Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Abonnez-vous à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche : 
Chercher
Membres  |  Mission

Forums des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l'investissement patrimonial pour s'enrichir, générer une rente et atteindre l'indépendance financière

Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions !

#176 02/12/2013 11h12 → Portefeuille d'actions de Thomz

Membre
Réputation :   18 

sergio8000 a écrit :

Dans le rétroviseur, c’est toujours évident… Mais n’oublions pas que "c’est lorsque la marée est basse que l’on voit ceux qui se baignent tout nus" (Warren Buffett). - See more at: [url=http://www.devenir-rentier.fr/post.php?tid=1400#sthash.34KztZHP.dpuf

]Info[/url]
Sacré Warren, ces citations sont tellement savoureuses!

Si le port du slip ne vous sied guère, gardez du cash ! smile

Hors ligne

 

#177 02/12/2013 11h30 → Portefeuille d'actions de Thomz

Membre
Réputation :   214 

Si vous voulez garder du cash en 2013 et en depenser en 2014, faites-vous plaisir, Warren Buffett ou pas. Nous avons donc rapidement le point Wawa, c’est-a-dire le point ou dans une discussion d’investisseurs, nous faisons appel a Warren Buffett. Une autre possibilite aurait ete le plus populaire:"qui fait le malin, tombe dans le ravin". Et la, je me reconnais completement.

Serieusement, je trouve juste qu’il est un peu facile de botter en touche en disant:"on verra bien dans 10 ans", cela ne force pas vraiment a la reflexion. A ce moment-la, toutes les techniques sont valables, et la discussion est terminee.

Dernière modification par Wawawoum (02/12/2013 12h04)

Hors ligne

 

#178 02/12/2013 12h24 → Portefeuille d'actions de Thomz

Membre
Réputation :   512 

Wawawoom a écrit :

[…]

Pour répondre à votre question subsidiaire, je me désinteresse du "marché" (sauf cas exceptionnel/situation irrationnelle) et privilégie plutôt l’étude des situations individuelles.

A ce titre, j’investirai le solde au fil des opportunités, que j’espère nombreuses et prochaines.

Dernière modification par thomz (04/12/2013 00h53)

Hors ligne

 

#179 02/12/2013 13h10 → Portefeuille d'actions de Thomz

Membre
Réputation :   554 

Wawawoum a écrit :

Serieusement, je trouve juste qu’il est un peu facile de botter en touche en disant:"on verra bien dans 10 ans", cela ne force pas vraiment a la reflexion. A ce moment-la, toutes les techniques sont valables, et la discussion est terminee.

Et pourtant, je vous assure que vous changerez votre point de vue dans 10 ans. On s’est tous prix pour des cadors à un moment, et on finit, sur des périodes plus étendues, à comprendre que nous sommes de simples mortels.
Pour bien comprendre la chose, un exemple simpliste : A 3 mois, n’importe qui peut battre Warren Buffett, à un an, à peu près tout le monde (selon l’année), sur l’ensemble de sa carrière, il ne reste plus grand monde. C’est ainsi, que vous le vouliez ou non !
Dans notre première année d’investissement, nous sommes tous des cadors, c’est une évidence, n’est-ce pas ? Au bout de 40 ans, ce sera sans doute moins évident ! (ce raisonnement vaut tout à fait pour moi, je ne m’en exclus pas, soyons bien clairs là-dessus : je suis bien conscient qu’il n’y a rien de surnaturel dans mes capacités à gérer un portefeuille).
Sérieusement, vous voulez discuter de quoi sur un an ?

Hors ligne

 

#180 02/12/2013 13h25 → Portefeuille d'actions de Thomz

Membre
Réputation :   

sergio8000 a écrit :

Sérieusement, vous voulez discuter de quoi sur un an ?

Je rajouterais qu’à mon avis, l’investisseur qui se prend un gadin la première année est chanceux, car il est dès le départ conscient des difficultés de l’exercice, avec en général des montants investis moindres.

