en auto financement puis progressivement se diriger vers des immeubles.
Revente des plus petites surfaces pour reprendre des immeubles avec apport.

Philippe


Investisseur immobilier Rentier en 2016 Bailleurs sur Nîmes et Béziers , mutualisons les locataires

Hors ligne

 

#254 18/05/2014 19h34 → Immeuble de rapport : investir dans un immeuble de rapport (immeuble de rapport, investissement locatif)

Membre
Réputation :   11 

Pour ma part, j’ai l’impression qu’il est plus facile d’attaquer tout de suite par un immeuble que par des petites surfaces:
- moins de déplacements,
- moins de démarches administratives,
- pas de pb de copro,
- la perception du cash flow est globale
Néanmoins, le risque est de fait plus important et le choix doit se faire avec attention.

N’en ayant pas, ce n’est peut être qu’un à priori, mais les petites surfaces me semblent plus contraignantes :
- en  temps de recherche et de visite
- en cash flow (les valeurs sont parfois tellement faible que cela doit être démoralisant)
- si perte sur un bien, il faut stopper l’hémorragie en vendant vite (en cas d’immeuble, si une surface ne se loue pas, on l’intègre à une autre bien qui sera loué à un foyer plus important)
- lots éparpillés
- démarches bancaires multipliés
- copro= baisse de rendement et poings liés.

L’essentiel dans les 2 cas, je crois, est de faire ce qui nous semble le plus naturel (petites surfaces ou immeuble), avec comme ligne de conduite: l’emplacement ET la demande locative.

Votre parcours, Philippe, force l’admiration: vous faites preuve d’une énergie incroyable et les résultats sont là. Mais je ne sais pas si tout le monde peut tenir le rythme…

Cdt
K16

Hors ligne

 

#255 19/05/2014 06h44 → Immeuble de rapport : investir dans un immeuble de rapport (immeuble de rapport, investissement locatif)

Membre
Réputation :   313 

Merci pour les compliments mais sachez que le plus difficile est d’amorcer la machine ensuite malgré le volume de lots cela se passe bien hormis quelques départs qui nécessite de reprendre la décoration mais quand le plus gros est fait ensuite c’est la routine et on se dit que l’on a vu pire.

Pour votre avis sur les immeubles , nous ne sommes pas d’accord , c’est votre avis mais à mon sens le risque est moindre sur des petites surfaces et les banques suivront plus facilement qu’avec un immeuble.
Les immeubles sont plus complexes en terme de structure à étudier donc cela nécessite un peu d’expérience et en cas d’erreur sur le quartier , c’est 4 ou 5 lots qui sont concernés.

J’entend bien vos arguments de déplacements , de copropriété mais pour moi l’immeuble est dans un deuxième temps cela dépend de la nature de chacun.

Philippe


Investisseur immobilier Rentier en 2016 Bailleurs sur Nîmes et Béziers , mutualisons les locataires

Hors ligne

 

#256 24/06/2014 10h50 → Immeuble de rapport : investir dans un immeuble de rapport (immeuble de rapport, investissement locatif)

Membre
Réputation :   127 

Boubouka a écrit :

deuxième immeuble
=============
. chaque lot a ses compteurs.
. tout, absolument tout est à refaire.
. j’ai compté 10k€ par lot + 10k€ pour les parties communes.
. à moins de 5km de chez moi dans une commune du 92
. une fois les lots rénovés, ils seront assez sympa.
. à 10 minutes à pied du métro

>> point fort : les loyers couvrent les mensualités + charges pour un prêt financé à 100% sur 20 ans. Il me reste à financer sur mes réserves les frais de notaire + les travaux (enivron 100k€)

>> point faible : à terme, l’immeuble est peu liquide le jour de la revente. Il faut vendre les lots un par un avec une décote par rapport au marché.

Même si j’ai 4 ou 5 dossiers dans mon radar, je compte faire une proposition au proprio.

100% du prix l’achat sera financé par la banque.
De mon côté, je finance les travaux, les frais de notaire, les frais bancaires.

Les lots vont de 10 à 30 m².

