Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Abonnez-vous à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche : 
Chercher
Membres  |  Mission

Forums des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l'investissement patrimonial pour s'enrichir, générer une rente et atteindre l'indépendance financière

Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions !

#1 16/11/2011 12h10 → EDF : leader de la production d'électricité nucléaire en France (dividende, edf, nucléaire, électricité de france)

Membre
Réputation :   70 

je plains ceux qui ont leur portefeuille bourré d’EDF : vu la corrélation entre la chute de ce matin et les négociations Verts/PS sur l’avenir du nucléaire ?  Quel avenir attend l’actionnaire ?  rendement en baisse ?

Message édité par l’équipe de modération (21/11/2015 09h33) :
- modification du titre ou de(s) mot(s)-clé(s)

Mots-clés : dividende, edf, nucléaire, électricité de france


Ericsson…!  Qu'il entre !

Hors ligne

 

#2 16/11/2011 12h49 → EDF : leader de la production d'électricité nucléaire en France (dividende, edf, nucléaire, électricité de france)

Administrateur
Réputation :   1314 

Le dossier EDF est bcp trop politique.

Etat français actionnaire à 85%, stratégie nucléaire français qui dépend de l’Etat français, prix de vente de l’électricité en France qui dépend de l’Etat français, régime de retraite particulier pour les salariés, etc.

Vraiment un utility qu’il ne faut pas avoir en portefeuille IMHO, quelque soit son prix.

En ligne

 

#3 16/11/2011 14h18 → EDF : leader de la production d'électricité nucléaire en France (dividende, edf, nucléaire, électricité de france)

Membre
Réputation :   85 

J’ajouterai un bel artifice comptable qui a permis en début d’année de déconsolider la dette d’un structure détenue à 100% par le groupe au motif qu’il n’en ont plus le contrôle (ce sont des représentant de l’état qui siègent au conseil - état qui détient plus de 84% du K d’EDF). Je trouve cette utilisation des normes IFRS un peu limite….


À la bourse tu as deux choix: t'enrichir lentement ou t'appauvrir rapidement. Benjamin Graham

Hors ligne

 

#4 10/03/2012 10h14 → EDF : leader de la production d'électricité nucléaire en France (dividende, edf, nucléaire, électricité de france)

Membre
Réputation :   14 

Le 5/8/2011 : Soldes sur les marchés actions : 2e démarque ! (5/6)

InvestisseurHeureux a écrit :

En même temps, le "boulot" a déjà bien été fait sur EDF, avec deux gros rachats aux USA et aux UK en 2008 sous la présidence de M. Gadonneix.

La dettes long terme a bondi de 17 Md€ en 2005 à 40 Md€, avec dans le même temps un RN et un FCF en baisse. :-)

Utilities (services aux collectivités) : EDF, GDF, Enel…

Cela fait maintenant un an que Fukushima a eu lieu et nous pouvons tirer un bilan d’étape. Bien que la situation reste tendue, au niveau mondial pas grand chose n’a changé.
Certes le Japon a stoppé presque tous ses réacteurs. Mais ailleurs, pas d’abandon massif du nucléaire.
Hollande promet de ramener la part du nucléaire à 50%, cela revient à laisser mourir lentement les désuets et ne pas en faire de nouveaux.
Est ce pour autant une mauvaise nouvelle pour EDF ? il faudra toujours distribuer l’électricité, et quelle que soit le moyen de production, on a pas trouvé autre chose que l’électricité. Et même, dans les maisons neuves BBC, dans les voitures… l’électricité gagne du terrain par rapport à d’autres sources d’énergie.

L’action est actuellement tellement basse que le dividende dépasse les 5%. Elle est à un plus bas historique vers 18 euros. Alors certes, il y a des dettes, et une visibilité pleine de risques. Mais laisser mourir le nucléaire obligera forcément à développer d’autres sources d’énergie, personne n’étant en mesure de nous importer l’équivalent de 10 ou 15 réacteurs en continu.

