Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Abonnez-vous à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche : 
Chercher
Membres  |  Mission

Forums des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l'investissement patrimonial pour s'enrichir, générer une rente et atteindre l'indépendance financière

Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions !

#1 07/03/2016 11h00 → Arbitragistes sur OPA annoncées : mauvais en calcul ou peu exigeants ? (arbitrage sur opa annoncée, erreur d'analys, rendement faible)

Membre
Réputation :   401 

Un arbitrage très connu (et qui est recommandé sur ce forum, en particulier pour le placement de la trésorerie d’un PEA) est d’acheter des titres de la cible après l’annonce d’une OPA, pour gagner l’écart, généralement quelques pourcents, entre le cours d’achat après annonce et le prix d’OPA. Il y a en effet un écart positif entre ces deux montants:

- pour tenir compte de la valeur du temps, le prix de l’OPA n’étant versé qu’à la fin de l’OPA, à une date généralement inconnue et qui est d’au moins 3-4 mois plus tard (mais çà peut être 12-24+ mois)

- et du risque que l’OPA capote, avec alors généralement une forte baisse du cours de la cible et un risque de forte moins-value pour l’arbitragiste.

- et parfois il y a aussi une probabilité de surenchère et donc de relèvement du prix d’OPA

Passons maintenant à deux cas concrets récents, où j’ai été observateur (avisé?), et très étonné par le cours  élevé de la cible après annonce, car très (trop?) proche du prix de l’OPA:

- Foncière de Paris: OPA annoncée vendredi après bourse à 145€ (136€ + futur dividende de 9€), dont le cours ouvre ce lundi matin à 142,10€ et fluctue ensuite entre 142 et 142,99€. Après prise en compte de la TTF de 0,2% (0,3€) qui renchérit le PRU de l’arbitragiste, son gain à venir me parait un peu trop faible.
Même si dans ce cas le risque que l’OPA capote (ou que l’OPA s’éternise) semble en effet quasi-nul et que le prix de l’OPA devrait être versé en T3 2016, donc juste 4-5 mois d’attente.
A noter que l’arbitragiste personne physique hors PEA aura un frottement fiscal minimal de 15,5% (prélèvements sociaux) sur son dividende de 9€, soit un montant élevé de 1,5€.

- Faiveley Transport: Ce cas est pour moi totalement incompréhensible (arbitragistes stupides ne sachant pas bien calculer? arbitragistes se contentant d’un TRI excessivement faible au regard du risque qu’ils prennent?)
OPA annoncée en juillet 2015 à 100,90€ (100€ + dividende à venir de 0,90€).
Le cours est monté à 98,50€ juste après annonce et est resté au moins 24h entre 97€ et 98,5€, dans des volumes massifs.

Quels *** ont pu acheter à ce niveau de prix aussi proche des 100,90€, prix augmenté du courtage et de  la TTF de 0,2%, sachant qu’il était clair dès le début:
- que le risque que l’OPA capote est significatif (moins que 50% certes, mais bien plus que 0%), notamment si les autorités anti-trust US ou UE imposent des cessions massives, car l’acquéreur et la cible font chacun partie du top 3 ou 4 mondial de leur secteur, qui deviendrait nettement moins concurrentiel si l’acquisition est approuvée sans cessions significatives derrière,

- que dans ces conditions, même si l’OPA finit par aboutir et à un prix non révisé à la baisse (prix parfois révisé à la baisse comme avec Alstom récemment, sous la pression de l’acquéreur GE voulant compenser un peu les trop nombreux cessions qui l’antitrust lui a imposées), tout ce processus allait durer au moins 15 mois et pouvait traîner jusqu’à 24-27 mois, comme cela a été aussi le cas d’Alstom ou beaucoup d’autres grandes fusions industrielles.

