Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Abonnez-vous à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche : 
Chercher
Membres  |  Mission

Forums des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l'investissement patrimonial pour s'enrichir, générer une rente et atteindre l'indépendance financière

Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions !

#1 15/03/2016 22h35 → Atwood Oceanics : forage en eaux profondes (action, energie, usa)

Membre
Réputation :   77 

Bonjour,

Afin de me tester sur l’investissement value suite à la lecture de "Le petit livre pour investir à bon prix", je me suis testé sur Atwood Oceanics.
http://www.atwd.com/

Il faut donc d’abord savoir si la société est chère :
P/B de 0.2 et PER de 1.39.

Cela semble tellement minuscule…

Ensuite, il me semble important de voir si cette société perd ou gagne de l’argent, si elle est rentable etc.

Pour commencer de manière subjective : Morningstar la note B pour growth et C pour profitability.
Il y a pire, je pense.

Maintenant, je me plonge dans les chiffres de la page "keys ratio" :
Un CA en constante évolution depuis 2006, et l’année 2015 semble bonne puisqu’on passe de 1174 à 1396.

Idem pour le résultat net, les earnings/share.

De grosses marges brutes (60%) et nettes (30%), idem pour les ROE (>15%) et ROIC (>10%).

Current ratio élevé.

Si tous ces ratios sont si bons, pourquoi le titre semble si peu cher?

Le souci semble se poser au niveau du free cash flow, négatif presque chaque année, sauf en 2015.
Le dividende a également été supprimé en février 2016.
Ceci afin d’améliorer la santé financière selon la direction.

Mais je ne maitrise pas encore les subtilités pour comprendre d’ou vient ce FCf si mauvais alors que le reste des ratios sont bons.

Qu’en pensez-vous?

Que manque t’il dans mon analyse pour améliorer mon approche value?

J’ai initié une petite ligne "pour voir", qui représente 2% de mon portefeuille.

Message édité par l’équipe de modération (16/03/2016 15h34) :
- modification du titre ou de(s) mot(s)-clé(s)

Dernière modification par koldoun (15/03/2016 22h40)

Mots-clés : action, energie, usa

Hors ligne

 

#2 15/03/2016 23h18 → Atwood Oceanics : forage en eaux profondes (action, energie, usa)

Membre
Réputation :   33 

Bonsoir, peut-être 2 pistes: quelle est l’activité de la société? Cela peut aider pour comprendre les investissements effectués les années précédentes, sachant qu’elle générait un CFO positif. En tout état de cause, ces infos doivent être disponibles dans les rapports annuels.

Hors ligne

 

#3 15/03/2016 23h52 → Atwood Oceanics : forage en eaux profondes (action, energie, usa)

Membre
Réputation :   77 

En tout cas, cette société obtient un IH score de 5.5, meilleur que 3 compétiteurs que j’ai comparé, et meilleur score Piotrosky également.

En dehors du CROIC, tous les ratios de profitabilité sont meilleurs.
J’ai choisi les competitors suggérés par Morningstar ( Transocean Ltd, Helmerich and Payne, Diamond offshore drilling)

J’imagine que le fait de repasser en positif au niveau du FCF pour 2015 est plutot bon… reste ce gros problème de suppression du dividende.

Vu le P/B de 0.2, je me demande si on peut dire qu’à ce prix, "je paie 0.2$ pour acheter 1$".

Je m’essaie à l’investissement value, et je dois me faire à l’idée que si une société se vend à un moment donné à un prix très bas, c’est qu’il y a forcément un souci quelque part, mais que ce souci ne doit pas être trop grave et surtout être surmontable.

Hors ligne

 

#4 16/03/2016 00h08 → Atwood Oceanics : forage en eaux profondes (action, energie, usa)

Membre
Réputation :   129 

il y a forcément un souci quelque part, mais que ce souci ne doit pas être trop grave et surtout être surmontable

Il y a un souci, et ça pourrait être grave.
Au prix actuel du pétrole, aucune compagnie n’a envie d’investir dans des forages en eau profonde, qui produisent du pétrole plus cher que le prix de vente.
Donc l’activité de Atwood Oceanics est une des pires possibles actuellement.

