Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Abonnez-vous à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche : 
Chercher
Membres  |  Mission

Forums des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l'investissement patrimonial pour s'enrichir, générer une rente et atteindre l'indépendance financière

Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions !

#1 16/04/2016 15h07 → Exor : un Berkshire Hathaway en devenir, éligible au PEA (berkshire hathaway, exor, fiat-chrysler)

Membre
Réputation :   60 

Bonjour à tous,

Je souhaite vous présenter de manière assez synthétique la thèse autour de la plus grosse position de mon portefeuille, EXOR.

EXOR est une holding italienne, cotée à la bourse de Milan, contrôlée par la famille Agnelli (fondateur de Fiat); dont la NAV a a composé à plus de 20% par an depuis 2009.
Son focus est à la base plutôt industriel, puisqu’elle possède 29% de Fiat-Chrysler, 27% de CNH Industrial (fabricant de machines agricoles, de chantier, et de camions), et 23% de Ferrari.
Mais elle possède également 43% de The Economist, 64% de la Juventus de Turin, et surtout, a racheté récemment PartnerRe, une société de réassurance de très grande qualité.

Elle est dirigée par John Elkann, le petit-fils de Gianni Agnelli. A 40 ans, il possède un parcours impressionnant; malgré son status d’héritier c’est surtout un entrepreneur extraordinaire, qui a fortement contribué au recrutement de Sergio Marchionne chez Fiat.
Il ne cache par ailleurs pas son admiration pour Warren Buffet et le modèle que constitue Berkshire Hathaway.

Avec EXOR, vous pouvez aujourd’hui acheter des sociétés que je considère fortement décotées (Fiat-Chrysler et Ferrari) avec un discount de 30% sur la NAV (la société a par le passé procédé à des rachats d’action agressifs à ces niveaux).

Bien sûr, tout n’est pas parfait puisque certaines de ces positions (Fiat en premier lieu) ne sont pas franchement des entreprises extraordinaires: secteur cyclique et forte intensité capitalistique.
Fiat mériterait toutefois de faire l’objet d’une analyse à part entière (Morningstar estime la décote à plus de 50%; je pense qu’elle est au moins à ce niveau là. Surtout, il s’agit du fabricant automobile le plus décoté en terme de valorisation par rapport à ses pairs, alors qu’elle a un plan de croissance et de réduction de coût relativement limpide, et surtout est dirigée par ce qui me semble être, et de loin, le meilleur CEO de l’industrie automobile).

Toutefois, l’acquisition de PartnerRe va sans aucun doute changer la donne. Au delà du float sur lequel Exor a mis la main, John Elkann n’a en effet pas caché son intension de diversifier les investissements d’Exor dans d’autres secteurs que l’industrie, et notamment celui des services.

J’ai hâte de connaitre la suite de l’histoire, et, si les thèses des investissements actuels se réalisent, celle-ci pourrait-être très belle.

Dernière modification par SirConstance (16/04/2016 15h07)

Mots-clés : berkshire hathaway, exor, fiat-chrysler

Hors ligne

 

#2 16/04/2016 15h19 → Exor : un Berkshire Hathaway en devenir, éligible au PEA (berkshire hathaway, exor, fiat-chrysler)

Membre
Réputation :   34 

Pour compléter, voici une analyse par GreenWood Investors LLC (02/2016)

analyse EXOR (pdf)

Hors ligne

 

#3 16/04/2016 16h09 → Exor : un Berkshire Hathaway en devenir, éligible au PEA (berkshire hathaway, exor, fiat-chrysler)

Membre
Réputation :   220 

Intéressant mais le titre a repris déjà presque 20% depuis la date de l’analyse, donc de 40% de décote, il en reste 20% + le potentiel que souligne SirConstance.


To achieve fair investment results is easier than you think; superior results are harder than you thought

Hors ligne

 

#4 16/04/2016 19h06 → Exor : un Berkshire Hathaway en devenir, éligible au PEA (berkshire hathaway, exor, fiat-chrysler)

Membre
Réputation :   95 

Merci pour l’idée, même si j’avoue ne pas voir le lien avec Berkshire. Il faudrait à mon avis un prix très, très bas pour que Buffett réalise un investissement significatif dans une boîte comme Fiat.

