Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Abonnez-vous à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche : 
Chercher
Membres  |  Mission

Forums des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l'investissement patrimonial pour s'enrichir, générer une rente et atteindre l'indépendance financière

Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions !

#76 07/09/2012 23h41 → Forex : peut-on gagner de l'argent avec les devises et le Forex ? (courtier, devise, forex, spéculer, trading)

Membre
Réputation :   

Que penser de DMTrading justement s’il était ancien de ce forum ?

On vois ses annonces un peu partout en ce moment

Hors ligne

 

#77 08/09/2012 09h36 → Forex : peut-on gagner de l'argent avec les devises et le Forex ? (courtier, devise, forex, spéculer, trading)

Administrateur
Réputation :   1309 

Le sous-jacent de la formation (trading, forex, petit graphique avec des droites) est déjà intrinsèquement une farce, donc…

Hors ligne

 

#78 17/09/2012 11h27 → Forex : peut-on gagner de l'argent avec les devises et le Forex ? (courtier, devise, forex, spéculer, trading)

Membre
Réputation :   20 

Un peu de respect Investisseur Heureux, pour le travail des autres smile, d’autant que ce n’est que votre avis, et avec tout le respect que je vous doit, je doute très fortement que vous vous y connaissiez en trading, en Forex, et encore moins en analyse graphique, ni même avoir testé d’ailleurs.

Je peux vous assurer que nous sommes tout ce qu’il y a de plus sérieux, et notre réputation n’est plus à faire dans le milieu; par ailleurs quelques membres de ce forum ont suivi et suivent nos formations et en sont satisfaits.

Bonjour à tous,

Je souhaite apporter quelques éléments de réponse car je lis beaucoup de choses dont certaines sont vraies, d’autres partiellement, d’autres complètement fausses.

J’ajoute d’abord en préambule :

1 - ma société dispense des formations et vends des services liés au trading, analyse, forex etc. je sais donc que je vais me prendre des "tu n’es pas objectif, tu essaies de nous vendre ta camelote", toutefois, et je pense en avoir déjà fait preuve ici sur d’autres sujets, nous sommes entre gens polis et intelligents donc je vous demanderai d’avoir au moins le respect de croire en mon objectivité et ma sincérité, sinon le débat n’a aucun sens si ni moi, ni vous, ne respectiez ni ne croyiez ce que les autres disent, en connaissance de cause.

2 - la plupart des personnes ici sont fermées à l’analyse graphique, technique, à la "spéculation", au Forex, et à tout ce qui se rapproche de cet environnement. J’ai par le passé à de nombreuses reprises expliqué ma vision des choses et les dérives de l’analyse graphique, malgré cela on revoit toujours les mêmes remarques et c’est dommages. Il faut je pense être plus ouvert d’esprit.

3 - je suis contre l’analyse technique (mais pas graphique), je suis pour le constat, et non la prédiction, la simplicité et non ce qui est compliqué. Les gens perdent parce qu’ils pensent que c’est compliqué, en fait, le plus compliqué, c’est de comprendre que ça ne l’est pas, et que rien n’est au contraire plus simple que de voir si ça monte ou si ça baisse. Cela me fera toujours sourire que l’on fasse des années d’études alors qu’une bête moyenne mobile fait tout le travail smile

Ensuite :

Nikki a écrit :

Un des anciens membres de ce forum a créé son offre de formation au "Forex" :

DMTrading Newsite | Ecole de trading
http://www.blog-dmtrading.fr/categorie-12396779.html

Le business model "formation + apporteur d’affaires pour des plateformes de trading" a l’air de bien marcher. Et pendant ce temps là, des gens comme InvestisseurHeureux ou Sergio n’auront sans doute jamais le droit de faire de la gestion d’OPCVM en France car ils n’ont ni le CV formaté qui va bien ni le carnet d’adresses…

1 - L’apport d’affaire ne représente pas plus de 12% du CA de la société. Je pense qu’ici Investisseur Heureux pourra nous dire la même chose : l’affiliation pour les brokers ou banques en ligne permet d’avoir un petit complément, sans plus; certains comme des forums bourrés de pubs ou autres génèrent entre 45 000 et 850 000 euros de CA par an pour le numéro 1 français, grâce à la publicité plus que l’affiliation, de gros portails web.

2 - Je ne vois pas le rapport entre le business model et le fait que certains ne pourront pas avoir le droit de gérer des OPCVM… De plus il existe toujours la gestion offshore : créer un hedge fund par exemple.

Puis :

InvestisseurHeureux a écrit :

Je ne doutais pas une seconde que cela finirait comme cela. :-)

Il lui manque juste la lightbox avec la newsletter et l’ebook gratuit. :-)

Merci c’est vraiment appréciable comme remarque… je ne nous assimile pas aux blogs de mauvaise qualité qui poussent à droite et à gauche avec ce système de promotion. Merci de ne pas mettre tout le monde dans le même panier, surtout lorsque l’on ne connait pas.

Enfin, concernant le débat de fond :

1 - Dealing Desk vs No Dealing Desk

L’éternel débat du conflit d’intérêt. Comme dans tout, vous aurez des sociétés sérieuses et régulées, et des sociétés non sérieuses et non régulées, ou inversement smile

La principale différence entre les deux, est que le DD agit comme un market maker : il doit couvrir ses positions sur le marché. Pour assurer une liquidité constante, il prend la contrepartie des positions de son client; puis il doit gérer le risque en se couvrant ou non (si il estime que le client est mauvais) sur le marché interbancaire ou via d’autres positions d’autres clients. Un DD sérieux se couvre systématiquement ce qui entraîne : scalp interdit, freeze de la plateforme, requote, slippage car un DD a en général un spread fixe et élevé. Donc un DD qui vous autorise le scalp ou vous promet 0 requote et 0 slippage, spread bas… est à éviter.

Le NDD agit comme un broker : il transmet des offres de liquidités aux clients, et le client, si la liquidité est toujours disponible, prend le trade. Le NDD est un intermédiaire (pas toujours le cas, un NDD peut se comporter en DD sur certains comptes sous capitalisés ou certains comptes tout court). Le spread est en fonction de la liquidité des fournisseurs de prix du brokers (en général les banques) d’où le spread peut varier de beaucoup pendant la journée, ou alors le broker slip les ordres.

Ne pensez pas que systématiquement vous tradez contre votre intermédiaire, loin de là. Évidemment plus le broker est bidon, plus le risque est grand.

Sachez que des brokers comme LMAX sont encore mieux : ils se comportent comme de vrais ECN (et ici ECN n’est pas un mot marketing), une vraie place de marché.

2 - le hasard, les perdants

Le nombre de perdants est le même qu’à la bourse traditionnelle. Le même qu’au poker. Le même qu’un peu partout.

L’immense majorité des perdants perdent du fait de leur défaut de stratégie et de leur mental.

Le non-sérieux du broker, le marché sur lequel il traite (OTC ou pas) n’est pas la cause principale, mais secondaire.

Comparativement aux marchés actions (hors produits CFD et SRD), les apprentis traders ne peuvent pas recourir à l’effet levier. Ils doivent ouvrir de gros compte et prendre des positions dans la limite de leur marge. La plupart ont donc tendance à laisser courir les pertes (comme 95% des gens ici je pense, qui moyenne à la baisse pour baisser leur prix d’entrée moyen), les pertes sont plus longues, on a moins l’impression de casino; de plus comme il n’y a pas de levier il n’y a pas de dépôt de garanti et on n’est pas obligé de couper une perte.

