Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Abonnez-vous à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche : 
Chercher
Membres  |  Mission

Forums des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l'investissement patrimonial pour s'enrichir, générer une rente et atteindre l'indépendance financière

Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions !

#1 05/04/2016 11h37 → UT Starcom : une entreprise à vendre sous son cash (chine, daubasse, net cash, ut starcom)

Membre
Réputation :   554 

Bonjour,

UT Starcom (UTSI) est un fournisseur chinois d’équipements télécom coté au Nasdaq. S’il convient (très légitimement) d’être sur ses gardes lorsque l’on parle de "chinoiseries sur le Nasdaq", l’historique de retour de capitaux aux actionnaires via des rachats d’actions, ainsi que le remboursement passé l’obligations à échéance, laisse penser qu’au moins une partie du cash de cette entreprise existe.

Je ne peux pas vous dire grand chose sur leur activité que j’ai du mal à comprendre, mais je peux vous dire que l’entreprise ne gagne pas d’argent et était historiquement très mal gérée par un management parfaitement incompétent. Après des années de pertes opérationnelles et "d’investissements transformateurs dans des ventures média" (comprendre cash-burn démentiel systématiquement soldé par des write-offs), un nouveau CEO a été dépêché. Si je ne peux pas dire grand chose sur sa personne, si ce n’est qu’un fonds qui a 26% du capital de l’entreprise (Shah Capital) en dit beaucoup de bien. Ce que nous pouvons voir, c’est qu’il a au moins le mérite d’avoir redressé les marges brutes en une année de travail. La diminution du poste cash au bilan a été considérablement ralentie pour le moment, tendance à confirmer dans les trimestres qui viennent.

Une autorisation de rachat d’actions à hauteur de quarante millions (soit plus de la moitié de la capitalisation boursière) est en cours depuis novembre 2014 : elle devait être exécutée en deux ans, mais seuls cinq millions ont été utilisés à ce jour. Soit le processus va s’accélérer, soit l’autorisation ne sera pas pleinement utilisée.

Bref, s’il y a beaucoup de bonnes raisons de rejeter cette entreprise, qui a vu sa valeur comptable tangible chuter de 11,34 $ par action en 2008 à environ 2.8 $ par action aujourd’hui, une tentative d’inflexion est en cours et l’entreprise a 74 millions de cash au bilan pour une capitalisation boursière de 67 millions au cours de 1,83 $.

Autrement dit, l’entreprise est tellement mal perçue qu’elle cote sous la valeur de son cash au bilan : peut-être à raison, mais la situation est assez rare pour ne pas être signalée.

L’investissement n’est évidemment pas sans risques : le nouveau CEO doit arrêter l’érosion de la valeur tangible au bilan rapidement. Il entend relancer des initiatives commerciales après avoir re-calibré l’offre au cours de sa première année de travail. Souhaitons-lui une bonne continuation par rapport à ses premiers résultats encourageants !

Le cash au bilan, même s’il est important, ne se compte pas en milliards et la marge de manœuvre est bien plus limitée que chez un Apple en 2003 (qui décotait alors aussi par rapport à son cash).

N.B. : Je n’ai pas d’actions UT Starcom et ne compte pas en acquérir à ce prix. Comme chacun le sait déjà, je préfère continuer à construire ma position dans la galaxie Sears :-) (je précise à tout hasard que ce n’est pas une invitation à faire de même - surtout pour les âmes sensibles à la volatilité).

Message édité par l’équipe de modération (06/04/2016 13h39) :
- modification du titre ou de(s) mot(s)-clé(s)

Dernière modification par sergio8000 (05/04/2016 11h43)

Mots-clés : chine, daubasse, net cash, ut starcom

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB
Hébergé par Arcustech