Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Abonnez-vous à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche : 
Chercher
Membres  |  Mission

Forums des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l'investissement patrimonial pour s'enrichir, générer une rente et atteindre l'indépendance financière

Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions !

#26 01/02/2012 14h35 → Méthode de Jean-Marc appliquée aux foncières cotées ?

Membre
Réputation :   94 

Synthèse du mois de janvier

1/ sur l’ANR HD.
Les arbitrages sont en diminution du fait du transfert de compte-titres d’INGDirect à Fortuneo pour bénéficier de frais de courtage plus avantageux. Je n’ai pas eu mes titres pendant 15 jours…

L’ANR du portefeuille augmente de 1132 € du fait de permutations tandis que j’aimerais bien tourner à 2000 € de moyenne, par prudence, dans l’attente des révisions d’ANR qui pourraient ne pas être très avantageuses.

La plupart des foncières vont publier leur résultat en février et je vais donc intégrer progressivement les variations semestrielles d’ANR. J’attends impatiemment cette première bascule pour bien analyser les conséquences sur le portefeuille. En mars et avril, j’aurai à gérer le réinvestissement des dividendes. Ca va bouger !

L’ANR par part est de 184,8 €, dorénavant en hausse de 11,6% depuis fin octobre 2011 (soit 3 mois).

2/ sur le capital.
La part cote 91,45 (base 100,00 au 31/10/2011), en hausse de +4,23% sur le mois contre +4,39% pour le CAC40 GR.

A fin janvier, la décote sur ANR du portefeuille est de 51%.

Dernière modification par Jean-Marc (12/02/2012 11h14)


Mon blog : Ma méthode d'optimisation des cash-flows    |     parrainages Boursorama, Fortuneo et Binck ;)

Hors ligne

 

#27 29/02/2012 19h38 → Méthode de Jean-Marc appliquée aux foncières cotées ?

Membre
Réputation :   94 

Synthèse du mois de février

1/ sur l’ANR HD.
Les arbitrages ont repris un rythme normal. L’ANR du portefeuille augmente de 1704 € du fait de permutations tandis que j’aimerais bien tourner à 2000 € de moyenne, par prudence, dans l’attente des révisions d’ANR qui pourraient ne pas être très avantageuses.

Les premières publications d’ANR sont assez stables sur le semestre, plutôt en légère baisse. J’attends de disposer de l’ensemble des publications pour basculer d’un semestre. Je tiens séparément le décompte des impacts des révisions. Verdict global fin mars !

L’ANR par part est de 187,2 €, dorénavant en hausse de 13,1% depuis fin octobre 2011 (soit 4 mois).

2/ sur le capital.
La part cote 95,35 (base 100,00 au 31/10/2011), en hausse de +4,26% sur le mois contre +4,69% pour le CAC40 GR.

A fin février, la décote sur ANR du portefeuille est de 49%.

Dernière modification par Jean-Marc (04/03/2012 12h35)


Mon blog : Ma méthode d'optimisation des cash-flows    |     parrainages Boursorama, Fortuneo et Binck ;)

Hors ligne

 

#28 30/03/2012 18h06 → Méthode de Jean-Marc appliquée aux foncières cotées ?

Membre
Réputation :   94 

Synthèse du mois de mars

1/ sur l’ANR HD.
Les arbitrages ont été particulièrement nourris. Je n’ai pas pu accéder à mon compte titres jusqu’au 8 mars inclus pour cause de transfert; mais j’ai pu réaliser 21 opérations depuis ! L’ANR du portefeuille augmente de 4987 € du fait de permutations et perd 373 € du fait des révisions des ANR au terme de l’exercice 2011.

L’ANR par part est de 194,6 €, dorénavant en hausse de 17,6% depuis fin octobre 2011 (soit 5 mois).

2/ sur le capital.
La part cote 103,45 (base 100,00 au 31/10/2011), en hausse de +8,50% sur le mois contre –0,65% pour le CAC40 GR.

A fin mars, la décote sur ANR du portefeuille est de 47%, en légère diminution mais toujours à un niveau élevé.

Prochaine étape : la gestion des dividendes du mois d’avril.