Hors ligne

 

#181 02/12/2013 14h18 → Portefeuille d'actions de Thomz

Membre
Réputation :   74 

Bonjour,

1/ Chacun sa stratégie, mais je trouve intéressant de pouvoir suivre, sur ce forum, des stratégies différentes de la notre, à partir du moment que ces investisseurs garde plus ou moins leur stratégie initiale.

2/ Concernant la durée d’investissement, je suis plus particulièrement intéressé par les portefeuilles qui ont, au moins, plus de 5 ans d’ancienneté, et qui, en général, ont subis quelques secousses.

3/ Concernant les liquidités d’un portefeuille actions, là encore, c’est chacun son choix, en fonction des stratégies de chacun, et il n’y a pas de recette miracle, car sinon cela se saurait.

Pour en revenir à Thomz, son portefeuille et sa stratégie, je ne risque pas de l’oublier car pour moi son nom est corrélé à 2 valeurs (Peugeot et Crédit Agricole) qu’il a achetées quand  les zinzins rejetaient ces valeurs.

A+

CPaulus

Hors ligne

 

#182 03/12/2013 18h10 → Portefeuille d'actions de Thomz

Membre
Réputation :   119 

A Peugeot et Crédit Agricole, on peut rajouter Nokia qui était dans la même veine.
Dommage on a en plus trop des comme ça ces temps-ci.

Hors ligne

 

#183 04/12/2013 11h23 → Portefeuille d'actions de Thomz

Membre
Réputation :   512 

Si, Blackberry, qui côte à (sûrement sous) sa valeur liquiditative, qui fait référence sur une niche à fort potentiel (sécurité des communications), et qui, au contraire des trois dossiers précedemment cités, compte sur du personnel d’exception à la manoeuvre: Watsa aux finances et Chen à l’opérationnel.

Nous sommes arrivés au point de stress maximum (je crois) depuis l’échec du buyout proposé par Fairfax - ce qui me laisse dubitatif, car selon moi c’est plutôt une excellente nouvelle.

Hors ligne

 

#184 04/12/2013 14h39 → Portefeuille d'actions de Thomz

Membre
Réputation :   119 

C’est justement un dossier que je suis en train de regarder. Pas de décision prise encore néanmoins pour ma part. Il faut que j’arrive à dégager un peu de temps pour creuser plus en profondeur.

Mais c’est vrai que la sécurité des communications pourrait être une préoccupation revenant plus en avant. Ce n’est qu’un potentiel, car il faut arriver à (re)monétiser cette référence qu’est Blackberry dans le domaine, mais en cas de succès il peut être élevé. Et si on peut acheter ce potentiel gratuitement…

Dernière modification par julien (04/12/2013 14h40)

Hors ligne

 

#185 13/12/2013 12h55 → Portefeuille d'actions de Thomz

Membre
Réputation :   57 

La lettre ouverte de John CHEN

An Open Letter to our Enterprise Customers
Enterprise

Today, John Chen, Interim CEO of BlackBerry, sent an open letter to our valued Enterprise customers to set the record straight about the hype from media and competitors.

John reassures our enterprise customers that BlackBerry is here to stay, and that the investments customers have made in BlackBerry infrastructure and solutions are secure.   During this restructuring period our team is refocusing resources so we can deliver what you’ve always depended on from BlackBerry.

The fact is that we believe in our platform and technology, and you should too.

Setting the record straight: We will manage all devices
In this letter John goes on to stress that we’re serious about multi-platform MDM and even more serious about multi-platform EMM. We deliberately moved to a new platform with BES10 last year.  Making this change enables us to manage all devices, turbo-charge BYOD initiatives, and provide the very best management experience.

Our competitors want you to think that BES only manages BlackBerry devices, and that we are somehow more expensive than other MDMs. This is false.

We understand the realities of the enterprise mobility market better than anyone, and we’re in the game for the long term. We’ve been investing in enterprise mobility management – for any device – and thanks to customers like you, we’re doing very well. Here’s the proof:

    Our EMM customer base is much larger than any of the other vendors in the Gartner Magic Quadrant for Mobile Device Management – and is growing.
    We manage more mobile devices than any other vendor. Period.
    We move more secure mobile data than anyone else.
    We have substantial cash and are not a small VC-backed ‘pure play’ MDM player seeking additional funds every year.

