Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Abonnez-vous à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche : 
Chercher
Membres  |  Mission

Forums des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l'investissement patrimonial pour s'enrichir, générer une rente et atteindre l'indépendance financière

Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions !

#1 22/08/2016 09h30 → Zglorg [13] : étude de cas immobilier (résidence principale à Marseille) (achat, immobilier, résidentiel)

Membre
Réputation :   

Bonjour

J’ai absolument besoin d’un conseil

J’envisage l’achat de ma RP. une maison de ville à Marseille. A bien rafraichir tout de même
239 M2 de terrain, maison ancienne de 112 Mé sur deux niveau, quelques defauts, en bord de fleuve

Vente maison de village 5 pièces 112m² La Pomme 11ème Marseille [REF : 71603]

Je suis pris par l’emotionnel. LA somme me semble énorme (négociée a 212000).

Je n’ai qu’une question aux specialistes que j’ai lu toute la nuit.

Investir cette somme dans cette maison vaut il le coup?

Je m’explique, je vis dans un appartement ou nous somme serrés (3 enfants) mais bien (peu d’intimité il est vrai).

Jje m’endetterais pour 20 ans.

Si les prix baissent de moitié ou de 25% dans les 5 ans je prefere attendre pour acheter car j’aurais aussi grand pour moins cher. LEs enfants sont encore petits on peut attendre dans notre appart.

Voilà.. je ne dors plus.

Merci

z

Message édité par l’équipe de modération (25/08/2016 14h35) :
- modification du titre ou de(s) mot(s)-clé(s)

Dernière modification par zglorg (22/08/2016 21h14)

Mots-clés : achat, immobilier, résidentiel

Hors ligne

 

#2 22/08/2016 15h37 → Zglorg [13] : étude de cas immobilier (résidence principale à Marseille) (achat, immobilier, résidentiel)

Membre
Réputation :   38 

Bonjour,

Je ne connais pas les prix de Marseille, mais de votre post et de l’autre citant la zone inondable, j’en retire les points suivants :
- Maison à rafraichir (donc 212k€ + FdN + travaux). Avez-vous le budget ? La capacité de vivre avec ca ?
- Vous vous endettez pour 20 ans. Oui mais la revente est toujours possible en cas de d’extrème catastrophe. Le point le plus important ici est votre visibilité sur votre stabilité dans la région pour les 5 à 10 prochaines années ?
- La RP de toute façon est rarement rationnelle, donc le coup de l’appart serré actuellement… C’est à vous de voir
- 50% ou 25% de baisse dans les 5 prochaines années, c’est un gros krach immobilier ! j’en doute vu les deux / trois dernières années de baisse / stagnation des prix.

Setanta

Hors ligne

 

#3 22/08/2016 16h05 → Zglorg [13] : étude de cas immobilier (résidence principale à Marseille) (achat, immobilier, résidentiel)

Membre
Réputation :   51 

Bonjour,

Je connais un peu le secteur (je suis souvent vers Aubagne, Gémenos) et je m’interesse un peu à l’immobilier.
La Pomme en soit ce peut être très bien ; il faut voir l’environnement (au bord de la route, ou pire de l’autoroute etc) ; si on en croît le descriptif - il faut mettre des bémols, on est plus des lapins de 3 semaines non plus -  le calme est "absolu" etc Le descriptif est il exact ?

Ca me semble sur le papier un prix très correct pour le potentiel avec jardin, dépendances etc !

Il y a plus de chance que les prix remontent à mon avis  tant de par les qualités du bien liés à son emplacement que de par la situation de l’agglo ; les routes et l’autoroute sont saturés à blocs, les transports en Communs vont forcément devoir se mettre à niveau, je crois que c’est la pire agglo en terme de déplacements et sécurité routière de l’hexagone…Je pense que c’est pour cela que les travaux de la L2 s’accélèrent au niveau de l’ancien centre de gendarmerie vers la sortie du cimetière St Pierre.

Edit : à lire Historique de la L2   - Internet DREAL PACA

Maintenant vous dire que c’est pile poil le creux de la vague etc Pas évident, mais à l’échelle du temps passé dans une maison familiale ce n’est pas forcément gravissime. Et encore une fois si ce bien est tel que décrit, croyez vous que celui ci va baisser surtout si les transports permettent aux gens qui achètent aujourd’hui la même chose plus du double par exemple dans le 9éme de venir sur La Pomme (ou autre cf travaux en cours) ?