Qu’est-ce qui vous fait dire que PartnerRe est une société de très grande qualité ?
Buffett lui-même a plutôt tendance à mettre en garde contre l’assurance et la réassurance ces derniers temps.


Parrain pour Hello Bank, l'Investisseur Français (2 mois offerts) et Linxea. Me contacter par MP

Hors ligne

 

#5 16/04/2016 19h18 → Exor : un Berkshire Hathaway en devenir, éligible au PEA (berkshire hathaway, exor, fiat-chrysler)

Membre
Réputation :   60 

nano, d’où le "en devenir".

La holding n’est actuellement pas uniquement investie dans des sociétés de grande qualité (mais pas contre très clairement décotée d’après moi). Toutefois, avec PartnerRe, elle récupère un float - et affiche clairement sa volonté de se diversifier du secteur industriel.
Même si le type de participations est différent, le style est pour moi similaire: c’est une holding, il y a un business qui génère un float dedans, et l’objectif est d’investir le cash disponible dans des entreprises avec un excellent management et qui ont le potentiel de générer des retours satisfaisants. De plus, Elkann ne cache pas s’inspirer de BRK.

Pour ce qui est de PartnerRe, c’est un réassureur de grande qualité: d’ailleurs, je viens de lire l’analyse postée par simplicitaire et ça y est exposé très clairement; sa performance en underwriting étant au niveau de ce que fait le business de réassurance de Berkshire.

Hors ligne

 

#6 16/04/2016 23h32 → Exor : un Berkshire Hathaway en devenir, éligible au PEA (berkshire hathaway, exor, fiat-chrysler)

Membre
Réputation :   40 

SirConstance, comment envisager vous le retour des capitaux de la holding vers les actionnaires , et notamment les minoritaires ? Rachat d’action ?
Quels sont les catalyseurs qui feraient que le cours de la holding se rapproche de la NAV ?

Hors ligne

 

#7 17/04/2016 08h35 → Exor : un Berkshire Hathaway en devenir, éligible au PEA (berkshire hathaway, exor, fiat-chrysler)

Membre
Réputation :   60 

Il y a plusieurs éléments:
- Il me semble que le marché perçoit Exor comme une holding familiale qui n’est pas vraiment shareholder-friendly. Or ce n’est pas du tout le cas depuis l’arrivée d’Elkann.
- Rachats d’action lorsque le cours passe sous un discount de 30% de la NAV, qui donne un plancher au cours de l’action.
- Transformation d’une holding concentrée sur le secteur industriel et en Italie à une holding diversifiée sectoriellement et géographiquement.
- Simplification de la structure en se concentrant sur un nombre limité de gros investissements.

Maintenant, au delà de refermer le discount sur la NAV; l’intérêt de cette position est avant tout pour moi le potentiel de revalorisation de la NAV. Le niveau de valorisation de certaines positions me semble extrêmement bas (Fiat pour ne pas la nommer; mais aussi Ferrari).
Si vous pensez le plan de Marchionne réalisable (et ne pensez pas qu’une crise de l’ampleur de 2008-2009 va arriver sous les 2 ans), Fiat doit valoir un multiple de son cours actuel: au cours actuel, vous auriez en 2018 un fabricant auto sans dettes pour 1.5x les profits (à comparer avec les multiples de GM, Ford, etc… ).

Hors ligne

 

#8 17/04/2016 11h44 → Exor : un Berkshire Hathaway en devenir, éligible au PEA (berkshire hathaway, exor, fiat-chrysler)

Membre
Réputation :   

Bonjour,

Étant tifoso de la Juventus, je connais très bien la holding Exor et l’histoire de la famille Agnelli.

Je ne donnerai pas de point de vue financier sur Exor, mais pour moi le fait que John Elkann soit à la tête de la holding, et que tout simplement ce soit un membre de cette famille qui soit aux commandes est un signe qui doit donner confiance.
En effet Fiat, qui est l’actif premier de l’Exor, est dans la famille depuis plus de 110 ans et cette génération d’Agnelli met un point d’honneur à conserver et faire prospérer l’héritage familial.