Mon blog : Ma méthode d'optimisation des cash-flows    |     parrainages Boursorama, Fortuneo et Binck ;)

Hors ligne

 

#29 30/03/2012 21h11 → Méthode de Jean-Marc appliquée aux foncières cotées ?

Membre
Réputation :   94 

bifidus a écrit :

Est-il vraiment intéressant de ne jamais avoir d’UL en portefeuille mais de collectionner les IML et SCBSM ?

Il me semble utile d’illustrer la réponse que je formule très souvent ici : le but est d’augmenter le nombre d’actions détenues. Ci-après un graphe du nombre d’actions de SCBSM depuis 5 mois. Ce titre, assez décoté, se situe aux alentours du milieu de classement et les périodes d’arbitrages où je me déleste puis où je me recharge s’enchaînent bien (c’est assez inhérent à un titre de milieu de classement).

http://www.devenir-rentier.fr/uploads/220_scbsm.jpg

On remarque que, globalement, le nombre de titres détenus est croissant, avec des phases de diminution au profit de titres de plus en plus décotés (par rapport à SCBSM) et des phases d’augmentation une fois que les titres plus décotés reprennent des couleurs.


Mon blog : Ma méthode d'optimisation des cash-flows    |     parrainages Boursorama, Fortuneo et Binck ;)

Hors ligne

 

#30 30/03/2012 22h42 → Méthode de Jean-Marc appliquée aux foncières cotées ?

Membre
Réputation :   

Jean-Marc, avez vous intégré ZIF et Cégéréal dans votre liste, puisque les petites foncières ne semblent pas vous effrayer et jouer les grosses décotes?

Hors ligne

 

#31 30/03/2012 22h49 → Méthode de Jean-Marc appliquée aux foncières cotées ?

Membre
Réputation :   94 

ZIF a une communication complexe et a pris les actionnaires à revers à maintes reprises. Je me tiens à l’écart de ce titre.
Si j’eus du CGR en portefeuille il y a quelques années, j’en suis revenu depuis la vacance d’un immeuble représentant environ 1/4 du patrimoine. Cet événement a fait la démonstration, si besoin est, que le patrimoine est trop concentré.
Rechercher les décotes élevées ne doit pas induire de prendre les plus mauvaises foncières. Encore une fois, il faut se donner des critères stricts de présélection pour que les permutations ne conduisent pas à échanger de la qualité contre de la camelote.


Mon blog : Ma méthode d'optimisation des cash-flows    |     parrainages Boursorama, Fortuneo et Binck ;)

Hors ligne

 

#32 13/04/2012 08h49 → Méthode de Jean-Marc appliquée aux foncières cotées ?

Modérateur
Réputation :   41 

Bonjour Jean-marc,

Jean-Marc a écrit :

Synthèse du mois de mars

1/ sur l’ANR HD.

2/ sur le capital.
[…]
Il me semble utile d’illustrer la réponse que je formule très souvent ici : le but est d’augmenter le nombre d’actions détenues.

Dans la synthèse mensuelle vous présentez l’ANR, le capital, et quid du nb de part ?

…de plus, même si ce n’est pas l’objectif premier, faites vous également un suivi des dividendes sur cette méthode comme sur l’autre méthode ?

Jean-Marc a écrit :

mais j’ai pu réaliser 21 opérations depuis ! .

Même si ce sujet a déjà été évoqué il y a longtemps sur le post de votre première méthode, pouvez-vous nous donner une idée du temps que ça vous prend pour faire tout ça ?

…de l’assiduité, la disponibilité que cela induit pour pouvoir réaliser ces opérations en journée, et de la "gène" que cela peut occasionner dans votre planning professionnel ?

Hors ligne

 

#33 13/04/2012 18h54 → Méthode de Jean-Marc appliquée aux foncières cotées ?

Membre
Réputation :   94 

VerbalKint a écrit :

Dans la synthèse mensuelle vous présentez l’ANR, le capital, et quid du nb de part ?

Il me semble que les règles d’usage de ce forum obligent à ne pas parler de montants. Mais si vous prenez votre calculette, à partir des montants bruts et des pourcentages de variation, vous devriez trouver un ordre de grandeur du nombre de parts…
Depuis que je m’y suis lancé, je n’ai pas épargné (donc nombre de parts contant).

