Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Abonnez-vous à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche : 
Chercher
Membres  |  Mission

Forums des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l'investissement patrimonial pour s'enrichir, générer une rente et atteindre l'indépendance financière

Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions !

#126 20/08/2012 19h00 → CCI du Crédit Agricole : investir dans la banque de détail (cci, crca)

Membre
Réputation :   143 

sergio8000 a écrit :

Hello,

Je n’ai jamais pris le temps d’analyser les caisses régionales du Crétit Agricole jusque là, parce que le fait qu’il y ait Crédit et Agricole dans le nom m’en a dissuadé. Sur demande d’un lecteur fidèle du blog et du forum, j’ai décidé de jeter un oeil. J’ai commencé par la caisse du Morbihan. Page 6 du dernier rapport annuel, je lis :

Rapport annuel CA Morbihan, page 6 a écrit :

«  Le Conseil d’Administration de la Caisse Régionale a décidé, dans sa séance du 19 mars 2010, de développer le sociétariat et, de ce fait, de promouvoir l’émission de parts sociales nouvelles à l’échelon des Caisses Locales affiliées à la Caisse Régionale. La décision d’émettre de nouvelles parts sociales auprès du public a fait l’objet d’une délibération favorable du Conseil d’Administration de chaque Caisse Locale au cours des mois de mars et avril 2010. Le montant prévu d’émission est de 40 millions d’euros par an sur 5 ans. La période de souscription des parts sociales s’étend du 3 mai 2010 au 2 mai 2015. Le programme d’émission a obtenu le visa de l’AMF en date du 7 mai 2010. Depuis le 3 mai 2010 et jusqu’au 31 décembre 2011, le total des souscriptions s’élève à 62,10 millions d’euros. »

Et juste un peu plus loin :

Rapport annuel CA Morbihan, page 6 a écrit :

« Dans le cadre du développement du Groupe, la Caisse Régionale a participé, au cours du 1er semestre 2011, à l’augmentation de son compte courant dans les comptes de la SAS Rue la Boétie pour un montant de +11,2 millions d’euros.

Au mois de juillet 2011 la Caisse Régionale du Morbihan a participé à l’augmentation de capital de la SAS Rue la Boétie, à hauteur de 11,2 millions d’euros. Cette augmentation de capital a été réalisée par la capitalisation partielle de l’avance en compte courant consentie par la Caisse Régionale à la SAS Rue la Boétie. »

Comment réagissez-vous à tout cela ?

1) Je comprends que les AK en parts sociales sont des éléments récurrents. Ils servent à proposer un produit d’épargne alternatif aux clients (point de vue com particulier) qui cherchent un rendement intéressant (fiscalité dividende attrayante + prix quasi fixe des parts, donc pas de perte en capital du point de vue du particulier). Ce sont des capitaux propres peu chers et avec peu de soucis pour la banque.

En tant qu’actionnaire via les CCI, je me réjouis de ce genre d’AK, car mon effet de levier et les capitaux propres de la caisse s’accroissent. Pour rappel, les parts sociales ont une rémunération limitée au TMO (certains assimilent les parts sociales à de la dette, un peu comme des obligations perpétuelles…).

2) Je comprends que les CRCAM envoit du cash frais aux organes centraux. Je suppose qu’ils souhaitent qu’il n’y ait pas de problème de liquidité (comme par exemple, Dexia) et/ou améliorer les ratios de fonds propres ? Les CRCAM "croulent" sous le fric, c’est presque indécent.

CRCAM Brie Picardie CCI : 1,33 Euro de dividende pour 7,6% de rendement !

Alors que certaines banques passent de près les tests des autorités, ou affichent des ratios limites, les CRCAM se paient le luxe d’avoir deux fois plus que nécessaire.

Ainsi, je comprends qu’une partie faible de ce trésor soit renvoyé dans l’organe central afin de le maintenir à un niveau correct. Après, on pourra dire que l’organe central ne vaut pas grand chose et que le ratio réel des CRCAM est plus faible…

