Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Abonnez-vous à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche : 
Chercher
Membres  |  Mission

Forums des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l'investissement patrimonial pour s'enrichir, générer une rente et atteindre l'indépendance financière

Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions !

#101 22/07/2014 19h41 → Cheptel laitier : investir dans les vaches laitières ! (vaches laitières)

Membre
Réputation :   224 

en meme temps si vous n’avez pas de reponse AVANT de donner votre argent, vous ne risquez pas d’en avoir APRES l’avoir donné…


Left the Rat Race in 2013

Hors ligne

 

#102 28/07/2014 14h59 → Cheptel laitier : investir dans les vaches laitières ! (vaches laitières)

Membre
Réputation :   161 

Pour information, que je suis certain les spécialistes de cette file connaîtront déjà, des robots pour vaches à partir de 200k USD.

http://www.bloomberg.com/video/farm-rob … VXQVw.html

Hors ligne

 

#103 12/08/2014 14h45 → Cheptel laitier : investir dans les vaches laitières ! (vaches laitières)

Membre
Réputation :   56 

Bonjour

j’ai (enfin!) reçu la documentation tant désirée…

Nonobstant le fait que mes questions ayant trait à la fiscalité sont restées sans réponse, je me pose des questions sur les frais réels d’une telle opération.

Si je prends la documentation et que je pars d’un cheptel de 100 vaches, j’obtiens un taux de vélage moyen de 86% (correct selon moi) reparti entre 46 mâles (allant à l’exploitant si j’ai bien suivi) et 40 femelles.

Sur ces 40 femelles, 20 sont attribuées au remplacement du troupeau ( soit un renouvellement tous les 5 ans, ce qui semble bien court). les vaches réformées( je présume qu’il s’agit des miennes) sont vendues et viennent visiblement gonfler le tiroir- caisse de l’éleveur. Ce qui signifie que je ne tire aucun bénéfice des vaches réformées. Je fais donc une croix dessus. J’ai donc intérêt à vendre mes vaches avant la réforme, oui, mais à quel prix?

Restent logiquement 20 génisses, dont la moitié pour l’éleveur, donc 10 pour moi. Or on m’annonce un rendement de 4% soit 4 génisses pour moi. Question: où sont passées les 6 génisses manquantes?
Sans doute pour rétribuer (grassement) l’intermédiaire.

Ma rentabilité devrait être de 10 génisses + le prix de 20 vaches réformées soit plus de 20%. Or je n’obtiens que 4%…..soit 4 génisses!

Mafo


Travail: 750 h/an. Siestes, voyages et loisirs le reste du temps…

Hors ligne

 

#104 12/08/2014 15h14 → Cheptel laitier : investir dans les vaches laitières ! (vaches laitières)

Membre
Réputation :   56 

okavongo a écrit :

Dans le même secteur, mais dans le domaine caritatif (on ne récupère pas sa mise) on trouve la ZOB, la Zébu Overseas Bank (ou Board maintenant apparement) et ses PEZ (Plan Epargne Zolidarité ou Zébu auparavant) avec pour support un Zébu, un Cochon ou encore une Charette.

ZOB ZEBU OVERSEAS BOARD (ex BANK) DEVELOPPEMENT RURAL ETHIQUE A MADAGASCAR

Bonjour

Dans la même veine que ZOB, il y a ZEBUNET qui couvre plus de pays…et des animaux différents ( zébus, cochons, poules, brebis et chèvres). Le site me semble plus sérieux.

ZEBUNET- Le microcrédit solidaire comme aide au développement

Mafo


Travail: 750 h/an. Siestes, voyages et loisirs le reste du temps…

Hors ligne

 

#105 12/08/2014 19h33 → Cheptel laitier : investir dans les vaches laitières ! (vaches laitières)

Membre
Réputation :   39 

mafo a écrit :

Bonjour

j’ai (enfin!) reçu la documentation tant désirée…

Nonobstant le fait que mes questions ayant trait à la fiscalité sont restées sans réponse, je me pose des questions sur les frais réels d’une telle opération.

Si je prends la documentation et que je pars d’un cheptel de 100 vaches, j’obtiens un taux de vélage moyen de 86% (correct selon moi) reparti entre 46 mâles (allant à l’exploitant si j’ai bien suivi) et 40 femelles.