His message today is loud and clear: you can continue to count on BlackBerry. We’ve shared his open letter below and welcome feedback from our valued customers.

Le lien ici

Je regarde son cours descendre pour le moment… à défaut d’avoir plus d’informations dans l’immédiat. Mais j’avoue que ce qui est technologique m’attire peu finalement.

Dernière modification par Geoges (13/12/2013 13h00)


Portefeuille | "Je peux être rentier à vie dès maintenant, à condition de mourir le mois prochain"

Hors ligne

 

#186 13/12/2013 13h21 → Portefeuille d'actions de Thomz

Membre
Réputation :   25 

thomz a écrit :

Si, Blackberry, qui côte à (sûrement sous) sa valeur liquiditative.

En terme de valeur liquidative à la Graham :
NCAV:3.10 $ et NNWC:1.05 $


Investisseur Deep Value. Parrainage Binck
Ressources recommandées: Les daubasses|Old School Value|Graham Investor

Hors ligne

 

#187 13/12/2013 19h20 → Portefeuille d'actions de Thomz

Membre
Réputation :   512 

Les formules toutes faites c’est bien. Le bon sens c’est mieux.

Aucun de vos deux calculs basés sur la valeur de l’actif circulant ne prend en compte le principal actif monétisable de Blackberry: ses brevets.

Liquidez le going concern, évaluez les intangibles, regardez la capitalisation actuelle: ô surprise.

Hors ligne

 

#188 07/01/2014 23h16 → Portefeuille d'actions de Thomz

Membre
Réputation :   512 

J’ai entrepris ces dernières semaines de liquider (moyennant de sympathiques profits) ces quelques investissements pour lesquels les marges de sécurité s’étaient évaporées. L’objectif de gestion, parfaitement indéboulonnable, est toujours de contrarier le risque à l’extrême.

http://www.devenir-rentier.fr/uploads/941_b.jpg

Finalement, je note avec satisfaction que les affaires d’argent me laissent indifférent. Jamais cupide, le principal intérêt que je trouve à l’activité financière est essentiellement d’ordre esthétique: je suis sensible à l’élégance intellectuelle des beaux raisonnements, c.f des thèses d’investissement de qualité.

Produire une pensée différente, avoir le courage d’agir selon cette dernière, souvent au mépris des huées et sarcasmes de ses pairs, et retirer de l’effort un gain pécunier: n’est-ce pas là une noble et grandiose entreprise?

Sur une note plus triviale, j’ai clos ma position ArcelorMittal, à perte celle-ci, car (1) j’obtiens de la sorte un crédit d’impot égal à mes plus-values imposables, et (2) je devais bien me faire une raison: je ne connais ni ne comprends le marché de l’acier, encore moins les différents leviers qui influent sur son prix.

Grisé à l’époque par une décote comptable fort prononcée, j’avais baclé l’étude du dossier et agi imprudemment, de toute évidence en dehors de mon cercle de compétence. L’expérience aidant, je me refuse de continuer à ainsi fonctionner à l’aveugle, et me réjouis d’avoir pu solder mon erreur de jeunesse à moindres frais - d’autres suivront bien assez vite, inutile de les cumuler!

Sur l’année écoulée, la performance de mon compte de courtage (mes investissements) est de +38%. A l’échelle de mon patrimoine, cette dernière performance est largement diluée par l’abondante trésorerie qui constitue toujours l’essentiel de l’actif.

http://www.devenir-rentier.fr/uploads/941_l.jpg

http://www.devenir-rentier.fr/uploads/941_c2.jpg

Si précaution, minutie et liquidés disponibles demeurent les meilleures alliées du parieur intelligent, me voici idéalement disposé pour capitaliser sur n’importe lequel des scénarios à venir. A ce titre, même sans nouvelles acquisitions, je m’attends à une excellente année 2014.

