Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Abonnez-vous à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche : 
Chercher
Membres  |  Mission

Forums des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l'investissement patrimonial pour s'enrichir, générer une rente et atteindre l'indépendance financière

Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions !

#1 17/07/2016 15h38 → Groupe Moulinvest : sylviculture, transformation et traitement du bois (action, moulinvest, nanocap, pea)

Membre
Réputation :   332 

Rapide présentation d’une société analysée aujourd’hui.

Moulinvest :

Capitalisation / cours à la date de l’analyse : 12.92 millions / 4.2E
La liquidité est faible, le cours a chuté de 30% depuis le 01/01 et de 40% sur 1 an.

Documentation : Documentations - Moulinvest

Rapport S1 2015/2016:  http://www.moulinvest.com/wp-content/up … T-2016.pdf

Rapport annuel 2014/2015: http://www.moulinvest.com/wp-content/up … t-2015.pdf

Le business :
MOULINVEST est un acteur industriel de la filière bois française. Le groupe présidé par Maurice MOULIN est coté sur le marché ALTERNEXT à la bourse de PARIS depuis 2011. Elle est implantée dans le massif auvergnat et rhônalpin.

Moulinvest est spécialisé dans la fabrication et la commercialisation de produits de bois (pièces de bois de construction et murs de bois massifs préfabriqués). Par ailleurs, le groupe développe des activités de production d’électricité par cogénération à partir de la biomasse, et de production de granulés de bois pour le chauffage des collectivités et des particuliers. 86,7% du CA est réalisé en France.

Le groupe MOULINVEST a créé un programme de valorisation des déchets issus de la transformation du bois en créant MOULIN BOIS ENERGIE, entité spécialisée dans la production de granulés de chauffage et d’électricité par cogénération à partir de la biomasse.
La scierie MOULIN, pôle d’activité historique du Groupe, fabrique et commercialise une large gamme de bois de structure, de couverture, mais aussi des murs en bois massifs et des profilés pour maisons à ossature bois.

En 2011 TECHNICBOIS MOULIN fait ses premiers pas sur le marché de l’Eco-construction avec la marque MASSIFBOIS. Le site de Chambaud proche de Dunières, s’est doté d’un matériel de haute technologie HUNDEGGER qui permet de réaliser des panneaux en bois cloués, et propose aussi du taillage de charpente, des bois lamellé collé, bois contre collé et CLT (Cross Laminated Timber).
En parallèle, la société LIFECO, entreprise générale du bâtiment, développe et promeut la marque MASSIFBOIS.

Enfin, MOULINVEST acquiert en 2013 France bois Imprégnés (F.B.I.), leader dans le domaine de l’imprégnation des poteaux de ligne électriques et télégraphiques. Cette acquisition stratégique permet ainsi à MOULINVEST de proposer un panel étendu de solutions techniques permettant d’assurer la durabilité du bois dans toutes les conditions. MOULINVEST en profite pour renforcer sa gamme en intégrant la marque DECOVERT dédiée aux produits d’aménagements extérieurs, piquets pour l’arboriculture et la viticulture, ainsi qu’aux produits destinés au milieu équestre.

Point intéressant, cette acquisition était accompagnée d’un badwill (cf rapport S1) :
« Enfin, le résultat exceptionnel correspond essentiellement à la reprise de l’écart d’acquisition négatif constaté lors de l’entrée dans le périmètre du Groupe des sociétés France Bois Imprégnés et Scierie de Sainte Agathe en 2013. Le profit exceptionnel correspondant est de 1,1 million d’euros (idem S1 2014-2015) et la reprise du badwill est ainsi intégralement constatée sur la période. »

Après cette croissance externe le groupe entend maintenant augmenter sa profitabilité (cf rapport 2015):

« Perspective 2017 : Après plusieurs phases de croissance successives et une politique de diversification engagée en aval dans la construction de bâtiments bois, la priorité est aujourd’hui donnée à l’amélioration de la profitabilité des activités. Le groupe maintient ainsi en ligne de mire l’objectif d’enrichissement permanent de sa gamme de produits sciés par l’adjonction de prestations et services à forte valeur ajoutée, ainsi que l’optimisation de la génération de cash-flow à travers les segments Poteaux de ligne et Bois Energie «

Résultats financiers :

Le CA bénéficie d’une importante progression passant de 20 millions en 2011 à 53 millions en 2015.

Le RO hors exceptionnel était de 1.864 millions en 2015, au S1 il est d’ores et déjà à 1.390 millions (+20% par rapport à 2015). La marge op est passée de 4.4 à 4.7% entre les S1.

