Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Abonnez-vous à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche : 
Chercher
Membres  |  Mission

Forums des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l'investissement patrimonial pour s'enrichir, générer une rente et atteindre l'indépendance financière

Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions !

#51 22/01/2012 13h31 → Niveau des prélèvements obligatoires en France

Kiceca
Invité

Pyrrho a écrit :

GoodbyLenine a écrit :

Je ne comprend pas bien en quoi ceci pourrait signifier que le système de soins en France serait moins performant que dans ces autres pays.

Cela signifie que l’on a :
- des résultats en terme d’indicateurs globaux identiques à des pays qui dépensent 8 % de leur PIB la où nous c’est 12%
- et que même en  dépensant beaucoup nous sommes très mauvais sur certains aspects (cf mortalité prématurée), mais à mon avis, ce n’est pas en mettant plus de sous dans la Santé que l’on améliorera ce problème

Payer quelque chose cher avec un rendement médiocre, c’est paradoxal sur un forum d’investisseur  de devoir expliquer que c’est de la sous-performance !

C’est comme l’éducation,nous dépensons beaucoup  pour des résultats qui ne sont pas toujours à la hauteur …

C’est peut être qu’il y a des choses à revoir dans les fondements du modèle d’organisation et qu’il y a des richesses qui sont mal orientées et ainsi gaspillées.

La qualité de la médecine de soins de pointe n’est pas en cause, elle est bonne voir très bonne dans certains domaines, mais ce n’est pas elle qui fait forcément la Santé au quotidien du plus grand nombre.

Tout le monde se félicite d’un Free dynamitant le secteur des télécoms s’indignant des marges scandaleuses des opérateurs historiques. Beaucoup de monde pour s’offusquer du prix de l’eau, du gaz ou de l’électricité…

Mais personne pour dénoncer les marges des entreprises pharmaceutique scandaleuses vu les déficits actuels… Normal, on n’a pas l’impression de payer puisqu’il ne faut quasiment plus ouvrir le porte monnaie à l’hôpital, à la pharmacie ou chez le médecin

Mais bon, un lobbying efficace à permis d’ancrer dans la tête des gens que c’était pour financer la recherche…

Autre remarque  : ou est passe le médecin d’antan avec une conscience professionnelle ? Chez mon père, quasiment plus aucun médecin ( il n’en manque pourtant pas ) pour venir vous voir le soir et le week-end end… Le déplacement n’est plus assez rentable pour eux ?

Dernière modification par Kiceca (22/01/2012 13h58)

 

#52 22/01/2012 15h25 → Niveau des prélèvements obligatoires en France

Membre
Réputation :   14 

Je parcours vos échanges depuis le début de ce post. Et je regrette le niveau des échanges qui parcours le reste de ce forum. Dépassez l’idée de SPC non soucieux de sa performance. Ces secteurs vivent actuellement des contractions très fortes et beaucoup plus radicales que certains opérateurs économiques du secteur dit conccurentiel.

L’impact économique des service public sur l’économie nationale et plus précisément la création de valeur. Pour reprendre la thématique de la santé aujourd’hui le secteur de la santé est financé par la SS et par le système mutualiste plus marginalement. Dans ce secteur il me parait difficile d’opposer secteur privé et secteur public, SPC et médecine libérale puisque l’ensemble de ces acteurs sont financés sur fonds publics; La médecine libérale en france n’a de libérale que le nom. Contrairement aux avocats ou autres professions qui tirent leurs sources de revenus des particuliers.

Vous restituez sans filtres un discours politiques maintes fois réchauffés sur le coût des SPC. Mais ces derniers crées de la valeurs, sont des acheteurs, des opérateurs économiques.

Analysez vous les entreprises comme de seuls dépensiers?? Vous les analysez à l’aunes de leur capacité à créer de la valeur. Faites en de même avec les SPC. Soyez exigent dans les informations disponibles.

Nous sommes ici sur des débats dogmatiques. Appliquez aux SPC les mêmes outils d’analyse que vous utilisez habituellement dans le domaine économique. Vous serez en grande difficulté puisque les chiffres sont soit indisponibles, soit inexistants.

Les SPC sont aussi à l’image de nos concitoyens. J’attends depuis des années des débats politiques sur le sens de nos SPC. Cela n’arrive jamais. Les SPC sont toujours abordés sous l’angle économique et non de leur contenu, périmètre ou essence.