Ma watch-list est cependant bien remplie. Si d’aventure les marchés corrigeaient, ce que je souhaite ardemment, je deviendrai un homme riche, car je sais exactement quel capital productif je compte acquérir, à quel prix, dans quelles conditions et pour quels rendements.

En somme, si j’ai remisé l’action au profit de la préparation c’est que, à terme, je suis certain que patience, étude et détermination paieront. Rien ne sert de courir, mieux vaut partir à point.

Accessoirement, mon opinion est que la prochaine secousse boursière va mettre de nombreux portefeuilles à feu et à sang, tant j’observe d’imprudences et de négligences partout autour de moi.

Le marché boursier - excusez mon français - est devenu une vraie poubelle: même la marchandise de piètre qualité est marquée hors-de-prix. Les entreprises qui gagnent peu, ou mal, s’échangent à des multiples parfaitement déraisonnables - en tout cas loin, très loin des exigences d’un investisseur conservateur.

Le marché anticipe manifestement une substantielle désinflation à venir; mon petit doigt me dit qu’il sera sèchement cueilli à froid. Ce regrettable constat n’exclut toutefois pas que l’absurdité continue ni ne s’amplifie.

Je note que, en ce début d’année, fleurit partout la même question: "2013 est terminée: quelle est votre performance?"

Selon moi, la question à (se) poser devrait plutôt être: "2014 commence: quelle est votre marge de sécurité?"

Dernière modification par thomz (08/01/2014 11h55)

Hors ligne

 

#189 08/01/2014 01h04 → Portefeuille d'actions de Thomz

Membre
Réputation :   110 

Bravo, superbe reporting de gestion.

Deux interrogations me viennent à la lecture de celui-ci : quelles sont les imprudences et les négligences constatée autour de vous, dont vous parlez ? Pouvez-vous nous donner quelques exemples de marchandise de piètre qualité que vous estimez hors de prix ?

De mon côté, j’estime - peut-être à tort - le marché légèrement surévalué, mais pas non plus en phase de surchauffe.

Je suis également dubitatif quant à la remontée des taux tellement anticipée qu’elle n’arrivera sûrement pas, et suis également liquide à 60%.

Je serais d’ailleurs curieux d’avoir votre avis sur mon portefeuille dont le but est d’assurer une distribution mensuelle régulière, si tant est que cela vous intéresse : Portefeuille d’actions de Lopazz (4/8)

A bientôt


Mon blog bourse & finances perso : www.parlons-cash.fr

En ligne

 

#190 08/01/2014 08h08 → Portefeuille d'actions de Thomz

Membre
Réputation :   74 

Bonjour thomz,

Même si ce n’est et ne sera pas la mienne, félicitations pour votre stratégie ,et pour vos résultats actuels. Merci aussi pour la transparence de votre portefeuille.
Hier matin, j’ai pensé à vous, car à l’ouverture du marché, j’ai acheté des actions Crédit Agricole sur le PEA de mon fils.
Je crois mais je peux me tromper, que avez remarqué que certaines banques ont réalisé dernièrement des performances remarquables, et leurs valorisations est encore loin de leurs fonds propres.

NB: j’ai noté que Romain Burnand avait encore réalisé une bonne performance en 2013 avec 2 banques dans son Top5 http://www.moneta.fr/lettre_trimestrielle_MMC.pdf

A+

CPaulus

Hors ligne

 

#191 08/01/2014 09h21 → Portefeuille d'actions de Thomz

Membre
Réputation :   512 

Merci Paulus pour vos encouragements. Ma "performance" est très modeste et ne mérite guère vos félicitations. Si la répartition du capital avait été plus astucieuse et surtout plus assurée, le résultat aurait alors pu être remarquable, effectivement - mais avec des si, on fantasme des empires qui n’ont jamais existé.

Au sujet de ACA, j’étais nettement plus enthousiaste à l’époque où l’institution côtait à un dixième de sa book, qu’aujourd’hui à la moitié de cette dernière.