VerbalKint a écrit :

…de plus, même si ce n’est pas l’objectif premier, faites vous également un suivi des dividendes sur cette méthode comme sur l’autre méthode ?

Non, je les réinvestis lorsqu’ils tombent. Vu la fiscalité des dividendes de foncières dorénavant astreints au CTO, les prélèvements sont grosso modo compensés par la décote du réinvestissement. Donc je ne vois pas d’intérêt particulier à percevoir des dividendes ici.

VerbalKint a écrit :

Pouvez-vous nous donner une idée du temps que ça vous prend pour faire tout ça ? …de l’assiduité, la disponibilité que cela induit pour pouvoir réaliser ces opérations en journée, et de la "gène" que cela peut occasionner dans votre planning professionnel ?

Comme je l’ai indiqué, je ne suis pas tous les jours à mon bureau. Lorsque j’y suis, je fais typiquement un pointage après l’ouverture, un en milieu de journée, un en fin de journée.

S’il est manifeste qu’il ne se profile aucune opportunité, je passe à autre chose, l’impact sur mon travail est très réduit.

Il arrive que je guette certaines opportunités (il ne manque que quelques centimes de variation pour procéder à un arbitrage) auquel cas je scrute plus souvent. Je conviens que ça n’aide pas à se concentrer sur autre chose. Je compense par des journées un peu plus longues pour faire mon taf premier.

Enfin, lorsque je procède à un arbitrage, le temps de se connecter, caler les cours, procéder à la vente / achat, porter les opérations dans mes comptes, disons 10 minutes.


Mon blog : Ma méthode d'optimisation des cash-flows    |     parrainages Boursorama, Fortuneo et Binck ;)

Hors ligne

 

#34 21/10/2012 18h55 → Méthode de Jean-Marc appliquée aux foncières cotées ?

Membre
Réputation :   94 

Point suite à la publication des semestriels

L’ensemble des foncières que je détiens ayant publié ses semestriels, j’ai pu basculer sur les nouveaux ANR. Il s’ensuit une augmentation de +1,6% de l’ANR global du portefeuille (pour mémoire, lors de la bascule en début d’année sur les ANR de décembre 2011, la variation avait été de –0,3%).

Depuis le 1er janvier, l’ANR par part progresse de 21,6%.

Prochain bulletin : 31 décembre !


Mon blog : Ma méthode d'optimisation des cash-flows    |     parrainages Boursorama, Fortuneo et Binck ;)

Hors ligne

 

#35 04/01/2013 10h41 → Méthode de Jean-Marc appliquée aux foncières cotées ?

Membre
Réputation :   94 

Synthèse 2012

1/ Sur l’ANR
L’ANR par part augmente de 22,3% sur l’année, passant de 183,1 € à 224,0 € (valeur de la part base 100 au 31 octobre 2011, l’ANR étant alors de 165,5 €).

L’ANR par part évolue sous trois facteurs :
a) les variations de l’ANR de chaque société chaque semestre; en 2012, les ANR des titres détenus ont globalement peu fluctué (–0,3% puis +1,9%).
b) les réinvestissements de dividendes; au moment du détachement, l’ANR du titre diminue du montant du dividende brut, et je réinvestis le montant net sur un titre décoté; les prélèvements sociaux et la fiscalité des dividendes SIIC rendent cette opération peu intéressante, ce qui explique que je ne cours pas spécialement après les SIIC versant un dividende élevé.
c) les permutations, qui sont au coeur de l’algorithme.

Vous comprendrez donc que la performance de +22,3% sur l’ANR de la part est très largement due aux permutations.

Cette année, j’ai souffert du plongeon de FID lors de l’annonce du rachat par IML à des conditions sacrificielles sur l’ANR de FID. J’ai aussi dû participer à l’AK de PAR qui m’a obligé à faire quelques choix pas forcément les plus pertinents au seul regard de l’ANR.

Enfin, j’observe que certaines opportunités de permutations ne se présentent parfois que quelques minutes, ce qui me renforce dans l’idée que je rate de nombreuses occasions car je ne suis pas devant mon écran en continu (notamment, pour des raisons professionnelles, je ne passe des fois même pas devant un écran de la journée). Ceci gagnerait à être automatisé par un programme qui scrute les carnets d’ordre.

