Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Abonnez-vous à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche : 
Chercher
Membres  |  Mission

Forums des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l'investissement patrimonial pour s'enrichir, générer une rente et atteindre l'indépendance financière

Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions !

#226 19/12/2015 00h13 → Casino et ses Holdings cotées : Rallye, Foncière Euris et Finatis

Membre
Réputation :   401 

Attention quand on compare l’endettement financier Net (EFN) à l’Ebit, pour jauger du caractère élevé ou non de l’endettement.

Le vrai ratio à regarder n’est pas l’EFN conso sur l’Ebit conso, comme le font par erreur la plupart des analystes. C’est l’EFN part du groupe sur l’Ebit part du groupe.

Ces deux ratios sont identiques quand un groupe possède 100% de ses filiales, car alors EFN part du groupe = EFN conso et Ebit part du groupe = Ebit conso.

Mais ils peuvent être très différents (et c’est le cas pour Casino) quand simultanément:
- les intérêts économiques du Groupe dans beaucoup de filiales consolidées sont très inférieures à 100%, parfois même inférieures à 20%
- l’Ebit conso est en bonne partie généré dans ces filiales-là. Donc Ebit part du groupe n’est alors qu’une fraction de l’Ebit conso
- alors que l’EFN conso existe surtout dans les filiales détenues à 100% ou presque et donc EFN part du groupe est à peine inférieur à l’EFN conso (Dans le cas de Casino, la dette est surtout en France et en euro, dans la société mère et des filiales à 100%, même si une petite partie a été déplacée vers la filiale colombienne cet été, qui n’est détenue en intérêts économiques qu’à 50% environ).

Du coup, le ratio EFN part du groupe / Ebit part du groupe est chez Casino bien plus élevé que l’EFN conso/Ebit conso, mais je n’ai pas les infos pour le calculer précisément (seul l’équipe financière de Casino a les éléments pour calculer ces données, mais ils ne les publient pas, car rien ne les oblige à le faire, contrairement aux fonds propres part du groupe, dont la publication est obligatoire).

Muddy Waters a essayé de faire ce calcul, en partie au pifomètre, en partie en épluchant les rapports annuels ou semestriels des filiales quand elles sont elles-aussi cotées, mais ils se sont probablement trompés dans leurs calculs.

Hors ligne

 

#227 19/12/2015 09h27 → Casino et ses Holdings cotées : Rallye, Foncière Euris et Finatis

Membre
Réputation :   183 

Cet élément souligné par Parisien sur le périmètre de Casino est développé par Fitch dans son dernier rapport

Fitch Affirms Casino Guichard-Perrachon at ’BBB-’; Outlook Stable
| Reuters


Le plan de réduction de dette devait porter sur le "part du groupe", donc la maison mère et les filiales consolidées à 100% pour permettre la convergence des 2 ratios

Dernière modification par Tssm (19/12/2015 09h28)

Hors ligne

 

#228 19/12/2015 10h20 → Casino et ses Holdings cotées : Rallye, Foncière Euris et Finatis

Membre
Réputation :   96 

C’est moi ou les chiffres qu’anticipe/trouve Fitch pour l’EBITDA sont très éloignés de ceux de MW ?

Edit : Muddy prend l’EBITDA pour la France le S2 2014 et S1 2015 comme benchmark.

Dernière modification par roudoudou (19/12/2015 12h04)

Hors ligne

 

#229 19/12/2015 18h20 → Casino et ses Holdings cotées : Rallye, Foncière Euris et Finatis

Membre
Réputation :   71 

roudoudou a écrit :

Je sais juste que l’IF avait tenté une analyse sur Casino (ou ses membres) il y a quelques mois et avaient estimé la valeur entre 3.7mds et 4.5 mds environ de mémoire. Donc voir Sergio8000 nous dire que il ne sait pas évaluer la boite m’a surpris.

