Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Abonnez-vous à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche : 
Chercher
Membres  |  Mission

Forums des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l'investissement patrimonial pour s'enrichir, générer une rente et atteindre l'indépendance financière

Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions !

#1 11/07/2016 15h11 → Raffineurs US : Phillips 66, Valero, Marathon Petroleum, Tesoro… (marathon petroleum, phillips 66, tesoro, valero)

Administrateur
Réputation :   1307 

Avec le "rebond" des cours du pétrole et la baisse récente des marges sur le raffinage, le cours de bourses des principaux raffineurs US a baissé :
http://www.devenir-rentier.fr/uploads/2_mpc-tso-vlo-psx.gif

Phillips 66 est le plus gros des acteurs en terme de capitalisation boursière, suivi de Valero et Marathon Petroleum, et Tesoro :
http://www.devenir-rentier.fr/uploads/2_mpc-tso-vlo-psx-2.gif

On retrouve cette hiérarchie avec le CA généré par les différentes sociétés :
http://www.devenir-rentier.fr/uploads/2_mpc-tso-vlo-psx-4.gif

Les rendements sur dividende sont très corrects, avec jusqu’à 4,4% pour Valero :
http://www.devenir-rentier.fr/uploads/2_mpc-tso-vlo-psx-3.gif

Source des graphiques : YCharts

En terme d’activités, les quatre acteurs ont externalisé leurs pipelines dans des Master Limited Partnership dans lesquels ils ont conservé des parts.

Ainsi, quoique leur activité principale soit le raffinage (downstream), elles sont plus ou moins présentes dans le midstream, en particulier Phillips 66.

-

Au niveau des fondamentaux quantitatifs, dans l’environnement passé, toutes semblent jouir de conditions d’activités favorables et sont largement bénéficiaires :

Phillips 66 :
http://www.devenir-rentier.fr/uploads/2_psx-20150711.gif

Valero :
http://www.devenir-rentier.fr/uploads/2_vlo-20150711.gif

Marathon Petroleum :
http://www.devenir-rentier.fr/uploads/2_mpc-20150711.gif

Tesoro :
http://www.devenir-rentier.fr/uploads/2_tso-20150711.gif

IH Score :
http://www.devenir-rentier.fr/uploads/2_mpc-tso-vlo-psx-5.gif

Sources : xlsValorisation et Wall Street Journal

-

Les valorisations semblent attractives, avec une prime au leader Phillips 66 (et l’importance de son activité midstream qui contrebalance la possible volatilité de l’aval) :

PER sur RN prévisionnel :
http://www.devenir-rentier.fr/uploads/2_mpc-tso-vlo-psx-6.gif

EV sur EBITDA prévisionnel :
http://www.devenir-rentier.fr/uploads/2_mpc-tso-vlo-psx-7.gif

Source des graphiques : YCharts

-

Conclusion :

En 2012, Serge avait donné l’idée de Phillips 66 et a réalisé un "coup" de maître avec cet investissement, avec une multiplication par trois du cours en deux ans. Mais depuis 2014, le cours vivote, alors que la firme s’est transformée en un acteur sérieux dans le midstream. D’ailleurs , Berkshire Hathaway ne cesse d’investir dans la société et en possède maintenant 14%.

Valero est moins diversifié et Marathon Petroleum entre les deux. Tesoro est trop petit pour que je m’y intéresse, je préfère me concentrer sur les bigs caps.

Selon l’évolution future des prix du pétrole et de la marge de raffinage, l’une ou l’autre feront mieux.

Étant déjà investi dans le midstream via Kinder Morgan, j’aurais tendance à préférer Valero.

Mots-clés : marathon petroleum, phillips 66, tesoro, valero

Hors ligne

 

#2 11/07/2016 15h31 → Raffineurs US : Phillips 66, Valero, Marathon Petroleum, Tesoro… (marathon petroleum, phillips 66, tesoro, valero)

Membre
Réputation :   225 

Merci IH pour ce sujet.