Après s’agissant d’une maison familiale, il faut se fier à son instinct aussi ; j’ai tendance à écouter ma femme pour l’aspect irrationnel. Si Mme se sent bien sans plus d’explication, c’est important pour l’avenir, cela peut justifier des sacrifices, ou une impression de prise de risque bien plus réelle certes.

Dernière modification par Iqce (22/08/2016 16h08)

Hors ligne

 

#4 22/08/2016 16h09 → Zglorg [13] : étude de cas immobilier (résidence principale à Marseille) (achat, immobilier, résidentiel)

Membre
Réputation :   339 

A rafraîchir : tant que ça ? D’après les photos ça semble correct. Après, ça dépend si vous aimez le style ancien, limite bohème, ou si vous voulez transformer cette vieille maison pour qu’elle ait l’air au top de la modernité. En tout cas il faut chiffrer ces travaux (en euros, mais aussi en temps et qui le fait).

212 000 € vous semble énorme : pas du tout. Regardez ce qu’il faut payer pour avoir la même chose à Paris. wink Plus sérieusement : vous estimez que c’est dans les prix du marché, au-dessus, au-dessous ?

Inondable : je n’ai rien vu à ce sujet dans vos posts. Est-ce vraiment inondable, quel risque, de quand datent les dernières inondations, jusqu’où est-elle montée dans la maison ?

Vu que vous êtes en couple, la question de la propriété et du financement se pose. Qui achète ? Indivision ? Qu’en dit votre compagne ?

Il faut aussi savoir si vous voulez revendre l’un de vos biens pour faire un emprunt moindre.

En tout cas ce que je peux vous dire, c’est que j’ai grandi dans une maison et que je m’en félicite souvent. Voir les oiseaux, les fourmis, les brins d’herbe, le chat du voisin, etc. On ne grandit pas tout à fait pareil que dans un appartement.

Hors ligne

 

#5 22/08/2016 16h10 → Zglorg [13] : étude de cas immobilier (résidence principale à Marseille) (achat, immobilier, résidentiel)

Membre
Réputation :   157 

zglorg a écrit :

Investir cette somme dans cette maison vaut il le coup?

Pour savoir si elle vaut le coup, il faut d’abord calculer son coût et ensuite le comparer aux gains de confort et de satisfaction qu’elle vous apportera.

Pour son coût, que comptez vous faire de votre appartement actuel ?
De combien vous endetterez vous ? de combien augmentera votre budget "logement" (intérêts du prêt, charges, entretien, assurances, etc… diminuées éventuellement du revenu que vous tirerez de votre appart actuel)
En calculant très sommairement, et sans compter les travaux, je dirais dans les 200/250€ par mois de plus… et un effet zone inondable qui peut aller de "aucun problème" à "il faut refaire la maison tous les 5 ans" (bien se renseigner là dessus)

Vous êtes tous les deux fonctionnaires, donc vos revenus sont relativement assurés. Vous avez en plus quelques rentrées intéressantes. A vous de voir ensuite si le coût vaut le coup.

Bernard2K a écrit :

En tout cas ce que je peux vous dire, c’est que j’ai grandi dans une maison et que je m’en félicite souvent. Voir les oiseaux, les fourmis, les brins d’herbe, le chat du voisin, etc. On ne grandit pas tout à fait pareil que dans un appartement.

Oh que oui !

Dernière modification par Faith (22/08/2016 16h11)


La vie d'un pessimiste est pavée de bonnes nouvelles…

Hors ligne

 

#6 22/08/2016 16h31 → Zglorg [13] : étude de cas immobilier (résidence principale à Marseille) (achat, immobilier, résidentiel)

Membre
Réputation :   38 

Bernard2K a écrit :

Inondable : je n’ai rien vu à ce sujet dans vos posts. Est-ce vraiment inondable, quel risque, de quand datent les dernières inondations, jusqu’où est-elle montée dans la maison ?

