Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Abonnez-vous à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche : 
Chercher
Membres  |  Mission

Forums des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l'investissement patrimonial pour s'enrichir, générer une rente et atteindre l'indépendance financière

Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions !

#1 07/01/2012 11h07 → Investissements : diversification vs concentration du patrimoine (concentration, diversification)

Membre
Réputation :   231 

Bonjour,

Petite réflexion du week-end :

La diversification est présentée comme un moyen de réduire le risque, avec des arguments rationnels sur lesquels je ne reviendrai pas.
Pourtant, certains s’en sortent bien, voire très bien avec une approche très spécialisée et professionnelle (ex: Candide n’est investi que sur les actions, on connaît tous quelqu’un qui ne fait que de l’immobilier, certains ne font que des OPCVM…). Les bouquins sur Warren Buffett mentionnent également le portefeuille focalisé. L’esprit est "mettez tous vos oeufs dans le même panier, mais surveillez bien le panier".

Cette approche apporte-t-elle une meilleur performance et/ou un risque moindre ?

1. En termes de performance, cela permet à l’investisseur de mieux rentabiliser sa recherche d’infos et sa formation.
La première raison, c’est qu’il passe davantage de temps à travailler sa niche plutôt que de travailler l’intégralité du marché. On peut penser qu’il a une meilleure expertise que les autres intervenants de son marché, et donc qu’il réalise de meilleures affaires.

La deuxième raison, c’est qu’il allouera davantage de capital à ce type d’opportunités, la performance sera donc meilleure (a titre d’exemple, dans mon allocation d’actifs 70/30, je n’ai que 20% d’obligs gérées en direct, alors que c’est là où je pense avoir une expertise, et 70% d’actions gérées en indiciel).
Le travail de recherche est donc mieux rémunéré si on alloue davantage de capital.

2. En termes de risque maintenant. Il y a évidemment un risque plus fort à être concentré sur une unique classe d’actifs. Lorsque les actions baissent, tous les portefeuilles actions baissent. Cependant, on peut penser qu’un investisseur spécialisé aura obtenu une meilleure diversification ou de meilleures "marges de sécurité" à l’intérieur de sa classe d’actifs, et aura donc un portefeuille moins risqué. Des titres à beta nul ou négatif existent, de même que des situation spéciales qui dépendent peu du PIB ou de la consommation.

Connaître les agents immo du quartier et être prêt à acheter en une journée permet d’avoir des meilleurs prix donc de meilleures marges de sécurité, connaître toutes les small caps permet de réagir rapidement quand 5 minutes avant un fixing arrive un ordre de vente au marché, etc.

On peut également imaginer que, conscient des risques induits par son exposition délibérément concentrée, un investisseur spécialisé gardera une proportion de liquidités (Candide semble par exemple garder par exemple 50% de cash).
Par rapport à mon approche paresseuse, quasi indicielle et 100% investie en permanence, je me demande qui est le plus risqué…

Mais cela laisse tout de même la porte aux risques très rares (spoliation de la détention d’immobilier par exemple, ou interdiction des dividendes) qui pénaliseraient toute une classe d’actifs sans échappatoire. L’investisseur focalisé serait touché de plein fouet, tandis que l’investisseur diversifié échapperait en partie au météorite.

En conclusion

L’opposition diversification/spécialisation n’est pas binaire.

On peut regarder le problème à plusieurs niveau de zoom : etre investi en business physiques (commerces, immobilier physique, etc.) donne lieu à diversification, de même qu’être uniquement investi en "titres" permet d’être diversifié, par exemple :
- actions
- EU/US
- small caps/big caps
- fonda/modèle/trading/invest
- obligs
- corporate
- high yield
- liquides/illiquides
- fonds

etc.

Ne faire que des actions, c’est déjà être spécialisé. Ne faire que le compartiment C d’Euronext Paris (small caps) mais les connaître par coeur, aller aux AG, etc. c’est aussi être spécialisé.

N’investir qu’en appartements locatifs de sa ville, puis acheter une SCPI c’est se diversifier.

Le temps passé entre-t-il en question ? Qu’est-ce qui en demande le plus : la spécialisation ou la diversification ?
Si on a du temps et du travail à fournir, vaut-il mieux le mettre sur la spécialisation ou la diversification ?
Faut-il être humble vis à vis de ses supposés domaines de compétences et se cantonner à ne pas trop investir dans quoi on pense être bon ?