Comme CGG, la question est de savoir si la société fera faillite avant la remontée des cours du pétrole.
Et ça j’achète

Hors ligne

 

#5 16/03/2016 00h52 → Atwood Oceanics : forage en eaux profondes (action, energie, usa)

Membre
Réputation :   211 

Koldoun,

Arrêtez-moi si je me trompe mais on dirait que vous limitez l’investissement value (ou l’investissement en général) à des simples ratios.

Hormis toutes les réserves que l’on peut émettre en procédant de la sorte (que vaut le B de votre P/B par exemple ?) le principe de base est de comprendre ce que fait l’entreprise, comment elle gagne de l’argent.

Une fois cette étape passée, vous pouvez essayer de comprendre la structure du bilan (liquidité, endettement,…) ainsi que les dynamiques financières à l’oeuvre (relations entre ventes et marges, génération de cash, dynamique de réinvestissement, niveau de capex nécessaire…)

Ensuite vous pourrez émettre des hypothèses de valorisation et essayer de comprendre les raisons qui poussent le marché à valoriser l’entreprise à un tel prix.

Maintenant si vous ne voulez pas effectuer le travail d’analyse vous pouvez choisir une stratégie quantitative et trouver un panier de sociétés qui présentent des ratios de valorisation faibles. Statistiquement et historiquement cela fonctionne plutôt bien. Après on connaît tous la différence entre la théorie et la pratique…

Bon courage pour la suite de vos travaux.

Hors ligne

 

#6 16/03/2016 07h06 → Atwood Oceanics : forage en eaux profondes (action, energie, usa)

Membre
Réputation :   77 

ArnvaldIngofson a écrit :

Comme CGG, la question est de savoir si la société fera faillite avant la remontée des cours du pétrole.
Et ça j’achète

Je peux me tromper bien sûr, mais il me semble que les ratios de CGG sont très mauvais, alors que ceux d’Atwood sont plutôt bons (mais pas parfaits, sinon le cours ne se serait pas effondré de la sorte).

Spiny : c’est un peu cela. Je peux me tromper (on apprend de ses erreurs!), mais qu’une société vende des bananes ou qu’elle fabrique des bonnets en laine, si son CA augmente d’année en année depuis 10 ans, c’est qu’elle se débrouille dans son domaine.

Idem pour les autres ratios.

C’est pour cela que j’ai comparé avec 3 autres sociétés, et Atwood semble mieux passer la crise des cours du pétrole que les autres.

Mais son cours s’est effondré, et si j’ai bien compris l’investissement value, c’est ce qui est recherché : des sociétés au cours qui s’est effondré, mais dont les fondamentaux sont corrects.

Si malgré l’effondrement du pétrole Atwood continue d’augmenter ses ratios, c’est que c’est plutot bien géré, non?

De plus, il a suffit que le cours du WTI reprenne un peu de couleurs pour que le cours d’Atwood soit multiplié par 2…

Dernière modification par koldoun (16/03/2016 07h19)

Hors ligne

 

#7 16/03/2016 08h31 → Atwood Oceanics : forage en eaux profondes (action, energie, usa)

Membre
Réputation :   211 

koldoun a écrit :

Spiny : c’est un peu cela. Je peux me tromper (on apprend de ses erreurs!), mais qu’une société vende des bananes ou qu’elle fabrique des bonnets en laine, si son CA augmente d’année en année depuis 10 ans, c’est qu’elle se débrouille dans son domaine.

Pas forcément. Si la rentabilité de opérations est médiocre et que l’entreprise finance sa croissance à coup d’augmentations de capital ou est endettée plus que de raison je ne crois pas que l’on puisse dire qu’elle se débrouille bien.

koldoun a écrit :

Mais son cours s’est effondré, et si j’ai bien compris l’investissement value, c’est ce qui est recherché : des sociétés au cours qui s’est effondré, mais dont les fondamentaux sont corrects.

Non. Le value investing c’est acheter des entreprises qui décotent sous leur valeur intrinsèque. Mais c’est avant tout acheter des entreprises/actifs qui ont de la valeur.