Apparemment l’évaluation dont vous faite mention est maintenant publique sur leur site. En lisant, je vous trouve particulièrement catégorique sur l’estimation de valeur par l’IF dans un article qui comporte les phrases suivantes :

l’IF a écrit :

Il est malheureusement inconcevable pour une personne avec mes modestes moyens d’analyser correctement le groupe Casino en un temps si limité : je vous invite donc à prendre cette “tentative” avec des pincettes.
[…]
La complexité de l’analyse, les risques sur les valorisations des entités de Casino et les trop nombreuses dépendances par rapport à différents contextes économiques dont je n’ai pas bonne connaissance me dissuadent d’investir dans Casino

Cela me semble bien plus nuancé que vos propos

roudoudou a écrit :

D’autant plus que l’IF a analysé Bolloré pourtant aussi très complexe…

D’une certaine façon, le groupe Bolloré me semble plus simple car beaucoup moins opaque…


Creola Voyage - Séjours chez l'habitant en Guadeloupe

Hors ligne

 

#230 19/12/2015 18h41 → Casino et ses Holdings cotées : Rallye, Foncière Euris et Finatis

Membre
Réputation :   96 

Oui si l’analyse et le wording n’avait pas été modifié par l’IF entre l’analyse initiale et maintenant. Par exemple le titre "complexe et opaque". Cela n’enlève rien à la qualité de leurs analyses.

PS =Auparavant je défendais l’IF mais je trouve qu’ils ont dépassé les bornes et ont fait preuve d’une certaine communication à géométrie variable. Surtout sur WpX, Era group et plein d’autres entreprises qu’ils "conseillaient" à l’achat mais qui ont subi une correction majeure (ERA / 2 et WpX /3,5)

Après ce n’est que mon avis très personnel sur le sujet.

Dernière modification par roudoudou (19/12/2015 18h52)

Hors ligne

 

#231 19/12/2015 19h39 → Casino et ses Holdings cotées : Rallye, Foncière Euris et Finatis

Membre
Réputation :   401 

@Roudoudou: vous signalez que l’IF modifie rétroactivement un texte quelques mois après sa publication, sans doute pour démontrer faussement à quel point ils avaient été prescients à la date de première rédaction.

J’avais déjà signalé ce travers en 2014.

De toute manière, que faut-il s’attendre d’autre de la part d’un groupe, dont le principal teneur de plume, le dénommé Thomz, a modifié sur ce site (devenir-rentier) beaucoup de ses interventions deux ans plus tard:
- pour montrer qu’il avait été plus intelligent qu’il ne l’est
- et pour gommer des critiques dures qu’il avait adressé à "Sergio", du temps d’avant la création de l’IF, et qui faisaient désordre après qu’il l’a rejoint.

PS: les points ci-dessus ne concernent que Thomz et Sergio, et nullement les autres rédacteurs de l’IF, qui - sans me prononcer sur leur talent - ont  à ma connaissance l’avantage d’être irréprochables en matière d’honnêteté intellectuelle.

Dernière modification par parisien (19/12/2015 19h47)

Hors ligne

 

#232 19/12/2015 20h47 → Casino et ses Holdings cotées : Rallye, Foncière Euris et Finatis

Membre
Réputation :   225 

Parisien, on a à peine le plaisir de vous revoir et de vous lire (sur Rallye/Casino par exemple, très pertinent comme à l’accoutumée) que vous repartez sur vos antiennes sur l’IF.
On dirait un disque rayé ou un vieux qui radote!

S’il vous plaît pour 2016, vous ne pouvez pas considérer que vous avez déjà tout dit sur l’IF et que vous vous interdisez d’en dire plus?
Ce serait vraiment chouette.


To achieve fair investment results is easier than you think; superior results are harder than you thought

En ligne

 

#233 19/12/2015 21h13 → Casino et ses Holdings cotées : Rallye, Foncière Euris et Finatis

Membre
Réputation :   401 

@Jef56: je vous donne raison sur un point (mais si, mais si …)!
Je ne peux en effet pas dire des choses nouvelles sur l’IF, pour la simple raison que je n’ai pas lu leur prose pendant les 9 derniers mois, à part le court post de Sergio ci-dessus dans ce fil, que j’ai en quelque sorte été obligé de lire parce que je viens de lire/relire ce fil sur Casino et ses holdings en entier.

