Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Abonnez-vous à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche : 
Chercher
Membres  |  Mission

Forums des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l'investissement patrimonial pour s'enrichir, générer une rente et atteindre l'indépendance financière

Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions !

#1 27/11/2011 05h26 → Inventaire des "bonnes nouvelles" économiques

Modérateur
Réputation :   1084 

Comme il y a pas mal de messages assez pessimistes (ou catastrophistes) dans pas mal de media, et de forum, je propose de lister ici les "bonnes nouvelles", à savoir les événements ou évolutions positives, pour illustrer le fait qu’il y a aussi pas mal de choses qui évoluent dans la bonne direction (à savoir par exemple la maîtrise de la crise actuelle, et la mise en place de ce qui permettra d’en sortir).

Je commence la liste :
    - l’€uro a baissé (vs US$, passant de 1.45 à 1.32 USD/EUR);
          (favorise les exportations, et la compétitivité des entreprises implantées en €urope).
    - la BCE a baissé son taux directeur, et continue à acheter des obligations d’état sur le marché;
          (même si elle ne prête pas aux états, et qu’il n’y a pas d’euro-bonds)
    - toujours autant de monde dans les hypermarchés et les grands magasins en prévision de noël.
          (l’activité et la demande intérieure résistent)
    - les impôts augmentent, les prestations baissent, raisonnablement car il n’y a pas eu la révolution
          (rend possible la réduction des déficits, et la maîtrise du niveau des dettes publiques)

N’hésitez pas à enrichir cette liste, ou à discuter de la nature de la "bonne" direction pour certains points de la liste….


Contrôlons la finance: Finance Watch  - Parrain Fortuneo: 12356125, INGDirect: ZKCYANB, Altaprofits: MP

Hors ligne

 

#2 27/11/2011 11h05 → Inventaire des "bonnes nouvelles" économiques

Membre
Réputation :   211 

De nombreuses entreprises ont les "reins" (bilan) plus solides, me semble-t-il, qu’il y 3 ou 4 ans, ce qui est toujours salvateur en période de troubles économiques.

Hors ligne

 

#3 27/11/2011 12h33 → Inventaire des "bonnes nouvelles" économiques

Membre
Réputation :   85 

- Pas d’inflation. C’était la solution facile a court terme mais la BCE s’en tient à son objectif gravé dans le marbre. Difficile de faire rentrer le dentifrice dans le tube une fois qu’il est sorti.
- Pas d’Eurobond. Une autre solution de facilité à court terme qui permet a des états dispendieux d’avoir tous les avantages du déficit budgétaire et de la dette sans avoir à en subir les conséquences à long terme du fait de la garantie des autres états.
- Les élections en avril/mai. J’ai la naïveté de croire que cela permettra de sortir  durant quelques semaines du sempiternel "le gouvernement gouverne et l’opposition s’oppose" pour une confrontation projet contre projet. Je sais bien que je rêve un peu mais ce calendrier est quand même "positif".


À la bourse tu as deux choix: t'enrichir lentement ou t'appauvrir rapidement. Benjamin Graham

Hors ligne

 

#4 27/11/2011 14h11 → Inventaire des "bonnes nouvelles" économiques

Membre
Réputation :   11 

-l’immobilier va peu être baisser sur le long terme libérant une part pour la conso, le pouvoir d’achat et l’épargne en investissement autre que l’immo

-les cours actuels (2700 2800 ) contiennent déjà une grande partie des scénarios pessimistes ( euro en danger, problème des dettes, récession à venir )

-l’Europe et la classe politique se transforme à marche forcée

Hors ligne

 

#5 27/11/2011 14h33 → Inventaire des "bonnes nouvelles" économiques

Membre
Réputation :   11 

Le e-commerce est un marché qui prend de plus en plus de part de marché, ce qui peut expliquer parfois la baisse du nombre de visiteurs dans les grands magasins.

Presque tous les ménages sont équipés d’Internet, et je trouve que c’est un formidable moment puisque les entrepreneurs peuvent créer un business avec presque rien.


Retaill & Co.
Mon blog www.retaill-and-co.fr  Construire votre patrimoine devient un jeu d'enfant

Hors ligne

 

#6 27/11/2011 20h44 → Inventaire des "bonnes nouvelles" économiques

Membre
Réputation :   151 

Il y a beaucoup d’actions à des cours intéressants. Les super-soldes sont proches…

Hors ligne

 

#7 27/11/2011 20h50 → Inventaire des "bonnes nouvelles" économiques

Membre
Réputation :   38 

Hors ligne

 

#8 27/11/2011 21h18 → Inventaire des "bonnes nouvelles" économiques

Membre
Réputation :   15 

Pit,la première de vos deux bonnes nouvelles en est-elle une?Je pense au contraire qu’on s’enfonce,là…

Hors ligne

 

#9 27/11/2011 22h45 → Inventaire des "bonnes nouvelles" économiques

Membre
Réputation :   151 

Vous avez raison, 600 milliards pour l’Italie, c’est encore une très mauvaise nouvelle !