Parfois les opportunités apparaissent lorsque les cours s’effondrent, parfois non.

Hors ligne

 

#8 16/03/2016 09h17 → Atwood Oceanics : forage en eaux profondes (action, energie, usa)

Membre
Réputation :   77 

D’ou la vérification de ratio tels le ROE, ROIC, current ratio etc.

J’ai remarqué que généralement, les sociétés qui ont un faible P/B sont des sociétés dont le cours s’est effondré.

J’ai donc l’impression d’être dans du contrariant à 100%…

Il me semble que dans un post (celui sur les minières??) PVBE (me semble t’il) disait que le principe d’avoir un panier composé de ce genre de sociétés, c’est que certaines feront faillite, et celles qui parviendront à se ressaisir feront x3 ou x5, ce qui compensera les pertes.

Je moyenne le WTI depuis qu’on est sous les 40$, suite à la reprise j’ai une plus value de 15% (grâce à un petit levier de 2, et des PV ont déjà été prises)… je devrai être content, mais quand je vois que certaines sociétés comme Atwood ont doublé… j’ai l’impression d’être passé à coté de quelque chose…

Atwood tournait autour de 5$ avec un pétrole dans les 30$, on en est à 10$ avec un pétrole  à 35$.

Dommage que je n’ai pas fait cette analyse il y a 2-3 semaines…

Mais je rappelle tout de même qu’il ne s’agit pas d’aller mettre mes économies sur cette société.

Ma ligne "découverte" représente 2% de mon portefeuille.

Pour la comparaison avec CGG :
entre 2005 et 2014, on a 6 années en pertes, même avant l’effondrement des cours du pétrole, contre 0 pour Atwood, qui au contraire augmente son résultat net et son BNA chaque année.
Le problème se situe ailleurs chez CGG selon moi.

Pour la value investing : si je veux acheter Nike sous sa valeur intrinsèque, il faut forcément un effondrement du cours… soit après un krach, soit après une grosse correction…

Dernière modification par koldoun (16/03/2016 09h37)

Hors ligne

 

#9 16/03/2016 15h37 → Atwood Oceanics : forage en eaux profondes (action, energie, usa)

Administrateur
Réputation :   1309 

Koldoun, chaque fois que vous "présentez" une société, je dois renommer le titre du sujet.

On dirait que vous ne prenez même pas deux minutes pour savoir quelle est l’activité de la société ; qui n’est jamais mentionnée dans le corps de vos messages.

Les ratios c’est bien, mais prendre 5 minutes pour voir qu’Atwood Oceanics est une société de forage offshore qui subit de plein fouet la baisse du pétrole c’est mieux !

En ligne

 

#10 16/03/2016 15h51 → Atwood Oceanics : forage en eaux profondes (action, energie, usa)

Membre
Réputation :   39 

Bonjour Koldoun.

Pour rappel, il y a une grosse différence entre investir dans Atwood et le pétrole: le pétrole ne tombera pas à 0. Ce qui explique que le mouvement de "recovery" soit plus important sur la société que sur la matière première.

Il était très courageux d’investir sur Atwood il y a 1 mois, au moment du pessimisme maximum.

Je partage votre analyse, et je trouve l’affaire toujours très intéressante. Malgré la dette mesurée.

Dernière modification par Trahcoh (16/03/2016 16h19)

Hors ligne

 

#11 16/03/2016 16h05 → Atwood Oceanics : forage en eaux profondes (action, energie, usa)

Membre
Réputation :   77 

IH : désolé pour le surcroit de travail.

L’activité n’est pas reprise parce que je mets le site web de la société en lien.

Je lis et parcours le site pour comprendre de quoi il s’agit, sinon je n’aurai pas su que le dividende a été supprimé en février 2016, ce qui n’est pas repris sur les sites habituels, notament Morningstar.com qui affiche toujours un rendement/dividende de 8%.

J’essaie de présenter de manière claire ce qui m’attire dans les sociétés que je présente.

Je pense à des sociétés comme Kinepolis, Jensen Group par exemple, qui d’après moi, sont d’excellentes sociétés, et qui n’avaient pas été évoquées sur le forum.

