Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Abonnez-vous à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche : 
Chercher
Membres  |  Mission

Forums des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l'investissement patrimonial pour s'enrichir, générer une rente et atteindre l'indépendance financière

Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions !

#1 07/01/2012 20h35 → Ecrire un livre : éditeur, support papier ou ebook ?

Membre
Réputation :   82 

Bonjour Philippe,

Comme je vous l’avais dit, j’avais quelques questions vis à vis de votre expérience dans l’écriture, puisque je souhaite également écrire un ouvrage (sur un sujet complètement différent).

L’une des questions que je me pose est le choix de l’éditeur, comment choisir les éditeurs à qui envoyer un ouvrage? Pourquoi avez vous choisi le vôtre?

Autre question concernant la diffusion, l’ebook (mais donc exposition au piratage, fréquentation trés aléatoire) est il une solution viable plutôt que/en parallèle du papier (frais important, difficulté d’édition) d’aprés vous ?

J’ai acheté récemment un ebook à 15 euros sur un théme de société relativement confidentiel (dans le sens qui ne bougera pas les foules) et qui a été acheté 827 fois (d’après le compteur de l’auteur qui semble…honnête).  Je vous laisse faire le calcul. Cela parait donc plus rémunérateur même si la distribution marketing est trés mauvaise (à moins de mettre de l’argent en publicité internet..).

De toute maniére, on écrit un livre par passion c’est évident, m’enfin si on peut joindre l’utile à l’agréable wink

Merci par avance de nous faire partager votre expérience

Dernière modification par BorderLine (07/01/2012 20h37)

Hors ligne

 

#2 07/01/2012 20h52 → Ecrire un livre : éditeur, support papier ou ebook ?

Membre
Réputation :   16 

Borderline a écrit :

le choix de l’éditeur

Marc-Edouard Nabe (écrivain) avait décidé il y a quelques années de ne plus passer par un éditeur et d’éditer ses propres livres (format papier, disponible dans certaines librairies qu’il avait démarché et autrement à commander sur son site internet). Sur le prix de vente final, il dit toucher 70%, contrairement aux 5 à 10% qu’il touchait quand il passait par un éditeur, ce qui n’est pas négligeable.

Maintenant, il avait déjà un public, était déjà très connu, et donc n’avait pas besoin de "support promotionnel". Mais ça reste, je pense, un exemple intéressant d’auto-édition.

Je suis également intéressé par les réponses à vos questions, j’ai également des projets d’écriture en tête.

Dernière modification par OilDrum (07/01/2012 20h53)

Hors ligne

 

#3 08/01/2012 09h03 → Ecrire un livre : éditeur, support papier ou ebook ?

Administrateur
Réputation :   1307 

BorderLine a écrit :

L’une des questions que je me pose est le choix de l’éditeur, comment choisir les éditeurs à qui envoyer un ouvrage? Pourquoi avez vous choisi le vôtre?

C’est l’éditeur qui m’a proposé d’écrire le livre.

Sinon je suppose qu’il faut démarcher des éditeurs dont les publications sont en phase avec votre sujet et qui semblent s’intéresser aux jeunes auteurs.

BorderLine a écrit :

Autre question concernant la diffusion, l’ebook (mais donc exposition au piratage, fréquentation trés aléatoire) est il une solution viable plutôt que/en parallèle du papier (frais important, difficulté d’édition) d’aprés vous ?

Sur l’ebook vous allez gagner 70-100% (selon la stratégie de distribution et la commission de l’intermédiaire) contre 8-12% pour un livre via éditeur. Mais le risque, c’est que vous ne dépassiez pas les 100 ebooks et que vous soyez piraté…

827 ventes que vous citez en exemple, c’est franchement bien pour ebook !

Il y a encore bcp de gens qui achètent leur livre à la FNAC, et sans un éditeur connu, je ne vois pas comment y entrer.

BorderLine a écrit :

Merci par avance de nous faire partager votre expérience

Mon XP, comme je l’avais mis ici : Écrire un livre : combien ça rapporte ?, est qu’écrire un livre n’est pas le meilleur moyen pour gagner de l’argent si vous êtes un inconnu. D’ailleurs, même avec ce site, qui totalise 3000 visites / jour, les ventes de mon livre reste marginales (- de 200 exemplaires au dernier trimestre).

Hors ligne

 

#4 11/01/2012 00h56 → Ecrire un livre : éditeur, support papier ou ebook ?

Membre
Réputation :   82 

Mais le serpent se mordant la queue, comment un éditeur peux s’intéresser à moi (par exemple), alors que je n’ai jamais rien publié?

Connaissiez vous déjà l’éditeur?

