Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Abonnez-vous à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche : 
Chercher
Membres  |  Mission

Forums des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l'investissement patrimonial pour s'enrichir, générer une rente et atteindre l'indépendance financière

Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions !

#26 03/06/2016 10h17 → CBL & Associates Properties : foncière de centres commerciaux cotée USA (cbl, centres commerciaux, mall, reit)

Administrateur
Réputation :   1307 

Pour mettre en exergue l’absurdité (de mon point de vue) du cours de bourse de CBL et sa volatilité :

http://www.devenir-rentier.fr/uploads/2_cbl-gross-net-20160603.gif

En bleu, la valeur de l’immobilier en coût d’acquisition.
En rouge, la dette nette.
En orange, la capitalisation boursière.

Entre 2013-2015, la capitalisation boursière évolue autour de $3,5 Md, c’est la volatilité "normale" des marchés.

Mais depuis 2015, décrochage complet.

Source : Ychart

Hors ligne

 

#27 03/06/2016 10h58 → CBL & Associates Properties : foncière de centres commerciaux cotée USA (cbl, centres commerciaux, mall, reit)

Membre
Réputation :   78 

Je suis d’accord que cela peut sembler exagéré. D’un autre côté la valeur réelle actuelle des malls de seconde zone (ou pire), ce qui est la majorité des assets de CBL, est fort probablement en baisse rapide depuis 2014 avec le nombre de chaînes de magasins éprouvant des difficultés.

Il y a probablement peu de soucis à se faire sur les malls de classe A, mais la plupart des moins bons pourraient bien avoir dans 2 ans une valeur proche de 0 pour cause de faillite des revendeurs moins côtés face à Amazon.

Donc investir sur CBL c’est parier que la baisse en bourse est trop rapide par rapport à la baisse de valeur des immeubles et que Mr Market s’en apercevra à temps. C’est une thèse tout à fait tenable, mais risquée. Et au final, dans 2 ans,la situation ne risque guère s’être améliorée.

Hors ligne

 

#28 03/06/2016 11h27 → CBL & Associates Properties : foncière de centres commerciaux cotée USA (cbl, centres commerciaux, mall, reit)

Administrateur
Réputation :   1307 

Franchement, j’ai du mal à croire à un scénario où tout le retail US ferait faillite au profit d’Amazon ou du eCommerce.

Tout cela me rappelle la mort annoncée du PC, qu’on attend toujours…

Les malls de classe A ne peuvent pas accueillir toutes les marques (qui ne peuvent de toute façon pas toutes se payer l’emplacement) et les gens ont besoin de sortir de chez eux (aller chez le coiffeur, au cinéma, à la salle de gym…).

Acheter des fringues sur Internet, c’est bien, mais quand deux trois fois on se retrouve avec des vêtements de mauvaise taille, qu’il faut renvoyer, etc. on en revient aux bons vieux magasins.

Même chose pour la joaillerie, les montres, les chaussures, la déco, etc.

D’ailleurs, quand on regarde les locataires de CBL, on trouve bcp des catégories pré-citées :
http://www.devenir-rentier.fr/uploads/2_cbl-20160528-8.gif

Il y aura des faillites (par exemple Aéropostale actuellement), mais j’ai du mal à imaginer des "faillites" en masse, en tout cas sur les enseignes pré-citées.

D’ailleurs, le "Comparable mall shop sales" des malls de CBL est en croissance :

CBL & Associate a écrit :

Same-center sales increased 2.4% to $378 per square foot for the rolling 12-months ended March 31, 2016 over the prior-period.

We’ll see !

Hors ligne

 

#29 03/06/2016 12h09 → CBL & Associates Properties : foncière de centres commerciaux cotée USA (cbl, centres commerciaux, mall, reit)

Membre
Réputation :   

Bonjour IH,

Quel a été le déclencheur sur CBL pour vous y investir? Je me souviens sur la file WP glimcher que vous évoquiez votre réticence à cette foncière vis à vis de ces emplacements qui ne sont pas ’ prime’…

Hors ligne

 

#30 03/06/2016 12h13 → CBL & Associates Properties : foncière de centres commerciaux cotée USA (cbl, centres commerciaux, mall, reit)

Membre
Réputation :   40 

Bonjour IH,

Auriez vous le même graphique mais en changeant la ligne bleue par "valeur de l’immobilier si CBL devait le vendre en totalité en moins 1 ans" Je pense qu’entre 2013 et 2016, il doit y avoir 1 à 2 M en moins.

