Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Abonnez-vous à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche : 
Chercher
Membres  |  Mission

Forums des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l'investissement patrimonial pour s'enrichir, générer une rente et atteindre l'indépendance financière

Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions !

#1 03/11/2011 22h31 → GEA Grenobloise d'électronique : systèmes électroniques autoroutiers

Membre
Réputation :   44 

Bonjour,
J’aime bien lire les articles d’objectif eco, que vaut les conseils des auteurs de ce site ?

Je viens de lire l’article sur GEA, Grenobloise d’électronique et d’automatisme :
http://www.objectifeco.com/bourse/conse … is-dormant

Le site de la société :http://www.gea.fr/Francais/Gea_chiffres_cles_fr.htm

A première vue le titre semble intéressant mais il est passé de 11 euros en 2008 à presque 58 euros aujourd’hui alors n’a -t-il pas déjà trop augmenté ?
Par ailleurs je n’ai pas l’impression que la crise ait dévalorisé le titre hors comme on risque de rentrer dans les mois qui arrivent dans une crise plus forte que celle de 2008 , on peut penser que le titre ne devrait pas en souffrir (ou alors faut-il attendre la probable chute du cac 40 avant d’entrer sur le marché des actions ?).
Et quels sont les risques dûs à la faible liquidité du titre ?

Dernière modification par gilgamesh (03/11/2011 22h40)

Hors ligne

 

#2 03/11/2011 22h58 → GEA Grenobloise d'électronique : systèmes électroniques autoroutiers

Membre
Réputation :   104 

Bonsoir,

L’auteur de l’article est transparent puisqu’il explique et justifie par le calcul son choix d’investissement. Il décris ses hypothèses, sa démarche.

Bref, à vous de vous faire votre opinion, être d’accord, ou ne pas l’être. Vous avez les cartes en main, exercez votre esprit critique.

Maintenant, attention à la liquidité sur le titre. Ce genre d’article peut faire décaler le cours de manière importante, il suffit qu’il convainque quelques personnes. Et ensuite, pfffuiiit, scotché. Est ce l’effet escompté, je n’en sais rien.

Maintenant, Objectif Eco est un site qui publie les articles d’un certain nombre d’auteurs qui publiaient séparement sur le Web. Honnetement, je ne suis pas fan, surtout du proprietaire du site, qui semble avoir des problèmes à régler avec la terre entière, et qui plus est, est interdit d’exercer toute activité liée à l’investissement en France. Il y a une note AMF à ce titre.

Comme pour toute lecture, exercez votre esprit critique, l’auteur de l’article vous donne tous les éléments pour le faire, et bien sur, faites votre petite enquête pour vérifier tous les chiffres, les hypothèses et peut d’autres éléments clefs.

A+
Zeb

Hors ligne

 

#3 04/11/2011 06h08 → GEA Grenobloise d'électronique : systèmes électroniques autoroutiers

Membre
Réputation :   28 

Bonjour,

GEA est peut-être mon plus gros regret en bourse. J’en avais acheté à 13€ en 2008, revendu très vite à 14€ car j’ai été pris d’un doute suite à un post d’un excellent investisseur qui expliquait que la rentabilité historique était assez médiocre et sans aucune croissance sur le long terme.
Et depuis, j’assiste semestre après semestre aux excellents résultats de l’entreprise.

Je ne sais pas pourquoi soudainement GEA est devenue très rentable mais cela semble durable alors que je soupçonnais au départ une rentabilité passagère. Peut-être y a-t-il eu une renégociation des contrats suite à la prise en charge des autoroutes par Vinci, Eiffage & co, mais je n’ai pas eu le temps de vérifier cela.

Toujours est-il que je me suis décidé aujourd’hui à acquérir une petite ligne de 90 titres pour commencer. La trésorerie pléthorique me rassure en cas de chute des résultats.

Si quelqu’un a une explication au sujet de la forte hausse de la rentabilité sur les 4 dernières années, je suis preneur.