Avez-vous déjà réfléchi au sujet ? Je suis très intéressé par vos réactions.

Bon week end.

Dernière modification par Nikki (07/01/2012 11h54)

Mots-clés : concentration, diversification

Hors ligne

 

#2 07/01/2012 11h49 → Investissements : diversification vs concentration du patrimoine (concentration, diversification)

Membre
Réputation :   143 

Très bon sujet, merci Nikki.

Je dirais qu’une spécialisation permet de faire une bonne performance sur une classe d’actif, mais je trouve que le risque en contrepartie assez fort. Conserver des liquidités importantes pour être réactif a également un coût (rémunération des liquidités faible VS opportunités).

Il est également vrai que je me sentirai frustré si je devais me contenter de trackers pour être investi sur les obligations et je louperai quelques opportunités en faisant ainsi (j’ai un certain plaisir à faire mes recherches et lectures de rapport et prospectus).

Je pense que les marchés de niche (obligations d’entreprises, HY, smalls caps du compartiment C, les daubasses, portefeuille de Candide…) sont d’excellentes stratégies, mais en suivre une seule sur une seule classe d’actif est assez risqué.

On ne peut pas être expert partout et investir sur tout ce qui semble être des "biais" positifs. Je viserai deux classes d’actifs (actions + obligations) avec deux ou trois stratégies de niche (c’est déjà beaucoup ! Suivre celles des autres en complément ?) pour "mitiger" les risques et optimiser la rentabilité du capital (en diminuant les liquidités nécessaires).

Le but est que les deux à trois stratégies n’aient pas les mêmes cycles. Quand une classe d’actif subit une crise, c’est le verre à moitié plein ou vide : baisse de la valeur de ses titres ET opportunités d’achats. Il faut espérer que l’autre stratégie ne subit pas autant la crise, et puissent fournir les liquidités pour investir sur les opportunités de l’autre (-> réduction du risque et du niveau de liquidité).

Le cœur du problème pour moi est de trouver deux à trois stratégies ayant des cycles en décalage (sur deux classes d’actifs en option).

Dernière modification par Super_Pognon (07/01/2012 11h51)

Hors ligne

 

#3 07/01/2012 12h23 → Investissements : diversification vs concentration du patrimoine (concentration, diversification)

Modérateur
Réputation :   1084 

J’ajouterais qu’il y a un biais psychologique possible : il sera souvent pas si facile pour un spécialiste d’admettre que le marché qu’il connait si bien va être malmené, et que même lui le sera, et on risque ainsi de demeurer trop optimiste trop longtemps.


Contrôlons la finance: Finance Watch  - Parrain Fortuneo: 12356125, INGDirect: ZKCYANB, Altaprofits: MP

Hors ligne

 

#4 07/01/2012 12h58 → Investissements : diversification vs concentration du patrimoine (concentration, diversification)

Membre
Réputation :   10 

Cela étant dit

Je reste convaincu que ceux qui font vraiment fortune ( et Candide en est également l’exemple même si il est discret sur le montant de son patrimoine )  sont ceux qui se sont spécialisés.  Candide était sans doute une star pour les actions U.S. On comprend qu’il continue à se focaliser là dessus - et reste aussi cash , ce qui lui permettra en cas de nouveau coup de tabac de racheter à bon prix les titres dans lesquels il croit.

Le peu d’argent que j’ai gagné dans ma vie, je l’ai gagné grâce à l’immobilier et si aujourd’hui j’ai vendu une partie de mes appartements c’est que la rentabilité locative en direct apporte trop de désagréments.

Si on connait un domaine en particulier, et si on y  " vit à fond "  ( désolé de ce mauvais français ) c’est dans ce domaine que l’on peut s’enrichir.

Ensuite une fois ses œufs amassés,  et si l’on souhaite diversifier son capital, il suffit d’avoir du bon sens et de rester attentif à ses investissements.