- que la probabilité d’une surenchère est de zéro (car OPA amicale et surtout l’acquéreur a d’emblée offert une prime de plus de 45% sur le cours d’alors et que les ratios de valo de Faiveley sont déjà très très tendus à 100€)

Bref, on a déjà la preuve que se sont lourdement trompés les arbitragistes "agissant rapidement" de juillet 2015, y compris ceux de ce forum (je ne vous critique pas personnellement, je critique votre mauvaise décision de juillet 2015; sachant que je n’ai aucune doute sur le fait que dans d’autres cas vous avez pris beaucoup de décisions intelligentes et que vous êtes très intelligents, très beaux et très riches  … ):

- la fin de l’OPA n’a pas encore eu lieu et sa date n’est toujours pas connu avec certitude

- le risque que l’OPA capote n’est pas encore écarté (je vous souhaite vivement que l’OPA ait lieu, vu le bain de sang sur le cours, sinon)

- le cours a fortement rebaissé depuis et le titre a pu être acquis à 91€ il y a quelque mois et même 90,51€. Même aujourd’hui, il reste dans les 93-94€, assurant à ceux qui achètent aujourd’hui un TRI infiniment plus élevé que celui des premiers acheteurs (gain bien plus élevé dans l’absolu - même si le dividende de 0,90€ a déjà été versé -  et durée d’investissement raccourcie de 7,5 mois).

Comment des arbitragistes, dont certains sont des professionnels, ont-ils pu se tromper à ce point?

Dernière modification par parisien (07/03/2016 11h34)

Mots-clés : arbitrage sur opa annoncée, erreur d'analys, rendement faible

Hors ligne

 

#2 07/03/2016 11h06 → Arbitragistes sur OPA annoncées : mauvais en calcul ou peu exigeants ? (arbitrage sur opa annoncée, erreur d'analys, rendement faible)

Membre
Réputation :   48 

C’est dommage d’accuser les arbitragistes alors que ce n’est absolument pas le travail des arbitragistes que ce que vous mentionnez ici.

Un arbitragiste ne prend techniquement aucun risque (hors black swan j’entends, ce n’est pas forcément une science exacte non plus), il profite seulement des anomalies du marché, principalement sur les produits dérivés. Par exemple si une option coûte plus cher que le prix de sa stratégie de couverture il va vendre l’option et résorber le spread, qu’importe que l’option soit exercée ou non un jour, puisqu’il s’est couvert pour moins cher que le prix auquel il l’a vendue (entre parenthèse, c’est exactement ce que font aussi les émetteurs d’options). En plus clair il a pricé mathématiquement les éventualités, ce qu’il ne se risque pas à faire sur une OPA.

Cela dit votre post est intéressant.

Dernière modification par Evariste (07/03/2016 11h14)

Hors ligne

 

#3 07/03/2016 11h49 → Arbitragistes sur OPA annoncées : mauvais en calcul ou peu exigeants ? (arbitrage sur opa annoncée, erreur d'analys, rendement faible)

Membre
Réputation :   421 

Je fais parti de ceux qui se sont trompés sur l’OPA de Faivelay en commençant à acheter trop tôt :
- Je pensais que ca allait se régler en 8 à 10 mois maximum.
- J’ai estimé le risque d’échec à moins de 10%
- J’ai estimé la possibilité de surenchère comme pratiquement nulle.
- je pense toujours que le risque en cas d’échec est relativement limité à un -20% à l’ouverture et qu’au pire on reste avec une belle boite qu’on a payé un peu trop cher.

Je me suis aussi un peu pressé parce que je sentais que le CAC risquait fort de dévisser et que j’avais pas mal de cash. Je n’aurais pas acheté à 96 en janvier ni même maintenant.

Evidemment tout ca par manque de connaissance, il est inadmissible qu’un gérant fasse les mêmes erreurs (et je n’ai pas acheté à 98 !!!)

Bon pour le moment je suis sur du 2% annualisé ce qui n’est pas si catastrophique sur pea (le cac étant à -20%).

Par contre grosse réussite sur Richel Group et le relèvement significatif de son offre.

Bien sur pas question d’acheter du CGG lors de la proposition de Technip, pas question de prendre le moindre risque de se retrouver avec ce genre de truc sur les bras en cas d’échec.

Pour FDPA un achat actuel serait moins rémunérateur qu’une assurance vie (chances de surenchère nulle), ce qui hors pea ne présente aucun intérêt.