La semaine dernière suite à une annonce sur lebonmachin à 650€ pour un 18m², j’ai reçu 15 demandes (etudiant, jeunes ingénieur, chef de partie, etc). J’ai retiré l’annonce au bout de 24h.

Pour le plus petit, j’ai estimé le loyer mensuel à 350€. Pour le 30m² 650€/mois et dans la gamme 15m² 450€. Pour le local commercial, qui est assez petit mais dans une rue où il y a des commerces, j’ai estimé le loyer à 500€ (sans trop de références) ; je me demande si je peux en tirer un pas de porte.

En estimation haute, j’ai rajouté 50€ par mois et par lot sauf pour le local commercial ou j’ai passé de 50 à 600€.

Avec l’estimation basse, si j’ai un lot vacant, les mensualités de la banque sont couvertes.

Les inconnues : La TFE (3500€/an à la louche) et l’assurance de l’immeuble (j’ai provisionné 3000€/an).

TRI (fonction excel) basé sur les flux annuels de trésorerie, avec 10 mois de travaux la première année, et un mois vacant par lot et par an, ressort à 6%  pour la fourchette basse et à 7% pour la fourchette haute.

Hors ligne

 

#257 30/06/2014 11h42 → Immeuble de rapport : investir dans un immeuble de rapport (immeuble de rapport, investissement locatif)

Membre
Réputation :   127 

Encore un projet que je suis en train d’abondonner.

En effet, le business plan était basé sur la location de la totalité des lots.

Or, je me suis rendu compte que tous les lots n’ont pas une largeur > 2 m. Ils peuvent être considérés inhabitable. Leur non location met en cause la rentabilité. Les louers avec le local commercial, me semble hasardeux.

En IDF, la rentabilité est très dur à trouver si on veut rester dans la légalité.

Hors ligne

 

#258 01/07/2014 21h26 → Immeuble de rapport : investir dans un immeuble de rapport (immeuble de rapport, investissement locatif)

Membre
Réputation :   224 

Moins de 2m de large, c’est le couloir non???


Left the Rat Race in 2013

Hors ligne

 

#259 01/07/2014 21h32 → Immeuble de rapport : investir dans un immeuble de rapport (immeuble de rapport, investissement locatif)

Membre
Réputation :   82 

C’est sur que la CAF va pas aimer que vous logiez un locataire résidence principale dans un couloir ;p

Hors ligne

 

#260 01/07/2014 23h23 → Immeuble de rapport : investir dans un immeuble de rapport (immeuble de rapport, investissement locatif)

Membre
Réputation :   22 

Sage décision

Effectivement, si tous les lots doivent être loués pour que le projet soit viable, c’est que l’affaire n’est pas si belle …

Pour un immeuble, l’idéal est que 3/5 eme des locations (voir moins) suffisent à tout payer , ce qui vous assure une belle marge . Parier sur 100 % de location me semble trop dangereux …

cordialement


rêver sa vie ou vivre ses rêves …

Hors ligne

 

#261 02/07/2014 00h23 → Immeuble de rapport : investir dans un immeuble de rapport (immeuble de rapport, investissement locatif)

Membre
Réputation :   127 

Une pièce dont la largeur est < 2m ne peut être considérée comme habitable. Le vendeur ne m’a rien dit sur le sujet. Probablement il ne le savait pas. Pas vu, pas pris. Le hasard de mes lectures m’a amené a creuser ce point. J’avoue que c’est un coup de chance. Car j’étais parti pour signer le compromis. C’est indépendant de la CAF.  Mais c’est la porte ouverte a des problèmes coûteux.

Avec l’etude de ce bien j’ai malgré tout progressé, même si l’abandon de ce projet m’est une deception.

@grand21. 3/5 en location pour tout payer yc le remboursement du crédit  ? Celui qui a ce type de bien a me proposer dans le 92 j’achète dans l’heure …et je lui paie une bonne commission.

Hors ligne

 

#262 02/07/2014 02h10 → Immeuble de rapport : investir dans un immeuble de rapport (immeuble de rapport, investissement locatif)

Membre
Réputation :   22 

oui effectivement, je me doute bien qu’a Paris et grande couronne, c’est utopique …

Par curiosité, à combien de kms de chez vous ce type de bien serait potentiellement trouvable ?