Hors ligne

 

#4 04/11/2011 07h29 → GEA Grenobloise d'électronique : systèmes électroniques autoroutiers

Membre
Réputation :   421 

zeb a écrit :

Maintenant, attention à la liquidité sur le titre. Ce genre d’article peut faire décaler le cours de manière importante, il suffit qu’il convainque quelques personnes. Et ensuite, pfffuiiit, scotché. Est ce l’effet escompté, je n’en sais rien.

Faut pas exagérer, GEA n’a rien d’une nano cap spéculative, le titre est trés liquide pour un particulier. L’audience d’objectifeco est confidentielle.

Maintenant, Objectif Eco est un site qui publie les articles d’un certain nombre d’auteurs qui publiaient séparement sur le Web. Honnetement, je ne suis pas fan, surtout du proprietaire du site, qui semble avoir des problèmes à régler avec la terre entière, et qui plus est, est interdit d’exercer toute activité liée à l’investissement en France. Il y a une note AMF à ce titre.

Je partage ce point de vue, et certains intervenants sont des marchands de soupe plus ou moins mythomanes ou cherchent effectivement à faire décaler les cours de paîpites. D’autres intervenants postent des articles plus sérieux.

La croissance va-t-elle continuer, quelle est la raison des résultats de ces dernières années ? je n’en sais rien. J’ai du GEA depuis 2 ans appâté par le cash de la boite, pour l’instant je ne m’en plains pas.
Ceci dit des pe de 5/6 il y en a partout dans les small en ce moment.


Le pouvoir doit se définir par la possibilité d'en abuser

Hors ligne

 

#5 04/11/2011 11h13 → GEA Grenobloise d'électronique : systèmes électroniques autoroutiers

Membre
Réputation :   104 

bifidus a écrit :

La croissance va-t-elle continuer, quelle est la raison des résultats de ces dernières années ? je n’en sais rien. J’ai du GEA depuis 2 ans appâté par le cash de la boite, pour l’instant je ne m’en plains pas.

Suite à ce thread, j’ai regardé un petit peu plus prêt cette valeur, non pas sur les chiffres, mais sur l’environnement.

Donc très briévement, quelques points m’ont sauté aux yeux :

1- Comme vous tous, pourquoi cette hausse de rentabilité soudaine et pour moi inexpliquée ? Je n’ai pas étudié le dossier plus que quelques minutes, mais c’est à mon avis un point clef. Je n’ai rien trouvé sur le site web de l’entreprise, ni dans les médias. Il est vrai que j’ai peu cherché. Mais pour les personnes interessées, il suffirait peut être tout simplement de poser la question à l’entreprise. La personne en charge des relations investisseurs pourrait peut être répondre précisemment. Si elle le fait de manière précise et concise, bon point. Si elle ne le fait pas, on peu se poser des questions. Peut être une externaliastion de la production vers un pays à moindre coût ?

2- Cela ressemble quand même bien à une situation de monopole sur le marché français. GEA assoit elle sa position par des contrats longst terme, des contrats de maintenance, de renouvellement, une technologie de pointe qui rends l’exploitation des péages peu chère ? barrière à l’entrée de ces marchées pour la concurence ? "Obligation" d’acheter français pour ses clients qui ont reçus une délégation de service public ?

3- L’activité semble démarrer dans les pays emergents. Prendre place sur ces marchés ouvre des perspectives importantes.

Bref, si je devais me focaliser sur la valeur, voila les questions auxquelles je tenterai de répondre.