Hors ligne

 

#10 27/11/2011 23h12 → Inventaire des "bonnes nouvelles" économiques

Membre
Réputation :   38 

Victoire a écrit :

Pit,la première de vos deux bonnes nouvelles en est-elle une?Je pense au contraire qu’on s’enfonce,là…

Oui, à court terme. Demain les marchés seront contents. On gagne du temps… comme avec la Grèce au début, jusqu’au jour où…

Et même la 2ème : avec quel argent les américains achètent toutes ces cadeaux ?

Dernière modification par Pit (27/11/2011 23h15)

Hors ligne

 

#11 28/11/2011 04h04 → Inventaire des "bonnes nouvelles" économiques

Membre
Réputation :   512 

Toute la presse americaine fait un foin pas possible avec ce "black Friday" - traditionellement the biggest retail day of the year. Ça sent la campagne de relations publiques a mille lieues.

Pour les bonnes nouvelles, elles sont toutes autour de nous; c’est déjà les soldes, et avec un peu de bol ce sera bientôt la grande braderie!

Dernière modification par thomz (28/11/2011 04h50)

Hors ligne

 

#12 28/11/2011 21h04 → Inventaire des "bonnes nouvelles" économiques

Membre
Réputation :   

Pit a écrit :

Victoire a écrit :

Pit,la première de vos deux bonnes nouvelles en est-elle une?Je pense au contraire qu’on s’enfonce,là…

Oui, à court terme. Demain les marchés seront contents. On gagne du temps… comme avec la Grèce au début, jusqu’au jour où…

Et même la 2ème : avec quel argent les américains achètent toutes ces cadeaux ?

On peut dire que tu ne t’étais pas trompé sur l’appréciation à court terme de cette nouvelle smile

Hors ligne

 

#13 28/11/2011 21h31 → Inventaire des "bonnes nouvelles" économiques

Membre
Réputation :   38 

La rumeur a été démentie dès le matin par le FMI (même si on dit qu’il n’y a pas de fumée sans feu). A priori la raison de la hausse est plutôt celle là : http://www.lesechos.fr/economie-politiq … 254736.php

Donc pur concours de circonstances big_smile

Hors ligne

 

#14 03/01/2012 00h39 → Inventaire des "bonnes nouvelles" économiques

Modérateur
Réputation :   1084 

Le risque de liquidité au niveau des banques est quasi-éliminé pour 3 ans (cf annonces de la BCE il y a quelques semaines, d’alimenter les banques autant que nécessaire).


Contrôlons la finance: Finance Watch  - Parrain Fortuneo: 12356125, INGDirect: ZKCYANB, Altaprofits: MP

Hors ligne

 

#15 03/01/2012 01h29 → Inventaire des "bonnes nouvelles" économiques

Membre
Réputation :   16 

GoodByLenine a écrit :

Le risque de liquidité au niveau des banques est quasi-éliminé pour 3 ans (cf annonces de la BCE il y a quelques semaines, d’alimenter les banques autant que nécessaire).

Et le risque de liquidité au niveau des États ?

Pour rappel : Adjudication-L’Allemagne peine à écouler sa dette à dix ans
| Reuters

Hors ligne

 

#16 03/01/2012 01h43 → Inventaire des "bonnes nouvelles" économiques

Modérateur
Réputation :   1084 

Je ne comprend pas ce qu’un "risque de liquidités" aurait à voir avec une difficulté à émettre des obligations à 10 ans !   Ce lien indique que même l’Allemagne peine à attirer des capitaux si elle veut payer des intérêts trop bas. Rien d’anormal ou d’alarmant, et en plus ça date d’il y a plus d’un mois.


Contrôlons la finance: Finance Watch  - Parrain Fortuneo: 12356125, INGDirect: ZKCYANB, Altaprofits: MP

Hors ligne

 

#17 03/01/2012 01h49 → Inventaire des "bonnes nouvelles" économiques

Membre
Réputation :   16 

Une absence de prêteurs en nombre suffisant est un indicateur d’un marché qui n’est plus totalement liquide.

D’où la demande pressante, refusée par l’Allemagne mais que l’événement du 23 novembre peut inciter à changer de position s’il se reproduit, d’une intervention plus importante de la BCE. La Bundesbank avait du intervenir.

Ca allait mieux en décembre, mais c’était un signe important.