Hors ligne

 

#5 07/01/2012 13h22 → Investissements : diversification vs concentration du patrimoine (concentration, diversification)

Administrateur
Réputation :   1309 

Nikki a écrit :

Les bouquins sur Warren Buffett mentionnent également le portefeuille focalisé. L’esprit est "mettez tous vos oeufs dans le même panier, mais surveillez bien le panier".

Tout est dit. On parle de Warren Buffet, le + grand investisseur de tous les temps. :-)

tchakable a écrit :

Je reste convaincu que ceux qui font vraiment fortune ( et Candide en est également l’exemple même si il est discret sur le montant de son patrimoine )  sont ceux qui se sont spécialisés.

C’est une évidence ! Mais notre (en tout cas le mien !) but n’est pas de "faire fortune", mais de faire croitre notre patrimoine (qui pour le moment provient de revenus du travail très durement gagné) dans le but d’en tirer une rente future.

Hors ligne

 

#6 08/01/2012 01h17 → Investissements : diversification vs concentration du patrimoine (concentration, diversification)

Membre
Réputation :   

Je crois que pour la majorite des membres de ce forum, ceux qui n’ont pas une formation ou un emploi dans le domaine des investissements, essayer de se specialiser n’est pas la bonne solution, car, au final, malgre le temps passe, ils seront toujours des amateurs.

Je pense donc que le meilleur conseil pour un investisseur debutant peut venir de l’epitaphe gravee sur la tombe d’Andrew Carnegie:
"Here lies a man who was able to surround himself with men far cleverer than himself."
"Ci-gît un homme qui a su s’entourer de personnes beaucoup plus intelligentes que lui."

Ensuite tout repose sur un probleme de confiance. Ce CGP est surement plus qualifie que moi pour decider de la repartition de mes actifs, mais comment lui faire confiance quand il essaie de me refourguer une AV avec 5% de frais d’entree et autant sur les versements? Cet agent immobilier connait mieux le marche que moi, mais dois-je croire tout ce qu’il raconte sachant que sa commission depend de la vente de ce taudis?

Bref, je pense que l’investisseur debutant a besoin d’une connaissance generale du monde des investissements pour choisir les personnes de qui s’entourer. Sans doute qu’avec l’experience, il lui sera ensuite possible de se passer des services de certains, mais essayer de se specialiser pour gerer tout lui-meme risque de se reveler tres couteux, en temps et en argent.

Ensuite, certains choisiront de se specialiser en bourse, d’autres dans la renovation de vieilles bicoques, mais cela devra etre considere d’abord comme un hobby, quelque chose qu’ils aiment faire, meme si l’objectif final non avoue est de realiser des profits.

Hors ligne

 

#7 09/01/2012 16h05 → Investissements : diversification vs concentration du patrimoine (concentration, diversification)

Membre
Réputation :   33 

Salut Nikki !
Effectivement, je reconnais être un spécialiste ultra concentré. Je ne travaille qu’une seule classe d’actif : les actions étasuniennes. Cependant, mes petites niches n’ont vraiment rien à voir entre elles, que ce soit dans l’esprit ou dans les résultats  a posteriori. Comme dit Super Pognon, j’ai choisi ces stratégies afin d’être "diversifié".

Cependant, je pense qu’il y a deux aspects totalement distincts dans la question de Nikki.

Pour la partie patrimoniale, je déconseillerai quiconque de suivre mon exemple même si cela peut sembler paradoxal. InvestisseurHeureux a raison, selon moi, et c’est cet exemple qu’il faut suivre : la croissance lente et certaine du patrimoine. Il faut limiter le risque.

Pour le boulot ou pour le hobby, comme dit JeromeK, en revanche, je conseille vivement la spécialisation voire l’ultra-spécialisation. Le préalable est d’être passionné : c’est le carburant. Ensuite, la spécialisation finit forcément par engendrer un certain niveau d’expertise. Cette expertise permet d’obtenir des succès et des accomplissements. De cette réussite nait la confiance en soi qui engendre l’épanouissement et la réalisation de soi. Le processus s’autoalimente ensuite : la confiance en soi autorise à aller plus loin, à être audacieux, à approfondir son expertise dans sa spécialité.

En outre, en devenant expert dans un domaine précis, il est beaucoup plus facile ensuite de se créer une nouvelle expertise dans un autre domaine. Si vous savez que vous l’avez déjà fait alors vous pouvez le refaire. Vous croyez en vous : vous vous donnez donc les moyens, vous faîtes les sacrifices nécessaires pour y parvenir. Vous savez que ce n’est pas vain.