Je n’arrive pas à comprendre la baisse de ces valeurs.
Apparemment les 2 leviers seraient une saison été médiocre (très importante pour la consommation de gasoline avec les vacances des américains) et des stocks importants qui avec le retour à la baisse du brut entraînent des pertes comptables (le stock est valorisé sur un brut plus cher, c’est donc mieux quand le cours augmente pour les stock). Pourtant c’est bien aussi que le cours du brut soit faible car c’est leur coût principal…

Une autre subtilité que je ne comprends pas c’est l’écart de prix entre le brut et le brent qui aurait une incidence (cet écart se réduit) et une chose encore plus absconse, le ’spread du crack’.

Si des âmes charitables pouvaient éclairer ma lanterne, je leur serai reconnaissant.
Je suis entré sur VLO lorsqu’il a touché ses plus bas annuel la semaine dernière.


To achieve fair investment results is easier than you think; superior results are harder than you thought

Hors ligne

 

#3 11/07/2016 16h18 → Raffineurs US : Phillips 66, Valero, Marathon Petroleum, Tesoro… (marathon petroleum, phillips 66, tesoro, valero)

Membre
Réputation :   

Sujet évoqué il y a peu ici et smile

Hors ligne

 

#4 23/07/2016 14h40 → Raffineurs US : Phillips 66, Valero, Marathon Petroleum, Tesoro… (marathon petroleum, phillips 66, tesoro, valero)

Membre
Réputation :   225 

Bon j’ai pris la peine de lire les sources de bluenote (merci) et je vais donc répondre à mes propres questions de ce que j’ai compris à ce jour.

La rentabilité d’une raffinerie, hormis l’absence de pannes (très important, voire la file sur Esso), est assurée par la différence de prix entre l’input (le brut de qualité plus ou moins facile à raffiner) et l’output (l’essence, le gasoil ou le kérosène que l’on met dans nos voitures et avions).

Une raffinerie qui est capable de raffiner des bruts très ’bruts’ a donc un avantage car elle peut choisir en fonction du marché le meilleur discount sur son input. Cette capacité de crackage du brut est appelée niveau de complexité.
Une raffinerie qui a un haut niveau de complexité (>12) a donc un avantage.

Une raffinerie assise sur un puits de brut a aussi l’avantage de ne pas payer le transport, donc la proximité à une source de brut est aussi un avantage. Pour améliorer ce point les sociétés développent des moyens de transport (oléoduc ou rail) pour leurs approvisionnements.
Le fait que les US n’aient pas encore ouvert les exportations de brut et qu’ils produisent beaucoup offre un avantage compétitif aux raffineries US qui peuvent acheter le brut ou light crude a un meilleur prix.

Enfin, l’effet de levier opérationnel entre le différentiel de prix entre l’input et l’output est énorme. Donc dès que l’un ou l’autre évolue dans un sens ou dans l’autre cela a un impact très fort sur les revenus des raffineries, d’où les valorisations actuelles au plancher parce que les prix des outputs n’augmentent pas (conso en baisse et stocks importants) alors que les inputs se renchérissent (baisse de l’avantage prix du crude US, ouverture prochaine des exportations qui vont encore diminuer cet avantage).

Tout cela fait qu’aujourd’hui les raffineries US semblent être le secteur le plus décoté qui offre des opportunités value intéressantes.

On a cité Valero, on peut aussi ajouter en plus petit (donc plus risqué) Hollyfrontier.
Elles ont toutes les deux des ratios value et qualité admirables, avec des politiques de retour du cash aux investisseurs (rachats d’actions et dividendes) tout en conservant des capacités d’investissement. Le momentum est au plancher ce qui en fait des sociétés de retournement possible… ou pas.

J’ai acheté Valero et je vais probablement aussi acheter Hollyfrontier.