Le Forex et produits à effet levier, c’est l’inverse : il y a un dépôt de garantie, et une marge donc. Les pertes sont donc coupées, et vu que l’effet levier est la pomme qui tente le trader, il y a souvent recours.

Ce n’est donc pas la nature du Forex qui fait perdre, mais la nature de l’Homme : les outils sur le Forex sont plus dangereux que sur les actions (dépôt minimum = casino, pas la notion de l’argent, dépôt instantané, effet levier, stratégies de forums et analyse technique de merde, publicité pour pigeon, day trading plutôt qu’intraweek, etc.).

Ainsi ceux qui perdent sur le Forex à cause de ces outils sont en général des personnes en recherche d’Eldorado, les mêmes qui tombent dans les panneaux de "gagner 385 eur par jour depuis chez vous".

Les autres, ceux qui s’y mettent sérieusement, et qui sont conscients de tout cela, perdent en général pour deux raisons : la gestion de l’émotion, et la gestion du capital / risque.

Et même si ils ont une bonne gestion du risque, la gestion de l’émotion peut la détruire entièrement.

Sur le Forex, la plupart des perdants dont de l’intraday : de nombreuses positions, qui essaient de récupérer des pertes, du fort effet levier car petites variations intraday… ceux qui perdent en intraweek ce sont qui laissent tourner des pertes pendants plusieurs semaines, et qui moyenne, jusqu’à l’explosion de leur compte.

Une étude récemment a été menée : la grande majorité des particuliers ont un fort taux de réussite (supérieur à 60 - 70%), mais leur psychologie est telle que uniquement 20% de leur pertes cause leur ruine. En gros ils gagnent souvent, très peu, et perde beaucoup voire tout en quelques coups.

Bref, c’est comme n’importe quel marché, toujours les mêmes problèmes : des risques démesurés pour des gains ridicules. Ce n’est pas comme cela que l’on conçoit une stratégie équilibrée et gagnante.

Concernant la hasard, l’approche que nous avons est basée dessus (plus ou moins). Ceux qui m’ont déjà lu ici savent que je suis contre l’analyse technique qui est vendue sur les forums et les sites, et que je suis plutôt fan d’une analyse graphique basée sur la compréhension du mouvement, sur le constat, sur la statistique pure.

De fait nous restons humble face au marché et admettons pour notre part que ses mouvements soient liés à des aléas que PERSONNE ne peut maîtriser ni connaître. Si de temps en temps certains peuvent avoir des informations, ce ne sera pas tout le temps le cas, on n’est pas sur les actions ici, mais sur un marché internationale.

En fait le hasard ne régit pas le Forex, ni les marchés. Le hasard fait parti, du marché. Comment je le sais ? Et bien c’est simple :

a - Sans faire notre publicité, 80% des traders que nous formons sont positifs et gagne de l’argent (résultats de nos élèves, semaine après semaine non mis à jour depuis 2 semaines, ça va être fait : http://www.blog-dmtrading.fr/categorie-12396779.html)

b - 100% des traders que nous formons utilisent les mêmes stratégies (trading range, et suivi de tendance), tous sur le Forex (sauf quelques exception)

c - 100% des traders cherchent continuellement des gains minimum 2 fois supérieur au perte.

Si le Forex était régi par le hasard, comme nos traders cherchent des gains 2 fois supérieurs aux pertes, ils auraient un taux de réussite sur un large échantillon de 33% de gain contre 66% de perte. Ils seraient donc tous à long terme à 0%, et même en négatif à cause des frais.

Ce serait le cas si chaque trader tradait toujours de la même manière, tous les jours.

Mais ce n’est pas le cas : il applique une façon en tendance, et une autre sans tendance. De fait, leur pourcentage de gain se situe plutôt entre 40 et 60% selon les périodes, avec des pics à 80 ou 90% lors de grosses tendances (comme EURAUD en juillet et aout, ou NZD et AUD en mai dernier).

Ainsi les aléas existent, mais sont diminués dans les tendances, leurs effets étant à court terme (le fameux bruit) et non à moyen terme (la tendance en général).

Les pertes sont dues à diverses raisons (non psy) :

- l’aléa du bruit : on suit la tendance, et on se fait sortir car le marché chahute et touche nos stop.

Ici, la plupart des traders ira voir ailleurs, et c’est une erreur, car il méconnait l’avantage statistique qu’il a à continuer de trader toujours la même tendance, malgré les pertes.

- l’aléa du retournement : on suite la tendance, et on se fait sortir car le marché se retourne.

Cet événement imprévisible (mais que l’on peut "scénariser") fache la plupart des suiveur de tendance qui arrive après qu’elle se soit formée.

Pour gagner sur les marchés en le suivant, il n’y a que qu’une seule règle à respecter : l’avantage statistique, soit prendre le début de la tendance, jusqu’à sa fin, faire tous les gains et les pertes qu’il y a à faire.

Et comme une tendance est un marché qui monte ou descend, et qui est composé d’événements impulsifs et correctifs, chaque impulsion est forcément plus amples et plus grandes que la correction. Donc en tradant l’impulsion on a plus d’espérance de gain (je ne parle pas de probabilité, mais d’espérance). Donc les gains sont plus importants que les pertes, et c’est comme cela que l’on gagne de l’argent.

Sur le cas du Forex, la plupart des volumes sont réalisés par des opérations de change, de couverture, et de réserve (très peu de spéculation). De fait, les très forts volumes créent de nombreux "range" et peu de "trend"; par contre étant donné la nature même du Forex, il bouge tout le temps, et chaque paire est cointégrée avec les autres (en fait sur le Forex il n’y a que 2 - 3 mouvements sur 2 - 3 devises, qui font bouger les paires artificielles, car tout n’est qu’artifice sur le Forex, rien n’existe ce ne sont que des ratios, rien de factuel : et ça, si on le sait, on regarde les choses sous un autre angle, qui nous permet de nous en sortir de manière positive).

Dans tous les cas, le marché évolue, et évoluera toujours de deux façons uniquement :

- tendance latérale

- tendance haussières/baissière

Dans les deux cas, il est impossible de prévoir la durée, ni l’amplitude de la tendance. Par contre on peut la constater et la trader de manière logique, et gagner de l’argent.

L’approche purement statistique du trading et de l’investissement permet de comprendre pourquoi les gens qui pourtant semblent avoir de vraies stratégies, avec de vrais avantages (informations, stratégies, etc.) ne gagnent pas tous à long terme.

Elle révèle ceci : peu importe la technique, les outils, les méthodes, analyse technique ou pas, si le trader suit la tendance, et respecte l’avantage statistique qu’elle lui offre, il gagnera quoiqu’il arrive à long terme.

C’est le sujet de ma conférence au salon du trading à Paris samedi prochain à 14h, et à tout ce qui sont curieux de cela ou qui veulent débattre, je vous y invite (oubliez le marketing des brokers, pensez bien que chaque stand est là pour vendre les brokers, mais venez au moins au conférence-débat).

