Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Abonnez-vous à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche : 
Chercher
Membres  |  Mission

Forums des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l'investissement patrimonial pour s'enrichir, générer une rente et atteindre l'indépendance financière

Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions !

#701 17/01/2013 00h41 → Pearl Gold AG : minière or cotant à Francfort (francfort, mali, minière, or, pearl gold)

Membre
Réputation :   

" il est séduisant de penser que la com’ cache des problèmes qui n’ont rien en commun avec les nécessités industrielles."

On y vient enfin… c’es quoi ces problèmes ?

Hors ligne

 

#702 17/01/2013 01h01 → Pearl Gold AG : minière or cotant à Francfort (francfort, mali, minière, or, pearl gold)

Membre
Réputation :   

@TAO
Plus de 20 pages de relecture pour vous : la file PG de devenir-rentier

Dernière modification par Brutus (17/01/2013 01h05)

Hors ligne

 

#703 17/01/2013 01h07 → Pearl Gold AG : minière or cotant à Francfort (francfort, mali, minière, or, pearl gold)

Membre
Réputation :   

Vous esquivez, comme d’habitude, c’est sa qui ne vous rends pas crédible !!!

Je ne vois rien non plus dans la file sur se que disent les fournisseurs et le raffineur ??
Que pouvez vous nous apprendre de négatif sur Pearl par leur biais ??

Dernière modification par Tao (17/01/2013 10h03)

Hors ligne

 

#704 17/01/2013 01h10 → Pearl Gold AG : minière or cotant à Francfort (francfort, mali, minière, or, pearl gold)

Membre
Réputation :   

,

Dernière modification par Ralq (17/01/2013 01h11)

Hors ligne

 

#705 17/01/2013 01h14 → Pearl Gold AG : minière or cotant à Francfort (francfort, mali, minière, or, pearl gold)

Membre
Réputation :   

@TAO
Je vous invite à vous rapprocher d’eux.

Dernière modification par Brutus (17/01/2013 01h23)

Hors ligne

 

#706 17/01/2013 01h29 → Pearl Gold AG : minière or cotant à Francfort (francfort, mali, minière, or, pearl gold)

Membre
Réputation :   

Je suis pas contre mais je ne les connais pas, croyez vous qu’ils s’épancheront facilement ?
En venant de votre part peut être ? Coordonées ???

Hors ligne

 

#707 17/01/2013 01h40 → Pearl Gold AG : minière or cotant à Francfort (francfort, mali, minière, or, pearl gold)

Membre
Réputation :   

@TAO
Ah ! Vous ne connaissez pas les fournisseurs de Wassoul’or ? Vous ne connaissez pas les industriels qui facturent l’exploitant de la mine ? Vous ne savez pas ce que financerait PG ?
Naturellement, direz-vous : ils ne sont jamais cités dans aucun doc faisant vaguement office d’audit/rapport/bilan financier …
Jusqu’à preuve du contraire. Il n’appartient qu’à la Direction de publier (PUBLIER = rendre public) ses comptes authentifiés !
Bien sûr, foin de tout çà lors de l’introduction du titre à Francfort : le marché libre n’exigeait rien. Pas même une feuille à rouler cachant votre tél !
:-)

Dernière modification par Brutus (17/01/2013 01h42)

Hors ligne

 

#708 17/01/2013 10h05 → Pearl Gold AG : minière or cotant à Francfort (francfort, mali, minière, or, pearl gold)

Membre
Réputation :   

T’a encore loupé les cages !!! Dénigrator !!!

Hors ligne

 

#709 17/01/2013 10h11 → Pearl Gold AG : minière or cotant à Francfort (francfort, mali, minière, or, pearl gold)

Membre
Réputation :   

Brutus, tu parles trop par sous-entendus, tu en dis trop ou pas assez
Si ton objectif est de nuire à PEARL GOLD et ses actionnaires, dis-le

Hors ligne

 

#710 17/01/2013 10h18 → Pearl Gold AG : minière or cotant à Francfort (francfort, mali, minière, or, pearl gold)

Membre
Réputation :   

Bonjour,

L’article dans la Handelsblatt est dans le journal papier de ce matin, malheureusement pas encore en ligne. En quelques lignes il dit: Le directoire de Pearl Gold AG se fait des soucis, pas concernant la mine, mais concernant le cours de l’action. L’actif détenu par Pearl au Mali n’est pas mis en cause et continue son travail. Il est regrettable que le cours a réagit de cette facon, le journaliste fait un lien direct entre la situation politique et le cours de Pearl.