Donc oui, je ne peux pas dire de choses nouvelles sur l’IF, n’ayant rien lu de récent écrit par eux, et je ne pense pas avoir perdu beaucoup …

Dernière modification par parisien (19/12/2015 21h18)

Hors ligne

 

#234 19/12/2015 21h19 → Casino et ses Holdings cotées : Rallye, Foncière Euris et Finatis

Membre
Réputation :   96 

Il y a un effet de discontinuité sur la valo de Rallye.

A 46 euros par action Casino, il vaut virtuellement 0 en ANR, mais si Casino monte encore de 10% à 51 euros alors Rallye vaut 500mE et 1mds pour un cours à 55 euros de Casino.

Cependant au cours actuel à 44 il reste la prime de controle et les autres actifs de Rallye, sans compter qu’on puisse penser que Naouri préférera ceder son groupe plutôt que de le perdre et une opération ne se ferait pas sur une valo de 5mds (hors dette)

Hors ligne

 

#235 19/12/2015 23h00 → Casino et ses Holdings cotées : Rallye, Foncière Euris et Finatis

Membre
Réputation :   19 

dans les comptes, Rallye ne possède que 25% des titres Casino je crois, c’est pour ça qu’il n’a perçu que €89M euros de dividende sur une somme totale de €353M distribué par Casino à ses actionnaires "common shares".


The four most expensive words in the English language are "this time it's different ." - Sir John Templeton

Hors ligne

 

#236 20/12/2015 00h09 → Casino et ses Holdings cotées : Rallye, Foncière Euris et Finatis

Membre
Réputation :   266 

Sauf erreur de ma part, Rallye a dans ses comptes sociaux à l’actif 2 G€ d’avance en compte courant consenties envers ses filiales. Connaissez vous la répartition par filiale ainsi que la part qui pourrait être rapatriée à court terme si Rallye continue à être autant attaquée (300M€ avaient été rapatriés en 2014) ?

Dernière modification par Geronimo (20/12/2015 00h24)

Hors ligne

 

#237 20/12/2015 00h38 → Casino et ses Holdings cotées : Rallye, Foncière Euris et Finatis

Membre
Réputation :   96 

Apres si rallye descend trop je serais naouri je racheterais les titres avec fonciere euris a prix ridicule

Hors ligne

 

#238 20/12/2015 06h57 → Casino et ses Holdings cotées : Rallye, Foncière Euris et Finatis

Membre
Réputation :   30 

Sauf que pour racheter des titres il devra lever de la dette, encore…
Le groupe a un problème de dette et il a le contrôle de l’ensemble du groupe, je pense que la meilleure stratégie est de se désendetter et de simplifier la structure avant tout. La valorisation viendra avec.

Pour faire de la sémantique : Rallye n’est pas en cessation de paiement : elle rembourse ses dettes avec des dividendes reçu suite à des cessions d’actifs des filiales mais elle est solvable uniquement car les banquiers pensent que l’actif de liquidation reste supérieur à l’ensemble des dettes.


Dans la tempête : cash is king

Hors ligne

 

#239 20/12/2015 10h08 → Casino et ses Holdings cotées : Rallye, Foncière Euris et Finatis

Membre
Réputation :   96 

A priori pas trop Rallye couvre plus que ses frais financiers grace au dividende de Casino recu (175mE environ). Les frais financiers de Rallye vont être d’environ 125mE cette année à priori.

Rallye ne vaut que par la différence de valeur entre son actif et passif, son ANR.

Et aujourd’hui cela vaut encore quelque chose que parceque Casino se désendette et les partenaires de Rallye pensent que Casino vaut quelque chose.

Tout viendra de Casino, si Casino réduit sa DFN de moitié (ce en quoi j’ai confiance car il l’a déjà fait par le passé et Naouri n’est pas un abruti) alors le cours de Rallye devrait mécaniquement remonter avec celui de Casino.