A+
Zeb

Hors ligne

 

#6 04/11/2011 11h54 → GEA Grenobloise d'électronique : systèmes électroniques autoroutiers

Membre
Réputation :   421 

L’explosion du résultat semble correspondre à celui du Télé-péage avec sans doute de la location de service plus rentable que la simple fabrication des machines.
Belle expansion à l’étranger en particulier en Chine. Avoir le quasi-monopole des Autoroutes Vinci ca doit ouvrir des marchés pour une pme…
De toute facon il vaut toujours mieux acheter une boite dont les résultats explosent meme si elle se paie assez cher que jouer des recoveries avec des valeurs à la casse.
Alors la croissance à un prix raisonnable je prends que ce soit GEA ou Vinci (2 de mes plus grosses lignes).


Le pouvoir doit se définir par la possibilité d'en abuser

Hors ligne

 

#7 04/11/2011 12h16 → GEA Grenobloise d'électronique : systèmes électroniques autoroutiers

Membre
Réputation :   44 

D’après http://www.lejournaldesentreprises.com/ … 103892.php

a écrit :

GEA admet également «des concurrents européens (autrichien, norvégien ou encore espagnol) qui interviennent indirectement sur le marché français», par exemple via les badges de télépéage. À l’international, GEA est confronté à «une concurrence multiple mais sur les marchés locaux». Mais sur certains marchés étrangers, GEA déplore des systèmes d’appels d’offres qui «prennent le moins cher quoi qu’il en soit, sans analyse multicritère. Il y a aussi les pays protectionnistes», comme les États-Unis ou la Chine, ce dernier pays exposant aussi aux risques de «copies serviles des logiciels et des équipements».

Le marché en Chinois peut aussi leur faire perdre leur seul avantage s’il se vont voler leur technologie, vu qu’ils ne pourront pas rivaliser avec le coût de la main d’oeuvre.

Hors ligne

 

#8 09/11/2011 15h06 → GEA Grenobloise d'électronique : systèmes électroniques autoroutiers

Membre
Réputation :   421 

Pour ceux qui trouvent les derniers resultats de GEA trop beaux pour durer une autre small familiale au profil un peu semblable vient de publier un CA en hausse de 22% a périmètre identique.
pe de 7, ve/EBITDA de 2.7, une trésorerie pléthorique.
Seulement 3% de rendement mais dividende en hausse constante depuis 2000 (x3.5 en 10 ans)…
Moneta et Amiral Gestion ont pratiquement 40% du flottant.

Jusque là on lui reprochait peut etre uniquement une croissance trés régulière (CA en haussse continu) mais un peu lente.

Surement une des affaires les plus solides de la place, rendement, croissance et cash à gogo !


Le pouvoir doit se définir par la possibilité d'en abuser

Hors ligne

 

#9 09/11/2011 16h12 → GEA Grenobloise d'électronique : systèmes électroniques autoroutiers

Membre
Réputation :   85 

C’est TESSI ?


À la bourse tu as deux choix: t'enrichir lentement ou t'appauvrir rapidement. Benjamin Graham

Hors ligne

 

#10 09/11/2011 17h22 → GEA Grenobloise d'électronique : systèmes électroniques autoroutiers

Membre
Réputation :   421 

héhé, je me doutais qu’on trouverait rapidement !

Beaux résultats d’AUSY et d’AKKA hier aussi, passés complètement inaperçus dans un marché empapaendréouté dans les frasques berlusconiennes.

Mais Tessi c’est vraiment la valeur de père tranquille.


Le pouvoir doit se définir par la possibilité d'en abuser

Hors ligne

 

#11 26/01/2013 21h48 → GEA Grenobloise d'électronique : systèmes électroniques autoroutiers

