Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Abonnez-vous à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche : 
Chercher
Membres  |  Mission

Forums des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l'investissement patrimonial pour s'enrichir, générer une rente et atteindre l'indépendance financière

Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions !

#1 28/12/2011 15h13 → Mr Bricolage : résilient à la crise ?

Membre
Réputation :   21 

J’étudie en ce moment la possibilité de diversifier mon portefeuille sur cette valeur. D’après ce que j’en lis, les comptes ne sont pas mauvais, mis à part une histoire de litige avec Bricorama qui est non-provisionnée dans les comptes.

En ce moment, Mr Bricolage est sur ses plus bas et offre un dividende supérieur à 6% brut.

Le secteur du bricolage m’intéresse car c’est à mon sens un domaine qui devrait résister à une crise, où les gens seront plus enclins à aller acheter de quoi bricoler plutôt que faire venir des pros. Mis à part peut-être les rayons déco, qui pourraient faire un bide en cas de crise car non-indispensable.

J’ai vu que certains, rares, ont la valeur en portefeuille. Pourquoi si peu de monde dessus ?

Et enfin, j’ai vu que la valeur n’est pas très liquide (nano cap, normal), dans mon cas il ne s’agirait que d’y investir quelques centaines d’euros, pas plus, donc ce n’est pas trop handicapant.

Tout avis est le bienvenue, je ne suis pas comptable et l’analyse financière est toujours difficile.

Merci.

Dernière modification par philippe77 (28/12/2011 18h24)


Parrain FORTUNEO pour les intéressés.

Hors ligne

 

#2 28/12/2011 15h22 → Mr Bricolage : résilient à la crise ?

Membre
Réputation :   21 

J’ai oublié de préciser : sur le screener de la fiche sur ce site (http://www.devenir-rentier.fr/bourse_ac … mrb_fp.htm), on peut la voir classée en :

- Dividendes sociétés très décotées rentables

- F-Score Piotroski : 6

Piotroski à 6 : est-ce mauvais ou bon ?

Dernière modification par philippe77 (28/12/2011 15h23)


Parrain FORTUNEO pour les intéressés.

Hors ligne

 

#3 29/12/2011 17h30 → Mr Bricolage : résilient à la crise ?

Membre
Réputation :   21 

Merci à tous pour vos très nombreuses réponses et pour tout l’intérêt que vous avez porté à ce sujet.


Parrain FORTUNEO pour les intéressés.

Hors ligne

 

#4 29/12/2011 18h37 → Mr Bricolage : résilient à la crise ?

Membre
Réputation :   34 

Ah, j’avais oublié ce topic, je voulais y jeter un oeil… Voici ma modeste analyse selon les critères de Graham pour l’investisseur défensif. Ensuite, ca dépend de votre profil d’investisseur.

1/ Taille adéquate
564M de chiffres d’affaires, donc juste assez

2/ Santé financière
Current ratio = 1.35, ce qui est bien inférieur au 2 préconisé par Graham. De plus, la dette long terme est bien supérieure au net current asset
Donc selon Graham, la santé financière de cette entreprise pour un investisseur prudent n’est pas assez bonne et je pourrais arreter l’analyse ici, mais je continue parce que tout le reste semble OK.

3/ Régularité des résultats
Chaque résultat net des 10 dernières années est positif => OK

4/ Dividendes
Oui, sur les 10 dernières années. Je n’ai pas trouvé d’info pour les 20 dernières années

5/ Croissance des résultats
Benefice par action 2001-2003: 1.31
Benefice par action 2008-2010: 1.8
Croissance supérieure à 33% => OK

6/ PER basé sur le résultat net des 3 années passées
3.78 => OK

7/ Price to book ratio < 1.5
0.42 => OK

En conclusion, elle répond à tous les critères, exceptés la santé financière, l’endettement est assez important sans être catastrophique. Je n’ai pas lu le rapport annuel, mais la non provision pour un litige pour une entreprise déjà pas mal endettée peut faire mal. Sinon, elle paraît très peu chère en ce moment (critères 6 et 7 sont très très bas, chiffres à vérifier), mais encore une fois, il faudrait lire les rapports de gestion.