Casino avait une dette financière nette consolidée de 8.5mds à la fin du S1 2015, mais le rapport indique qu’elle devrait être inférieure à 7.8mds à la prochaine publication. En effet Casino indique que la dette nette a augmenté par effet de saisonnalité des cash flow et à cause de la baisse des monnaies.  Si on ajoute la remontée de cash suite à l’opération exito et le plan de cession d’actifs de 2mds on devrait tomber dans la zone des 4 à 5mdsE.

Il reste à mesurer l’impact sur l’EBIT mais d’après ce que j’ai compris il ne concernera que les activités au Vietnam qui seront totalement cédées.

Dernière modification par roudoudou (20/12/2015 10h20)

Hors ligne

 

#240 20/12/2015 12h46 → Casino et ses Holdings cotées : Rallye, Foncière Euris et Finatis

Membre
Réputation :   104 

Bonjour,

Casino et Rallye ont mauvaise réputation depuis quelques temps. A tort ou à raison, peu importe. mais les fonds qui en détiennent n’ont pas envie de publier ces lignes dans le rapport annuel. Donc ils sont tentés de s’en débarrasser.
C’est le coup de balaie de fin d’année, on rends la mariée un peu plus belle quelle ne l’a été pendant l’année.

A+
Zeb

Hors ligne

 

#241 20/12/2015 13h01 → Casino et ses Holdings cotées : Rallye, Foncière Euris et Finatis

Membre
Réputation :   83 

De ce que j’ai regardé, même si l’on prend l’estimation de l’EBITDA de Muddy Waters (1210, disons 900 en cash flow possible), on a de quoi couvrir les intérêts, le dividende de Casino et les impôts (850M€). Sur la situation actuelle (qui est brossée négativement par Muddy Waters) on reste donc liquide structurellement.

Sur sa somme part partie, Muddy Waters oublie de modéliser la valeur temps (je ne retrouve plus mon message sur ce sujet).

Foncière Euris (au-dessus de Rallye), vient d’engranger 81M€, soit 22% de sa dette brute. Cela laisse donc un peu de temps pour se faire payer les dividendes Rallye en action au lieu de cash en utilisant ce cash pour payer les intérêts et les dividendes (22M€ par an). Ce qui s’était déjà fait dans le passé.

Sur Rallye, roudoudou a bien indiqué que les dividendes couvrent largement les intérêts de la dette. On peut avoir un doute sur la partie du financement en billets de trésorerie (512M€). On a aussi 389M€ d’oblig qui arrive à échéance le 4 novembre 2016. Rien en 2017. Il me semble qu’un emprunt obligataire a été raté. A voir comment cela se gère. Il y a des lignes de crédit sur 3 ans qui pourraient servir, à voir les conditions. Même avec un ANR à quasi 0, Rallye avait pu lever 500M€ en 2009 à plus de 8%.

Je pense qu’il y a de quoi faire. Comme je l’ai déjà dis, si la France ne se redresse pas (mais ça semble en bonne voie) ou si l’Asie s’effondre. Sur les 3 moteurs (France, Amérique Latine, Asie), il y en a aujourd’hui 2 en panne. C’est forcément pas bon. Mais les sociétés ont des maturité de dettes historiquement bonne.

Hors ligne

 

#242 20/12/2015 13h32 → Casino et ses Holdings cotées : Rallye, Foncière Euris et Finatis

Membre
Réputation :   96 

Muddy oublie de modéliser la valeur temps sauf sur les leases où ils multiplient par 8 leur dette associée ! Dans leur rapport.

Casino peut très bien aussi réduire en partie sa dette et remonter un dividende exceptionnel à Rallye pour payer la tranche 2016.

D’autre part si vous revenez en 2008 la situation était bien pire : il y avait plein de tombées en 2010,2011,2012…les lignes de crédit étaient beaucoup plus faibles aussi.