On recense plusieurs façons de faire remonter ce cash : AK, apport sur CCA… Il y a eu aussi un montage fait entre les CRCAM et les organes centraux afin de permettre de récupérer rapidement du cash auprès des CRCAM pour maintenir des ratios corrects vis à vis des autorités, en échange d’une rémunération (de mémoire 10% annuel). Attention, je rappel que ce sont les CRCAM qui possède ACA (via la SAS) et pas l’opposé. Ces aides ne sont pas gratuites, car d’une façon ou une autres, ces CRCAM se font rémunérer : soit pas un dividende (la, tout le monde en touche un) ou par des intérêts (plus vicieux, car les autres actionnaires d’ACA peuvent ne rien toucher en attendant ! / et la, on repense à tout les apports en cash, garantie à ACA donnée par les CRCAM et qui ne sont pas grauites). Ce que je peux conclure, c’est que ACA aura accès à pas mal de cash de la part des caisses et qu’elles ne se priveront pas pour se rémunérer, et probablement aux dépends des autres actionnaires (en terme de dividendes).
ACA fait également remonter du cash via les CCA (équivalent des CCI) des CRCAM.

Merci de me corriger si nécessaire, c’est un sujet assez complexe, je me plante peut être complément sans le savoir. wink

edit :

@GBL

De mémoire, la rémunération des CCI/CCA est au moins égale à celles des parts sociales (obligation). Parts sociales plafonnées au TMO.

Dernière modification par Super_Pognon (20/08/2012 19h05)

Hors ligne

 

#127 20/08/2012 23h23 → CCI du Crédit Agricole : investir dans la banque de détail (cci, crca)

Membre
Réputation :   554 

Super Pognon,

Prétendre vous corriger sur un sujet aussi obscur et complexe que la structure financière du Crédit Agricole n’est pas possible, sauf à vouloir vous mentir. Personne ne connaît la vérité absolue, sauf peut être quelques personnes en interne, et encore… Parfois on se demande. Mais passons à l’information utile.

Ce que je peux vous conseiller est de considérer, dans un scénario apocalyptique, mais pas inenvisageable, que la valeur de CA est égale à 0. En réalité, si vous comptabilisez les dettes européennes détenues à leur valeur actuelle de marché, vous tomberez sur une valeur très fortement négative des capitaux propres, donc supposer 0 est somme toute assez conservateur. Je pense que vous comprenez qu’un emprunt espagnol ou italien initialement souscrit aux alentours de 3% ne peut pas être liquidé ce jour à sa valeur bilantielle, de part les taux d’intérêts actuels approchant les 7%, et vous savez aussi bien que moi qu’aucune provision n’a été passée pour réajuster les valeurs comptables de ces dettes, sauf pour la dette grecque.

Si vous emmettez une dette envers ACA, avec quoi voulez-vous qu’ils vous repaient des intérêts aux caisses s’ils ne font pas de profits ? Quels dividendes voulez-vous recevoir ?

Si vous priez pour que les profits reviennent, pourquoi pas, mais comment ? Emporiki vous a prouvé au grand jour qu’un dollar investi ne rapporte pas. Et encore, on ne vous communique pas toutes les pertes subies pendant les années où Emporiki était la propriété de ACA.
J’ai la "chance" d’avoir eu connaissance de plusieurs deals similaires en Europe et en Afrique, aussi bien par discussions que par expériences vécues. En Europe (hors France évidemment), ils rachètent des banques pas profitables très cher, en espérant pouvoir les redresser grâce à leur compétences… Pourquoi pas, mais ils le font dans des pays qu’ils ne connaissent manifestement pas, et les pertes de ces entités augmentent après reprise dans la pratique. Je connais même un cas où, du haut de son perchoir, un dirigeant a insulté l’organisme de régulation nationale… Evidemment, vous imaginez à quelle vitesse les problèmes leurs sont tombés dessus.
Tout cela pour dire que nombreuses sont les acquisitions faîtes par la maison qui brûlent du cash à vitesse grand V, et que les provisions grecques seules ne justifient pas les pertes affichées.

Donc, vous l’aurez compris, mon conseil est d’envisager le pire et de voir si vous êtes confortable avec votre marge de sécurité dans le pire cas. Les caisses régionales sont effectivement l’endroit où se font les profits, mais il y a beaucoup de pertes ailleurs !

Dernière modification par sergio8000 (20/08/2012 23h24)

Hors ligne

 

#128 30/08/2012 09h38 → CCI du Crédit Agricole : investir dans la banque de détail (cci, crca)

Membre
Réputation :   27 

Bonjour à tous,

Enlisé avec ACA depuis plusieurs mois après quelques A/R profitable, le titre parviendra bientôt (je l’espère) à couvrir mon PRU. En l’occurence, celui-ci est de 4,366. Le titre côte actuellement 4,30 et semble globalement bien résister ces derniers jours. L’annonce de la vente probable de leur filiale Grecque EMPORIKI pourrait amorcer une hausse de quelques points de pourcentage ne pensez-vous pas ?