Pourquoi sommes nous sur des discours comptables de la part des politiques. Il nous faudrait refondre tout le pacte social d’après guerre. Cela est difficile et donc il est plus facile pour les politiques aujourd’hui de miter les SPC au motif qu’ils ne sont pas performants.

Je n’essaye pas d’être prosélite. Je ne défends pas ma maison car je sais aussi être critique. Mais j’essaye d’apporter un éclairage différent.


Parrainage INGDIRECT code:MZSDAZU-IGRAAL http://fr.igraal.com/#parrain=padddy

Hors ligne

 

#53 22/01/2012 15h37 → Niveau des prélèvements obligatoires en France

Membre
Réputation :   16 

Euh…. SPC, c’est bien l’acronyme que vous utilisez pour services publics ?
(comme je ne l’avais jamais vu je préfère m’assurer que nous parlons de la même chose avant de répondre).

Dernière modification par OilDrum (22/01/2012 15h39)

Hors ligne

 

#54 22/01/2012 16h12 → Niveau des prélèvements obligatoires en France

Kiceca
Invité

cristalline a écrit :

Analysez vous les entreprises comme de seuls dépensiers?? Vous les analysez à l’aunes de leur capacité à créer de la valeur. Faites en de même avec les SPC. Soyez exigent dans les informations disponibles.

Nous sommes ici sur des débats dogmatiques. Appliquez aux SPC les mêmes outils d’analyse que vous utilisez habituellement dans le domaine économique. Vous serez en grande difficulté puisque les chiffres sont soit indisponibles, soit inexistants.

Les SPC sont aussi à l’image de nos concitoyens. J’attends depuis des années des débats politiques sur le sens de nos SPC. Cela n’arrive jamais. Les SPC sont toujours abordés sous l’angle économique et non de leur contenu, périmètre ou essence.

Pourquoi sommes nous sur des discours comptables de la part des politiques. Il nous faudrait refondre tout le pacte social d’après guerre. Cela est difficile et donc il est plus facile pour les politiques  de miter les SPC au motif qu’ils ne sont pas performants.

Je n’essaye pas d’être prosélite. Je ne défends pas ma maison car je sais aussi être critique. Mais j’essaye d’apporter un éclairage différent.

En effet, comment quantifier la création de valeur du service public ? Extrêmement compliqué pour ne pas dire impossible.

Sinon je suis bien d’accord avec vous pour dire que la médecine n’a de libérale que le nom….

Sinon, à l’heure de la révolution numérique, n’est il pas possible pour les services publics de gagner les quelques % de productivité qui ramèneraient les comptes à l’equilibre. Cela est forcément compliqué, mais est ce impossible ?

En tout cas une choses est sûre, l’opposition dogmatique entre partisans d’un libéralisme à tout crin et défenseurs jusque boutiste des services publics est complètement stérile et ne fait pas avancer le sujet..

Sinon il est vrai qu’il est tellement facile de trouver un bouc émissaire pour porter la responsabilité des problèmes que nous rencontrons que de trouver des solutions concrètes….

C’est la faute aux riches, c’est la faute aux immigrés, c’est la faute aux banques, c’est la faute à l’euro, c’est la faute à l’Europe, c’est la faute à la mondialisation, c’est la fautes aux charges trop élevées, c’est la faute aux politiques, c’est la faute à la droite, à la gauche, aux actionnaires avides, aux profiteurs du systèmes, aux fraudeurs, etc etc

Dernière modification par Kiceca (22/01/2012 16h20)

 

#55 22/01/2012 20h05 → Niveau des prélèvements obligatoires en France

Membre
Réputation :   82 

Si quelqu’un a lien d’une moyenne de revenus français ramené à l’inflation, ça aiderait le débat. Et si on pouvait considérer que les 66% premiers déciles (à la louche, cela ne sert à rien d’analyser les "riches), cela serait encore plus significatif.

Hors ligne

 

#56 22/01/2012 20h12 → Niveau des prélèvements obligatoires en France

Membre
Réputation :   16 

BorderLine a écrit :

Si quelqu’un a lien d’une moyenne de revenus français ramené à l’inflation, ça aiderait le débat.

Je ne comprends pas.
Vous voulez parler de l’évolution du revenu moyen des français par rapport rapport à l’inflation ?

