Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Abonnez-vous à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche : 
Chercher
Membres  |  Mission

Forums des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l'investissement patrimonial pour s'enrichir, générer une rente et atteindre l'indépendance financière

Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions !

#1 17/11/2016 16h43 → Faut-il être toujours honnête pour réussir ? (ambition, honnête, réussir, être honnête)

Membre
Réputation :   83 

Bonjour,
Je lance cette discussion au titre portant forcément à polémique mais qui est une question que l’on a trop souvent à se poser au cours de l’existence.
Personnellement en tout les cas je m’aperçois que c’est revenu maintes fois et que j’ai trop souvent eu à prendre des décisions "borderline" qui se sont avérées payantes.
Je vais citer quelques exemples, je pourrais en écrire des pages, c’est juste pour illustrer. Vous pouvez les "sauter" et aller au dernier paragraphe:

_Etant jeune, je me suis lancé dans la compétition sportive. J’étais bon et lors des premiers tournois, je me souvient d’une grande salle dans laquelle tout le monde s’affrontait, j’étais parmi les plus jeunes et me suis fait battre par un type qui a clairement triché pour y arriver, c’était de l’auto-arbitrage et il a su profiter de son âge pour en abuser. Cela m’a immédiatement fait arrêter. Je pense que dans le sport tout particulièrement les meilleurs ne sont pas les plus propres.

_J’ai commencé à travailler dans de grandes entreprise et étais fier d’appartenir à leur nom. J’ai eu l’occasion d’assister à certaines malversations qui se font au détriment des clients. Des salariés sont toujours au courant mais préfèrent se taire pour ne pas perdre leur avancement. J’ai fini par alerter ma direction sur un problème me concernant et l’ai fait dans le but d’alerter et aussi me dédouaner en cas de problème. Enfin le fond de ma démarche était surtout de leur faire prendre conscience du problème. Le DRH m’a convoqué chez le DEGRA et m’a expliqué que visiblement je ne collais pas avec le profil que l’on recherchait chez les salariés de l’entreprise. Il m’a proposé (pour ne pas dire incité) à partir avec le minimum légal. Je lui ai tenu tête mais dans le fond je venais de tomber bien bas et pouvais commencer à m’inquiéter de l’avenir. J’ai finalement rebondi en utilisant des méthodes limites (médias), en usant et abusant de mon pouvoir de nuisance (inspection du travail) et ai finalement 2 ans après été gentiment accueilli par mon DEGRA dans son bureau lorsque je lui ai proposé de partir moyennant un petit chèque. Jamais je n’aurais obtenu autant en cherchant les primes de fin d’année et faisant mon travail tranquillement!

_Lorsque j’ai fait des travaux j’ai respecté à la lettre ce qui m’était demandé, autorisation en mairie, syndic, etc puis un agent de l’état est venu pour valider la chose et m’a demandé un permis de démolir. Il voyait bien que j’étais prêt à accueillir les entreprises et n’avais nullement le temps de faire cela avant les travaux, il m’a bien fait comprendre que bon je les faisais sous ma responsabilité (franchement le risque était ridicule) et que ma demande de permis serait acceptée. Elle l’a en effet été 1 mois après la fin des travaux.

_J’ai voulu créer ma société, une EURL, en France tout le monde vous dit que c’est facile. Oui les Ursaff sont accessibles et les démarches simplifiées. Ils vous inscrivent même automatiquement à une caisse de retraite, rien à signer. Que vous soyez toujours salarié n’importe pas, vous devez cotiser en sus. Le fait que l’entreprise que vous avez crée en vue d’un agrément qui vous est refusé après 2 ans ne change rien, la caisse de retraite réclame des paiements sur un chiffre d’affaire virtuel, vous avez beau écrire qu’il a été de 0, la machine infernale est lancée. Courriers, demandes d’huissier, menaces. Je ne suis rendu sur place au siège de la caisse de retraite, locaux flambant neuf dans le 8ème accueilli par une hôtesse qui connait pertinemment les problèmes pour lesquels les gens viennent (aujourd’hui ce serait le RSI). Elle me répond que pas de problème, mon dossier va être mis à jour, je ne recevrai pas d’autres demandes de paiement. Bien évidemment rien n’a changé, elle est payée pour mentir, ce qui se fait ou ne se fait pas derrière ne la regarde pas.
Là j’ai sérieusement appris à jouer au chat et à la souris et joué sur le fait que je possédais 2 adresses. L’art de disparaitre fait que l’on est vite oublié, surtout des huissiers.
J’ai eu l’occasion de le vérifier à plusieurs reprises par la suite (CanalSat et ses prélèvements sauvages sans mon accord, hôpital qui envoie sa facture par la suite sans préciser que tel service était en sus, EDF et son augmentation rétroactive…). En fait ces sociétés misent clairement sur le fait que les gens vont céder, par peur de représailles. A partir du moment où on ne les craint pas, on n’est finalement pas inquiété. En justice j’aurais eu gain de cause.