Et d’autres côté, si certes il y a du politique, il y a une consommation garantie et un prix qui ne baissera pas.. C’est donc peut-être le bon moment pour acheter de l’EDF. D’ailleurs, les concurrents comme Poweo et Direct-Energie peinent à décoller, être rentable et moins chers.. contrairement à ce qui s’est passé dans le tél avec France Télécom. Or des années après l’ouverture à la concurrence, FT distribue toujours des dividendes, et même si je n’en achèterai pas, ça reste une valeur solide. EDF, avec une concurrence moins grande, devrait s’en sortir au moins aussi bien. On verra..


Dépenser moins - www.rentables.fr

Hors ligne

 

#5 23/04/2012 13h49 → EDF : leader de la production d'électricité nucléaire en France (dividende, edf, nucléaire, électricité de france)

Membre
Réputation :   52 

InvestisseurHeureux a écrit :

Moyenner en baisse m’apparaît comme une bonne idée pour les "bonnes" valeurs, mais une mauvaise idée sur les "mauvaises" valeurs, dans lesquelles je classe EDF.

Vous mettez EDF dans les "mauvaises" valeurs. Vous avez pourtant acheté Enel récemment. Placez-vous cette dernière en Narrow Moat ou bien au même niveau qu’EDF?


“prediction is very difficult—especially if it is about the future.” Niels Bohr

Hors ligne

 

#6 23/04/2012 14h03 → EDF : leader de la production d'électricité nucléaire en France (dividende, edf, nucléaire, électricité de france)

Administrateur
Réputation :   1314 

D’après ce que je sais, MorningStar met Enel ainsi qu’EDF en "narrow moat" mais je ne partage pas leur avis sur EDF dont le Free Cash Flow m’apparait négatif 3 fois sur les 4 derniers exercices.

Maintenant, paradoxalement, c’est bcp plus facile de se tromper sur un "narrow moat" que sur un "wide-moat", où les bons chiffres sautent aux yeux et sont incontestables.

En ligne

 

#7 23/04/2012 14h50 → EDF : leader de la production d'électricité nucléaire en France (dividende, edf, nucléaire, électricité de france)

Membre
Réputation :   52 

InvestisseurHeureux a écrit :

D’après ce que je sais, MorningStar met Enel ainsi qu’EDF en "narrow moat" mais je ne partage pas leur avis sur EDF dont le Free Cash Flow m’apparait négatif 3 fois sur les 4 derniers exercices.

Dans le cas d’EDF, le free cash flow montre surtout que l’entreprise a fait des opérations de croissance externes. Je remarque qu’Enel a investi quasiment deux fois moins dans le même temps (probablement à cause d’une structure de dette plus mauvaise). Les investissements ponctuels faussent pas mal ce critère.


“prediction is very difficult—especially if it is about the future.” Niels Bohr

Hors ligne

 

#8 24/04/2012 07h59 → EDF : leader de la production d'électricité nucléaire en France (dividende, edf, nucléaire, électricité de france)

Administrateur
Réputation :   1314 

Admettons mais pourquoi le CA n’augmente pas vraiment s’il y a eu des acquisitions ?

En ligne

 

#9 24/04/2012 08h18 → EDF : leader de la production d'électricité nucléaire en France (dividende, edf, nucléaire, électricité de france)

Membre
Réputation :   24 

Qui peut vraiment croire que la France sortira du nucleaire? Ca n’aurait aucun sens.

L’action EDF est penalisee car les investisseurs pensent a juste titre que les augmentations de tarif seront tres reglementees dans les annees a venir de facon a redonner du pouvoir d’achat aux Francais.

Hors ligne

 

#10 24/04/2012 22h07 → EDF : leader de la production d'électricité nucléaire en France (dividende, edf, nucléaire, électricité de france)

Membre
Réputation :   31 

je ne serais pas objectif, puisque ayant des actions EDF, mais c’est quand meme incroyable que le fournisseur national et previlegié des tous les francais (ou presque) cote aussi mal et bas…

peut etre que le marché anticipe une hausse reglementé et faible, je ne sais pas… mais meme si cela est le cas, cela reste des hausses de tarif assuré a venir… ce n’est pas vraiment le cas dans d’autres domaines ou les tarifs sont plus tirés vers le bas (telecom par ex)..
et on peux plus facilement se passer de telecom que d’electricité…

donc la cote d’EDF reste pour moi un mystere, mais je crois en cette societe a LT, nucleaire ou pas (sachant qu’on fera pas disparaitre le nucleaire en 5 ans, si vous voyez ce que je veux dire).