Ici vous avez l’évolution du revenu disponible par unité de consommation selon le décile :
Insee - Revenus-Salaires - Niveaux de vie moyens par décile en 2013

Ne vous reste qu’à calculer les pourcentages d’évolution chaque année. J’avais trouvé un lien direct hier qui indiquait immédiatement l’évolution des revenus, mais je ne le trouve plus aujourd’hui.

Dernière modification par OilDrum (22/01/2012 20h53)

Hors ligne

 

#57 22/01/2012 20h50 → Niveau des prélèvements obligatoires en France

Membre
Réputation :   82 

Oui effectivement, il manquait évolution.

Hors ligne

 

#58 23/01/2012 01h50 → Niveau des prélèvements obligatoires en France

Modérateur
Réputation :   1078 

BorderLine a écrit :

Si quelqu’un a lien d’une moyenne de revenus français ramené à l’inflation, ça aiderait le débat. Et si on pouvait considérer que les 66% premiers déciles (à la louche, cela ne sert à rien d’analyser les "riches), cela serait encore plus significatif.

Le site de l’INSEE contient plein d’info, par exemple Insee - Revenus-Salaires - Niveau de vie et indicateurs d’inégalité en 2013  ou  http://www.insee.fr/fr/ffc/docs_ffc/ref/revpmen11a.pdf

Sinon il y a aussi plein d’informations sur le site de Piketti & Co (http://www.revolution-fiscale.fr/)

Mais à nouveau, ça ne me semble par pertinent pour évaluer le niveau des prélèvements en France :
   - comment prendre en compte les prélèvements qui ne sont pas payés par les particuliers français (à savoir ceux payés par les entreprises, ou par les étrangers en visite en France ou ayant des revenus en France) ?
   - comment prendre en compte la valeur générée (ou détruite) en France par des personnes physiques ou des sociétés étrangères ?


Contrôlons la finance: Finance Watch  - Parrain Fortuneo: 12356125, INGDirect: ZKCYANB, Altaprofits: MP

Hors ligne

 

#59 01/02/2013 18h21 → Niveau des prélèvements obligatoires en France

Membre
Réputation :   

le 20/01/2012 18h25, crosby a écrit :

Aux Etats-Unis, malgré dans mon cas un taux de prélèvement de l’ordre de 45% hors TVA et assurance de santé, j’avais droit à une bureaucratie délirante pour tous les services de l’état, d’une incompétence rare. Les "biens" publics sont dans un état déplorable (routes défoncées, aéroports du tiers monde, transports en commun d’un autre âge…). Et le système de santé, 2000 euros par mois pour des médecins qu’on ne peut pas voir parce qu’il y a littéralement des heures d’attente (efficacité oblige).

Ce point de vue m’a surpris… Pilote de ligne pendant 30 ans, j’ai pas mal fréquenté les aéroports américains, coté piste et coté pax: le terme "tiers-monde" me parait mieux adapté à Roissy.
Les routes sous mon camping-car m’ont parus plus larges et aussi bonnes qu’en France, et j’ai davantage fréquenté les Bus à Houston qu’à Paris. Les "civil servant" de la FAA m’ont paru courtois et efficaces. Coté médical, c’est 3 mois d’attente pour avoir un RDV à l’hôpital ’en France)…J’imagine que Mr Crosby a du tomber dans un trou noir (NYC peut-être ?)
Quelqu’un peut-il défendre l’une ou l’autre opinion ?
Y.H.

Hors ligne

 

#60 02/02/2013 04h12 → Niveau des prélèvements obligatoires en France

Modérateur
Réputation :   1078 

J’ai l’impression qu’il est possible d’avoir dans pas mal de domaines des expériences ’favorables" et d’autres bien plus "défavorables", aussi bien en France qu’aux US.

cf "3 mois d’attente pour avoir un RDV à l’hôpital ’en France" … En fait, ça va beaucoup dépendre de quel hôpital, quel praticien, (consult public ou privé), quelle raison pour le RDV, etc. Parfois ce sera quelques jours , parfois plus de 3 mois…

Mais on s’éloigne un peu du sujet initial de cette discussion…

Dernière modification par GoodbyLenine (02/02/2013 04h13)


Contrôlons la finance: Finance Watch  - Parrain Fortuneo: 12356125, INGDirect: ZKCYANB, Altaprofits: MP

Hors ligne

 

#61 02/02/2013 04h54 → Niveau des prélèvements obligatoires en France

Membre
Réputation :   19 

Bonjour,

Un petit message rapide en lisant ce post, parce qu’il y a un truc qui m’a surpris.