Hors ligne

 

#5 30/12/2011 11h54 → Mr Bricolage : résilient à la crise ?

Membre
Réputation :   21 

Merci pour cette réponse chiffrée.

La question pourrait être : doit-on suivre aveuglément les préceptes de Graham sur le Current Ratio ?

Je feuillette actuellement le rapport annuel 2010 (http://www.mr-bricolage.com/document/do … embre-2010).

J’y vois quelques infos :

- le groupe loue à Icade. Il est donc certainement prudent d’éviter d’être trop exposé en ayant de grosses participations dans les 2 sociétés à la fois, même si leur secteurs ne sont pas les mêmes.

- le groupe est implanté, contrairement à ce que je pensais, à l’international, à travers des participations en Uruguay, Belgique, Roumanie, Maroc, Albanie.
Il était en Espagne aussi mais les magasins ont été fermés en 2010 et 2011.
52 magasins hors de France.

- pour le litige Bricorama, j’ai été embrouillé par une news fortuneo complètement nulle, mélangeant les noms Bricorama et Mr Bricolage (!). un comble…
donc apparemment, selon le rapport 2010 page 13, les litiges ont été provisionnés en 2010. C’est plutôt Bricorama qui n’a pas dû provisionner, à priori.

- l’augmentation de la dette financière provient en partie de l’acquisition des magasins "Briconautes".

- le dividende distribué augmente chaque année depuis au moins 4 ans.

***************

EDIT (infos à confirmer, ne provenant pas du bilan 2010 officiel mais y était peut-être…) :

- Actif net par action : 21,70€ en 2010 (donc grosse décote actuellement puisque le cours est à 9.10€, mais guère étonnant vu le niveau de la baisse depuis plusieurs mois)

- Cash Flow par action : 2.99€

Dernière modification par philippe77 (30/12/2011 14h07)


Parrain FORTUNEO pour les intéressés.

Hors ligne

 

#6 30/12/2011 14h10 → Mr Bricolage : résilient à la crise ?

Membre
Réputation :   21 

Au fait, personne n’investit dans les Grandes surfaces de Bricolage sur le forum ?
J’aimerais comprendre pourquoi.

Trop petites capitalisations ? Pas assez liquides ? Pas assez solides ?

Si vous êtes si peu nombreux à y investir, c’est que le secteur d’activité ne vous inspire pas confiance ?


Parrain FORTUNEO pour les intéressés.

Hors ligne

 

#7 30/12/2011 15h45 → Mr Bricolage : résilient à la crise ?

Membre
Réputation :   19 

Hello philippe77,

J’ai regardé les bilans de la société sur boursier.com. 

Un bon point pour moi, elle a fait du résultat en 2008; ce qui n’est pas courant! smile
De plus, les CA et résultats restent stables sur les 5 dernières années.

Niveau endettement, il y en a, mais à un niveau inférieur aux capitaux propres.

Le compte créances fournisseur est un peu plus important que le compte créances client, mais les stocks sont "pleins".
Enfin, les comptes, vu rapidement et sans ratios, semblent tenir la route. D’autant plus qu’effectivement, la valorisation semble montrer une sensible décote.

Toutefois, cette valeur devrait être acheté principalement pour l’encaissement de son dividende (qui semble sûr comme souligné dans vos postes) et sera, tant que les problèmes macro non réglés, massacré plus que les autres grosses capitalisation (jusqu’à quand les marchés seront ils paranos?).

Malheureusement, pour cette raison, et même aussi proche de ses plus bas 5 ans, je ne saurais me prononcer sur son évolution.

D’autant plus qu’avec les hards discounter du bricolage comme bricodépot et casto, on est en droit de se poser la question de la stratégie de différenciation du groupe face à ses concurrents, et de ses éventuelles pertes de part de marché.

Je trouve légitime de s’y intéresser, surtout si on aime le secteur, mais pense que, en cas de remous l’an prochain, on pourrait regretter de ne pas avoir garder ses billes pour les mastodontes du marché.

