Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Abonnez-vous à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche : 
Chercher
Membres  |  Mission

Forums des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l'investissement patrimonial pour s'enrichir, générer une rente et atteindre l'indépendance financière

Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions !

#1 26/08/2016 19h39 → Les bonus cappés : avantages et inconvénients des bonus cappés (bonus cappés, bonus, cappé, rendement)

Membre
Réputation :   125 

A la demande, non pas générale mais au moins de Trahcoh, je crée un sujet dédié à ce type de produit.
En fait on a déjà parlé sur ce forum, mais dans des sujets où on les mélange avec des produits spéculatifs.

A tout seigneur tout honneur, ostal a déjà fait "une petite présentation des bonus cappés" en 2015 :
Accueil » Actions »  Warrants, Turbos, Bonus et autres produits spéculatifs…

Bien avant en 2001, gimli a présenté une "stratégie" pour gérer au mieux mes liquidités :
il s’agit d’utiliser les certificats bonus cappé sur des sociétés de qualité ;
le but est de prendre une barrière TRES éloignée et de profiter du temps qui passe :
Accueil » Stratégies d’actifs et macroéconomie »  Produits structurés et fonds à formule pour diversifier son portefeuille…

Définition
Les Bonus Cappés sont des produits de Bourse, de type produits de rendement listés
en Bourse de Paris et disponibles chez votre intermédiaire financier habituel.
Ils permettent de profiter d’un rendement potentiellement attractif en cas de légère
hausse, de stabilité ou même de faible baisse d’un actif.

Profil d’investissement
Les Bonus Cappés sont des produits adaptés aux investisseurs souhaitant mettre en place un scénario
d’investissement sur un horizon moyen terme.
Ils correspondent donc à des prévisions de mouvements d’amplitudes modérées du sous-jacent choisi.

Fonctionnement du produit
Les Bonus Cappés permettent à l’investisseur de recevoir un montant fixe à maturité (le niveau Bonus) si la
barrière n’a pas été touchée par le cours du sous-jacent pendant la vie du produit.
Les Bonus Cappés sont caractérisés :
. par leur niveau Bonus (niveau de remboursement maximum),
. leur barrière (niveau que le sous-jacent ne doit pas franchir pendant la durée du produit),
. leur prix d’émission (égal au cours du sous-jacent au moment de l’émission)
. leur maturité (date de fin de vie).
Si la barrière est touchée par le cours du sous-jacent au moins une fois pendant la durée de vie du produit, la
valeur de remboursement du Bonus Cappé sera égale au cours de clôture du sous-jacent à la date de calcul
(quelques jours avant la date de maturité) dans la limite du niveau Bonus. Dans un tel cas l’investisseur peut
subir une perte en capital.
Les Bonus Cappés permettent de bénéficier d’un rendement potentiellement attractif (niveau Bonus) mais
plafonné. Tant que le sous-jacent ne descend pas en-dessous de la barrière basse, le Bonus Cappé permet de
diminuer son risque par rapport à un investissement direct sur le sous-jacent.

Exemple
Un peu long, et avec une illustration.
Vous le trouverez dans la brochure du principal émetteur :
Brochure Les bonus cappés de CommerzBank

Avantages :
. Un rendement potentiellement attractif par rapport au sous-jacent lorsque les variations de celui-ci sont modérés
. Connaissance préalable du risque par rapport au rendement attendu (distance barrière / niveau bonus)
. Niveau Bonus versé à l’échéance si la barrière n’est pas franchie pendant la vie du produit

Inconvénients :
. Produit présentant un risque de perte en capital
. Performance plafonnée (gain limité au niveau Bonus)
. Les Bonus Cappés ne donnent pas droit au dividende

Portefeuilles IH
Les principaux utilisateurs sur ce forum sont :
. maître ostal
. chevalier ArnvaldIngofson
. padawan Neo45

Message édité par l’équipe de modération (27/08/2016 13h41) :
- modification du titre ou de(s) mot(s)-clé(s)

Dernière modification par ArnvaldIngofson (26/08/2016 19h51)

Mots-clés : bonus cappés, bonus, cappé, rendement

Hors ligne

 

#2 26/08/2016 20h43 → Les bonus cappés : avantages et inconvénients des bonus cappés (bonus cappés, bonus, cappé, rendement)

Membre
Réputation :   12 

Bonsoir !