Je pensais qu’on était en Europe  et que l’Europe existait.

Le déficit de la france, n’est- il pas un déficit d’une filiale européenne que les roumains ou les portugais rembourseront plus tard quand ils pourront rembourser les aides grâce à leur développement?

Doit-on penser france ou Europe?

Doit-on penser la dette en francs ou en euros ?

En terme de dépenses publiques, je crois qu’on a une double gestion qu’il faudra à terme supprimer.

Soit en quittant l Europe soit devenant réellement européen .

Harmonisation de la fiscalité européenne et mise en commun des dettes ?

Désolé , c est un peu polémiste mais à l’heure de l’euro, j’ai trouvé le débat trés franco-français .

Hors ligne

 

#62 02/02/2013 08h58 → Niveau des prélèvements obligatoires en France

Membre
Réputation :   421 

Personne ne pense vraiment Europe… il n’y a qu’a voir ce qu’a pris Gégé quand il a dit qu’il était avant tout européen et notre guignol du développement durable avec sa vareuse bretonne…

Moi je me sens européen et je suis nostalgique de l’Europe du XVIIIe siècle. Celle des Casanova et des Balsamo quand les aventuriers parcourraient l’Europe et parlaient 6 langues. Bien sur à cette époque on se foutait pas mal sur la gueule (ils fallait bien s’occuper, y’avait pas les jeux video) et c’était réservé à une petite élite.

Mais à cette époque on était bien plus européen qu’actuellement. Et surtout on partait pour 6 mois, un an, 10 ans avec une soif de connaissances sans savoir ou on coucherait le lendemain et sans souscrire une assurance bris de pare-brise (désolé pour ceux qui en ont mais pour moi c’est le comble d’une société qui se meurt).

PS : ca n’a rien à voir mais je viens d’entendre qu’on a dépensé 10.000.000 d’euros pour indemniser les Bergers des dégats des 200 Loups qui vivent en France. On laisse crever des gens de faim et on dépense 50.000 euro par Loup !!!

Dernière modification par bifidus (02/02/2013 11h48)


Le pouvoir doit se définir par la possibilité d'en abuser

Hors ligne

 

#63 02/02/2013 09h48 → Niveau des prélèvements obligatoires en France

Membre
Réputation :   19 

À cette époque, les dirigeants étaient tous cousins en Europe…ça n’a pas vraiment changé .

Pour les voyages et l’ouverture, c’est facile, il faut juste sortir de france.

Combien de français qui ont appris l’anglais à l’école s’en servent ?  ( à part pour les bugs windows)

Quand on est franchouillard jusqu’au bout, il faut pas voter pour l’Europe. ( remarque quand tu votes contre , ils n’en tiennent pas compte)

Donc vive l’exil fiscal personnel et professionnel car il poussera les politiques européennes a s’harmoniser. Et poussera peut être une véritable stratégie économique et sociale commune.

Bon , on en est pas là. Donc on peut continuer à se comparer aux autres et se plaindre en regardant le déficit augmenter.

Hors ligne

 

#64 12/02/2013 16h08 → Niveau des prélèvements obligatoires en France

Membre
Réputation :   17 

L’exil fiscal est un choix légitime mais qu’il faut l’assumer.

… y a un agité qui a dit : "la France on l’aime ou on l’a quitte"

Si on part … ce n’est pas pour revenir …

Donc, il me semblerait logique que les exiles fiscaux ne puissent rentrer en France que pour les vacances, soit 5 semaines par an ….


L'ombre du zèbre n'a pas de rayure.

Hors ligne

 

#65 12/02/2013 17h40 → Niveau des prélèvements obligatoires en France

Modérateur
Réputation :   1078 

@yihk

Je ne suis pas d’accord avec vous.