Et voilà le post. C’est vrai que ce n’est pas évident avec les posts multiples … smile

Setanta

Hors ligne

 

#7 22/08/2016 16h33 → Zglorg [13] : étude de cas immobilier (résidence principale à Marseille) (achat, immobilier, résidentiel)

Membre
Réputation :   60 

J’ignore tout du marché marseillais. Quelques petits conseils, cependant :
1/ Faire plusieurs visites, avec madame et les enfants, et surtout, en plus, un copain ou deux qui auront un oeil extérieur et donneront un avis objectif. Ils ne seront pas amoureux de la baraque, eux…
2/ Si c’est vraiment tentant, prendre un spécialiste de l’immo qui chiffrera le "rafraîchissement", quitte à lâcher 50 euros pour la visite. Il vaut mieux le savoir avant qu’après…
3/ Allez parler aux voisins, qui connaissent bien le quartier. Faites un tour au café du coin…
4/ Faire une offre écrite 15% au dessous du prix, pour voir, sauf si vous croyez que le bien va "s’envoler" très vite… Les bonnes maisons à bon prix, en ville, ne restent pas longtemps sur le marché.
5/ Voir votre banque, pour estimer le coût d’une échéance, et voir si vous êtes "dans les clous" sur 20 ans.
6/Un petit blasphème pour finir : laissez de côté l’aspect plus value, hausse ou baisse du marché. Il faut choisir entre deux priorités : faire un coup de fric ou chercher la qualité de vie. Trouver des deux pièces en locatif, je sais faire, c’est une question de travail et de logique. Trouver un lieu de vie agréable pour sa femme et ses enfants,  c’est aussi une question de chance, de ressenti, qui n’arrive pas si souvent que ça…
Rastignac


“L'épargne est une magnifique réalité, spécialement quand nos parents l'ont pratiquée.” Mark Twain…

Hors ligne

 

#8 22/08/2016 16h43 → Zglorg [13] : étude de cas immobilier (résidence principale à Marseille) (achat, immobilier, résidentiel)

Membre
Réputation :   339 

Rastignac : +1 avec tout sauf :

"Faire une offre écrite 15% au dessous du prix, pour voir, sauf si vous croyez que le bien va "s’envoler" très vite… Les bonnes maisons à bon prix, en ville, ne restent pas longtemps sur le marché."

Ca me semble contradictoire avec ça :

"Trouver un lieu de vie agréable pour sa femme et ses enfants,  c’est aussi une question de chance, de ressenti, qui n’arrive pas si souvent que ça…"

Si le lieu plaît vraiment, sachant que ça a déjà été négocié 212 au lieu de 235, il serait risqué d’essayer de négocier davantage.

Hors ligne

 

#9 22/08/2016 16h52 → Zglorg [13] : étude de cas immobilier (résidence principale à Marseille) (achat, immobilier, résidentiel)

Membre
Réputation :   51 

Franchement c’est ce qui m’étonne le plus : soit il y a un gros soucis quelque part qui n’apparaît pas dans l’annonce, soit de toute manière c’est déjà vendu.
Regardez sur lbc, c’est en théorie (j’insiste) proche du prix d’un terrain constructible ???
Terrains constructibles de 650 m² 240 000 €/chacun Ventes immobilières Bouches-du-Rhône - leboncoin.fr

Mais j’insiste : l’annonce dit elle bien tout…Ai je bien tout compris…

Hors ligne

 

#10 22/08/2016 17h44 → Zglorg [13] : étude de cas immobilier (résidence principale à Marseille) (achat, immobilier, résidentiel)

Membre
Réputation :   60 

@Bernard2K
Une négociation, dans l’immobilier, est terminée quand le compromis est signé. Et encore, pas toujours… Avant, tout n’est que "Paroles, et paroles et paroles", comme dirait Dalida…
La contradiction n’est qu’apparente : l’acheteur peut faire une offre, pour tester pendant un jour ou  deux, attendre la réponse et en cas de refus et revenir à l’offre précédente. Et j’ai bien précisé "sauf" si le bien est censé partir vite.
@Iqce
Quoiqu’ignorant de ce marché, je partage vos réserves, à moins de 2 000 euros le mètre pour une belle maison dans un bon quartier, c’est louche… Cela sent fort l’inondation…
Je vois deux options :
1/Fuir à toutes jambes…
2/Faire une offre à 30% plus bas, sachant qu’il y a un loup. Puis, après le compromis, lâcher un notaire hargneux qui va mettre à jour le problème, et réclamer une nouvelle baisse de prix pour aller au bout. Vous aurez ainsi une maison agréable, mais inondable une fois tout les 100 ans (au pif !) payée le tiers du prix… Il faudrait juste évaluer le risque de montée des eaux pour vos enfants. Il y a des risques que l’on peut assumer seul, en adulte et en connaissance de cause, mais c’est plus compliqué pour des gamins…
Rastignac

