Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Abonnez-vous à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche : 
Chercher
Membres  |  Mission

Forums des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l'investissement patrimonial pour s'enrichir, générer une rente et atteindre l'indépendance financière

Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions !

#26 17/03/2016 13h27 → Atwood Oceanics : forage en eaux profondes (action, energie, usa)

Membre
Réputation :   77 

Intéressant et très instructif que tout ceci.

Ce qui est plus compliqué pour moi, c’est de comprendre pourquoi l’état dans lequel se trouve la société ne se répercute pas aussi clairement qu’une société comme CGG au niveau des ratios et autres.

10 ans que les fondamentaux sont en croissance, ce n’est quand même pas rien.

Et les notes attribuées par Morningstar sont pourtant correctes.

Merci pour vos analyses en tout cas

Hors ligne

 

#27 18/03/2016 15h42 → Atwood Oceanics : forage en eaux profondes (action, energie, usa)

Membre
Réputation :   70 

Bonjour

Cher Koldoun, je crois que vous avez touché là un problème bien réel.

D’abord, concernant l’activité. ATW est totalement dépendante des compagnies pétrolières, qui elles dépendent des cours du pétrole. Si les cours du pétrole chutent, les sociétés pétrolières risquent de diminuer leurs investissements. Et ATW est dans la moise. Or, et je suis sûr que ceci ne vous a pas échappé, les cours du pétrole baissent depuis juillet 2014. Et le cours de l’action ATW depuis Août 2014. Le marché a immédiatement intégré ces données dans le cours d’ATW, alors que les chiffres et ratios étaient encore bons.
Donc oui, il est important d’étudier l’activité pour savoir qui sont les clients, qui maîtrise les prix de vente (ça peut changer), et si la société a une ou plusieurs activités annexes pour compenser les baisses de régime d’une activité. Ici, ATW est totalement dépendant.
Et si vous regardez sur un graphe l’évolution du cours de l’action, vous verrez qu’il ne se reprend que lorsque les cours du pétrole remontent, comme en janvier - mai 2015. Le cours est massacré parce que l’entreprise file à la faillite si les investissements productifs des compagnies pétrolières ne reprennent pas rapidement.

Concernant les comptes, on pourrait effectivement être étonné de constater le grand écart entre des comptes à priori sains et un cours de bourse si bas. Mais il faut tenir compte de l’explication donnée ci dessus, et aussi regarder les comptes de façon plus précise.
D’une part, l’entreprise semble correctement gérée. Et à la différence de CGG qui a des intangibles tout autour du ventre et dont très peu ont été dépréciés, ATG n’en a pas un poil. A la différence de CGG, les résultats d’ATW reflètent correctement la réalité de l’activité.
Mais surtout, le marché, qui je le redis ici est loin d’être bête, se fonde sur les anticipations de profit, et très peu sur les résultats passés. A titre d’exemple, le résultat annuel d’ATW au 30/09/2015 s’élève à 425 Mls $, mais le résultat du T1-2016, au 31/12/2015, se monte lui à 39 Mls $, bien moins que les résultats trimestriels précédents, soit un résultat annuel projeté de 156 Mls $ pour 2016. Le marché ne se trompe pas, la descente aux enfers n’est pas terminée.

Si vous voulez que votre analyse par les ratios soit pertinente, il vous faut la refaire, mais après avoir estimé les recettes, dépenses, investissements, et marges, pour l’exercice 2016, voire 2017, comme le font les analystes financiers qui évaluent les PER futurs. Mais je vous souhaite beaucoup de courage. Sans compter le fait que vous serez amené à faire beaucoup d’hypothèses et d’estimations qui fragiliseront vos conclusions.

Mais surprise, le cours d’ATW remonte depuis février 2016. Ne vous trompez pas. A priori ce n’est pas dû à une amélioration des comptes de l’entreprise. A mon avis, c’est uniquement le fait d’un rebond des cours du pétrole, qui passent de 27 à 40 $ le baril. Qui dit remontée du pétrole dit reprise des investissements des pétrolières, et donc reprise de l’activité d’ATW. Si le pétrole baisse à nouveau et que l’entreprise n’annonce pas de nouveaux contrats, le cours d’ATW repartira à la baisse.
Et sur le plan de l’analyse technique, car je sais que vous l’utilisez, vous voyez bien que l’on a affaire à un rebond dans une tendance qui est toujours baissière. Donc grande prudence.