Le gros probléme du livre c’est la propension au tout dématérialisé, à l’absence de passion pour les livres (en partie) pour les jeunes générations, la profusion de livre en tout genre…difficile de se faire une place.

Pensez vous que si vous écriviez un deuxiéme livre (si l’envie vous veniez) vous auriez plus de facilités à être publié?

Hors ligne

 

#5 11/01/2012 10h36 → Ecrire un livre : éditeur, support papier ou ebook ?

Administrateur
Réputation :   1307 

BorderLine a écrit :

Connaissiez vous déjà l’éditeur?

Non comme je l’ai dit, il m’a contacté parce qu’il a vu mon blog.

BorderLine a écrit :

Pensez vous que si vous écriviez un deuxiéme livre (si l’envie vous veniez) vous auriez plus de facilités à être publié?

Oui, en particulier auprès du même éditeur.

Mais vous savez le monde de l’édition est assez terrible. Je connais 5 écrivains, aucun n’est content de la relation avec son éditeur et tous ont l’impression de se faire voler, à gagner même pas 10% par livre vendu, tandis que l’éditeur ne se crève pas à la tâche pour eux (pas de pub, mauvaise gestion des stocks, attente année n + 1 et encore quelques mois avant d’être payer, absence de justificatif sur les ventes, etc).

Hors ligne

 

#6 11/01/2012 11h34 → Ecrire un livre : éditeur, support papier ou ebook ?

Membre
Réputation :   69 

Pour info, le Figaro Magazine du 10 décembre 2011 en parle (auteur Pascal Grandmaison) , et cite des sociétés comme lulu.com, jepublie.com  thebookedition.com ou bod.fr , toutes permettant une conception directe et paramétrable de son ouvrage depuis un PC.


Ericsson…!  Qu'il entre !

Hors ligne

 

#7 11/01/2012 22h58 → Ecrire un livre : éditeur, support papier ou ebook ?

Membre
Réputation :   82 

Merci pour l’info Job

Dernière modification par BorderLine (11/01/2012 22h58)

Hors ligne

 

#8 11/01/2012 23h59 → Ecrire un livre : éditeur, support papier ou ebook ?

Membre
Réputation :   34 

Dans un de ses webcasts, Aswath Damodaran, professeur à la Stern School of Business de New York (cours de finance, Damodaran Online: Home Page for Aswath Damodaran), explique qu’il était tellement excédé par ses éditeurs qu’il a décidé de publier ses livres online et qu’ils sont trouvables en cherchant un peu sur Internet et que pour lui il n’y a aucun problème si on les télécharge plutot que d’acheter ses livres étant donné qu’il ne gagne jamais plus de 1$50 par livre vendu.

Le passage où il en parle est la session 12, à partir de la 19ème minute dans le cadre d’une explication de la différence entre cash flow et net income.

Hors ligne

 

#9 12/01/2012 08h49 → Ecrire un livre : éditeur, support papier ou ebook ?

Administrateur
Réputation :   1307 

Oui.

Quand je vois mon livre qui est en rupture de stock totale sur Amazon depuis 2 semaines. C’est déprimant.

Hors ligne

 

#10 12/01/2012 14h21 → Ecrire un livre : éditeur, support papier ou ebook ?

Membre
Réputation :   16 

Bonjour,

InvestisseurHeureux a écrit :

Quand je vois mon livre qui est en rupture de stock totale sur Amazon depuis 2 semaines. C’est déprimant.

S’ils ne se bougent pas :

Art L. 132-12
« L’éditeur est tenu d’assurer à l’œuvre une exploitation permanente et suivie et une diffusion commerciale, conformément aux usages de la profession. »

Hors ligne

 

#11 12/01/2012 14h36 → Ecrire un livre : éditeur, support papier ou ebook ?

Membre
Réputation :   38 

Il faut dire qu’Edouard Valys, c’est pas vraiment de l’édition de haut-vol. Son responsable est un touche à tout, je ne suis pas certain que ce soit sa priorité…

Je n’ai pas une grand expérience mais avec l’audience du site, plus le bouche à oreille d’amazon, je pense qu’il vaut mieux s’autoediter, même si cela a des contraintes.

D’ailleurs j’ai retrouvé un interwiew sur l’autoédition que j’ai lu il y a quelque temps (le sujet du livre est très éloigné de l’investissement ;-) : Interview : Comment Sébastien Night a réussi à placer son livre auto-édité en 2ème position des ventes Amazon

Et apparté pour le prochain bouquin : IH, ta couverture est vraiment horrible (ne parlons pas du col de la chemise wink
Et je pense vraiment que cela une répercussion sur les ventes… J’ai vu un blogger qui a proposé à ses lecteurs de voter pour sa prochaine couverture de bouquin pour être plus sûr qu’elle corresponde à son segment de client. J’avais trouvé l’idée intéressante.