Pareil pour la dette. Pourrait-t-on remplacer la ligne rouge par anticipation du coût de la dette ?
La diminution de la valeur des malls en collatérales et des conditions de financement qui se resserrent comparativement à 2013 font que le "poids" de la dette en 2016 est plus fort qu’en 2013 (même si son montant est identique).

Si vous évaluer CBL par l’écart entre ces deux lignes, je veux bien croire qu’ils se soit réduit de moitié entre 2013 et 2016.

Malgré tout, je vous rejoins et je pense que CBL pourrait être une opportunité. Pour des ratios très proches, il y a aussi WPG qui pour l’instant à ma préférence.

Concernant les malls de class B ou C, je pense qu’il y a deux visions :
- Soit il y a une petite surcapacité, qui va faire stagner l’activité mais empêchera la construction de nouveau malls. D’ici quelques années, la population va augmenter et cette petite surcapacité passagère sera passée.
- Soit ces malls sont trop mal placés et le business modèle est fini.

Dernière modification par AleaJactaEst (03/06/2016 23h10)

Hors ligne

 

#31 03/06/2016 13h10 → CBL & Associates Properties : foncière de centres commerciaux cotée USA (cbl, centres commerciaux, mall, reit)

Membre
Réputation :   78 

InvestisseurHeureux a écrit :

Franchement, j’ai du mal à croire à un scénario où tout le retail US ferait faillite au profit d’Amazon ou du eCommerce.

Tout cela me rappelle la mort annoncée du PC, qu’on attend toujours…

Les malls de classe A ne peuvent pas accueillir toutes les marques (qui ne peuvent de toute façon pas toutes se payer l’emplacement) et les gens ont besoin de sortir de chez eux (aller chez le coiffeur, au cinéma, à la salle de gym…).

Acheter des fringues sur Internet, c’est bien, mais quand deux trois fois on se retrouve avec des vêtements de mauvaise taille, qu’il faut renvoyer, etc. on en revient aux bons vieux magasins.

Même chose pour la joaillerie, les montres, les chaussures, la déco, etc.

D’ailleurs, quand on regarde les locataires de CBL, on trouve bcp des catégories pré-citées :

Je ne suis pas en désaccord avec vous. Simplement je trouve que le dossier est plutôt incertain et que donc la marge de sécurité est bien inférieure à 50%.

Un secteur en déclin peut être une belle affaire si on mise sur les acteurs en meilleure santé, qui vont capter l’essentiel de la marge restante. Mais un mauvais cheval ne se redressera pas.

Dans cette classe de Reits de malls non catégorie A, je trouve que WPG est un peu moins risqué parce que si l’endettement et les tenants sont comparables, la classe des malls est un peu meilleure, et surtout plus récente y compris du neuf.

Dans les gros tenants de CBL :

*L Brands malgré la baisse récente est une bonne compagnie
*Signet a déjà fermé un nombre important de ses plus petites bijouteries  et va en fermer encore (conséquence du rachat de compétiteurs notamment Zale). ils en ouvrent d’autres mais dans des emplacements premium.
*Ascena a vu sa valeur divisée par 3 en 2 ans et n’est pas rentable
*Foot locker marche bien (est d’ailleurs sur ma watchlist)
*AE outfitters : bof
* Dicks Sporting goods pourrait profiter un peu de la faillite de Sport Authority, mais l’avenir n’est pas rose.
*Genesco est pas terrible même s’ils ont peu de dette
* The Gap, voir les autres files
* Luxottica est un leader mondial. Cependant sa stratégie récente a été d’orienter le développement de ses marques solaires non premium vers le online. Ses boutiques de verres à usage médical resteront certes dans des emplacement non premium, mais je ne suis pas sûr qu’elles soient celles présentes dans les malls.

Ces 9 premiers clients ne représentent que moins de 20% des loyers de CBL. On peut en déduire que la grande majorité est des boutiques individuelles ou des toute petites chaînes qui vont être les premières victimes  de la progression du online.

AFM: j’ai du WPG

Hors ligne

 

#32 03/06/2016 14h00 → CBL & Associates Properties : foncière de centres commerciaux cotée USA (cbl, centres commerciaux, mall, reit)

Membre
Réputation :   194 

Loin de moins l’idée de répondre à la place d’IH, mais quelques réflexions à la lecture des derniers messages: Déjà une sensation que j’ai de manière régulière: Les gens ont cette capacité à rationaliser les choses pour faire coller l’histoire au cours de bourse. Quand ça baisse, c’est qu’il doit y avoir un problème, quand ça monte, c’est que ça doit être fantastique. Et ensuite ils s’adaptent avec les variations. J’ai la faiblesse de croire qu’on est supposé faire l’inverse, même si j’avoue volontiers qu’on se plante parfois en beauté, en réalisant par après, qu’effectivement le cours de bourse "avait raison".

ykOne: Juste à noter: WPG n’est pas cher, mais CBL l’est encore moins.