Cette approche est risquée mais extrêmement puissante, d’après mon expérience. Les accidents de parcours sont des apprentissages. Peu importe la destination, le chemin se suffit à lui-même.

Cette approche n’est pas valable pour le patrimoine : les accidents de parcours sont à éviter autant que possible et le risque doit être fui.

PS pour tchakable : C’est flatteur de penser que je puisse être une star smile Mais il n’en est rien. J’ai fait toute ma carrière dans le domaine des actions européennes. J’ai commencé à travailler le marché étasunien il y a deux ans et en dehors du cadre professionnel.

Hors ligne

 

#8 09/01/2012 16h13 → Investissements : diversification vs concentration du patrimoine (concentration, diversification)

Membre
Réputation :   33 

Quand je parle de boulot ou de hobby, je ne parle pas d’investissement mais en général.

Ce peut être du théatre, du skate-board, de la programmation en Fortran, du kung fu, du piano ou de la cuisine indienne, pour ne citer que des exemples réels.

Hors ligne

 

#9 09/01/2012 17h41 → Investissements : diversification vs concentration du patrimoine (concentration, diversification)

Membre
Réputation :   116 

Je pense que la specialisation et la diversification vont de paire. Je m’explique : un peu comme le disais Superpognon, il existe des cycles de performance et des cycles de contre-performance. Chaque classe d’actifs passe par l’une et par l’autre. Le délai passé dans un cycle ou dans l’autre est variable, mais peut quelquefois être relativement long (ex immobilier de 1996 à 2006).

Le but est donc d’être présent sur les cycles de hausse en étant "specialisé" (ou sur-pondéré) sur cette classe d’actif, c’est à dire en delaissant (ou sous-ponderant) quasiment les autres classes. Par contre sur la classe d’actif "élue" il faut diversifier les investissements afin de limiter le risque.

Avec le temps, on passe ainsi d’une classe d’actif à l’autre. A contrario je ne suis pas persuadé que d’équi-pondérer toutes les classes d’actifs soit gagnant, et surtout c’est frustrant à la longue.

En ce qui me concerne, depuis 15 ans, c’est la technique employée. Je me "specialise" alternativement sur une classe d’actif. Entre 1995 et 2003 : à fond sur l’immobilier (SCPI notamment), de 2003 à 2008 les actions, de 2008-2010 les foncières, et aujourd’hui les actions à nouveau. Au final un patrimoine qui a pas mal grossi, malgré quelques pertes retentissantes : souvent une question de timing (un peu trop vite ou un peu trop tard) et quelques entêtements perdus d’avance.

Je suis un homme de conviction, donc quand je me decide ce n’est pas à moitié. Maintenant ma situation est assise, je suis salarié avec des revenus réguliers, je suis proprietaire de ma residence principale, et mon endettement diminue à vue d’oeil. Je comprends que pour d’autres, la prudence soit de mise…..

Hors ligne

 

#10 10/01/2012 13h19 → Investissements : diversification vs concentration du patrimoine (concentration, diversification)

Membre
Réputation :   211 

Je rajouterais une notion a son importance afin d’affiner ce débat : la "focalisation".

On peut très bien être "spécialisé" dans une classe d’actifs, ce qui peut amener à une surpondération au regard du patrimoine global tout en étatn "dviersifié" à l’intérieur de son portefeuille d’actions.

Exemple : Ma partie "actions" représente 60% de mon patrimoine mais je possède 20 lignes équipondérées.

La focalisation est le niveau de concentration sur quelques valeurs cibles. Il en va ainsi du portefeuille de Buffet à la fin des années 80 (5 titres seulement) et pendant les années 90 (Coca a représenté jusqu’à 43% du portefeuille de Buffet pendant cette période).

L’investissement focalisé a plus de probabilités d’occurence d’afficher une performance supérieure à celle des marchés…et aussi de le sous-performer nettement.
En se focalisant, on s’éloigne de la moyenne, par définition.