Enfin, cela n’engage que moi :-)

Hors ligne

 

#12 12/01/2012 19h15 → Ecrire un livre : éditeur, support papier ou ebook ?

Membre
Réputation :   33 

Pit a écrit :

D’ailleurs j’ai retrouvé un interwiew sur l’autoédition que j’ai lu il y a quelque temps (le sujet du livre est très éloigné de l’investissement ;-) : http://www.des-livres-pour-changer-de-v … ien-night/

Excellent lien ! Merci, Pit.

On y apprend que l’auteur s’est auto-édité en utilisant lulu.com pour l’impression et amazon.fr pour la distribution, exclusivement.

Son petit livre (120 pages au format poche) lui a coûté au total 6 EUR l’unité à imprimer car il a fait un gros volume (plusieurs milliers au final). S’il en avait vendus moins, cela aurait coûté plutôt 8 EUR.

Amazon vend le livre 17.10 EUR et garde 8.15 EUR pour la distribution.

Bref, il reste moins de 2.95 EUR par exemplaire pour l’auteur. Si le livre n’avait pas été un succès, l’auteur dit dans l’interview qu’il aurait dû débourser presque 1 EUR par exemplaire. J’imagine donc qu’il y avait des coûts fixes initiaux.

Autrement dit, l’autoédition d’un livre est risqué. InvestisseurHeureux, vous avez limité votre risque en passant par un éditeur.

Quelque soit le mode d’édition, un livre ne permet pas de gagner d’argent (sauf rare exception). Un livre sert à asseoir une réputation. Pour gagner de l’argent, il vaut mieux regarder du côté de l’e-book.

Hors ligne

 

#13 12/01/2012 19h38 → Ecrire un livre : éditeur, support papier ou ebook ?

Membre
Réputation :   16 

Oui enfin bon :

D’une part, il dit qu’il en a vendu 800 en gré à gré.
800*(17-6) = environ 8 800€.

Dernière modification par OilDrum (12/01/2012 20h04)

Hors ligne

 

#14 20/03/2012 11h41 → Ecrire un livre : éditeur, support papier ou ebook ?

Membre
Réputation :   119 

Combien avez-vous mis de temps IH pour écrire votre livre ?

(je parle de la mise en pratique bien sûr : organisation, synthèse, couchage sur le papier, relecture…pas du temps pour accumuler le background de connaissances et d’expérience nécessaires)

Hors ligne

 

#15 20/03/2012 11h49 → Ecrire un livre : éditeur, support papier ou ebook ?

Administrateur
Réputation :   1307 

5 semaines à mi-temps.

Donc dans les 100 heures temps plein pour 160 pages A5.

Ce qui m’a pris du temps c’est de devoir chercher des références pour éviter les affirmations non circonstanciées.

J’ai par contre économisé du temps en correction de faute d’orthographes, puisque c’était à l’éditeur de s’en charger (écrit dans le contrat), mais comme tout bon éditeur, il n’a rien foutu et le livre est bourré de coquilles.

Ne faîtes pas la même erreur…

Hors ligne

 

#16 09/05/2012 17h13 → Ecrire un livre : éditeur, support papier ou ebook ?

Membre
Réputation :   119 

J’ai eu l’occasion de creuser un peu (beaucoup même…) plus en détail comment fonctionne une autoédition via lulu d’un point de vue financier. Je partage donc dans ce post.

Pour un livre de 260 pages, le cout de fabrication à l’unité est de 8.10 € HT pour l’auteur pour les ventes au détail et de 5.36 € HT pour les ventes en gros,  c’est-à-dire aux détaillants. (lulu considère que le cout de fabrication n’est pas le même dans les 2 cas ("imprimeurs différents" je cite…), avec un prétexte sur le cout de reliure alors qu’en pratique celle-ci semble être très similaire…

L’auteur choisit ensuite le prix de vente en gros de son livre et le prix de vente au détail (ce dernier étant nécessairement le double du prix de vente en gros). L’auteur est totalement libre sur la fixation de son prix, qui va ensuite conditionner sa marge.
Par exemple, il peut choisir un prix de vente au détail de 22.99 € TTC soit 21.49 € HT et donc de 10.75 € HT en vente en gros.