Dès lors, devrais-je patienter pour tenter de vendre encore plus chère ?
Ou devrais-je m’empresser de céder mes actions dès lors que mon PRU est couvert ?

Bien cordialement,

Anthony


A vaincre sans péril, on triomphe sans gloire….

Hors ligne

 

#129 30/08/2012 10h46 → CCI du Crédit Agricole : investir dans la banque de détail (cci, crca)

Membre
Réputation :   554 

Prévoir une évolution à court terme d’un cours de bourse est malheureusement impossible. Tout ce qu’on sait, c’est que ça va monter ou baisser.

Si je lance une pièce là, tout de suite, ça va faire pile ou ça va faire face ? Avouez que gagner le pari reviendrait à un simple coup de bol, rien de plus. Ce n’est en rien attribuable à un quelconque savoir ou savoir faire.

Dernière modification par sergio8000 (30/08/2012 12h25)

Hors ligne

 

#130 30/08/2012 11h12 → CCI du Crédit Agricole : investir dans la banque de détail (cci, crca)

Membre
Réputation :   27 

Merci de votre réponse Sergio mais vous ne répondez aucunement à ma question.

Dès lors, à long terme, quelles sont vos prévisions sur le titre ? pensez-vous que la cession d’EMPORIKI emportera des conséquences sur le titre ? à la hausse ? à la baisse ? cette cession est elle déjà intégrée dans le cours ?


A vaincre sans péril, on triomphe sans gloire….

Hors ligne

 

#131 30/08/2012 11h21 → CCI du Crédit Agricole : investir dans la banque de détail (cci, crca)

Administrateur
Réputation :   1307 

Il vous a déjà répondu…

Votre question est mal posée.

La bonne question c’est combien vaut Crédit Agricole si la cession de EMPORIKI a lieu rapidemment et selon quelle fourchette de prix.

Les banques sont très dures à valoriser et devrait être réservées à des investisseurs aguerris. Sinon c’est comme jouer au loto, ni plus ni moins.

Hors ligne

 

#132 30/08/2012 11h27 → CCI du Crédit Agricole : investir dans la banque de détail (cci, crca)

Membre
Réputation :   512 

Despe,

Je vous botterai bien les fesses. Votre PRU est excellent. Mettez-vous en tete de revendre dans dix ans et pas avant. Bien sur cet avis n’engage que moi (je suis actionnaire d’ACA, PRU 3,3).

Despe a écrit :

Dès lors, à long terme, quelles sont vos prévisions sur le titre ? pensez-vous que la cession d’EMPORIKI emportera des conséquences sur le titre ? à la hausse ? à la baisse ? cette cession est elle déjà intégrée dans le cours ?

Cessez de paniquer comne une fillette. "Consequences a hausse, a la baisse", c’est pour les zozos. Vous etes actionnaire de la premiere banque de detail francaise; vous avez investi quand le sang coulait dans les rues. C’est tres bien.

Et temoignez plus de gratitude envers Sergio qui a pris le temps de vous repondre, et qui lui enrichit le forum de son experience au lieu de le polluer avec ses chaleurs du moment.

Hors ligne

 

#133 30/08/2012 14h32 → CCI du Crédit Agricole : investir dans la banque de détail (cci, crca)

Membre
Réputation :   27 

Sans vous offenser Thomz je ne panique pas.
Mon intervention était uniquement destinée à rechercher l’avis de personnes plus expérimentées que moi en Bourse (ce qui me semble être notamment l’objet de ce forum), et notamment sur les titres bancaires.
Maintenant, si une réflexion du type "le titre va-t-il progresser ou régresser à l’avenir" est digne des zozos, alors soit, je fais certainement parti de cette catégorie d’investisseurs. Néanmoins, une telle interrogation, me semblait somme tout logique, car elle reflète selon moi la question que tout investisseur, quel qu’il soit, se pose : "Mon investissement sera-t-il rentable demain ? Et/ou Réaliserais-je une plus-value ?"

Enfin bref, je pense que mes propos ont été mal interprétés et je m’en excuse dans ce cas. Mais en tout état de cause, la même question ne cessera de m’animer à l’avenir : Vais-je gagner de l’argent ? Telle est la question.