Ceci étant, à long terme, je suis ok avec vous.

Merci public.


Celui qui meurt de honte meurt de faim _ mon blog

Hors ligne

 

#8 30/12/2011 17h09 → Mr Bricolage : résilient à la crise ?

Membre
Réputation :   104 

Hello,

Concernant l’absence d’une enseigne "low cost" de MRB, je ne suis pas certain que cela soit un problème. MRB a une stratégie de prix fort, voir très fort et souvent même indécente. MRB s’installe dans les zones de chalandise ou il est le seul, c’est à dire en situation de monopole ou quasis. Dès qu’un concurrent s’installe, MRB y laisse des plumes et déménage assez rapidement. On retrouve souvent MRB dans les petites villes de 10 à 25 000 habitants ou il n’y a pas la place pour d’autres enseignes. Et comme MRB est deja la, en général, la concurrence ne s’installe pas, pas assez de chalands, l’attaque frontale couterait trop chère.

MRB, c’est un bon souvenir pour moi, achetée en septembre 2011, et j’avais fais 100% à l’époque, pour mon premier achat d’action en directe.

A+
Zeb

Hors ligne

 

#9 31/12/2011 13h20 → Mr Bricolage : résilient à la crise ?

Membre
Réputation :   21 

Merci pour vos réponses.

zeb a écrit :

MRB, c’est un bon souvenir pour moi, achetée en septembre 2011, et j’avais fais 100% à l’époque, pour mon premier achat d’action en directe.

doit y avoir une erreur : MRB ne fait que descendre depuis le début de l’année, comment "avoir fait 100%" ?

Sinon, les brico-dépôt et autres m’invitent à la prudence, même si en effet ils ne sont pas forcément dans les mêmes zones de chalandise. C’est ce que je regrette sur MRB : ne pas être un discounteur du bricolage.
J’ai un brico dépôt à côté de chez moi, toujours du monde, de bons produits et des prix vraiment intéressants. Si BD était en Bourse, j’en achèterais des actions !

J’envisage malgré tout d’acheter du MRB mais je vais attendre un peu une éventuelle baisse vers les 8.50€ ou moins. D’ici là, je pourrais voir si le cours se décide à remonter, car la courbe du cours sur 2011 laisse songeur… Rien ne me dit que l’action ne va pas descendre à 7 ou même 6 €, ou pire.
Je vais continuer de surveiller son cours et ses news en attendant.


Parrain FORTUNEO pour les intéressés.

Hors ligne

 

#10 03/01/2012 11h28 → Mr Bricolage : résilient à la crise ?

Membre
Réputation :   

Bonjour,
je fais partis des membres du forum investis sur Mr Bricolage.
Merci aux autres intervenants pour leurs analyses argumentées.
Pour la part, même si l’endettement est assez important avec un levier à 2.63 et une liquidité assez faible,  le restant des indicateurs me semblaient bon avec une décote importante
Mais le cours chute inexorablement et régulièrement depuis 2010T3 
En attente des dividendes et des résultats et prévisions 2011/2012

Hors ligne

 

#11 03/01/2012 12h06 → Mr Bricolage : résilient à la crise ?

Membre
Réputation :   104 

philippe77 a écrit :

Merci pour vos réponses.

zeb a écrit :

MRB, c’est un bon souvenir pour moi, achetée en septembre 2011, et j’avais fais 100% à l’époque, pour mon premier achat d’action en directe.

doit y avoir une erreur : MRB ne fait que descendre depuis le début de l’année, comment "avoir fait 100%" ?

Oups, septembre 2001 et non 2011.

A+
Zeb

Hors ligne

 

#12 03/01/2012 12h07 → Mr Bricolage : résilient à la crise ?

Membre
Réputation :   104 

philippe77 a écrit :

J’ai un brico dépôt à côté de chez moi, toujours du monde, de bons produits et des prix vraiment intéressants. Si BD était en Bourse, j’en achèterais des actions !

Ils sont en bourse indirectement, via Kingfisher.