Bonne idée, cette petite synthèse sur les Certificats Bonus cappés.

Perso, j’ai quasi en permanence une dizaine de k€ sur des bonus en cours. Ce genre de produits est moins risqué que les turbos, car, au pire on retombe sur les cours du sous-jacent (sans les dividendes, et souvent avec quelques frais de courtage).

En pratique, je passe par Binck.fr, ma banque traditionnelle ne me permettant pas de traiter les certificats bonus via Internet (il faut passer par le "conseiller", et alors les frais explosent).

Mon problème, c’est que, depuis que le nouvel interface de Binck.fr est en place, on n’a quasiment plus aucune information pratique sur les bonus. Je suis obligé de chercher ailleurs sur le Net tous les éléments nécessaires, et, ensuite, revenir sur Binck.fr pour réaliser l’achat. Pourtant, il faut bien connaitre la ou les barrières, le cap, la parité, etc.

Et aussi, chez Binck.fr, la sélection d’un produit de ce type est assez laborieuse. C’est lent à réagir, et les critères de sélection se réinitialisent parfois tout seuls.

Pour ceux intéressés, il faut passer par : Cotations + Certificats + Accueil, puis sélectionner "Certificats", et la catégorie "Bonus cappés".

Autre élément à prendre en compte : la cotation du sous-jacent. Un bonus (cappé ou non) peut très bien être côté alors que la bourse est fermée. D’après Binck.fr, dans le cas d’un sous-jacent indiciel (CAC-40 par exemple) "basculerait" sur les futures de l’indice, en dehors des heures de bourse.
Cette "bascule", ça m’a toujours semblé douteux. Mais je n’ai pas d’autres explications.

Enfin, il faut rappeler que ce genre de produit n’est pas avantageux, fiscalement parlant. Les gains sont imposés et soumis aux P.S. dès le 1er euros (comme les coupons d’obligations ou les plus-values à court terme).

Dernière modification par M07 (26/08/2016 20h49)


M07

Hors ligne

 

#3 27/08/2016 00h06 → Les bonus cappés : avantages et inconvénients des bonus cappés (bonus cappés, bonus, cappé, rendement)

Membre
Réputation :   125 

Pour la sélection d’un certificat, personnellement je passe par les sites des émetteurs.
Boursorama permet également une recherche des "produits d’investissement" pour tous les émetteurs.
Pour passer l’ordre, j’utilise le mnémonique ou le code ISIN.

Effectivement, de nombreux certificats cotent de 8 à 22 heures, sur les futures je suppose.
Mais c’est moins avantageux, l’écart achat/vente est plus important.

La fiscalité est celle que vous indiquez, sans abattement sur les PV.

Hors ligne

 

#4 27/08/2016 08h37 → Les bonus cappés : avantages et inconvénients des bonus cappés (bonus cappés, bonus, cappé, rendement)

Membre
Réputation :   

C’est très proche de la vente à découvert d’un contrat put, sauf que le put n’a pas de barrière.
En tous cas il n’y a jamais de miracle, les cours des options et autres produits structurés sont calculés au plus juste, et statistiquement sur le long terme vous perdez le spread qui revient market maker. Notez que vous ne touchez pas directement le dividende, mais le prix du produit que vous achetez doit normalement être moins cher afin de le prendre en compte.

Après avoir étudié les options ces dernières semaines, j’en suis arrivé à la conclusion que rien ne vaut l’investissement direct sur les actions.

Hors ligne

 

#5 27/08/2016 09h13 → Les bonus cappés : avantages et inconvénients des bonus cappés (bonus cappés, bonus, cappé, rendement)

Membre
Réputation :   222 

Remarque interessante. Les bonus peuvent être reproduits avec des stratégies complexes (Straddle) d’options et la possession du sous-jacent.
Seule la notion de barrière désactivante ne se retrouve pas dans les options. C’est probablement un moyen pour l’émetteur de dénouer ses positions (il ne se couvre pas contre tout risque, c’est le client qui en supporte une partie).