Enfin, l’ANR global de mon portefeuille a augmenté de 28,4% du fait d’un apport régulier d’épargne.

2/ Sur les cours

La décote globale du portefeuille s’est un peu tendue sur l’année, passant de 52% à 55%. Il s’ensuit une progression modeste de la valorisation de la part de 13,6% sur l’année 2012.


Mon blog : Ma méthode d'optimisation des cash-flows    |     parrainages Boursorama, Fortuneo et Binck ;)

Hors ligne

 

#36 29/03/2013 20h53 → Méthode de Jean-Marc appliquée aux foncières cotées ?

Membre
Réputation :   94 

Synthèse mars 2013

1/ Sur l’ANR
L’ensemble des résultats des foncières sur lesquelles je suis positionné a dorénavant été publié. Je peux donc procéder à la bascule ’1er semestre 2012 / 2e semestre 2012’. Cette bascule induit une augmentation de +0,6% de l’ANR du portefeuille.

Depuis le début de l’année, l’ANR par part augmente de +3,0%, malgré une dilution due à l’injection d’épargne de –0,9%, soit une hausse de +3,9% par le jeu des seules permutations.

L’ANR global du portefeuille augmente de +5,9% depuis le début de l’année.

2/ Sur les cours
La décote globale du portefeuille diminue, notamment du fait d’une hausse récente de trois titres. Elle passe de 55,5% à 49,3%. La valeur de la part augmente de +16,7% depuis le début de l’année.

Mon portefeuille de foncières se compose de 6 lignes.
Prochaine étape : la perception des dividendes (notoirement fiscalisés car toutes mes foncières sont en CTO).

Dernière modification par Jean-Marc (29/03/2013 20h54)


Mon blog : Ma méthode d'optimisation des cash-flows    |     parrainages Boursorama, Fortuneo et Binck ;)

Hors ligne

 

#37 14/04/2013 15h46 → Méthode de Jean-Marc appliquée aux foncières cotées ?

Membre
Réputation :   94 

Voici à titre d’illustration un graphe qui fait la part de la progression de l’ANR du portefeuille sur l’année 2012, suivant les différents postes :
— l’ANR à fin 2011 du portefeuille est de 120 658 €;
— l’effort d’épargne induit une augmentation d’ANR du fait de l’achat d’actions décotées (le montant correspond à l’augmentation de l’ANR induit par les achats et non l’épargne elle-même);
— les dividendes donnent lieu à une diminution de l’ANR de la ligne (détachement) mais à un réinvestissement sur des titres décotés, d’où une augmentation globale;
— l’impact fiscal (variation en diminution) des prélèvements sociaux et de l’impôt sur les revenus de l’année N–1 (du fait du décalage de paiement); sur l’année 2012, ce poste est quasi-ridicule du fait d’un changement de fiscalité des dividendes de foncières : plus de prélèvements à la source et donc report sur l’année N+1; par ailleurs, je dispose toujours d’une bonne réserve de moins-values de 2008 annus horribilis; nous retrouverons une contribution fiscale plus importante en 2013.
— les variations semestrielles des titres détenus (variation des ANR intrinsèques à chaque foncière);
— enfin les opérations courantes sur les titres; ce point concentre l’essentiel de la hausse, il s’agit de surveiller les opportunités d’arbitrages entre lignes pour augmenter l’ANR global.
— l’ANR à fin 2012 du portefeuille est de 154 964 €.

Nous voyons très clairement que cette dernière composante joue un rôle déterminant par rapport à une approche "buy & hold" d’un portefeuille de foncières où l’investisseur se contenterait de réinvestir ses dividendes et payer ses impôts.

http://www.devenir-rentier.fr/uploads/220_2012f.jpg

La plus-value des permutations est relativement sans risque (sauf à charger un titre dont l’ANR va plonger à la prochaine révision, en allégeant un titre dont l’ANR sera stable ou augmentera). Ainsi, nous avons un risque global sur le portefeuille, de voir l’ANR de tout ou partie des titres qui diminue, mais une approche algorithmique qui augmente notoirement l’ANR global sans risque particulier. Cet aspect rejoint le principe des activités d’ABC Arbitrage qui travaille sur des algorithmes sans risque particulier (autre que systémique).