To achieve fair investment results is easier than you think; superior results are harder than you thought

Hors ligne

 

#5 24/07/2016 10h42 → Raffineurs US : Phillips 66, Valero, Marathon Petroleum, Tesoro… (marathon petroleum, phillips 66, tesoro, valero)

Administrateur
Réputation :   1307 

Jef56 a écrit :

Une raffinerie qui est capable de raffiner des bruts très ’bruts’ a donc un avantage car elle peut choisir en fonction du marché le meilleur discount sur son input. Cette capacité de crackage du brut est appelée niveau de complexité.
Une raffinerie qui a un haut niveau de complexité (>12) a donc un avantage.

Sur la complexité des raffineries :
http://www.devenir-rentier.fr/uploads/2_nelson-20170718.gif
Source (2015) : http://filecache.drivetheweb.com/mr5ir_ … 1-4-16.pdf

Mon sentiment, c’est que les raffineurs US s’efforcent d’être moins dépendants du prix du pétrole en montant en complexité (Valero, HollyFrontier) et/ou en s’étendant au mid-stream (Phillips 66, Marathon Petroleum).

Les majors sont très bien positionnées également :
http://www.devenir-rentier.fr/uploads/2_nelson-20170718bis.gif
Source (2013) : https://www.marathonpetroleum.com/conte … arison.pdf

Hors ligne

 

#6 24/07/2016 22h40 → Raffineurs US : Phillips 66, Valero, Marathon Petroleum, Tesoro… (marathon petroleum, phillips 66, tesoro, valero)

Membre
Réputation :   17 

Bonjour,

Je trouve les apports de Jef et IH très intéressant concernant cette industrie.
Je comprends que les majors cherchent à être moins dépendant de l’input, mais quand je vois l’output, notamment la courbe des stocks d’essence en hausse depuis 4 ans hors effet de saisonnalité,je ne vois pas de raisons objectives d’une augmentation des débouchés/prix:
- il n’y a pas de sous capacité de raffinage compte tenu de cette hausse tendancielle
- le brut coule à flots
- l’Amérique n’est plus autant en guerre.
Y-a-t-il d’autres facteurs à prendre en compte?

Hors ligne

 

#7 24/07/2016 23h46 → Raffineurs US : Phillips 66, Valero, Marathon Petroleum, Tesoro… (marathon petroleum, phillips 66, tesoro, valero)

Membre
Réputation :   225 

Vous avez raison c’est la cause des valorisations actuelles. Les américains ont peu voyagé cet été pour l’instant. Les stocks sont au plus haut.

Valero peut facilement exporter (elle le fait déjà) par contre Hollyfrontier est américano américaine et dépend du marché US.

Un été chaud (utilisations des clims et donc des centrales thermiques) ou un hiver froid (conso de fioul de chauffage) pourraient rétablir une situation plus équilibrée.

Ce que je découvre et aime bien avec les raffineurs c’est qu’ils sont relativement indépendants des prix du brut, leurs revenus étant tirés de la différence de prix entre bruts et produits finis.
Des stocks importants en période de hausse des cours du brut sont un point positif pour les raffineurs. Leurs stocks vont se valoriser naturellement. Il est vrai qu’actuellement le brut est plutôt en baisse (donc effet défavorable) mais cela ne durera peut-être pas longtemps.

Je ne sais pas si vous avez une carte des stocks mais il est possible en fonction de la situation de la raffinerie (proximité d’une zone d’extraction et/ou de consommation) que ses résultats soient moins impactés par les surplus. Elles sont dépendantes de leur position géographique.

Aussi les raffineries qui ont un fort index de complexité ont une flexibilité supplémentaire et peuvent rester rentables là où d’autres ne le sont plus.

Je n’investirais pas indifféremment dans le secteur mais un acteur comme Valero me semble avoir de bons atouts. Le risque de downside me semble limité (le titre est sur ses plus bas annuels, même niveau que début 2014) et la boîte est saine.
Sur 19 recommandations d’analystes il y a 4 ’strong buy’, 9 ’buy’ et 7 ’hold’.
Morningstar (on sait ce que cela vaut, c’est à dire des analyses approximatives dernièrement) octroie 4 étoiles pour une fair value de 68$ (+36%) et un narrow moat. La moyenne des estimés est à 62,5$ (+25%).