Sur une vente en gros (par exemple, passant par amazon), il reste à partager 10.75 - 5.36 = 5.39 € à 80%/20% entre l’auteur et lulu, soit il reste 80%*5.39 = 4.31 € pour l’auteur

Sur une vente au détail, via le site lulu, lulu laisse aussi 80% de la marge de distribution/détaillant à l’auteur. Il reste donc 80%*(21.49-8.10)= 10.71 € HT pour l’auteur.
Du pur  point de vue de la rémunération, l’auteur auto-édité a donc intérêt à diriger ses lecteurs sur le site lulu plutôt que sur Amazon…Inconvénient pour ses lecteurs, lulu n’offre pas les frais de port… L’auteur peut néanmoins jouer sur la remise (quoique limite avec la loi Lang car celà oblige à afficher une remise supérieure à 5%) pour les compenser.
L’auteur peut aussi faire le choix de faire une distribution exclusive lulu, le référencement sur Amazon étant facultatif.

Enfin, lulu propose des remises pour l’auteur s’il commande un nombre important d’ouvrages. Ainsi, l’auteur qui est prêt à prendre le risque d’un stock de 100 ouvrages peut recevoir chez lui 100 livres pour, dans cet exemple, un coût unitaire frais de port compris de 6.42 € HT/6.96 € TTC (au lieu de 8.10 € HT + frais de port s’il n’en commande qu’un seul)
S’il choisit de prendre le risque de ce stock, et d’assurer lui-même l’envoi de ses livres, il garde l’intégralité de la marge entre le prix de vente et ces 6.96 € TTC (moins les frais de port s’il les offre), et évite ainsi les 20% de frais en sus de lulu sur son bénéfice.
Je vous passe l’aspect fiscal sur ce dernier choix : en effet, les auteurs lulus semblent assimiler les rémunérations reversées directement par lulu à des droits d’auteur, mais dans ce le cas du stock revendu,  pour qui veut faire les choses bien c’est nécessairement autoentrepreneur ou micro…

Bref, quel que soit le cas/choix , on retrouve nettement plus que les 2 € environ qui reviendraient à l’auteur dans le cas d’un livre édité à compte d’éditeur (rapport entre 2* et 7* selon les cas exposés)…Toutefois, il sera naturellement très difficile de vendre autant d’exemplaires dans un cas d’autoédition que ce que pourrait faire un éditeur…

Je profite de ce post pour remercier au passage IH qui me répondait sur le post immédiatement précédent de cette file… Et qui m’a encouragé à penser qu’écrire un premier livre sur un domaine qui nous passionne n’était pas une tâche aussi insurmontable que ça…  si on est prêt à y consacrer un peu de temps !

Dernière modification par julien (09/05/2012 21h24)

Hors ligne

 

#17 10/05/2012 12h11 → Ecrire un livre : éditeur, support papier ou ebook ?

Membre
Réputation :   48 

Par curiosité, comment déclarer les bénéfices liées à la vente d’ebooks ou eformations?

Hors ligne

 

#18 10/05/2012 12h21 → Ecrire un livre : éditeur, support papier ou ebook ?

Administrateur
Réputation :   1307 

Quand vous êtes édité par un éditeur, ce qu’il vous verse est à mettre dans la rubrique Traitements et Salaires de votre déclaration, et c’est l’éditeur qui se charge des déclarations AGESSA (la sécu des auteurs).

Dans le cas contraire, c’est BNC, donc soit en EI, EURL, micro ou auto-entrepreneur. Ces deux derniers régimes étant bien plus avantageux que les deux premiers, grâce à la franchise de TVA.

Hors ligne

 

#19 29/08/2012 16h04 → Ecrire un livre : éditeur, support papier ou ebook ?

Membre
Réputation :   119 

Nous évoquions, moi, comme le maître de les lieux dans la  file sur son livre  le fait que convertir un livre numérique d’un format pdf vers les formats des livres numériques (.epub, .mobi) pour liseuses et autres Kindle était fastidieux.

Maintenant que j’ai écoulé un nombre représentatif d’exemplaires de mon livre autoédité, je peux vous faire un premier retour d’expérience : je maintiens que c’est fastidieux. Néanmoins j’ai découvert que le jeu pouvait en valoir la chandelle, comme le montrent mes stats ci-dessous :

Site Autoediteur ou Ventes Directes    14%
                                       Amazon    19%
                    Total Version Papier    33%
   
                                               PDF    5%
                                        Kindle    24%
                                       Ibooks    36%
                                             Kobo    2%
                         Total numérique    67%
   