Gaspode; Ayant passé personnellement du temps sur le dossier CBL, dont à regarder les photos et emplacements de leurs biens, parler de malls de "seconde zone (ou pire)" est sans doute un peu fort. Et l’introduction de mon message s’applique sans doute bien ici: C’est effectivement ce que laisserait penser le cours de bourse, je ne crois pas que ce soit ce que disent les faits.

AJE: (et Gaspode); Je ne suis pas convaincu que l’immobilier détenu par CBL ait baissé en valeur, ni que ça soit sur le point de se réaliser, à moins d’une chute globale de l’immobilier (ce dont je ne sais rien). Mais je peux totalement me tromper.

La "valeur de l’immobilier si CBL devait le vendre en totalité en moins 1 ans"; M’oui, et pourquoi pas en 1 mois tant qu’on y est ? Pourquoi ? Je ne crois pas que ce soit le but; Auriez-vous le même raisonnement sur SPG et des malls de classe A par exemple ? Il faudrait pourtant beaucoup plus de cash et des acheteurs bien plus fortunés pour pouvoir se payer les biens en question. Est-ce que vous vous posez la question de combien vaudrait l’ensemble des usines de Coca-Cola (ou toute autre entreprise) s’il fallait tout liquider en moins d’un an ? J’en doute. Et dans tous les cas, CBL (ou autre entreprise très décotée) est certainement là où l’investisseur serait le plus à même de retrouver au moins autant que la capitalisation boursière. Ce qui fait que le raisonnement est parfaitement paradoxal.

Si je ne dis pas de bêtises (je ne suis pas 100% sûr), les normes comptables US GAAP font que l’immobilier est marqué au bilan aux valeurs réellement dépensées, mais doit être décoté en cas de baisse (mais inversement, on ne peut pas constater d’augmentation, sans qu’il n’y ait de vente). Si vous dépensez 80 et dépensez ensuite 20 en améliorations, vous aurez de l’immobilier qui vaut 100 au bilan. Si le marché immobilier baisse de 30%, vous devez passer une dépréciation pour marquer l’immobilier à 70, mais si l’immobilier grimpe en flèche, vous ne pouvez pas augmenter la valeur dans votre bilan, Un éventuel gain ne sera constaté que lors de la vente. Se rajoutent (déduisent en fait) les amortissements tous les ans, mais il sont comptabilisés séparément, on a donc les 2 chiffres.

L’immobilier (avant amortissements) est inscrit au bilan de CBL à fin 2015 pour 8,24 Milliards de $. C’est supposé valoir peut-être plus, mais pas moins (si le management a correctement fait son boulot. En tout cas, l’auditeur a confirmé. Ok, pour Enron, l’auditeur avait aussi confirmé, je vous l’accorde).

Leur dernier 10-K mentionne par exemple: "During 2013, we recorded a non-cash impairment of $70.0 million which consisted of a $67.7 million loss to reduce the depreciated book value of two malls to their estimated fair values [+ d’autres choses…]"

Ou peut-être que le management n’a pas convenablement fait son travail et que l’immobilier aurait dû être déprécié beaucoup plus, c’est un risque qui existe.

Pour la dette, sur un montant global d’environ $4.7 milliards, $1.2 milliards est à taux variable (majoritairement indexé sur LIBOR) et $3.5 milliards est à taux fixe. De plus, la société a des swaps pour se couvrir d’une hausse des taux.

Bref, si des intervenants veulent continuer à trouver des risques ou des faiblesses, il y en a, là n’est pas la question. On peut surtout mentionner le renouvellement des contrats de location par exemple. Mais je continue tout de même toujours de croire que les gens devraient faire les choses dans l’autre sens: Analyser la société et voir si elle est bon marché ou non et si ça peut être un investissement intéressant plutôt qu’essayer de justifier par tous les moyens pourquoi elle n’est pas chère.