Si cela vous intéresse, j’avais écris un article sur le sujet, il y a quelques temps (http://www.investisseurdebutant.com/concentration)

Hors ligne

 

#11 09/06/2012 22h01 → Investissements : diversification vs concentration du patrimoine (concentration, diversification)

Membre
Réputation :   143 

Des nouvelles idées sur le sujet ?

Les derniers articles de Candide sont intéressants sur cette histoire de diversification. Deux stratégies (lapin et robot) qu’ils emploient sont "meilleures" quand elles sont couplées. La puissance de la diversification se retrouve.

http://www.savdesreco.fr/blog/quelle-di … -le-lapin/

Hors ligne

 

#12 13/06/2012 10h47 → Investissements : diversification vs concentration du patrimoine (concentration, diversification)

Administrateur
Réputation :   1309 

Sur la diversification…

Diamond Foods était une entreprise de produits alimentaires packagés (comme Kellogg) qui avait le vent en poupe et était candidate au rachat de Pringles (filiale de Procter & Gamble et donc maintenant de Kellogg).

Le rachat a été abandonné suite à une possible fraude comptable.

Voilà ce que ça donne au niveau du cours :
http://www.devenir-rentier.fr/uploads/2_diamond-foods.gif

Pour l’anecdote, Oaktree Capital Management aide au refinancement de Diamond Foods en faisant une opération proche de celle de BRK avec Bank of America : le call est à 10$ et le taux d’intérêt à 12% !

Hors ligne

 

#13 13/06/2012 13h16 → Investissements : diversification vs concentration du patrimoine (concentration, diversification)

Membre
Réputation :   82 

A mon sens :

- Spécialisation ou ultra spécialisation en phase de constitution de patrimoine

- Diversification en phase de renforcement et préservation de patrimoine.

Je pense qu’il est nécessaire de passer par ces deux phases si l’on part de rien ou de peu (enfin…tout dépend des objectifs évidemment).

Hors ligne

 

#14 13/06/2012 14h21 → Investissements : diversification vs concentration du patrimoine (concentration, diversification)

Membre
Réputation :   224 

C’est exactement ma façon de penser!


Left the Rat Race in 2013

Hors ligne

 

#15 13/06/2012 20h30 → Investissements : diversification vs concentration du patrimoine (concentration, diversification)

Membre
Réputation :   143 

BorderLine a écrit :

A mon sens :

- Spécialisation ou ultra spécialisation en phase de constitution de patrimoine

- Diversification en phase de renforcement et préservation de patrimoine.

Je pense qu’il est nécessaire de passer par ces deux phases si l’on part de rien ou de peu (enfin…tout dépend des objectifs évidemment).

Je dirais également que la spécialisation permet de dénicher de bonnes affaires (=un bon rendement/ PV).

Une diversification permet d’éviter le gros raté qui vous fait perdre beaucoup (protection de son capital).

Hors ligne

 

#16 14/06/2012 09h31 → Investissements : diversification vs concentration du patrimoine (concentration, diversification)

Membre
Réputation :   104 

La diversification est également une question de philosophie personnelle, le choix d’un portefeuille peu diversifier implique un prise de risque élevée.

Généralement  on conseil un portefeuille de 12 à 30 actions, des investisseurs comme Peter Lynch ou Walter Scholss avaient des portefeuilles de plus de 100 actions.

dans un portefeuille diversifié, il ne faut pas détenir plus d’action que le nombre que l’on peut suivre.

Les pondération des actions peuvent être différente suivant le risque.

Une Utilitie ne comporte guère de risque alors q’une Biotech en comporte beaucoup.

Prendre dans un portefeuille une position de 10% dans une Biotech comporte un risque énorme, répartir ses 10% entre 5 Biotech différente comporte bien moins de risque, si une des 5 développe une thérapie innovante vous serez plus que rembourser pour les 4 autres qui échoueront.