Hors ligne

 

#243 20/12/2015 14h16 → Casino et ses Holdings cotées : Rallye, Foncière Euris et Finatis

Membre
Réputation :   401 

roudoudou a écrit :

D’autre part si vous revenez en 2008 la situation était bien pire : il y avait plein de tombées en 2010,2011,2012…les lignes de crédit étaient beaucoup plus faibles aussi.

Certes, mais ce n’est pas du tout comparable.
En 2008 et S1 2009, beaucoup de groupes auraient pu faire faillite sous 18 mois maximum, si les marchés obligataires et bancaires étaient restés fermés, empêchant le renouvellement des dettes corporate arrivées à échéance.
Les vendeurs à découvert avaient beaucoup trop de sociétés dans leur viseur, à commencer par les valeurs bancaires et n’avaient donc alors aucune raison de cibler Rallye en particulier.

A l’inverse, aujourd’hui, Rallye/Casino font partie des rares cibles de grande taille pouvant intéresser les vendeurs à découvert (car dette Casino élevée par rapport à des cash flows en baisse, et même dette excessive dans le cas de Rallye),  en dehors des secteurs liés aux matières premières, comme les pétrolières.

Du coup, Rallye/Casino voient leurs cours s’effondrer, ce qui rend la prophétie négative potentiellement auto-réalisatrice.
Un effet tangible est que Casino aujourd’hui et au minimum pour trois à six mois (le temps de rassurer réellement les marchés, si elle y arrive) aura bien plus de difficulté de lever de l’argent, par rapport à avant l’été 2015:
- AK désormais quasi impossible
- émission de dette subordonnée impossible
- émission de dette obligataire senior probablement encore possible, mais à taux élevé et pour un montant moindre qu’avant
- cession d’actifs possible, mais à prix moindre qu’avant, pas seulement parce que les actifs LatAm se sont dépréciés, mais aussi parce que les acheteurs potentiels de la filiale vietnamienne par ex. (celle qui vient d’être mise en vente) savent désormais que Casino est acculé à vendre vite
- dette bancaire probablement encore accessible

Quant à Rallye, n’en parlons même pas. Toutes les possibilités ci-dessus de levée d’argent ont probablement disparu (momentanément, espérons-le pour ses actionnaires), à part bien sûr:
-  la cession d’actions Casino (mais à ce jeu, Rallye perdrait le contrôle de Casino)
-  l’émission d’obligations échangeables en actions Casino, mais alors impact très dilutif chez Rallye

Hors ligne

 

#244 20/12/2015 14h30 → Casino et ses Holdings cotées : Rallye, Foncière Euris et Finatis

Membre
Réputation :   96 

bah oui et non car le newsflow est positif pour rallye et Casino et rallye avait levé en 2009 alors qu’il y avait des craintes pour l’endettement (le cours était descendu à 12 euros). Rallye a 1.9 mds de lignes de crédit bancaires non tirées donc je ne vois pas où est le problème …

Dernière modification par roudoudou (20/12/2015 14h31)

Hors ligne

 

#245 20/12/2015 14h38 → Casino et ses Holdings cotées : Rallye, Foncière Euris et Finatis

Membre
Réputation :   72 

Bonjour

zeb a écrit :

C’est le coup de balaie de fin d’année, on rends la mariée un peu plus belle quelle ne l’a été pendant l’année.

Cela fait un moment que les fonds vendent à découvert Casino. Début avril 2015, l’action valait encore 85, et elle n’a cessé de baisser depuis, pour atteindre 45 € fin septembre. Pour l’instant, les mois passent et aucune solution ne semble en vue. C’est pourquoi la baisse a repris.

Je ne sais pas si on peut vraiment parler de cycle dans ce cas particulier, car si c’était le cas, on devrait constater un minimum de points communs entre les évolutions de Casino et de Carrefour, or ce n’est pas le cas.
Je crois que c’est surtout un problème propre à Casino et Rallye, du fait de l’empilement des dettes, et de doutes quant à un assainissement plus ou moins proche de la situation.
C’est vraiment pas le moment d’y mettre un kopek.

