Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Abonnez-vous à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche : 
Chercher
Membres  |  Mission

Forums des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l'investissement patrimonial pour s'enrichir, générer une rente et atteindre l'indépendance financière

Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions !

#1 21/05/2016 09h07 → Quels critères pour élire le conseil de surveillance d'une SCPI ? (conseil surveillance, scpi, élections)

Membre
Réputation :   

Bonjour,

nouveau dans l’univers de SCPI, je me vois proposer pour la première fois de voter pour élire le conseil de surveillance.

Oui mais voilà, j’ai une liste de 25 candidats qui me sont totalement inconnus où l’on apprends combien de parts ils possèdent, leur métier et souvent qu’ils gèrent déjà d’autres SCPI.

Certains ne semblent même pas des personnes physiques mais des sociétés.

Quels sont les critères à choisir?

Instinctivement je dirai la personne physique qui a le plus de parts devrait être la + concernée, mais ça me parait un peu juste comme critère.

PS: Désolé, je n’arrive pas à modifier le titre.

Dernière modification par JBeurer (21/05/2016 09h13)

Mots-clés : conseil surveillance, scpi, élections

Hors ligne

 

#2 22/05/2016 02h40 → Quels critères pour élire le conseil de surveillance d'une SCPI ? (conseil surveillance, scpi, élections)

Modérateur
Réputation :   1083 

Je vais essayer de répondre à votre interrogation.

Tout d’abord, ne vous faites pas trop d’illusions : dans une grande partie des SCPI, le résultat du vote du CS est déterminé par le vote d’un nombre très limité de gros associés. Ainsi lorsque quelques institutionnels (par exemple des compagnies d’assurance) possèdent 20% des parts d’une SCPI (ce qui est le cas d’Immorente, la SCPI qui semble vous concerner), si elles votent tous pour les mêmes, ces candidats seront très probablement élus. 

Je ne pense pas que la nature (personne physique ou personne morale) du candidat soit un critère valable : en quoi détenir ses parts via une société (une SCI en général) devrait rendre un membre du Conseil de Surveillance moins efficace ? Je dirais même qu’au moins le représentant d’une personne morale (souvent une société familiale) aura quelques connaissance minimales sur la structure d’une société, sa comptabilité, etc.  N’oubliez pas qu’une SCPI n’est rien d’autre qu’une (grosse) SCI respectant un certain nombre de contraintes réglementaires/légales supplémentaires. 

Le principal critère de choix devrait être de connaître (et d’estimer) le candidat. Si vous n’en connaissez aucun, essayez de trouver des informations (avec internet, on y arrive bien souvent), ou demandez à ceux qui les connaissent (en MP, pas sur un forum public).

Si vous n’êtes pas vraiment satisfait des actions du Conseil de Surveillance sortant (par exemple si les performances de la SCPI se détériorent, et que le rapport du CS se résume à des compliments pour la société de gestion), vous ne devriez voter pour aucun des sortants.

Pour les "cumulards" (membres de plusieurs Conseils de Surveillance de SCPI), vous pouvez vous faire une idée de leur qualité en examinant les performances et rapport du CS des différentes SCPI dans lesquels ils sont impliqués. Il existe une association de défense des porteurs de parts de SCPI qui indiquait il y a quelques années que certains "cumulards" étaient quasiment "choisis" par la société de gestion afin d’avoir un Conseil de Surveillance bien docile, et il vaudrait mieux ne pas voter pour ceux-ci.

Le nombre de parts détenues n’est pas forcément un bon critère : il indique (partiellement, car entre un associé qui n’a des parts que dans une SCPI, et celui qui en a dans 20 SCPI, l’information sera trompeuse) la surface financière de l’associé, et l’importance que sa participation dans cette SCPI a pour lui (mais la aussi ça pourra être trompeur, entre celui qui a investi 50 k€ dans une SCPI sur 100 k€ de patrimoine, et celui qui aura investi 200k€ sur 10 M€ de patrimoine). Enfin, la compétence, la motivation, l’esprit critique, et le temps qu’on est disposé à consacré à son activité dans un CS, ne sont pas forcément en relation avec le nombre de parts détenues.

L’âge me semble un critère non négligeable : si tous les membres d’un CS ont entre 65 et 75 ans, l’arrivée de quelques "plus jeunes" ne fera pas de mal. De même, le non renouvellement de tous les sortants (pour avoir un minimum de sang neuf) me semble aussi un critère à prendre en compte.

Si un associé est "lié" à la société de gestion d’une manière ou d’une autre (employé/retraité d’une société du même groupe, ou d’un gros partenaire), j’exclus quasiment toujours de voter pour lui.


Contrôlons la finance: Finance Watch  - Parrain Fortuneo: 12356125, INGDirect: ZKCYANB, Altaprofits: MP

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB
Hébergé par Arcustech