Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Abonnez-vous à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche : 
Chercher
Membres  |  Mission

Forums des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l'investissement patrimonial pour s'enrichir, générer une rente et atteindre l'indépendance financière

Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions !

#1 04/01/2012 15h34 → Portefeuille d'actions de Candide

Membre
Réputation :   33 

En fait, le titre devrait être "PortefeuilleS d’actions" car j’ai plusieurs petits sous-portefeuilles, chacun ayant des caractéristiques propres.

Je ne traite que d’actions étasuniennes. Mon horizon de placement est supérieur à 1 an. J’applique des modèles quantitatifs développés par John Dorfman, un gérant et brillant journaliste à ses heures.

En effet, je me suis rendu compte par expérience que l’ennemi de l’investisseur est… lui-même. Cela semble bateau mais, lorsque vous investissez votre argent, vos émotions prennent le dessus. Afin d’éviter que mes émotions déterminent mes actes, je me suis protégé en utilisant des modèles quantitatifs pour le long terme. La seule difficulté désormais consiste à conserver la confiance dans ces modèles et ne pas craquer… en particulier en période de perte prolongée ou violente.

Pour construire puis conserver cette confiance, j’ai étudié dans les moindres détails l’historique des modèles quantitatifs de John Dorfman. Je retranscris cette étude dans mon blog, le Service Après Vente des Recommandations.

Un autre facteur qui permet de garder la foi dans ses modèles est la simplicité. Dans ma carrière de financier, je suis passé par une phase de construction de modèles très compliqués où j’essayais de faire rentrer tout ce que je connaissais. Avec le temps et je crois aussi avec la sagesse, j’ai élagué mes modèles vers une simplification extrême.

J’ai trouvé chez John Dorfman la quintessence des modèles quantitatifs et j’ai adopté sa philosophie car elle correspond bien à mon caractère.

Ici, je commence le suivi avec 10 titres qui respectent les critères du  Robot de Dorfman :
1)      capitalisation boursière supérieure à 500 millions USD
2)      dette inférieure aux capitaux propres
3)      10 plus faibles P/E publiés (bénéfices hors exceptionnel)
Les 10 titres sont équipondérés initialement.

Ainsi, hier, j’ai acheté :
ABH AbitibiBowater Inc     @ $14.94
ITT ITT Corp     @ $19.70
CECO Career Education Corp     @ $8.12
VECO Veeco Instruments Inc     @ $21.50
LUK Leucadia National Corp     @ $23.55
DWA DreamWorks Animation SKG Inc     @ $16.86
AGO Assured Guaranty Ltd     @ $13.53
CYD China Yuchai International Ltd     @ $14.12
NOR Noranda Aluminum Holding Corp     @ $8.58
MNTA Momenta Pharmaceuticals Inc     @ $17.83

En cette première partie de l’année, je pense me consacrer à l’étude de ce portefeuille Robot et je ferai des commentaires, titre par titre. Ensuite, je passerai à d’autres sous-portefeuilles.

Si comme moi, vous aimez les modèles quantitatifs, je vous conseille la lecture du site du Nain, en particulier, le suivi en temps réel des Caniches du CAC40 (le reflet des Dogs of the Dow).
http://www.bnains.org/backtest/dogs/dog … ivi_France

Hors ligne

 

#2 04/01/2012 15h46 → Portefeuille d'actions de Candide

Administrateur
Réputation :   1307 

Cool ! Je suis fan des approches quantitatives.

Je suivrai votre topic avec attention !

Hors ligne

 

#3 04/01/2012 20h45 → Portefeuille d'actions de Candide

Membre
Réputation :   12 

pour ceux qui comme moi ignoraient ce qu’était l’approche quantitative, j’ai trouvé cet article :

http://unigestion.com/DocsContainer/00112432.PDF


"Ils peuvent parce qu'ils croient pouvoir"  - Virgile.
N'hésitez pas à me contacter pour un parrainage BINCK, FORTUNEO ou ALTAPROFITS.

Hors ligne

 

#4 04/01/2012 21h20 → Portefeuille d'actions de Candide

Membre
Réputation :   

Merci Erik !

J’allais le demander !