La distance est-elle pour vous rédhibitoire ? En supposant que vous géreriez en direct ?

Et une question peut-etre un peu bizarre : louer de si petite (et exiguë) surface ne vous pose pas de pb  disons … déontologique ? J’ai pour ma part habitude de ne jamais investir (peut-etre à tort ?) dans des appartements ou je ne me verrai pas y vivre .

Peut etre tout simplement le cout de l’immobilier dans le 92 ne vous laisse pas le choix ?


rêver sa vie ou vivre ses rêves …

Hors ligne

 

#263 02/07/2014 06h16 → Immeuble de rapport : investir dans un immeuble de rapport (immeuble de rapport, investissement locatif)

Membre
Réputation :   127 

Mon message #256 contient quelques réponses.

A Paris et en proche banlieue, le prix du foncier est tellement élevé qu’il freine beaucoup les reconstructions. Ainsi, la qualité des logements, dans des batiments très anciens, est parfois problématique même dans les beaux quartiers. D’ailleurs dans l’hyper centre on trouve les logements les plus biscornus. C’est le charme des quartier historiques des centres villes et pas seulement a Paris.

Quand a la taille, je renove tout, a chaque fois, de A a Z. Le résultat est de qualité. 15m2 pour un étudiant ou un célibataire n’est pas forcément rédhibitoire. Perso, J’ai deja loué pour moi même pour y vivre a 7 reprises des logements de l’ordre de 10m2, dont 2 fois a Neuilly et 2 fois a Paris … les autres fois c’était dans d’autres métropoles. Pour 3 fois sur les 7, ces locations étaient décisives et ont contribué a changer positivement l’orientation de ma vie. C’étaient des immenses opportunités. Je le pense profondément. Aujourd’hui encore, je peux retourner vivre (en celibataire) dans un petit logement. Je possède très peu d’objets.

Dernière modification par Boubouka (02/07/2014 06h32)

Hors ligne

 

#264 02/07/2014 10h13 → Immeuble de rapport : investir dans un immeuble de rapport (immeuble de rapport, investissement locatif)

Membre
Réputation :   

Je ne connaissais pas cette limite à 2m… et j’ai fait semaine dernière un offre sur un lot avec un grand T4 de 60m2 (que je compte redécouper en 2 T2 pour éviter de me trouver avec une famille de 10 gamins, et aussi pour "répartir le risque sur 2 locataires", et faire du meublé…) et 2 studios avec jardin. Et j’ai peur que ces 2 studios fassent moins de 2m de largeur…. ou alors "tout juste"! Merci du "warning" !

Hors ligne

 

#265 02/07/2014 10h20 → Immeuble de rapport : investir dans un immeuble de rapport (immeuble de rapport, investissement locatif)

Membre
Réputation :   69 

Dans l’immobilier ya la loi actuelle, et la loi future.

Les studios de 15m² seront ils toujours "décents" dans 20ans? Ou plutôt dans 40, car l’acheteur à qui vous refilerez votre appart’ se posera surement la question lui aussi.

Pour moi ça interroge le rôle du bailleur privé. D’autant plus que je travaille en HLM. Les logements que vous louez sont ils compétitifs avec les logements HLM?

Cordialement.


Pourquoi pas Vous?

Hors ligne

 

#266 03/07/2014 07h43 → Immeuble de rapport : investir dans un immeuble de rapport (immeuble de rapport, investissement locatif)

Membre
Réputation :   

Bonjour

J’arrive un peu tard dans la discutions.

Dans mon cas je viens de signer pour mon deuxième immeuble de rapport à rénover.

Il est beaucoup plus facile d’obtenir des crédits pour un investissement locatif que pour acheter pour sois même.

Pour l’instant je suis l’exemple de bon ami qui ma appris: il y a toujours une solution pour arriver à c’est fin dans la légalité surtout dans l’immobilier.

Si j’aurai acheter ma maison principal je n’aurai pu emprunter uniquement 150 000 euro et dans le sud on a pas grand chose.

Si je revend a l’heure d’aujourd’hui mais deux immeuble j’aurai fait 200 000 euros de plus valus.

Mon but n’étant pas de vendre mais c’était un exemple.