En supposant que les critères propres à l’approche Value soient satisfaisants, un investisseur dans la valeur pourrait ouvrir une petite position et ainsi rentrer à un cours très bas. Si le pétrole repart à la hausse ainsi que le cours d’ATW, ce peut être le jackpot. Si l’entreprise coule, il peut récupérer ses billes lors de la liquidation. Mais le temps passant, c’est du capital immobilisé sans rendement.
C’est pourquoi, personnellement, je préfère attendre que l’entreprise prouve qu’elle se redresse, que l’activité redémarre, ce que le marché ne manquera pas de confirmer immédiatement (comme en août 2014 à la baisse). Certes, mon cours d’entrée sera plus élevé, mais j’élimine le risque de faillite, et le capital engagé est rémunéré (plus value, voire dividendes) durant le temps de l’opération.

Espérant que ces quelques observations vous seront utiles.

Hors ligne

 

#28 18/03/2016 16h18 → Atwood Oceanics : forage en eaux profondes (action, energie, usa)

Membre
Réputation :   77 

Je pratique l’AT de manière assez active sur les matières premières, qui explosent en ce moment.

Je partais du principe suivant :

Le WTI explose.

Y a t’il des sociétés aux ratios corrects qui répondent au maximum aux critères lus dans le livre de Browne.

Je fais tourner le screener Google finance.

Réponse : oui, ATW.

Je constate que lorsque le pétrole prend 10 points, le cours d’ATW double.

J’en tire la conclusion que si le WTI reprend 10 points, le cours pourrait peut-être redoubler.

Je prends donc une position équivalente à 2% de mon portefeuille.

Au pire, je perds 2%, au mieux… qui sait? Le cours peut prendre 1%? 20%? 300%?

En résumé, on a un plancher pour la perte mais aucun plafond pour le gain.

En terme de ratio risque/profit, moi ça me va.

Hors ligne

 

#29 18/03/2016 17h17 → Atwood Oceanics : forage en eaux profondes (action, energie, usa)

Membre
Réputation :   70 

Re

Oui, je comprends bien votre raisonnement, qui compte tenu du cours d’ATW n’est pas faux. Mais attention. Vous ne prenez en compte que le cours du pétrole. ATW a bien une valeur propre, en raison de ses actifs et de sa capacité à générer des profits. C’est pour cela qu’il faut calculer un prix de référence, que ce soit une valeur intrinsèque ou autre. Et donc, une analyse financière s’impose. A priori, personne ne paiera 50 $ si la valeur intrinsèque n’est que de 25.
Quoique, si l’on regarde Valeant pharmaceutical …  Mais bon, ce n’est pas le même contexte.

Si ce n’est pas indiscret, à combien êtes-vous rentré ? (ne répondez pas si ça vous gêne).

Hors ligne

 

#30 18/03/2016 18h54 → Atwood Oceanics : forage en eaux profondes (action, energie, usa)

Membre
Réputation :   77 

9.11$

Belle envolée hier, raclée aujourd’hui :-)

Hors ligne

 

#31 06/04/2016 21h05 → Atwood Oceanics : forage en eaux profondes (action, energie, usa)

Membre
Réputation :   

le résultat annuel d’ATW au 30/09/2015 s’élève à 425 Mls $, mais le résultat du T1-2016, au 31/12/2015, se monte lui à 39 Mls $, bien moins que les résultats trimestriels précédents, soit un résultat annuel projeté de 156 Mls $ pour 2016. Le marché ne se trompe pas, la descente aux enfers n’est pas terminée.

Bonjour je m’intéresse a ATWOOD, vos connaissance du dossier sont intéressantes
Quand vous citez 425 Millions de résultat au 30/09/15, parlez vous du résultat Net entre le 01/01/2015 et 30/09/2015

J’en suis d’accord avec votre estimation de résultat projeté corrélé au trimestre soit 39*4 = 156 M

En parlant purement chiffres
Serait il logique de considérer que même durant la crise pétrolière actuelle assez violente ( baril tombé à 26 il y a pas longtemps ) ATWOOD gagne quand même de l’argent.
156 MUSD / 65 M d’actions = 2.4 USD / actions
soit tout de même un bénéfice par action de 29 % au cours actuel ( je ne parle pas ici du dividende mais du bénéfice par action )

La réalité est probablement plus complexe …   

Merci pour vos avis

Hors ligne

 

#32 08/04/2016 10h39 → Atwood Oceanics : forage en eaux profondes (action, energie, usa)

Membre
Réputation :   

L’élément fondamental sur ce dossier c’est les contrats d’emploi de leur flotte. A l’heure actuelle, une partie des actifs est toujours employée à des taux d’avant-crise pétrolière. Au fur et à mesure, ces contrats expirent s’ils ne sont pas renouvelés, et le chiffre d’affaire va diminuer jusqu’à atteindre zéro.

La question est donc de savoir si les contrats vont être renouvelés, et à quel taux. En l’état actuel du marché, le renouvellement de contrat est extrèmement limité, et les taux sont bien inférieurs (jusqu’à 50%) à ceux obtenus avant 2015.