Hors ligne

 

#5 04/01/2012 23h14 → Portefeuille d'actions de Candide

Membre
Réputation :   43 

Candide a écrit :

En fait, le titre devrait être "PortefeuilleS d’actions" car j’ai plusieurs petits sous-portefeuilles, chacun ayant des caractéristiques propres.

Candide, devons nous comprendre que les 10 titres présentés ne représentent que l’un des petits sous-portefeuilles ?

Si c’est le cas, je suis curieux de connaître les caractéristiques des autres .

Dernière modification par stef (04/01/2012 23h41)

Hors ligne

 

#6 04/01/2012 23h38 → Portefeuille d'actions de Candide

Membre
Réputation :   

Oui moi aussi, d’autant que sur votre blog, vous êtes taisant pour l’instant !

Hors ligne

 

#7 05/01/2012 00h29 → Portefeuille d'actions de Candide

Membre
Réputation :   

Dans l’onglet "Suivi" de son blog, il y a 3 des 5 portefeuilles.

Je vais étudier ceci avec attention, ne connaissant pas cette approche.

Hors ligne

 

#8 05/01/2012 10h30 → Portefeuille d'actions de Candide

Membre
Réputation :   33 

InvestisseurHeureux
Ravi que cela vous plaise.
smile

erik et FelixInvestor
Désolé d’être allé un peu vite en besogne. N’hésitez surtout pas à me demander des éclaircicements.

Voici une définition de l’approche quantitative :
1) acquérir une grande quantité de données quantitatives
2) définir un modèle qui va créer des signaux à partir de ces données
3) investir en fonction de ces signaux

Un modèle est un ensemble de règles bien définies.

Concrètement, cela peut être :
1) récupérer les cours de clôture mensuels d’un actif financier (par exemple, SPY pour l’ETF du S&P500)
2) calculer la moyenne mobile des 10 derniers mois
3) si le dernier cours de l’actif financier est au-dessus de sa moyenne mobile, acheter ou rester investi et sinon vendre ou rester en cash

En ce qui me concerne, je ne fais pas de market-timing c’est-à-dire je ne cherche pas à prévoir si le marché va monter ou baisser. Je fais du stock-picking ou en français de la sélection de valeurs. Ainsi, mes modèles sont des screenings c’est-à-dire des règles de sélection avec des classements et des tris. Je suis toujours investi.

L’approche quantitative nécessite pas mal de moyens informatiques : bases de données et outils de modélisation. Mais aujourd’hui, cette approche est facilement accessible au plus grand nombre, surtout pour les actions étasuniennes où on trouve des données de bonne qualité sur internet. Et pour les modèles les plus simples, Excel suffit voire même des sites spécialisés (taper "stock screener" dans Google).

Un intérêt essentiel de l’approche quantitative est la possibilité de "tester" la validité d’un modèle a priori. Il est en effet possible de vérifier quelle performance aurait donné dans le passé l’ensemble des règles choisies. On parle de "backtest". C’est un art délicat et dangereux mais fort utile pour ceux qui en maîtrisent les ficelles et en connaissent les limites.

stef a écrit :

Candide, devons nous comprendre que les 10 titres présentés ne représentent que l’un des petits sous-portefeuilles ?

Si c’est le cas, je suis curieux de connaître les caractéristiques des autres .

Exact. Les 10 titres du Robot ne représentent qu’un seul sous-portefeuille.

Dans l’esprit, chaque sous-portefeuille joue un facteur précis. Par exemple, Robot joue les titres les plus impopulaires. Il existe en effet une prime associée à l’impopularité. C’est une prime de risque si vous vous voulez. Ce facteur est proche mais va au-delà du facteur "valeur extrême" ("deep value" en anglais).

Ensuite, mon portefeuille d’actions est une diversification entre plusieurs facteurs. Ils ne sont pas tous décorrélés mais chaque facteur produit une espérance de gain positive.

Ici, je n’entre pas encore dans le détail des autres facteurs et donc des autres sous-portefeuilles. Cela viendra petit à petit. Dans un premier temps, j’aimerais décortiquer à fond le premier facteur via le Robot car il est simple et performant.