Hors ligne

 

#246 20/12/2015 14h59 → Casino et ses Holdings cotées : Rallye, Foncière Euris et Finatis

Banni
Réputation :   

Et meme, il faudra surtout redresser la rentabilite organique ( ca prends au moins deux ans pour se voir dans les publications ):
- remise en cause du board, du management.
- prise en compte de la recession en cours pour changer de business-model ( et les licenciement qui vont avec…)

Les dernieres bonnes perfs manageriales de Casino remontent a 2009.

Pour Rallye un one-shot en 2012, a mettre en relation avec le leverage qui explose les compteurs chaque annee depuis 2011.

SI j´etais actionnaire, deux possibilites:
- vendre immediatement et changer de monture ( ma preferee );
- attendre un Chevalier Blanc ( les Chinois, un pool bancaire ou un riche investisseur en quete d´emoptions fortes …) pour que le cours retrouve du jus ( comme pour Aveva en juillet avec Siemens, toutes proportions gardees vue la qualite du dossier…) et vendre.


¨If you were to distill the secret of sound investment into three words, we venture the motto, MARGIN OF SAFETY.” ( Benjamin Graham )

Hors ligne

 

#247 20/12/2015 15h15 → Casino et ses Holdings cotées : Rallye, Foncière Euris et Finatis

Membre
Réputation :   96 

Le résultat comptable d’une holding est tout sauf un indicateur…muscadet.

Je trouve que les perfs managériales sont bonnes le redressement en France est la, le Brésil subit la récession globale et résiste sur l’alimentaire, la boîte est juste trop endettée et la dette va diminuer : après on ne fait ou pas confiance au management.

Je ne vois pas en quoi la cession d’actifs de 2mds n’est pas une solution ? Il suffit qu’un mec au fin fonds de la Californie sorte un rapport truffe d’erreurs et d’extrapolation sur discutables pour que cela change tout ?

Quand on voit que plus de 5% du capital de casino a été échangé sur Casino et 2.5% hier sur Rallye alors que le cours de Foncière Euris maison mère de Rallye n’a pas bougé on peut penser que la baisse n’est liée qu’au short et la liquidité est faible…

Dernière modification par roudoudou (20/12/2015 15h19)

Hors ligne

 

#248 20/12/2015 15h38 → Casino et ses Holdings cotées : Rallye, Foncière Euris et Finatis

Banni
Réputation :   

Roudoudou, ce n´est pas ce que je pense, mais a chacun son opinion, bien entendu.
Moi aussi, a une epoque ou je faisais n´importe quoi, j´ai eu du Rallye a cause de son dividende.

Holding ou pas, une vente d´actifs remettra peut etre le cours d´equerre, mais il faut que l´entreprise soit rentable pour creer de la valeur pour l´actionnaire.

Il faut prendre le rapport de MW pour ce qu´il est: un sentiment de marche, ni plus ni moins.
Ca ne sert a rien de discuter le pourquoi du comment: MW dit ce qu´il pense, il a tout autant que vous ou moi le droit de s´exprimer, et force est de constater que le marche en a tenu compte.

Il n´y a pas que Rallye ou Casino sur la cote, vous avez FNAC par exemple qui a fait un gros travail sur son modele.
Depuis deux ans, la rentabilite de FNAC augmente, et son levier baisse. Elle a pris le virage du digital.
Elle cree de la valeur ( je ne suis pas actionnaire ), son jeune PDG, hier villipende, est en passe de devenir un des meilleurs managers en france.
Il est tres probable que ce groupe, au train ou il va, soit toujours la dans 5 ans, alors que Casino…

Il faut evoluer, et cela vaut pour tout et tous.
Sur les marches financiers, il faut etre un roseau qui plie, casse…mais repousse de plus belle.

Si vous attendez que rien ne change, il faut allez voir d´autres types de placement.