S’agissant de ma soi-disant ingratitude envers Sergio, il me semble qu’à aucun moment je n’ai manqué d’égard à son sujet. Tout au plus, je lui ai indiqué qu’il répondait de manière assez lointaine à la question soulevée. Maintenant, si aucune réponse précise ne pouvait être apportée (ce que je conçois parfaitement), il suffisait simplement de me le dire, sans forcément arguer que cela relevé de la magie ou de la clairvoyance.

Sans ironie, je vous souhaite une belle plus-value sur ce titre qui aura su élever le débat. En tout état de cause, vous avez su investir au bon moment, et je vous en félicite.

Sans rancune aucune,

Anthony

Dernière modification par Despe44 (30/08/2012 14h32)


A vaincre sans péril, on triomphe sans gloire….

Hors ligne

 

#134 30/08/2012 15h38 → CCI du Crédit Agricole : investir dans la banque de détail (cci, crca)

Membre
Réputation :   128 

Despe44 a écrit :

Maintenant, si une réflexion du type "le titre va-t-il progresser ou régresser à l’avenir" est digne des zozos, alors soit, je fais certainement parti de cette catégorie d’investisseurs. Néanmoins, une telle interrogation, me semblait somme tout logique, car elle reflète selon moi la question que tout investisseur, quel qu’il soit, se pose : "Mon investissement sera-t-il rentable demain ? Et/ou Réaliserais-je une plus-value ?"

Enfin bref, je pense que mes propos ont été mal interprétés et je m’en excuse dans ce cas. Mais en tout état de cause, la même question ne cessera de m’animer à l’avenir : Vais-je gagner de l’argent ? Telle est la question.

Je pense que vous ne vous posez pas les bonnes questions, ou alors pas dans le bon ordre.

Vous dites : "j’ai acheté XYZ, vais-je réaliser une plus-value ?"

L’investisseur intervient en Bourse dans le but de réaliser un profit. C’est le postulat de départ.

C’est donc plutôt avant d’acheter des titres que vous devez vous poser des questions sur les valorisations et les perspectives. Lorsque vous achetez, vous devez avoir confiance en l’avion dans lequel vous mettez vos bagages. Les accidents de parcours sont toujours possibles ; à la différence de la réalité, vous pouvez transporter vos affaires dans plusieurs avions en même temps, si possible de compagnies et de modèles différents. Mais dans tous les cas, vous devez agir de manière mesurée, de manière à récupérer des goodies pendant les vols, tout en ayant perdu au pire vos chaussettes ou votre chapeau, plutôt que votre pantalon.

Mais comme tout le monde vous pouvez faire des erreurs. Si vous avez des doutes, vendez. Vous pourrez toujours réinvestir cet argent ailleurs.

Un investisseur sérieux se préoccupe de l’entreprise et non du papier. C’est pour cela que se dire "qu’est-ce que je fais, est que ça va dépasser de beaucoup mon PRU ?" n’est pas sérieux. Ce n’est pas un reproche, connaître la bonne démarche dès le début n’est pas forcément évident. Ne pas se préoccuper des variations à court terme en fait partie.

Hors ligne

 

#135 30/08/2012 16h50 → CCI du Crédit Agricole : investir dans la banque de détail (cci, crca)

Modérateur
Réputation :   1084 

Je suis tout à fait d’accord avec Derival, et thomz, et IH, etc. Mais par contre un peu "inquiet" de constater l’absence de certaines base que je supposait acquise avec un "Master 2 en Gestion de Patrimoine". Il semble que certaines choses ne s’apprennent pas toujours facilement à l’université, et heureusement qu’un peu d’expérience auprès de bons professionnels devrait vite y remédier. smile


Contrôlons la finance: Finance Watch  - Parrain Fortuneo: 12356125, INGDirect: ZKCYANB, Altaprofits: MP

Hors ligne

 

#136 30/08/2012 16h51 → CCI du Crédit Agricole : investir dans la banque de détail (cci, crca)

Membre
Réputation :   554 

Dérival, désolé si je fais un peu pédant dans ce commentaire : il s’agit simplement de faire un échange d’idées, rien de plus, et je pense que vous avez une conception de l’investissement proche de la mienne par ailleurs.