A+
Zeb

Hors ligne

 

#13 03/01/2012 13h02 → Mr Bricolage : résilient à la crise ?

Membre
Réputation :   421 

Cela fait plusieurs mois que j’ai regarde MRB et j’en suis arrivé a une conclusion qui fera bondir les rationalistes fondamentalistes.

Le problème de cette boite c’est… quelle fait pas bander…

Une action qui ne vends pas un peu de rève ne monte pas et a un electro-encéphalogramme plat. Sans doute le secteur a du décevoir par le passé, je ne sais pas.
En tout cas plus personne ne semble croire a une croissance a 2 chiffres, meme en rève. Bien sur elle n’est pas chère et elle ne devrait pas beaucoup baisser, mais elle ne devrait pas beaucoup profiter du rebond. Les prudents restent à l’écart et les riscophiles vont voir ailleurs…

Il faut se méfier des bimbo-travelos siliconnés qui n’ont que des promesses, mais la bonne paysanne mal fagotée ne plait pas meme si c’est une bonne gagneuse.

Il faut choisir la belle plante, dure à la tache mais quand meme assez sexy qui fasse quelques promesses salaces…

Elle méritera peut etre un petit coup de spiel 1 mois avant le détachement du dividende…


Le pouvoir doit se définir par la possibilité d'en abuser

Hors ligne

 

#14 03/01/2012 14h34 → Mr Bricolage : résilient à la crise ?

Membre
Réputation :   

Cher Bifidus,

Ce que vous exposez ne peut-il pas être rapproché de certains critères d’achat de Peter Lynch? La société déprimante, à l’activité ennuyeuse, aux perspectives de croissance peu enthousiasmantes, n’est-ce pas le genre de dossier susceptible de l’intéresser, surtout, si, comme vous le soulignez, elle gagne régulièrement de l’argent?

En même temps, je conçois bien que la situation dans le bricolage non discount doit être un peu délicate et on a vu que Mr Bricolage travaille à la réorganisation de ses structures logistiques déficitaires.
https://balo.journal-officiel.gouv.fr/p … 105954.pdf
Ils travaillent aussi à leur partenariat, surtout pour la jardinerie où leur taille doit être insuffisante.
http://www.mr-bricolage.com/media/finan … 1_VDEF.pdf
Par ailleurs, M Robin (Thermador) m’a confirmé verbalement il y a 2 mois que le contexte de la GD n’était pas facile, sans parler d’une enseigne en particulier.

Sauf erreur de ma part, dans le litige qui oppose Bricorama à Mr Bricolage, si Bricorama n’a pas provisionné les sommes qu’ils risques de payer, Mr Bricolage a comptabilisé les sommes à percevoir, alors que le positionnement définitif des tribunaux n’est pas encore publié. Ce qui ne devrait plus tarder puisqu’un communiqué de Bricorama l’annonçait pour la fin d’année dernière.

http://bourse.latribune.fr/actualites/b … 41740.html

Donc il y aurait un risque des deux côtés.

Pour ma part, je suis rentré un peu trop tôt sur cette valeur. Comme Pyrrho, hormis l’endettement, et les quelques difficultés des structures logistiques en réorganisation (EBE bien négatif), je vois surtout de bons indicateurs. Maintenant, si les résultats de la procédure judiciaires sont imminents (quelqu’un a-t-il des infos?), il serait sans doute plus sage d’attendre de savoir de quel côté l’arbre va pencher.

Hors ligne

 

#15 03/01/2012 15h03 → Mr Bricolage : résilient à la crise ?

Administrateur
Réputation :   1307 

bifidus a écrit :

Le problème de cette boite c’est… quelle fait pas bander…

Il y a un peu de vrai.

On retrouve des classiques de la cote parisienne :
- Un capital verrouillé
- Une small cap
- Des revenus majoritairement français, croissance nulle voir négative

Rapport annuel a écrit :

Chiffre d’affaires en croissance de + 8,1 % à surfaces courantes et en retrait
de -1,6 % à magasins comparables

- Un endettement élevé par rapport au cash flow
- Un dividende annualisé
- Des ratios de flux pas si top que ça si on tient compte de la dette

Le point positif c’est l’engagement sur le dividende : 30% du RN.