Trahcoh : je sais très bien cela, je l’ai moi-même défendu dans d’autres sujets.
Mais le fait d’avoir vécu "en live" cette chute du WTI, d’avoir moyenné à la baisse de manière mesurée etc, m’a fait comprendre le manque à gagner de la stratégie.

Même si il me semble évident qu’il est plus risqué d’investir sur Atwood que d’acheter de temps à autre du WTI.

Dernière modification par koldoun (16/03/2016 16h07)

Hors ligne

 

#12 16/03/2016 17h06 → Atwood Oceanics : forage en eaux profondes (action, energie, usa)

Membre
Réputation :   14 

koldoun a écrit :

D’ou la vérification de ratio tels le ROE, ROIC, current ratio etc.

Il me semble que dans un post (celui sur les minières??) PVBE (me semble t’il) disait que le principe d’avoir un panier composé de ce genre de sociétés, c’est que certaines feront faillite, et celles qui parviendront à se ressaisir feront x3 ou x5, ce qui compensera les pertes.

Koldoun,

Je suis en train de lire pas mal de choses sur l’approche value, et de ce que j’ai lu (approche Graham & Dodd entre autres), ce n’est pas n’importe quel portefeuille de sociétés décotées qui tend à performer dans le temps, mais des sociétés qui cotent sous leur NCAV (autrement dit, leur capitalisation boursière est inférieure à leur valeur nette d’actifs courants, ie. actifs courants moins le total des dettes).

Gurufocus a écrit :

Graham’s “net current asset value” approach, apparently works very well. One research study, covering the years 1970 through 1983 showed that portfolios picked at the beginning of each year, and held for one year, returned 29.4 percent, on average, over the 13-year period, compared to 11.5 percent for the S&P 500 Index. Other studies of Graham’s strategy produced similar results.

Dernière modification par bonel (16/03/2016 17h06)


“Everybody has a plan until they get punched in the face.” ― Mike Tyson

Hors ligne

 

#13 16/03/2016 18h29 → Atwood Oceanics : forage en eaux profondes (action, energie, usa)

Membre
Réputation :   80 

Bonjour,

Toutes ces considérations sur les ratios comptables et l’approche "value" me font un peu sourire ; ne serait-il pas plus sage de commencer à regarder dans quel secteur évolue Atwodd Oceanics et quelles sont les perspectives de ce secteur ?

L’exploration pétrolière en eau profonde ne se porte quand même pas très bien et les compagnies pétrolières ne semblent pas se battre pour confier de nouveaux contrats aux explorateurs ; elles auraient même plutôt tendance à annuler les commandes déjà passées. Pour autant, la légère remontée du baril ces dernières semaines a eu pour conséquence un rebond des explorateurs ; c’est ainsi que Atwood Oceanics est passé de 5,50$ mi-février à 11$ ce jour. Ceux qui ont eu l’audace d’investir il y a un mois font une opération juteuse, mais est-ce vraiment raisonnable de vouloir prendre maintenant le train en marche ?

Voir ici un article en anglais évoquant ce rallye et comparant Seadrill avec Atwood :

Seadrill Ltd. and Atwood Oceanics, Inc. Shares Up Over 10% Today: Here’s What’s Happening -- The Motley Fool

Parmi les bons passages de cet article, je lis :

The hard, cold reality for the offshore drilling sector is this: The vast majority of the operating results that Seadrill and subsidiary Seadrill Partners, Atwood Oceanics, and most of their competitors are delivering right now, and will deliver for the rest of 2016, are still the product of drilling contracts signed in 2014 and before. The bottom line is there is very, very little appetite from the oil and gas producers for expensive offshore development.

et aussi :

Atwood, on the other hand, has less than $12 million in cash, and its backlog offers it much less security, with only around $605 million in after-tax cash flows under contract today and only two of its vessels currently under contract beyond this year. But even Atwood’s situation isn’t as dire as that makes it sound, since the company has a much more manageable debt profile than Seadrill’s and $600 million in available liquidity via its revolving credit instrument.

C’est à où l’approche comptable reprend tout son sens : avec un carnet de commandes fragile, seulement 12m$ en caisse et 600 m$ de facilité crédit revolving non utilisée, ce sont les prêteurs les seuls véritables maîtres à bord d’Atwood.