Merci pour le post sur cette holding, je vais continuer à suivre ce fil pour lire les différents avis sur l’opportunité potentielle que ça représente.


"Simplicity is the master key to financial success." J. Bogle

Hors ligne

 

#9 17/04/2016 11h51 → Exor : un Berkshire Hathaway en devenir, éligible au PEA (berkshire hathaway, exor, fiat-chrysler)

Membre
Réputation :   30 

SirConstance a écrit :

Il y a plusieurs éléments:
Le niveau de valorisation de certaines positions me semble extrêmement bas (Fiat pour ne pas la nommer; mais aussi Ferrari).
Si vous pensez le plan de Marchionne réalisable (et ne pensez pas qu’une crise de l’ampleur de 2008-2009 va arriver sous les 2 ans), Fiat doit valoir un multiple de son cours actuel: au cours actuel, vous auriez en 2018 un fabricant auto sans dettes pour 1.5x les profits (à comparer avec les multiples de GM, Ford, etc… ).

Alors pourquoi ne pas simplement investir dans Fiat?


parrainage Bourse direct, binck, boursorama, fortuneo possibles

Hors ligne

 

#10 17/04/2016 12h27 → Exor : un Berkshire Hathaway en devenir, éligible au PEA (berkshire hathaway, exor, fiat-chrysler)

Membre
Réputation :   320 

Intéressant cette holding, même si comme d’autres je trouve le "Berkshire en devenir" très optimiste (mais peut être moins que Sears smile ). Moi ça me fait plus penser à FFP la holding de Peugeot dont l’actif "caché" était Faurecia.

Le rapport annuel 2015 n’est pas encore sorti.
http://www.exor.com/dms/Investitor-Rela … 5_last.pdf
Rapport T3 /2015 peu instructif avec les achats de PartnerRe et Economist l’été dernier.

Dernier communiqué :
http://www.exor.com/dms/01_Exor/Factshe … eet_EN.pdf
NAV annoncée, 12.318 Milliards au 31/12/2015.

Somme des parties aux cours du 15/04 et commentaires:

29% Fiat Chrysler (cap 11.3M) :  3.277M

http://www.fcagroup.com/en-US/investor_ … Report.pdf

Personnellement je trouve ce rapport très compliqué, je n’arrive pas à établir la capacité bénéficiaire de la société entre tout les ajustements, la capitalisation de la R&D, le changement de périmètre lié à l’IPO/spin off de Ferrari, les effets devises (+750M d’EBIT sur NAFTA).

Pour le plan 2018, les objectifs sont très optimiste par rapport aux capacités actuelles avec un doublement de l’EBIT annoncé, une diminution majeure de la dette (pour l’instant on a même pas 2 fois les intérêts en revenus et ils ont du faire l’IPO de Ferrari pour récupérer du cash).

Personnellement je trouve prudent de compter cette participation à sa valeur de marché. Quand on voit l’évolution de la valorisation post spin off on peut se permettre de penser que les investisseurs accordaient une valeur énorme à Ferrari (ce qui est le cas !).

23% Ferrari (cap 7.3M E): 1.679M

Ferrari cote 8.3Milliard d’euros pour 2.8 Milliards de CA, 450 millions d’EBIT et environ 7500 véhicules vendus. C’est déjà très bien valorisé à mon sens.

27% de CNH (cap 8.87M E): 2.395M

Société capex Heavy également, morningstar me donne un FCF très erratique la moyenne des 5 dernières années est de 600 millions. La dette long terme semble stable et les intérêts sont entre 40 et 50% de l’EBIT. A mon avis ça vaut pas beaucoup plus que ce que nous en donne le marché.

43% de The Economist : 559 millions

Le groupe Pearson avait cédé 50% du groupe pour 650 millions d’euros en Aout 2015.

http://www.lemonde.fr/entreprises/artic … 56994.html

Donc on a une valorisation de 1.3 Milliard pour l’ensemble soit pour nos 43% = 559 millions.