Bref, tout est affaire de psychologie, de respect, d’humilité, de rigueur, comme d’habitude, et de stratégie

J’espère que vous ne verrez pas cela comme une publicité déguisée malgré que j’ai parlé de nos formations et des résultats de nos élèves, c’est juste que j’apporte des éléments concrets au débat, qui j’espère va continuer. Je ne compte pas à ce que vous vous mettiez au Forex ou au trading ou à l’analyse graphique, mais que au moins vous ayez un avis moins tranché et plus informé.

Cordialement,

Pascal.

Dernière modification par DM (17/09/2012 11h34)


Trader - analyste technique, et je le vis bien. Formation Trading - Gestion portefeuille - Mon portefeuille boursier

Hors ligne

 

#79 17/09/2012 11h44 → Forex : peut-on gagner de l'argent avec les devises et le Forex ? (courtier, devise, forex, spéculer, trading)

Membre
Réputation :   512 

Bonjour Pascal,

Je salue votre dévouement et vous remercie d’enrichir la discussion de cette exhaustive réponse.

Je n’ai pas d’avis sur DMTrading.

J’ai toutefois tendance à penser qu’un track record dument documenté - et si possible "audité", ou au moins vérifiable - vaudrait bien mieux que les mille mots et lieux-communs dont vous nous abreuvez.

J’ai aussi du mal à comprendre pourquoi quelqu’un qui a percé les mystères du marché des changes consacre plus d’énérgie à vendre ses formations qu’à mettre à profit ses propres talents.

Je me permettrai enfin de vous contredire sur un point. Ayant travaillé longtemps chez des brokers nord-américains très sérieux, j’ai pu constater que sur le moyen terme la réussite des particuliers sur le forex retombait toujours à 0.

Hors ligne

 

#80 17/09/2012 12h33 → Forex : peut-on gagner de l'argent avec les devises et le Forex ? (courtier, devise, forex, spéculer, trading)

Administrateur
Réputation :   1309 

DM a écrit :

Un peu de respect Investisseur Heureux, pour le travail des autres :)Pascal.

Bonjour DM,

Effectivement, j’ai manqué de courtoisie dans cette affaire.

Le fait est que systématiquement, tous les "analystes" graphiques semblent finir par vendre leur analyses ou à faire des formations.

Donc voir que vous-aussi, comme tous les autres avant vous, suivez cette voie, génère chez moi un certain scepticisme sur "l’analyse" graphique en général.

Mais mon opinion est finalement de peu d’importance dès lors que vos affaires fonctionnent.

Hors ligne

 

#81 17/09/2012 12h36 → Forex : peut-on gagner de l'argent avec les devises et le Forex ? (courtier, devise, forex, spéculer, trading)

Membre
Réputation :   20 

Bonjour Thomz,

Merci, et de toute façon j’amerai si possible que DMTrading ne soit pas cité ou que l’on y émette un avis positif ou négatif, car il n’y a pas de rapport avec le débat de fond, même si j’admet que cela puisse créer un conflit d’intérêt vu mes activités.

Et je remercie d’avance les personnes qui comprendront que je ne fais pas de publicités déguisés, mais qu’à certains moments je doivent parler de mes clients.

Thomz a écrit :

J’ai toutefois tendance à penser qu’un track record dument documenté - et si possible "audité", ou au moins vérifiable - vaudrait bien mieux que les mille mots et lieux-communs dont vous nous abreuvez.

Documenté oui, audité non; mais également (et surtout) les track record de nos élèves; après on n’y croit ou on n’y croit pas vu que ce sont des feuilles excel, et surtout que ce ne sont pas des record sur 10 ans mais sur moins d’un an (vu que la société est jeune).

Maintenant je pense qu’au contraire ce ne sont pas des lieux-communs, j’essaie au contraire d’apporter un autre angle au débat, ou alors j’ai mal été lu.

Thomz a écrit :

J’ai aussi du mal à comprendre pourquoi quelqu’un qui a percé les mystères du marché des changes consacre plus d’énérgie à vendre ses formations qu’à mettre à profit ses propres talents.

Si vous pensez que j’ai percé le mystère de quelconque marché, c’est que vous m’avez mal lu, ou que j’ai été mal compris, car loin de moi cette idée :)

Justement il n’y a pas de mystère, pas de méthode, pas de technique, pas de magie. A l’instar de la gestion de IH et de son portefeuille, tout est dans la simplicité de repérer une tendance et de la suivre, faire des gains, des pertes, et continuer avec rigueur et "foi en le long terme".

La question du "pourquoi faire des formations" revient bien sûr tout le temps dans la doctrine française. Et a contrario de ce que l’on vous répondra ailleurs (la passion, le gout du partage) je préfère jouer de transparence : les trois premières années de mon "trading professionnel" j’ai gagné en moyenne 30 000 eur par an, avec chaque année (surtout en 2010) de grosses pertes en été.

Ce sont les pertes estivales qui m’ont amené dans un premier temps à vouloir monétiser mes compétences (en étant consultant en analyse graphique, stratégique). Puis la formation. Car cela rapporte de l’argent de manière beaucoup plus stable et régulière, et me permet donc d’établir un budget, un prévisionnel, et de planifier sur l’avenir, d’accéder à ce que je ne pouvais prétendre comme le crédit, une vie de couple stable, l’acquisition d’un appartement, etc., et lorsque vous avez 23 ans, c’est quand même mieux. La motivation est donc pleinement fiscale, financière et sociale et je ne m’en suis jamais caché, y comprends face à nos clients.

Paradoxalement cela a aussi améliorer mon trading, car je suis devenu encore plus rigoureux, plus préparé, et comme j’ai des rentrées d’argent annexes (diversification : formation, consultant), moins de stress face aux pertes et donc moins de pertes liées à des défauts psychologiques; je me permets également de prendre quelques risques plus gros de temps en temps qui peuvent payer (comme EURCHF et USDHKD par exemple).

Ensuite les formations ne se font que deux heures par jour, et l’après midi, et tradant le matin, ça ne m’empêche pas de le faire; au contraire, ayant des clients et l’obligation de morning meeting, je suis plus assidu qu’avant. Auparavant, lorsque la société a débuté, j’ai du arrêté le trading par faute de temps, pendant un peu moins de 4 mois : aujourd’hui nous avons réduit les formations à deux heures par jour uniquement, et pas tous les jours.

Enfin, j’ai pris goût à la création d’entreprise, et à la vie de chef d’entreprise, et de mener une idée et une stratégie du papier jusqu’à sa concrétisation, mais cela est venu après, il ne s’agit donc pas d’une motivation à la base.

Thomz a écrit :

Je me permettrai enfin de vous contredire sur un point. Ayant travaillé longtemps chez des brokers nord-américains très sérieux, j’ai pu constater que sur le moyen terme la réussite des particuliers sur le forex retombait toujours à 0.

Je n’ai jamais dit le contraire :) au contraire, j’ai dit la même chose que vous.

C’est d’ailleurs l’objet du débat (plus que la formation ou autre, j’exerçais juste un droit de réponse et je ne veux surtout pas que l’on pense que je vienne faire de la promotion, ce qui serait idiot sur ce genre de forum vu les prestations que je vends :))

Puisque vous avez travaillé chez un broker, vous avez donc pu constater la raison principale des pertes chez les particuliers.