Pour Evariste, vous donnez la définition que vous voulez à Arbitragiste, mais ABC Arbitrage participe généralement activement aux OPA. Ils font des tas d’opérations qu’ils considèrent comme plus ou moins risquées. De toute facon le risque sur une opération peut être gommé sur des dizaines d’opérations.


Le pouvoir doit se définir par la possibilité d'en abuser

Hors ligne

 

#4 07/03/2016 13h11 → Arbitragistes sur OPA annoncées : mauvais en calcul ou peu exigeants ? (arbitrage sur opa annoncée, erreur d'analys, rendement faible)

Membre
Réputation :   44 

J’ai acheté 13 actions Faively avec un PRU de 96,3€, je pense que c’était une erreur mais je n’ai toujours pas revendu.Comme Bifidus,  je n’avais pas bien évalué la durée de l’opération et le risque pris ainsi que la TTF qui a augmenté mon PRU (et l’augmentation de tarif de BD sur les petits ordres).Le dividende de 0,9€ rend ma perte latente actuelle insignifiante.

Je crois toujours que l’OPA va se faire en milieu d’année 2016.C’est ma première opération spéculative après l’annonce d’une OPA et je ne recommencerais plus, quelle que soit l’issue de celle-ci.
En effet entre temps j’aurais pu utiliser ces liquidités sur d’autres oportunités avec de meilleurs profils rendement/risque.

Dans tous les cas je pense qu’il faut être très prudent sur ce type d’opération et n’engager qu’une petite partie de ses liquidités disponibles.Ce serait dommage de ne pas pouvoir profiter d’une baisse exagérée des marchés et en cette période d’inflation quasi nul garder du cash n’est pas très pénalisant.

Dernière modification par gilgamesh (07/03/2016 13h12)

Hors ligne

 

#5 07/03/2016 13h35 → Arbitragistes sur OPA annoncées : mauvais en calcul ou peu exigeants ? (arbitrage sur opa annoncée, erreur d'analys, rendement faible)

Membre
Réputation :   401 

Pour Foncière de Paris, en ce premier jour de bourse après annonce de l’OPA, beaucoup sont en train d’acheter en ce moment à 142,79€ (beaucoup de transactions à ce niveau depuis midi, en effet), donc un PRU de 143,22€, après la TTF à 0,2% et un courtage supposé être à 0,1%.

Donc si ces acheteurs revendent à 136€, dans 5 mois au mieux, à l’OPA, sans payer de courtage (ce qui n’est pas acquis, car parfois l’acquéreur ne les prend pas à sa charge), et encaissent 9€ en juin de dividende, et sans avoir de frottement fiscal sur ce dividende, alors ils auront un gain de 1,2%, donc du 2,6% annualisé au mieux.

Les arbitragistes sont-ils devenus aussi peu exigeants quant à leur TRI rapporté au risque pris (c’est quand même plus risqué que d’acheter un fonds monétaire), parce que nous somme dans une période exceptionnelle:  Euribor 3 mois (légèrement) négatif?
En tout cas, ce TRI, aussi faible soit-il, pourrait encore à la rigueur se justifier pour certains (pas pour moi!) devant le faible risque tant de la réalisation de l’OPA que du dérapage de son calendrier.

Mais pour Faiveley, par contre, c’était bien aberrant …

Hors ligne

 

#6 07/03/2016 13h56 → Arbitragistes sur OPA annoncées : mauvais en calcul ou peu exigeants ? (arbitrage sur opa annoncée, erreur d'analys, rendement faible)

Membre
Réputation :   421 

Pour moi jouer une OPA ne consiste pas à acheter tout d’un coup et à attendre le dénouement, mais à assurer la liquidité. Il y a toujours des moments où un gros veut sortir, où plus personne ne veut acheter etc…
Sur Faiveley j’ai 20 mouvements pour grappiller mes 2%.
J’ai vendu un peu de FDPA le rendement réel étant de l’ordre de 2% pour moi et placé une épuisette sous les 140 en prévision d’une sortie un peu violente.