Sur ces 40 femelles, 20 sont attribuées au remplacement du troupeau ( soit un renouvellement tous les 5 ans, ce qui semble bien court). les vaches réformées( je présume qu’il s’agit des miennes) sont vendues et viennent visiblement gonfler le tiroir- caisse de l’éleveur. Ce qui signifie que je ne tire aucun bénéfice des vaches réformées. Je fais donc une croix dessus. J’ai donc intérêt à vendre mes vaches avant la réforme, oui, mais à quel prix?

Restent logiquement 20 génisses, dont la moitié pour l’éleveur, donc 10 pour moi. Or on m’annonce un rendement de 4% soit 4 génisses pour moi. Question: où sont passées les 6 génisses manquantes?
Sans doute pour rétribuer (grassement) l’intermédiaire.

Ma rentabilité devrait être de 10 génisses + le prix de 20 vaches réformées soit plus de 20%. Or je n’obtiens que 4%…..soit 4 génisses!

Mafo

Un taux de renouvellement de 20% est très faible.On tourne souvent plutôt autour de 25 à 30%.
Vous etes propriétaire d’un nombre de vaches en production:Une vache réformée est remplacée par une vache entrant en production.Vous n’etes pas propriétaire d’une vache précise.
Dans vos calculs vous ne comptabilisez que le nombre d’animaux mais pas leur valeur ou leur prix de revient reel.Une génisse à la naissance ne vaut rien,une vache entrant en production a une certaine valeur(sous reserve qu’elle soit apte à produire) et une vache de réforme vaut son poids en viande .

Pour obtenir des taux de rentabilité de 20% il faut vous orienter vers d’autres secteurs que l’agriculture!

Dernière modification par toudoucement (12/08/2014 19h37)


Je ne veux pas etre rentier,je veux faire du blé

Hors ligne

 

#106 12/08/2014 20h54 → Cheptel laitier : investir dans les vaches laitières ! (vaches laitières)

Membre
Réputation :   22 

Personnellement j’aimerais bien investir dans un cheptel bovin mais plutôt toucher des dividendes en produits (lait frais, beurre, fromage, viande), mais je n’ai pas trouvé dans ma région…

Hors ligne

 

#107 12/08/2014 22h07 → Cheptel laitier : investir dans les vaches laitières ! (vaches laitières)

Membre
Réputation :   56 

Bonsoir Bluegrass

J’ai trouvé ça et je pense que ça peut vous intéresser.
Pour chaque investissement en vache, vous obtenez un bon d’achat sur les produits de la ferme.
Pour 1800 € investis, vous recevez chaque année un bon d’achat de 108 € sur les produits de la ferme: viande et charcuterie. rendement annoncé :6%

et 3% de remise sur les produits toute l’année + programme de rachat de votre élevage.

Offrez vous une vache ! - La Ferme aux 4 étoiles

Mafo


Travail: 750 h/an. Siestes, voyages et loisirs le reste du temps…

Hors ligne

 

#108 17/11/2014 20h30 → Cheptel laitier : investir dans les vaches laitières ! (vaches laitières)

Membre
Réputation :   -1 

Hello !

a) Est-ce que le point fiscal a bien été élucidé ? Il était question d’un exemple et d’aide amenée par la société de gestion lors de la fastidieuse déclaration annuelle !

b) Sinon, bon marché la vache ? En ce moment elle se paie cher, non ?

A+

Hors ligne

 

#109 20/11/2014 09h49 → Cheptel laitier : investir dans les vaches laitières ! (vaches laitières)

Membre
Réputation :   39 

Ol34.Non elles ne sont pas chères en ce moment,la crise arrive et les perspectives sur le prix du lait ne sont pas bonnes pour les prochains mois.
La viande n’est pas chère non plus(embargo Russe).
Bref,un eleveur qui a besoin d’animaux a surement intérêt à acheter ses vaches qu’à les louer en se moment.


Je ne veux pas etre rentier,je veux faire du blé

Hors ligne

 

#110 20/11/2014 09h59 → Cheptel laitier : investir dans les vaches laitières ! (vaches laitières)

Membre
Réputation :   158 

"la fastidieuse déclaration annuelle" c’est finie. Dorénavant c’est la société de gestion qui s’occupera de tout et télétransmettra directement au Fisc.

Hors ligne

 

#111 09/01/2015 16h26 → Cheptel laitier : investir dans les vaches laitières ! (vaches laitières)

Membre
Réputation :   

Bonjour concernant, l’afic savez vous si il est possible d’acheter des vaches de gré à gré (d’un associé à un autre associé directement en discutant ensemble du prix d’achat)?
J’ai essayé de joindre l’afic mais la personne en charge des relations investisseurs n’est pas dispo actuellement.