Hors ligne

 

#16 03/01/2012 15h05 → Mr Bricolage : résilient à la crise ?

Membre
Réputation :   421 

Oui, je connais la théorie des sociétés grises… Je crois que Lynch pensait a des sociétés plus grosses, sur une petite capitalisation comme MRB le risque est assez important en période de crise. C’est pas mac Do…. Et puis Lynch passait pas des ordres de 500 euros comme moi.

Si en plus la justice s’en mèle. J’ai eu du GIRO et GPE, vendues des que j’en entendu parlé de procès…

Sur des petites capitalisations il faut espérer faire x2, sinon c’est trop risqué. Et puis nous sommes dans une situation très spéciale. Entre 2008 et 2010 beaucoup de sociétés ont fait x4, faut pas rater le train.

Des MRB j’en ai acheté en 2008 (Camaieu, Giro etc…) et pas de Faurecia etc… 
Cette fois, pour faire 30% c’est sans moi… Per de 5 et après… RNO a aussi un per de 5.

Je me suis gavé à chaque coup de mou de PERR, AKKA, ALPDX dont personne ne parle (bon j’ai aussi des cagades) et qui semble démarrer… Le soleil, le Brésil.

ils gagnent aussi du pognon, un rendement de 9% mais surtout des perspectives de croissance chez les émergeant difficile à évaluer et qui font donc réver…


Le pouvoir doit se définir par la possibilité d'en abuser

Hors ligne

 

#17 03/01/2012 15h26 → Mr Bricolage : résilient à la crise ?

Membre
Réputation :   

Cher Investisseur heureux,

Y a-t-il une file sur ce forum où vous exposez plus en détail pourquoi le simple fait d’être une small cap ou une mid cap (ce qui pour vous va jusqu’au cœur du CAC 40 si j’ai bien suivi), suffit à vous faire réagir négativement?
Vous savez que je suis plutôt partisan, quoi que non exclusif, du "small is beautiful", que vous n’appréciez guère. Il se trouve que ces "smalls" ont l’avantage de publier des chiffres qui, d’un point de vue humain, signifient quelque chose pour moi, alors qu’avec quelques zéros de plus, un peu comme le déficit de l’état ou le QE, on nage dans l’art abstrait…
J’ai conservé en mémoire la réplique d’un patron de BNP Paribas (Pébereau ou Prot?) sur BFM: "M Soumier, avez-vous déjà lu le bilan d’une banque?"…

Par ailleurs, le petit investisseur que je suis a déjà eu l’occasion de s’entretenir ou d’écouter de près, parfois très longuement, des cadres dirigeants de sociétés comme Bonduelle, Thermador, ESI, etc. Certes, il est évident que toutes les petites sociétés ne feront pas cette effort. Mais je doute encore plus d’avoir un accès de même qualité sur des grosses sociétés.

Pour Bifidus, même s’il est question de justice, il ne faut pas mettre GIRO et MRB dans le même sac. Si je comprends bien le dossier, MRB est la victime dans l’affaire… Mais on peut regretter qu’ils aient comptabilisé les indemnités alors que toutes les procédures ne sont pas éteintes.

bifidus a écrit :

Oui, je connais la théorie des sociétés grises… Je crois que Lynch pensait a des sociétés plus grosses, sur une petite capitalisation comme MRB le risque est assez important en période de crise. C’est pas mac Do…. Et puis Lynch passait pas des ordres de 500 euros comme moi.

Certes les Etats-Unis ne sont pas la France. On est donc par nature une taille au dessus. Cependant Lynch était aussi amateur de sociétés pas ou peu suivies par les analystes et les gérants, ce qui ne va pas dans le sens d’une restriction aux seules grosses sociétés.

Quant au risque sur une valeur, il me semble que Lynch, un peu comme vous même, avait tendance à le diluer en tenant à jour un portefeuille totalement déconcentré (pas au point de trader pour 500€, nous sommes d’accord).