Rebalancer les lignes du portefeuille de façon proactive dope très sensiblement la performance d’ensemble; ce poste est salutaire à long terme. Je referai le même en janvier 2014 pour l’année 2013; d’ici là, j’arbitre entre les lignes !

Dernière modification par Jean-Marc (18/08/2013 10h27)


Mon blog : Ma méthode d'optimisation des cash-flows    |     parrainages Boursorama, Fortuneo et Binck ;)

Hors ligne

 

#38 05/05/2013 11h23 → Méthode de Jean-Marc appliquée aux foncières cotées ?

Membre
Réputation :   94 

Je reviens sur le post précédent.

Les opérations courantes, au coeur de la méthode, consistent en des rééquilibrages entre lignes lorsque l’ANR global de l’opération est en augmentation. Ceci se produit lorsqu’un titre très décoté baisse tandis qu’un titre peu décoté monte (relativement, l’un par rapport à l’autre).

Une fois que le rééquilibrage a eu lieu, les cours des deux actions peuvent continuer à s’écarter de la même façon sans que l’on ait de capacité nouvelle à rééquilibrer. Ainsi, pour se décider, nous nous fixons un seuil de "déclenchement" de sorte que l’augmentation de l’ANR soit au moins d’un montant X.

Ce seuil est fondamental : calé trop bas, nous multiplions les opérations, le poids du courtage augmente sensiblement et l’ANR progresse à sauts de puce; nous n’utilisons pas, en général, tout le potentiel des fluctuations relatives des cours des titres. Calé trop haut, nous ne procédons plus à des opérations faute d’opportunités.

Le juste milieu est évidemment la touche personnelle du gestionnaire que je suis, et — je le précise avant que la question ne vienne — ce seuil est variable suivant le contexte : nous pouvons être plus exigeant en période de forte volatilité par exemple.

Je procède toutefois de façon assez empirique. En 2013, j’ai décidé de remonter substantiellement le seuil car j’ai procédé à beaucoup (trop) d’opérations en 2012 pour des montants dérisoires. Les mois étant très inégaux, voici une petite statistique par quadrimestres :

01—04 2012 : 40 opérations sur un montant moyen de 1152 € pour engranger 210 € d’ANR par opération;
05—08 2012 : 13 opérations sur un montant moyen de 696 € pour engranger 144 € d’ANR par opération;
09—12 2012 : 9 opérations sur un montant moyen de 2802 € pour engranger 285 € d’ANR par opération;
01—04 2013 : 11 opérations sur un montant moyen de 4503 € pour engranger 630 € d’ANR par opération.

Je n’ai cité ici que les opérations "vraiment courantes" car l’ANR est aussi (significativement) impacté par des opérations sur titres (augmentations de capital, fusion absorption, etc.).

De ces quelques chiffres, nous voyons que le nombre d’opportunités est très variable au fil du temps; l’augmentation substantielle du seuil d’intervention ne semble pas avoir eu un impact significatif sur le nombre d’opérations, ce qui laisse penser que celles-ci sont mieux optimisées.

2013 : un bon cru ?


Mon blog : Ma méthode d'optimisation des cash-flows    |     parrainages Boursorama, Fortuneo et Binck ;)

Hors ligne

 

#39 10/05/2013 23h59 → Méthode de Jean-Marc appliquée aux foncières cotées ?

Modérateur
Réputation :   41 

Il semble que cette méthode s’approche de plus en plus d’une méthode programmable, informatiquement parlant j’entends :-)

Les résultats de chaque "opération" progressent bien, en effet, bravo !

Hors ligne

 

#40 11/05/2013 10h17 → Méthode de Jean-Marc appliquée aux foncières cotées ?

Membre
Réputation :   94 

Bonjour VerbalKint,
Nous avions déjà eu un échange sur l’automatisation du process.
J’avais fait un appel du pied en envisageant de se lancer à plusieurs, sans le moindre succès… sad

Ceci dit, il faudrait collecter une bonne mise de départ pour amortir les coûts d’investissement et de fonctionnement. La question de la forme juridique et la fiscalité qui va avec est aussi cruciale.