Hors ligne

 

#9 31/01/2012 12h15 → Portefeuille d'actions de Candide

Membre
Réputation :   43 

Pour revenir à l’idée d’un Robot de valeurs Euro (dans une file plus appropriée), j’ai trouvé un bon screener gratuit très paramétrable, intégrant un très grand nombre de marchés : Zignals; global stock and forex trading strategies, free stock charts, stock quotes and stock alerts.

Pour le point du P/E réel ou estimé, je me demande pourquoi il ne serait pas tout aussi licite (voire plus) pour la stratégie d’utiliser un P/E estimé : il est basé sur un bénéfice attendu, et les mêmes gens qui s’attendent à ce bénéfice font que le cours de l’action vaut ce qu’elle vaut. Que ce bénéfice soit ou non réalisé, on s’en fiche, l’important est que le cours reflète ce à quoi les investisseurs s’attendent. Dès lors, un P/E estimé semble avoir autant de valeur qu’un P/E sur bénéfices réels, puisqu’il représente le prix payé pour une action dont on s’attend à recevoir tel bénéfice. Un faible P/E estimé exprime donc : "Les investisseurs, tout en pensant que l’action devrait rapporter tant cette année, n’en donnent pourtant pas cher."

Quel est votre avis sur la question, Candide ?

Hors ligne

 

#10 31/01/2012 18h51 → Portefeuille d'actions de Candide

Membre
Réputation :   33 

Tout à fait d’accord avec vous, Golliwogg. A partir du moment où vous êtes cohérent, tout est possible. Hop, +1 pour l’ensemble de votre travail, plein de bon sens !

Merci pour zignals.com, je ne connaissais pas. Un point essentiel dans le choix d’un outil tel qu’un screener est la qualité de la base de données. Les anglosaxons ont une expression bien sentie : "Garbage In Garbage Out". Autrement dit, si la qualité des données d’entrée est mauvaise, peu importe la qualité du modèle : les résultats seront toujours mauvais.

A ce propos, vous noterez que des bénéfices estimés peuvent être plus délicats à manipuler que des bénéfices publiés. J’ai effectué un gros travail sur les différents screeners et j’ai été sidéré de voir la différence de qualité des données brutes y compris sur des données simples (dernier bénéfice trimestriel publié, par exemple). Je pense que je présenterai ce travail un jour sur mon blog.

Par ailleurs, les différences comptables peuvent être un handicap majeur, si vous triez des actions issues de plusieurs pays, utilisant des normes différentes. C’est une des raisons pour lesquelles je travaille sur le marché étasunien : les données sont exprimées dans la même devise, avec les mêmes normes, avec une fréquence élevée (trimestriellement), largement diffusés et à moindre coût.

Aussi, ai-je souscrit à un terminal Bloomberg, pour mon usage personnel, en 2008 afin de pouvoir gérer mes actions européennes. Je n’utilise plus Bloomberg depuis que je ne gère que des actions étasuniennes. Cela fait pas mal d’économie smile

Hors ligne

 

#11 01/02/2012 09h17 → Portefeuille d'actions de Candide

Membre
Réputation :   104 

J’utilise également Zignals à ma connaissance c’est le screener gratuit le plus complet pour les valeurs Européennes. Je l’utilise pour Euronext Bruxelles, Paris, Amsterdam: même devise même règles comptables.
Sur le point P/E estimé: tous les analystes ne suivent pas les même règles, ils pèchent souvent par excès d’optimisme, toutes les notes ne sont pas remises au même moment, certaines date de quelques jours d’autres de plusieurs mois.
Pour le futur: nous pouvons projeté le passé, chiffre comptable, sur le futur, les activités de la plupart des sociétés ne changent guère.
Nous pouvons également faire une moyenne entre le passé (comptabilité) et le futur (prévisions des analystes) et dans tous les cas prendre une marge de sécurité.

Hors ligne

 

#12 01/02/2012 14h17 → Portefeuille d'actions de Candide

Membre
Réputation :   33 

Suivi du portefeuille pour janvier 2012

Le Robot = +10.4%
S&P500 = +2.8%

Donc, l’avance est de +7.6% ce qui exceptionnel selon moi. L’objectif long terme est d’obtenir une avance de 10% environ par an, en accord avec les résultats historiques. Et déjà +10%, je trouve cela énorme. En outre, toutes les années ne sont pas identiques : certaines peuvent afficher une forte sous-performance.