Hors ligne

 

#17 23/03/2015 21h33 → Investissements : diversification vs concentration du patrimoine (concentration, diversification)

Membre
Réputation :   -1 

Une étude portant sur la rentabilité des actions de 1200 entreprises américaines, réalisée à partir de la base de donnée de Compustat pour la période de 1979 à 1986 démontre clairement le potentiel de succès de l’investissement focalisé. Lors de cette étude, il fut demandé à l’ordinateur de la base de données de créer au hasard, à partir de ces 1200 sociétés, 12 000 portefeuilles d’actions de taille différentes:

Étude: Trois mille investisseurs focalisés

1-3000 portefeuilles de 250 titres boursiers

2-3000 portefeuille de 100 titres boursiers

3-3000 portefeuilles de 50 titres boursiers

4-3000 portefeuilles de 15 titres boursiers

Ensuite, le rendement annuel moyen de chaque portefeuille de chacun de ces groupes pour deux périodes différentes, soit sur 10  et 18 ans a été calculé. Par la suite, le rendement moyen des quatre groupes de portefeuilles a été comparé avec celui de l’indice boursier s&p 500, voici les résultats:

Pour la période de 10 ans: (1987-1996)

                                       Moyenne Minimum Maximum
S&p 500: 15.23%     
Portefeuilles de 250 valeurs 13.91% 11.47% 16.00%
Portefeuilles de 100 valeurs 13.86% 10.02% 18.32%
Portefeuilles de 50 valeurs   13.87%   8.62% 19.17%
Portefeuilles de 15 valeurs   13.75%   4.41% 26.59% (les portefeuilles focalisés)



pour la période de 18 ans: (1979-1996)

                                      Moyenne Minimum Maximum
S&P 500: 16.32%     
Portefeuilles de 250 valeurs 17.61% 16.04% 19.20%
Portefeuilles de 100 valeurs 17.57% 14.71% 20.65%
Portefeuilles de   50 valeurs 17.47% 13.56% 21.80%
Portefeuilles de   15 valeurs 17.34%   8.77% 25.04%  (les portefeuilles focalisés)

À la lumière de cette étude, deux conclusions s’imposent:

1-Vous avez bien plus de chance de surperformer le marché boursier avec un portefeuille focalisé.

2-Vous avez bien plus de chance de sous performer le marché boursier avec un portefeuille focalisé.

Pour donner plus de poids à la première conclusion, voici les résultats de d’autres statistiques qui ont été compilées à partir des résultats sur 10 ans de l’étude: (1987-1996)

1-Sur les 3000 portefeuilles de 15 valeurs, donc nos portefeuilles focalisés, 808 ont battu le marché, pour un taux de réussite de 26.93%.

2-Sur les 3000 portefeuilles de 50 valeurs, 549 ont battu le marché, pour un taux de réussite de 18.30%.

3-Sur les 3000 portefeuilles de 100 valeurs, 337 ont battu le marché, pour un taux de réussite de 11.23%.

4-Sur les 3000 portefeuilles de 250 valeurs, 63 ont battu le marché, pour un taux de réussite de 2.10%.

Je pense que cela démontre sans équivoque, que les probabilités de battre le marché boursier augmentent à mesure que le nombres de titres en portefeuille diminue. En effet, avec un portefeuille de 15 titres, vous avez 1 chance sur 4 de faire mieux que l’indice boursier, alors qu’avec un portefeuille de 250 titres vos chances tombent à 1 sur 50.

Autre détail très important à considérer, dans cette étude, les frais de transactions de chaque portefeuille n’ont pas été pris en compte, inutile de vous rappeler que plus le portefeuille contient de valeurs, plus le taux de rotation des titres sera élevé, augmentant du même coup les frais de transactions liés au portefeuille et réduisant d’autant votre rendement net.

Quant à la seconde conclusion, c’est-à-dire, que les portefeuilles focalisés sont aussi ceux qui ont le plus de chance de sous performer le marché boursier, pour moi, cela confirme tout simplement l’importance cruciale d’être un investisseur focalisé sérieux, et donc de procéder à une sélection de titres des plus méthodique et intelligente avant d’investir en bourse, sinon, le marché vous punira sévèrement pour votre manque de jugement et de préparation.

*Source: Le portefeuille de Warren Buffett de Robert G. Hagstrom, pages 63-68

Dernière modification par Investiralabourse (23/03/2015 21h37)

Hors ligne

 

#18 23/03/2015 22h15 → Investissements : diversification vs concentration du patrimoine (concentration, diversification)

Membre
Réputation :   231 

À la lumière de cette étude, deux conclusions s’imposent:

1-Vous avez bien plus de chance de surperformer le marché boursier avec un portefeuille focalisé.