Ci joint le lien cc l’interview sur N-TV qui s’intéressait plus aux ressources du Mali:    Sendung in voller Länge: Telebörse von 09:15 Uhr - teleboerse.de

Je rappelle que nous avons annoncé un rapport de production après la fin du mois. Je vous rappelle aussi que sur le site de Pearl il existe un prospectus détaillé, beaucoup plus détaillé sur le Projet Kodiéran que ce que normalement une société détenant une participation de 25% ne publierait. Finalement nous sommes le directoire de Pearl et nous parlons ici de Pearl et de Wassoul’Or et pas d’autres sociétés et d’autres ressources qui ne font pas partie de nos actifs.

Bonne journée
Pearl Gold AG

Hors ligne

 

#711 17/01/2013 10h27 → Pearl Gold AG : minière or cotant à Francfort (francfort, mali, minière, or, pearl gold)

Membre
Réputation :   

Merci, ce qui nous intéresse surtout, c’est la production, la mine produit-elle à 100 % ou moins? et
pourquoi ne produit-elle pas à 100 %? Les cadres étrangers sont-ils partis ou restés au Mali?
Les dividendes arriveront quand? Les bénéfices seront-ils au rendez-vous et quand?
Merci d’avance pour les réponses.

Hors ligne

 

#712 17/01/2013 10h31 → Pearl Gold AG : minière or cotant à Francfort (francfort, mali, minière, or, pearl gold)

Membre
Réputation :   

Bonjour

A Pearl Gold

1/Quelles sont vos objectifs de production cette année?
2/Quelles est votre politique de distribution de dividendes cette année?

Dernière modification par mansa2013 (30/01/2013 05h20)

Hors ligne

 

#713 17/01/2013 10h33 → Pearl Gold AG : minière or cotant à Francfort (francfort, mali, minière, or, pearl gold)

Membre
Réputation :   

Bonjour,

je redis ce que je viens de dire: nous allons faire un rapport de production après la fin du mois. La mine contunue son travail conformément a notre communiqué de fin décembre.

Bonne journée
Pearl Gold AG

Hors ligne

 

#714 17/01/2013 10h36 → Pearl Gold AG : minière or cotant à Francfort (francfort, mali, minière, or, pearl gold)

Membre
Réputation :   

OK, navré de vous avoir irrité, nous attendons patiemment le communiqué de fin janvier, en
espérant qu’il fera remonter le titre
Bonne journée à vous

Hors ligne

 

#715 17/01/2013 11h01 → Pearl Gold AG : minière or cotant à Francfort (francfort, mali, minière, or, pearl gold)

Membre
Réputation :   

Pas de soucis LeCombatif, seulement les règles de la bournse nous obligent de faire attention sur ceraints points.

Bonen Journée

Hors ligne

 

#716 17/01/2013 12h24 → Pearl Gold AG : minière or cotant à Francfort (francfort, mali, minière, or, pearl gold)

Membre
Réputation :   

@Mansa2013
Vous écrivez : "J’ai l’intime conviction que l’ équipe dirigeante peut redresser la barre et faire valoir son point de vue auprès de Wassoul’or Sodinaff et la défense des intérêts de Pearl Gold".
Certes. Mais PG, Wassoul’or, Sodinaf = 1 seul homme. ABD.

Hors ligne

 

#717 17/01/2013 14h20 → Pearl Gold AG : minière or cotant à Francfort (francfort, mali, minière, or, pearl gold)

Membre
Réputation :   

La vidéo NTV : entre 5’20 et 6’50 sur le Mali. Furtifs extraits d’Hartmann. Qui n’a pas une mauvaise tête.
Le reportage ne nous apprend rien de particulier. Les images sont montées et sans intérêt.

Hors ligne

 

#718 17/01/2013 14h27 → Pearl Gold AG : minière or cotant à Francfort (francfort, mali, minière, or, pearl gold)

Membre
Réputation :   

Le titre plonge mais PG sur devenir-rentier explose :
Consultations de la file =
5 janvier 16h : 71581
16 janvier 13h : 75533
17 janvier 14h : 76521
Voilà qui est bon pour INVESTISSEUR HEUREUX !
:-)

Hors ligne

 

#719 17/01/2013 20h21 → Pearl Gold AG : minière or cotant à Francfort (francfort, mali, minière, or, pearl gold)

Membre
Réputation :   

Brutus a écrit :

Les échanges entre @Okavongo et @PearlGoldAG démontrent l’architecture scam.
Le site de Cortal Consors donne les chiffres suivants (03/12/2013 à 22h) :
PERFORMANCES
Variation %
1 semaine                -2,42%
1 mois               -24,37%
Dep. 1er janv.         -0,82%
1 an                       -45,00%
3 ans        n.a.
Plus haut 1 an (10.01.2012)     14,90
Plus bas 1 an (06.12.2012)     5,70
Je n’ai conservé il y a 3 semaines qu’une action pour conserver un droit d’action.