Mais je reste persuadé qu’une automatisation informatique qui scrute les carnets d’ordre en permanence permet d’augmenter très significativement le nombre d’opportunités car j’ai observé que certaines ne se présentent que quelques minutes (je les saisis alors) et j’imagine, de fait, que j’en rate certaines lorsque je ne suis pas devant mon écran à surveiller sur deux tableaux.

Le business développé par ABC Arbitrage me semble assez similaire : ils travaillent à un process et des équipes informatiques les mettent en place.

Dernière modification par Jean-Marc (11/05/2013 11h23)


Mon blog : Ma méthode d'optimisation des cash-flows    |     parrainages Boursorama, Fortuneo et Binck ;)

Hors ligne

 

#41 25/05/2013 08h56 → Méthode de Jean-Marc appliquée aux foncières cotées ?

Membre
Réputation :   94 

Petit point d’activité

A ce jour, l’ANR global du portefeuille varie, depuis le début de l’année, de :
>  +4,3% du fait de l’apport de l’épargne;
>  +0,6% du fait du réinvestissement des dividendes;
>  –0,7% du fait de la fiscalité;
>  +0,5% du fait des variations semestrielles des ANR de chaque société;
>  +5,7% du fait des opérations courantes;
Soit un total de +10,4%; hors apport de l’épargne, la progression est de +6,1%.

La valeur de la part augmente de +24,4%, la plupart des titres détenus ayant connu quelques belles hausses.

La décote courante du portefeuille est de 47,2%. C’est pratiquement la plus petite décote observée depuis que je me suis lancé fin octobre 2011. Cette décote a oscillé entre 47% et 57%. La hausse de la valeur de part est très supérieure à la hausse de l’ANR de sorte que je pronostique une baisse de la part dans les prochains mois : je doute que j’arriverai à trouver suffisamment d’opportunités pour aligner la hausse de l’ANR hors épargne sur du +25%.


Mon blog : Ma méthode d'optimisation des cash-flows    |     parrainages Boursorama, Fortuneo et Binck ;)

Hors ligne

 

#42 28/06/2013 19h50 → Méthode de Jean-Marc appliquée aux foncières cotées ?

Membre
Réputation :   94 

Point semestriel

L’ANR global du portefeuille varie, depuis le début de l’année, de :
>  +4,8% du fait de l’apport de l’épargne;
>  +0,8% du fait du réinvestissement des dividendes;
>  –0,7% du fait de la fiscalité;
>  +0,5% du fait des variations semestrielles des ANR de chaque société;
>  +6,8% du fait des opérations courantes;
Soit un total de +12,1%; hors apport de l’épargne, la progression est de +7,4%.

La valeur de la part augmente de +22,5%, la plupart des titres détenus ayant connu quelques belles hausses.

Prochaine étape : la révision des ANR semestriels.


Mon blog : Ma méthode d'optimisation des cash-flows    |     parrainages Boursorama, Fortuneo et Binck ;)

Hors ligne

 

#43 28/06/2013 20h07 → Méthode de Jean-Marc appliquée aux foncières cotées ?

Membre
Réputation :   52 

Bonjour et merci pour le partage de votre méthode.

Pouvez-vous partager certaines lignes de ce portefeuille?

Hors ligne

 

#44 30/06/2013 20h47 → Méthode de Jean-Marc appliquée aux foncières cotées ?

Membre
Réputation :   188 

Merci pour le partage Jean-Marc mais sans quasiment aucun nom concernant les échanges de foncières et les arbitrages, c’est difficile de suivre ou de commenter.

Cordialement (je ne connaissais pas cette règle des 60s avant de re-commenter faut croire que je carbure trop wink


Do your homework! Parrain pédago pour Bourso, Binck et Bourse Directe : écrivez-moi en MP :-) et  mon portif

Hors ligne

 

#45 02/07/2013 11h27 → Méthode de Jean-Marc appliquée aux foncières cotées ?

Membre
Réputation :   94 

marcopolo a écrit :

Pouvez-vous partager certaines lignes de ce portefeuille?

Peu importe la composition du portefeuille, les titres servent de vecteur à des permutations. Exemple :

Le 24 juin 2013, vente de 214 TER à 17,00, achat de 226 IMMP à 16,10
Le 2 juillet 2013, vente de 226 IMMP à 17,62, achat de 242 TER à 16,40

Ainsi, je passe de 214 à 242 titres TER; augmentation de l’ANR du portefeuille sur ce double-coup : +660 €.