NB : Sur Faiveley il y a aussi une offre d’échange en Wabtek. Il me semble que dans les premiers jours ca mettait les LEY vers 103. Peut être que certains ont vendu du Wabtek en même temps même si sur 16 mois ca doit coûter bonbon…

Il y a aussi 3% d’écart entre FDR et FMU, mais comme FMU va rester cotée je ne vois pas comment en profiter (et l’offre en elle même ne m’intéresse pas)…

Dernière modification par bifidus (07/03/2016 14h05)


Le pouvoir doit se définir par la possibilité d'en abuser

Hors ligne

 

#7 07/03/2016 14h03 → Arbitragistes sur OPA annoncées : mauvais en calcul ou peu exigeants ? (arbitrage sur opa annoncée, erreur d'analys, rendement faible)

Membre
Réputation :   401 

@Bifidus: votre approche est intéressante, en effet, à condition d’avoir le temps et l’envie de suivre de près.

Au fait, la date précise de versement du dividende de 9€ de FDPA a-t-elle été annoncée?

Hors ligne

 

#8 07/03/2016 14h07 → Arbitragistes sur OPA annoncées : mauvais en calcul ou peu exigeants ? (arbitrage sur opa annoncée, erreur d'analys, rendement faible)

Membre
Réputation :   421 

Détachement le 15 avril (à vérifier, peut être calculé uniquement à partir de la date du versement).


Le pouvoir doit se définir par la possibilité d'en abuser

Hors ligne

 

#9 07/03/2016 14h59 → Arbitragistes sur OPA annoncées : mauvais en calcul ou peu exigeants ? (arbitrage sur opa annoncée, erreur d'analys, rendement faible)

Membre
Réputation :   183 

Il est très important de rappeler que les offres annoncées ne vont pas forcement jusqu’au bout pour de multiples raisons ou que le calendrier initial peut aussi être décalé, les gens ne le prennent pas toujours forcement en compte en investissant. Le premier risque signifiant certainement une perte en capital, le second, un IRR minoré

J’apprécie avoir un prix de sortie fixe à un horizon temporel assez défini, c’est pour cela j’aime bien faire ce type de dossiers, certes avec des montants raisonnables car ce n’est pas mon cœur de cible. Une particularité aussi pour moi, la faible volatilité en période de baisse de ces dossiers me permet de ne pas avoir de sueur froide sur la couverture globale de mon portefeuille

J’en ai fait (terminé) plusieurs en 2015 que je relate sur une file dédiée ou la file sur le PEA, de mémoire, Banque de la réunion, Altera, Ten cate, NEXTRADIOTV, GFI, une américaine peu liquide, l’IRR de chaque dossier est bien supérieur à 10%, cela me satisfait pleinement

J’ai encore 2 dossiers en cours, Faiveley que j’ai acheté après l’annonce de l’offre et Syngenta que j’avais acheté pour spéculer avant l’annonce de l’offre et que j’ai toujours en portefeuille

Sur Faiveley, j’en ai pris à 97 et 96 le 1er jour, j’avais annoncé « au minimum 6 mois pour la réalisation ». C’était peut être un peu faible 8% dans le meilleur des cas (6mois), 4% dans le pire (1an). Le calendrier actuel est une offre au T32016, soit 1 an de délai depuis l’annonce. Le cours se rapprochera fortement des 100 des le feu vert de l’antitrust qui est prévu pour le T22016. La réalité est que mon prix de revient est aujourd’hui de 93 et que l’IRR devrait être tout a fait respectable. Acheter aujourd’hui à 94 pour avoir un cours aligné sur l’offre à 100 dans moins de 3 mois ne me paraît pas forcement idiot, mais il ne faut pas oublier mon préambule

Nous avions beaucoup parlé de AMBEV/SABMILLER sur la file dédiée que je n’ai pas fait, il y avait 10% à gagner sur une réalisation d’opération probable de 1an. Nous sommes à la moitié du chemin. Même si nous parlons du n°1 du secteur, penser qu’il pourrait y avoir une remise en cause du deal me paraît assez peu probable