Hollyfrontier a aussi un narrow moat avec de plus une gouvernance exemplaire et une fair value de 47$ (+90%!). La moyenne des estimés est à 31,3$ (+30%). Sur 17 analystes aucun ’strong buy’, 4 ’buy’, 11 ’hold’, 2 ’sell’ et 1 ’strong sell’. Morningstar est clairement optimiste sur ce titre, ou alors ils ont oublié de mettre à jour leur fiche! Elle date du 5/05.

Peu de potentiel de hausse aussi important sur des titres de qualité financière comparable (faible endettement, bon niveau de rentabilité).
Cela mérite d’y regarder à deux fois.


To achieve fair investment results is easier than you think; superior results are harder than you thought

Hors ligne

 

#8 25/07/2016 08h51 → Raffineurs US : Phillips 66, Valero, Marathon Petroleum, Tesoro… (marathon petroleum, phillips 66, tesoro, valero)

Administrateur
Réputation :   1307 

FastHand a écrit :

Je comprends que les majors cherchent à être moins dépendant de l’input, mais quand je vois l’output, notamment la courbe des stocks d’essence en hausse depuis 4 ans hors effet de saisonnalité,je ne vois pas de raisons objectives d’une augmentation des débouchés/prix

Oui, nous sommes probablement en haut de cycle, et c’est ce qui est sans doute "pricé" par les acteurs de marché.

Mais quand bien même, les raffineurs peuvent toujours créer de la croissance en rachetant leurs actions.

Hors ligne

 

#9 26/07/2016 10h49 → Raffineurs US : Phillips 66, Valero, Marathon Petroleum, Tesoro… (marathon petroleum, phillips 66, tesoro, valero)

Membre
Réputation :   103 

Contrairement à Valero ,PSX investit de gros montants pour exporter du GNL des USA et l’entreprise sera dans les premières à pouvoir le faire avec Cheniere et être dans les premières à pouvoir profiter de l’écart de prix entre le gaz européen(ou autres) et celui produit aux USA, je pense que être dans les premières entreprises a exporter peut être très bénéfique pour les comptes de PSX. De plus à capacité d’exportation égale PSX à moins eu besoin d’investir que les autres entreprises .

Je vous encourage donc à piocher des informations sur le net sur PSX concernant le GNL et examiner les investissements de PSX et de ses concurrents ainsi que la date du début des exportations des terminaux .

Dernière modification par vbvaleur (26/07/2016 10h53)

Hors ligne

 

#10 26/07/2016 12h39 → Raffineurs US : Phillips 66, Valero, Marathon Petroleum, Tesoro… (marathon petroleum, phillips 66, tesoro, valero)

Administrateur
Réputation :   1307 

Clairement, PSX semble la plus diversifiée et la moins cyclique, mais bien plus chère que les autres :
http://www.devenir-rentier.fr/uploads/2_psx-vlo-mpc-tso-20160726.gif
Sources : xlsValorisation et Wall Street Journal

Hors ligne

 

#11 26/07/2016 13h26 → Raffineurs US : Phillips 66, Valero, Marathon Petroleum, Tesoro… (marathon petroleum, phillips 66, tesoro, valero)

Membre
Réputation :   

PSX : bien plus chere mais decotée, elle est sur ses plus bas annuel !!
La structure de psx66 est complexe mlp, jv, etc. Et elle couvre le secteur des  raffineries, du gaz de schiste et gnl, du midstream et pipeline.

Bref peut etre plus chere qu’un pur player mais plus sure, plus diversifié, tres bien gérée.
Reste à definir sa strategie pur player pour jouer une decote, ou plus diversifié pour jouer la securité

Hors ligne

 

#12 26/07/2016 13h55 → Raffineurs US : Phillips 66, Valero, Marathon Petroleum, Tesoro… (marathon petroleum, phillips 66, tesoro, valero)

Administrateur
Réputation :   1307 

Un rapport sur les marges du raffinage :
http://www.devenir-rentier.fr/uploads/2_marge-rafinage-2017.gif
Source : http://www.howardweil.com/docs/reports/ … report.pdf

On voit bien sur le graphique que les marges de début 2015 étaient sur leur pic à 5 ans.