Mon blog : Ma méthode d'optimisation des cash-flows    |     parrainages Boursorama, Fortuneo et Binck ;)

Hors ligne

 

#46 01/01/2014 17h41 → Méthode de Jean-Marc appliquée aux foncières cotées ?

Membre
Réputation :   94 

Et voici le bilan de l’année 2013 de mon portefeuille de foncières géré selon l’objectif de la maximisation des actifs.

Evolution de l’ANR

L’ANR du portefeuille a augmenté de +21,5% sur l’année 2013 du fait :
— de l’apport d’épargne pour +6,0%,
— du réinvestissement des dividendes nets de retenues à la source pour +0,8%,
— de l’impact fiscal pour –0,7%,
— des évolutions d’ANR des sociétés cotées lors des publications chaque semestre pour +2,4%,
— des opérations d’arbitrages entre lignes, partielles ou totales, pour +13,0%.

Ainsi, si le portefeuille était géré selon l’approche « buy & hold », l’ANR n’aurait augmenté que de +8,6%. Les arbitrages, partiels ou totaux, entre lignes, constituent le coeur de la méthode; sans eux, la performance aurait été très modeste.

http://www.devenir-rentier.fr/uploads/220_animax_2013-x.jpg

Les révisions semestrielles n’ont pas conduit à des écarts substantiels, et le bilan est globalement positif. Le réinvestissement des dividendes ne produit que peu d’effet du fait d’une fiscalité très dissuasive; l’impact fiscal compense les gains du réinvestissement. Ce point peut paraître assez paradoxal car les foncières sont souvent recherchées pour les dividendes versés qui ont la réputation d’être stables et d’un niveau assez élevé. La fiscalité est totalement dissuasive, de sorte que la résultante est globalement neutre (+0,8% du fait du réinvestissement, –0,7% de fiscalité).

Hors effet de l’épargne, l’ANR progresse de +15,5%, ce qui est décevant. Je rappelle qu’en 2012, la progression était de +23,6%. Contrairement à la méthode sur les flux libres, je suis ici exposé à un seul secteur et les variations entre titres présélectionnés sont sans doute moins nombreuses car les cours ont une corrélation notoire.

Evolution de la part

La performance annuelle est de +42,1%, ce qui est très satisfaisant au regard du benchmark, le CAC40 Immobilier, qui ne progresse que de +4,7% sur la période. Toutefois, l’écart de performance avec le CAC Immobilier depuis l’origine est moindre; l’année 2013 aura surtout été l’occasion d’un rattrapage.

http://www.devenir-rentier.fr/uploads/220_animax_2013-12.jpg

Je surveille aussi la décote courante du portefeuille pour apprécier un éventuel décalage entre la progression de l’ANR et la valeur de la part; la décote évolue classiquement entre 40% et 55%; à fin 2013, elle est de 43,8% soit plutôt dans le bas de la fourchette, ce qui laisse augurer d’une avance de la valeur de la part et d’un possible rattrapage à la baisse.

Plus d’informations ici.


Mon blog : Ma méthode d'optimisation des cash-flows    |     parrainages Boursorama, Fortuneo et Binck ;)

Hors ligne

 

#47 01/02/2014 10h24 → Méthode de Jean-Marc appliquée aux foncières cotées ?

Membre
Réputation :   94 

Bilan janvier 2014

Le portefeuille poursuit sa progression soutenue dans un contexte difficile puisque la valeur de la part s’apprécie sensiblement de +4,50% en janvier tandis que le CAC Immo baisse de –3,11%.

http://www.devenir-rentier.fr/uploads/220_animax_2014-01.jpg

La progression annualisée de l’ANR du portefeuille, hors effets de l’apport d’épargne, est de +23,0% l’an tandis que la valeur de la part progresse de +19,0% l’an. Je rappelle que ces deux tendances de fond ont vocation à converger à long terme. A ce stade, je pense que le portefeuille n’est pas survalorisé.

Plus de détail et la suite de l’aventure ici.


