Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Abonnez-vous à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche : 
Chercher
Membres  |  Mission

Forums des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l'investissement patrimonial pour s'enrichir, générer une rente et atteindre l'indépendance financière

Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions !

#1 01/07/2016 23h52 → Optimiser le portefeuille d'actions passif de l'Investisseur Heureux ? (lazy, optimisation, stratégie)

Membre
Réputation :   15 

Suite à mon interrogation posée à la base dans le suivi du portefeuille d’action passif de l’IH de Shagrath, et aux remarques de Faith, j’ouvre ce sujet afin d’échanger sur la façon de renforcer mensuellement son portefeuille.

On a tous bien compris que la stratégie consiste à renforcer les titres qui ont le moins performés, afin de baisser mécaniquement le PRU, et d’augmenter le rendement.

Se pose ensuite le problème de répartition/diversification, il n’est pas conseillé de renforcer ad vitam un titre qui serait en moins value. On évite donc d’avoir une ligne qui pèse trop lourd dans la répartition du portefeuille ( disons de 5 à 10% ).

Seulement, que faire lorsque tout les titres sont au maximum toléré de leur répartition, et que les autres sont en plus value conséquente ( disons de plus d’une dizaine de pourcents )?

Faut il renforcer à la hausse ? Ce qui fait augmenter le prix de revient et baisser le rendement ?

Stocker les liquidités et attendre une bonne occasion ? Ouvrir une nouvelle ligne ?

Merci pour vos futurs avis.

Message édité par l’équipe de modération (02/07/2016 14h54) :
- modification du titre ou de(s) mot(s)-clé(s)

Mots-clés : lazy, optimisation, stratégie

Hors ligne

 

#2 02/07/2016 00h03 → Optimiser le portefeuille d'actions passif de l'Investisseur Heureux ? (lazy, optimisation, stratégie)

Membre
Réputation :   26 

Smad a écrit :

On a tous bien compris que la stratégie consiste à renforcer les titres qui ont le moins performés, afin de baisser mécaniquement le PRU

La stratégie consiste bien à renforcer chaque mois le titre qui a le moins performé mais l’objectif ne saurait être de faire baisser le PRU, a fortiori "mécaniquement" car rien ne garantit que cela se produise.

Démonstration : on constitue un portefeuille de plusieurs valeurs ; un mois après, toutes les valeurs ont augmenté de 10%, sauf une qui n’a augmenté que de 5%. On renforce cette valeur car c’est celle qui a le moins performé. Pourtant le PRU ne baisse pas. Il augmente.

Je pense que vous n’avez pas bien saisi l’optique adoptée par cette stratégie et les avantages (et inconvénients) qu’elle présente. A revoir avant de chercher à optimiser wink

Edit : le sujet m’intéresse j’y ai donc un peu réfléchi aujourd’hui.

Quand toutes les valeurs qu’on détient déjà en portefeuille sont en plus-value, on peut prévoir de regarder si une autre valeur "éligible" ne serait pas au même moment sous valorisée par le marché, et profiter de l’occasion pour diversifier davantage le portefeuille.
S’il n’y en a pas, on renforce comme prévu la valeur du portefeuille qui performe moins que les autres.

Qu’en pensez-vous ?

Dernière modification par dangarcia (02/07/2016 23h02)

Hors ligne

 

#3 04/07/2016 14h08 → Optimiser le portefeuille d'actions passif de l'Investisseur Heureux ? (lazy, optimisation, stratégie)

Membre
Réputation :   155 

dangarcia a écrit :

on peut prévoir de regarder si une autre valeur "éligible" ne serait pas au même moment sous valorisée par le marché, et profiter de l’occasion pour diversifier davantage le portefeuille.
(…)
Qu’en pensez-vous ?

L’idée est évidemment bonne, mais se heurte toutefois au problème éternel: comment déterminer si une action est sous-valorisée ? et une action sous-valorisée aura-t-elle forcément un progression meilleure qu’une action correctement/trop valorisée ?

Smad a écrit :

Faut il renforcer à la hausse ? Ce qui fait augmenter le prix de revient et baisser le rendement ?

Stocker les liquidités et attendre une bonne occasion ? Ouvrir une nouvelle ligne ?

Comme ça a été évoqué ailleurs, le principe du portefeuille passif IH, c’est une longue durée de vie (horizon 8/10 ans) et des versements réguliers.
Le "problème", c’est qu’une phase de hausse des marchés peut durer de nombreuses années, et même un krach brutal n’effacera qu’une ou deux années de hausse.

Mettre en pause ses investissements dans l’attente d’un krach se fait souvent.
Mais d’une part, il faut définir où placer ses liquidités en attendant et donc prendre en compte le coût d’opportunité (combien ne gagne-t-on pas en restant en dehors des marchés)
Et d’autre part, il faut définir quel est le moment opportun pour utiliser ces liquidités stockées pour acheter: vise-t-on 10% de moins que le prix auquel on l’aurait acheté ? (attendre 2 ans pour 10%, ce n’est pas forcément rentable), vise-t-on davantage ? ou une décote en fonction du temps attendu ?