Membre
Réputation :   166 

Bonsoir,
GEA annoncé ses résultats annuels 2012. Je voulais répondre sur le portefeuille de CPaulus mais il y a une file dédiée à GEA.
Les points à retenir:
- un dividende en hausse qui passe de 2,20 à 2,40 euros. L’air de rien, celui-ci augmente d’année en année depuis 2006…:
2006: 0
2007:0,4
2008:0,8
2009:1,6
2010:2
2011: 2,2
2012:2,4
Je pense que l’entreprise continuera sur ce trend d’augmenter progressivement leur dividende plutôt que de racheter des actions malgré leur très belle trésorerie nette.
- un carnet de commande inchangé à 75 MEUR mais une "importante augmentation du besoin en fonds de roulement" dû "à un fort accroissement des stocks, des travaux  en cours et des créances clients" qui peut laisser penser qu’un des contrats remporté (je pencherai pour celui au Kazakhstan) est important et sera source de développements intéressants futurs hors de France (il faut savoir que l’on reproche souvent à GEA le manque de développement hors de France… mais il semblerait que la situation évolue… time will tell!).
-on observe aussi que qu’il y a une augmentation du personnel dits "cadres et ingénieurs" ce qui tend à indiquer que la R&D reste source d’investissements pertinents pour cette entreprise qui est très stricte dans la gestion des coûts (et ça j’aime!!!!).
Cheers
Jeremy
J’ai des actions GEA.

Hors ligne

 

#12 27/01/2013 08h21 → GEA Grenobloise d'électronique : systèmes électroniques autoroutiers

Membre
Réputation :   74 

Jeyfox a écrit :

Bonsoir,
GEA annoncé ses résultats annuels 2012. Je voulais répondre sur le portefeuille de CPaulus mais il y a une file dédiée à GEA.

Bonjour Jérémy,

Concernant le carnet de commandes, il est important qu’il progresse assez régulièrement (qu’il ne reste pas à 75 me semestre après semestre) et à ce sujet, voici quelques questions pour l’AG
1/ Prévisions du chiffre d’affaires
Concernant  vos prévisions de chiffres d’affaires 2012-2013, pourriez vous nous indiquer le montant prévisionnel du chiffre d’affaires de la partie récurrente (maintenance,..), et le montant du chiffre d’affaires du carnet de commandes lié à des nouvelles activités pour 2012-2013.
2/ International
Vu votre part de marché en France, le développement de GEA à  l’International est essentiel.
Quels sont les freins actuels qui empêchent GEA de faire progresser plus rapidement son chiffre d’affaires à l’international.
3/ Technologie :
Est-ce que la technologie actuelle des équipements de GEA, notamment en ce qui concerne les nouveaux services à valeur ajoutée,  est au même niveau ou en avance sur celle de ses concurrents ?

A+

CPaulus

Hors ligne

 

#13 27/01/2013 11h40 → GEA Grenobloise d'électronique : systèmes électroniques autoroutiers

Membre
Réputation :   166 

Bonjour CPaulus,
tout à fait d’accord avec vous sur le carnet de commandes, idéalement il doit progresser dans le temps. Je pense que GEA-du fait de son approche conservatrice et discrète- nous répondra: on ne se développera à l’international que si les conditions sont bonnes (contrat rentable…): en d’autres termes: "we will only swing when the pitch is perfect".
Vos questions sont tout à fait pertinentes.
Effectivement dans les RA, on a peu d’informations détaillées sur la partie maintenance, nouvelles activités, CA et RN par zone géographique qui nous permettrait de voir plus précisément la rentabilité de chaque zone.
Je suis curieux de voir la montée en puissance du contrat au Kazahkstan.
Pour la technologie, je pense qu’ils avaient concédé un léger retard sur le free flow mais qu’ils ont mis les bouchés doubles pour rattraper ce point.
Je n’hésiterai pas aussi à leur demander (même si je connais déjà la réponse!):
-pourquoi ne pas verser un dividende exceptionnel?
- ou sinon pourquoi ne pas racheter des actions pour les annuler (2% par exemple serait un bon début car j’aimerai bien un programme récurrent de rachat d’actions!). Un rachat de 2% du total de leurs actions ne leur coûterait que 1,79 MEUR (23 910 actions au prix de 75 euros, même à 80 euros cela ne reste pas cher).  1,79 MEUR en sachant qu’ils ont une trésorerie nette de 39,3 MEUR serait tout à fait envisageable.
Cheers
Jeremy