2-Vous avez bien plus de chance de sous performer le marché boursier avec un portefeuille focalisé.

Il n’y a pas besoin d’une étude statistique ou d’avoir des données réelles pour en être certain… C’est connu depuis Bernoulli, peut-être même avant…
Si l’on veut s’écarter de la moyenne, il faut peu de tirages, mais l’on risque de s’écarter aussi bien d’un côté que de l’autre. Quiconque a déjà jeté des dés le sait.

J’ai du mal à voir la valeur ajoutée d’une telle "étude". Dans un concours boursier, pour être premier, il ne faut surtout pas avoir de portefeuille diversifié mais avoir le titre le plus volatil possible.
Dans la vraie vie, on ne cherche ni à être premier, ni à s’écarter des indices, mais simplement à gagner de l’argent sur les marchés.

Hors ligne

 

#19 23/03/2015 23h25 → Investissements : diversification vs concentration du patrimoine (concentration, diversification)

Membre
Réputation :   -1 

Voilà un exemple parfait de la mentalité, «Je suis né pour un petit pain» à laquelle bien entendu je n’adhère pas du tout.

Moi dans la vie, je vise toujours plus haut, donc je vise de surpasser les indices de marchés.

Cependant, je suis conscients que pour plusieurs un rendement moyen qui évite les montagnes russes est la norme.

Ça pend de tout pour faire un monde, moi je préfère emprunter un chemin de descentes et de montées qui me mènera à l’indépendance financière certaine, plutôt qu’un chemin plat qui me mènera à la dépendance chronique de l’aide gouvernementale aux ainés.

Hors ligne

 

#20 23/03/2015 23h55 → Investissements : diversification vs concentration du patrimoine (concentration, diversification)

Membre
Réputation :   166 

Ces résultats me semblent aussi parfaitement évidents. La seule application pratique que je vois serait dans le cas où l’on peut se créer un exposition au maximum du rendement d’un ensemble de portefeuilles. Donc par exemple en participant à un jeu boursier (et on se créée plusieurs faux candidats). Ou alors en montant une société de gestion avec des "umbrella funds" : on crée 12 fonds au pif, sur les 12 il y en a bien un qui marche du feu de Dieu, on ferme les 11 autres, et on markete celui qui marche bien en trouvant une histoire logique derrière l’allocation.
Mais c’est quand même assez limité comme domaine d’application.

Hors ligne

 

#21 24/03/2015 00h00 → Investissements : diversification vs concentration du patrimoine (concentration, diversification)

Membre
Réputation :   -1 

Rien à voir avec l’idée que je veux amener ici.

Ce que je dis, c’est qu’un investisseur de talent qui utilise une méthode de sélection de titres solide et efficace sera mieux servi pour une approche focalisé de l’investissement.

Pour ma part, mes portefeuilles contiennent toujours entre 5 et 10 titres, au-delà de cela, je juge que c’est de la sur diversification inutile qui ne sert qu’à lisser les résultats sur le long terme.

Dernière modification par Investiralabourse (24/03/2015 01h40)

Hors ligne

 

#22 24/03/2015 01h06 → Investissements : diversification vs concentration du patrimoine (concentration, diversification)

Membre
Réputation :   73 

Bonjour,

Je suis d’accord avec Nikki et crosby sur le fait que les statistiques ne disent pas ce que vous voulez leur faire dire.

Si je vous écoute, il suffit que je fasse bien mes devoirs, que je choisisse l’action qui va avoir la meilleure performance l’année prochaine et que je n’achète que celle là.

avec ce portefeuille "hyper focalisé", non seulement je bas le marché, mais je fais mieux que tous les autres portefeuilles du marché :-)

Dernière modification par tikou (24/03/2015 01h06)

Hors ligne

 

#23 24/03/2015 01h21 → Investissements : diversification vs concentration du patrimoine (concentration, diversification)

Modérateur
Réputation :   1084 

Je ne suis pas d’accord avec

Investiralabourse a écrit :

Voilà un exemple parfait de la mentalité, «Je suis né pour un petit pain» à laquelle bien entendu je n’adhère pas du tout.

Moi dans la vie, je vise toujours plus haut, donc je vise de surpasser les indices de marchés.