Je trouve qu’il est dangereux d’investir en bourse dans le but explicite de réaliser un profit. Cela présente le danger d’ajouter involontairement une composante spéculative (loin de moi l’idée que vous êtes un zinzin qui fait de la spéculation, ce n’est qu’un danger que j’essaie de mettre en évidence). La démarche que j’utilise consiste à investir en bourse pour :
- Minimiser les risques de perte permanente en capital, d’abord et avant toute chose.
- Avoir une certaine espérance de rendement, qui ne pourra jamais être garantie de par la possibilité d’avoir un imprévu. Par exemple, il est arrivé qu’un parc d’attraction soit en partie aspiré dans les méandres de la Terre, et l’on ne pouvait vraiment rien y faire (cf. l’excellent livre You Can Be a Stock Market Genius, de Joel Greenblatt, malgré le titre ridicule).

Cette démarche est négative et pessimiste dans sons essence, mais, à titre personnel, elle m’a évité de nombreuses déconvenues, et j’ai pensé qu’il était bon de la partager dans cette discussion. Je vous avoue en toute transparence qu’elle m’a aussi évité quelques gains :-).
Je trouve que l’aspect "éviter une perte permanente de capital" est trop souvent négligé par les investisseurs, amateurs comme nous aussi bien que professionnels, c’est pourquoi j’ai souhaité insister un peu sur ce point.

Hors ligne

 

#137 06/09/2012 17h00 → CCI du Crédit Agricole : investir dans la banque de détail (cci, crca)

Membre
Réputation :   512 

Despe, avez-vous vendu? Ou bien ca y est, êtes-vous devenu un homme riche?

Hors ligne

 

#138 06/09/2012 17h32 → CCI du Crédit Agricole : investir dans la banque de détail (cci, crca)

Membre
Réputation :   27 

Thomz,

Malheureusement je n’ai pas encore vendu. L’un des membres de ce forum m’a conseillé de conserver pendant encore 10 ans. Il me reste 9 ans, 11 mois et 25 jours. smile

Plus sérieusement, je pense que l’annonce toute fraîche de SuperMario (Draghi) peut relancer les marchés à court terme, et tout particulièrement les valeurs bancaires.
Donc je vais conserver encore un peu.

Mais pour être très honnête, si le cours excède les 5,50 € je réfléchirais sérieusement à vendre. Je ne suis qu’un porteur modeste, et de nouvelles secousses ne sont pas à exclure.

Pour réinvestir le fruit de ma cession de titre, je m’inspirerais certainement des avis émis sur ce forum.

En l’état actuel de mon patrimoine, je ne peux hélas consacrer plus de 5 000 € à la gestion des titres financiers. Et je suis beaucoup plus "à l’aise" avec la pierre. Mais c’est un tout autre sujet…


A vaincre sans péril, on triomphe sans gloire….

Hors ligne

 

#139 06/09/2012 17h54 → CCI du Crédit Agricole : investir dans la banque de détail (cci, crca)

Membre
Réputation :   512 

Despe a écrit :

Et je suis beaucoup plus "à l’aise" avec la pierre. Mais c’est un tout autre sujet.

Si vous trouviez un 200m carrés flambant neuf sur les Champs-Elysées à vendre pour 100 000 euros (!) pour cause de proprio suicidaire qui décide de tout brader avant de se jeter par la fenêtre, vous achèteriez pas vrai?

Si au bout d’un mois on venait vous proposer 120 000 euros pour ce 200m carrés, vous rigoleriez pas vrai?

"Nouvelles secousses" ou pas, vous conserveriez. Vous ne vous diriez pas "bon sang, il faut vendre d’urgence, mon actif est devenu à risque!".

Parce que dix ans plus tard, vous allez revendre cet appart’ 5 millions d’euros - c’est à dire, à sa juste valeur.

Les opportunités d’une vie, par définition, ca n’arrive qu’une fois dans la vie.

Despe, soyez sympa; faites-moi me sentir utile, et dites-moi que vous avez compris.

Dernière modification par thomz (06/09/2012 17h55)

Hors ligne

 

#140 06/09/2012 18h07 → CCI du Crédit Agricole : investir dans la banque de détail (cci, crca)

Membre
Réputation :   27 

Thomz,

Je comprends votre raisonnement (sans flagornerie).

Le problème viens plutôt de moi-même. Vous semblez spécialisé dans la finance, et semblez être un investisseur très averti. De mon côté, ma formation est beaucoup plus juridique et immobilière.

D’un point de vue personnel, je saurais évalué la valeur d’un bien immobilier. Et si jamais c’est un bien trop spécifique, avec des matériaux que je ne connais pas, une situation géographique encore inexplorée, alors je ferais appel à un agent immobilier (sous réserve qu’il soit compétent naturellement).