mais je me trompe peut-etre…

Hors ligne

 

#11 24/04/2012 22h27 → EDF : leader de la production d'électricité nucléaire en France (dividende, edf, nucléaire, électricité de france)

Membre
Réputation :   194 

Bonsoir Jeamb,

Si c’est la sortie du nucléaire qui pèse sur le cours d’EDF, ce n’est pas uniquement pour la baisse de revenus que cela engendre.
Des investissements colossaux seraient à prévoir :
- Pour assurer la substitution énergétique, au moins en partie. Sur ce point, on peut supposer qu’une politique de substitution énergétique serait associée à une transition énergétique, i.e. baisse de la demande par ménage, industrie. Quoiqu’il en soit, après transition, il faudrait bien financer les nouvelles sources d’énergies renouvelables.
- Les investissements (quelque part productifs) pour maintenir les centrales en fonctionnement sont sans doute colossaux. Mais ils le sont encore plus pour assurer le démentellement des centrales. Qui plus est, ce sont des investissements totalement improductifs au sens économique, sauf peut-être à très long terme en réduisant les externalités liées au traitement de fin de vie des élément contaminés (déchets radioactif, cuves, enceintes de confinement, etc.).

S’il semble évident qu’EDF ne supporterait pas seul ces investissements, elle devrait quand même en assurer une partie.
Si le sujet vous branche (ahah !), je vous conseille les publications de l’Autorité de Sûreté Nucléaire, notamment concernant la modernisation des centrales. L’organisme est politique, mais son influence doit être pris en compte pour le cas EDF.

Hors ligne

 

#12 24/04/2012 22h54 → EDF : leader de la production d'électricité nucléaire en France (dividende, edf, nucléaire, électricité de france)

Membre
Réputation :   31 

je suis d’accord sur le fait qu’il fait prevoir d’enormes investissements dans le futur. Neanmoins, l’etat etant majoritaire dans EDF, c’est donc l’etat (donc nous tous) qui allons suporter en grande partie les depenses… et ensuite les privés (donc nous, actionnaires)…

d’autres branches ont du faire ou font des investissements colossaux au regard de leur CA (petrole avec forages grande profondeur/ telecom avec fibres optiques), et ce n’est pas pour autant que leurs cours a devissé comme EDF…

toute entreprise doit investir en R&D, investissement, etc… c’est normal, c’est la vie d’une entreprise, et donc normalement pris en compte par les actionnaires non??

donc je ne sais pas trop quoi en pensé… EDF est-elle la valeur a tuée avec les bancaires…???

Hors ligne

 

#13 24/04/2012 23h05 → EDF : leader de la production d'électricité nucléaire en France (dividende, edf, nucléaire, électricité de france)

Membre
Réputation :   194 

Je persiste : les investissements pour le démentellement des centrales sont improductifs, du moins à court / moyen terme. Et encore à long terme, ils ne se le seraient que de manière indirecte par la réduction d’externalités sur d’autres secteurs (ex : agriculture).

Pour les telecoms ou pétroliers, c’est complètement différent : ces investissements sont productifs !

Dernière modification par Sylvain (24/04/2012 23h06)

Hors ligne

 

#14 24/04/2012 23h11 → EDF : leader de la production d'électricité nucléaire en France (dividende, edf, nucléaire, électricité de france)

Membre
Réputation :   31 

donc pour vous, le demantellement des centrales/recherche de nouvelles "methodes" de production n’etaientt jusqu’a present pas pris en compte dans le cours de l’action?

pourquoi pas (je suis d’accord avec vous sur le coté non productif de la chose) mais alors pourquoi l’action est monté a 80€ peu apres son introduction? les centrales etaient toujours a demonter un jour ou l’autre… a moins que ce ne soit simplement l’effet des boursicoteurs CT qui cherchaient la PV…

on verra dans le futur ce que cela donnera, et j’aurais surement tord, mais j’ai la naiveté d’y croire encore

Hors ligne

 

#15 24/04/2012 23h50 → EDF : leader de la production d'électricité nucléaire en France (dividende, edf, nucléaire, électricité de france)

Membre
Réputation :   194 

Je ne sais pas si ces investissements étaient pricés ou non. Ni pourquoi l’action est montée à 80€.