Chifflet a beau chanter sa sérénade sous toutes les fenêtres (surtout celles du régulateur européen), vanter les mérites de sa structure particulière et jouer de le rôle de l’éternel incompris, il n’en demeure pas moins que le leverage est conséquent et le risque d’appel au marché dès le premier imprévu tout à fait substantiel.

Evaluer une banque (surtout d’investissement) sur ses résultats est un numéro d’équilibriste et un exercice subtil à réserver aux seuls experts - qui s’y brûlent malgré tout souvent les ailes. Un peu comme avec le sidérurgiste précédemment cité, les performances de haut de cycle ne sont pas représentatives de la capacité béneficiaire réelle…

Mais sur un compte défiscalisé avec une vue à très long terme, le pari fait sens.

Hors ligne

 

#192 08/01/2014 11h25 → Portefeuille d'actions de Thomz

Membre
Réputation :   554 

Bonjour Thomz,

C’est un reporting intéressant que vous proposez. Il y a pour moi deux questions qui sont particulièrement intéressantes.

thomz a écrit :

Selon moi, la question à (se) poser devrait plutôt être: "2014 commence: quelle est votre marge de sécurité?"

Je partage tout à fait ce point et me réjouis presque que ma performance 2013 n’a rien d’exceptionnel, car les marges de sécurité restent justement acceptables de ce fait.

thomz a écrit :

Le marché anticipe manifestement une substantielle inflation à venir; mon petit doigt me dit qu’il sera sèchement cueilli à froid.

Qu’est-ce qui vous fait dire cela ? Je serais curieux de lire votre raisonnement.
Pour ma part, j’ai le sentiment (basé sur un raisonnement que je peux également vous présenter) que le marché anticipe exactement l’inverse : une période très étendue d’inflation extrêmement faible. C’est un scénario qui justifierait pour moi sans peine un PE de 20-25 pour le marché actuel.

A vrai dire, la configuration économique et la configuration de marché d’aujourd’hui me semblent sans précédent et on n’a aucun précédent historique auquel j’arrive à me raccrocher confortablement. La marge de sécurité d’investissements individuels me semble vraiment le seul fondamental auquel je peux encore me fier, et je ne peux que durcir les critères…

Hors ligne

 

#193 08/01/2014 11h54 → Portefeuille d'actions de Thomz

Membre
Réputation :   512 

Merci pour votre commentaire Sergio. Bien sûr j’abonde dans votre sens de A à Z. Demain, les circonstances pardonneront beaucoup moins d’approximations dans l’analyse qu’hier.

Sergio a écrit :

A vrai dire, la configuration économique et la configuration de marché d’aujourd’hui me semblent sans précédent et on n’a aucun précédent historique auquel j’arrive à me raccrocher confortablement.

Oui, ceci me rappelle le bon mot de Charles Gave, ou d’un autre: "Finalement, Christophe Colon fût le premier banquier central moderne: il est parti sans savoir où il allait; il est arrivé sans savoir où il était; et il a tout fait avec l’argent des autres."

Au sujet des anticipations évoquées dans mon précédent post, merci d’avoir relevé mon erreur: je voulais effectivement parler de désinflation.

Dernière modification par thomz (08/01/2014 11h56)

Hors ligne

 

#194 08/01/2014 12h45 → Portefeuille d'actions de Thomz

Membre
Réputation :   69 

Ha mince, si vous êtes d’accord sur l’erreur du marché sur l’anticipation d’une désinflation, on ne va pas savoir quels sont les éléments qui vous font penser que:

1) le marché anticipe une désinflation
2) pourquoi il se trompe

Donc je vous pose à vous deux la question smile

Merci d’avance pour les éléments que vous partagerez.

Cordialement.


Pourquoi pas Vous?

Hors ligne

 

#195 09/01/2014 12h21 → Portefeuille d'actions de Thomz

Membre
Réputation :   554 

Bonjour Pruls,

Je ne traiterai principalement le premier point de la question, car, pour ma part, je ne sais pas si le marché se trompe. Je ne suis pas prévisionniste et souhaite pas tenir compte des dires des prévisionnistes, aussi informés / intelligents soient-ils. J’essaie de rester assez bref et ne développe pas certains points car on pourrait écrire des livres entiers sur certains d’entre eux.