Brutus,
Pourquoi toute cette énergie dépensée sur ce forum sachant que vous n’avez gardé qu’une action? très étrange de votre part…
Slts,

Hors ligne

 

#720 18/01/2013 16h43 → Pearl Gold AG : minière or cotant à Francfort (francfort, mali, minière, or, pearl gold)

Membre
Réputation :   

J’ai relu la file et les docs publiés par PG pour tenter d’identifier le nom de la société de raffinage du métal produit. Nom introuvable …
PG : qui raffine l’or produit ? où est-il raffiné ? où est-il revendu ? quelle société assure le transport ? le Crédit Agricole de Genève est-il toujours partenaire financier d’ABD ?

Hors ligne

 

#721 18/01/2013 19h00 → Pearl Gold AG : minière or cotant à Francfort (francfort, mali, minière, or, pearl gold)

Membre
Réputation :   

Hors ligne

 

#722 18/01/2013 20h08 → Pearl Gold AG : minière or cotant à Francfort (francfort, mali, minière, or, pearl gold)

Membre
Réputation :   

Merci @Fred31 pour ce lien.
D’autres articles plus récents et plus complets existent sur ce sujet.
D’un passage récent à Bamako, je n’ai pas même vu la 1ère pierre de la zone industrielle prévue dans une extension de l’aéroport.
Hélas pour le Mali, les projets ambitieux utiles au pays sont très souvent freinés par des considérations sans rapport aucun avec le développement industriel du pays.
Autant dire qu’avec votre lien, vous avouez ignorer comment est raffinée la production Wassoul’or. Marwan ayant manifesté son agacement à l’égard des demandes répétées d’ABD, je vois plutôt l’impasse.
Dans mon post qui suit, 2 brèves d’actu.
La 2nde devrait vous plaire.

Hors ligne

 

#723 18/01/2013 20h13 → Pearl Gold AG : minière or cotant à Francfort (francfort, mali, minière, or, pearl gold)

Membre
Réputation :   