Tous ceux qui veulent venir en France, et y dépenser (pour faire travailler nos restaurateurs, nos hôteliers, etc.) sont les bienvenus !
EDIT : du moment qu’ils y respectent la loi (et sinon, qu’ils en subissent les conséquences)

Dernière modification par GoodbyLenine (12/02/2013 20h09)


Contrôlons la finance: Finance Watch  - Parrain Fortuneo: 12356125, INGDirect: ZKCYANB, Altaprofits: MP

Hors ligne

 

#66 12/02/2013 18h41 → Niveau des prélèvements obligatoires en France

Membre
Réputation :   17 

Alors pourquoi 6 mois comme c’est le cas actuellement, pourquoi pas 364 jours par an … !!!

Combien coûte le chantage fiscal à notre pays ???
Je ne parle pas uniquement des impôts qu’ils ne payent pas (et que donc je dois payer à leurs places) mais aussi de toutes les exonérations "niches",  qu’ils arrivent à obtenir, avec toutes les complications bureaucratiques que ça entraînent.

PS : les 30 000 expulsés, eux aussi ils consomment … pas beaucoup, … et non seulement ils font travailler nos restaurateurs … mais en plus, ils y font la plonge … -)


L'ombre du zèbre n'a pas de rayure.

Hors ligne

 

#67 12/02/2013 20h30 → Niveau des prélèvements obligatoires en France

Modérateur
Réputation :   1078 

Il faut bien déterminer des critères  selon lesquels untel sera ou pas résident fiscal en France ou pas. Les 6 mois sont juste un des critères parmi d’autres (et ne pas résider 6 mois en France ne permet nullement de ne pas y payer d’impôt). 

Je ne comprend pas ce que vous voulez dire avec le terme "chantage fiscal". La France décide souverainement de sa fiscalité. Elle n’enferme pas ses citoyens et les autorise à voyager au-delà de ses frontières, tout comme elle autorise des citoyens d’autres pays à venir sur son sol (tout ceci dans le respect de ses lois).

La plupart de ce qui est communément appelé "niche" (fiscale) a été établi délibérément et dans l’intérêt général. Ca veut dire que ça ne vous coute rien, bien au contraire : ça permet d’améliorer la situation globale, dans l’intérêt général.  Parfois certaines mesures ratent leur objectif (ou ce dernier perd sa pertinence), et alors, il fau(drai)t , quand on en fait l’évaluation à posteriori, les adapter ou les supprimer en conséquence.

Ce domaine n’est pas simple, et les raisonnements simplistes n’y sont pas nécessairement adaptés, même s’il faut éviter toute complexification inutile.


Contrôlons la finance: Finance Watch  - Parrain Fortuneo: 12356125, INGDirect: ZKCYANB, Altaprofits: MP

Hors ligne

 

#68 12/02/2013 22h15 → Niveau des prélèvements obligatoires en France

Membre
Réputation :   17 

GBL a écrit :

La plupart de ce qui est communément appelé "niche" (fiscale) a été établi délibérément et dans l’intérêt général. Ca veut dire que ça ne vous coute rien, bien au contraire : ça permet d’améliorer la situation globale, dans l’intérêt général.  Parfois certaines mesures ratent leur objectif (ou ce dernier perd sa pertinence), et alors, il fau(drai)t , quand on en fait l’évaluation à posteriori, les adapter ou les supprimer en conséquence.

Le Niveau des prélèvements obligatoires en France est  faramineux en comparaison internationale , ce qui a déjà été largement souligné par d autres interventions -
Un exemple intéressant :

Redevance TV  Impôts locaux - Ooreka  : extraits
… Si vous ne déclarez pas votre téléviseur, vous risquez une amende de 150 € en cas de contrôle de l’administration fiscale + le montant de la redevance télé à payer.
De plus, les impôts peuvent exercer un contrôle sur les trois années précédentes et exiger le paiement de la contribution à l’audiovisuel public pour les 3 années de non-déclaration … etc
Lorsqu on parcourt ce site on peut en conclure qu Il  reviendrait moins cher de supprimer ce contrôle , que de n en pas faire du tout  :    d ou une petite économie administrative bienvenue

Je pense qu un certain nombre d activités accaparées par l  administration seraient réalisées à un coût moindre si ces mêmes activités étaient confiées au privé  - Par exemple
En quoi est-il nécessaire qu un service de police soit mobilisé pour accompagner un prisonnier de la prison au tribunal ??
Une société de surveillance ne serait-elle pas à même d effectuer cette tâche à bien moindre coût ??-etc etc

Dernière modification par Swx (12/02/2013 22h55)

Hors ligne

 

#69 12/02/2013 22h48 → Niveau des prélèvements obligatoires en France

Membre
Réputation :   

Swx a écrit :

[…]
De plus, les impôts peuvent exercer un contrôle sur les trois années précédentes et exiger le paiement de la contribution à l’audiovisuel public pour les 3 années de non-déclaration … etc
[…]

Ca, en pratique, je demande quand même à voir!