Je suis sur Syngenta, un dossier de loin le plus intéressant, cela cote 400, l’offre est vers 480 avec les différents dividendes. On parle aussi du timing de 1 an depuis l’annonce. Peu de sujet antitrust contrairement à une fusion Monanto/Syngenta mais une possible saisine d’une agence spécialisée US (Committee on Foreign Investment in the U.S) qui pourrait voir d’un mauvais œil le rachat de cette société suisse par un groupe chinois au nez du champion US Monsanto

En me plaçant aujourd’hui pour in investisseurs, le dossier Syngenta présente plus de risques (financement, autorisation, décalage du calendrier) que le dossier Faiveley qui me semble assez bien balisé.  Nous verrons dans les prochaine semaines

Hors ligne

 

#10 07/03/2016 15h34 → Arbitragistes sur OPA annoncées : mauvais en calcul ou peu exigeants ? (arbitrage sur opa annoncée, erreur d'analys, rendement faible)

Membre
Réputation :   80 

Tssm a écrit :

Nous avions beaucoup parlé de AMBEV/SABMILLER sur la file dédiée que je n’ai pas fait, il y avait 10% à gagner sur une réalisation d’opération probable de 1an. Nous sommes à la moitié du chemin. Même si nous parlons du n°1 du secteur, penser qu’il pourrait y avoir une remise en cause du deal me paraît assez peu probable

4220 pence ce jour sur Saab Miller pour un prix d’OPA de 4400 pence ; il reste donc un peu de sous à "gratter".

Hors ligne

 

#11 07/03/2016 15h54 → Arbitragistes sur OPA annoncées : mauvais en calcul ou peu exigeants ? (arbitrage sur opa annoncée, erreur d'analys, rendement faible)

Membre
Réputation :   401 

Pour conclure sur Faiveley, tous ceux qui sont intervenus ci-dessus semblent d’accord pour dire qu’acheter juste après l’annonce, à 98€ ou même 97€ ou même 96+ € était une grosse erreur, car ceux qui avaient acheté à ces niveaux avaient oublié l’impact négatif pourtant prévisible des aspects anti-trust (cible et acquéreur dans le top 3 ou 4 mondial d’un secteur déjà assez concentré):

- calendrier rallongé (pas 6 mois, comme pour une foncière dans une OPA amicale, mais au minimum 15 mois)

- et risque non nul de ne pas aller jusqu’au bout, même si ce risque reste ici faible

Plusieurs acheteurs estiment qu’ils se sont rattrapés ensuite:
- en faisant des moyennes à la baisse
- ou en pratiquant des allers retours, comme Bifidus.

Pour votre info, j’en ai moi-même acheté à plusieurs reprises, à 91+€ vers novembre 2015 et la semaine dernière à 93,40€, après avoir pris le temps d’étudier à fond les aspects anti-trust et conclu que cela ne pourra pas bloquer l’opération ni la retarder exagérément au delà de fin 2016 maximum.

Je suis donc optimiste sur le niveau de mon futur TRI.
Time will tell!

Hors ligne

 

#12 07/03/2016 18h48 → Arbitragistes sur OPA annoncées : mauvais en calcul ou peu exigeants ? (arbitrage sur opa annoncée, erreur d'analys, rendement faible)

Membre
Réputation :   143 

Faiveley PRU 93,52€

C’était trop cher à partir de 96.

Je ne crois pas que les autorités vont s’opposer pour des motifs de concurrence. Ca risque de prendre un peu de temps, mais je suis convaincu que ça se fera.

Le secteur du transport est en train de se consolider. Un fusion/rachat amical avec des entreprises complémentaires géographiquement ne posera pas de soucis.
Les autorités sont plus occupées par d’autres entreprises, telles que Alstom ou Siemens pour ce secteur.

Faiveley n’est "que" une équipementier. Les cameras sont sur d’autres acteurs (plus proches des clients finaux, plus gros et qui ont besoin d’acquisitions externes pour atteindre la taille critique, surtout face à la concurrence chinoise CNR/CSR (fusion récente)).