Ce que je disais dans mon (trop long certes) texte est que justement le Forex est mal vu car il permet aux particuliers d’utiliser des outils que l’on ne peut pas utiliser sur les actions ou dans une stratégie d’investissement type "value" par exemple :

- effet levier
- sous capitalisation
- day trading
- publicité des brokers
- forums et analyse technique
- machine à rêve
- le temps disponible

Et ajouté à cela un problème lié au rapport à l’argent comme on le trouve au casino ou au poker, ou en bourse évidemment : la psychologie.

C’est ainsi que je conçois que les gens perdent, et c’est pour cela que le Forex est dangereux et que la plupart, perdent de l’argent.

Je m’étais justement insurgé contre les statistiques des brokers nord américain qui mettent en avant leur fort taux de réussite chez eux.

Ils affichent le nombre de compte dans le vert, par contre :
- ils ne précisent pas si ce sont des comptes dans le vert tout le temps ou au moment du calcul
- ils ne précisent pas si un gagnant est quelqu’un qui est gagnant depuis 1 an ou un jour
- ils ne précisent pas les montants des comptes
- d’une publication à une autre, ils oublient de mentionner un chiffre clé : le taux de départ suite à la ruine…

En effet, si on lit les chiffre, on voit par ex que 25% des traders sont gagnants.
Trois mois plus tard, 28% sont gagnants… tout le monde dit WAOU super broker !

Sauf que c’est 25% des comptes actifs, et 28% des comptes actifs.

Si 250 comptes sont positifs sur 1 000, cela fait 25%.
Mais si trois mois après, 28 comptes sont positifs sur 100, et 900 comptes ont été fermé pour ruine, le chiffre sera de 28%.

InvestisseurHeureux a écrit :

DM a écrit :

Un peu de respect Investisseur Heureux, pour le travail des autres :)Pascal.

Bonjour DM,

Effectivement, j’ai manqué de courtoisie dans cette affaire.

Le fait est que systématiquement, tous les "analystes" graphiques semblent finir par vendre leur analyses ou à faire des formations.

Donc voir que vous-aussi, comme tous les autres avant vous, suivez cette voie, génère chez moi un certain scepticisme sur "l’analyse" graphique en général.

Mais mon opinion est finalement de peu d’importance dès lors que vos affaires fonctionnent.

Merci IH :) effectivement du trading à la formation il n’y a qu’un pas, mais il n’est pas toujours franchi pour des raisons malsaines (pas gagnant = je fais des formations pour pigeonner les gens) et je comprends les avis négatifs, que j’ai partagé un moment d’ailleurs.

Je regrette juste les a priori, notamment sur le Forex et l’analyse graphique en générale (après le business, la formation etc. peut être critiqué ça à la limite ce n’est pas grave et compréhensible) :)

Je tenais également à réagir sur certains propos, notamment de GBL : je suis tout à fais d’accord avec son analyse, le Forex ne permet pas, et ne permettra jamais, de sécuriser un patrimoine, et de le faire travailler. Il permet de se le procurer par ex (Forex ou autre peu importe).

C’est également un point de vue que je rabâche à mes traders : constituez vous un capital, puis faites le grossir et faire des petits avec l’investissement boursier, immo, etc.

Et je vous rejoins aussi sur la marche aléatoire du marché, ça ne sert à rien de prévoir le Forex (ou les marchés en général).

Pour moi le trading sur le Forex est illustré par la superstition du pigeon (pas pigeon au sens arnaque).


Trader - analyste technique, et je le vis bien. Formation Trading - Gestion portefeuille - Mon portefeuille boursier

Hors ligne

 

#82 17/09/2012 13h47 → Forex : peut-on gagner de l'argent avec les devises et le Forex ? (courtier, devise, forex, spéculer, trading)

Membre
Réputation :   70 

DM a écrit :

C’est également un point de vue que je rabâche à mes traders : constituez vous un capital, puis faites le grossir et faire des petits avec l’investissement boursier, immo, etc.

Guy Roux aussi conseillait la même chose à Djibrill Cissé et consort…


Ericsson…!  Qu'il entre !

Hors ligne

 

#83 17/09/2012 14h21 → Forex : peut-on gagner de l'argent avec les devises et le Forex ? (courtier, devise, forex, spéculer, trading)

Membre
Réputation :   147 

En tout cas, je déteste toutes ces pubs pour le forex avec comme argument "apprenez à gagner 4000 euros en 1 jour de trading FX"

Hors ligne

 

#84 17/09/2012 14h22 → Forex : peut-on gagner de l'argent avec les devises et le Forex ? (courtier, devise, forex, spéculer, trading)

Membre
Réputation :   512 

Encore des kilometres de tartine, mais pas de graphique simple nous montrant le track record du formateur, net de taxes et de frais, sur au moins trois ans.

L’affaire est donc entendue.

Hors ligne

 

#85 17/09/2012 14h48 → Forex : peut-on gagner de l'argent avec les devises et le Forex ? (courtier, devise, forex, spéculer, trading)

Membre
Réputation :   57 

Bonjour DM,

Je salue la longueur de vos explications, le ton irréprochable et l’entrepreneur. Ceci étant dit…

1) Je comprends pourquoi et comment la méthode value permet de battre le marché. J’ai l’argumentaire, la preuve par les track records étalés sur des décennies de nombreux gérants, une multitude d’études universitaires.

2) En revanche je n’ai pas le début de compréhension d’une manière de battre le marché avec l’analyse graphique et l’analyse technique. J’ai pourtant essayé.

3) Votre argumentaire ne diffère pas beaucoup de ce que j’ai lu. C’est une rhétorique assez subtile qui mélange de nombreuses vérités et des éléments flous et invérifiables. On ne peut pas la réfuter simplement. Toutefois, lorsque les objecteurs sont rigoureux intellectuellement, comme ici, l’effet produit par l’argumentaire se dissout rapidement.

4) Le vôtre me laisse d’ailleurs l’impression au final que le trading est très risqué, nécessite une combinaison de qualités rares, peut échouer pour de nombreuses raisons, et de toute façon ne rapporte rien…

5) Je viens de lire le Market Wizards, série entretiens avec les meilleurs traders de leur époque. Ce bouquin m’a convaincu qu’une infime minorité de personnes était capable de réussir en trading sur une relativement longue période (mais courte au regard d’un Schloss ou d’un Buffet) :
a) après avoir étudié les marchés à fond pendant des années,
b) découvert des inefficiences,
c) leur permettant de construire leur système de trading,
d) un engagement à 100% dans le trading,
e) une discipline de fer,
f) une absence d’ego,
g) des moyens professionnels par définition hors de portée.

Être formé par l’un d’eux, pourquoi pas ?
Mais par un jeune homme sans track record ?

6) Et même si vous aviez une crédibilité en béton, je ne saurais recommander cette approche à quiconque. L’éducation financière doit permettre aux gens de maîtriser leur trajectoire patrimoniale, sur des bases indestructibles, et sans capacités spéciales.

Hors ligne

 

#86 17/09/2012 17h13 → Forex : peut-on gagner de l'argent avec les devises et le Forex ? (courtier, devise, forex, spéculer, trading)

Modérateur
Réputation :   1084 

Je plussoie ce que thomz a écrit à 11h44.