Dans la vie, je pense qu’on doit se définir des objectifs, et s’efforcer de les atteindre, ou maximiser ses chances de les atteindre.

L’objectif d’une personne raisonnable sera rarement de faire "mieux que X ou Y", mais plutôt de "dégager un flux de revenus pérenne de X k€" qui lui permettra d’assumer largement le train de vie auquel elle aspire, ou de développer telle ou tell activité, ou de réaliser tel ou tel projet. Je considère que l’investissement et la construction de son patrimoine n’est pas plus un "jeu" qu’une "compétition".

Tout ceci ne veut en aucun cas dire qu’on se contente d’un objectif tout petit, ou qu’on limite ses ambitions. Tout le monde n’a pas envie de devenir Mme Betancourt….


Contrôlons la finance: Finance Watch  - Parrain Fortuneo: 12356125, INGDirect: ZKCYANB, Altaprofits: MP

Hors ligne

 

#24 24/03/2015 01h38 → Investissements : diversification vs concentration du patrimoine (concentration, diversification)

Membre
Réputation :   -1 

L’objectif d’une personne raisonnable sera rarement de faire "mieux que X ou Y", mais plutôt de "dégager un flux de revenus pérenne de X k€" qui lui permettra d’assumer largement le train de vie auquel elle aspire, ou de développer telle ou tell activité, ou de réaliser tel ou tel projet. Je considère que l’investissement et la construction de son patrimoine n’est pas plus un "jeu" qu’une "compétition". - See more at: [url=http://www.devenir-rentier.fr/t8790#sthash.ZbmO1z60.dpuf

]Info • Forums des investisseurs heureux[/url]
Alors, je me définirais plutôt comme une personne déraisonnable et arrêtez de me parler de revenus (dividende) parlez moi plutôt de croissance.

Pour le reste, pour moi non plus l’investissement n’est pas un jeu, voilà la raison pour laquelle, je le pratique avec énormément de sérieux et de professionnalisme.

Je suis d’accord avec Nikki et crosby sur le fait que les statistiques ne disent pas ce que vous voulez leur faire dire.

Si je vous écoute, il suffit que je fasse bien mes devoirs, que je choisisse l’action qui va avoir la meilleure performance l’année prochaine et que je n’achète que celle là.

avec ce portefeuille "hyper focalisé", non seulement je bas le marché, mais je fais mieux que tous les autres portefeuilles du marché :-) - See more at: [url=http://www.devenir-rentier.fr/viewtopic.php?pid=136066#p136066

]Investissements : diversification vs concentration du patrimoine[/url]
Décidément, votre compréhension de ma théorie est toute fausse. Ce que je dis, c’est que l’investissement focalisé représente la méthode d’investissement qui offre les meilleures probabilités de surpasser un indice de marché, point à la ligne.

Ce n’est pas une méthode miracle et, de plus, elle s’adresse seulement aux investisseurs sérieux, qui savent ce qu’ils font, entre les mains d’un investisseur néophyte, les risques de pertes sont très importants.

En passant, c’est possible de sélectionner des sociétés aux fondamentaux remarquables mais impossible de deviner à l’avance si elles feront de bons investissement à long terme. Par contre, je suis certain à 100% que c’est avec un portefeuille focalisé sur quelques sociétés remarquables que j’obtiens les meilleures probabilités de faire croître mon portefeuille à un taux supérieur à celui de mes pairs.

Dernière modification par Investiralabourse (24/03/2015 01h50)

Hors ligne

 

#25 24/03/2015 02h05 → Investissements : diversification vs concentration du patrimoine (concentration, diversification)

Modérateur
Réputation :   168 

Bonsoir et bonjour chez vous,

Et la méthode de l’humilité, vous avez essayé ?
Vous ne démontrez pas, vous admonestez.

votre compréhension de ma théorie est toute fausse

Remettez vos propos à plat et dites-vous que peut-être que vos explications ne sont pas convaincantes car mal exprimées.

Dans la vie et ses méandres, il n’y a pas un dogme qui dit qu’il n’y a qu’une voie qui est bonne…


Mon portefeuille passif Parrainage Binck et BforBank (6ELA) me contacter

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB
Hébergé par Arcustech