64% de la Juventus de Turin (cap 281 millions) : 180 millions -> 320 millions
Pour le coup je trouve cette capitalisation sous évaluée. En effet la Juventus est propriétaire de son nouveau stade le Juventus Stadium depuis 2011. Son cout de construction était de 120 millions d’euros et on peut le considérer comme un actif unique. A l’instar d’Arsenal, du Bayern ou de l’OL posséder son stade est un atout non négligeable. Des la première année le club à récupérer plus de 9 millions de RN grâce au JS.

Je vous propose le lien suivant d’une rare richesse sur le plan économique dans un site sur le foot :

http://www.lagrinta.fr/limpact-du-juven … &7245/

Par ailleurs la "marque" Juventus a aussi un cout et bonus l’équipe remarche sur l’Italie depuis 4 ans et était en finale de la Champions League l’an dernier. Le magazine Forbes dans son classement 2016 évaluait la team value à 837 Millions de $. Retenir une valeur de 500 millions d’euros pour la juventus de turin me parait plus adéquat, on aurait donc 320 millions pour Exor.

PartnerRE 100%, acheté 6.4 milliards d’E à l’été 2015: 5.248 M

La société a été racheté environ 10 fois ses bénéfices 2014 et 1.2 fois sa book value. Elle pourrait profiter comme les autres assurances d’une remontée des taux.
Pour le float je vous renvois à une file récente qui minimise son importance par rapport à antan.
Par prudence je préfère retenir le prix de la book soit 0.82 fois celui d’achat = 5.248M

Autres participations :

- Exor détient également 13% de Welltec:

Visiblement dans le Oil and Gas au niveau parapétrolier. En 2014 ça faisait moins de 400 millions de CA et 150 millions d’EBIT. Avec le contexte actuel et la participation minoritaire je le compte pour 0.

- Et également 16% de la banque Leonardo, banque privé d’investissement. Très peu d’info sur le business si ce n’est que le groupe Schroder a proposé son acquisition début 2016 :

Schroders Reportedly In Talks To Acquire Gruppo Banca Leonardo
Jan 13 16
Schroders plc (LSE:SDR) is in talks to buy Gruppo Banca Leonardo S.p.A., Il Sole 24 Ore reported on January 10, 2016. The talks are reportedly at an intermediate stage. Schroders is said to be interested in buying a 70% stake in Banca Leonardo, along with an option to buy the remaining 30% from current Banca Leonardo shareholders.

Valorisé 54 millions dans les comptes.

- Également 2 promoteurs immobilier Almacantar (38%) et Arenalla Immobiliare qui n’apporte aucun profit au groupe en 2015. Je les compte pour 0.

Total :
3.277 + 1.679 + 2.395 + 0.559 + 0.380 + 5.248 = 13.538 Milliards

Dette 2698 millions sur le fact sheet pour fin 2015. Je trouve ça bien faible du fait de l’achat cash de The Economist et surtout PartnerRE.

En la déduisant on a = 10.840 Milliards

On peut rajouter 100 ou 200 millions pour toutes les autres petites participations.

A rapporter à une capitalisation actuelle de 7.58 Milliards (70%). Il y a 2 mois à 6Milliards la décote était plus importante et presque attractive mais il y avait d’autres occasions sur le marché pour ceux ayant du cash.

Si le plan de Marchionne se réalise on pourrait avoir un doublement du cours actuel et donc de la participation dans FCA, on serait vers 15 milliards au total. Mais c’est avec beaucoup de conditionnel, dans ce cas autant investir dans FCA directement.

De mon coté les business possédés ne me font pas du tout rêver et je n’investirais pas sauf à une fraction moindre de mon estimé (disons 3 Milliards).