Le Robot a profité à plein de l’effet janvier : hausse du marché, sur-performance des petites valeurs et rebond des valeurs ayant le plus baissé sur l’année précédente.

Il ne faut pas s’emballer. Les actions montent et baissent. Ce qui compte est le résultat à la fin, soit dans plusieurs années. Mais, il ne faut pas non plus bouder son plaisir : c’est plus sympa de commencer par un gain http://www.smiley-lol.com/smiley/fiesta/champa07e.gif

Hors ligne

 

#13 01/03/2012 09h44 → Portefeuille d'actions de Candide

Membre
Réputation :   33 

Suivi du portefeuille pour février 2012

Le Robot = +15.1%
S&P500 = +7.3%

Donc, l’avance relative est de +7.8%.

Le Robot a maintenu son avance en février et le marché a bien progressé. La période d’annonce des résultats est toujours délicate. A noter, sur les derniers jours de février, les petites valeurs peu chères ont connu des jours difficiles, plusieurs fois d’affilée. Ce phénomène ressemble bien à une rotation sectorielle, probablement initiée par des portefeuilles institutionnels qui prennent leurs profits, ces titres ayant beaucoup monté depuis le début d’année. Je ne suis pas sûr que cela donne une information sur le comportement à venir du Robot.

Hors ligne

 

#14 31/03/2012 09h47 → Portefeuille d'actions de Candide

Membre
Réputation :   33 

Suivi du portefeuille pour mars 2012

Le Robot = +11.5%
S&P500 = +10.6%

Donc, l’avance relative est de +0.9%.

Le marché a continué de monter pour le troisième mois consécutif mais le Robot a marqué le pas. Plouf ! L’avance s’est réduite comme peau de chagrin. J’ai découvert dernièrement que beaucoup de titres en portefeuille ont un short interest ratio très élevé. Ce n’est pas étonnant car le portefeuille est très contrarien. Cependant, les vendeurs à découvert en agrégé ont plus souvent raison que tort. Cela ne change rien au fait que je conserve le portefeuille sans rien toucher.

Ah si, j’ai ajouté une règle prudentielle qui m’oblige à couper une ligne individuelle si le cours tombe 20% sous mon cours d’achat. Comme indiqué dans une étude sur mon blog, cela améliore la performance ajustée du risque.

Hors ligne

 

#15 02/04/2012 10h15 → Portefeuille d'actions de Candide

Membre
Réputation :   104 

Je maintien également un Robot sur Euronext.
Performance depuis le début de l’année 9.84% à comparer avec Euronext100 8,21% soit une surperformance de 1,73%.
Toutes les lignes sont en positif depuis Zetes 0.31% à Parrot 19,37%.
La comparaison de ces 2 Robots montre des performances sur un trimestre assez semblables.
Surperformance du S&P500 sur Euronext100, ce qui est normale car plus avancé dans le cycle par contre la performance relative du Robot Euronext est meilleur.

Hors ligne

 

#16 03/05/2012 16h32 → Portefeuille d'actions de Candide

Membre
Réputation :   33 

Suivi du portefeuille pour avril 2012

Le Robot = +8.6%
S&P500 = +10.3%

Donc, l’avance relative est passée négative : -1.7%. Morbleu, je suis en recul relatif ! mad

Pffff, disparue la surperformance initiale. Enfin, rien de bien méchant : cela reste conforme aux mouvements historiques.

Pour l’instant, aucun titre n’a touché son seuil de perte maximale autorisée (-20%). MNTA l’a frolé mais a rebondi depuis (-11% maintenant). ABH est tout proche et pourrait sortir dans les tout prochains jours.

A noter : ABH est le titre qui avait le P/E le plus bas de tout l’univers du Robot en début d’année. Historiquement, le titre avec le P/E le plus bas a tendance à toucher le seuil de perte de -20% plus souvent que les autres.

Hors ligne

 

#17 04/06/2012 11h03 → Portefeuille d'actions de Candide

Membre
Réputation :   33 

Suivi du portefeuille pour mai 2012

Le Robot = -5.1%
S&P500 = +0.7%

Donc, l’avance relative s’enfonce dans les abîmes : -5.8%.