Les bonus permettent donc de manipuler de façon plus ’simple’ des stratégies options complexes.

Je ne sais pas quel pourcentage il prend pour ce ’service’ car il a aussi un rôle d’animateur de marché et doit je pense proposer des deals qui ne sont peut-être pas possibles avec des options au moment où il le propose. Mais dans l’ensemble il prend certainement sa rémunération pour proposer ce produit packagé qui doit donc être plus cher pour quelqu’un qui maîtrise les stratégies d’options complexes.

Je ne peux donc qu’encourager les consommateurs de bonus de s’intéresser aux options et de nous dire en quoi les bonus sont meilleurs ou moins bien qu’une stratégie options ’do it yourself’.


To achieve fair investment results is easier than you think; superior results are harder than you thought

Hors ligne

 

#6 27/08/2016 09h46 → Les bonus cappés : avantages et inconvénients des bonus cappés (bonus cappés, bonus, cappé, rendement)

Membre
Réputation :   51 

Justement, dans le cas du bonus, quel est l’intérêt ou le but - non pas pour l’investisseur - de l’émetteur ?
Ca ne me saute pas aux yeux dans la définition du produit (idem sur le net).

Hors ligne

 

#7 27/08/2016 09h53 → Les bonus cappés : avantages et inconvénients des bonus cappés (bonus cappés, bonus, cappé, rendement)

Membre
Réputation :   222 

Je pense que le principal intérêt pour lui est de capter le flux et de se rémunérer sur les spreads.
C’est une façon de canaliser un marché (les options) chez lui et de s’accaparer les avantages du market maker (manipuler les prix à son avantage).

Heureusement c’est quand même un marché concurrentiel, mais plutôt oligopolistique pour l’instant.

Dernière modification par Jef56 (27/08/2016 09h55)


To achieve fair investment results is easier than you think; superior results are harder than you thought

Hors ligne

 

#8 28/08/2016 13h08 → Les bonus cappés : avantages et inconvénients des bonus cappés (bonus cappés, bonus, cappé, rendement)

Membre
Réputation :   42 

Ca doit en effet être complexe de reproduire soi même un bonus par l’achat de différentes options. De plus, des achats de plusieurs produits pour un même résultat vont augmenter de façon non négligeable les frais de courtage.
Ici, le bonus est livré "clé en main", il est donc normal de payer pour se service. Et encore, je ne sais pas ce que l’on paye. A l’achat et à la vente, seuls les frais habituels de courtage sont comptés, au même niveau que pour des transactions sur actions.
D’après ce que dit la brochure Commerzbank, ils se rémunèrent uniquement en gardant le dividende de l’action.
Sauf si les achats et vente se font en dehors des heures d’ouverture du marché français. Dans ce cas, les écarts dans le carnet d’ordres sont importants, le delta allant certainement dans la poche de l’émetteur. A ces horaires, pour la cotation des bonus sur actions, ce sont les ordres de gré à gré qui servent de référence pour fixer le cours du bonus.

Au niveau fiscalité, on peut considérer que c’est le même que les actions car les bonus sont toujours revendus avant l’échéance.

Je me pose une question : depuis plusieurs jours, la majeure partie des bonus BNP ne sont pas achetables, ils sont Bid Only alors que ce sont des échéances lointaines. Etonnant.

Hors ligne

 

#9 03/09/2016 15h42 → Les bonus cappés : avantages et inconvénients des bonus cappés (bonus cappés, bonus, cappé, rendement)

Membre
Réputation :   42 

La période actuelle est intéressante car elle montre une limite de l’investissement en bonus.
Les marchés ont repris plus de 10 % depuis le Brexit.
Les valeurs des bonus ont donc augmenté comme l’ont fait les actions.
En ce qui me concerne, j’ai donc pu vendre les bonus a échéance septembre avec un bon mois d’avance et la moitié des bonus a échéance décembre avec donc trois mois d’avance.
La quantité de cash a donc augmenté et le but est de le réinvestir dans de nouveaux bonus.