Bref, cette solution simple en apparence nécessite plusieurs règles, dont il faudrait tester l’efficacité.
Smad, avez-vous une idée de comment gérer cette optimisation ?


La vie d'un pessimiste est pavée de bonnes nouvelles…

Hors ligne

 

#4 04/07/2016 14h28 → Optimiser le portefeuille d'actions passif de l'Investisseur Heureux ? (lazy, optimisation, stratégie)

Membre
Réputation :   183 

Faith a écrit :

comment déterminer si une action est sous-valorisée ? et une action sous-valorisée aura-t-elle forcément un progression meilleure qu’une action correctement/trop valorisée ?

Je suppose que la meilleure réponse à cette question est d’étudier la société et de se fixer soi-même une valeur: En fonction de l’information disponible, à combien estime-t-on la "fair value" de chacune des sociétés ? Il faudrait également avoir ensuite une opinion sur les perspectives des sociétés. Définir tout ça représente beaucoup de temps et de travail, c’est supposé être le travail des analystes. Sauf que leurs analyses se révèlent bien (trop) souvent "olé, olé"…

Smad a écrit :

Seulement, que faire lorsque tout les titres sont au maximum toléré de leur répartition, et que les autres sont en plus value conséquente ( disons de plus d’une dizaine de pourcents )?

Théoriquement, se baser uniquement sur son PRU est supposé ne pas être valide, ne serait-ce qu’à cause de l’inflation. Et si une société évolue, se développe, elle se met à valoir plus, donc il peut être pertinent de l’acheter plus cher que par le passé. Plus la période d’investissement est longue et plus ces paramètres vont entrer en jeu.

Mais la question reste: Que faire des liquidités s’il n’y a rien d’intéressant à acheter ? On peut regarder de nouvelles valeurs hors de celles déjà détenues, mais peut-être qu’il n’y a rien non plus à ce moment qui soit intéressant et entre dans son univers d’investissement.

Une solution à cette problématique est peut-être les obligations souveraines, même si le rendement est ridicule actuellement. Ou se trouver des obligations corporate qui correspondent au risque qu’on veut bien tolérer pour "parquer" des liquidités en attente d’opportunités de placement. (Le véritable problème actuel est que tous ces placements pour attendre sans risque ne rapportent plus rien. Lorsque les obligations d’état rapportaient quelque chose, ça permettait d’amortir le "coût d’opportunité" dont parle Faith)

Mais tout ça revient à une problématique de "market timing" comme le mentionne également Faith. Ce qui est perçu comme cher peut monter encore longtemps et les baisses attendues tarder à arriver, voire ne jamais arriver. Des gens qui attendent une baisse/un krach sur le marché US depuis des années, il y en a, et ils attendent toujours pour l’instant. L’avantage de réinvestir plus "mécaniquement’ est de ne pas avoir ces soucis.

Hors ligne

 

#5 04/07/2016 14h45 → Optimiser le portefeuille d'actions passif de l'Investisseur Heureux ? (lazy, optimisation, stratégie)

Membre
Réputation :   26 

Faith a écrit :

L’idée est évidemment bonne, mais se heurte toutefois au problème éternel: comment déterminer si une action est sous-valorisée ?

Alors pour être plus précis, parlons plutôt d’une action moins bien valorisée que celles déjà détenues en portefeuille : son rendement sera supérieur ou égal au rendement moyen du portefeuille (ou, plus restrictif, supérieur au max des rendements des titres en portefeuille).

Faith a écrit :

et une action sous-valorisée aura-t-elle forcément un progression meilleure qu’une action correctement/trop valorisée ?

Non. Elle n’aura pas forcément non plus une moins bonne progression. wink
Cela dit, peu importe puisque dans cette stratégie ce qui prime c’est le rendement : son niveau et sa pérennité.

Hors ligne

 

#6 04/07/2016 14h57 → Optimiser le portefeuille d'actions passif de l'Investisseur Heureux ? (lazy, optimisation, stratégie)

Membre
Réputation :   155 

Un point qui a été omis jusqu’ici, mais qui a également son importance: le portefeuille IH est sensé n’être composé que de leader mondiaux de leurs catégorie (ou quasiment).
Cette règle permet de s’assurer que "le marché" a déjà fait un travail d’analyse particulièrement poussé et que la marge d’erreur est à peu près la même pour toutes les entreprises candidate à un tel portefeuille.

Autrement dit, je ne pense pas qu’une analyse personnelle puisse avoir une réelle valeur pour de telles entreprises.