DM a écrit :

a - Sans faire notre publicité, 80% des traders que nous formons sont positifs et gagne de l’argent (résultats de nos élèves, semaine après semaine non mis à jour depuis 2 semaines, ça va être fait : http://www.blog-dmtrading.fr/categorie-12396779.html)

Désolé, mais ce lien indique juste les 15 meilleurs, et répète que "80% des élèves sont positifs". C’est ce que j’appelle de la pub avec la liste de ceux qui ont réussi (le loto peut faire le même genre de listes).
J’aurais attendu une liste exhaustive, ou un graphe avec TOUS les élèves.. Comment est assuré le suivi ? Si un élève perd, comment est-il suivi ??
Et ce chiffre de 80% reste stable semaine après semaine ? wouah   smile

DM a écrit :

Je tenais également à réagir sur certains propos, notamment de GBL : je suis tout à fais d’accord avec son analyse, le Forex ne permet pas, et ne permettra jamais, de sécuriser un patrimoine, et de le faire travailler. Il permet de se le procurer par ex (Forex ou autre peu importe).

J’ai relu ce que j’avais écrit (26/07/2012 20h29), et je suis ravi que vous soyez d’accord. Mais je n’ai jamais écrit que le Forex permettait de se procurer un capital (en fait : guère plus que le loto).

Je pense que le Forex est un jeu à somme nulle ou plutôt légèrement négative (les spreads), qu’on doit considérer comme "pas de hasard pur" si on veux espérer gagner, et qu’on n’aura que très rarement un "avantage pérenne" sur les autres joueurs, donc qu’on a toutes les chances de finir en pigeon plumé (sauf à ce qu’il y ait assez de joueurs encore plus pigeon que soi sur le marché). 
Se former à être moins pigeon que les autres, pour détecter et exploiter leurs erreurs (et leurs conséquences sur le marché) peut permettre d’améliorer la situation, mais j’ai un gros doute sur le fait que ça permette de devenir gagnant de manière pérenne (par contre, je suis convaincu que ça représente une montagne de travail et de discipline).


Contrôlons la finance: Finance Watch  - Parrain Fortuneo: 12356125, INGDirect: ZKCYANB, Altaprofits: MP

Hors ligne

 

#87 17/09/2012 17h47 → Forex : peut-on gagner de l'argent avec les devises et le Forex ? (courtier, devise, forex, spéculer, trading)

Membre
Réputation :   20 

thomz a écrit :

Encore des kilometres de tartine, mais pas de graphique simple nous montrant le track record du formateur, net de taxes et de frais, sur au moins trois ans.

L’affaire est donc entendue.

Je suis désolé Thomz, je ne fais que répondre, et il y en a des choses à dire !

Je vais vous montrer les graphiques, et si vous voulez datas envoyez un MP je ne veux pas que cela traîne sur le net, mais je ne vois pas l’intérêt de vous le démontrer, car primo cela ne regarde que moi, et secondo je pense qu’il soit plus évocateur de montrer les résultats des élèves plutôt que les nôtres (mais soit si ça peut permettre de débattre).

2010 :
http://www.devenir-rentier.fr/uploads/thumbs/272_perf10.png

fin 2011 - aujourd’hui :
http://www.devenir-rentier.fr/uploads/thumbs/272_perf12.png

Je suis navré mais je ne retrouve plus le reste de 2011. En gros j’ai acheté du CHF tout le premier semestre jusqu’au 8 août. Après je n’ai plus fait grand chose.

Et désolé pour les "tartines" et les "kilomètres".


Trader - analyste technique, et je le vis bien. Formation Trading - Gestion portefeuille - Mon portefeuille boursier

Hors ligne

 

#88 17/09/2012 18h10 → Forex : peut-on gagner de l'argent avec les devises et le Forex ? (courtier, devise, forex, spéculer, trading)

Membre
Réputation :   512 

Je salue votre réactivité DM. Manifestement Soros, Kovner et Niederhoffer n’ont plus qu’à aller se rhabiller.

Hors ligne

 

#89 17/09/2012 18h18 → Forex : peut-on gagner de l'argent avec les devises et le Forex ? (courtier, devise, forex, spéculer, trading)

Administrateur
Réputation :   1309 

Puisque DM a eu son droit de réponse, peut-être peut on maintenant en rester là. :-)

Hors ligne

 

#90 17/09/2012 20h09 → Forex : peut-on gagner de l'argent avec les devises et le Forex ? (courtier, devise, forex, spéculer, trading)

Membre
Réputation :   20 

Bonjour Sinclair,

Sinclair a écrit :

1) Je comprends pourquoi et comment la méthode value permet de battre le marché. J’ai l’argumentaire, la preuve par les track records étalés sur des décennies de nombreux gérants, une multitude d’études universitaires.

2) En revanche je n’ai pas le début de compréhension d’une manière de battre le marché avec l’analyse graphique et l’analyse technique. J’ai pourtant essayé.

Je serai enchanté d’en savoir plus sur votre "1)", car j’aimerai confronter mon avis au votre. Selon moi, si le value marche, c’est que c’est une méthode, une méthodologie d’analyse, de travail, que beaucoup de gérants professionnels utilisent, et autres intervenants et investisseurs d’ailleurs.

Tous apprennent plus ou moins la même chose, vont aux mêmes écoles, et agissent de la même manière en gros.

Le marché l’intègre également, pas dans tous les cas bien sûr. De fait je pense qu’il s’agit d’une autoréalisation plus qu’autre chose.

Également, le fait de maintenir des positions perdantes pendant X temps diminue les pertes et lorsque l’on fait un gain on se dit : j’ai eu raison de persister ! et cela pour moi explique pas mal de gain également. Après tout, c’est 50/50, soit ça monte, soit non smile

Concernant l’analyse graphique, c’est très simple : investiriez-vous dans un fond qui perd ? sa courbe de résultat serait baissière ? non, peut être pas ! Investiriez-vous dans un fond qui gagne ? sa courbe de résultat serait haussière ? oui, peut être !

Et bien l’analyse graphique c’est pareil : plutôt que d’anticiper que le marché monte ou baisse (ce qui est le value investment), on va plutôt chercher à caractériser l’état du marché : tendance haussière, baissière, ou neutre.

Ainsi lorsque vous allez acheter une action parce qu’elle baisse, l’analyse graphique va plutôt attendre que l’action démarre une hausse pour investir : ainsi on connait le point bas, les volumes par prix, et on sait où ont été passé les ordres et où mettre un stop loss par exemple. C’est une approche différente.

L’analyse graphique va attendre que le marché donne raison à l’analyse financière, en quelque sorte.

Pour gagner, le trader qui utilise l’analyse graphique doit comprendre qu’il faut que les statistiques soient de son côté. Mais il faut aussi qu’il n’utilise que des choses démontrables, vérifiables.

C’est ce que je fais : je n’utilise aucune théorie, rien qui ne soit ni démontrable ni vérifiable à 100%.

Exemple parmi tant d’autres : je vous ai dessiné un schéma d’un marché en tendance.

Comme vous le voyez, une tendance, c’est aller d’un point A à un point B. Ici nous avons une tendance haussière.

Si l’on regarde à la loupe, cette tendance comprend une multitude d’événements.

Il se trouve que dans une tendance, nous avons trois événements : l’impulsion, la correction, et la consolidation.

Ces trois événements ont les propriétés suivantes :

1 - dans une tendance, il y a au moins n+1 impulsions, où n est le nombre de correction et consolidation (cf la logique).