Gloops ! Le marché s’est effondré et le portefeuille du Robot a fait plus qu’accélérer la chute. sad

3 titres ont été vendus pour cause de dépassement du seuil de perte maximale autorisée de -20% :
* ABH (qui a changé de ticker en cours de mois, RFP désormais)
* CECO
* MNTA

C’est grave, docteur ? En fait, c’est déplaisant mais cela n’est en rien une anomalie relativement à l’historique de ce modèle du Robot.

Je suis tout à fait satisfait de la gestion du risque par limite de perte maximale pour chacun des titres. La performance aurait sinon été bien pire à aujourd’hui. En outre, cela est réconfortant psychologiquement de savoir que la perte totale ne pourra pas être très éloignée de -20% en cas de catastrophe sur les marchés. Cela n’est jamais arrivé au cours de la décennie passée. Mais ce confort psychologique basé sur une procédure est plus rassurant qu’un simple test statistique historique. Il ne faut pas oublier que, dans le domaine de l’investissement, le pire ennemi est l’investisseur lui-même. wink

Graphique de l’évolution du portefeuille du Robot et de l’indice S&P500 :
http://www.devenir-rentier.fr/uploads/1841_robot.png

Dernière modification par Candide (04/06/2012 11h19)

Hors ligne

 

#18 04/06/2012 11h33 → Portefeuille d'actions de Candide

Membre
Réputation :   12 

Bonjour Candide,

Je suis votre portefeuille "automatisé" avec intérêt.

Vous comparez avec le S&P500 dividendes réinvestis ?

Hors ligne

 

#19 05/06/2012 09h01 → Portefeuille d'actions de Candide

Membre
Réputation :   104 

Candide a écrit :

3 titres ont été vendus pour cause de dépassement du seuil de perte maximale autorisée de -20% :

Le stoploss fait-il partie intégrante de la stratégie originale, ou l’avez-vous ajouté?
Remplacez-vous les valeurs vendues? ou garder-vous le montant de la vente sans qu’il ne rapporte rien.
C’est 3 valeurs vendues correspondent à une perte du portefeuille de +/-  6% sur la perte de 5,1%

Hors ligne

 

#20 05/06/2012 09h51 → Portefeuille d'actions de Candide

Membre
Réputation :   33 

Bonjour pug,
Je confirme le portefeuille tout comme le S&P500 (sous forme de SPY) tiennent compte des dividendes.

pvbe, John Dorfman indique au détour d’un article qu’il a coupé des positions pour cause de perte excessive sur ces lignes. Il ne donne pas d’information précise mais cela m’a donné envie de tester les stop-loss. A ma grande surprise, ajouter un stop-loss améliore considérablement les résultats par rapport à la stratégie originale où il n’y a pas de gestion du risque.

Avec un stop-loss de -20% pour chaque ligne par exemple, en historique, la performance moyenne est un peu meilleure mais les mesures de risque sont massivement diminuées. J’ai effectué un travail de test assez complet sur mon blog (voir la série "Comment limiter les pertes du Robot").

Les valeurs vendues pour cause de stop-loss ne sont pas remplacées : le montant de la vente reste en cash et ne rapporte rien. Cela est un peu conservateur mais, actuellement, avec des taux d’intérêt minuscules, c’est finalement proche de la réalité.

Je suis assez à l’aise avec le portefeuille actuel du Robot. Si la bourse rebondit, les titres en portefeuille sont plutôt bien positionnés pour amplifier la hausse. Si la bourse continue de baisser encore et toujours, les titres sortiront à -20% les uns après les autres. Cette asymétrie me convient.

Dernière modification par Candide (05/06/2012 09h53)

Hors ligne

 

#21 02/07/2012 16h17 → Portefeuille d'actions de Candide

Membre
Réputation :   33 

Suivi du portefeuille pour juin 2012

Performances cumulées depuis la création du portefeuille :
Le Robot = +0.2%
S&P500 = +7.4%

Pas glop. L’avance relative continue sa chute : -7.4%.

Graphique de l’évolution du portefeuille du Robot et de l’indice S&P500 :
http://www.devenir-rentier.fr/uploads/1841_robot-2012-06bis.png

J’aimais bien au début quand ça gagnait. Maintenant, c’est moins drôle.