Dernière modification par Muscadet (20/12/2015 15h42)


¨If you were to distill the secret of sound investment into three words, we venture the motto, MARGIN OF SAFETY.” ( Benjamin Graham )

Hors ligne

 

#249 20/12/2015 16h29 → Casino et ses Holdings cotées : Rallye, Foncière Euris et Finatis

Membre
Réputation :   96 

Muscadet, vous avez bien sur le droit de dire ce que vous pensez, MW aussi. Mais MW dit ce qu’il pense expose des choses erronées et en tire des bénéfices en shortant le marché : c’est différent.

Je n’ai jamais dit avoir du Rallye pour le dividende ni acheté ce que je n’avais pas étudié. J’ai un estimé de valeur pour le groupe Casino entre 60 et 70 euros car je pense que le redressement en France porte ses fruits et que la situation au Brésil va s’améliorer parce-que le cycle va évoluer. Il y a de la valeur dans les différents actifs du groupe Casino et le contrôle offre à la holding le moyen de remonter l’actif pour mettre en fasse du passif porté par la holding. Rallye est une conséquence de la gestion de Casino, ni plus ni moins.

La comparaison avec la FNAC n’a rien à voir. Je pense qu’il existe 100% de chance que Casino soit toujours la dans 5 ans, vous avez déjà été voir un Franprix, monoprix ou Leader price à Paris ? Pensez vous que ces enseignes ne sont pas rentables ? Pensez vous qu’elles puissent disparaitre du jour au lendemain ? Cela confère dans les grandes villes à Casino un narrow-moat et des cash flow récurrents.

Les investissements ont été bons les Monoprix sont rénovés, Franprix aussi, mise en place de caisses automatiques au Franprix et Monoprix. D’ailleurs ces segments sont de nouveau en croissance depuis le S1 2015.

Hors ligne

 

#250 20/12/2015 17h40 → Casino et ses Holdings cotées : Rallye, Foncière Euris et Finatis

Membre
Réputation :   26 

Je vois que Naouri et Drahi sont critiqués pour les risques qu’ils prennent et surtout qu’ils font prendre à la société. Drahi n’a pas attendu d’être a la tete d’un groupe de taille mondiale pour se leverager et il a déjà vécu des avec une femme enceinte et les huissiers a la porte de chez lui lorsqu’il était jeune et qu’il cherchait a lancer un cablo-opérateur. Il n’a pas hésité a faire prendre des risques a sa famille avant de se lancer a plus grande échelle. Ils ont le mérite de ne pas être des héritiers (a la Arnault, Bolloré ou Pinault) et de s’être fait leur situation.
Naouri est critiqué pour avoir bénéficié de ses relations politiques (Bompard est un autre parachuté de cabinet). Dans le même temps, ça reste un habile stratège (devenir vainqueur d’un duel avec Abilio Diniz en terrain étranger est très fort), et un entrepreneur avec une vision (Cnova et Cdiscount qui était  un succès bien avant le retour en grâce de la FNAC), qui sait bien s’entourer (Plassat,…). Son comportement peut inspirer la méfiance chez les minoritaires (Les actionnaires d’Exito peuvent l’avoir mauvaise. parisien parlait d’une petite somme. C’est quand même 1.7 milliards qu’ils ont déboursé pour des actifs surévalués). Mais je pense que la stratégie est claire. La tendance en France était due a une forte guerre des prix qui a changé l’image prix de Géant et a empêché les hard discounters de gagner autant de de part de marché qu’au Royaume-Uni (cf le très intéressant blog d’Olivier Dauvers pour plus d’informations). Maintenant, on est dans une phase de consolidation.  Les grands acteurs regroupent leurs centrales d’achat (Casino et Intermarché, Auchan et Systeme U). La guerre des prix n’est plus aussi prononcée. Les marges devraient se rétablir (Muddy Waters semble s’être livré a une analyse purement financière et ne semble pas s’être intéressé au secteur de la grande distribution). Je suis d’accord que de nombreuses incertitudes ne rendent pas l’investissement dans l’action un trade évident. Il y ade nombreuses entreprises moins compliquées que devraient privilégier les petits porteurs. Mais le rapport semble extrêmement alarmiste et laisse croire à une faillite imminente sans rapport avec la situation de liquidité.

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB
Hébergé par Arcustech