Hors ligne

 

#70 12/02/2013 23h09 → Niveau des prélèvements obligatoires en France

Membre
Réputation :   17 

Swx a écrit :

Je pense qu un certain nombre d activités accaparées par l  administration seraient réalisées à un coût moindre si ces mêmes activités étaient confiées au privé  - Par exemple
En quoi est-il nécessaire qu un service de police soit mobilisé pour accompagner un prisonnier de la prison au tribunal ??
Une société de surveillance ne serait-elle pas à même d effectuer cette tâche à bien moindre coût ??-etc etc

Ca serait marrant compte tenu du recrutement de beaucoup de société de surveillance -)
y a risque de confusion …


L'ombre du zèbre n'a pas de rayure.

Hors ligne

 

#71 12/02/2013 23h11 → Niveau des prélèvements obligatoires en France

Membre
Réputation :   17 

Daffr a écrit :

Ca, en pratique, je demande quand même à voir!

La source d information est : Impôts locaux - Ooreka 
Sur d autres sites , j ai lu des moyens d investigations époustouflants :
Doit-on les craindre ??? parce que  ""Les vérifications dépendent de la sagacité des agents.•""

Hors ligne

 

#72 12/02/2013 23h11 → Niveau des prélèvements obligatoires en France

Membre
Réputation :   17 

@GBL

Il faut bien déterminer des critères

5 semaines correspond à la durée des congés, ca me semble un critère cohérent, plus que l’arbitraire d’une division de l’année en 2

et ne pas résider 6 mois en France ne permet nullement de ne pas y payer d’impôt

N’est ce pas l’inverse, si vous ne payez pas d’impôts en France vous ne pouvez y résider + de 6 mois ?

Pour la suite (chantage, niche, intérêt général) vous n’êtes pas plus candide que poujadiste, mais assez moqueur …

Le législateur n’est pas à l’abris des pressions, et si beaucoup d’hommes politique travaille sérieusement  à l’amélioration de la loi, je crois que le manque d’évaluation à posteriori des législations économiques et fiscales est une des graves carences de notre Etat.


L'ombre du zèbre n'a pas de rayure.

Hors ligne

 

#73 12/02/2013 23h47 → Niveau des prélèvements obligatoires en France

Modérateur
Réputation :   1078 

@ yihk :  et la personne qui passerait 6 x 2 mois dans 6 pays différents, vous pensez qu’il serait  "cohérent" (j’utilise votre mot) de al considérer comme résident fiscal dans chacun de ces 6 pays ?

Soit vous êtes fort mal renseigné/informé sur certains sujets (par ex: on peut fort bien ne résider en France que quelques jours/an, et quand même être résident fiscal en France), soit vous faites un peu exprès (et vous feriez mieux de relire la charte du forum, et d’aller troller ailleurs).


Contrôlons la finance: Finance Watch  - Parrain Fortuneo: 12356125, INGDirect: ZKCYANB, Altaprofits: MP

Hors ligne

 

#74 13/02/2013 00h15 → Niveau des prélèvements obligatoires en France

Membre
Réputation :   195 

C’est la le thème du sujet:

                         Niveau  des prélèvements obligatoires en France.

GBL a écrit :

…/…
Il faut bien déterminer des critères  selon lesquels untel sera ou pas résident fiscal en France ou pas. Les 6 mois sont juste un des critères parmi d’autres (et ne pas résider 6 mois en France ne permet nullement de ne pas y payer d’impôt).  …/….

../

yihk Aujourd’hui 10h41 a écrit :

../…
Combien coûte le chantage fiscal à notre pays ???…/…

C’est vrai que c’est intéressant de savoir comment détérminer "un vrai expatrié" d’un "faux expatrié".

mais c’est un autre sujet.
Je suis un non résident en France,  la derniere fois que j’étais en France remonte a mai 2011, (4 semaines),
je pense etre obligé d’aller en France en Septembre ou Octobre, Je paie des impôts en France (et pas qu’en France),
j’ai des comptes en France, et je trouve que les prélèvements obligatoires ça commence a faire un peu trop !