Dernière modification par OilDrum (03/01/2012 01h54)

Hors ligne

 

#18 03/01/2012 02h02 → Inventaire des "bonnes nouvelles" économiques

Modérateur
Réputation :   1084 

Vous me semblez mélanger pas mal de choses…. Recherchez sur internet ce qu’est un"risque de liquidité", et vous verrez que l’Allemagne n’a en rien été exposé à ce risque à cette occasion.

Si l’Allemagne avait proposé 3%, elle aurait eu 100x plus de demande.  La BCE n’a rien à voir avec cette émission d’obligations à 10 ans. La BCE n’émet en général qu’à très court terme.


Contrôlons la finance: Finance Watch  - Parrain Fortuneo: 12356125, INGDirect: ZKCYANB, Altaprofits: MP

Hors ligne

 

#19 03/01/2012 02h24 → Inventaire des "bonnes nouvelles" économiques

Membre
Réputation :   16 

Merci, je sais ce qu’est un risque de liquidité, et le simple faite que l’offre n’était pas satisfaite montre que le marché n’était pas liquide, par définition d’un marché liquide….

Vous voulez vérifier ?
http://fr.mimi.hu/economie/risque_de_liquidite.html

Risque de liquidité : Pour un emprunteur, c’est le risque de ne pas pouvoir faire face à une échéance de remboursement en raison de l’impossibilité de renouveler une dette.
Risque de liquidité : Le risque de ne pas pouvoir satisfaire à nos engagements financiers en toutes circonstances à moins d’acquérir des fonds à des taux excessifs ou de procéder à la vente forcée d’éléments d’actif.

http://www.tdcanadatrust.com/francais/p … nufixe.jsp
Liquidité : Capacité du marché d’absorber les ordres d’achat et de vente de manière à ce que le cours du titre varie peu. Un marché liquide se caractérise par un volume considérable et des écarts réduits. Il s’agit là d’une caractéristique très importante d’une émission. La liquidité dépend d’un certain nombre de facteurs dont la taille, l’échéance et la popularité de l’émission. Ainsi, les obligations du Gouvernement du Canada sont relativement liquides. Un marché non liquide est marqué par un faible volume et par des concessions de prix de la part du vendeur.

Ça vous va ?

3 milliards << 6 milliards, donc faible volume. Pas de concession puisque l’on fait intervenir la cavalerie lourde : la Bundesbank. Sans la Bundesbank, il aurait du y avoir concession sur le taux.

GoodByLenine a écrit :

Si l’Allemagne avait proposé 3%, elle aurait eu 100x plus de demande.

Pouf pouf on augmente les taux et le marché redevient liquide… et bah non cf plus haut.

L’Allemagne n’a pas trouvé prêteurs pour des taux qui ne lui paraissaient pas excessifs, donc elle a du faire face à un problème de liquidité, point.

Et c’est la Bundesbank qui a du intervenir, ce qui est totalement exceptionnel pour des obligations à 10ans.

La BCE n’a rien à voir avec cette émission d’obligations à 10 ans.La BCE n’émet en général qu’à très court terme.

En général oui, comme toutes les banques centrales.

Sauf que nous ne sommes pas dans le "cas général". Quand on parle de quantitative easing de la FED, c’est typiquement du rachat direct de bons du trésor US à échéance 2 à 10ans.

La BCE l’a fait à plusieurs reprises, mais à des niveaux moindres. Elle l’a d’ailleurs fait pas plus tard que le 29 décembre pour de la dette italienne à 10 ans, à nouveau à des niveaux très faibles, il ne faut pas froisser les allemands.

La récente action de la BCE auprès des banques (500 milliards d’euros de prêt à 1%), c’est d’ailleurs justement pour éviter ce problème d’illiquidité : le pari est que celles ci utilisent cette masse d’argent frais et peu cher payé pour investir dans les dettes souveraines européennes, restaurant ainsi la liquidité de ces marchés à des taux acceptables -surtout pour l’Espagne et l’Italie-, sans que la BCE aie à intervenir directement comme la FED le fait.

C’est du quantitative easing indirect, pour ne pas froisser les allemands, mais c’est également potentiellement inefficace si les banques ne font pas ce qu’on attend d’elles…

Dernière modification par OilDrum (03/01/2012 03h11)

Hors ligne

 

#20 03/01/2012 03h34 → Inventaire des "bonnes nouvelles" économiques

Modérateur
Réputation :   1084 

OilDrum a écrit :

Ça vous va ?

Non, mais comme je constate qu’il est peu utile d’argumenter (parmi d’autres : une adjudication vs  un "marché", les banques ne vont pas acheter des dettes d’état à 10 ans avec les 489 Mds€ empruntés à la BCE pour 3 ans max, etc.), je vous laisse dans vos certitudes.