Le cours a chuté depuis les résultats 2014/2015 paru en décembre montrant des revenus en déclin malgré la hausse du CA. Le résultat d’exploitation ressortait à 1,864 million d’euros contre 2,3 millions d’euros sur l’exercice précédent. Cela représente un taux de marge opérationnelle de 3,5% du chiffre d’affaires contre 5,0% sur 2013-2014. Les résultats des semestriels sont assez erratiques

Bilan :

La société a un endettement très (trop ?) important. La dette long terme est d’environ 21/22 millions d’euros pour une trésorerie cash de … 375kE fin février 2016. Les intérêts étaient d’environ 1.2 millions d’euros en 2015  avec un EBIT de 1.9M, la couverture est très limite. La dette est néanmoins en baisse depuis l’acquisition de 2013.

La rotation des stocks de produits finis est d’environ 1.25 mois et a diminué par rapport à 2015 (1.5 mois). Le stock de matière première augmente mais dans les mêmes proportions que le CA.

Tentative de valorisation :

Une approche par le PER serait faussée par les gains exceptionnels des dernières années (et c’est comme ça que la société est sorti dans un de mes screeners !).

On peut hypothéquer un EBIT entre 2 et 2.5M cette année. L’EV (capi + dette long terme – cash) de la société est en arrondissant de (13 + 21 – 0.5) = 33.5 millions.

EV/EBIT = 16.75 avec un EBIT de 2 millions
EV/EBIT = 13.4 avec un EBIT de 2.5 millions

Scénario ultra optimiste EBIT 3 millions (CA 60 millions avec marge de 5% comme en 2013) : EV/EBIT = 11.2

Conclusion :

Même après une baisse de 40% du cours la société reste bien valorisée, le cours avait surement suivi le retour (la mode ?) du chauffage au bois des dernières années.

La société est également très endettée et pourrait se retrouver rapidement en difficulté en cas de mauvaise année (nouvel hiver doux ?) ou de sinistre (incendie ?). En plus sa faible liquidité, un actionnaire majoritaire et la cotation sur un marché moins règlementé (alternext) justifie une décote supplémentaire à mes yeux.

Pour moi la valorisation est donc encore généreuse et les risques trop important même en touchant du bois !

Non actionnaire et je ne compte pas le devenir

A +

Dernière modification par simouss (17/07/2016 15h39)

Mots-clés : action, moulinvest, nanocap, pea


Portefeuille - Le poker est un jeu passionnant permettant de perdre son argent, son temps et ses amis

Hors ligne

 

#2 17/07/2016 15h55 → Groupe Moulinvest : sylviculture, transformation et traitement du bois (action, moulinvest, nanocap, pea)

Membre
Réputation :   19 

Bonjour Simouss,
Quel screener avez-vous utilisé ?
Effectivement la société semble bon marché à première vue mais l’endettement trop important m’a vite refroidi.

Hors ligne

 

#3 17/07/2016 18h51 → Groupe Moulinvest : sylviculture, transformation et traitement du bois (action, moulinvest, nanocap, pea)

Banni
Réputation :   17 

La société est également très endettée et pourrait se retrouver rapidement en difficulté en cas de mauvaise année (nouvel hiver doux ?) ou de sinistre (incendie ?).

Le systeme de chaufferie se paye de la date d’ouverture à la date de fermeture du chauffage. Date décidée par la Sté d’exploitation ce qui permet un encaissement quasi constant même si baisse de conso dûe à un hiver doux.

L’incendie est à écarté des possibles ennuis car peu probable et soumis à assurance.

D’autre part, je connais personnellement le créateur de l’entreprise ayant amassé une véritable fortune en important des trains entiers de bois gélifes du nord de la Russie.
Fortune telle que le moindre pépin de trésorerie serait très vite assaini.
D’autre part, il a, à titre personnel, investi massivement dans des forêts ce qui assure un vivier rassurant pour l’entreprise dans un futur proche ou je gage que les prix du bois vont s’envoler (au vue du nombre de nouveaux investisseurs dans la filiere, de la demande en progression pour constructions, chaufferies et surtout de la baisse des importations d’essences exotiques depuis l’Afrique ( congo -> Chine) et l’Amerique du sud.
Une entreprise familiale dont le savoir faire et le professionalisme est à envier dans notre période où peu de gestionnaires d’entreprises sont de vrais professionnels.

Dernière modification par facelvega (17/07/2016 18h53)

Hors ligne

 

#4 17/07/2016 19h54 → Groupe Moulinvest : sylviculture, transformation et traitement du bois (action, moulinvest, nanocap, pea)

Membre
Réputation :   

Action introduite en bourse en 2012 au prix de 11€, en vaut 4 aujourd’hui…
amha il faut éviter ces nanocap qui ont toujours des super-dossiers d’intro  mais qui plongent rapidement   en dessous d’1€…

Hors ligne

 

#5 17/07/2016 21h05 → Groupe Moulinvest : sylviculture, transformation et traitement du bois (action, moulinvest, nanocap, pea)

Membre
Réputation :   332 

facelvega a écrit :

Fortune telle que le moindre pépin de trésorerie serait très vite assaini.