Dernière modification par Rastignac (22/08/2016 17h57)


“L'épargne est une magnifique réalité, spécialement quand nos parents l'ont pratiquée.” Mark Twain…

Hors ligne

 

#11 22/08/2016 18h58 → Zglorg [13] : étude de cas immobilier (résidence principale à Marseille) (achat, immobilier, résidentiel)

Membre
Réputation :   

Bonjour,

si j’ai  bien compris, vous avez négocié cette maison de 235.000€ à 212.000€? Si c’est le cas, nous sommes au plus bas de la moyenne du quartier sans même prendre en compte la terrasse et le jardin.

D’après votre présentation, vous avez l’air d’avoir plus d’expérience dans l’immobilier que moi, mais votre réaction m’inquiète:

zglorg a écrit :

Je suis pris par l’emotionnel.
(…)
Voilà.. je ne dors plus.

.

Je sais bien que pour une résidence principale l’émotionnel a beaucoup plus sa place que pour du locatif, mais puisqu’il s’agit de s’endetter sur 20 ans, restons tout de même prudents. Combien de visites avez vous fait à la recherche de votre résidence principale?

Je ne connais malheureusement pas ce quartier de Marseille, mais à votre place je ne concrétiserais rien avant d’avoir:
- pris un café et discuté avec les piliers de comptoir du bistrot d’en face
- mangé une pizza un vendredi/samedi soir dans la pizzeria avec laquelle vous seriez mitoyen et évalué le bruit produit dans le jardin
- parlé avec les voisins ayant un vis à vis sur le jardin, qui auront surement des choses à vous raconter

puisque vous avez des enfants, ça vaudrait le coup de:
- observer la population des jeunes fréquentant le stade de la pomme
- étudier les résultats du lycée (non professionnel) le plus proche, qui semblent être en dessous de la moyenne nationale

bref, faire une évaluation de votre potentiel futur environnement de vie, qui est au moins aussi importante que les aspects financiers qui devraient eux de toute façon avoir été déterminés avant d’entamer des recherches, en fonction de votre budget.

Quant à votre remarque:

zglorg a écrit :

Si les prix baissent de moitié ou de 25% dans les 5 ans je prefere attendre pour acheter car j’aurais aussi grand pour moins cher. LEs enfants sont encore petits on peut attendre dans notre appart.

si les prix du quartier baissaient de moitié dans 5 ans, je vous parie que les raisons de cette baisse vous ôteraient toute envie de vous y installer. Si la baisse était nationale, et je ne dis pas que c’est impossible, les perspectives économiques ne me rendraient pas serein quant à l’achat d’une résidence principale m’endettant sur 20 ans.
Certes le marché immobilier est un peu moins efficient que le marché boursier, mais restons raisonnables dans la spéculation smile.

Bernard2K a écrit :

En tout cas ce que je peux vous dire, c’est que j’ai grandi dans une maison et que je m’en félicite souvent. Voir les oiseaux, les fourmis, les brins d’herbe, le chat du voisin, etc. On ne grandit pas tout à fait pareil que dans un appartement.

Nous sommes tous biaisés, positivement ou négativement, par l’environnement dans lequel nous avons grandi. Pour ma part, je ne troquerais pour rien au monde mon enfance dans un appartement (certes grand) dans l’hypercentre d’une grande ville contre une maison en banlieue située entre une autoroute et une voie de chemin de fer à 20 minutes de train du centre ville smile. Après, pour une maison avec jardin, oiseaux et fourmis dans l’hypercentre, je ne dis pas wink.

Bon courage dans vos recherches et votre projet !


Bonjour, je suis Dr. Minimal, et je blogue mes progrès vers l'indépendance financière en Français et en Anglais.

Hors ligne

 

#12 22/08/2016 20h05 → Zglorg [13] : étude de cas immobilier (résidence principale à Marseille) (achat, immobilier, résidentiel)

Membre
Réputation :   

zglorg a écrit :

Bonjour

J’ai absolument besoin d’un conseil

Inves

Si les prix baissent de moitié ou de 25% dans les 5 ans je prefere attendre pour acheter car j’aurais aussi grand pour moins cher.

z

Bonsoir

A force d’attendre, certains sont morts ainsi ….
Et si dans 5 ans vous remédiez de cette manière vous en serez toujours au même point.