2 - dans une tendance, il y a plus de continuation que de retournement (cf la logique aussi, sinon il n’y aurait aucune tendance)

3 - dans une tendance, toute les impulsions ou toutes sauf la dernière, sont plus grandes en amplitudes que les corrections et consolidation (cf logique encore, sinon il n’y a pas de tendance).

4 - dans une tendance, une consolidation est toujours cassée, que ce soit dans son sens, ou non.

5 - il y a deux types de tendance : celles avec une forte dynamique (écart type élevé) et les autres

Avec ces 5 éléments vrais, vérifiables, démontrables à tout moment, il vous est possible de gagner suivant les règles suivantes :

1 - on ne prédit pas, on ne fait que suivre. Ainsi si je trade chaque élément haussier (impulsion) d’une tendance haussière, je sais que sur un grand nombre de tendance je ferai de plus nombreux gains, mais aussi de plus importants gains que si je tradais n’importe comment; par contre je ne sais pas si ma tendance va continuer, c’est pour ça que je dois tout le temps la trader, je ne peux pas louper d’opportunités sinon mon avantage statistique (i.e trader les impulsions avec des gains 2 fois supérieurs aux pertes) est vicié et de fait si je gagne, ce sera par chance, et si je perds, par malchance.

2 - chaque élément est indépendant, ainsi il y a autant de probabilité pour que ça monte ou que ça baisse. Mais l’espérance de gain des hausses sera plus important que celui des baisses.

En gros l’idée est de ne pas anticiper, de suivre, et de chercher dans le meilleur des cas, dans 50% du temps, à gagner minimum 2 fois plus que ce que l’on risque, ce qui n’est possible que dans deux cas de manière "facile" :

- les continuations et les départs de tendance

- les retournements

Mais comme les retournements conduisent irrémédiablement à des pertes à long terme, mieux vaut trader les continuation.

Ainsi votre performance profite des hausses, et pas des baisses, c’est comme si je vous disais de n’investir que lorsque l’action monte, et de sortir quand elle baisse, tout simplement.

Ensuite il faut respecter la tendance : prendre les opportunités comme elle vienne, décortiquer le mouvement sur 3 à 5 unités de temps, et ne pas vicier l’avantage statistique.

Et ensuite c’est naturel : les gains arrivent tout seul. Au point que selon moi, d’un point de vue statistique, ce n’est pas les outils (analyse technique, chartiste, graphique, ou outils mathématique) qui font que le trader gagne, ni même ses théories ou la manières dont il les utilise, c’est juste que le fait de suivre la tendance lui donnera naturellement raison, pour les 5 points évoqués plus hauts, et que donc statistiquement, quelque soit son système d’entrée, il sera gagnant si il suit la tendance et qu’il se met à l’abri avec des RR (ratio entre le gain et le risque) supérieur à deux.

3) Votre argumentaire ne diffère pas beaucoup de ce que j’ai lu. C’est une rhétorique assez subtile qui mélange de nombreuses vérités et des éléments flous et invérifiables. On ne peut pas la réfuter simplement. Toutefois, lorsque les objecteurs sont rigoureux intellectuellement, comme ici, l’effet produit par l’argumentaire se dissout rapidement.

Je me sens insulté quand vous dites que je mélange des vérités, des flous, des choses non vérifiables, et que quelqu’un de rigoureusement intelligent dissoudrait mon argumentaire.

Je n’avais pas l’intention de vous paraître flou, au contraire, j’ai fais de long textes, peut être mal rédigés, pour ne pas l’être.

4) Le vôtre me laisse d’ailleurs l’impression au final que le trading est très risqué, nécessite une combinaison de qualités rares, peut échouer pour de nombreuses raisons, et de toute façon ne rapporte rien…

Oui, comme tout ce qui est lié à l’argent, y compris ce que vous faites. Il faut des qualités certaines, et l’on peut échouer pour de nombreuses raisons avec vos méthodes d’investissement.

La différence est qu’avec le trading, perdre 10 000 euros est une affaire de quelques minutes, alors qu’en investissant sagement comme vous c’est l’histoire d’un an ou plus, ça dépend des montants en jeux.

La difficulté est la possibilité d’avoir recours au levier et au day trading. C’est tout.

a) après avoir étudié les marchés à fond pendant des années,
b) découvert des inefficiences,
c) leur permettant de construire leur système de trading,
d) un engagement à 100% dans le trading,
e) une discipline de fer,
f) une absence d’ego,
g) des moyens professionnels par définition hors de portée.

Être formé par l’un d’eux, pourquoi pas ?
Mais par un jeune homme sans track record ?

Je suis d’accord, sauf pour le "b" et le "g", car cela sous entend découvrir un secret du marché, ou un edge particulier, non statistique, et d’avoir des informations privilégiées (qui ne sont pas tout le temps bonne, pour l’avoir vécu). Or je pense qu’il faut plutôt :

a) ranger son ego de côté
b) admettre que cela est simple
c) savoir lire un graphique
d) une discipline de fer
e) une foi en les tendances
f) admettre qu’avec un regard purement statistique, c’est bien plus simple qu’avec un regard de financier

Après pour le reste cela n’engage que vous.

6) Et même si vous aviez une crédibilité en béton, je ne saurais recommander cette approche à quiconque. L’éducation financière doit permettre aux gens de maîtriser leur trajectoire patrimoniale, sur des bases indestructibles, et sans capacités spéciales.

Et pourtant, il faut être plus ouvert smile Mais j’ai l’habitude : le trading, le Forex, l’AT jouisse de mauvaises réputations, et dans 90%, pour de mauvaises raisons, mais les habitudes ont la vie dure smile


Trader - analyste technique, et je le vis bien. Formation Trading - Gestion portefeuille - Mon portefeuille boursier

Hors ligne

 

#91 17/09/2012 20h11 → Forex : peut-on gagner de l'argent avec les devises et le Forex ? (courtier, devise, forex, spéculer, trading)

Membre
Réputation :   20 

thomz a écrit :

Je salue votre réactivité DM. Manifestement Soros, Kovner et Niederhoffer n’ont plus qu’à aller se rhabiller.

Je n’en attendais pas moins, comme réponse, de votre part. Belle mentalité !


Trader - analyste technique, et je le vis bien. Formation Trading - Gestion portefeuille - Mon portefeuille boursier

Hors ligne

 

#92 17/09/2012 20h20 → Forex : peut-on gagner de l'argent avec les devises et le Forex ? (courtier, devise, forex, spéculer, trading)

Membre
Réputation :   20 

GoodbyLenine a écrit :

Je plussoie ce que thomz a écrit à 11h44.

Désolé, mais ce lien indique juste les 15 meilleurs, et répète que "80% des élèves sont positifs". C’est ce que j’appelle de la pub avec la liste de ceux qui ont réussi (le loto peut faire le même genre de listes).
J’aurais attendu une liste exhaustive, ou un graphe avec TOUS les élèves.. Comment est assuré le suivi ? Si un élève perd, comment est-il suivi ??
Et ce chiffre de 80% reste stable semaine après semaine ? wouah   smile

Envoyez moi votre mail, et je vous envoie tout ça (les résultats de tous les élèves).
Le suivi est bihebdomadaire, chaque vendredi et samedi. Les élèves qui perdent sont naturellement suivi et encouragés. En fait les gains sont surtout du à l’accompagnement, car ça les motive, les sécurise, et ça leur donne des objectifs donnés par d’autres, et j’ai constaté que grâce à cela, les résultats des élèves se sont nettement amélioré.