Pour terminer, je ne voudrais pas apparaître comme défendant trop ce dossier, je n’y est pas d’intérêt particulier, à part d’en être actionnaire. Il y a juste que j’y crois personnellement, et j’ai été agréablement surpris de voir IH me suivre rapidement sur cet investissement après avoir fait ses propres devoirs. Si les choses se passent bien, ce qui n’a rien de garanti, nous aurons l’air d’avoir eu du flair, et si ça se passe mal, tout le monde sera là pour nous rappeler qu’ils nous l’avaient bien dit ! Rien que du très habituel quoi ;) Il y a juste que pendant ce temps, IH comme moi espérons toucher 11% de dividendes…

Dernière modification par Mevo (03/06/2016 14h14)

Hors ligne

 

#33 03/06/2016 14h47 → CBL & Associates Properties : foncière de centres commerciaux cotée USA (cbl, centres commerciaux, mall, reit)

Administrateur
Réputation :   1307 

ykOne a écrit :

Quel a été le déclencheur sur CBL pour vous y investir? Je me souviens sur la file WP glimcher que vous évoquiez votre réticence à cette foncière vis à vis de ces emplacements qui ne sont pas ’ prime’…

Vous avez raison, je me contredis un peu.

Essentiellement le prix et la taille m’ont fait me décider et la possibilité d’arbitrer une partie de Cominar.

Ainsi 25 k€ sur Cominar vs un mixte entre SES, CBL & Associates, L Brands me donne à peu près le même rendement sur dividendes mais à moindre risque de mon point de vue.

Mon pitch sur CBL & Associates est simple :

1) Décote élevée sur la NAV et multiple de FFO ridiculement bas
2) Quatrième foncière US de centres commerciaux régionaux ($728M d’EBITDA annuels)
3) Flexibilité financière avec un payout ratio de seulement 50% et notation Investment Grade BBB-
4) Management internalisé et familial et expérimenté (création en 1978)
5) Aucun problème majeur (propriétés ok, dettes ok, locataires ok, enquête SEC/FBI peu crédible…)

-

Sur les malls de CBL & Associates, certes, ce sont des malls de classe B, mais ils ont un positionnement particuliers : ils sont situés dans des régions "rurales" moins dynamiques (moins de pouvoir d’achat), mais également moins concurrentielles :

- 25 Miles is the average distance between a CBL mall and the nearest major competition
- 36 Miles is the average distance between a TIER 1 CBL mall and the nearest major competition

Il y a un moat de fait car il n’y a pas la place pour un 2e mall et quand on regarde les chiffres de ventes, on est "que" à $378 par pied mais la tendance sur les malls stabilisés est bonne (ça monte légèrement, pas de signe d’effondrement des ventes).

-

Cela dit, d’une manière générale, il y a peut-être un "coup" à jouer sur les foncières de centres régionaux US moins prestigieux (Rouse Properties, WP Glimcher et dans une moindre mesure Pennsylvania REIT) :
http://www.devenir-rentier.fr/uploads/2_cbl-20160603bis.gif

L’ami Brad Thomas semble fan de WP Glimcher, peut-être à raison.

-

Après qu’on soit clair, vous donnez des arguments bear, je donne des arguments bull, c’est le jeu, mais n’allez pas croire que je pense que tout est rose… Juste que la situation actuelle ne me semble pas justifier un pricing "désespéré" (à moins de 5 fois le FFO).

Hors ligne

 

#34 03/06/2016 15h22 → CBL & Associates Properties : foncière de centres commerciaux cotée USA (cbl, centres commerciaux, mall, reit)

Membre
Réputation :   54 

Beau sujet.

J’ai fait tourner mon mini modèle.
La problématique reste la composition du parc immobilier.
Nous sommes dans un contexte de pression sur les ventes des distributeurs.
CBL a pas mal de clients en perte de vitesse: Sears, JCP et Macys bien sur, mais en regardant la liste, on y trouve Buckle (LFL de -10%), Abercrombie, Fossil…

Bref, tout ce beau monde souffre. Je vois qu’ils vont remplacer des Sears par des Ross Stores. Une bonne nouvelle mais cela traduit aussi une baisse des loyers puisque Ross est une enseigne discount.

Donc, en construisant un modèle financier, je trouve en effet une NAV vers $20.
Le ratio dividende/AFFO est sous les 50% pour 2016.

Tout dépend maintenant du chiffre d’affaires. Si le CA tient et est stable en nominal sur les 20 prochaines années, avec une hausse de 1% annuelle des couts, on peut augmenter le DVD de 5% par an.
Dès que le CA baisse de 1% par an, c’est l’engrenage et le dividende actuel n’est plus tenable au bout de 6-7ans.

Le marché pense donc que nous avons atteint un pic des loyers.
Ce qui m’inquiète, c’est le manque de marges de manoeuvre: une baisse de 1% annuelle suffit.