Hors ligne

 

#112 09/01/2015 16h31 → Cheptel laitier : investir dans les vaches laitières ! (vaches laitières)

Membre
Réputation :   158 

Désolé pas d’info sur le sujet…

Hors ligne

 

#113 09/01/2015 19h37 → Cheptel laitier : investir dans les vaches laitières ! (vaches laitières)

Membre
Réputation :   

merci tout de même.

Hors ligne

 

#114 09/01/2015 22h43 → Cheptel laitier : investir dans les vaches laitières ! (vaches laitières)

Membre
Réputation :   

pasdequoi a écrit :

Bonjour concernant, l’afic savez vous si il est possible d’acheter des vaches de gré à gré (d’un associé à un autre associé directement en discutant ensemble du prix d’achat)?
J’ai essayé de joindre l’afic mais la personne en charge des relations investisseurs n’est pas dispo actuellement.

Je m’auto reponds, apparement ce serait possible voir article 6 des statuts Pool.

Hors ligne

 

#115 17/03/2015 18h16 → Cheptel laitier : investir dans les vaches laitières ! (vaches laitières)

Membre
Réputation :   

Sondage : Investissement en cheptel

Bonjour,

Nous sommes étudiants et réalisons actuellement un projet d’étude qui porte sur la location de cheptel. Nous souhaitons récolter des avis de la part d’investisseurs sur ce type de patrimoine.

Ce formulaire ne vous prendra que quelques minutes et nous sera d’une aide très précieuse.

Par avance merci à tous ceux qui prendront de leur temps pour nous répondre. Vous pourrez également nous laisser vos coordonnées en fin de formulaire si vous acceptez que l’on vous recontacte par la suite.

Voici le lien vers le formulaire : Investissement en cheptel

Bien cordialement,

Mathieu

Hors ligne

 

#116 10/09/2015 19h11 → Cheptel laitier : investir dans les vaches laitières ! (vaches laitières)

Membre
Réputation :   

je leur ai pris 20 génisses le mois dernier pour préparer, ma retraite (38 ans) / université des gamins.

Après conseil de mes 2 oncles éleveurs à la retraite, le principe me semble solide :

- le placement ne correspond pas à une monnaie (la vache EST la monnaie), donc diversification réelle de l’épargne, si fin de l’euro et retour au franc dans 10 ans, vous avez des vaches.

- le taux de rendement correspond à une donnée biologique (taux de naissance/mortalité) donc stable et il y a l’assurance en cas de maladie.

- le principe : l’éleveur paye/gagne les frais d’élevage et l’assurance, pour lui, avoir 35 vaches perso ou 40 (5 de l’AFIC par exemple) n’engendre pas d’investissements lourd en plus, donc bénef pour lui et tranquilité pour moi.

- le défaut c’est de ne pas toucher un loyer annuel type comme l’immobilier, mais c’est le principe du placement (100% physique/vivant donc moins liquide). J’ai envie de dire, vu que les paysans ne gagnent rien, pas la peine d’aller chercher un rendement de ce coté.

- l’inconnu c’est la fiscalité, mais j’ai espoir que l’immobilier sera plus ciblé que quelques vaches en cas de hausse de taxes.

- les prix de la vache sont en constante hausse, la population mondiale augmente et surtout sont négociables avec les pays voisins, bref si ça va mal en France, la vache peux être vendu en Allemagne.

- autre détail important selon moi, ce type d’investissement agricole correspond selon mes oncles à l’avenir de l’agriculture : fin des petites exploitations, mutualisation des équipements/parcelle/main d’œuvre. Que ça plaise ou non, c’est comme ça, le client/électeur l’a décidé.

j’attends la première année pour en dire plus, mais ce qui m’effraie c’est la fiscalité plus que le modèle.

Hors ligne

 

#117 11/09/2015 18h43 → Cheptel laitier : investir dans les vaches laitières ! (vaches laitières)

Membre
Réputation :   11 

manusensei, merci pour votre retour. Je partage votre analyse. En ce qui concerne la fiscalité, j’ai obtenu les renseignements recherchés avant d’acheter un nombre conséquent de parts (vaches). Je suis surpris que vous ayez acheté sans avoir cette information.
Pourriez-vous nous préciser quel est le prix d’achat actuel ? Je souhaite acheter une dizaine de parts supplémentaires avec un prêt conso récemment souscrit.