Oui c’est très stable, et c’est le cas à chaque session (ex sur la dernière formation, sur 6 élèves, 1 seul négatif depuis le début à -34%).

J’ai relu ce que j’avais écrit (26/07/2012 20h29), et je suis ravi que vous soyez d’accord. Mais je n’ai jamais écrit que le Forex permettait de se procurer un capital (en fait : guère plus que le loto).

Je pense que le Forex est un jeu à somme nulle ou plutôt légèrement négative (les spreads), qu’on doit considérer comme "pas de hasard pur" si on veux espérer gagner, et qu’on n’aura que très rarement un "avantage pérenne" sur les autres joueurs, donc qu’on a toutes les chances de finir en pigeon plumé (sauf à ce qu’il y ait assez de joueurs encore plus pigeon que soi sur le marché). 
Se former à être moins pigeon que les autres, pour détecter et exploiter leurs erreurs (et leurs conséquences sur le marché) peut permettre d’améliorer la situation, mais j’ai un gros doute sur le fait que ça permette de devenir gagnant de manière pérenne (par contre, je suis convaincu que ça représente une montagne de travail et de discipline).

Mais si vous l’avez écrit, apprenez à lire entre vos lignes (je plaisante) big_smile

C’est votre avis GBL, qui n’engage que vous.

Je me suis largement exprimé sur les postes au dessus.

Maintenant je veux bien débattre, mais en présence de personnes courtoises, qui plutôt que d’insulter, insinuer, ou affirmer sans savoir, respecte un peu les autres. Je n’aime pas me faire traiter de vendeur de rêves ou marchand de méthodes magiques (CF Sinclair).

Je ne comprendrais jamais rien à ces manques de respect continus envers ce que vous ne connaissez pas…

Maintenant, libre à vous de penser ce que vous voulez, et d’avoir un avis moins tranché, je me suis expliqué je pense suffisamment.


Trader - analyste technique, et je le vis bien. Formation Trading - Gestion portefeuille - Mon portefeuille boursier

Hors ligne

 

#93 17/09/2012 21h01 → Forex : peut-on gagner de l'argent avec les devises et le Forex ? (courtier, devise, forex, spéculer, trading)

Membre
Réputation :   87 

Bonsoir à tous les participants de cette file.

Je ne vais pas rentrer dans les détails du débat ci-dessus, mais je tiens à relever un point :

DM a écrit :

Et bien l’analyse graphique c’est pareil : plutôt que d’anticiper que le marché monte ou baisse (ce qui est le value investment), on va plutôt chercher à caractériser l’état du marché : tendance haussière, baissière, ou neutre.

Ma culture financière n’est sans doute pas aussi développée que la votre mais, pour moi en tout cas, la démarche "d’investir dans la valeur" au sens littéral du terme ne correspond pas à faire une anticipation sur le sens de la variation de M. Market au sens large tel que cela est présenté.

Bien sur j’anticipe que le Marché reconnaitra cette "valeur" mais à un horizon que je ne sais pas déterminé (en ce sens cela pose le problème de la marge de sécurité vs la durée de reconnaisance de cette valeur par le Marché et donc du TRI à terme). En aucun il n’y a d’anticipation sur une hausse ou une baisse du "Marché".

DM je salue votre enthousiasme et votre démarche et la force de vos convictions, qui pour le moins a le mérite d’illustrer une passion bien organisée.

Une des questions que vous devez vous poser, je pense, est la perennité (ie à long terme) de votre démarche d’investissement qui est totalement déconnectée des performances économiques et financières des sous-jacents sur lesquels vous prenez des positions. Votre expérience, en terme de durée et d’âge est encore fraîche et jeune. Je me souviens qu’en 1998, 1999, 2000, il était très facile, même pour un néophyte en bourse de faire du X2, x3 sur son portefeuille (je l’ai fait) - j’ai aussi perdu énormément dans des marchés boursiers très difficiles les années suivantes. Seul compte votre track record sur des périodes beaucoup plus longue.

A mon humble avis, dans une optique de construction d’un patrimoine, la sécurité de la base de la boule de neige doit être préservée à tout prix.

Bonne continuation dans votre méthode d’investissement.

Dernière modification par BearBullCarpeDiem (17/09/2012 21h01)


Parrainage : Boursorama

Hors ligne

 

#94 17/09/2012 23h06 → Forex : peut-on gagner de l'argent avec les devises et le Forex ? (courtier, devise, forex, spéculer, trading)

Membre
Réputation :   57 

Cher DM,

Votre tentative d’argumenter contre la méthode value sans rien y connaître est pour le moins amusante. Trois lignes, trois flops. Et de dire plus loin qu’il faut être plus ouvert…

Et je vais sûrement encore froisser votre ego, mais votre démonstration est pour moi un non sens total, et je reste poli.

Sujet clos pour moi.

Hors ligne

 

#95 18/09/2012 08h57 → Forex : peut-on gagner de l'argent avec les devises et le Forex ? (courtier, devise, forex, spéculer, trading)

Membre
Réputation :   20 

Cher Sinclair,

J’ai lu Graham, et mon associé à été trader analyste financier chez Morgan Stanley. Je connais donc bien l’investissement dans la valeur.

Le but de mes remarques étaient de voir si lorsque quelqu’un "dénigrait" votre manière de faire vous réagiriez, et à priori c’est le cas.

Deux poids deux mesures donc… si vous pensez que vous heurtez mon égo, c’est vie mal me connaître, je suis ici pour débattre, pas pour me faire insulter.

Merci messieurs pour votre hospitalité et votre ouverture d’esprit. J’espère juste avec le temps ne pas sombrer dans un tel intégrisme.

BearBullCarpeDiem, merci. Oui voilà vous anticipez la reconnaissance du marche. Dans ma conception l’anticipation ne permet pas de gèrer son risque c’est pourquoi je continuerai à trader la tendance.

Quant à la pérennité, On verra. Mais les marchés depuis leur création ont toujours fait pareil : des tendances, ou pas. Et quand plus de tendance, on coupe.

Bonne continuation à vous aussi.

Ce sera mon dernier message sur cette file.


Trader - analyste technique, et je le vis bien. Formation Trading - Gestion portefeuille - Mon portefeuille boursier

Hors ligne

 

#96 18/09/2012 09h42 → Forex : peut-on gagner de l'argent avec les devises et le Forex ? (courtier, devise, forex, spéculer, trading)

Membre
Réputation :   57 

DM a écrit :

je suis ici pour débattre,

Vous n’auriez pas une méthode à vendre, je pourrais vous croire.

Hors ligne

 

#97 18/09/2012 10h32 → Forex : peut-on gagner de l'argent avec les devises et le Forex ? (courtier, devise, forex, spéculer, trading)

Membre
Réputation :   108 

Sans vouloir prendre part au débat sur le fond car je n’y connais pas grand chose à la bourse, je voudrais quand même adresser un message aux habitués du forum qui participent à ce sujet.

Messieurs, je lis ce forum depuis longtemps, et y participe depuis un peu moins longtemps. J’apprécie énormément, comme beaucoup, la qualité des intervenants, le niveau des discussions ainsi que le ton et la courtoisie générale que l’on retrouve ici.
Mon domaine de prédilection étant plutôt l’immobilier, j’aime toutefois lire ce genre de sujets sur la bourse pour ma culture personnelle, et je pense avoir une vision "neutre" sur la chose. Je n’ai pas d’a priori sur l’analyse fondamentale ou sur l’analyse technique.