Mais, c’est la différence entre un portefeuille prudent et diversifié comme celui de l’Investisseur Heureux et un portefeuille risqué et concentré comme le Robot. Le plus difficile est de tenir psychologiquement pendant les phases de sous-performance. Pour cela, une lecture attentive des messages relatifs au Robot permet de prendre du recul.

Hors ligne

 

#22 01/08/2012 14h15 → Portefeuille d'actions de Candide

Membre
Réputation :   33 

Suivi du portefeuille pour juillet 2012

Performances cumulées depuis la création du portefeuille :
Le Robot = -2.6%
S&P500 = +8.7%

L’avance relative continue encore sa chute : -11.3%.

Graphique de l’évolution du portefeuille du Robot et de l’indice S&P500 :
http://www.devenir-rentier.fr/uploads/1841_robot-2012-07.gif

A noter, 3 titres ont été stoppés une fois leur performance inférieure à -20% conformément à une étude menée sur mon blog prouvant qu’historiquement cette technique de limitation des risques individuels avait un sens. Ces titres sont RFP (ancien ticker ABH), CECO et MNTA.

Depuis leur sortie de mon portefeuille, ces titres ont perdu 15% supplémentaire en moyenne. Donc, la performance du Robot n’est pas très bonne pour l’instant, mais elle serait pire sans cette procédure de stop-loss systématique. wink

Dernière modification par Candide (01/08/2012 14h19)

Hors ligne

 

#23 01/09/2012 11h53 → Portefeuille d'actions de Candide

Membre
Réputation :   33 

Suivi du portefeuille pour août 2012

Performances cumulées depuis la création du portefeuille :
Le Robot = -3.4%
S&P500 = +11.4%

L’avance relative continue toujours sa chute : -14.8%.

Graphique de l’évolution du portefeuille du Robot et de l’indice S&P500 :
http://www.devenir-rentier.fr/uploads/1841_robot2012-08.png

Pas glop !

Hors ligne

 

#24 01/10/2012 11h05 → Portefeuille d'actions de Candide

Membre
Réputation :   33 

Suivi du portefeuille pour septembre 2012

Performances cumulées depuis la création du portefeuille :
Le Robot = -2.2%
S&P500 = +14.1%

L’avance relative continue toujours sa chute : -16.3%.

Graphique de l’évolution du portefeuille du Robot et de l’indice S&P500 :
http://www.devenir-rentier.fr/uploads/1841_sav2012-09.png

De pire en pire. La seule bonne nouvelle est que j’ai bien fait de couper les 3 titres passées sous la barre des -20% car ils ont continué de chuter depuis.

Je note le commentaire intéressant de Jim Chanos ce mois-ci. Il indique que les titres peu chers en ce moment sont des value-traps. Au vue des performances du Robot, je ne peux que confirmer.

Hors ligne

 

#25 01/10/2012 12h14 → Portefeuille d'actions de Candide

Membre
Réputation :   554 

Candide,

Si vous permettez, j’aurais quelques questions sur le commentaire de Jim Chanos :
- Quand il dit des titres peu chers, c’est peu cher par rapport à quoi ?
- Comment se fait-il que Kynikos ait des positions longues d’après ses fillings ?

Il y a une chose sur laquelle je tends à être d’accord en revanche : beaucoup de valeurs qu’on peut espérer trouver par screening automatique risquent d’être des fausses valeurs value aux niveaux de marché actuels aux US. Toutefois, plusieurs valeurs qui échappent aux screens et qui me paraissent peu chères semblent exister, à moins que vraiment, je loupe un épisode dans l’ensemble des analyses que j’ai pu faire. J’ai donné deux exemples ici avec Tessera Tech et Alexander et Baldwin, mais il me semble qu’il y en a plusieurs autres. Ce type de valeurs peut être présent à tous les niveaux de marché, et il n’est guère interdit de chercher. Après, c’est sûr que côté "Blue Chips" hors financières, on aura un peu de mal (quoiqu’on parle ici de Cisco, Oracle, MSFT, Dell, HP et les thèses sous jacentes me paraissent pas si mal) !

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB
Hébergé par Arcustech