Hors ligne

 

#118 11/09/2015 19h32 → Cheptel laitier : investir dans les vaches laitières ! (vaches laitières)

Membre
Réputation :   185 

Manusensei et Fredagro: L’analyse de Mafo du 12/08/2014 ne vous interpelle pas ?
Sur vos vaches, vous ne touchez pas le lait, pas les mâles, pas les vaches réformées, et moins de la moitié DE LA MOITIE (EDIT: il en manque un 3ème: DE LA MOITIE) des femelles au final. C’est un peu "vache" comme deal.

Une question m’intéresse tout particulièrement:

Manusensei a écrit :

le placement ne correspond pas à une monnaie (la vache EST la monnaie)

Est-ce qu’un retrait EN VACHE est possible ? Si vous souhaitez obtenir vos vaches, vous pouvez ? Ou vous ne pouvez que recevoir une somme en Euros ?

Dernière modification par Mevo (11/09/2015 19h46)

Hors ligne

 

#119 11/09/2015 20h02 → Cheptel laitier : investir dans les vaches laitières ! (vaches laitières)

Membre
Réputation :   11 

Vous oubliez le coût de fonctionnement de l’ensemble du dispositif, les frais de gestion du régisseur technique (GESTEL) qui a plusieurs implantations en France, et la rémunération de l’intermédiaire (ELEVAGE ET PATRIMOINE). Nous sommes en secteur "agricole", où tous ces coûts sont élevés ; rien à voir avec une activité où les flux ne sont pas du "vivant".
Le croît qui revient au propriétaire est entre 4,2 et 4,5 % (ce qui a toujours été annoncé il me semble) + la revalorisation (inflation du prix de la vache), 1 à 2 % par an en moyenne sur une longue période (bien plus à court terme, raison conjoncturelle semble-t-il). Si on m’annonçait une rentabilité de 20 %, je fuirai en courant. Je pense que l’intérêt du système et le fait qu’il tienne dans le temps est que tout le monde s’y retrouve.

Hors ligne

 

#120 11/09/2015 20h14 → Cheptel laitier : investir dans les vaches laitières ! (vaches laitières)

Membre
Réputation :   185 

Fredagro: Je n’oublie rien du tout. Ca me semble TROP élevé de mon coté, mais si ça vous va, tant mieux. Savez-vous s’il est possible de récupérer physiquement ses vaches ?

Hors ligne

 

#121 11/09/2015 20h46 → Cheptel laitier : investir dans les vaches laitières ! (vaches laitières)

Membre
Réputation :   11 

En pratique ça me semble compliqué si vous êtes un propriétaire non agriculteur. Mais vu que l’agriculteur qui loue les vaches peut les racheter à échéance, j’imagine que le propriétaire doit pouvoir les récupérer. Reste à déterminer de quelles bêtes, concrètement, il disposera, vu qu’il possède en réalité des parts du cheptel global. Il faut appeler Elevage et Patrimoine et leur demander si c’’est possible en pratique.

Hors ligne

 

#122 12/09/2015 16h30 → Cheptel laitier : investir dans les vaches laitières ! (vaches laitières)

Membre
Réputation :   131 

Shagrath a écrit :

Bonjour,

Voici la valeur moyenne de la part de cheptel en location (avant frais de vente) en Prim’Holstein des dix dernières années:

03/2004   : 913 €
03/2005   : 967 €
03/2006   : 983 €
03/2007   : 978 €
03/2008   : 1031 €
03/2009   : 1064 €   / valeur boucherie 31/12/2009 678€ / Prix d’achat payé 1250 € 
03/2010   : 1041 €   / valeur boucherie 31/12/2013 694€ /
03/2011   : 1050 €   / valeur boucherie 31/12/2013 755€ /
03/2012   : 1068 €   / valeur boucherie 31/12/2013 803€ /
03/2013   : 1126 €   / valeur boucherie 31/12/2013 846€ /
03/2014   : ?€          /         ?€                                       / Prix d’achat payé 1630 € 
Var. 09/13: +5.83% / +25%                                          / ??
Var. 09/14:      ?%   /     ?%                                          / +30.4%
Source : AFIC

En effet le prix des vaches a bien augmenté depuis 2009 (+30%).

Je me tâte de faire ce genre d’investissement, et j’ai donc reparcouru l’ensemble de la file.

Qqs remarques / interrogations :

1) Depuis 13 ans, la valeur de la part augmente en moyenne de 1,7%. Très loin du 4 à 5% promis.

