Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Abonnez-vous à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche : 
Chercher
Membres  |  Mission

Forums des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l'investissement patrimonial pour s'enrichir, générer une rente et atteindre l'indépendance financière

Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions !

#1 16/11/2011 16h09 → Efficience des marchés (et AT) : interdire la cotation en continue

Modérateur
Réputation :   1080 

Une des théories associée notamment à la doctrine libérale est celle de l’efficience des marchés financiers (voir par exemple Efficience du marché financier ? Wikipédia).

Nous savons tous que cette efficience est toute relative. Mais sommes nous bien conscient du fait que :
  - si le marché est efficient, toute autre stratégie est destructive de valeur comparée à la stratégies Buy&hold, qui évite de rechercher des plus-values à tout prix en préférant percevoir des dividendes.
  - une des méthodes de prévision célèbre, pour battre un marché non efficient, est l’analyse technique, qui s’efforce de tirer parti des biais courant au niveau des réactions des acteurs sur un marché.

Parmi les "limites" (je n’ai pas trouvé de mot + approprié) à l’efficience d’un marché, on connait notamment :
a) les différences entre les informations disponibles pour les acteurs du marché
       (certains ont des infos que d’autres n’ont pas, ou les ont avant, ou en connaissent mieux la validité, certains diffusent des informations/rumeurs plus ou moins erronées, etc.)
b) les manipulations volontaires que certains acteurs peuvent entreprendre
       (actions de concerts, corner, etc.)
c) les biais psychologiques qui affectent les acteurs du marché (tendance à vendre quand ça baisse, acheter quand ça monte, réticence à vendre à perte, etc.)
   d) les différences de moyen pour agir sur le marché (une machine qui analyse constamment le carnet d’ordre, et peut ajouter/retirer des ordres en 1 milliseconde, n’est pas à égalité avec un humain qui raisonne avec son cerveau et passe ses ordres avec ses bras)

Supposons qu’il soit effectivement possible, grâce à l’AT, de tenir compte des réactions des acteurs sur un marché, afin d’optimiser une stratégie. La question est maintenant d’essayer de savoir si cette démarche ne présente pas EXACTEMENT le même type de "limites".
   - a) existe clairement, car celui dont l’AT sera basée sur plus de biais comportementaux devrait avoir un avantage certain
   - b) existe clairement, et une illustration est la masse d’ordres introduits parfois dans le carnet d’ordre par des algorithmes de fast trading (puis retirer quelques millisecondes plus tard), afin d’induire les autres acteurs en erreur
   - c) existe aussi, car liée au niveau de raisonnement (si je pense qu’il fait ceci pour me faire croire qu’il va se passer cela, etc.)
   - d) existe aussi
Les flash-crack qui ont récemment été observés me semblent typiquement des conséquences de stratégies (implémentées sur des machines) visant à tirer avantage des défauts ou limites d’autres stratégies (implémentées sur d’autres machines).

Les autorités de marché, dont l’un des objectifs devrait être (est ?) de rendre les marchés aussi efficient que possible, devrait lutter plus activement contre les "limites" listées plus hauts (et celles non listées), sauf sans doute le point c) inhérent aux acteurs.  En particulier, INTERDIRE LA COTATION EN CONTINUE, et la remplacer par des fixing toutes les minutes par exemple, serait de nature à largement agir sur ces "limites", et rendrait le marché bien plus efficient.


Contrôlons la finance: Finance Watch  - Parrain Fortuneo: 12356125, INGDirect: ZKCYANB, Altaprofits: MP

Hors ligne

 

#2 16/11/2011 16h55 → Efficience des marchés (et AT) : interdire la cotation en continue

Membre
Réputation :   231 

Je suis tout à fait d’accord !

Je rate peut-être quelque chose, mais il me semble qu’une dizaine de cotations par jour suffirait aux émetteurs comme aux investisseurs "légitimes".

Un pays avait fait, il me semble, un essai de fixing à instant aléatoire (au sein d’une courte plage horaire) afin d’éviter les faux ordres trompeurs. Une très bonne idée je trouve.

Le problème principal de la mise en place, c’est qu’on ne peut empêcher deux personnes d’échanger des titres à un instant donné : si Euronext passe au fixing, ceux qui veulent traiter en continu iront sur ChiX, Bats ou Tradergate. La concurrence souhaitée par l’UE via la directive MiFid empêche toute régression technique volontaire.

Et si ils ne le font pas sur une plate-forme électronique, ils le feront de gré à gré avec un broker au téléphone ou par le chat de Bloomberg.
En fait, la plupart des blocs d’actions se traitent de gré à gré (on appelle cela une "application"), en dehors de la cotation électronique. Il y a certes publication de la cotation dans l’historique des transactions Euronext, mais a posteriori.

Hors ligne

 

#3 16/11/2011 18h05 → Efficience des marchés (et AT) : interdire la cotation en continue

Administrateur
Réputation :   1307 

J’y crois de moins en moins à l’efficience des marchés. :-(

En fait les masses d’argent à placer (fonds de pension, fonds souverains, QE, fonds de placement, hedge fund avec effet de levier) sont tellement importantes qu’on a l’impression que de + en + ce sont des évènements exogènes qui font les cours.

Le trading algorithmique n’arrange rien.

Mais finalement pour l’investisseur long terme, ça ne change pas grand chose, sinon que cela donne des opportunités de rentrer à bon compte.

Une taxe sur les transactions semble plus probable que le retour au fixing. :-)

Hors ligne

 

#4 16/11/2011 20h27 → Efficience des marchés (et AT) : interdire la cotation en continue

Kiceca
Invité

Je serai extrêmement favorable à une taxe dégressive selon la durée de détention d’une action. Avec un très fort taux pour une durée de détention de quelques heures pour finir à zéro pour une détention d’une dizaine d’année.

Pourquoi il y t’il un abattement selon la durée de détention pour l’immobilier et aucun pour la détention d’action….

Hélas nous sommes dans un pays qui favorise la culture de rente au détriment de la culture de production……

On en voit le résultat en regardant notre solde commercial…..

 

#5 16/11/2011 20h42 → Efficience des marchés (et AT) : interdire la cotation en continue

Membre
Réputation :   231 

InvestisseurHeureux a écrit :

Une taxe sur les transactions semble plus probable que le retour au fixing. :-)

Nicole El Karoui a émis l’idée d’une taxe sur les ordres annulés, idée intéressante destinée à favoriser la qualité de l’information dans les carnets d’ordre.

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB
Hébergé par Arcustech