Hors ligne

 

#14 27/01/2013 13h54 → GEA Grenobloise d'électronique : systèmes électroniques autoroutiers

Membre
Réputation :   554 

Bonjour,

Vous vous posez d’excellentes questions. Toutefois, pour les questions sur la répartition du CA, l’entreprise n’est pas obligée de répondre car ces infos peuvent être intéressantes pour les concurrents pour leur donner des idées. Typiquement, plusieurs entreprises US m’ont déjà refusé l’info, et, en l’occurence, je peux comprendre (ils m’ont donné quelques idées pour les relais de croissance, mais pas de chiffres précis).

Hors ligne

 

#15 29/01/2013 20h31 → GEA Grenobloise d'électronique : systèmes électroniques autoroutiers

Membre
Réputation :   

CPaulus a écrit :

Jeyfox a écrit :

Bonsoir,
GEA annoncé ses résultats annuels 2012. Je voulais répondre sur le portefeuille de CPaulus mais il y a une file dédiée à GEA.

Bonjour Jérémy,

Concernant le carnet de commandes, il est important qu’il progresse assez régulièrement (qu’il ne reste pas à 75 me semestre après semestre) et à ce sujet, voici quelques questions pour l’AG
1/ Prévisions du chiffre d’affaires
Concernant  vos prévisions de chiffres d’affaires 2012-2013, pourriez vous nous indiquer le montant prévisionnel du chiffre d’affaires de la partie récurrente (maintenance,..), et le montant du chiffre d’affaires du carnet de commandes lié à des nouvelles activités pour 2012-2013.
2/ International
Vu votre part de marché en France, le développement de GEA à  l’International est essentiel.
Quels sont les freins actuels qui empêchent GEA de faire progresser plus rapidement son chiffre d’affaires à l’international.
3/ Technologie :
Est-ce que la technologie actuelle des équipements de GEA, notamment en ce qui concerne les nouveaux services à valeur ajoutée,  est au même niveau ou en avance sur celle de ses concurrents ?

A+

CPaulus

Bonsoir CPaulus,

Pour la question 2, il me semble avoir lu dans un de leur communiqué ou un membre du forum bourso qui était allé à l’AG que la progression de l’activité à l’internationale dépendra de la qualité des contrats en termes de rentabilité et de risque sur le paiement de ceux-ci.

En gros la société a refusé certains contrats pas assez rentables ou pour lesquels le client ne fournissait pas assez de garanties sur sa solidité financière.

Enfin, je n’ai pas lu leurs derniers résultats en détail mais concernant le CA, la partie récurrente maintenance représentait sur les dernières années une faible part sur le CA global, c’est les contrats pluri annuels signés qui font avancer la boutique.

http://www.gea.fr/Francais/pdf/2013-01- … A-VDEF.pdf

Voir page 15 pour la ventilation.

Pour la 3eme question, je ne suis pas capable d’y répondre et je ne vois pas en quoi lors de l’ag ils diraient s’ils étaient en retard par rapport aux concurrents mais je me dis que si ct le cas, ils signeraient moins de contrats.

Hors ligne

 

#16 04/02/2013 22h51 → GEA Grenobloise d'électronique : systèmes électroniques autoroutiers