Donc en 2 ans j’ai créer autant de patrimoine qu’en 25 ans de crédit.

Par contre c’est vrai que je me donne du mal en ce moment je mange la poussière a casser les plancher toiture pendant que d’autre sont a la plage.

Pour moi vu les prix actuel le seul moyen de pouvoir acheter et d’acheter plusieurs bien en même temps (immeuble de rapport),qui sont fortement dégradé et de les rénover.

L’immeuble que je viens d’acquérir fait 120m sur 3 étages.
je l’ai eu pour 95 000 euro a peine soit le prix d’un t2 en état moyen.
une fois rénover l’immeuble vaudra 300 000 euros.

après avoir fini celui la je compte bien recommencer tant que la banque me suis!

j’ai oublier de dire que du coup le bien s’autofinancera intégralement:
1000 euro mensuel de crédit travaux compris
1700 euro de rentré locative mensuel

Si vous avez des questions j’y répondrais avec plaisirs


http://www.creersonindependance.fr/ Sur mon blog j'explique comment j'ai pu acheter 2 immeubles en partant de zéro à seulement 25 ans!

Hors ligne

 

#267 03/07/2014 08h55 → Immeuble de rapport : investir dans un immeuble de rapport (immeuble de rapport, investissement locatif)

Membre
Réputation :   

En effet, je découvre "ce milieu" depuis un an…. et quand on s’en donne les moyens, en y allant parfois "au forcing", il y a vraiment moyen d’avancer vite et bien. Et si en plus tu fais tous tes travaux c’est encore mieux bien sûr ! chapeau !
Tu es sur Bouc Bel Air? (code postal 13320…) Tu investis sur quelle zone?

Hors ligne

 

#268 03/07/2014 10h17 → Immeuble de rapport : investir dans un immeuble de rapport (immeuble de rapport, investissement locatif)

Membre
Réputation :   10 

Bonjour,

Je n’ai pas trouvé de réponses sur les différents posts traitant des immeubles de rapport.

Je viens d’acquérir un immeuble de 4 F1 avec quelques travaux à prévoir dans les appartements (peintures, agencement, ameublement…) et dans les parties communes (interphone, peinture, serrurerie…).

Etant donné qu’il n’y a pas de copropriété, je vais répartir les charges dues par les locataires au tantièmes (électricité des parties communes) et pour le reste des compteurs individuels permettent d’avoir lots par lots le décompte. Les travaux sont évidemment à ma charge.

Je m’interroge sur la déductibilité des travaux d’aménagement des parties communes dans le cadre d’une comptabilité LMNP.

Est-il possible d’imputer les travaux sur un lot en particulier afin de pouvoir bénéficier de l’amortissement? ou au prorata par lot?
Un appartement est actuellement loué en nu. Est-il possible de les imputer sur celui-ci afin de créer un déficit foncier?

Dernière modification par Ravito (03/07/2014 10h18)

Hors ligne

 

#269 03/07/2014 10h55 → Immeuble de rapport : investir dans un immeuble de rapport (immeuble de rapport, investissement locatif)

Membre
Réputation :   

pour Arnaud13:

Oui je suis sur bouc bel air.
Mais j’investi sur gardanne très bonne ville bien placer entre aix et marseille avec tout les services elle attire beaucoup de monde.
Mais c’est vrai que c’est pas évident de trouver le bon bien, je met en moyenne 3 mois pour trouver le bon investissement.
Car des immeubles de rapport il s’en vend pas beaucoup!

pour Ravito:
Du moment que tu a les factures à l’adresse du bien et que tu loue ce bien tu peu appliquer le mécanisme du déficit foncier.
Pour moi vu que tu loue un bien en nu c’est bon. Après dans le cas de la location meublé j’en fait pas.
mais les travaux sont aussi déductible, même les meubles et les murs sont amortissable.
Mais le mécanisme et beaucoup plus compliqué que dans de la location nu.


http://www.creersonindependance.fr/ Sur mon blog j'explique comment j'ai pu acheter 2 immeubles en partant de zéro à seulement 25 ans!

Hors ligne

 

#270 03/07/2014 12h43 → Immeuble de rapport : investir dans un immeuble de rapport (immeuble de rapport, investissement locatif)

Membre
Réputation :   10 

Déduire les travaux des appartements, des meubles, amortir ça c’est ok.