Au delà du seul coût, je pense que le cours d’EDF reflète un risque politique énorme :
- Risque quant au maintien du nucléaire ou non dans les mêmes proportions dans le mix énergétique français. En gros, est-ce que la France continue de produire 80% de son électricité en nucléaire ? La résurgence des craintes de l’opinion publique sur le nucléaire (effet Fukushima) en a fait beaucoup parler dans les médias. Je n’ai aucune idée de ce qui a été pricé dans le cours d’EDF.
- Risque quant à la réglementation des prix particulièrement présente en France : imposition de rachat de l’électricité produite par sources renouvelables, tarifs du kWh, etc. Et ce ne sont que deux exemples.

Ne soyez pas pessimiste, sinon pourquoi garderiez vous ce titre ?

Hors ligne

 

#16 24/04/2012 23h58 → EDF : leader de la production d'électricité nucléaire en France (dividende, edf, nucléaire, électricité de france)

Membre
Réputation :   31 

je suis pessimiste sur le CT au vu de la tendance de l’action EDF, mais je l’ai choisi pour le LT alors on verra…

je suis pessimiste sur le MT (avec moi-meme) au vu de mes premiers resultats en bourse, mais j’apprends beaucoup en lisant ce forum, et 9 mois c’est court pour ce faire une idee de comment on gere (a la baisse comme a la hausse)

je suis neutre sur le LT (pas optimiste car je n’en ai pas la pretention, pas pessimiste sinon je ne ferais pas d’investissement en bourse)

mais c’est un autre debat…

Hors ligne

 

#17 25/04/2012 03h31 → EDF : leader de la production d'électricité nucléaire en France (dividende, edf, nucléaire, électricité de france)

Membre
Réputation :   52 

InvestisseurHeureux a écrit :

Admettons mais pourquoi le CA n’augmente pas vraiment s’il y a eu des acquisitions ?

C’est une vraie bonne question que vous posez.
Je me l’étais posé récemment. Ce n’est pas facile à répondre vu la complexité de certains montages financiers. EDF a fait beaucoup de joint ventures à travers le monde pour pénétrer un certain nombre de marchés nationaux et essayer de profiter de son expertise dans le nucléaire. Il semblerait qu’il s’agisse pour beaucoup d’investissements qui ne produisent pas encore d’électricité (comme par exemple les futures centrales nucléaires au Royaume-Uni même si ce n’est pas une joint venture dans le cas présent).
Donc à plus long terme, le CA à l’international devrait naturellement augmenter je pense ; EDF se positionne en premier lieu avant de racheter les centres de productions existants. Le pari est que le nucléaire va devenir nécessaire dans le mix énergétique pour réduire la part de CO2 (je parle des pays autres que la France qui est une vraie exception évidemment).


“prediction is very difficult—especially if it is about the future.” Niels Bohr

Hors ligne

 

#18 26/10/2012 20h23 → EDF : leader de la production d'électricité nucléaire en France (dividende, edf, nucléaire, électricité de france)

Membre
Réputation :   

Bonjour,

Je relance le sujet EDF, ligne que j’ai en portefeuille et pour laquelle j’essaie de savoir ce qu’elle pourrait valoir.
Je trouve l’analyse de la valeur particulièrement compliquée (en tout cas pour un non expert comme moi) tant le nombre d’incertitudes est grand.