Je vais néanmoins surveiller le dossier.

AMF: je détiens VEREIT.

Hors ligne

 

#35 03/06/2016 21h00 → CBL & Associates Properties : foncière de centres commerciaux cotée USA (cbl, centres commerciaux, mall, reit)

Membre
Réputation :   -1 

Bonsoir,
Les nouvelles ne sont pas bonnes ….
CBL & Associates Falls After Report of FBI, SEC Fraud Probes - Bloomberg

cdlt

Hors ligne

 

#36 03/06/2016 21h18 → CBL & Associates Properties : foncière de centres commerciaux cotée USA (cbl, centres commerciaux, mall, reit)

Membre
Réputation :   194 

Pour éviter des sueurs froides à d’autres: La "news" sortie par Kienast n’est que le sujet initial du 25 mai avec rien de neuf depuis. Il a quand même réussi à me faire avoir un léger stress: Je me suis dit: ça y est, il y a quand même un truc … Ben non (aux dernières nouvelles). Surtout que j’ai encore renforcé ma position sur CBL en cette fin de semaine, donc ça m’aurait tout de même fait passer un mauvais week-end…

EDIT: Kienast, en réponse à votre -1, après réflexion, vous avez entièrement raison. Votre intervention était utile, instructive, et personne n’avait soulevé ce point. C’est vraiment moi qui suis en tort sur ce coup là, et je le reconnaît pleinement. Votre référence fruitière dans le -1 est on ne peut plus justifiée (ainsi que d’avoir réussi à prendre la peine de copier/coller le SEUL commentaire négatif dans tout l’historique, vous n’êtes pas tombé dans la facilité). Veuillez s’il vous plaît accepter mes plus plates excuses. Je me retiens de vous mettre 2 fois des +1 pour votre brillante intervention, mais je cœur y est, et ce serait réellement justifié. Mes excuses encore une fois.

Je vous invite à continuer dans cette voie, je serais ravi de vous voir arriver à -10, vous le méritez.

Dernière modification par Mevo (03/06/2016 23h23)

Hors ligne

 

#37 03/06/2016 21h20 → CBL & Associates Properties : foncière de centres commerciaux cotée USA (cbl, centres commerciaux, mall, reit)

Membre
Réputation :   74 

kienast a écrit :

Bonsoir,
Les nouvelles ne sont pas bonnes ….
CBL & Associates Falls After Report of FBI, SEC Fraud Probes - Bloomberg

cdlt

Bonjour,

Si je peux me permettre, l’article de bloomberg date du 25/5 et ne fait que relater l’article du wsj. Rien de bien nouveau à mon humble avis.

Hors ligne

 

#38 03/06/2016 21h23 → CBL & Associates Properties : foncière de centres commerciaux cotée USA (cbl, centres commerciaux, mall, reit)

Membre
Réputation :   40 

Mevo, si jamais cette probe du FBI pourrait vous contrarier, je vous invite à creuser un peu WPG :p
C’est assez proche mais sans probe du FBI :p

Hors ligne

 

#39 03/06/2016 22h31 → CBL & Associates Properties : foncière de centres commerciaux cotée USA (cbl, centres commerciaux, mall, reit)

Membre
Réputation :   78 

Mevo a écrit :

Je ne suis pas convaincu que l’immobilier détenu par CBL ait baissé en valeur, ni que ça soit sur le point de se réaliser, à moins d’une chute globale de l’immobilier (ce dont je ne sais rien). Mais je peux totalement me tromper.

La valeur d’un mall est directement proportionnellement liée à son taux d’occupation et peut chuter très vite si on descend en dessous d’un seuil assez élevé (70% ?) . Et la perte d’une enseigne majeure peut être fatale car c’est l’attracteur principal du chaland. J’ai vu le cas dans ma petite ville de province ou la perte de la grande surface d’une petite galerie marchande a entraîné sous deux ans la fermeture ou le déménagement des 10 autres magasins pour un endroit plus favorable. Et ce n’était qu’à 500m de la rue piétonne, principale zone commerciale !

Cela dit la remarque d’IH est très juste et protège en partie la valeur :

IH a écrit :

Sur les malls de CBL & Associates, certes, ce sont des malls de classe B, mais ils ont un positionnement particuliers : ils sont situés dans des régions "rurales" moins dynamiques (moins de pouvoir d’achat), mais également moins concurrentielles :

- 25 Miles is the average distance between a CBL mall and the nearest major competition
- 36 Miles is the average distance between a TIER 1 CBL mall and the nearest major competition

Il y a un moat de fait car il n’y a pas la place pour un 2e mall et quand on regarde les chiffres de ventes, on est "que" à $378 par pied mais la tendance sur les malls stabilisés est bonne (ça monte légèrement, pas de signe d’effondrement des ventes).