Dernière modification par jpa (03/01/2012 21h26)

Hors ligne

 

#18 03/01/2012 16h01 → Mr Bricolage : résilient à la crise ?

Administrateur
Réputation :   1307 

jpa a écrit :

Y a-t-il une file sur ce forum où vous exposez plus en détail pourquoi le simple fait d’être une small cap ou une mid cap (ce qui pour vous va jusqu’au cœur du CAC 40 si j’ai bien suivi), suffit à vous faire réagir négativement?

J’ai en effet un biais négatif pour les small caps françaises car leur capital n’est svt pas ouvert et que le marché français ne me parait pas assez grand pour les transformer avec une probabilité suffisante en X-baggers.

Mr. Bricolage n’est d’ailleurs même pas une small cap mais une micro cap, avec une capi largement inférieure à 300 $M (seuil classique pour déterminer une small cap).

Je crois aussi que l’intérêt pour les micro/nano cap franco-françaises, dont il est largement fait la promotion dans les magazines type Investir/Le Revenu/etc qui ont un biais énorme franco-français est responsable de nombreuses pertes chez les investisseurs individuels français et du dégoût de la bourse en général.

Hors ligne

 

#19 03/01/2012 19h46 → Mr Bricolage : résilient à la crise ?

Membre
Réputation :   21 

zeb a écrit :

philippe77 a écrit :

J’ai un brico dépôt à côté de chez moi, toujours du monde, de bons produits et des prix vraiment intéressants. Si BD était en Bourse, j’en achèterais des actions !

Ils sont en bourse indirectement, via Kingfisher.

A+
Zeb

Merci Zeb pour cette info, j’ignorais. Je n’ai plus qu’à chercher des infos sur ce que vaut Kingfisher, voir si elle est bradée ou pas en ce moment, ou si décote sur ANR.

Faut dire que je commence mal, sur la fiche de Fortuneo (https://www.fortuneo.fr/fr/bourse/fiche … Kingfisher), l’action est à 2,50GBP, avec un dividende de 7,07 pour 2010 et un rendement de 282%… N’importe quoi les chiffres, visiblement !


Parrain FORTUNEO pour les intéressés.

Hors ligne

 

#20 03/01/2012 20h27 → Mr Bricolage : résilient à la crise ?

Membre
Réputation :   104 

philippe77 a écrit :

Merci Zeb pour cette info, j’ignorais. Je n’ai plus qu’à chercher des infos sur ce que vaut Kingfisher, voir si elle est bradée ou pas en ce moment, ou si décote sur ANR.

You’re welcome smile

Kingfisher est un gros truc. Je ne suis pas sur qu’il possède directement Bricot Dépot. Il le détient peut être par l’intermédiaire de Castorama qu’il possède en directe.

Ceci dit, j’ai fait une avant vente pour Kingfisher/Casto il y a 2 ou 3 ans maintenant. Bahhhhh !!!! Des épiciers comme j’en ai rarement vu. Il aurait presque fallut qu’on les paye pour qu’ils travaillent avec nous. A l’époque, ils n’achetaient que si le ROI était inférieur à 6 mois !!!!!!! Bref, ca devenait n’importe quoi, tout gratuit et tout tout de suite, j’ai jeté l’éponge très rapidement, d’autant plus que leur politique de gestion des risques était à l’opposé de ce nous préconisons pour nos clients.

Maintenant, en tant que client occasionnel Casto (quand je peux pas faire autrement), et quand je vois comment Casto considère ses clients et ce qu’il leur fait avaler, ce doit certainement être une machine a générer du cash.  A étudier.

A+
Zeb

Dernière modification par zeb (03/01/2012 20h28)

Hors ligne

 

#21 03/01/2012 20h28 → Mr Bricolage : résilient à la crise ?

Membre
Réputation :   21 

Je viens de faire un tour des sites parlant de kingfisher, l’opinion générale qui en ressort est bonne, voir très bonne.