Hors ligne

 

#13 22/08/2016 20h58 → Zglorg [13] : étude de cas immobilier (résidence principale à Marseille) (achat, immobilier, résidentiel)

Membre
Réputation :   

Bonsoir.

Alors je suis ému (et le mot est juste) par le nombre et la qualité de vos réponses. Je vais essayer d’y répondre, mais j’aurais moins d’excellence que vous.

En fait je visite depuis 2003 (et l’achat de ma RP) en attente d’un coup de coeur., envie de faire un loft avec deux amis… puis d’un appart avec un exterieur, puis … mais je ne suis jamais tombé sur quelque chose qui me convienne.

Je viste aussi depuis cette date pour un investissement locatif. Cela s’est soldé par une vente annulé car mon notaire a vu un loup sur le studio. Je n’ai jamais trouvé quelquechose qui me satisfasse au niveau rentabilité excepté deux maigres parking.

en tout .. des centaines de visites, des milliers d’annonces

1) le budget.

Je compte garder mon appartement et le louer. Ca me fera une rentrée de 850 à 900 euros brut.
Nous comptons emprunter à deux en indivision. un apport de 30 à 50.000 , un crédit sur 19 ans mensualité de 1050 euros. C’est supportable. Nous avons un revenu de 4500 par mois (pour l’instant) et un petit crédit de 174.

2) les prévisions

Nous pensons que ca sera notre dernier achat avant le départ des enfants (dans 25 ans …) et l’emmenagement dans plus petit.

3) la localisation

La maison est a 120 metre a vol d’oiseau de l’A50 , aucun bruit, a 60 metre de la ligne la pomme. J’y suis resté une matinée , le bruit quand on y fait attention est TRES discret. la sortie de l’echangeur Florian va s’ouvrir,. Nous sommes à 70 metres de L’huveaune. C’est bizaremment très calme. oui c’est a 20 minutes du centre. entre A50 et voie ferrée, mas j’habite sur le vieux port justement.. et… ma ville a changé, je m’y sens moins bien

4) les inondations.

Dernière crue importante 1978 , mais la maison n’a pas été touchée. Au service de l’urbanisme ils disent que la maison serait touchée en cas de crue centennale.

5) Les visites

Je l’ai visité 3 fois et une fois encore demain.

La première avec ma femme, ma mère et ma fille. La deuxième avec ma femme, ma fille et un macon,, qui m’a dit qu’elle était saine. Une troisième fois pour étudier le "bruit". Demain j’y retourne avec mon meilleur ami et mon père et un autre macon pour savoir pourquoi elle sent l’humide. j’ai bu un café au bistrot, les voisins m’ont fait rentrer chez eux (probleme de vis à vis, une de leur fenetre illégalement construite qui tombe sur le jardin, moi je m’en fous) , j’ai discuté avec la boulangère.. tout semble nickel.

6) Le prix

J’ai négocié à la baisse de 2350.000 à 212.000 . Le bien est sur deux agences. La deuxième m’a dit que c’était 235.000 non négociable. Il s’agirait suivant l’agent immo et les voisins d’une succession de l’ancienne dentiste du quartier.

7) l’environnement. C’est villageois, Pas top mais pas pourri non plus.

8) le notaire

C’est un ami, un enragé..

9) LE LOUP

on l’a pas encore trouvé…..

les remontées capillaires peut être…

suite demain

MErci encore a tousz

Hors ligne

 

#14 22/08/2016 21h09 → Zglorg [13] : étude de cas immobilier (résidence principale à Marseille) (achat, immobilier, résidentiel)

Membre
Réputation :   51 

Sur le 4) :

Il faut savoir que lorsque l’on étudie un PPRI (I inondation bien sur) on ne travaille pas à la parcelle ; ainsi, vous pouvez vous retrouver avec une maison en pleine zone rouge et être au dessus de la cote de crue centennale parce que la topo s’y prête, parce que vous avez construit sur remblais ou vide sanitaire.

C’est malheureusement le cas de l’un de mes biens, j’ai vu les meubles des voisins flotter dans la rue pendant que nous étions parfaitement au sec : mais la maison est en zone rouge, comme les autres.
Et en prime je passe pour un menteur quand je tente de la vendre.