Membre
Réputation :   166 

Bonsoir,
voici des éléments intéressants du RA 2012 de GEA:
-un faible recours à la sous-traitance
-un investisseur institutionnel qui détenait moins d’un vingtième des actions en 2011 n’est plus présent au capital en 2012.
- Les stocks et en-cours sont passés de 12,1 MEUR en 2011 à 16,5 MEUR (10,6 MEUR de travaux en cours et 6,1 MEUR de consommables et pièces détachées) en 2012. Ce point est cohérent avec ce qu’avait indiqué GEA: la signature de nouveaux contrats nécessite des investissements importants en amont. D’ailleurs, on retrouve ce point avec la très forte progression du poste créances clients qui passe de 14,2 MEUR en 2011 à 25,6 MEUR en 2012.  On a ainsi une variation du BFR  qui est négative de 7 789 KEUR en 2012 contre  +570 KEUR en 2011. Il faut se rappeler que GEA signe des contrats pluri-annuels. L’effort d’investissement a lieu la première année et les années suivantes sont sources de cash.
- Pour la capex, les acquisitions d’immobilisations corporelles et incorporelles restent très faibles: 360 KEUR en 2011 pour 525 KEUR en 2012. Mais pour GEA, la vrai capex vient plutôt de la R&D et donc d’une partie de la masse salariale.
Jeremy

Hors ligne

 

#17 15/02/2013 21h41 → GEA Grenobloise d'électronique : systèmes électroniques autoroutiers

Membre
Réputation :   

Après les très bons résultats annuels, la société vient de publier le CA du premier trimestre :

+6.5% à 23.85M€

Elle vient de clôturer ce jour sur son plus depuis son introduction sauf erreur de ma part.

Je trouve toujours qu’elle ne se paye pas très cher mais le titre est peu liquide et l’entreprise n’est pas de grande taille donc n’intéresse pas grand monde malheureusement.

En tout cas je suis un heureux actionnaire quand même.

Dommage que le dividende ne soit pas plus généreux vu l’importante trésorerie de l’entreprise et ses objectifs (pas de rachats d’actions ni d’autres sociétés du secteur ou complémentaires).

Enfin, la hausse provient sans doute de la montée au capital d’Eximium (société contrôlée par Michel Baulé), leurs prises de participations semblent se cantonner à des entreprises de petites tailles : netgem, tessi, sword, dnxcorp…

Dernière modification par Vladrix (15/02/2013 21h45)

Hors ligne

 

#18 08/07/2013 10h39 → GEA Grenobloise d'électronique : systèmes électroniques autoroutiers

Membre
Réputation :   166 

Bonjour,
GEA a publié ses résultats semestriels 2013.
Les points à retenir :
Les bons points
-    la trésorerie nette s’élève à 53,8 MEUR soit 45 euros de cash net par action.
-    L’augmentation de la position de cash s’explique une variation de BFR positive de 11,9 MEUR suite à une forte baisse des stocks et des créances clients du fait de la livraison de plusieurs contrats.
-    Les capitaux propres par action s’élèvent à 42,4 euros.
-    Le taux de marge brute progresse d’un point du fait de la gestion des coûts (ils sont radins et j’apprécie ce point !).
-    On observe une légère montée en puissance de l’export avec des contrats remportées en Croatie et en Russie.
Les mauvais points :
-    baisse du carnet de commandes à 57 MEUR (on était plutôt dans les 72 MEUR les trois dernières années). L’export représente 40% de ce backlog  et GEA signale que de nouveaux contrats ont été signés depuis.
-    Une augmentation de 294 KEUR de la provision sur créances clients mais on n’a pas plus de détail sur ce point.

En d’autres termes, il faudra suivre l’évolution du carnet de commandes à la prochaine publication. On a toujours cette problématique de la gestion de tout ce cash net : un programme de rachat d’actions ne leur coûterait pas bien cher… Est-ce que l’invesitsseur institutionnel peut agir comme un catalyseurs pour débloquer la valeur ?
Et un article très intéressant en anglais ici :analyse GEA

Cheers
Jeremy
J’ai des actions GEA.

Hors ligne

 

#19 15/08/2013 16h09 → GEA Grenobloise d'électronique : systèmes électroniques autoroutiers

Membre
Réputation :   166 

Bonjour,
une mise à jour rapide suite à la publication du CA du 3ème trimestre 2013:
19,2 MEUR contre 14,2 MEUR au 3ème trimestre 2012.
Ainsi, on a un CA cumulé de 9 mois en 2013 de 60,1 MEUR contre 49,8 MEUR en 2012.
C’est une bonne surprise même si il est clairement indiqué par la suite que :
"A cet égard la société entend souligner que le niveau de facturation observé au troisième trimestre est exceptionnel et non récurrent. Ce niveau résultat notamment de la conjonction du dénouement simultané de plusieurs contrats et de la facturation d’avances au démarrage de certains chantiers".