En général on appelle ça une augmentation de capital, très bien pour la société et ses employés, moins pour les copropriétaires.

@Piksou
J’ai juste regardé le palmarès PER 2015 et estimé 2016 sur boursorama.


Portefeuille - Le poker est un jeu passionnant permettant de perdre son argent, son temps et ses amis

Hors ligne

 

#6 18/07/2016 22h07 → Groupe Moulinvest : sylviculture, transformation et traitement du bois (action, moulinvest, nanocap, pea)

Membre
Réputation :   46 

Analyse intéressante ! Je partage vos différents calculs, cependant j’ai pris une petite position sur cette société le mois dernier pour les raisons suivantes :

- Valorisation RN (retraité des résultats exceptionnels) / Capi qui est proche de 10 ( 2 x S1 2016) pour une société en croissance, c’est raisonnable. L’analyse via EBIT/EV me semble trop défavorable pour une société fortement endettée dans un contexte de taux bas

- Croissance du CA qui devrait au fur et à mesure porter ses fruits sur le résultat d’exploitation. L’amélioration commence sur S1 2016. La management confirme se concentrer sur une amélioration de la rentabilité et du cashflow

- Depuis 2 ans, baisse importante de l’endettement qui prouve une volonté du management à réduire le risque. Les frais financiers devraient être à - de 1M€ cette année.

Le risque est bien présent mais je fais le pari d’une amélioration de la rentabilité avec une baisse de l’endettement.

A suivre,

Hors ligne

 

#7 22/07/2016 11h02 → Groupe Moulinvest : sylviculture, transformation et traitement du bois (action, moulinvest, nanocap, pea)

Membre
Réputation :   194 

Bonjour Simouss, merci !

Quelques commentaires, suite à l’analyse d’une société dans ce secteur (Resolute Forest Products), qui m’a valu de jeter un œil à ses concurrents (ex :  West Fraser Timber, Canfor pour le bois d’œuvre) :

- Transformer des grumes en bois d’œuvre et dérivés (granulés, …) est un pur business de commodité. Peut-être que Moulinvest dispose d’un avantage concurrentiel sur ses concurrents, par exemple un embranchement ferroviaire à la sortie de ses scieries, un sourcing à moindre coût grâce à des forêts possédées ou à très proche proximité. Cela peut se traduire par des coûts des ventes / coûts de transport plus faibles qu’à la concurrence. Hélas, je ne crois pas qu’il y ait beaucoup de sociétés cotées dans le secteur en Europe, ce qui rend difficile l’analyse et la comparaison.
- La concurrence peut venir de partout, et changer rapidement. En effet, il est régulier d’importer du bois d’œuvre d’un pays à bas coût, notamment lorsque la monnaie de ce pays se déprécie par rapport à l’euro. Comme le business est une commodité, même de petites variations de devises peuvent couvrir les frais de transport supplémentaires engendrés par un achat à l’étranger… et rendre compétitif du bois venu de très loin.
- Sur le sourcing, des incendies de forêt sont un risque, comme les tempêtes (en 2010, les scieries Alsaciennes exploitaient encore du bois tombé lors de la tempête de 1999…), et les parasites (au Canada, en Colombie Britannique, le dendroctone du pin sévit depuis la fin des années 2000).
- Le secteur est très sensible à l’état général du marché de la construction. Aux Etats-Unis, l’industrie du bois d’œuvre est en berne depuis la crise des subprimes : le niveau de construction est encore très loin de ses plus hauts d’avant crise. En conséquence, les prix de vente des planches restent très faibles. Mieux vaut avoir un bilan solide pour tenir de longues périodes de déprimes - c’est ce qui a valu à Resolute Forest Products de faire banqueroute.
- La grande majorité des scieries mettent en place des installations de cogénération : cela donne une vie aux déchets du bois et une partie de l’énergie produite est utilisée pour sécher les grumes / découpes, ce qui accroit la solidité des fibres. De plus, l’installation d’unités de cogénération est (était ?) subventionné en Europe…
- Je ne suis pas sûr qu’un hiver doux pénalise outre mesure une scierie. Je pense que cela dépend de son mix produit sur les dérivés de bois utilisés pour le chauffage. En effet, plus un hiver est doux, moins il sera nécessaire de sécher le bois… donc d’utiliser de la coûteuse énergie pour le faire.
- Il y a peut-être de la valeur cachée si l’entreprise possède des hectares de forêts, ou des droits d’exploitation forestière / garanties d’approvisionnement. Dans ce second cas, je n’ai aucune idée de la façon de les valoriser . Quoiqu’il en soit, c’est une sorte de double compte avec l’activité des scieries : posséder des forêts peut donner un avantage sur les coûts de sourcing.