En matière de finances… je plane. Alors la valorisation d’une banque avec des filiales européennes et mondiales, la présence de différents ratios aussi complexes que divers, la prise en compte du climat macro-économique… Tout cela complique ardemment la chose.

Maintenant, si vous revêtiez le costume d’un agent financier (par analogie avec un agent immobilier), à combien estimeriez vous une action ACA ? sérieusement ?

D’ailleurs, si je suis persuadé que demain ACA décroche à la baisse (simple hypothèse de travail), n’aurais-je pas intérêt à vendre maintenant pour racheter après ?

Merci de guider mon raisonnement.

P.S : je suis également ouvert à des cours de compta analytique ou de finances d’entreprise.


A vaincre sans péril, on triomphe sans gloire….

Hors ligne

 

#141 06/09/2012 18h17 → CCI du Crédit Agricole : investir dans la banque de détail (cci, crca)

Membre
Réputation :   512 

Despe a écrit :

Maintenant à combien estimeriez vous une action ACA ? sérieusement ?

Personne, pas même au Crédit Agricole, n’est capable de répondre avec précision à cette question.

Ce qu’on peut en revanche affirmer avec certitude, c’est que payer 8mds pour une telle franchise est ridiculeusement donné.

Ce qui ne signifie pas que le risque est absent. Le risque est présent dans toute opération d’investissement, mobilière ou immobilière (vous avez vu l’exemple américain).

Despe a écrit :

D’ailleurs, si je suis persuadé que demain ACA décroche à la baisse (simple hypothèse de travail), n’aurais-je pas intérêt à vendre maintenant pour racheter après ?

Je ne connais pas le poids de votre ligne ACA dans votre patrimoine total et par conséquent vous donner une recommendation d’achat ou de vente serait fondamentalement déplacé de ma part.

Tout au plus puis-je vous dire que je possède moi 1000 titres, ce qui représentait à l’achat moins de 2% de mon patrimoine, et que si le titre ACA baissait brusquement j’en achèterai beaucoup plus, au contraire!

On achète pendant la panique. On vend pendant l’euphorie. Pas l’inverse!

Despe a écrit :

Vous semblez spécialisé dans la finance, et semblez être un investisseur très averti.

Je vous jure que non. Je suis un plouc, comme vous. Mon information est imparfaite et je dis plein de choses bêtes. Mais je sais reconnaitre une bonne affaire quand elle se présente.

Attention, ceci n’est pas une recommendation d’achat ou de vente, et mes propos n’engagent que moi.

Dernière modification par thomz (06/09/2012 18h29)

Hors ligne

 

#142 07/09/2012 00h15 → CCI du Crédit Agricole : investir dans la banque de détail (cci, crca)

Membre
Réputation :   31 

thomz a écrit :

On achète pendant la panique. On vend pendant l’euphorie. Pas l’inverse!

tout a fait d’accord avec vous cher tomz. Je suis le cours d’ACA puisque possedant egalement des titres en MV depuis des (longs) mois et je n’ai pas vendu, resistant a la "panique". Je m’en veux meme de ne pas avoir renforcer vers 2,9€ (pour simplement abaisser le PRU)… toujours plus facile a dire apres que pendant, comme d’habitude

Cependant quand on voit que vendredi dernier, le cours a pris 7,5%, puis hier 8,5%, on peut etre en droit de se demander si justement le moment euphorique n’est pas maintenant. Sur le dernier mois glissant, le CAC a pris 3% quand ACA en prenait 34%!!!

Certes, le cours etait (et est peut-etre toujours) sous-valorisé, mais quand meme…

ce qui m’embette avec ce titre, c’est qu’il depend, amha, plus de decisions politiques (via la BCE entre autre) que des resultats intrinseques de l’entreprise.

je dois vous avouer que moi aussi je me pose la question de revendre (vu que je suis en faible PV suite a l’augmentation d’hier) pour investir dans des sociétés moins sujettes a de grosses perturbations exterieures et dont je peux comprendre, avec mes faibles connaissances, le modele eco.