Sur ce, regardons les choses simplement : nous sommes aujourd’hui aux US (par exemple, mais la situation est à peu près la même dans beaucoup de pays européens dont la France) dans un conjoncture où les taux sans risques sont de l’ordre de 2-3% bruts. Pour le taux sans risque, je prends les bons du Trésor en supposant que l’Etat est crédible et ne souhaite pas violer sa propre constitution.

Dans un tel environnement, la question qu’on peut se poser est combien est-ce qu’on peut payer un actif à risque qui rapporte du cash (peu importe si c’est une société, des biens immobiliers, des dettes corporate, d’autres choses) ?
Au doigt mouillé, si on projette indéfiniment du rendement sans risques à 2-3%, un actif à risque peut être considéré comme intéressant s’il rapporte 4-5%, et d’autant plus si cet actif est supposé accroître la cash qu’il rapporte. Ainsi, 4-5% avec une option de croissance, pour les profits d’une entreprise, cela donnerait un PE de 20-25. On peut même dire que vous avez une prime de risque pour votre investissement. Il semble assez simple à comprendre qu’il semble plus intéressant d’avoir Coca ou Wal-Mart rapportant 4-5% avec une option de croissance qu’un taux sans risque à 2-3%.

Maintenant, si on vous donne 5% sans risques, on peut déjà commencer à se poser des questions : notamment, il vous faudra être sûr des perspectives de croissance pour prendre un Coca ou un Wal-Mart à 4-5%. Dans certains cas, ce sera justifié (la croissance réservera de bonnes surprises), dans d’autres, surement pas (la croissance ne sera pas à la hauteur de vos espérances).

Maintenant, si on vous donne du 8%, sans risques, il va falloir une sacrée croissance pour justifier votre prise de risque. Je ne parle même pas des environnements à 15-17% qui ont existé par le passé…

On a souvent tendance à extrapoler l’environnement où on est dans le futur, or on ne sait jamais de quoi le futur est fait : si les taux US remontent vers leur moyenne historique un peu en-dessous de 6%, il est possible que pas mal de gens ne souhaitent plus payer un panier d’actions à 20-25 fois les profits.

La rapport avec l’inflation : Les taux sans risques sont là pour permettre de compenser l’inflation. Ils ont tendance à monter lorsque l’inflation augmente et à baisser lorsque l’inflation décélère. Les banques centrales veillent à cela. La seule manière de garder des taux faibles sur le long terme, c’est d’avoir une inflation faible ou une déflation sur le long terme.

J’imagine aussi qu’on peut entrer dans un débat entre inflation publiée et inflation réelle perçue par les consommateurs, moteur principal de l’économie. Si vous pensez que l’inflation publiée sous estimée l’inflation réelle, alors le risque de remontée de taux à long terme est d’autant plus grand.

Pour ma part, je ne sais pas ce que seront les taux à l’avenir, mais je n’ai pas envie d’être cueilli à froid si jamais ils remontent. C’est pour cela que j’augmente mes marges de sécurité même si cela réduit beaucoup ma marge de manœuvre aujourd’hui.

Hors ligne

 

#196 09/01/2014 12h50 → Portefeuille d'actions de Thomz

Membre
Réputation :   69 

Ok, si je comprends bien, vous estimez que le marché (disons la majorité des acteurs) se projettent dans le futur en prolongeant la situation actuelle en ce qui concerne les taux?

Pour ma part, j’ai eu l’occasion d’assister à une réunion sur la gestion de la dette au boulot et l’hypothèse de la Caisse des Dépôts et Consignations (notre principale banque, je rappelle que je bosse pour les HLM) qui nous a été présentées en matière d’inflation est une stabilité des taux à +/-2%.

J’ai par ailleurs cru comprendre que cette stabilité était défendue par les Banques Centrales (en UE cela serait un objectif réglementaire?).

Ce sont des indices qui penchent vers une faible inflation.


Pourquoi pas Vous?