Ma question concerne l’immeuble en tant que tel: les factures doivent bien s’imputer sur l’un ou l’autre des appartements alors que là il s’agit de travaux dans les parties communes?

Hors ligne

 

#271 03/07/2014 12h53 → Immeuble de rapport : investir dans un immeuble de rapport (immeuble de rapport, investissement locatif)

Modérateur
Réputation :   1084 

Je pense qu’il faut ventiler/répartir les travaux sur les différents appartements (et pas imputer 100% sur celui qui vous arrange, fiscalement parlant). Si vous n’avez pas de tantièmes de répartition dans un règlement de copropriété, vous devez quand même pouvoir élaborer un mode de répartition raisonnable (au prorata des m², ou des valeurs locatives, par exemple).


Contrôlons la finance: Finance Watch  - Parrain Fortuneo: 12356125, INGDirect: ZKCYANB, Altaprofits: MP

Hors ligne

 

#272 03/07/2014 13h47 → Immeuble de rapport : investir dans un immeuble de rapport (immeuble de rapport, investissement locatif)

Membre
Réputation :   

Pour moi du moment que vous avez apporter un élément de confort supplémentaires pour les locataires.

Vous pouvez les déduire sur n importe quel appartements.

Le fisc ne va pas regarder si les travaux on était pour un appartement ou un autre.

La seul chose qu il regarde c est que les travaux qui on étaient déduit était bien destiner à l adresse du bien.

Attention donc à bien garder les factures avec l adresse ou on était fait les travaux !


http://www.creersonindependance.fr/ Sur mon blog j'explique comment j'ai pu acheter 2 immeubles en partant de zéro à seulement 25 ans!

Hors ligne

 

#273 03/07/2014 14h54 → Immeuble de rapport : investir dans un immeuble de rapport (immeuble de rapport, investissement locatif)

Modérateur
Réputation :   1084 

Si le fisc fait vraiment un contrôle, il ne se contentera pas forcément de l’adresse du bien, surtout en cas d’immeuble mixte loué partiellement nu et partiellement meublé (info dont le fisc dispose), avec des impacts différents selon où on impute les travaux. nicolas13320 n’a peut-être pas eu affaire au fisc trop souvent…

PS : "ou on était fait les travaux" est à lire "où ont été faits les travaux"


Contrôlons la finance: Finance Watch  - Parrain Fortuneo: 12356125, INGDirect: ZKCYANB, Altaprofits: MP

Hors ligne

 

#274 08/09/2014 22h05 → Immeuble de rapport : investir dans un immeuble de rapport (immeuble de rapport, investissement locatif)

Membre
Réputation :   

Philippe 30 : pouvez vous préciser (sans doute l’avez vous déjà expliqué dans un de vos post) ce que vous entendez par :
"Personnellement je trouve dommage de transformer un immeuble de rapport en copropriété , c’est gâcher la marchandise ….."
Voulez vous dire que, à condition de ne pas vouloir revendre à la découpe, et vue tous les coûts induits par le fait de lotir (archi et PC, géomètre, notaire, ERDF, taxe de parking, syndic…) il vaut mieux laisser un immeuble sous un seul lot (qui sera de fait moins cher à la revente et donc plus liquide) ?
Je regarde les immeubles de rapport et cela me "gênait" d’avoir plusieurs appartements alors qu’il n’y a qu’un lot au cadastre ; finalement est ce si légal ? Quels sont les risques ?

Hors ligne

 

#275 08/09/2014 22h40 → Immeuble de rapport : investir dans un immeuble de rapport (immeuble de rapport, investissement locatif)

Membre
Réputation :   224 

Philippe est en pause aux dernières nouvelles.

Il voulait sans doute dire qu’il faut être bien bête pour se taper d’autres copropriétaires en AG alors qu’à l’origine on avait la totalité du bien (et donc le pouvoir décisionnaire entier)

Si vous faites un copro, vendez tout, mais pas un ou 2 lots en gardant le reste, c’est une source d’ennuis sans fin.


Left the Rat Race in 2013

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB
Hébergé par Arcustech