Je m’arrête là, désolé pour la longueur.
Et vous, avez-vous déjà été confronté à ce genre de situation? Comment l’avez-vous vécu?
Pensez-vous que pour réussir il faut malheureusement parfois sortir un peu du cadre dans lequel on vous incite à rester?

Mots-clés : ambition, honnête, réussir, être honnête


Parrain de mon adorable filleule

Hors ligne

 

#2 17/11/2016 17h19 → Faut-il être toujours honnête pour réussir ? (ambition, honnête, réussir, être honnête)

Membre
Réputation :   52 

Je vous rejoins complètement sur vos constats ; par contre pour y avoir longtemps réfléchis j’ai redéfini la problématique suivant un angle qui me satisfait bien plus désormais (à force ma secrétaire me surnommait "Caliméro").

D’accord "ils" ont triché ; mais en fait "ils" se sont posés en décideurs en charge de re définir la règle : n’est ce pas ce qu’ont fait tous les grands de ce monde dans des situations "border line" ? Remontez aux Romains et à leurs Césars si besoin…

Et du coup la vraie honnêteté à laquelle je ne déroge pas - or les grandes règles sociales bien sur - reste mes propres principes moraux (par ex : je n’investis pas dans le nucléaire ou Monsanto Bayer etc).

Et depuis ça va bien mieux !

Edit : et je bosse avec du juridique, je pense donc avoir un recul appréciable sur ce genre de question hélas.

Dernière modification par Iqce (17/11/2016 17h21)

Hors ligne

 

#3 17/11/2016 17h25 → Faut-il être toujours honnête pour réussir ? (ambition, honnête, réussir, être honnête)

Membre
Réputation :   66 

Tout dépend ce que vous appelez réussir et de l’image que vous avez de vous et de la réussite.
Clairement tricher ou mentir permettent d’atteindre quelque chose mais pas de réussir.
En trichant vous semblez réussir vu des autres, mais par rapport à vous ?
Autant faire une réussite en pré arrangeant les cartes.


Parasite assumé et partageur

Hors ligne

 

#4 17/11/2016 17h46 → Faut-il être toujours honnête pour réussir ? (ambition, honnête, réussir, être honnête)

Membre
Réputation :   

Sujet intéressant, j’en ai fait les frais il y a quelques années pour mieux rebondir par la suite.

J’étais salarié en CDI 35h/semaine avec des journées de 11 ou 12h (2 journées de 12h et 1 de 11h par semaine). En parallèle j’effectuais quelques remplacements d’intérim dans d’autres boites (bosser 3 jours/semaine ça me laissait du temps libre surtout à l’époque où j’étais célibataire sans enfants).

Je tombe sur une entreprise qui a énormément de mal à recruter sur les WE lors d’une mission intérimaire, leur propose de m’embaucher en CDI 2 WE/mois en leur précisant bien que je travaille à temps plein à côté mais que j’ai beaucoup de dispos. De +, cela leur réduit leur budget intérim et leur permet d’avoir quelqu’un de stable, qui ne nécessite pas d’être formé à chaque fois comme tout nouveau intérimaire. Je prends également le risque de me faire griller auprès de l’agence d’intérim…

Je suis accueilli à bras ouverts, et après 2 ans de bons et loyaux services, ma responsable m’annonce par téléphone qu’il faut que je démissionne mettant en avant le fait que je suis déjà embauché ailleurs et ne respectant donc pas une clause de mon contrat (qui stipule que je suis libre de tout engagement ailleurs) car ils ont réussi à embaucher quelqu’un à temps plein et n’ont plus besoin de mes services…  Me menace également de me dénoncer car je dépasse le nombre maximal d’heures hebdomadaires légal (de mémoire 42h à 44h)…

Bien entendu, cela arrive 3 semaines après avoir signé l’acte authentique de ma RP… Baisse de 25% de mes revenus… Je m’exécute par peur de perdre également mon autre emploi si mon employeur principal vient à être informé…

Dans le mois qui suit je débute en parallèle mon activité libérale, aujourd’hui j’ai réduit mon activité salarié à mi-temps et bosse parfois jusqu’à 70h/semaine (20h salarié et 50h en libéral), et cela en toute légalité. Je n’aurai peut être jamais débuté cette activité libérale si on ne m’avait pas demandé de démissionner et n’en serait peut être pas arrivé là où j’en suis aujourd’hui. 