La hausse nécessite donc de trouver de nouvelles opportunités d’investissement mais dans le même temps, la hausse diminue la possibilité de trouver de nouvelles opportunités. Ce phénomène existe aussi avec les actions qui deviennent chères mais il est amplifié avec les bonus.
En effet, le cour des actions montant, les bonus s’éloignent de leur barrière basse donc leur rendement diminue.

Il existe alors différentes stratégies que je vais illustrer à l’aide de quelques exemples d’actualité :
- vouloir investir dans des bonus à 3 ou 6 mois d’échéance, courte donc, et avoir des rendements importants (au moins 6% à 3 mois, 12% à 6 mois). Il faut alors nécessairement acheter des bonus sur valeurs spéculatives, les seuls offrant un rendement intéressant malgré une barrière éloignée.
Exemples à échéance décembre : Arcelor (barrière 26%, rdt à 8%), Casino (23%, 8%), Natixis (27%, 11%), Vallourec (46%, 11%). Quand je dis spéculatives, je veux dire qu’elles ont un béta élevé du fait d’une importante volatilité passée. Les valeurs citées ne sont pour autant pas en décrépitude comme Edf ou Air France. Elles sont même en phase de retournement.

- vouloir jouer les gagne-petits en grattant quelques % à échéance décembre : Accor (23%, 3%), SG (27%, 4%) ou un peu plus à échéance mars. On rémunère ainsi très correctement son cash mais on l’immobilise au risque de rater une baisse de marché susceptible d’offrir de bien meilleures opportunités.

- attendre en espérant une baisse des marchés ramenant les rendements à de meilleures valeurs
sur de belles entreprises sous-jacentes, les bancaires ou les utilities par exemple. Le problème ici est de devoir attendre de plus en plus longtemps si la hausse se poursuit.

- investir dès maintenant dans des échéances plus lointaines comme juin 2017, de préférence sur des barrières éloignées d’environ 30% car la route est alors longue. Par exemple Accor (32%, 10%), Crédit Agricole, Renault (31%, 10%).

Ma position actuelle, par principe et guidée par l’actualité du moment (marché atone du fait de l’effet anesthésiant des taux bas) est d’utiliser le cash généré par mes dernières ventes pour commencer par investir sur de nouveaux bonus en répartissant :
- en premier lieu sur quelques bonus du point 1 à tendance spéculative comme Casino, Arcelor, Natixis avec des barrières bien éloignées car j’ai confiance dans le futur proche de ces entreprises (avec les bonus, pas besoin d’imaginer la profitabilité de l’entreprise à x années comme pour un investissement buy&hold, l’horizon de l’échéance du bonus suffit. Pas besoin non plus de vouloir une hausse du cours de l’action, la stagnation ou faible érosion suffit)

- et d’attendre une baisse dans les semaines à venir pour investir sur des bonus 2017 sur des entreprises de moindre volatilité.

Hors ligne

 

#10 03/09/2016 16h40 → Les bonus cappés : avantages et inconvénients des bonus cappés (bonus cappés, bonus, cappé, rendement)

Membre
Réputation :   24 

En plus des stratégies liées aux bonus développées ci-dessus par Ostal, je leur trouve un autre avantage, qui… découle de l’un des leurs inconvénients.  À savoir que leur valeur maximale et cappée, et donc qu’elle ne pourra pas suivre une éventuelle forte hausse du sous-jacent.

Néanmoins, cela peut représenter un "avantage". Le gain possible sera possible, certes, mais toute hausse ayant une fin, après de fortes augmentations, surviennent généralement des périodes fortes baisses.

Prenons le cas du NATIXIS 4E49Z cappé à 4,70€ (et que j’ai en PTF). Le cousr du bonus ne pourra pas monter au dessus de 4,70€, et ce même si le sous-jacent devait par exemple atteindre les 5€.

Imaginons deux investisseurs :

1. Après une hausse de 25% en quelques semaines, les deux investisseurs se disent que la hausse est là et qu’il veulent en profiter autant que possible. Le premier achète Natixis en direct à 4,50€/titre. Le second achète le bonus 4E49Z au même prix.