Mais en même temps, elles sont trop volatiles et il semble difficile d’y voir une "tendance".

Hors ligne

 

#13 26/07/2016 14h21 → Raffineurs US : Phillips 66, Valero, Marathon Petroleum, Tesoro… (marathon petroleum, phillips 66, tesoro, valero)

Membre
Réputation :   103 

En phase avec Jef44 , pour évaluer l’entreprise il faut comparer seulement l’activité Refining avec Valero. Personnellement je pense que les autres activités non cycliques de PSX ne méritent pas un PER de 6 .

http://www.devenir-rentier.fr/uploads/8922_psx.png

Comme vous pouvez le voir plus haut, PSX à déprécié des actifs et cela à fait plonger de façon importante les bénéfices de 2015 .Je pense que c’est une info supplémentaire importante à prendre en considération .

En 2011 et 2012 Valero avait des bénéfices 2 fois moins élevés contrairement à PSX qui a eu des bénéfices assez réguliers les 5 dernières années .Question volatilité des résultats c’est une petite preuve que PSX se démarque nettement grâce à sa diversification .

Dernière modification par vbvaleur (26/07/2016 14h31)

Hors ligne

 

#14 26/07/2016 15h45 → Raffineurs US : Phillips 66, Valero, Marathon Petroleum, Tesoro… (marathon petroleum, phillips 66, tesoro, valero)

Membre
Réputation :   11 

Bonjour

On attendra le 29 juillet pour les résultats les révisions de EPS sont plutôt à la baisse

Phillips 66 : half-yearly earnings release | 4-Traders

Le CAGR ne prêche pas pour le moment en faveur du titre

http://www.devenir-rentier.fr/uploads/9148_capture_de769cran_2016-07-26_a768_153615.png

Hors ligne

 

#15 03/08/2016 23h51 → Raffineurs US : Phillips 66, Valero, Marathon Petroleum, Tesoro… (marathon petroleum, phillips 66, tesoro, valero)

Membre
Réputation :   225 

Les titres Valero et Hollyfrontier se comportent très bien dans les conditions de marché actuelles. Ils sont plutôt décorrélés des cours du brut (puisqu’ils font leur marge sur une différence de prix entre le produit raffiné et le brut et non seulement sur le prix du brut).
Je ne sais pas si cela va durer mais ces 2 titres sur des plus bas annuels les dernières semaines (momentum au plus bas) avec des ratios qualité et value élevés semblent être de retour en grâce.

Pour une fois que le plus bas 52 semaines fonctionne, puisqu’il est constaté que c’est plutôt le plus haut 52 semaines qui apporte de la performance; le momentum est plus fort que la qualité et peut-être même le value, à court/moyen terme en tout cas.
Sur le long terme il semble que le critère value ait la plus forte contribution à la surperformance d’un titre.

J’ai revendu mon call décembre 62,5$ sur VLO avec une plus-value de 50%. Peut-être un peu dommage de prendre déjà mes bénéfices mais il faut savoir être raisonnable aussi. Les petits ruisseaux font les grandes rivières.
Je reviendrai peut-être sur un call si le titre rechute.

Je ne sais par contre pas encore à quel niveau je vais revendre ces titres s’ils continuent de monter.
Le consensus des experts est à 63,7$ (en hausse, le dernier consensus était justement mon strike de 62,5$ la semaine dernière) pour VLO et 31,2$ pour HFC.
Plutôt qu’un prix, je vais peut-être regarder le niveau de momentum sur le titre pour choisir un point de sortie (je parle du score momentum de Stockopédia et pas d’analyse technique). J’en reparlerai, je pense que ça peut être intéressant.

Valero (4 strong buy) sur lequel IH est entré le mois dernier est plus belle que Hollyfrontier (aucun strong buy).