Je n’avais pas pris en compte ce point et il est effectivement significatif. La zone de chalandise est dans ce genre de cas exclusive ou quasiment.

A propos des 378$/sqf, le 2° tenant de CBL (Signet) a le 7° chiffre de ventes/sqf de tout le retail US, $1030 en 2015, Lbrands doit pas être trop mal non plus, donc tout n’est pas noir.

Je ne passe pas encore bull sur la valeur, il faut que je regarde de plus près, mais ma principale objection est fortement réduite.

Hors ligne

 

#40 03/06/2016 23h13 → CBL & Associates Properties : foncière de centres commerciaux cotée USA (cbl, centres commerciaux, mall, reit)

Membre
Réputation :   194 

Gaspode, je suis d’accord avec vous. Et je vous crois quand vous dites qu’un centre commercial peut se vautrer horriblement vite par une réaction en chaîne, avec éventuellement un "anchor" qui part (ou fait faillite) comme point d’origine. C’est l’un des risques. Après, je ne suis pas foncièrement convaincu que ce risque soit plus important dans du mall "class B" qu’il ne l’est dans du mall "class A" où les loyers sont plus lourds à payer et à mon avis l’impact de facteurs tel que le e-commerce à peu près identique. Mais bon, ça c’est un avis personnel et je comprendrais totalement qu’on puisse avoir l’avis contraire. (il y a surtout que j’aurais plus peur pour mon investissement à 18x le FFO qu’à 4x le FFO)

Dans la file, j’avais fait la comparaison entre les surfaces louées à Sears ou JC Penney chez SPG et CBL (en résumé: il y en a quasi autant chez SPG que chez CBL) Si ça va vraiment mal pour l’une de ces enseignes, il y a des arguments en faveur d’un impact plus important chez CBL, mais c’est loin d’être garanti.

Je répondais à votre commentaire qui disait:

Gaspode a écrit :

Donc investir sur CBL c’est parier que la baisse en bourse est trop rapide par rapport à la baisse de valeur des immeubles et que Mr Market s’en apercevra à temps

Mon propos était que "la baisse de valeur" n’avait à mon sens pas eu lieu jusque là (ça ne reste également que mon avis). Donc la baisse du cours peut refléter une anticipation d’une éventuelle baisse future peut-être, mais pas d’une baisse réelle qui a (eu) lieu. Enfin, je ne crois pas.

Ok, si la valeur d’un mall chute vite avec une baisse d’occupation, mais CBL est globalement au dessus de 90% pour l’instant. Si chute de l’occupation, le problème réel n’est que si ils besoin de vendre des actifs. S’ils arrivent à redresser la barre avant d’avoir des problèmes à rembourser leurs dettes qui arrivent à échéance, tout irait "bien" (avec une période difficile). Et ça c’est en partant de l’hypothèse que cette chute de l’occupation ait lieu. Ils ont de la marge avec un payout faible, ensuite ils peuvent déjà commencer par couper le dividende, puis essayer d’allonger la maturité de leur dette, etc … Même en cas de pépin ils ont une certaine marge de manœuvre.

Tout dépend de vos anticipations. Est-ce que ça va vraiment aller tellement mal que ça pour le retail à l’avenir ? Peut-être que ça va continuer à être un peu difficile, sûrement même. La spirale infernale de tous les malls qui ferment, j’y crois moyennement. Je crois que je n’ai jusque là jamais été aussi d’accord avec IH sur ce coup là.

(Notez bien que je défend mon point de vue, mais je ne souhaite encourager personne à faire quoi que ce soit. J’ai cette affreuse sensation de chercher à convaincre à chaque message, et je n’ai aucunement envie d’avoir sur la conscience d’éventuellement pertes autres que les miennes. IH avec ses $5K sur près d’un demi-million, il peut se le permettre, lol. Nan, y’a surtout que c’est un grand garçon, il est supposé savoir ce qu’il fait.)

Dernière modification par Mevo (03/06/2016 23h21)

Hors ligne

 

#41 03/06/2016 23h29 → CBL & Associates Properties : foncière de centres commerciaux cotée USA (cbl, centres commerciaux, mall, reit)

Membre
Réputation :   225 

Désolé je n’apporte pas d’arguments à cette thèse mais simplement mon avis qui rejoint celui de nosfinances.