Dernière modification par simouss (17/04/2016 13h30)


Portefeuille - Le poker est un jeu passionnant permettant de perdre son argent, son temps et ses amis

Hors ligne

 

#11 18/04/2016 10h18 → Exor : un Berkshire Hathaway en devenir, éligible au PEA (berkshire hathaway, exor, fiat-chrysler)

Membre
Réputation :   60 

simouss a écrit :

Si le plan de Marchionne se réalise on pourrait avoir un doublement du cours actuel et donc de la participation dans FCA, on serait vers 15 milliards au total. Mais c’est avec beaucoup de conditionnel, dans ce cas autant investir dans FCA directement.

FCA étant également décoté pour une raison  qui ne devrait plus être valable d’ici 2 ans (son endettement), je pense plutôt à un triplement voir quadruplement.

Je suis d’ailleurs également investi en direct dans FCA; mais privilégie de plus en plus Exor car elle me permet, en plus d’investir avec un discount dans des positions que j’estime décotées, de profiter de la transformation actuellement en cours sur la holding (et potentiellement en bonus de rachats d’actions à des niveaux très inférieurs à la NAV, dès que l’endettement créé par le rachat de PartnerRe sera réduit).

Dernière modification par SirConstance (18/04/2016 12h01)

Hors ligne

 

#12 18/04/2016 17h13 → Exor : un Berkshire Hathaway en devenir, éligible au PEA (berkshire hathaway, exor, fiat-chrysler)

Membre
Réputation :   320 

Personnellement j’estime que sa "décote"  par rapport à ses pairs (en comparaison des volume de vente) est plus du à sa rentabilité famélique qu’à son endettement (où je ne partage pas votre optimisme sur sa disparition fin 2018).

Pour Exor justement c’est son niveau d’endettement qui va être intéressant à étudier, ce qui m’a surpris sur le fact sheet c’est qu’il y est seulement 3 milliards de dettes alors que la boite a dépensé pour 7 milliards de cash l’été dernier. En effet sauf erreur de ma part l’achat de PartnerRe ne semble pas s’être fait via un LBO. A voir sur le rapport annuel du 13 mai.

Dernière modification par simouss (18/04/2016 17h13)


Portefeuille - Le poker est un jeu passionnant permettant de perdre son argent, son temps et ses amis

Hors ligne

 

#13 18/04/2016 17h49 → Exor : un Berkshire Hathaway en devenir, éligible au PEA (berkshire hathaway, exor, fiat-chrysler)

Membre
Réputation :   60 

simouss a écrit :

Personnellement j’estime que sa "décote"  par rapport à ses pairs (en comparaison des volume de vente) est plus du à sa rentabilité famélique qu’à son endettement (où je ne partage pas votre optimisme sur sa disparition fin 2018).

La décote est également très apparente en EV/EBITDA qui prend ces paramètres en compte.

Il y a peu, et avant spin-off le marché valorisait FCA au niveau de Ferrari et comptait tout le reste à 0.

Je trouve que le marché valorise toujours FCA comme un fabricant mass-market orienté sur l’Europe (Fiat), alors que l’acquisition de Chrysler l’a transformé en un fabricant mondialisé qui se recentre sur les produits à marge plus élevée (et qui va pouvoir mettre ses marges au niveau de ses plus gros concurrents).
La croissance de Jeep, le repositionnement de Maserati, le (re)lancement d’Alfa-Romeo: il y a des choses intéressantes qui sont faites.

Après je vous l’accorde: ça reste un business pourri, et FCA n’est clairement pas une position buy & hold pour moi.

Au niveau investisseurs value, Pabrai a une position très conséquente dans FCA (50% de son portefeuille); Guy Spier également (22%). D’autres préfèrent GM, constructeur qui a dépensé une fortune pour acquérir un concurrent d’Uber wink

Dernière modification par SirConstance (18/04/2016 17h51)

Hors ligne

 

#14 18/04/2016 17h53 → Exor : un Berkshire Hathaway en devenir, éligible au PEA (berkshire hathaway, exor, fiat-chrysler)

Membre
Réputation :   119 

Malgré la récente acquisition de PartnerRE, je trouve aussi qu’elle ressemble plus à la situation de FFP à l’époque où elle permettait de "tenter" la recovery de Peugeot tout en ne payant pas Peugeot (et même en lui assignant une valeur négative à l’achat) qu’à Berkshire.