J’ai par la suite été plusieurs fois en conflit avec l’URSSAF et les impôts, mais sachant que j’étais dans mon droit, je n’ai jamais cédé et ai toujours obtenu gain de cause malgré les diverses menaces d’huissiers ou autres.

Être honnête n’est pas toujours avantageux sur le court et moyen terme mais je reste persuadé que sur le long terme cela est toujours payant, ne serait-ce que pour bien dormir la nuit.


Le piment c'est comme l'autoroute, on paye à la sortie XD

Hors ligne

 

#5 17/11/2016 17h47 → Faut-il être toujours honnête pour réussir ? (ambition, honnête, réussir, être honnête)

Membre
Réputation :   

Réponse de normand :
L’honnêteté est il lié à la moralité ou à la légalité?

Hors ligne

 

#6 17/11/2016 18h05 → Faut-il être toujours honnête pour réussir ? (ambition, honnête, réussir, être honnête)

Membre
Réputation :   25 

Ma philosophie de vie est simple. Je suis généralement honnête car je veux pouvoir me regarder dans une glace sans problème.

Maintenant, il m’arrive de ne pas respecter les règles avec ceux qui ne les respectent pas.
Illustration : même si je voterai pas à droite à la prochaine présidentielle, je vais aller voter aux prochaines primaires de droite - CONTRE un candidat de droite que j’estime calamiteux et malhonnête.
Bref, je vais mentir et être malhonnête moi aussi… mais finalement n’est - ce pas là une forme d’altruisme pour le pays ?

Dernière modification par MichelPlatini (17/11/2016 18h09)


Celui qui ne dispose pas des deux tiers de sa journée pour lui-même est un esclave…   Friedrich Nietzsche.

Hors ligne

 

#7 17/11/2016 20h10 → Faut-il être toujours honnête pour réussir ? (ambition, honnête, réussir, être honnête)

Administrateur
Réputation :   1309 

Mi345 a écrit :

Réponse de normand :
L’honnêteté est il lié à la moralité ou à la légalité?

En effet.

Pour ma part, je suis aussi "honnête"/"moral" que possible avec autrui, et considère les autres comme des fins en soi et non comme des moyens pour parvenir à mes fins (il faut suivre !).

Par contre, les organisations (entreprises, administration, etc.) ne sont pas intrinsèquement des individus et donc ne peuvent se prévaloir de mon point de vue, de la même considération. Aussi dans mes relations avec celles-ci, c’est alors le "bon sens" qui prévaut…

Hors ligne

 

#8 17/11/2016 20h17 → Faut-il être toujours honnête pour réussir ? (ambition, honnête, réussir, être honnête)

Membre
Réputation :   12 

J’ai finalement rebondi en utilisant des méthodes limites (médias), en usant et abusant de mon pouvoir de nuisance (inspection du travail) et ai finalement 2 ans après été gentiment accueilli par mon DEGRA dans son bureau lorsque je lui ai proposé de partir moyennant un petit chèque. Jamais je n’aurais obtenu autant en cherchant les primes de fin d’année et faisant mon travail tranquillement!

Et vous ne considérez pas que dénoncer des pratiques abusives est une preuve d’honnêteté ? Et que la votre, à force de persévérance, a été récompensée ?
A mon sens il faut au moins essayer d’être honnête vis-à-vis de soi-même, et ce n’est pas toujours facile de succéder dans cette tâche. Pour le reste, chacun aura sa propre définition de l’honnêteté, donc…

Hors ligne

 

#9 18/11/2016 15h49 → Faut-il être toujours honnête pour réussir ? (ambition, honnête, réussir, être honnête)

Membre
Réputation :   83 

Je vous remercie des réponses apportées et suis en phase globalement avec vos apports.
IH s’approche de ma conception de la chose. Je prétends être honnête avec mes proches en particulier et plus généralement avec les individus de mon niveau.
Je suis capable par contre d’employer les moyens les plus rusés pour contrer une institution, entreprise ou état qui me parait injuste et cela passe parfois par des "dommages collatéraux" certains diraient sur des individus qui peuvent être dans une position hiérarchique supérieure à la mienne.
Je vais l’illustrer avec un exemple, j’en ai d’autres. L’histoire de Stinky s’approche de ce type de problèmes que l’on peut rencontrer dans le monde que j’ai définitivement quitté du travail:

Ma fin de "carrière" chez McDonald’s:

J’étais en conflit avec la directrice du restaurant dans lequel j’étais équipier polyvalent. Elle faisait tout pour me mettre la pression et rendre mes conditions de travail excécrables.
Peu avant de donner ma démission, j’ai commencé à jouer sur les conventions collectives. Je faisais souvent des fermetures donc travail jusqu’à minuit mais on dépassait souvent de 15 à 30 minutes. Le lendemain je faisais souvent un "rush" de 2 heures, de 12 à 14h.
Un jour je ne suis pas venu. La directrice m’appelle à 12h20.
"Pourquoi ne viens-tou pas travailler aujourd’hui?"
"Il fait beau et je fais un ping-pong avec un ami"
"C’est la seule réponse que tou as à m’apporter?"
"Oui oui"
"D’accord je toe remercie"
Je la sentais jaser à l’idée qu’elle pourrait ainsi se débarrasser de moi sans peine. J’ai continué ce petit jeu pendant 2 mois.
(N’en déplaise au robot, le tutoiement est de rigueur chez eux et je me demande si IH ne garde pas une rancœur de ce management à l’américaine.)
Lorsque j’ai reçu ma fiche de paie, je suis allé voir la directrice en lui demandant pourquoi ils me payaient seulement 60 heures alors que j’avais un contrat de 80 heures. Elle ne revenait pas de l’aplomb avec lequel je pouvais lui poser une telle question. "Mais enfin tou étais absent..."
"Non, vous ne m’avez pas permis de réaliser mon contrat dans le respect de la convention collective, si je termine à minuit, je n’ai pas le droit de travailler avant 12h30 le lendemain (12h de pause mini). Vous me direz que je peux reprendre à 12h30 mais non car je finis à 14h et n’ai pas à venir pour moins de 2h, dixit la convention collective et à 14h j’ai une vie privée et suis censé disposer de mon temps libre."
J’ai menacé de porter l’affaire aux Prud’homme et ai obtenu gain de cause du service paie, le paiement du mois complet smile
Se faire payer ainsi par McDonald’s était assez jouissif je dois dire, surtout pendant la partie de ping-pong. Le gain est mineur certes et ce n’est pas vraiment de la réussite mais je trouve que l’honnêteté n’a pas vraiment sa place dans ce stratagème un peu machiavélique.
Beaucoup trouveront ici qu’après tout la démarche est honnête car respectant scrupuleusement la loi mais dans mon entourage et sur le coup, beaucoup pensaient que j’abusais.

Je pense surtout que cela ne permet pas forcement la réussite mais évite de se faire "bouffer" par les autres. Il faut apprendre a se défendre et la meilleure des défenses est la contre-attaque. Dans ce monde de vipères j’ai appris ainsi à me protéger avec ma famille.

Une autre forme de "triche" a été de cacher aux banques mon endettement pour continuer mes investissements, on en a parlé dans une autre discussion. Je savais ou j’allais, ça s’est avéré payant mais il a fallu attester que je n’avais pas d’autres prêts en cours. J’accorde bien peu d’importance à ce genre de détails, désolé si j’en choque certains.
Ce qui compte est le résultat, je n’ai nuit ni à la banque ni à personne et cela a permis à ma famille de mieux vivre.


Parrain de mon adorable filleule

Hors ligne

 

#10 18/11/2016 17h00 → Faut-il être toujours honnête pour réussir ? (ambition, honnête, réussir, être honnête)

Membre
Réputation :   80 

MichelPlatini a écrit :

Ma philosophie de vie est simple. Je suis généralement honnête car je veux pouvoir me regarder dans une glace sans problème.

Maintenant, il m’arrive de ne pas respecter les règles avec ceux qui ne les respectent pas.
Illustration : même si je voterai pas à droite à la prochaine présidentielle, je vais aller voter aux prochaines primaires de droite - CONTRE un candidat de droite que j’estime calamiteux et malhonnête.
Bref, je vais mentir et être malhonnête moi aussi… mais finalement n’est - ce pas là une forme d’altruisme pour le pays ?

Bonjour,

Si cela peut vous rassurer je ferai de même ce dimanche mais ne me considère en rien comme malhonnête ; si les partis de droite voulaient éviter ce type de pollution, il leur fallait ouvrir la primaire à leurs seuls militants.

Sur le fond de la question posé par kc44, j’ai tendance à estimer que la fortune est toujours la conséquence d’une turpitude ou malhonnêteté commise par celui qui la détient ou par ses ascendants ; j’invite ceux qui en doute à relire Zola et "La fortune des Rougon"……

Dans mon comportement quotidien, je suis honnête non pas grandeur d’âme mais par nécessité : chaque fois ou presque que j’ai triché je me suis fait prendre et cela m’a finalement coûté bien plus cher : dans les autres cas où j’ai réussi à passer à travers les mailles du filet, le bénéfice de la tricherie a été ridiculement faible…j’ajouterai que l’âge venant, on finit par prendre goût à l’honnêteté.

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB
Hébergé par Arcustech