Pour résumer, le niveau des performances actuelles n’est pas représentatif de la valeur de l’entreprise, car celle-ci dépend essentiellement des cash flow générés par ses actifs (dont la valeur est très limitée par ailleurs dans un marché sans emploi).

Hors ligne

 

#33 09/04/2016 10h48 → Atwood Oceanics : forage en eaux profondes (action, energie, usa)

Membre
Réputation :   

Bonjour et merci pour vos informations

Je ne connais pas assez l’entreprise pour savoir si elle peut jouer sur des éventuels couts variables afin de limiter les dépenses le temps de ces quelques années difficiles.

il est certain que si le chiffre d’affaire s’écroule de 50 % voire pire du fait des contrats amoindris, et que les charges d’Atwood sont constituées uniquement de couts fixes, ca risque d’être compliqué..

"Pour résumer, le niveau des performances actuelles n’est pas représentatif de la valeur de l’entreprise, car celle-ci dépend essentiellement des cash flow générés par ses actifs (dont la valeur est très limitée par ailleurs dans un marché sans emploi)."

Pardonnez mon petit cerveau mais les performances ont quel rapport avec la valeur " à la casse " de la flotte de navires d’Atwood
Pareil pour les cash flows et le chômage j’ai du mal à comprendre ..

Cordialement, bon week end

Hors ligne

 

#34 09/04/2016 11h14 → Atwood Oceanics : forage en eaux profondes (action, energie, usa)

Membre
Réputation :   554 

Pensez à regarder leur dette pour estimer la valeur de l’action : gagner de l’argent ne suffit pas, il faut honorer le service de la dette et ses échéances.

Si une échéance obligataire n’est pas trop lointaine, il peut faire sens de regarder le prix et la valeur des obligations de l’entreprise, puisque la société devra soit la rembourser, soit appartiendra aux créanciers en cas d’incapacité à honorer le service de la dette. Si la dette cote à une fraction du pair, elle n’est pas pire que l’action ordinaire (même type d’upside, downside bien mieux protégé).

En ligne

 

#35 09/04/2016 11h41 → Atwood Oceanics : forage en eaux profondes (action, energie, usa)

Membre
Réputation :   

N’étant pas un expert en Anglais, et si vous avez 2 minutes ils en parlent ici

Atwood Oceanics Postpones Delivery of Drillships - Market Realist

Votre interprétation m’intéresse, et en terme de dettes d’entreprises et d’obligations mes connaissances sont trop faibles

Ce qui m’a plu sur Atwood c’est :

1 - EPS moyen 5 ans qui offrent un rendement de 62 % au cours actuel de 8 USD mais l’avenir sera plus complexe ( 2 bateaux loués sur 13, prix du baril, honorer la dette comme vous l’expliquez ) D’après les analystes Américains Atwood va avoir un EPS plus faible dans les 1 ou 2 prochaines années mais pas forcement négatif. Ce serait déjà une belle performance de ne pas perdre d’argent en attendant que ça aille mieux.

2 - la marge de sécurité sur l’Actif net de dettes ( composé de 13 navires ) inscrit à 45USD au bilan

3 - je viens de lire sur internet que le seuil de rentabilité du offshore profond est compris entre 20 et 40 USD

Dernière modification par valentin13 (09/04/2016 17h08)

Hors ligne

 

#36 09/05/2016 10h26 → Atwood Oceanics : forage en eaux profondes (action, energie, usa)

Membre
Réputation :   77 

On est à 11.52$, j’ai déjà vu pire comme investissement…

Dernière modification par koldoun (09/05/2016 10h27)

Hors ligne

 

#37 13/05/2016 12h15 → Atwood Oceanics : forage en eaux profondes (action, energie, usa)

Membre
Réputation :   26 

valentin13 a écrit :

1 - EPS moyen 5 ans qui offrent un rendement de 62 % au cours actuel de 8 USD mais l’avenir sera plus complexe ( 2 bateaux loués sur 13, prix du baril, honorer la dette comme vous l’expliquez ) D’après les analystes Américains Atwood va avoir un EPS plus faible dans les 1 ou 2 prochaines années mais pas forcement négatif. Ce serait déjà une belle performance de ne pas perdre d’argent en attendant que ça aille mieux.

En attendant que ca aille mieux… Tout est dit. La flotte mondiale de rig / drillshipn’a jamais été aussi élévée (beaucoup de livraison entre 2016 et 2018) et il faudrait retrouver un niveau d’activité supérieur à l’avant crise.

Admettons que le baril rebondissent fortement; d’une part les compagnies ont bien mieux à faire de leur cash que de faire de l’exploration (beaucoup de champs non exploité,et possibilité d’en acheter, asainir les bilan…) et d’autres parts, il y a un temps pour faire les études avant d’aller forer.