Hors ligne

 

#8 05/08/2016 16h21 → Groupe Moulinvest : sylviculture, transformation et traitement du bois (action, moulinvest, nanocap, pea)

Membre
Réputation :   46 

+26% aujourd’hui sans raison particulière…

Ah ces nanocap…, la volatilité est quand même incroyable !

Ayant été convaincu par l’analyse de Simouss, je pense en effet que la marge de sécurité est assez faible. J’ai donc profité de cette belle PV en une journée pour solder ma position.

Ce sera quand même interessant de suivre les prochaines news sur cette valeur pour comprendre les raisons de ce décollage…

A suivre,

Hors ligne

 

#9 05/08/2016 16h42 → Groupe Moulinvest : sylviculture, transformation et traitement du bois (action, moulinvest, nanocap, pea)

Membre
Réputation :   

Tanuky a écrit :

+26% aujourd’hui sans raison particulière…
[…]
Ce sera quand même interessant de suivre les prochaines news sur cette valeur pour comprendre les raisons de ce décollage…

Je ne suis pas abonné, mais peut-être est-ce ce conseil qui en est la cause ?
Le chemin vers une rentabilité plus forte semble se dégager

Hors ligne

 

#10 16/11/2016 08h28 → Groupe Moulinvest : sylviculture, transformation et traitement du bois (action, moulinvest, nanocap, pea)

Membre
Réputation :   

Je viens d’étudier le rapport semestriel

La société possède 2 S.C.I à 100% et une à 10% dans les sociétés consolidés. Une crée en juillet 2015 ne génère pas de CA.

S.C.I DE VILLE 100% Globale 380807057 Gestion immobilière
SARL IMMOBILIER DE VILLE 10% Globale 517853305 Gestion immobilière
100% Globale 812756815 Gestion immobilière

  Il reste environ 4 millions d’emprunt + des cautions concernant ses activités.

Ce qui constituera un beau trésor de guerre dans quelques années.

Le ratio dette nette/ capitaux propres est de 1,01 (1,09 à l’issue de l’exercice 2015). Le groupe a dégagé au cours du semestre écoulé un flux de trésorerie d’exploitation de 3,1 millions d’euros en progression de 12,5%.

Je ne suis pas autant pessimiste que vous sur cette valeur qui possède l’un des P.E.R les plus bas du marché.

Hors ligne

 

#11 16/11/2016 09h13 → Groupe Moulinvest : sylviculture, transformation et traitement du bois (action, moulinvest, nanocap, pea)

Membre
Réputation :   332 

Avez vous retraité cet élément exceptionnel qui fausse le PER 2015/2016 et 2014/2015 ?

Simouss a écrit :

Point intéressant, cette acquisition était accompagnée d’un badwill (cf rapport S1) :
« Enfin, le résultat exceptionnel correspond essentiellement à la reprise de l’écart d’acquisition négatif constaté lors de l’entrée dans le périmètre du Groupe des sociétés France Bois Imprégnés et Scierie de Sainte Agathe en 2013. Le profit exceptionnel correspondant est de 1,1 million d’euros (idem S1 2014-2015) et la reprise du badwill est ainsi intégralement constatée sur la période. »

En le retraitant le RN au S1 est de 750kE et non 1.85 millions.

NB : le CA 2015 / 2016 est sorti hier :

a écrit :

Moulinvest, groupe industriel familial spécialisé dans l’éco-construction, le bois énergie et l’imprégnation du bois, a vu son chiffre d’affaires annuel 2015-2016, clos fin août, croitre de 7,5% à 56,6 millions d’euros. Cette croissance, totalement organique, est principalement portée par une solide progression de l’activité Imprégnation et par les bonnes performances commerciales sur les ventes de granulés.

Dernière modification par simouss (16/11/2016 09h13)


Portefeuille - Le poker est un jeu passionnant permettant de perdre son argent, son temps et ses amis

Hors ligne

 

#12 16/11/2016 09h58 → Groupe Moulinvest : sylviculture, transformation et traitement du bois (action, moulinvest, nanocap, pea)

Membre
Réputation :   

Je viens de voir les résultats

Baisse de la croissance.

Effectivement je n’avais pas vu  intégré intégralement pour améliorer le R.N.

Ce n’est pas indiqué sur les communiqués.

Je cherchais plus la raison des dettes qu’autres choses.

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB
Hébergé par Arcustech