Hors ligne

 

#13 07/03/2016 19h07 → Arbitragistes sur OPA annoncées : mauvais en calcul ou peu exigeants ? (arbitrage sur opa annoncée, erreur d'analys, rendement faible)

Membre
Réputation :   66 

Bonsoir

bifidus a écrit :

Sur Faiveley j’ai 20 mouvements pour grappiller mes 2%.

Cher Bifidus, je tombe des nues. Vous voulez dire 20 AR pour gagner 2 % ? C’est quasiment de la drogue. Et c’est votre broker qui doit être heureux.
Mais, si ce n’est pas indiscret, ça représente quoi vos 2 % ?

Hors ligne

 

#14 07/03/2016 19h37 → Arbitragistes sur OPA annoncées : mauvais en calcul ou peu exigeants ? (arbitrage sur opa annoncée, erreur d'analys, rendement faible)

Membre
Réputation :   29 

Dans un mois, j’aurai 85.000 euros d’actions Ubisoft au cours actuels (mais prix de revient autour de 6 euros unitaire), donc j’ai lu cette discussion avec intérêt au vu d’une potentielle OPA à venir.

Hors ligne

 

#15 07/03/2016 19h38 → Arbitragistes sur OPA annoncées : mauvais en calcul ou peu exigeants ? (arbitrage sur opa annoncée, erreur d'analys, rendement faible)

Membre
Réputation :   421 

Ce n’est pas de la drogue, ca ne prend pas beaucoup de temps et si ca m’enrichi en même temps que mon broker où est le problème ?
Quand un ordre se déclenche il suffit d’en mettre un à l’achat et un à la vente. Il est possible de faire ca le matin en regardant les news boursières, ca prend au maximum 30 secondes pour s’apercevoir le matin qu’on a un ordre qui est passé et pour en passer 2 nouveaux.
Il y a des gens qui vont pécher et passe des heures à regarder leur bouchon, je peux passer 10 mn le matin à placer quelques lignes…
Si j’étais rentré à 96 je perdrais actuellement de l’argent, en étant rentré progressivement je gagne; ca m’importe peu de payer des frais (20 mouvements c’est même pas 20 euros). Mes 2% c’est la rentabilité annuelle de l’argent immobilisé sur ma ligne Faiveley (j’ai un programme assez complexe qui me calcule ca et qui me permet de savoir si mes mouvements sont objectivement rémunérateurs).
Sur Faiveley j’ai été assez mauvais et j’ai du récupérer un départ catastrophique, parfois ca se passe beaucoup mieux…
Attention, il faut surveiller ses lignes et les news le matin pour être prêt à tout couper en cas de problème.
Sur une valeur stable comme ABCA j’ai plus de 200 ordres depuis 2008. Mon premier achat s’est fait à 5.29 et le cours est ce soir de 5.18…
Je ne fais aucun mouvement à perte, donc ces 200 mouvements c’est tout benef (meme si parfois c’est pour grappiller 1%). Idem sur SMTPC etc…
Certains font ca tous les 50% sur des biotech, moi je préfère le faire tous les 1 ou 3% sur des valeurs solides qui versent des dividendes. Sur Vinci j’ai 300 mouvements et 20% de rentabilité annuelle depuis 2007 alors que la valeur est à peine au dessus de sa valeur de l’époque.


Le pouvoir doit se définir par la possibilité d'en abuser

Hors ligne

 

#16 17/03/2016 10h29 → Arbitragistes sur OPA annoncées : mauvais en calcul ou peu exigeants ? (arbitrage sur opa annoncée, erreur d'analys, rendement faible)

Membre
Réputation :   421 

En parlant de mauvais calcul :
Combien reste-t-il de Fimalac dans la nature ?
1.700.000 actions vont être rachetées à 101 mais sur combien achetables ?
Il semble que les marchés se soient précipités hier…
Le taux de rachat théorique me semble de 55%, certains n’apporteront pas donc disons 60% ce qui nous donnerait un cours de 92.60.

Dernière modification par bifidus (17/03/2016 10h30)


Le pouvoir doit se définir par la possibilité d'en abuser

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB
Hébergé par Arcustech