                                         Total    100%

Le livre étant auto-édité, je pense que les méthodes de promotions (principalement revue sur des blogs , promotion directe des sites de vente en ligne…) interfèrent peu. La politique de prix que j’ai choisie a en revanche pu jouer, car le prix de la version numérique a été établi à 9 € environ pour 21 € environ sur le livre papier, soit un peu + de 40% (L’idée étant qu’une vente de livre numérique génère à peu près le même revenu pour moi qu’une vente de livre papier). Mon but principal n’étant toutefois pas de faire une opération financière sur un livre comme nous en avons déjà parlé ici…

Je pense néanmoins que ces stats qui confirment un essor du livre numérique en France étaient intéressante à partager. Et vu la part ibooks + Kindle qui constitue à ma grande surprise 60% des ventes, la conversion, certes fastidieuse, était finalement utile à faire. Les acheteurs de livres numériques, ayant investi dans une liseuse, seraient-ils des acheteurs + compulsifs que les autres ?? ou des prospects + qualifiés sinon ??

Même si personnellement, je pense que je préfèrerais toujours sentir les pages du papier, me détourner des écrans (déjà très présents dans mon quotidien professionnel) pour ressentir un vrai moment de détente, et collectionner l’objet dans ma bibliothèque quitte à le payer plus cher…
Et pour en rester au numérique, je trouve également un format pdf, reflet fidèle de la version papier, beaucoup plus sympathique en présentation qu’un epub/mobi (sûrement à cause du côté fastidieux de la création de ces derniers pour garder une mise en page correcte…)

Dernière modification par julien (29/08/2012 16h11)

Hors ligne

 

#20 30/08/2012 10h09 → Ecrire un livre : éditeur, support papier ou ebook ?

Membre
Réputation :   104 

Calibre, est un soft gratuit permettant
- de lire
- la conversion entre les différent format d’e-book
- de géré une bibliothèque d’e-book.

calibre - E-book management

Hors ligne

 

#21 30/08/2012 11h09 → Ecrire un livre : éditeur, support papier ou ebook ?

Membre
Réputation :   119 

Merci pour votre retour pvbe. J’ai effectivement utilisé ce logiciel qui est très intéressant, pour vérifier le rendu de ses travaux, convertir un epub en mobi etc… Néanmoins,  il ne fait pas tout seul et n’enlève rien au côté fastidieux du reformatage initial, Pdf ou Word vers epub (formatage de paragraphes à revoir dans Word avant de faire la conversion etc…)

Dernière modification par julien (30/08/2012 11h10)

Hors ligne

 

#22 30/08/2012 17h46 → Ecrire un livre : éditeur, support papier ou ebook ?

Membre
Réputation :   82 

Vous qui avez de l’expérience, sous quel format est il le mieux d’écrire un livre originellement afin de s’éviter bien des ennuis?

Hors ligne

 

#23 30/08/2012 22h25 → Ecrire un livre : éditeur, support papier ou ebook ?

Membre
Réputation :   119 

Il est difficile d’utiliser un format qui permettra à la fois d’être utilisable ensuite sans efforts à la fois pour l’édition papier et l’édition numérique.
Bref, si on veut les 2, c’est ce bon vieux Word pour rédiger puis il restera quelques trucs à faire, certes un peu fastidieux, mais pas insurmontables pour transformer en epub.
Les seules astuces à connaitre pour s’éviter des ennuis futurs, sont à mon sens sont d’utiliser les fonctions formats/titres etc de Word :
    - L’utilisation des titres permettra à certains logiciels de conversion de créer directement le fichier de navigation ncx (=sommaire dynamique de l’epub)
    - d’utiliser les formats, sauts de paragraphe plutot que le retour à la ligne etc… (en gros apprendre à utiliser Word comme une secrétaire plutôt que comme nous on a l’habitude de le faire…)

Et enfin Antidote pour les fautes d’orthographe (le correcteur Word, aussi bien que notre propre relecture, en laissent trop passer sur un ouvrage long)

Dernière modification par julien (30/08/2012 22h29)

Hors ligne

 

#24 06/07/2014 18h52 → Ecrire un livre : éditeur, support papier ou ebook ?

Membre
Réputation :   71 

Bonjour IH,

Tiens, une question à ce sujet… A l’époque j’avais cherché sur Internet, mais comme d’habitude, informations contradictoires…

Les revenus versés par Amazon, sont-ils à déclarer par l’auteur, ou bien Amazon se charge-t-il de tout ?

Question subsidiaire, BNC ou traitements et salaires ?

Amicalement,

R.


Développeur d'outils pour investisseurs : Le Quant 40

Hors ligne

 

#25 06/07/2014 19h54 → Ecrire un livre : éditeur, support papier ou ebook ?

Administrateur
Réputation :   1307 

Pour moi c’est du BNC, Amazon est juste distributeur.

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB
Hébergé par Arcustech