Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Abonnez-vous à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche : 
Chercher
Membres  |  Mission

Forums des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l'investissement patrimonial pour s'enrichir, générer une rente et atteindre l'indépendance financière

Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions !

#1 13/03/2016 12h29 → Le biais psychologique de l'investisseur Vs l'entrepreneur ? (biais, entrepreneur, investisseur)

Membre
Réputation :   10 

Bonjour à tous,

J’ouvre cette discussion suite à une prise de conscience que j’ai faite récemment.

Suite à une conversation récente avec un ami autour du thème de l’investissement en bourse, j’ai remarqué qu’à chaque fois qu’une opportunité m’était présentée par une tierce personne -aussi crédible et compétente soit-elle, mon premier réflexe était d’avoir une attitude critique et pointer du doigt immédiatement les facteurs de risque de cet investissement.

Si je conçois parfaitement qu’il est raisonnable de ne pas faire d’excès d’enthousiasme face à un investissement quel qu’il soit (je préfère rater une bonne affaire que me dépêcher d’en faire une mauvaise), cela me dérange un peu d’avoir cette attitude défensive comme réflexe naturel.
Avant de découvrir l’univers de l’investissement en bourse, mes principaux objectifs/projets étaient à 100% focalisés sur l’entrepreneuriat et je voyais donc l’opportunité en premier lieu, sans pour autant négliger l’évaluation des risques dans un second temps.

Ce qui me fait donc me poser la question suivante dont je souhaite débattre avec vous :

On dit souvent qu’un bon entrepreneur est un bon investisseur, cependant la réciproque est-elle vraie ?
Le côté "raisonnable" de l’investisseur qui vise un couple "risque-retour" équilibré (ou déséquilibré en sa faveur) n’est-il pas contradictoire avec une certaine irrationalité de l’entrepreneuriat où les risques sont souvent au maximum et les retours incertains ?
Est-ce tout simplement un problème d’égo qui fait qu’on ait tendance à "dénigrer" un idée ne venant pas de soi-même ?

Je n’ai pas encore d’opinion claire sur la question, mais je pense qu’un bon investisseur se rapproche plutôt d’un "gestionnaire" que d’un "créateur" d’entreprise, et pour moi aujourd’hui, si mon expérience de l’investissement m’a permis d’améliorer mes capacités d’analyse et  rendu plus prudent, elle a aussi en partie atténué mon enthousiasme et mon débordement d’énergie positive face à entrepreneuriat.

Merci pour votre temps, au plaisir de lire vos avis : )

Mots-clés : biais, entrepreneur, investisseur

Hors ligne

 

#2 13/03/2016 13h09 → Le biais psychologique de l'investisseur Vs l'entrepreneur ? (biais, entrepreneur, investisseur)

Modérateur
Réputation :   1084 

Il faut un bon équilibre, entre prendre en compte les risques et les opportunités. Il n’est pas facile de rester objectif.

Peut-être qu’on ne vous propose que des "bouses" aussi…


Contrôlons la finance: Finance Watch  - Parrain Fortuneo: 12356125, INGDirect: ZKCYANB, Altaprofits: MP

Hors ligne

 

#3 13/03/2016 13h15 → Le biais psychologique de l'investisseur Vs l'entrepreneur ? (biais, entrepreneur, investisseur)

Membre
Réputation :   127 

un bon investisseur se rapproche plutôt d’un "gestionnaire" que d’un "créateur" d’entreprise

Assez d’accord avec ça.

Une différence essentielle :
. l’investisseur en bourse a (normalement, sauf pour les plus téméraires) un portefeuille diversifié, il répartit son capital sur plusieurs entreprises
. le créateur mise tout sur une unique (ou au moins première) entreprise.

Autre différence :
. l’investisseur peut choisir selon des critères éthiques (secteurs à éviter, responsabilité sociale ou environnementale, etc.)
. certains créateurs/dirigeants d’entreprise ne s’embarrassent des soucis d’éthique …

Dernière modification par ArnvaldIngofson (13/03/2016 13h21)

Hors ligne

 

#4 13/03/2016 13h20 → Le biais psychologique de l'investisseur Vs l'entrepreneur ? (biais, entrepreneur, investisseur)

Membre
Réputation :   30 

Effectivement, il y a certainment cette dichotomie entre l’investisseur et l’entrepreneur. Mais, le même distinguo existe entre l’analyste et l’investisseur… L’analyste voit plus les opportunités et l’investisseur (enfin, s’il est bon !) voit plus les risques.

En tant qu’investisseur, j’ai pour habitude de plus creuser les côtés négatifs (attention, c’est pas trés bien vu par ici…) afin d’évaluer l’ensemble des risques qui pèsent sur un dossier. Combien je peux perdre est aussi important que combien je peux gagner car au final, la gestion des risques, c’est aussi la gestion de la performance.

En général, il y a pas mal d’opportunités sur les marchés. Ce qui distingue 2 dossiers à potentiel similaire est souvent les risques associés à chacun d’eux.

Dans mon mode de sélection, après une rapide identification des opportunités, je commence toujours par les risques car si le dossier comporte trop de risques, j’ai n’ai pas besoin d’aller plus loin. Si le niveau de risque semble acceptable, je mets le dossier "sous surveillance" avant investissement.


100% des gagnants ont tenté leur chance mais tous ceux qui ont tenté leur chance ne sont pas gagnants.

Hors ligne

 

#5 29/03/2016 11h37 → Le biais psychologique de l'investisseur Vs l'entrepreneur ? (biais, entrepreneur, investisseur)

Membre
Réputation :   82 

D’un autre côté, l’entrepreneur comme l’investisseur vise un couple gain/risque élevé.

Caricaturalement, connaissez vous beaucoup d’entrepreneur qui miserai tout leur patrimoine pour gagner 100€ ?

La différence se situe a mon sens sur le fait que l’entrepreneur vise un gain plus élevé, mais accepte en contrepartie un risque plus fort.
Là où l’investisseur se contentera d’un %age du gain en échange d’un risque plus mesuré.

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB
Hébergé par Arcustech