Hors ligne

 

#197 09/01/2014 13h06 → Portefeuille d'actions de Thomz

Membre
Réputation :   554 

Il semblerait que les acteurs se projettent en effet dans un environnement proche de celui dans le quel nous vivons depuis un bout de temps déjà.

Il n’y a par contre absolument aucun engagement de la part des banques centrales à maintenir les taux indéfiniment. La BCE s’est pour l’heure engagée à fournir des liquidités pour prévenir les risques pesant sur le système bancaire européen, la FED a fait savoir qu’elle comptait maintenir des taux bas et sortir graduellement du QE, mais ces termes restent vagues. Ils ont d’ailleurs raison de rester vagues : si jamais les choses déraillent, la réaction devra se faire assez vite selon ce qui est observé. Il n’y a aucun objectif réglementaire là-dedans, c’est simplement une nécessité et une possibilité pour l’heure. Les contreparties sont souvent à cours de liquidités, et il faut préparer le cycle de deleveraging (dont on ne sait d’ailleurs pas s’il sera un franc succès ou non au passage).

L’histoire nous a enseigné que les banques (centrales ou pas) se trompent elles aussi : les objectifs ne sont pas toujours atteints, et nul n’est infaillible. On ne peut pas tout contrôler. Il suffit de se souvenir de l’hyperinflation dans les années 1980 pour voir qu’une banque centrale peut largement dévier de ses objectifs et perdre le contrôle des évènements. Je pense d’ailleurs qu’on ne peut pas vraiment les blâmer pour cela, les banques centrales ont d’ailleurs bien réagi par la suite.

Pour moi, il n’y a aucun indice tangible qui penche vers une faible inflation : il n’y a que des espoirs de banques comme la CDC au mieux. L’inflation ne se contrôle (malheureusement ?) pas par des espoirs, n’est-ce pas ? On dit que l’espoir fait vivre, mais ne pas espérer me semble en pratique bien plus prudent : Si ça se passe comme prévu (espéré en fait) par les marchés, tant mieux, si ça se passe mal, il faut pouvoir sécuriser son patrimoine. Les rêves sont souvent beaux, mais cela n’empêche pas un réveil difficile. Mais lorsqu’on se réveille et que tout est cheap, c’est finalement pas si mal non plus ! Il nous faudra être confortables dans tous les scénarios.

Hors ligne

 

#198 21/01/2014 11h53 → Portefeuille d'actions de Thomz

Membre
Réputation :   512 

Geoges a écrit :

Je regarde son cours descendre pour le moment…

Pendant que vous le "regardiez", le cours en question s’est réévalué de soixante pour cent en trois semaines.

Moralité: quand on trébuche sur un billet d’un dollar à vendre pour cinquante cents, on le ramasse d’abord et on fait de l’esprit ensuite.

Hors ligne

 

#199 21/01/2014 12h54 → Portefeuille d'actions de Thomz

Membre
Réputation :   52 

thomz a écrit :

Selon moi, la question à (se) poser devrait plutôt être: "2014 commence: quelle est votre marge de sécurité?"

C’est effectivement une bonne question.  Les performances de certaines small caps en France par exemple depuis le début de l’année donnent parfois le vertige.

Perso, je regarde la valorisation de mon portefeuille en bloc vs. les valorisations pour les années passées avec une stratégie correspondante.  Et on est grosso modo dans la fourchette moyenne donc je m’attends à une performance moyenne par rapport aux backtests.

Hors ligne

 

#200 21/01/2014 12h57 → Portefeuille d'actions de Thomz

Membre
Réputation :   57 

Thomz : j’y suis rentré le 10 janvier. Je préferais prendre le temps de me renseigner un peu sur BBRY quand même. PRU à 6,283€ (8,50$). Du coup, je n’ai "que" 7% de hausse. Il aurait fallu nous prévenir plus tôt (rires)

Dernière modification par Geoges (21/01/2014 13h00)


Portefeuille | "Je peux être rentier à vie dès maintenant, à condition de mourir le mois prochain"

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB
Hébergé par Arcustech