Seul problème pour moi, chez Fortuneo j’ai une unique cotation possible : KINGFISHER (KGF), au prix de 2.5 livres sterling (3€).  Carnet d’ordres bizarrement vide (1 ligne en achat et 1 en vente au moment où j’ai été voir).

D’un autre côté chez Boursorama (j’ai pas de compte), on a : KINGFISHER RGP (KFR) au cours de 2.47€ !

C’est pareil ?
j’ai du mal à comprendre, je suis novice dans les actions étrangères. En plus, je ne trouve pas le montant des dividendes versés (bruts, j’imagine, manque encore la fiscalité, mais je vais chercher sur le site ici).


Parrain FORTUNEO pour les intéressés.

Hors ligne

 

#22 05/01/2012 19h29 → Mr Bricolage : résilient à la crise ?

Membre
Réputation :   

+8.2 % depuis le début de la semaine est ce que la terne endormie se réveille ?

Hors ligne

 

#23 05/01/2012 19h42 → Mr Bricolage : résilient à la crise ?

Membre
Réputation :   21 

Peut-être, mais elle s’est réveillée trop vite, j’ai pas eu le temps de me positionner. 

A force de vouloir acheter le moins cher possible, c’est souvent ce qui arrive, à moi en tout cas.


Parrain FORTUNEO pour les intéressés.

Hors ligne

 

#24 16/09/2012 12h40 → Mr Bricolage : résilient à la crise ?

Membre
Réputation :   143 

http://valueandopportunity.com/2012/09/ … 004034320/

Un petit article d’un blog étranger value traitant de cette valeur !

Pour venir fouiner en France, il faut vraiment que ce soit intéressant !

Hors ligne

 

#25 18/09/2012 08h32 → Mr Bricolage : résilient à la crise ?

Membre
Réputation :   74 

Bonjour,

1/ Concernant, Mr Bricolage, j’ai cette valeur  (petite ligne) dans mon portefeuille car elle répond à ma stratégie de dividende. Je suis d’accord avec les commentaires concernant l’endettement et la croisssance (cela ne fait pas rêver).
Année    MR Bricolage
    Div
2011    0,59
2010    0,58
2009    0,57
2008    0,55
2007    0,53
2006    0,5
2005    0,47
2004    0,47
2003    0,47
2002    0,42
2001    0,35
Total    5,5

2/ Maintenant, concernant le commentaire d’IH du 03/01/2012 à 16 :01, il m’a fait bondir:

a/ Je me permets de lui rappeler que le CAC a encore perdu 35% en 5 ans.  Les actionnaires individuels (peu de jeunes) assistent surtout aux assemblées générales des grosses entreprises, et c’est un peu la même chose lors des « show » des salons.

Quand j’assiste à l’AG d’une « very small cap », il y a très peu d’actionnaires individuels.

b/ Pour moi, si beaucoup d’actionnaires ont quitté le marché, c’est parce qu’ils ne lisaient pas (ou ne savaient pas lire le minimum d’un bilan), valoriser les entreprises lors des publications, et  comprendre leurs stratégies future à court terme. De plus, ils ne prenaient pas en compte, que sans nos belles entreprises, notre système n’existerait pas.

c/ Maintenant, ce n’est pas mon créneau d’investissement, mais comme je vois qu’IH, aime bien le marché américain, je lui rappelle que les Microsoft, Apple, Google, Face Book, etc.. (les STARS de l’Internet), n’existaient pas il y a une trentaine d’années (et parfois moins), et avant de devenir « big », c’étaient des « very small ».

d/ cela fait 12 ans que j’ai dans mes 2 PEA principalement des « small ». Oui, j’ai pris des bonnes gamelles et j’en prendrai encore, mais globalement je ne me plains pas de mes investissements, et de ma rentabilité.
Ces 18 derniers mois, j’ai eu de la chance car j’avais perdu pas mal sur 3 valeurs, mais j’ai pu compenser grâce à des opérations financières sur d’autres (Sucreries de Pithiviers, Proservia, Tharreau), des sociétés qui distribuaient régulièrement de bons dividendes.

A++

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB
Hébergé par Arcustech