Un achat de Seadrill (Oslo) serait à mon sens moins téméraire.

Hors ligne

 

#14 16/03/2016 19h19 → Atwood Oceanics : forage en eaux profondes (action, energie, usa)

Membre
Réputation :   28 

L’analyse ratio "pure" m’a fait sourire. Merci !

Je vous invite à regarder le carnet de la location de la flotte:

http://ir.atwd.com/file.aspx?iid=401037 … 1001206336

A la fin de l’année sur les 13, il y en a 2 de louer.
Nul besoin de sortir la calculette pour comprendre pourquoi le titre est massacré.

Hors ligne

 

#15 16/03/2016 19h22 → Atwood Oceanics : forage en eaux profondes (action, energie, usa)

Administrateur
Réputation :   1309 

Sur le forage en eaux profondes, il faut bien avoir en tête : en dessous de $60 le baril (et même $80 pour les eaux très profondes), le secteur n’a pas de raison d’être.

Les sociétés dans cette activité, spécialement si elles sont endettées, sont des morts-vivants à l’heure actuelle et les recapitalisations boursières seront inévitables.

Chaque jour qui passe avec un baril à $40 les rapprochent de l’échéance alors que petit à petit les backlogs s’amenuisent.

En ligne

 

#16 16/03/2016 19h25 → Atwood Oceanics : forage en eaux profondes (action, energie, usa)

Membre
Réputation :   77 

stokes a écrit :

Bonjour,

Toutes ces considérations sur les ratios comptables et l’approche "value" me font un peu sourire ; ne serait-il pas plus sage de commencer à regarder dans quel secteur évolue Atwodd Oceanics et quelles sont les perspectives de ce secteur ?

L’exploration pétrolière en eau profonde ne se porte quand même pas très bien et les compagnies pétrolières ne semblent pas se battre pour confier de nouveaux contrats aux explorateurs ; elles auraient même plutôt tendance à annuler les commandes déjà passées.

Je partais du principe suivant :

On a un secteur en difficulté : le secteur énergie.

Dans ce secteur, un tas de sociétés tentent de survivre vaille que vaille durant cette période difficile.

Logiquement le cours de ces sociétés s’effondre.

Il peut donc être intéressant de dénicher la société la plus à même de passer ce mauvais cap en se basant sur les ratios boursiers de ces sociétés.

En me basant sur les ratios préconisés dans le livre de Browne, c’est Atwood qui est ressorti.

A la louche :
Faible PER, P/B<0.6, ROE élevé, current ratio < 2 , BNA et résultat net croissant etc etc

Hors ligne

 

#17 16/03/2016 19h57 → Atwood Oceanics : forage en eaux profondes (action, energie, usa)

Membre
Réputation :   39 

Alexsince1978, j’ai bien reçu votre invitation à regarder le carnet de la location de la flotte. D’après votre lien, il y a 9 navires loués sur 13, et non 2 (encore que je ne sois pas certain d’avoir compris ce que signifiait votre phrase "2 de louer").

Quant à Philippe qui avance que le secteur n’a pas de raison d’être en dessous de $60 le baril, je vous invite à reconsulter les résultats 2015. Dettes en baisse, capitaux propres en forte hausse, free cash flow de 150 millions $ (pour une société à vendre 600 millions).

Vous pouvez m’objecter qu’il s’agit des résultats issus d’anciens contrats, mais je vous répondrai que rien ne prouve que les futurs contrats mènerons cette société à sa perte.

Atwood n’a rien d’une société moribonde pour le moment selon moi.

Je ne suis pas actionnaire Atwood.

Cordialement.

Dernière modification par Trahcoh (16/03/2016 20h27)

Hors ligne

 

#18 16/03/2016 20h23 → Atwood Oceanics : forage en eaux profondes (action, energie, usa)

Membre
Réputation :   129 

Vous regardez les résultats 2015 dans une industrie où les cycles sont très longs :
si votre boulanger vend le pain du matin, un forage pétrolier se planifie des années à l’avance.