Là, on pourrait en effet "tenter" la recovery de Fiat sans la payer. Ensuite, la qualité (et la valorisation pour le cas de Ferrari) des autres participations vaut-elle celles qu’il y avait à dans FFP à l’époque ?

Cela étant dit, c’est un file intéressant, je reconnais que je ne connaissais pas cette holding non plus.

Dernière modification par julien (18/04/2016 17h54)

Hors ligne

 

#15 22/04/2016 19h14 → Exor : un Berkshire Hathaway en devenir, éligible au PEA (berkshire hathaway, exor, fiat-chrysler)

Membre
Réputation :   60 

La lettre aux actionnaires d’Exor pour l’année 2015 est disponible.

Très intéressante comme toujours; avec en particulier des passages intéressants sur l’acquisition de PartnerRe, et sur le type d’investissements désormais recherchés (quasi Buffet-esque):

John Elkann a écrit :

PartnerRe is a very deliberate addition to our portfolio. As a business it matches all our pre- established criteria: we wanted to make a large investment in (i) a global player and industry leader (ii) a business that required little capital expenditure to operate (iii) delivering sustainable cash earnings and flows of dividends, and (iv) with a well-defined governance structure.

Sur l’intérêt pour PartnerRe (et par conséquent pour Exor):

John Elkann a écrit :

PartnerRe will have the ability to allocate and deploy capital to maximize long-term returns as opposed to responding to short-sighted public market pressures. For example, PartnerRe will have more flexibility in managing the underwriting cycle, reducing exposure to risk when it is inadequately priced.

Enfin, sur l’intérêt supposé décroissant du secteur de la réassurance:

John Elkann a écrit :

Ajit Jain, to whom we owe a lot for sharing his insights into the industry with us, has been very clear publicly that “what was a very lucrative business is no longer a very lucrative business going forward”. We made our investment in PartnerRe with a clear understanding of these realities.

That said, we are confident that even if it might not be as lucrative as in the past, the sector will continue to be attractive, thanks especially to the strong capabilities and clear willingness to embrace change that we see in the PartnerRe organization as it adapts to a more challenging environment.

Hors ligne

 

#16 23/04/2016 13h53 → Exor : un Berkshire Hathaway en devenir, éligible au PEA (berkshire hathaway, exor, fiat-chrysler)

Membre
Réputation :   60 

Je trouve Exor et FCA tres intéressantes. John Elkann est un investisseur de long terme. Je ne pense pas que le Spin off de ferrari a eu pour but principal la dette. Il est possible que la famille Agneli veuille garder ses parts de Ferrari pour des raisons historiques et sentimentales et est prête a ceder le controle de Fiat Chrysler ou le voir vendu en morceaux pour des raisons économiques. Je ne serais pas surpris de voir FCA sortir d’Exor a un moment à la suite d’une fusion.

Merci pour le partage et les présentations

Actionnaire FCA

Hors ligne

 

#17 23/04/2016 14h58 → Exor : un Berkshire Hathaway en devenir, éligible au PEA (berkshire hathaway, exor, fiat-chrysler)

Membre
Réputation :   101 

J’ais l’impression qu’ils cherchent un mari à FCA donc ils l’ont fait accoucher de Ferrari pour que la future mariée soit alléger de quelques kilos de dettes et bien plus accessible .
Franchement l’industrie automobile ce n’est  pas vraiment un business très enrichissant à LT

Dernière modification par vbvaleur (23/04/2016 14h59)

En ligne

 

#18 27/04/2016 20h03 → Exor : un Berkshire Hathaway en devenir, éligible au PEA (berkshire hathaway, exor, fiat-chrysler)

Membre
Réputation :   60 

Fiat a publié hier d’excellents résultats pour le Q1 2016.

Le consensus adjusted EPS est encore une fois largement battu ($0.38 contre $0.21).