Parlons plutôt de la "TTF" La fameuse taxe sur les transactions financières.
Niveau  des prélèvements obligatoires en France.
Sans vouloir offenser qui que ce soit je crois que nous nous éloignons
du sujet depuis un certain temps .
pas seulement avec ces dernières réflexions.

La TTF

S’agit il d’un prélèvement obligatoire ?
Une chose est certaine c’est que ce prélèvement obligatoire de 0.20 %,
est un impôt qui semble ne choquer personne
Il est vrai qu’étant loin je ne suis pas autant informé que ceux qui sont en France.
Je ne sais pas ce qu’en pensent les stés de bourse ou "agents de change" (dans le sens de Stock brokers).
C’est vrais que les anglais y ont pensé avant,
et que en France il ’sagit d’une taxe "Sakholland"  "Sarko-Hollande"  dans le sens ou chacun de nos deux présidents
y est responsable pour 0,10%.

Oui ils s’agit bien d’un prélévement obligatoire,

Bourse direct obtient 0,09% pour servir d’intermédiaire de courtier aux investisseurs.
Récemment la TTF  (mise en place depuis l’été dernier) a fait que le client de Bourse direct paie maintenant 0,29% lorsqu’il investit dans les actions d’une sté française.

Oui mais,
Seuls, les gens qui investissent en bourse y sont soumis.
c’est bien fait pour eux … ils ont qu’a pas investir!  smile

Les "spéculateurs" et les "days traders" n’y sont pas soumis.

0,20% ça ne change rien, certains ont dit, allez vous, vous arrêter d’investir en bourse pour autant?

Avez vous changé vos habitudes?
ceux qui ont les moyens de changer, dans les sens "intellectuel" et "financier", dans un esprit gobal et non exigu ou hexagonal.

Ne parlons pas de chantage fiscal SVP !

Dernière modification par Miguel (13/02/2013 00h26)


'Experience is what you get when you didn't get what you wanted', Howard Marks.

Hors ligne

 

#75 13/02/2013 02h13 → Niveau des prélèvements obligatoires en France

Modérateur
Réputation :   1078 

Pour moi, ces 0.20% ne changent rien, et ne me choquent pas.
L’impact sur le niveau de prélèvement obligatoire en France doit de toute manière être infinitésimal…

Je ne fais pas de day trading, ni ne porte des positions quelques jours  (je conserver mes lignes plusieurs années en moyenne). 
Je ne déciderai pas d’investir dans une autre entreprise pour 0.20% de différence.
J’ai du payer qqs dizaines (peut-être centaine) d’€uros de TFF déjà. J’aurais certes préféré ne pas les payer, mais j’aurais aussi pu acheter les même titres en mettant une limite à 0.2% (ou 0.5% ou ..) plus bas, et ce n’est pas ça qui changera de manière significative la performance de mon portefeuille.

Je suis bien content pour ceux qui ne paient que 0.09% de frais (en plus de cette TFF), même si je paie plus (à priori pour obtenir aussi un service meilleur, même si parfois j’ai un petit doute), surtout quand je me rappelle de l’époque où je payais 1.5% ou 2% (+0.3% d’impôt de bourse).

C’est bien parce que ces frais ont autant baissé que certains réagissent autant à une taxe de 0.2%…

Je regrette aussi que cette taxe ne soit pas forcément très efficace, à savoir qu’une partie des échanges y échappe, soit en revendant dans la journée, soit en passant par des CFD. Comme je l’ai déjà écrit sur cette TFF, il faut bien commencer par quelque-chose, même si c’est assez imparfait, et limité en assiette (aux grosses sociétés françaises). Je ne v/peux pas en même temps être partisan d’une certaine augmentation du frottement en cas d’achat/vente d’actions, et contre la TFF.

PS pour Miguel : Comme vous passez par des CFD sur IB, vous ne devez guère payer de TFF…. Je ne peux pas faire cela avec mon PEA.


Contrôlons la finance: Finance Watch  - Parrain Fortuneo: 12356125, INGDirect: ZKCYANB, Altaprofits: MP

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB
Hébergé par Arcustech