Donc essayons plutôt de regarder l’avenir.
Aujourd’hui il paraît sombre, le pétrole est encore bien trop bas.
Mais une bonne surprise est toujours possible, quoique improbable.

Donc pour moi c’est un peu comme le loto.
Après épuisement du cash et du crédit, ça vaut 0 ou presque (faillite, au mieux recapitalisation drastique).
Ou alors c’est le jack-pot, ça retrouve un cours normal.

On est joueur ou pas …

Hors ligne

 

#19 16/03/2016 21h56 → Atwood Oceanics : forage en eaux profondes (action, energie, usa)

Membre
Réputation :   

Trahcoh a écrit :

Quant à Philippe qui avance que le secteur n’a pas de raison d’être en dessous de $60 le baril, je vous invite à reconsulter les résultats 2015. Dettes en baisse, capitaux propres en forte hausse, free cash flow de 150 millions $ (pour une société à vendre 600 millions).

Le constat est la … financièrement pourquoi aller chercher du petrole avec un prix de revient elevé (le cas des forages en mer qui necessite l’appui de ce genre de société) si celui ci est a un prix bas.

Ces sociétés doivent faire face a des échéances de dette et aussi un cout de fonctionnement global avec en face une demande qui va diminuer ou s’arreter provisoirement…

Transocean, ensco, seadrill ou Atwood sont dans la même dynamique et pour les mêmes raisons…

A la limite a en choisir un, prendre le plus costaud pour passer la très mauvaise passe conjoncturelle (dont on ne connait pas la durée)…

En tout cas, choisir un titre dans les forages en haute mer c’est parier sur un baril qui remonte de telle sorte que le forage soit financièrement interessant pour les petrolieres (constat simple qui ne fait appel qu’au bon sens)

Hors ligne

 

#20 16/03/2016 22h07 → Atwood Oceanics : forage en eaux profondes (action, energie, usa)

Membre
Réputation :   77 

Trahcoh a écrit :

Alexsince1978, j’ai bien reçu votre invitation à regarder le carnet de la location de la flotte. D’après votre lien, il y a 9 navires loués sur 13, et non 2 (encore que je ne sois pas certain d’avoir compris ce que signifiait votre phrase "2 de louer").

Alexsince1978 a raison : actuellement, seuls 2 sont loués jusqu fin 2016 (aout 2017 et novembre 2018). Les autres locations se terminent courant 2016.

Olivier66 : c’est exactement ce que j’essaie de faire. Trouver un secteur en berne et miser un peu d’argent sur la société qui semble la plus solide (ou la moins fragile, comme bon vous semble…)

Vous noterez cependant que le WTI remonte petit à petit, ce qui a suffit à doubler le cours de Atwood.

Dernière modification par koldoun (16/03/2016 22h08)

Hors ligne

 

#21 16/03/2016 22h41 → Atwood Oceanics : forage en eaux profondes (action, energie, usa)

Membre
Réputation :   129 

doubler le cours de Atwood

Super !
Vous avez eu de la chance, ou du génie. Je ne sais pas dans quelles proportions.

AHMA, c’est le moment de vendre la moitié : vous récupérez le capital investi.
Quant à la moitié restante, advienne que pourra. Ca peut marcher …

Dernière modification par ArnvaldIngofson (16/03/2016 22h41)

Hors ligne

 

#22 16/03/2016 22h57 → Atwood Oceanics : forage en eaux profondes (action, energie, usa)

Administrateur
Réputation :   1309 

koldoun a écrit :

Olivier66 : c’est exactement ce que j’essaie de faire. Trouver un secteur en berne et miser un peu d’argent sur la société qui semble la plus solide (ou la moins fragile, comme bon vous semble…)

C’est ce que j’avais voulu faire avec Ensco, que j’ai eu la bonne idée de vendre avec une perte d’environ -15% seulement.

Je comparais l’activité à celle d’une foncière. Mais le métier de bailleurs de plates-formes est bien plus difficile, car quand une plateforme n’est pas louée, elle coûte de l’argent en entretien. En plus, les bâtiments peuvent se déplacer, donc vous avez un déséquilibre offre/demande en faveur des locataires en bas de cycle.

