Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Abonnez-vous à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche : 
Chercher
Membres  |  Mission

Forums des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l'investissement patrimonial pour s'enrichir, générer une rente et atteindre l'indépendance financière

Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions !

#1 18/12/2011 11h28 → CCR Convertibles 2014 : un fonds de portage obligataire décoté

Membre
Réputation :   231 

Le FCP CCR Convertibles 2014 a pour but de maximiser le rendement à horizon fin 2014 grâce à un investissement en obligations high yield et convertibles.

Prospectus, reporting ici :
Our financial services in your country | UBS United States
ISIN de la part R : FR0010971317
La part "Retail" est à 1% de frais de gestion par an.

C’est que le fort écartement des marges de crédit a tellement décoté les titres que le rendement actuariel du fonds atteint 11,7% !
Certes, c’est si aucun défaut n’a lieu, ce qui est illusoire compte tenu de la qualité très risquée du portefeuille : en BB, c’est 1 à 2% du portefeuille qui fait défaut chaque année.

Mais même avec une dizaine de défauts, je trouve que le rendement reste intéressant si l’on garde à échéance.

C’est un petit fonds (79M€) qui a actuellement 72 lignes. Chaque ligne pèse environ 1M€ ce qui permet de saisir des petites opportunités.

On peut l’acheter sur un compte titres (mais ce n’est pas un fonds "partenaire" des grands courtiers, il faut payer les frais d’entrée du prospectus + l’intermédiation du courtier) ou dans certaines AV en tant qu’UC (notamment Nortia Panthea).

Pour préserver l’aspect "Buy&Hold" du fonds, les sorties avant le 31/12/2014 sont pénalisées à 0,75% acquis au fonds. C’est une bonne idée je trouve.

En assurance-vie, un calcul basique donnerait :
11% de taux actuariel brut
-1% de frais de gestion du fonds
-2% pour les défauts
-1% pour les frais sur UC
soit 7% net.

En compte-titres direct, les brokers prendront au moins les 1,5% du prospectus car ils n’ont pas de rétrocession sur les frais de gestion.

Qu’en pensez-vous ? J’aime assez ce type de produit, rarement proposé aux particuliers (on préfère leur vendre des CLN sur un ou deux noms seulement sur lesquels le commercialisateur peut marger davantage).

AMF : je  n’ai aucun lien avec CCR et je ne suis pas investi dans ce fonds.

Dernière modification par Nikki (18/12/2011 11h29)

Hors ligne

 

#2 18/12/2011 14h06 → CCR Convertibles 2014 : un fonds de portage obligataire décoté

Membre
Réputation :   83 

Oui c’est pas mal comme idée, sauf que les frais sont importants. C’est toujours dommage de voir qu’il y a de bonnes opportunités mais qu’on ne peut pas en profiter car en temps que particulier on a pas accès à ce type d’obligations et qu’on ne peut pas faire un fonds de capitalisation pour se protéger de la fiscalité intermédiaire.

Sur Bourso ce sera déjà 2% de frais de transaction en sus des 1.5% d’entrée.

A noter que chez SPGP le fond d’obligations entreprise court terme est à un taux actuariel de 15,36%
( http://www.spgp.fr/sites/fr/nos_opcvm/o … orate.html ) avec une maturié de 1-2 ans.

Leur fonds à terme 2015 high yield n’a pas d’information malheureusement.

Hors ligne

 

#3 18/12/2011 17h49 → CCR Convertibles 2014 : un fonds de portage obligataire décoté

Membre
Réputation :   231 

Bon, après étude, je passe mon tour.

J’ai regardé le détail des 10 premières lignes (soit 20% du portefeuille) et retrouvé leurs cours/rendements actuariels avec financefi (elles y sont presque toutes).

Leurs rendements jusqu’à échéance est plutôt de l’ordre de 5/6%.

Alors à moins que le reste du portefeuille soit du très très high yield, je vois mal comment le fonds pourrait dépasser les 11% de rendement actuariel.

A mon avis, il s’agit d’un petit manque de rigueur (ou d’un raccourci malheureux) dans le reporting et le rendement brut réel du fonds tourne autour de 6%, pas 11%.

Je n’ai pas trouvé l’erreur, mais elle me semble du même ordre que celui qui consiste à prendre en compte la date du prochain call émetteur pour calculer le TRI des obligations callables au lieu de les considérer comme perpétuelles.

Merci Jester pour le lien du fonds SPGP. Beaucoup d’obligations puttables (= pour lesquelles l’investisseur peut périodiquement demander le remboursement au pair auprès de l’émetteur).

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB
Hébergé par Arcustech