2. L’action Natixis monte à 5€ sous l’effet de la poursuite du rebonds des bancaires. L’investisseur 1 à une plus-value latente de 11%. Limité par la limite haute du bonus, le second investisseur n’a lui que 4,4% de plus-value.

3. Une mauvaise nouvelle tombe sur les marchés, et plombe l’ambiance. Les bancaires, en première ligne, dévissent de 40% en une semaine. L’action Natixis (pour rester dans l’exemple) chute à 3€/titre.
L’investisseur numéro 1 est pris de cour par l’ampleur et la vitesse de la baisse. Il se retrouve avec une moins value latente de 33%
L’investisseur numéro 2, avec son bonus cappé, voit lui aussi le cour de celui-ci chuter. Disons qu’il reste au même niveau que le sous-jacent, à 3€/u. La moins value latente théorique est là aussi de 33%.

4. Il ne reste plus qu’au premier investisseur soit à prendre ses pertes, soit attendre une hypothétique reprise de 50% du sous jacent.
Alors que pour l’investisseur numéro 2, les choses sont toutes autres. Lui aussi peut prendre ses pertes et vendre son bonus. Mais il peut aussi estimer que  la marge restante avant la barrière basse, soit encore 16,7% avant d’atteindre les 2,5€ fatidiques, est suffisamment importante pour conserver son bonus.

5. Dans les semaines/mois qui suivent, le cours du sous-jacent vivote sans réelle fluctuation significative.
L’investisseur numéro 1 reste aux environ de 33% de moins value.
L’investisseur numéro 2 à conservé sa position, et il enregistre à échéance du bonus (ou un peu avant en cas de revente anticipée) un gains brut se situant aux alentours des 4%.

Si les bonus cappés peuvent représenter un frein dans un marché haussier, ils peuvent être une excellente alternative pour se prémunir contre un retournement (plus ou moins important) du marché, et donc peuvent atténuer l’impact d’un investissement "sur les sommets".


http://ecotidien.eu - le blog des économies au quotidien

Hors ligne

 

#11 03/09/2016 17h06 → Les bonus cappés : avantages et inconvénients des bonus cappés (bonus cappés, bonus, cappé, rendement)

Membre
Réputation :   42 

Votre scénario est le plus sympathique pour les bonus puisque la barrière basse n’a pas été touchée.

Pour poursuivre votre exemple, imaginons le mauvais scénario où la barrière basse est enfoncée à 2,5 euros. Le bonus se met alors à suivre l’évolution de Natixis.
La situation n’est alors pas pire pour le détenteur du bonus par rapport au détenteur de l’action. En effet, son bonus évoluera de la même façon que l’action.
Le détenteur de l’action a toute la vie devant lui pour savoir ce qu’il va en faire. Le détenteur du bonus doit se décider avant la date d’échéance. Mais même s’il doit prendre sa perte à la date d’échéance, là encore sa situation de moins-value est identique à celle du détenteur de l’action. Sauf qu’il doit réaliser cette moins-value.
Et ce n’est pas bien grave : avec le cash récupéré et sa liberté retrouvée de force, il peut décider d’acheter l’action pour viser une remontée, de rouler vers un autre bonus ou de passer à toute autre chose.
Le détenteur de l’action aura à gérer la douloureuse décision de se couper le bras ou non.

Hors ligne

 

#12 03/09/2016 17h16 → Les bonus cappés : avantages et inconvénients des bonus cappés (bonus cappés, bonus, cappé, rendement)

Membre
Réputation :   24 

Mon exemple ne visait qu’à montrer que les bonus peuvent permettre de faire face à une baisse conséquente (ou pas, cela dépends de la marge à l’achat) du sous-jacent sans pour autant perdre leur avantage. Et donc même dans une situation déjà bien négative pour l’investisseur en actions, l’investisseur en bonus peut encore voir du positif.

Après il est vrai que si la borne basse doit être touchée, nous tombons dans la situation que vous décrivez fort justement.

Dernière modification par Neo45 (03/09/2016 17h18)


http://ecotidien.eu - le blog des économies au quotidien

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB
Hébergé par Arcustech