Je ne veux pas particulièrement prendre la défense de DM, mais là je vous avoue que je suis choqué par vos propos et vos attaques le visant (j’avoue qu’à sa place, j’aurais abandonné et me serait certainement emporté beaucoup plus).
Je suis également choqué par le manque d’objectivité et d’ouverture d’esprit de certains qui me saute aux yeux lorsque je lis ces sujets (ce post ainsi que celui sur l’analyse technique qui figure dans le best-of)

Qu’est-ce qui vous permet d’essayer de faire passer DM pour un charlatan ?

- son jeune âge ? Il n’y a pas besoin d’être vieux pour être doué ! A la salle des marchés de la banque dans laquelle je travaille, il y a de jeunes traders très talentueux, qui font beaucoup mieux que les traders qui ont 20 ans de bouteille.

- sa soi-disant inexpérience ? Je pense que son parcours et la qualité de ses interventions tendent à prouver qu’il a acquis en peu de temps ce que d’autres mettront une vie à assimiler.

- le fait qu’il se soit lancé dans la formation ? La lecture de ses précédents posts me fait dire que c’est quelqu’un doué pour ça, doté d’un grand sens de la pédagogie.

- le fait qu’il n’ait pas répondu dans les 30s quand on lui a demandé des comptes sur les résultats de ses élèves ? Quand je poste sur l’immobilier, j’estime ne pas avoir besoin de fournir mes avis de taxe foncière, mes relevés de compte et mes avis d’imposition pour que l’on m’accorde une certaine crédibilité.

Oui il y a des vendeurs de méthodes miracle, mais pourquoi ces personnes prendraient-ils du temps pour partager et défendre leur point de vue ici-même sachant par avance qu’ils vont se faire démolir ? Les posts de DM n’ont rien à voir avec le racolage auquel nous assistons malheureusement ici de temps à autre…

Voilà pour mon coup de gueule du matin. Je le redis, je suis choqué et déçu ce que j’ai pu lire.


Objectif-Tune, mon blog sur l'investissement immobilier

Hors ligne

 

#98 27/10/2012 18h38 → Forex : peut-on gagner de l'argent avec les devises et le Forex ? (courtier, devise, forex, spéculer, trading)

Membre
Réputation :   

Bonjour,

Je m’intéresse au Forex depuis environ 18 mois… et pour répondre rapidemment à la question : peut-on gagner de l’argent en investissant sur le forex, ma réponse sera : oui, bien sûr., mais ce n’est pas facile.

D’une part les brokers Forex ne sont pas tous honnêtes (et le fait qu’il soit régulé « onshore » n’est même pas une garantie de sérieux. Et inversemment aussi une absence de régulation n’est même pas une garantie de charlatanisme). D’autre part, beaucoup de ceux qui vendent des méthodes/formations/robots/analysés ne sont pas honnêtes non plus.  C’est bien simple : le marketing du forex rappelle à la fois les attrapes-gogos « make money fast » et le casino ou le poker. Ca il y en a du monde qui aimerait les bonus de traders, les putes et la coke, avec les sensations du jeu d’argent en plus.

Au final, je crois que 85% des  comptes forex perdent des sous chaque trimestre (les brokers US ont l’obligation de publier des chiffres, c’est quelque chose de cet ordre-là). Et comme les perdants ne sont vraisemblablement pas les mêmes d’un trimestre à l’autre, on doit aprocher les 95% de comptes perdants annuellement. Et comme ceux qui perdent des sous jetent l’éponge (si les brokers payent des pubs, c’est bien parce qu’ils ont régulièrement besoin de nouveaux clients), mettons que 1% des gens qui ont ouvert un compte trading forex au final y gagnent des sous à long terme.

Voilà, ça c’est ma statistique personnelle : 1% de gagnants à long terme sur le Forex. Et je suis dans les gagnants (si on considère que 18 mois c’est déjà du long terme).

Et j’ai découragé beaucoup de monde de s’intéresser au forex même si je suis dans les gagnants, d’une part parce que le temps que j’ai passé à m’intéresser au Forex aurait été plus rentable si j’avais travaillé en France chez McDonalds. Et d’autre part, parce que j’ai des expériences que tout le monde n’a pas : je suis informaticien (ça aide beaucoup pour développer une stratégie, faire des backetests, etc..), j’ai travaillé dans le monde de l’affiliation marketing sur internet (et ça aide beaucoup de savoir comment ça se passe dans ce milieu, vu que beaucoup de brokers/conseilleurs ont une stratégie qui n’est basée que sur ça), je suis curieux et j’aime aller au bout des choses, genre découvrir des patterns graphiques qui reviennent, etc…  Allez, disons que trader le Forex c’est tout simplement un métier.

Le problème, c’est que même si j’ai gagné sur le Forex moins d’argent que ce que j’aurai pu gagner à Mc Donalds, je sais aussi que si j’avais eu un capital assez élevé (mettons 200 000 €), alors je pourrais envisager de vivre du trading….

Et voilà, se pose à moi la question, du qu’est ce que je fais je continue avec mon petit capital, et dans 5 ou 6 ans, je pourrais vivre de mon trading ? Sauf que c’est chronophage ! Je ne peux que difficilement cumuler un travail et une passion trop dévorante pour le Forex.

Donc, puisque je me débrouille bien sur le forex, je peux tenter d’en vivre. Quelle banque veux d’un informaticien chevelu comme trader ? Qui est prêt à confier 1 ou 2 millions d’euro en gestion à un rigolo comme moi ? Même si je voulais monter mon propre hedge fund, je n’ai aucune idée de comment faire. J’ai de bons résultats, mais ça ne suffit pas pour devenir riche : il faut un capital de départ.

Alors, qu’est ce que je fais alors : je vends mes stratégies, mes ebooks, mes signaux, mes EA ? C’est bien tentant… En tout cas, c’est pratique courante. Serait-ce pour cela que beaucoup de ces personnes qui s’intéressent à l’analyse technique et au forex font cela : des stratégies, des résultats, mais pas assez de capital pour en vivre ?

Et qu’est ce qui va me dinstinguer de la masse des pas sérieux ?

Hors ligne

 

#99 27/10/2012 18h58 → Forex : peut-on gagner de l'argent avec les devises et le Forex ? (courtier, devise, forex, spéculer, trading)

Membre
Réputation :   512 

eromawyn a écrit :

Et qu’est ce qui va me dinstinguer de la masse des pas sérieux ?

Un track record public et bien documenté, net de taxes et de frais, aisément auditable et sur au moins cinq ans.

Hors ligne

 

#100 27/10/2012 19h29 → Forex : peut-on gagner de l'argent avec les devises et le Forex ? (courtier, devise, forex, spéculer, trading)

Membre
Réputation :   211 

Je rejoins Thomz, 18 mois n’est absolument pas une période suffisamment longue pour être crédible.

Si dans 5 ans, vous nous dites toujours la même chose, alors nous vous saluerons bien bas et vous serez dans les 1% de gagnants.

Ben Graham a écrit :

Il y a deux façons de faire en bourse : s’enrichir lentement ou s’appauvrir rapidement.

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB
Hébergé par Arcustech