Je le regretterai surement plus tard quand le cours sera (encore) remonté, mais pour moi, les variations importantes de cours, l’absence de dividende et les influences exterieures (politiques) ne sont pas (plus) ma tasse de thé

Ceci n’engage que moi bien entendu

thomz a écrit :

Je suis un plouc, comme vous. Mon information est imparfaite et je dis plein de choses bêtes.

j’aimerais bien etre un plouc et dire des betises comme les votres alors…

thomz a écrit :

Mais je sais reconnaitre une bonne affaire quand elle se présente.

Plus je vous lis, et moins j’en doute

Hors ligne

 

#143 07/09/2012 09h49 → CCI du Crédit Agricole : investir dans la banque de détail (cci, crca)

Membre
Réputation :   27 

+ 7 % de plus à cette heure-ci.

Je rejoins quelque peu Jeamb dans ses propos.

L’euphorie n’est elle pas de mise en ces heures heureuses ?

Thomz, compte tenu de votre PRU, vous faites environ 60 % de PV. Ne serait-ce pas déraisonnable de vouloir faire plus de 100 % de PV ?

Dernière modification par Despe44 (07/09/2012 09h51)


A vaincre sans péril, on triomphe sans gloire….

Hors ligne

 

#144 07/09/2012 09h57 → CCI du Crédit Agricole : investir dans la banque de détail (cci, crca)

Membre
Réputation :   211 

Pourquoi se fixer sur montant de PV ? Seul, compte la valorisation possible de la société, si elle fait X 3 ou X 4, ce serait bien dommage.

Une des caractéristiques majeures des investisseurs individuels est souvent qu’ils achètent trop tôt ou trop haut (pas assez de marge de sécurité) et qu’ils revendent trop tôt.

Pensez-vous que Buffett se soit posé la question lorsqeu Coca, Amex ou Geico ont dépassé les 100% de PV ?

Par contre, si vous vous posez trop de questions et que vous n’êtes pas à l’aise avec une valeur, là je pense qu’il s’agit d’une bonne raison de vendre.

Hors ligne

 

#145 07/09/2012 10h01 → CCI du Crédit Agricole : investir dans la banque de détail (cci, crca)

Membre
Réputation :   27 

Spiny votre réflexion est tout à fait logique.

Mais alors, la question est de savoir comment savoir valoriser une société ?

Document à consulter en particulier ?
Site web ?
Ratios à observer ?
(…)

Merci pour votre assistance


A vaincre sans péril, on triomphe sans gloire….

Hors ligne

 

#146 07/09/2012 10h06 → CCI du Crédit Agricole : investir dans la banque de détail (cci, crca)

Membre
Réputation :   512 

jeamb,

Merci pour le gentil mot.

jeamb a écrit :

Cependant quand on voit que vendredi dernier […] sur le dernier mois glissant […] blablabla

Gagnez en tranquillité et en clairvoyance cher ami; raisonnez en années, pas en jours ni en semaines.

Les fluctuations quotidiennes et mercuriales sont une pollution qui vous empechent de produire une pensée claire et articulée.

Vous êtes dans la situation de l’amant éploré, dont la seule humeur dépend des "oui" et des "non" de la capricieuse dont il est fou amoureux.

Ci-dessous, le Crédit Agricole sur 10 ans. Je vous laisse juger des niveaux respectifs de "panique" et "d’euphorie".

http://www.devenir-rentier.fr/uploads/941_aca_morningstar.png

jeamb a écrit :

ce qui m’embette avec ce titre, c’est qu’il depend, amha, plus de decisions politiques (via la BCE entre autre) que des resultats intrinseques de l’entreprise.

Encore une fois, pourquoi vous embêter avec toute cette pollution sonore? C’est du masochisme!

Laissez les machines à causer faire leur numéro (ils sont payés pour ça) et privilégiez la pensée simple.

Je poserai le problème ainsi,

1/ Les Français vont-ils continuer à posséder et à utiliser un compte bancaire?

2/ Ménages, collectivités et entreprises vont-ils continuer à solliciter des crédits pour se financer?

3/ Les 2.4 trilliards d’actifs du CA peuvent-ils se volatiliser demain comme par enchantement?

4/ Les milliers de franchises (agences) CA sur tout le territoire - et dans chaque ville de province - peuvent-elles se volatiliser demain comme par enchantement?

5/ L’économie est-elle condamné à la morosité éternelle, ou bien va-t-elle un jour rebondir?

6/ Les caisses régionales (profitables) qui possèdent l’entitée centrale (ACA) ont-elles un quelconque intérêt à voir leur joujou couler?