Le dividende de EDF est assez attractif aujourd’hui (>6% il me semble). Cette situation me permet « d’attendre » - sous réserve que l’action se maintienne car si on perd chaque année la valeur du dividende, l’intérêt est limité.
Or, le FCF d’EDF est souvent négatif. Le paiement du dividende se fait par de la Dette, avec des ratios de distribution importants (>60%) ce qui me parait peut compatible avec l’effort d’investissement que l’entreprise doit faire.  De plus EDF dit vouloir maintenir son ratio dette / EBITDA à 2.5x, valeur atteinte aujourd’hui.
J’ai des doutes
1)    Sur la pérénité de ce dividende
2)    Sur le dividende lui même, est il « raisonnable », l’état pousse-t-il à son maintien ? 

Les incertitudes justement :
Nucléaire
-    Maintenance du parc nucléaire (1,7Md€ à date, avec des prévisions d’évolution autour de 3,5Md€ annuel jusqu’en 2025)
-    Coûts d’allongement de la durée de vie des centrales (de 40 à 60 ans) – combien ? Quand ?
-    Coûts de démantèlement des centrales – combien ? Quand ?

Investissements non productifs actuellement
EDF investit énormément, avec parfois des retours sur investissements longs.
-    Evolution des dépenses de CAPEX, déjà énormes ? (en hausse de 22% H1 2012 VS H1 2011) et qui vont continuer à augmenter (source : annual report 2011)
-    Gros investissements dans les énergies nouvelles (33%), avec des retours sur investissement difficiles à définir ?
-    Investissement futurs dans le nucléaire  (maintient / renouvellement du parc) se fera au détriment des investissements de croissance ? (énergie nouvelles…)
-    Investissements majoritairements en France. (>80% d’après reporting du H1 2012)

Comme dit plus tôt, le CA de EDF n’évolue pas au niveau des investissements.
Si quelqu’un peu éclairer ma lanterne sur les impacts et timings de ces retours sur investissements (EPS ? FCF ?)

Pricing power
-    Faible pricing power vous allez me dire, notamment en France. Hors la France représente une part majeure de l’activité d’EDF, malgré ses efforts de diversification
-    Impact politique fort en France
Tout cela fait que EDF aura sans doute du mal à devenir une entreprise réellement performante.

Je n’apporte pas de réponse ici, juste des questions!
Le nombre d’incertitude incite quand même à rester loins du dossier…

Hors ligne

 

#19 15/11/2012 16h56 → EDF : leader de la production d'électricité nucléaire en France (dividende, edf, nucléaire, électricité de france)

Membre
Réputation :   

Un petit up  sur cette action.

VOus en pensez quoi à ce prix là ? La baisse est-elle réellement justifiée ?

Hors ligne

 

#20 15/11/2012 17h05 → EDF : leader de la production d'électricité nucléaire en France (dividende, edf, nucléaire, électricité de france)

Membre
Réputation :   554 

Ca continue de brûler du cash, non ? EDF est l’un des leaders du combustible sur la place parisienne… Je n’ai jamais aimé ce secteur !

Hors ligne

 

#21 06/12/2012 11h01 → EDF : leader de la production d'électricité nucléaire en France (dividende, edf, nucléaire, électricité de france)

Administrateur
Réputation :   1314 

Encore une dérive avec le nouvel EPR de Flamanville et Enel qui sort du projet : L’italien Enel se retire du projet EPR et va être remboursé.

L’Expansion a écrit :

La dérive financière du projet de réacteur nucléaire de nouvelle génération EPR provoque la défection du n°1 italien de l’électricité, qui participait au développement à hauteur de 12,5%. EDF devra lui rembourser plus de 600 millions d’euros.

L’Expansion a écrit :

EDF avait annoncé lundi un surcoût de 2 milliards d’euros pour le réacteur EPR en construction à Flamanville, portant la facture à 8,5 milliards. Le coût de cet EPR avait déjà été quasiment doublé l’an dernier à 6 milliards d’euros, contre 3,3 milliards annoncés initialement en 2005.

Le groupe français avait déclaré à cette occasion s’attendre à une prochaine sortie d’Enel du projet EPR, notamment suite à l’adoption de la loi Nome (Nouvelle organisation du marché de l’électricité).Celle-ci oblige EDF depuis 2011 à revendre à ses concurrents le quart de son électricité d’origine nucléaire à un prix encadré par les pouvoirs publics (actuellement fixé à 42 euros le mégawattheure). Enel pouvait exercer son droit de sortie d’ici la fin de l’année.