2) Entre 2009 et 2013, la valeur de la part augmente en moyenne de 1,4% par an.
Entre 2009 et 2014, le prix d’achat augmente de 5,5% par an. 4X plus vite. A corriger du chiffre de la part fin 2014.
Mais pour arriver à un taux de croissance équivalent, il faudrait que la valeur de la part remonte à 1400, soit 24% d’augmentation en un an !

3) Le prix d’achat est quasiment le double par rapport au prix de vente (certes dans le pire des cas, mais pas à exclure)

Pour ceux qui sont investis, cela ne vous choque pas ?

Hors ligne

 

#123 12/09/2015 16h41 → Cheptel laitier : investir dans les vaches laitières ! (vaches laitières)

Membre
Réputation :   11 

La rentabilité c’est l’augmentation du nombre de parts (le "croît"), et pas seulement l’augmentation du "prix" de la part, qui théoriquement ne fait que suivre l’inflation. Je pensais que c’était clair :

fredagro a écrit :

Le croît qui revient au propriétaire est entre 4,2 et 4,5 % (ce qui a toujours été annoncé il me semble) + la revalorisation (inflation du prix de la vache), 1 à 2 % par an en moyenne sur une longue période.

Lorsque vous vendez vos parts, vous ne le faites pas au prix de la réforme (sauf si vous êtes très pressé) mais au prix d’achat payé par les autres investisseurs ou les éleveurs acheteurs de génisses arrivant en production, diminué de 10% de frais de vente (cela peut prendre quelques mois). Idem si vous n’avez pas choisi l’option "croît" (augmentation du nombre de parts chaque année) mais "capital" (vente annuelle du croît).

Au final, c’est un peu comme si vous achetiez un appartement dont la surface augmente chaque année de 4 à 5%, sans en toucher de loyer. Son état serait toujours identique : pas de frais de travaux ; et sa valeur suivrait peu ou prou l’inflation.

Il y a une fiscalité sur la plus-value lors de la vente des parts (ou du croît), sachant que le prix parts a pu être amorti et créer pendant quelques années un petit déficit sur le revenu (intérêt non négligeable) qui relève du régime agricole. Pour ces questions mieux vaut contacter Elevage & Patrimoine.

Dernière modification par fredagro (12/09/2015 16h57)

Hors ligne

 

#124 29/09/2015 11h00 → Cheptel laitier : investir dans les vaches laitières ! (vaches laitières)

Membre
Réputation :   

Mevo pose une une bonne question, à savoir si l’acquéreur possèdent les passeports des bovins (ça ressemble à ça), qui justifierait que la vache est légalement sa propriété, même si géré par Cheptel et élevé par l’exploitant.

perso, je n’ai rien reçu de la part de Cheptel, mais je vais demander.

Comme dit Fredagro, c’est un placement qui ressemble à l’immobilier pour son coté "physique", mais avec des bases différentes (alimentaire, croissance démographique naturelle, …), donc exit les 10%, mais intéressant pour diversifier sur le long terme.

Hors ligne

 

#125 30/09/2015 09h17 → Cheptel laitier : investir dans les vaches laitières ! (vaches laitières)

Membre
Réputation :   

voilà ce que dit le contrat :

« MUTUALISATION DES RESULTATS

Pour éviter que les investisseurs ne possédant qu’une ou deux têtes n’aient certaines années que des mâles, ce qui les priveraient de leur quote-part de génisse, et pour mutualiser totalement l’exploitation du troupeau, tous les troupeaux bénéficient d’une gestion commune mutualisant les résultats, qui répartit toutes les charges et les naissances femelles entre les investisseurs de manière à garantir à chacun sa quote-part (loi des grands nombres 18.000 vaches adultes en exploitation).

SECURITE DE L’INVESTISSEMENT

Toutes les vaches que possèdent les propriétaires sont immatriculées auprès des Etablissements Départementaux d’Elevage (un par département) ou auprès du livre généalogique de la race frisonne.

Ces organismes parapublics jouent le même rôle que la conservation des hypothèques pour les immeubles.

D’autre part, les contrats de locations sont soumis à la formalité d’enregistrement.

En devenant propriétaire de têtes de bétail, dans une situation similaire à celle d’une personne possédant des appartements en location dont la gestion est confiée à un régisseur. »

Une "SCPI" pour bétail en résumé, mais sans effet l’effet de levier de la plupart des SCPI françaises.

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB
Hébergé par Arcustech