Les contrats qui se signet actuellement, il y a un discount de l’ordre de 50%.

valentin13 a écrit :

2 - la marge de sécurité sur l’Actif net de dettes ( composé de 13 navires ) inscrit à 45USD au bilan

La valeur inscrite au bilan ne veut pas dire grand chose.
Un exemple de vente récente ou on est entre 10 et 15% de la valeur comptable.

Ocean Rig Pays Just $65 Million for Ultra Deepwater Drillship at Auction - gCaptain

Sachant qu’on est dans les 1ière faillite, 65 millions de $, c’est un investissement risqué pour un navire inlouable. Je ne serais pas étonné que les prix descendent encore et qu’on arrive à des achats pour pièce détaché + prix de la ferraille.

valentin13 a écrit :

3 - je viens de lire sur internet que le seuil de rentabilité du offshore profond est compris entre 20 et 40 USD

Ce chiffre vient de Total en 2004 et il convient de le prendre avec des pincettes:

- C’est un cout en $ constant à actualiser
- L’offshore profond en 2004 c’était 1500 m.
- C’est hors acheminement
- C’est avant l’incident de deepwater
- C’est une moyenne sur la durée d’exploitation qui est comprise entre 20 et 30 ans (la priorité étant le retour en cash)

On peut se positionner sur ce genre de valeur mais c’est du spéculatif uniquement au même titre qu’on peut spéculer sur valourec ou CGG voir du Arcelor.

Un petit lienqui explique le buisness model des drillers. C’est expliquer et chiffrer et on voit bient qu’avec les discount de 50% qu’on voit sur les contrat 2018 / 2019 qui se signent actuellement et les taux d’occupation des flottes cela ne peut fonctionner

To Build or Not to Build: A Financial Analysis of Building a Ship - gCaptain

En ligne

 

#38 13/05/2016 13h04 → Atwood Oceanics : forage en eaux profondes (action, energie, usa)

Membre
Réputation :   77 

Si j’ai pris ma PV sur Atwood, je trouve quand même bizarre de comparer avec CGG ou Vallourec…

Je ne suis pas un expert loin de la, mais je sais qui m’a fait gagner de l’argent de manière concrète :
Atwood en l’achetant, CGG et Vallourec en les shortant…

Hors ligne

 

#39 13/05/2016 15h03 → Atwood Oceanics : forage en eaux profondes (action, energie, usa)

Membre
Réputation :   26 

Je compare sans le sens ou le catalyseur est le prix du baril et que la volatilité est forte. Sur Vallourec ou CGG depuis le début de l’année l’écart de valorisation est de 1 à 2.

Sur Valourec, la corralation WTI / cours de l’action me parait plus justifier. Si on parie que la tendance haussière va se poursuivre, il y a davantage de chance de voir la demande de tube pour la production américaine augmentée que de voir la demande de forage offshore repartir.

Mettez les courbe ATW / VK à un an… Strictement identique. Même ampleur de baisse (division par 5). Même rebond.

Juste que votre timing n’est pas le même

En ligne

 

#40 13/05/2016 15h16 → Atwood Oceanics : forage en eaux profondes (action, energie, usa)

Membre
Réputation :   77 

Les chiffres de CGG sont mauvais depuis très longtemps, soit bien avant la chute du brut.
(le nombre d’actions doublé en 10 ans, EPS, ROE, ROIC etc négatifs depuis 2009)

C’est un peu moins vrai pour Vallourec, certes.

Mon poste initial soulignait des ratios pas trop mauvais pour Atwood, au contraire des CGG et Vallourec.

Après, effectivement, un peu d’AT permet d’entrer/sortir convenablement et de gagner de l’argent.

Hors ligne

 

#41 14/06/2016 18h07 → Atwood Oceanics : forage en eaux profondes (action, energie, usa)

Membre
Réputation :   

Les liens vers vos articles sont passionnants, je n’ai pas saisi toutes les subtilités car c’est en Anglais mais le message global est clair.

Sur la base de la transaction Ocean Rig et si on prend le scénario catastrophe d’un faillite avec vente des actifs d’ATWOOD pour 15 % de leur valeur inscrite au bilan on est mal.. on récupère 800 MUSD et avec 1850 MUSD de dettes au bilan, les actionnaires n’ont plus rien.

Si les contrats actuels se signent avec un discount de 50 % c’est pas bon non plus pour les futurs EPS, ils vont quand même pas signer des contrats à pertes

je pense que ce dossier sera aussi politique, si trump passe il fera tout pour l’indépendance énergétique des US par contre si Clinton est élue ça va être chaud.

Dernière modification par valentin13 (14/06/2016 18h12)

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB
Hébergé par Arcustech