FCA a écrit :

• Worldwide shipments of 1,086 thousand units, in line with Q1 2015; Jeep worldwide shipments up 15% from Q1 2015 to 326 thousand units
• Net revenues of €26.6 billion, 3% higher than Q1 2015 (+4% at constant exchange rates, or CER)
• Adjusted EBIT margins up in NAFTA, doubling to 7.2%, and up nearly four-fold to 1.9% in EMEA
• Adjusted net profit of €528 million, €497 million higher than Q1 2015
• Net industrial debt of €6.6 billion, an increase of €1.5 billion from December 2015 due to seasonality and foreign exchange impacts; Available liquidity of €24.3 billion, consistent with December 2015
• Long-term debt rating raised to “BB” from “BB-” by Standard & Poor’s with “Stable” outlook confirmed
• Market share in U.S. increased to 13.2%, up 70 bps, and in Europe to 6.7%, up 50 bps. Maintained market leadership in Brazil with 180 bps gap to nearest competitor. Increased Jeep sales in APAC by 17% as production localization proceeds
• In the quarter, started production of the all-new Chrysler Pacifica, Maserati Levante and Fiat Mobi; in China, Jeep Renegade production started in April

Le marché reste concentré sur la dette; alors qu’il est logique qu’elle ne baisse pas: c’est ce que le plan prévoyait. En effet, le pic de CAPEX est pour 2016 et devrait baisser ensuite pour générer 10 Mrd sur les 2 prochaines années, qui serviront à rembourser la dette.
Le ROI sur ce CAPEX devrait être très bon: il sert à repositionner l’entreprise en globalisant Jeep (qui occupe ainsi des capacités inutilisées dans les usines italiennes; ou qui sera produit en Chine pour éviter les taxes d’importation élevées), repositionner Maserati, relancer Alfa-Romeo. Globalement, il ne va pas falloir des hausses de vente incroyables pour rentabiliser ces investissements.

Le plan se déroule donc toujours comme prévu; et sauf crise majeure les chiffres devraient encore aller en s’améliorant; alors qu’il suffit simplement d’une réduction de la décote par rapport à ses pairs pour que Fiat offre un retour très intéressant à ses actionnaires.

Dernière modification par SirConstance (27/04/2016 20h06)

Hors ligne

 

#19 04/05/2016 10h04 → Exor : un Berkshire Hathaway en devenir, éligible au PEA (berkshire hathaway, exor, fiat-chrysler)

Membre
Réputation :   60 

Google, Fiat Chrysler to partner on self-driving minivans

Une bonne nouvelle pour FCA et une bonne réponse aux analystes qui pensent que Sergio Marchionne manque de vision sur le futur de l’industrie.
A voir ce que cette coopération donne sur le plus long terme; ça me semble en tout cas un choix bien plus rationnel que celui de GM qui a dépensé plus d’un milliard pour racheter Cruise Automation et investir dans Lyft.

Dernière modification par SirConstance (04/05/2016 10h04)

Hors ligne

 

#20 13/05/2016 20h49 → Exor : un Berkshire Hathaway en devenir, éligible au PEA (berkshire hathaway, exor, fiat-chrysler)

Membre
Réputation :   60 

Une vidéo de GreenWood Investors qui détaille sa thèse sur Exor et éclaircis les points soulevés ci-dessus:

Dernière modification par SirConstance (13/05/2016 20h59)

Hors ligne

 

#21 21/05/2016 13h10 → Exor : un Berkshire Hathaway en devenir, éligible au PEA (berkshire hathaway, exor, fiat-chrysler)

Membre
Réputation :   30 

Bonjour à tous,

Steven Woods a présenté EXOR comme idée d’investissement au dernier Sohn Investment Idea contest. Cette idée d’investissement a terminé dans les 3 finalistes.

Voici la présentation de cette idée d’investissement pour ce concours.


100% des gagnants ont tenté leur chance mais tous ceux qui ont tenté leur chance ne sont pas gagnants.

Hors ligne

 

#22 15/06/2016 23h40 → Exor : un Berkshire Hathaway en devenir, éligible au PEA (berkshire hathaway, exor, fiat-chrysler)

Membre
Réputation :   69 

Pour apporter un peu d’eau au moulin :

Exor SpA : Value & Opportunity

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB
Hébergé par Arcustech