Contrôlons la finance: Finance Watch  - Parrain Fortuneo: 12356125, INGDirect: ZKCYANB, Altaprofits: MP

Hors ligne

 

#21 03/01/2012 04h00 → Inventaire des "bonnes nouvelles" économiques

Membre
Réputation :   16 

GoodByLenine a écrit :

parmi d’autres : une adjudication vs  un "marché"

Vous mélangez deux événements : je ne parle pas de l’adjudication italienne mais de l’intervention de la BCE qui a eu lieu juste après !

La BCE rachète du papier italien à 10 ans en faible quantité-Traders
| Reuters

"La Banque centrale européenne (BCE) a acheté pour la deuxième fois de la journée des obligations italiennes à 10 ans en petites quantités", déclarent des traders jeudi. "Ils ont à nouveau acheté un peu d’obligations à 10 ans avec des ordres modestes d’environ cinq à 10 millions d’euros comme ce matin, juste après l’adjudication (italienne)"

Et je vois que vous ne répondez pas non plus sur la notion de liquidité, apparemment vous avez été convaincu.

les banques ne vont pas acheter des dettes d’état à 10 ans avec les 489 Mds€ empruntés à la BCE pour 3 ans max

C’est pourtant tout le but.

Grosso modo les grandes banques doivent l’utiliser dans un premier temps pour renforcer leurs fonds propres en prévision des stress tests, et dans un deuxième temps pour acheter de la dette souveraine. Les petites banques (non concernées par les stress tests) pour acheter de la dette souveraine uniquement.

Dernière modification par OilDrum (03/01/2012 04h15)

Hors ligne

 

#22 03/01/2012 04h07 → Inventaire des "bonnes nouvelles" économiques

Membre
Réputation :   60 

OilDrum a écrit :

C’est du quantitative easing indirect, pour ne pas froisser les allemands, mais c’est également potentiellement inefficace si les banques ne font pas ce qu’on attend d’elles…

C’est intéressant cette idée de quantitative easing indirect. J’ai moi-même employé dans un post l’expression "monétisation indirecte", je crois.

OilDrum a écrit :

Sauf que nous ne sommes pas dans le "cas général". Quand on parle de quantitative easing de la FED, c’est typiquement du rachat direct de bons du trésor US à échéance 2 à 10ans.

La BCE l’a fait à plusieurs reprises, mais à des niveaux moindres. Elle l’a d’ailleurs fait pas plus tard que le 29 décembre pour de la dette italienne à 10 ans, à nouveau à des niveaux très faibles, il ne faut pas froisser les allemands.

Vous êtes vraiment sûr que la BCE a acheté DIRECTEMENT des bonds italiens sur le marché primaire, c’est à dire lors de l’adjudication?? Je croyais que les traités l’interdisait absolument.

Hors ligne

 

#23 03/01/2012 04h09 → Inventaire des "bonnes nouvelles" économiques

Membre
Réputation :   16 

placementapapa31 a écrit :

Vous êtes vraiment sûr que la BCE a acheté DIRECTEMENT des bonds italiens sur le marché primaire, c’est à dire lors de l’adjudication?? Je croyais que les traités l’interdisait absolument.

Non pas lors de l’adjudication cf plus haut.
La BCE n’intervient jamais sur le marché primaire.

Dernière modification par OilDrum (03/01/2012 04h18)

Hors ligne

 

#24 03/01/2012 04h19 → Inventaire des "bonnes nouvelles" économiques

Membre
Réputation :   60 

Ouf, je respire! Par contre, avez-vous remarqué autour de vous comme beaucoup de gens en rêvent?…

Hors ligne

 

#25 04/01/2012 04h17 → Inventaire des "bonnes nouvelles" économiques

Modérateur
Réputation :   1084 

GoodbyLenine a écrit :

Le risque de liquidité au niveau des banques est quasi-éliminé pour 3 ans (cf annonces de la BCE il y a quelques semaines, d’alimenter les banques autant que nécessaire).

Je faisait ici référence au "Long Term Refinancing Operation" initié par la BCE dans la seconde moitié de décembre.

J’ai trouvé sur cette opération une analyse qui m’a semblé intéressante dans le commentaire de Merio du 3 janvier 2012 à 9h43 sur Jean-Pierre CHEVALLIER           »
  En veille + ou – active…
(les autres contenus de ce lien peuvent être ignorés…), même si on peut ne pas être d’accord avec tout  ce qui est dit dans ce commentaire


Contrôlons la finance: Finance Watch  - Parrain Fortuneo: 12356125, INGDirect: ZKCYANB, Altaprofits: MP

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB
Hébergé par Arcustech