Donc essayez d’approfondir (enfin, ceci dit sans mauvais humour !) histoire de bien apprécier.
Et puis aujourd’hui vous êtes souvent embêté/contraint par quelque risque ou protection.

PS : enlevez le lien…?

Hors ligne

 

#15 22/08/2016 21h15 → Zglorg [13] : étude de cas immobilier (résidence principale à Marseille) (achat, immobilier, résidentiel)

Membre
Réputation :   

bonsoir

Non je ne pense pas qu’il y ait de contraintes.

JL

Hors ligne

 

#16 22/08/2016 21h33 → Zglorg [13] : étude de cas immobilier (résidence principale à Marseille) (achat, immobilier, résidentiel)

Membre
Réputation :   51 

Ah ? Ce n’est pas ce que vous écrivez au point 4) dont je parle smile

Il faut voir si c’est de l’inondation par remontée d’eau (cf "humidité" : ça serait une piste) ou si la maison peut se trouver dans le lit du torrent…De l’Huveaune sans doute ?
NB : normalement vous aurez plus d’info dans le PLU du quartier et/ou dans le Plan Communal de Sauvegarde (PCS).

Hors ligne

 

#17 22/08/2016 22h36 → Zglorg [13] : étude de cas immobilier (résidence principale à Marseille) (achat, immobilier, résidentiel)

Membre
Réputation :   339 

zglorg a écrit :

En fait je visite depuis 2003 (et l’achat de ma RP) en attente d’un coup de coeur

Vous ne seriez pas du genre exigeant et perfectionniste ?

votre compagne doit être très flattée que vous l’ayez choisie. wink

Blague à part il me semble que vous avez fait suffisamment de vérifications et de visites.

Pour l’odeur d’humidité : si vous ne voyez pas de traces de moisissures et que votre maçon ne repère rien d’anormal, cette odeur est peut-être normale dans une maison vide depuis X mois voire années. Une maison a besoin d’être chauffée et habitée pour se comporter normalement.

Dernière modification par Bernard2K (22/08/2016 22h37)

Hors ligne

 

#18 22/08/2016 23h21 → Zglorg [13] : étude de cas immobilier (résidence principale à Marseille) (achat, immobilier, résidentiel)

Membre
Réputation :   

Bonsoir,

autant pour moi! Si vous cherchez depuis 2003, je peux comprendre votre émotion à avoir trouvé un bien répondant à vos critères. Gros +1 pour avoir fait le tour du quartier etc…, je n’en reviens pas quand j’entends que des gens n’ont même pas pris la peine de discuter avec leur potentiel futur voisin de palier ou pire, voisin du dessus, avant de concrétiser un achat. Chez nous c’est une véritable obsession et ça nous a clairement sauvés d’une catastrophe lors de la recherche de notre dernier investissement locatif (voisin du dessous, en plancher bois, complètement frappé qui écoute de l’orgue à fond à toute heure de la journée).

Pour l’odeur d’humidité et les risques de crue, je m’abstiens de tout conseil, mais je pense que vous avez du tomber sur ces documents au cours d’une de vos nuits sans sommeil.
Je n’ai pas lu en détail, mais en faisant une recherche du terme "pomme" dans le premier volume de l’étude (ctrl+f), on trouve une référence à une crue de 1978 (comme vous l’aviez trouvé) qui aurait bien affecté le quartier et coupé l’autoroute. Ça doit être faisable de trouver un "vieux" du quartier pour raconter l’évènement.

Bonne continuation,

DrMinimal


Bonjour, je suis Dr. Minimal, et je blogue mes progrès vers l'indépendance financière en Français et en Anglais.

Hors ligne

 

#19 23/08/2016 12h17 → Zglorg [13] : étude de cas immobilier (résidence principale à Marseille) (achat, immobilier, résidentiel)

Membre
Réputation :   

bonjour

Dernière visite ce matin. tous les murs du salon et chambre A sont a 100% d’humidité au testeur. je n’ai jamais vu ca. Il faudrait casser refaire l’étancheité et reconstruire

Voila le loup

QUE JE SUIS DECU!!!!!

JL

Hors ligne

 

#20 23/08/2016 13h55 → Zglorg [13] : étude de cas immobilier (résidence principale à Marseille) (achat, immobilier, résidentiel)

Membre
Réputation :   

Bonjour

Je suis moi aussi confronté à la problématique de l’humidité dans un bien que je suis en train d’étudier de près.