Trahcoh a écrit :

Vous pouvez m’objecter qu’il s’agit des résultats issus d’anciens contrats, mais je vous répondrai que rien ne prouve que les futurs contrats mènerons cette société à sa perte.

C’est plutôt l’absence de futurs contrats…

Comme Alexsince1978 l’a fort bien mentionné, à la fin de l’année 2016, vous n’aurez que 2 plateformes louées sur 11 (pas bien clair ce que signifie le "Delivery to occur at Atwood’s option" pour 2 bâtiments supplémentaires).

Pire, sur un des bâtiments loués, le prix de la location sera divisé par deux :
http://www.devenir-rentier.fr/uploads/2_atwood-20160315.gif

Donc le free cash flow 2015 n’est pas significatif du tout, il correspond à des contrats engagés avant la baisse [maintenant prolongée] du prix du baril.

En ligne

 

#23 16/03/2016 23h32 → Atwood Oceanics : forage en eaux profondes (action, energie, usa)

Membre
Réputation :   77 

ArnvaldIngofson a écrit :

doubler le cours de Atwood

Super !
Vous avez eu de la chance, ou du génie. Je ne sais pas dans quelles proportions.

AHMA, c’est le moment de vendre la moitié : vous récupérez le capital investi.
Quant à la moitié restante, advienne que pourra. Ca peut marcher …

Ahahah… et bien je n’en ai pas profité!

Comme raconté un peu plus haut, si j’ai bien profité de la hausse du WTI (moyenne à la baisse depuis qu’on est sous les 40$ avec levier de 2), je me suis rendu compte qu’en investissant 2 fois moins sur Atwood j’aurai gagné 2-3 fois plus…

C’est ce qui me fait cogiter…

En fait, je fais ceci sur plusieurs MP (cuivre, argent, blé, sucre, WTI et gaz naturel) et hormis le gaz et le blé, toutes mes lignes sont en jolies plus value.

Mais force est de constater qu’en plaçant cet argent sur des actions, j’aurai gagné beaucoup plus…

Hors ligne

 

#24 17/03/2016 13h00 → Atwood Oceanics : forage en eaux profondes (action, energie, usa)

Membre
Réputation :   28 

InvestisseurHeureux a écrit :

(pas bien clair ce que signifie le "Delivery to occur at Atwood’s option" pour 2 bâtiments supplémentaires).

Vous avez mis le doigt sur l’autre loup du dossier.

Les deux bateaux sont au chantier naval et il y a une option pour une livraison anticipée en 2016 (au lieu de 2017 et 2018) en cas de demande du client. La société a annoncé qu’elle n’exercait pas l’option. Chaque bateau vaut la bagatelle de 635 millions de $ et il y a 400 millions à payer à la livraison.

Concrètement, ils se sont fait dégrader par Moodys a Caa1(en même temps qu’ensko en Baa2). Moodys parle d’un risque sur les covenants. A ce niveau là ce n’est plus un risque… Il faudrait relouer plus de la motié de la flotte pour que ca passe…

Je regarde ce genre de dossier non pour investir maintenant mais pour voir qui va récuperer des bateaux et des plateformes pour des clopinettes… Les clients sont aussi interessant (kosmos energy a du potentiel même si il est prématuré pour acheter le secteur à mon humble avis).

Dernière modification par alexsince1978 (17/03/2016 13h02)

Hors ligne

 

#25 17/03/2016 13h16 → Atwood Oceanics : forage en eaux profondes (action, energie, usa)

Membre
Réputation :   

alexsince1978 a écrit :

Je regarde ce genre de dossier non pour investir maintenant mais pour voir qui va récuperer des bateaux et des plateformes pour des clopinettes…

Exactement, si on pense qu’une entreprise decote par rapport a ses actifs… il est important de connaitre la nature de ceux ci .

Ce n’est pas un produit qui tourne x fois dans l’année (sinon ils auraient reduit leur materiel et les couts de maintenance associé). De mon coté, je regarde aussi ce dossier et voir qui va ramasser les cadavres (pour pas cher en plein marasme)

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB
Hébergé par Arcustech