Voilà un titre qui baisse depuis plusieurs mois, dont les analystes ne sont pas particulièrement à l’achat (1 seul sur une quinzaine, 3 à la vente) qui est clairement aujourd’hui un pari contrariant value et avec une nouvelle (l’enquête) potentiellement perturbatrice.

Il faut être courageux pour aller sur le titre qui pour l’instant ressemble plus à une value trap (presque 14 mois de baisse alors que le marché était haussier) qu’à une pépite.
Personnellement j’aurais attendu l’issue de l’enquête et un rebond au-dessus du cours avant l’annonce de l’enquête (la marge semble confortable comme vous le soulignez) pour venir sur le titre.

Il y a par contre en effet le dividende fort intéressant qui permet d’attendre mais les profits sont en baisse et il n’y a pas de catalyseur particulier à priori autre que le mis-pricing supposé du marché pour espérer une remontée du cours.
Je ne sais pas qu’elle est la part de capital de la famille mais comme l’a mentionné IH, y a t’il eu des achats d’insiders durant les derniers mois? La famille qui a de l’expérience est elle confiante dans les derniers rapports ou prudente?


To achieve fair investment results is easier than you think; superior results are harder than you thought

Hors ligne

 

#42 03/06/2016 23h53 → CBL & Associates Properties : foncière de centres commerciaux cotée USA (cbl, centres commerciaux, mall, reit)

Membre
Réputation :   74 

AleaJactaEst a écrit :

Mevo, si jamais cette probe du FBI pourrait vous contrarier, je vous invite à creuser un peu WPG :p
C’est assez proche mais sans probe du FBI :p

Certes mais on peut reprocher à wpg que la société a 2 gros anchors comme gros locataire (sears et jc penny) et que c’est moins le cas pour cbl.
Et que la situation de sears est inquetante (si continuité du cashburn > 1mds, le depot de bilan semble inevitable dans 4-6ans).
Edit : je pense qu’un investissement dans wpg et cbl sont des investissements contrariant.

Dernière modification par francoisolivier (03/06/2016 23h55)

Hors ligne

 

#43 04/06/2016 14h24 → CBL & Associates Properties : foncière de centres commerciaux cotée USA (cbl, centres commerciaux, mall, reit)

Administrateur
Réputation :   1307 

Jef56 a écrit :

Je ne sais pas qu’elle est la part de capital de la famille mais comme l’a mentionné IH, y a t’il eu des achats d’insiders durant les derniers mois? La famille qui a de l’expérience est elle confiante dans les derniers rapports ou prudente?

Hélas non, pas d’achats d’initiés significatifs récents :

http://www.devenir-rentier.fr/uploads/2_cbl-20160604.gif

Cela dit, je ne m’y fie plus tellement (cf. Faut-il imiter (achat/cession) les initiés en bourse ?). Quand je vois Realty Income qui crève le plafond au niveau du cours de bourse et les initiés qui vendent comme des cochons depuis des années :

http://www.devenir-rentier.fr/uploads/2_o-20160604.gif

Le management, dans les conf calls est fidèle aux discours habituels ("we have a strong performance blablabla").

Il insiste sur le fait que tous les malls de class B ne sont pas égaux, comme je l’ai mentionné plus haut, mais hélas ne donne pas le taux de capitalisation d’une récente vente :

Management, Conf Call T1-2016 a écrit :

Despite the hype regarding online sales, retail sales generated through e-commerce today still represent less than 10% of total sales. While online sales will continue to grow, mobile and omni-channel strategies are proving to be the most successful as previously online-only retailers are opening physical stores. With the high percentage of only game in town malls in our portfolio, we are well positioned to benefit from this trend. At the same time, our properties are evolving to offer more captivating experience for the customer rather than exclusively focusing on shopping. The majority of our properties enjoy unique franchise position in their markets. They are more than just a great shopping destination. They are suburban town centers, where customers gather with friends to dine, shop, and be entertained.



We also completed the sale of a 75% interest in River Ridge in Lynchburg, Virginia to Liberty University generating net proceeds of $33.5 million. While we did not release specific cap rates for transactions, the pricing on this asset was materially better than other recent sales of what are considered to be B malls. The reality is that not all lower productivity malls are comparable, which contributes to the wide spectrum of pricing in recent trades. Most of the malls we are selling are similar to River Ridge as the dominant or only mall in their markets generating stable cash flows. Many offer upside through anchor or the redevelopment opportunities. They play an important role in their communities providing jobs, property and sales tax revenue and enjoy strong local support. These malls have a sustainable long-term position and are attractive to private, local or regional buyers.