Plutôt que de traiter les conséquences, certains dispositifs proposent de s’attaquer aux causes des remontées capillaires : Murtronic, Touraine technologie et d’autres…
Je me pose la question de l’efficacité.

Pourquoi ne pas visiter avec un technicien spécialisé et revenir avec une offre incluant le coût du traitement (celui là ou un autre) ?

Au sujet du quartier, que je connais un peu (j’ai fait du sport au stade de la pomme pendant toute ma scolarité au primaire), je ne garde pas un excellent souvenir de sa fréquentation : proximité des grands ensembles ?
Peut être le coin a-t-il évolué ?

Hors ligne

 

#21 23/08/2016 14h26 → Zglorg [13] : étude de cas immobilier (résidence principale à Marseille) (achat, immobilier, résidentiel)

Membre
Réputation :   13 

Pour répondre à Gfl, il y a déjà un fil sur le traitement de remontées capillaires ici.
En ce qui concerne particulièrement Murtronic, j’y ai donné mon avis.

Hors ligne

 

#22 23/08/2016 14h27 → Zglorg [13] : étude de cas immobilier (résidence principale à Marseille) (achat, immobilier, résidentiel)

Membre
Réputation :   339 

C’est très décevant, c’est sûr. Le maçon vous a-t-il dit d’où venait cette humidité, à son avis ?

Gfl a écrit :

Pourquoi ne pas visiter avec un technicien spécialisé et revenir avec une offre incluant le coût du traitement (celui là ou un autre) ?

Le technicien ou le commercial ? C’est le problème avec ce type de traitement, le technicien est aussi le vendeur, du coup on n’arrive pas à avoir d’avis objectif et on ne sait plus à qui se fier.

L’idéal est d’avoir un vieux briscard/expert du bâtiment, dont la rémunération ne dépend pas de ce qu’il prescrit. Pas facile à trouve.

Hors ligne

 

#23 23/08/2016 14h38 → Zglorg [13] : étude de cas immobilier (résidence principale à Marseille) (achat, immobilier, résidentiel)

Membre
Réputation :   

Non c’est un macon ami de la famille (le deuxieme) ce sont des remontées capillaires importantes du fait qu’une partie de la maison a été "rajoutée" et posée à même le sol, contre la terre…

JL

Hors ligne

 

#24 23/08/2016 16h01 → Zglorg [13] : étude de cas immobilier (résidence principale à Marseille) (achat, immobilier, résidentiel)

Membre
Réputation :   51 

J’imagine votre déception ; avant d’écarter définitivement le bien, ne faudrait il pas chercher à comprendre d’où vient cette eau ? Quelques points de niveau, des infos sur le sol support (argile ???)  avec un extrait de carte du BRGM ou autre…? La maison est construite dans la pente ?

Techniquement ce que vous décrivez doit se traiter de toute manière.
Avoir trop d’eau dans ce quartier alors que nous avons eu à peine 2 vraies pluies pour arroser les oliviers et prévenir les incendies ces derniers mois, c’est un comble…Pas de bol.

Hors ligne

 

#25 23/08/2016 16h13 → Zglorg [13] : étude de cas immobilier (résidence principale à Marseille) (achat, immobilier, résidentiel)

Membre
Réputation :   

Alors je ne sais pas quoi vous dire

La maison est construite sans vide sanitaire. en dessous de la rue de 60 cms Sur une pente legere qui descend doucetement vers l’huveaune.

Pour les macons il n’y a pas photos, ils s’agit de remontées capillaires. Les résultats d’eventuels travaux sont très aléatoire. Il faudrait creuser sur 60 cm2 tout autour de la maison (MAIS les murs mitoyens ????) drainer, mettre un plastique étanchéifiant, avec des résultats qui peuvent aller de très bon … a pas bon du tout. Ce qui m’embête surtout c’est le taux d’humidité avec cette sécheresse depuis 3 mois.  je ne sais pas si j’en proposerai même 150.000

en tout cas je ne peux aller plus loin en matière de recherchen k’ai épuisé tout ce que je savais faire

visiblement (mais je suis pas un connaisseur) les peintures et lambris sont recents et sont des cache misère.

je vais abandonner le truc , mais j’aimerais me tenir au courant.

Donc sachez que si la maison est saine… il y a une bonne affaire à faire.

JL

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB
Hébergé par Arcustech