Je suis actionnaire de GEA et je suis encore en phase d’évaluation de cette ligne car n’oublions pas que le carnet de commandes a baissé. La problématique de l’utilisation du cash reste pleine et entière.

Cheers
Jeremy
J’ai des actions GEA.

Hors ligne

 

#20 15/08/2013 18h50 → GEA Grenobloise d'électronique : systèmes électroniques autoroutiers

Membre
Réputation :   18 

Bonjour Jeremy,

Cela fait un bout de temps que j’analyse GEA et que je me questionne sur l’opportunité d’achat ou non. L’article que vous avez donné en lien résume bien la situation.
D’un côté je me dis (peut être à tord) que même si les résultats ont été décevants, le fait que GEA intervienne dans une niche peut lui permettre de redresser ses marges à tout moment ou se reposer sur son cash si c’est une zone de creux, ce qui est rassurant dans tous les cas et m’incite donc à prendre position.
D’un autre côté, la communication est inquiétante je trouve : Elle est plutôt limitée (je sais que vous appréciez ce point) et floue… Après l’annonce des résultats décevants au trimestre précédent, la société insiste sur le caractère exceptionnel et non récurrent de ce trimestre. Certes les résultats sont bons pour le T3 mais ne sont ils pas annonciateurs d’un T4 à nouveau en deça des attentes? J’avoue avoir été relativement surpris de l’augmentation du cours à la suite de ces résultats. Personnellement, quitte à rater l’affaire je préfère attendre encore un trimestre pour voir ce qu’il en est vraiment.

Merci pour votre suivi


"The greatest obstacle to discovery is not ignorance, it's the illusion of knowledge".

Hors ligne

 

#21 15/08/2013 21h22 → GEA Grenobloise d'électronique : systèmes électroniques autoroutiers

Membre
Réputation :   166 

Bonsoir Boutman,
merci pour votre commentaire!
Clairement GEA est en position de force sur sa niche en France. Leur activité est capex light (même en y réintroduisant un peu de R&D), les dirigeants sont radins (entre autres le RA est très sobre, bonne gestion des coûts) mais peût être trop (trop de cash qui se repose).

Pour la communication discrète, c’est plus le fait que l’on n’a pas droit à des slides avec plein d’images, un site relations investisseurs institutionnels dédié (moins on est à suivre une entreprise plus on peut avoir un petit avantage) par contre, c’est vrai que j’apprécierai un peu plus de communication et de détail sur leur stratégie, répartition géographique des contrats mais n’oublions pas qu’ils ne sont pas obligés…

Pour la baisse du CA, je pense qu’il faudra attendre le chiffres du 1er trimestre 2014 pour véritablement voir la baisse du CA. On regardera de très près la prochaine communication sur le carnet de commande!

Tentative d’estimation du R0 2014, RN 2014 et du VE/RO
En appliquant la même baisse que celle que connaît le carnet de commande (-24%) au résultat d’exploitation 2012, on aura un résultat d’exploitation de 12,5 MEUR en 2014 (l’année où il devrait y avoir une baisse du CA du fait du carnet de commande lui-même en baisse) mais n’oublions pas que le résultat net sera soutenu par un résultat financier positif de 450 KEUR (j’augmente légèrement la rémunération sur la trésorerie). Pour rappel, on est à 53,8 MEUR au 1er semestre 2013 contre 39,3 MEUR (qui a rapporté 425 KEUR) à la fin de l’exercice 2012).

On aurait un RN 2014 de 12,9 MEUR(12,5+0,4). On aurait ainsi un BNPA 2014 de 10,8 euros avec un PER de 7,1.