Donc on peut regretter un manque de transparence.

De toute façon, il n’est pas du tout question de faire un all in sur CBL & Associates. Je vais monter gentillement jusqu’à 15 k€ dessus et ce sera très bien comme ça.

Hors ligne

 

#44 07/06/2016 20h44 → CBL & Associates Properties : foncière de centres commerciaux cotée USA (cbl, centres commerciaux, mall, reit)

Membre
Réputation :   19 

A noter aujourd’hui un cours de 10.10 +0.64 (6.77%) à 20h44 smile

Hors ligne

 

#45 07/06/2016 22h31 → CBL & Associates Properties : foncière de centres commerciaux cotée USA (cbl, centres commerciaux, mall, reit)

Administrateur
Réputation :   1307 

Oui : +7% et -4% après clôture, sans actualité. Étrange.

http://www.devenir-rentier.fr/uploads/2_cbl-20160607.gif

Il y a bien la participation au NAREIT Investor Forum 2016, mais, sauf erreur, c’est… demain !

Hors ligne

 

#46 08/06/2016 19h30 → CBL & Associates Properties : foncière de centres commerciaux cotée USA (cbl, centres commerciaux, mall, reit)

Administrateur
Réputation :   1307 

La présentation de CBL & Associates Properties ce jour au NAREIT Investor Forum 2016.

Très similaire aux précédentes présentations disponibles sur le site.

Peut-être ce slide, qui met en exergue la relative solidité financière de la société :

http://www.devenir-rentier.fr/uploads/2_cbl-20160608.gif

A priori (je n’ai pas écouté le podcast), aucune actualité sur la prétendue enquête SEC/FBI.

Pour ceux qui en confiance en les malls de CBL, je persiste à penser que le titre est une belle opportunité d’investissement.

Hors ligne

 

#47 13/06/2016 15h57 → CBL & Associates Properties : foncière de centres commerciaux cotée USA (cbl, centres commerciaux, mall, reit)

Administrateur
Réputation :   1307 

Finalement du nouveau, l’enquête SEC/FIB porterait sur 4 prêts sécurisés en 2011-2012 :

CBL & Associates a écrit :

For more than two weeks, we have been using every available resource to determine whether there is an investigation by a governmental agency underway with respect to our company’s loan procedures as alleged in a media report. For the first time, on Friday, June 10, 2016, as a result of our efforts, we learned in a discussion with the Securities and Exchange Commission (SEC) that it is conducting an investigation limited to four specific non-recourse secured loans originated in 2011 and 2012. Specifically, the purpose of this review is to ensure the information provided to lenders regarding lease status reports, revenues and expected revenues, did not materially vary from the company’s financial statements. The agency welcomed our proactive outreach, as well as our commitment to commission an independent review of our procedures with respect to those loans. Ernst & Young has been engaged to conduct a swift and thorough investigation. The findings from that independent investigation will be provided to the SEC (SCUR) upon completion. We are confident that this will bring a positive resolution to this matter.

Autant dire rien…

Hors ligne

 

#48 13/06/2016 16h56 → CBL & Associates Properties : foncière de centres commerciaux cotée USA (cbl, centres commerciaux, mall, reit)

Membre
Réputation :   

Je lisais également la nouvelle sur Seeking alpha

Cependant j’ai du mal à comprendre la réaction du marché.

La nouvelle est réconfortante et plutôt positive par rapport aux doutes qui planaient jusque là, pourquoi alors perdre 4% à l’heure ou j’écris ces lignes.

Ai-je loupé un détail ?

Hors ligne

 

#49 13/06/2016 18h29 → CBL & Associates Properties : foncière de centres commerciaux cotée USA (cbl, centres commerciaux, mall, reit)

Membre
Réputation :   13 

On a -4% en ouverture après +10% entre lundi et jeudi de la semaine dernière… difficile je pense d’expliquer les mouvements quotidiens voire même intra-quotidiens (on peut toujours trouver une raison a posteriori!)

Hors ligne

 

#50 13/06/2016 18h39 → CBL & Associates Properties : foncière de centres commerciaux cotée USA (cbl, centres commerciaux, mall, reit)

Membre
Réputation :   78 

upsony a écrit :

Ai-je loupé un détail ?

WPG est à -7% après avoir dénié la rumeur de merge qui l’avait fait monter de 7% la semaine dernière, d’autres REITs sont en baisse, volume faible partout et marché nerveux, faut pas trop chercher je crois.

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB
Hébergé par Arcustech