La vie d'un pessimiste est pavée de bonnes nouvelles…

Hors ligne

 

#7 04/07/2016 15h19 → Optimiser le portefeuille d'actions passif de l'Investisseur Heureux ? (lazy, optimisation, stratégie)

Membre
Réputation :   26 

Mevo a écrit :

Mais la question reste: Que faire des liquidités s’il n’y a rien d’intéressant à acheter ?

Même si tous les titres en portefeuille sont dans le vert par rapport à son PRU, cela ne me choque pas de renforcer tant que le rendement sur dividendes est satisfaisant.
Quand ce n’est plus le cas, on peut voir si d’autres titres dans le vivier des titres "éligibles" (cf rappel de Faith ci-dessus pour la définition de ce vivier) répondent à ce critère de rendement (i.e. des titres moins bien valorisés que ceux en portefeuille).
Enfin quand le rendement de l’ensemble de ces titres devient inférieur ou égal à un seuil (exemple : rendement sans risque + prime de risque) on peut choisir de renforcer un support sans risque type fonds euros.

Hors ligne

 

#8 04/07/2016 16h10 → Optimiser le portefeuille d'actions passif de l'Investisseur Heureux ? (lazy, optimisation, stratégie)

Administrateur
Réputation :   1307 

dangarcia a écrit :

Enfin quand le rendement de l’ensemble de ces titres devient inférieur ou égal à un seuil (exemple : rendement sans risque + prime de risque) on peut choisir de renforcer un support sans risque type fonds euros.

En fait, à la base le portefeuille passif est associé à une allocation stratégique incluant des supports sans risque (cf. Rentier en dix ans).

Si les actions montent trop vite, l’épargne mensuelle doit normalement être affectée à une autre poche de l’allocation d’actifs, pour maintenir l’allocation d’actif initiale.

Donc en réalité tout est prévu et cohérent et il ne faut surtout par rajouter une couche value par là-dessus, ça perdrait tout son sens.

SAUF

1) Le cas d’une entreprise qui n’est manifestement plus leader. Dans l’exemple du portefeuille passif, c’est peut-être le cas de Tesco ou Centrica. Faut-il les remplacer ?

2) Le cas où les obligations ne rapportent quasi plus rien. Faut-il maintenir cette poche d’actif ? D’un côté elle est déterminante dans la stratégie d’actifs, de l’autre, le coût d’opportunité est énorme.

Enfin, notons que l’exemple du portefeuille passif n’est pas complètement diversifié. En suivant strictement les principes du livre, il aurait fallu ajouter des sociétés industrielles, foncières cotées, etc. De sorte que la contre-performance de Centrica ou Tesco pèserait moins sur l’ensemble.

En ligne

 

#9 04/07/2016 17h45 → Optimiser le portefeuille d'actions passif de l'Investisseur Heureux ? (lazy, optimisation, stratégie)

Membre
Réputation :   15 

Smad, avez-vous une idée de comment gérer cette optimisation ?

Absolument aucunes !

J’ai un peu lancé un pavé dans la marre en lançant ce sujet, mais sur le principe, " ca m’embête" de réduire le rendement de mon portefeuille.

Actuellement, mon rendement sur PRU est d’environ 5%. J’ai encore beaucoup de lignes dans le rouge, mais, si un jour tout les voyants sont au vert, pourquoi baisserais-je le rendement ? Pourquoi ne pas privilégier d’autres supports ? ( scpi, AV, etc, )

Si l’objectif de créer une rente, on pourrait aussi investir dans de nouvelles reits ( par rapport à la fréquence et la quantité des dividendes ),même si le risque est de perdre l’aspect diversification.

D’un autre côté, effectivement, que change réellement un renforcement de 500€ sur un portefeuille qui compte plusieurs dizaines de milliers d’euros, pas grand chose j’imagine…

Dans tout les cas, vous lire me fait réaliser que si je me pose ces questions, c’est primo, justement parce que mon portefeuille ne dépasse actuellement pas 20k€. Et secundo, parce que j’investis en bourse depuis seulement quelques mois, dans une période où quelque chose pète tout les deux mois, et que ce n’est surement pas l’historique de tout les investisseurs.
Et ca, ca me fait avancer !

Hors ligne

 

#10 05/07/2016 10h57 → Optimiser le portefeuille d'actions passif de l'Investisseur Heureux ? (lazy, optimisation, stratégie)

Membre
Réputation :   26 

InvestisseurHeureux a écrit :

1) Le cas d’une entreprise qui n’est manifestement plus leader. Dans l’exemple du portefeuille passif, c’est peut-être le cas de Tesco ou Centrica. Faut-il les remplacer ?

C’est effectivement un point qui me pose problème, les entrées et surtout les sorties dans ce vivier de titres ’leaders’, comment les identifier ?

Une solution intermédiaire pourrait être déjà de ne pas renforcer un titre en portefeuille sur lequel on a des doutes sur la pérennité de son leadership ?
Je me poserai la question lorsque Centrica devient ma valeur en portefeuille la moins performance… wink

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB
Hébergé par Arcustech