La VE est actuellement de 38,5 MEUR avec un RO 2014 de 12,5 MEUR, on aurait un ratio VE/RO de 3,08. Après clairement, c’est la trésorerie qui vient réduire de manière massive la VE de GEA et contribue un peu à améliorer le RN à travers le résultat financier.

Cheers
Jeremy
J’ai des actions GEA.

Hors ligne

 

#22 16/12/2013 15h44 → GEA Grenobloise d'électronique : systèmes électroniques autoroutiers

Membre
Réputation :   166 

Un petit up sur GEA qui a publié son CA du 4ème trimestre 2013.
Le CA du 4T 2013 s’établit à 15,1 MEUR contre 21,7 MEUR l’année précédente. Le management avait clairement indiqué que le CA du 3T 2013 était bon de manière ponctuelle (19,2 MEUR contre 14,2 MEUR en 2012).
Au final le CA 2013, s’établit à 75,3 MEUR contre 71,5 MEUR soit une progression de 5%.
On n’a pas d’informations sur le carnet de commandes qui est un peu le nerf de la guerre pour cette entreprise. C’est une information à suivre de très près pour cette entreprise.
Les catalyseurs pour débloquer de la valeur sur cette entreprise restent inchangés:
- obtention de contrats hors de France pour faire croître le CA,
- versement d’un dividende exceptionnel du fait de la position cash élevée (mais c’est peu probable),
Cheers
Jeremy
Je n’ai pas d’actions GEA.

Hors ligne

 

#23 24/01/2014 15h15 → GEA Grenobloise d'électronique : systèmes électroniques autoroutiers

Membre
Réputation :   21 

L’action GEA s’envole de près de 20% aujourd’hui, après la publication du résultat annuel.

http://www.gea.fr/Francais/pdf/GEA_RA%202013VDEF.pdf

Tous les chiffres sont dans le vert, la trésorerie augmente encore, et le ponpon : le dividende augmente de 40% !

AMF : je détiens des actions GEA (trop peu hélas !)


Parrain FORTUNEO pour les intéressés.

Hors ligne

 

#24 24/01/2014 15h43 → GEA Grenobloise d'électronique : systèmes électroniques autoroutiers

Membre
Réputation :   74 

Bonjour Philippe77,

Tout le monde ne s’appelle pas M.Baulé. Lui il a 15 % du capital et certains de ses autres choix ont également été gagnant ( Groupe Georgé, Sword, …)… affaire à suivre.

A+

CPaulus

Hors ligne

 

#25 27/01/2014 00h14 → GEA Grenobloise d'électronique : systèmes électroniques autoroutiers

Membre
Réputation :   166 

Tout d’abord bravo aux actionnaires de GEA!
Le résultat net est impressionnant  et l’augmentation du dividende est cohérente avec leur approche de l’augmenter chaque année, mais là ce fut une belle progression! M.Beaulé a peut être agit comme un catalyseur! Si c’est le cas tant mieux!
On a désormais 49,9 euros de cash net par action.
Ils continuent à être radin comme l’illustre leur bonne gestion des coûts (on le voit notamment avec les effectifs qui n’augmentent que d’une seule personne).
J’apprécie la transparence de GEA qui indique clairement que "la marge brute est en hausse significative en raison essentiellement d’un destockage important et exceptionnel lié à de nombreux dénouements de contrats"…
La trésorerie nette vient joliment diminuer la valeur d’entreprise, après cette trésorerie n’est pas nécessairement très disponible pour l’actionnaire (la problématique d’un taux de distribution plus élevé, rachat d’actions).
Un dernier indicateur intéressant à suivre: le carnet de commandes, il s’établit à 59 MEUR. Un retour au niveau précédent (au-delà de 70 MEUR).
Cheers
Jeremy
Je n’ai pas d’actions GEA.

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB
Hébergé par Arcustech