Comme nous l’avons maintes fois rappelé sur le forum, EDF c’est que des pbs, vraiment pas l’action à avoir en portefeuille.

En ligne

 

#22 07/12/2012 00h15 → EDF : leader de la production d'électricité nucléaire en France (dividende, edf, nucléaire, électricité de france)

Membre
Réputation :   

J’avoue elle est dans mon portefeuille, toute petite ligne avec une MV de 50%…

En lisant le forum, quelques bouquins recommandés ici, je me dis qu’EDF n’est pas et ne sera jamais un business "value".

1) Des CAPEX monstrueux.
Je ne pense pas qu’on puisse déduire quoi que ce soit de l’EPR. C’est un premier essai, un prototype. Le problème sera de savoir si il y aura des suivants - succès commercial loin d’être garanti pour le moment.

Petit détour techno (merci Wikipedia) l’EPR est un réacteur nucléaire dit de troisième génération, soit permettre une augmentation du rendement de 22% tout en augmentant la sureté nucléaire et en réduisant la quantité de déchets de 15 à 30%.

Potentiellement, c’est un investissement qui pourrait placer la France dans une position favorable pour exporter cet EPR.

2) Aucun pricing power. Tant qu’EDF dépendra de la France, et tant que le gouvernement aura la main sur les tarifs, les coûts ne pourront être répercutés sur les clients. EDF n’élit pas le gouvernement, les clients d’EDF par contre votent. On peut penser que les tarifs permettront à EDF de survivre, sans plus. (le jour où EDF ira bien, le gouvernement pourra se permettre de limiter la hausse des tarifs.)
En gros, quand ça va mal, ça va mal pour l’actionnaire. Quand ça va bien, ça va bien pour le client.

3) Un business stratégique pour la France. Stratégique veut dire également qu’il existe des intérêts non financiers, certainement prioritaires sur le financier. Pourquoi construit on l’EPR? pour les emplois générés en France? pour maintenir un savoir faire? parce que l’EPR est financièrement rentable?

4) Rendement intéressant, mais financé par de la dette. Et surtout rendement qui ne compense pas la chute de l’action. - Je sais que le rendement n’est pas un critère d’analyse d’une société, mais il permet d’attendre des jours meilleurs.

Je ne sais pas quelle est la valeur intrinsèque d’EDF (Morningstar l’évaluait à 22€ jusqu’à hier), en tout cas ce n’est pas une entreprise "business friendly" - à éviter donc.

Hors ligne

 

#23 07/12/2012 05h08 → EDF : leader de la production d'électricité nucléaire en France (dividende, edf, nucléaire, électricité de france)

Membre
Réputation :   

Pour y travailler, en plus du fait qu’EDF est suspendu au nucléaire et aux politiques qui l’entourent, lorsque je vois comment l’entreprise est gérée de l’intérieur ne serait-ce que financièrement ou en termes de ressources humaines, jamais je n’y investirai un kopeck.


Julien,

Hors ligne

 

#24 04/02/2013 22h53 → EDF : leader de la production d'électricité nucléaire en France (dividende, edf, nucléaire, électricité de france)

Membre
Réputation :   31 

Que des bonnes nouvelles venant de mon electricien favori: Centrica se retire du projet de construction des 4 nouvelles centrales nucleaires au UK.

EDF en quête de partenaires pour le nucléaire britannique

Bref tout va bien…

Hors ligne

 

#25 19/02/2013 22h30 → EDF : leader de la production d'électricité nucléaire en France (dividende, edf, nucléaire, électricité de france)

Membre
Réputation :   31 

La commission de regulation de l’energie prevoit une augmentation du prix de l’electricité de 30% d’ici 4 ans (2017)! Le cours d’EDF prend 1% (le CAC prend 1,88%).

Oprah Winfrey dit sur Tweeter qu’elle adore sa friteuse Seb (ca c’est une super info pour les investisseurs !!), et le cours de l’action prend ce jour 4% !!

Des fois, on se demande…

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB
Hébergé par Arcustech