Dernière modification par Jef56 (03/08/2016 23h54)


To achieve fair investment results is easier than you think; superior results are harder than you thought

Hors ligne

 

#16 11/08/2016 05h21 → Raffineurs US : Phillips 66, Valero, Marathon Petroleum, Tesoro… (marathon petroleum, phillips 66, tesoro, valero)

Membre
Réputation :   225 

A la suite des mises à jour Stockopedia après les résultats, Hollyfrontier est sorti de mon screener et Tesoro vient d’y apparaître toujours avec Valero.

J’ai mon stop loss qui s’est déclenché suite à la baisse de HFC ces derniers jours. J’avais resserré le seuil de déclenchement depuis que le titre avait quitté le screener. J’ai profité de 8% de progression du titre sur quelques jours.

J’ai positionné un ordre sur TSO à 73$.
TSO dispose de raffineries moins polyvalentes que VLO (indice de Nelson inférieur) mais a développé le midstream pour avoir une meilleure position concurrentielle.
TSO a un projet d’alimentation de ses raffineries de la côte ouest depuis Washington et si ce projet devait échouer à cause des pressions environnementales, cela serait un coup dur pour eux. Dans le cas inverse cela leur donnerait un avantage pour pouvoir alimenter leurs raffineries avec le brut/crude au meilleur prix.
Aussi TSO est implanté en Californie qui est un des états le plus susceptible de renforcer la législation anti carbone qui serait préjudiciable à TSO. Les facteurs de risque justifient donc la relative faible valorisation alors que les fondamentaux sont bons: score Stockopedia value 94, qualité 97, momentum 23, global 85.
5 strong buy, 6 buy, 8, hold.


To achieve fair investment results is easier than you think; superior results are harder than you thought

Hors ligne

 

#17 27/10/2016 15h19 → Raffineurs US : Phillips 66, Valero, Marathon Petroleum, Tesoro… (marathon petroleum, phillips 66, tesoro, valero)

Administrateur
Réputation :   1307 

Bon T3-2016 pour Valero, dont le cours de bourse est repassé de $47,50 à $59,5 en quelques mois :

Valero a écrit :

Reported net income attributable to Valero stockholders of $613 million, or $1.33 per share.
    Reported adjusted net income attributable to Valero stockholders of $571 million, or $1.24 per share.
    Returned $778 million in cash to stockholders through dividends and stock buybacks, which equated to a payout ratio of 148 percent for the first nine months of the year.
    Incurred $198 million of costs to meet biofuel blending obligations, primarily from the purchase of Renewable Identification Numbers (RINs) in the U.S.
    Expect 2016 capital expenditures to be about $2.4 billion, $200 million lower than previous guidance.

Rappelons que Valero est une des rares compagnies du secteur énergétique a avoir un free cash flow en ligne avec ses résultats et à ne pas s’endetter pour payer son dividende.

Ici le flux de trésorerie trimestriel vs le résultat net trimestriel :
http://www.devenir-rentier.fr/uploads/2_vlo-net-income-fcf-2016-10.gif

Source : YCharts

Hors ligne

 

#18 10/11/2016 16h17 → Raffineurs US : Phillips 66, Valero, Marathon Petroleum, Tesoro… (marathon petroleum, phillips 66, tesoro, valero)

Membre
Réputation :   21 

Jef56 a écrit :

Je ne sais par contre pas encore à quel niveau je vais revendre ces titres s’ils continuent de monter.
Le consensus des experts est à 63,7$ (en hausse, le dernier consensus était justement mon strike de 62,5$ la semaine dernière) pour VLO et 31,2$ pour HFC.

Avec la forte remontée ces derniers jours, le consensus de 63 dollars est atteint.
Une envie de vendre?

Hors ligne

 

#19 10/11/2016 17h47 → Raffineurs US : Phillips 66, Valero, Marathon Petroleum, Tesoro… (marathon petroleum, phillips 66, tesoro, valero)

Membre
Réputation :   

Une prise de profit serait de bon aloi.
Il y a un peu de nuage à l’horizon

Hors ligne

 

Discussions similaires à "raffineurs us : phillips 66, valero, marathon petroleum, tesoro…"

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB
Hébergé par Arcustech