7/ Le gouvernement a-t-il un quelconque intérêt à nationaliser la banque? (la réponse est non, ex. Crédit Lyonnais, LLoys, etc.). La banque a-t-elle un quelconque intérêt à se laisser nationaliser?

8/ Les martiens vont-ils débaquer sur terre et réduire la population française en esclavage?

Si vous avez répondu "non" à ces huit questions ci-dessus, si vous avez acheté à un prix très bas sur dix ans, si vous avez pris un risque conscient (vous jouez 1 pour gagner 5) et limité (vous n’avez engagé qu’une part raisonnable de votre patrimoine) je ne vois aucune raison de vendre votre ligne ACA.

J’en vois en revanche mille pour commencer à mieux profiter de la vie et pour cesser de vous tourmenter avec les élucubrations des machines à parler, prêtes à vous raconter tout et son contraire tant que vous les autorisez à vendre votre espace de cerveau disponible à Coca-Cola.

Attention, ceci n’est pas une recommendation d’achat ou de vente, et mes propos n’engagent que moi.

Je suis actionnaire du crédit agricole (PRU 3.4) et compte le rester pour les dix années qui viennent.
 
A vue de nez, je pense que le prix juste pour acheter le CA oscille entre 30 et 60 milliards - donc bien plus que les 12mds actuels.

Il faut laisser du temps au temps, je vendrai lorsque la zone euro sera en pleine euphorie économique (2 ans?5ans?10 ans?)

Je raconte peut-être n’importe quoi et personne ne devrait prendre de décision d’investissement en se basant sur les idées farfelues d’un quelconque intervenant de forum (votre serviteur).

Dernière modification par thomz (07/09/2012 10h38)

Hors ligne

 

#147 07/09/2012 10h08 → CCI du Crédit Agricole : investir dans la banque de détail (cci, crca)

Membre
Réputation :   211 

Despe44, pensez à naviguer dans la forum, ce sujet a été traité à de nombreuses reprises…

Evaluer une action : comment connaitre sa valeur intrinsèque ?

Posez vos questions sur la file appropriée, et nous pourrons en rediscuter wink!

Hors ligne

 

#148 07/09/2012 10h08 → CCI du Crédit Agricole : investir dans la banque de détail (cci, crca)

Membre
Réputation :   554 

Pour illustrer le propos de spiny : Si vous teniez Apple depuis 2003, vous auriez près de 10 000% de PV latentes… Est-ce vraiment dérangeant ou trop exigeant ?

Le problème des investisseurs dans la valeur est souvent d’arriver trop tôt et de partir trop tôt, mais franchement, n’importe quoi entre 1 000 et 10 000% reste convenable non ? :-)

Hors ligne

 

#149 07/09/2012 10h19 → CCI du Crédit Agricole : investir dans la banque de détail (cci, crca)

Membre
Réputation :   554 

thomz a écrit :

Thomz, c’est un très bon raisonnement sur le principe, permettre-moi de vous en féliciter. Cela contraste avec le pessimisme ambiant, et ça fait hyper plaisir.

Le seul truc qui m’embête un peu, c’est que vous ne parlez à aucun moment des dettes et du levier 35 (le plus élevé en Europe juste devant la Deutsche Bank). Chez BAC, il est maintenant inférieur à 9, pour comparer. En clair, s’il y a 3% de pertes d’actifs (notamment par ajustement à fair value), on est hyper mal barrés : le risque est vraiment là.
Je contraste un peu mon négativisme en disant qu’avec le rachat des dettes par la BCE, les dettes européennes pourraient revenir rapidement à la valeur portée sur le bilan d’ACA, et que votre risque se réduit par ce mécanisme. C’est une heureuse nouvelle, et je serais vraiment heureux si votre pari fonctionne. Il n’y a plus qu’à espérer une réduction du levier dans le temps. 

A noter que l’intervention de la BCE enlève fortement le risque de dépréciation de la dette aussi bien pour ACA, que pour BNP et GLE.

Hors ligne

 

#150 07/09/2012 10h24 → CCI du Crédit Agricole : investir dans la banque de détail (cci, crca)

Membre
Réputation :   512 

sergio8000 a écrit :

Chez BAC, il est maintenant inférieur à 9, pour comparer.

Et à combien était-il en 2008? Cela fait quatre ans que Bank of America est engagée dans un frénétique processus de nettoyage.

Vous attendez du Crédit Agricole qu’il en fasse autant en trois mois?

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB
Hébergé par Arcustech