Mon blog : Ma méthode d'optimisation des cash-flows    |     parrainages Boursorama, Fortuneo et Binck ;)

Hors ligne

 

#48 22/02/2014 19h00 → Méthode de Jean-Marc appliquée aux foncières cotées ?

Membre
Réputation :   94 

Jean-Marc a écrit :

[…] Peu importe la composition du portefeuille, les titres servent de vecteur à des permutations. Exemple : […]

Autre exemple récent :

Etape 1, le 6 janvier 2014

Je possède des titres Immobilière Dassault (IMDA) qui cotent environ 24,20 € pour un ANR hors droits par titre de 42,58 € soit 176,0 € d’ANR pour 100 € de titres détenus. Je possède aussi des titres Affine (IML) qui cotent environ 14,00 € pour un ANR hors droits par titre de 26,40 € soit 188,6 € d’ANR pour 100 € de titres détenus.

Ma ligne IML étant sous-pondérée au regard du poids cible tandis que la ligne IMDA est surpondérée, je vends des titres IMDA entre 24,05 € et 24,21 €, pour acheter des titres IML entre 13,99 € et 14,11 €. J’ai donc augmenté l’ANR de mon portefeuille de 188,6 – 176,0 = 12,6 € pour 100 € arbitrés.

Etape 2, le 12 février 2014

Le cours IMDA a légèrement baissé tandis que le cours IML a monté : les titres IMDA cotent environ 23,50 € pour un ANR hors droits par titre qui est toujours de 42,58 € soit 181,2 € d’ANR pour 100 € de titres détenus; les titres IML cotent environ 15,55 € pour un ANR hors droits par titre qui est toujours de 26,40 € soit 169,8 € d’ANR pour 100 € de titres détenus. Le « classement » des décotes de ces titres a changé : ma ligne IMDA est dorénavant sous-pondérée tandis que la ligne IML est surpondérée.

Je vends des titres IML entre 15,54 € et 15,55 €, pour acheter des titres IMDA entre 23,47 € et 23,50 €. J’ai donc augmenté l’ANR de mon portefeuille de 181,2 – 169,8 = 11,4 € pour 100 € arbitrés.

Je suis donc toujours positionné sur les titres IML et IMDA, mais le nombre global de titres détenus a augmenté au terme de ce cycle. Ainsi, les permutations ne visent pas à « changer de monture » le plus souvent possible, mais bien à augmenter le nombre de titres détenus d’une courte sélection de valeurs présélectionnées.

Si mon taux de rotation dépasse largement les 100% par an, je suis néanmoins toujours actionnaire des mêmes sociétés, mais dans des proportions variables. Ainsi, mes critères de présélection me conduisent à travailler avec des titres aux perspectives peu flatteuses, mais stables. C’est l’augmentation du nombre de titres détenus qui crée la progression à long terme du portefeuille.


Mon blog : Ma méthode d'optimisation des cash-flows    |     parrainages Boursorama, Fortuneo et Binck ;)

Hors ligne

 

#49 11/08/2014 17h03 → Méthode de Jean-Marc appliquée aux foncières cotées ?

Membre
Réputation :   94 

Les foncières ont bien monté ces derniers temps de sorte qu’il ne reste presque plus de titres (de qualité) décotés : LI, GFC, ARG, FDR surcotent; ERSC, TER sont à peu près à leur ANR.

Les foncières offrant une décote substantielle commencent à se faire rare, je crois que je les ai presque toutes en portefeuille ! du coup il n’est pas surprenant que certains titres de bonne qualité performent bien : CBSM prend 7,4% ce jour et PAR +2,9%.


Mon blog : Ma méthode d'optimisation des cash-flows    |     parrainages Boursorama, Fortuneo et Binck ;)

Hors ligne

 

#50 29/08/2014 19h06 → Méthode de Jean-Marc appliquée aux foncières cotées ?

Membre
Réputation :   94 

Le portefeuille de foncières suit son bonhomme de chemin et maintient un rythme de +20,9% l’an.

Les synthèses ici.

http://www.devenir-rentier.fr/uploads/220_animax_2014-08.jpg


Mon blog : Ma méthode d'optimisation des cash-flows    |     parrainages Boursorama, Fortuneo et Binck ;)

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB
Hébergé par Arcustech