Mali :
L’intervention française au Mali conduit à quatre grandes réflexions :
1) Compte tenu des réalités frontalières, l’action de la France ne peut réussir que si l’Algérie la soutient. Or, la prise d’otages d’In Amenas, site stratégique hautement protégé, montre soit qu’Alger ne contrôle pas son territoire, soit que les islamistes ont des complicités au plus haut niveau de l’appareil sécuritaire d’Etat. Dans les deux cas, les conséquences pour l’opération Serval sont de la plus haute importance.
2) Nous payons aujourd’hui au prix fort la politique de désengagement  initiée sous Jacques Chirac puis amplifiée sous Nicolas Sarkozy à savoir, fermeture de bases et abandon de ces irremplaçables implantations qui étaient nos yeux et nos oreilles.
3) La place laissée libre par la France fut  prise par les Etats-Unis qui investirent de gros moyens, notamment au Mali. Ignorant la tectonique ethno-raciale sahélienne, ils y formèrent des cadres qui désertèrent au mois de janvier 2012 et contre lesquels nos soldats sont aujourd’hui engagés.
4) Ceux qui ont lancé la guerre contre le colonel Kadhafi étaient des irresponsables et je n’ai cessé de le dire depuis le premier jour. Outre qu’ils ont provoqué une réaction déstabilisatrice en chaîne, ils ont armé les jihadistes. Il faut en effet savoir que certaines des armes aujourd’hui utilisées contre nos soldats proviennent de nos propres arsenaux et qu’elles furent généreusement parachutées aux « démocrates » libyens  chers à BHL. 
Ceci étant, quelle est la réalité de la situation ?
1) Concernant l’Algérie, il est difficile de croire que les islamistes qui ont investi une station gazière saharienne dans un secteur hautement surveillé proche de deux frontières sensibles n’ont pas bénéficié de complicités au plus haut niveau de l’Etat. D’autant plus que les centaines de véhicules utilisés par les jihadistes sont ravitaillés en carburant depuis l’Algérie. Tout le monde sait également que la sécurité algérienne a des contacts avec les groupes islamistes les plus radicaux puisque c’est elle qui les créa jadis dans le contexte de la guerre civile, afin de discréditer et diviser ses adversaires.
Comme je l’ai exposé dans un précédent numéro de l’Afrique Réelle consacré à l’Algérie, une sourde lutte de clans se déroule actuellement en coulisses à Alger dans le contexte de la succession du président Bouteflika. Or, contre toute attente, ce dernier semblant vouloir s’engager dans la course pour un quatrième mandat, bien des appétits se retrouvent frustrés ; tout ce qui pourrait affaiblir le président potentiellement candidat peut donc leur être utile, à commencer par un dérapage de la situation sécuritaire.
2) Au Mali, c’est en réalité l’échec américain que la France est condamnée à effacer. Je m’explique : durant des années, engagés dans une stratégie globale de lutte contre le terrorisme, les Etats-Unis ont déployé des moyens énormes dans ce pays justement considéré comme un maillon faible. Tout débuta en 2004 quand le président Bush définit la Pan-Sahel Initiative qui ne concernait au départ que le Tchad, le Mali, la Mauritanie et le Niger. Un an, plus tard, en 2005, étendue au Maroc et au Nigeria, elle devint la Trans-Saharan Counter Terrorism Initiative.
Pragmatiques, les Etats-Unis constatèrent alors que les meilleurs éléments militaires maliens étaient touareg ; ils initièrent donc ces derniers aux techniques militaires les plus pointues… mais sans voir que cette politique était en totale contradiction avec les données ethno-politiques locales. En effet, ceux qu’ils formaient pour la défense de l’Etat malien, n’avaient qu’un but : détruire ce dernier … Aussi, quand ces officiers touareg désertèrent avec armes et bagages pour rejoindre, qui le MNLA, qui Ansar Edine, leurs formateurs demeurèrent incrédules. Ce ne sont donc pas des amateurs que nos troupes doivent aujourd’hui affronter, mais des combattants aguerris dont certains ont acquis les meilleures techniques de la guérilla.
En ce qui concerne la fraction noire sudiste formée par les instructeurs américains, l’échec fut également total car ce fut un de leurs élèves, le capitaine Sanogo, qui renversa le président  Amadou Toumani Touré, action qui créa le climat d’anarchie à la faveur duquel les islamistes s’introduisirent dans le jeu politique local.
Tétanisés par ce double et cuisant échec, les Etats-Unis sont sur l’arrière-main, observant avec curiosité la manière dont les « coloniaux » vont désormais « gérer » la situation catastrophique qu’ils viennent de leur léguer…
3) Au début de l’année 2012, l’Etat malien implosa. Alors qu’il était urgent de soutenir les Touareg du MNLA contre les islamistes et contre les Touareg d’Ansar Edine qui avaient noué une alliance contre nature avec eux, la France, pourtant parfaitement au fait du dossier, ne fit rien car elle était paralysée par la campagne présidentielle. Elle tenta cependant une pauvre manœuvre d’endiguement, alibi commode de son indécision. Accrochés au mythe  de la constitution d’une armée africaine destinée à repousser les islamistes, ses dirigeants refusèrent de voir qu’une telle politique avait pour résultat de permettre la propagation de l’incendie à tout le Sahel.
Profitant de ces atermoiements, les islamistes décidèrent de marcher sur Bamako pour tenter d’y créer une situation de non-retour. François Hollande écouta alors enfin les militaires et non plus ces idéologues du ministère Affaires étrangères qui, depuis des mois, torpillaient systématiquement tout plan d’intervention initié par les hommes de terrain, des « nostalgiques de la période coloniale », dixit un proche conseiller diplomatique du président de la République.
Que de mois perdus durant lesquels les islamistes se renforcèrent lourdement. Voilà pourquoi, au lieu d’une simple opération de police, nous devons désormais mener une vraie guerre ayant des implications régionales. Heureusement que, désireux de tirer un trait définitif sur une françafrique fantasmée, le gouvernement socialiste n’avait pas eu le temps de fermer nos dernières implantations régionales… La France avait encore miraculeusement des moyens sur zone et c’est grâce à ces forces pré positionnées que l’opération Serval a pu réussir…Quelques mois plus tard il aurait été plus difficile de la déclencher.
Désormais, que peut-il se passer militairement ? Trois zones sont à mettre en évidence, les villes du nord Mali, le désert et les zones montagneuses du Sahara central.
- Pour ce qui est de la première, soit les islamistes abandonnent leur positions et la reprise des villes comme Tombouctou ou Gao ne posera pas de problème majeur ; soit, tout au contraire, les islamistes s’y sont organisés pour y mener une guerre urbaine destinée à occasionner des pertes françaises afin de briser le consensus interventionniste national. Les jours qui viennent nous le diront.
- Pour ce qui est du désert, la situation est simple : sans une occupation du terrain, les bandes islamistes éparpillées dans les immensités sahariennes reviendront tôt ou tard, surgissant depuis la Libye, comme ce fut le cas en Algérie le 16 janvier. En dépit de nos énormes moyens modernes, nous sommes en réalité dans une configuration identique à celle connue par nos grands anciens des compagnies sahariennes quand ces derniers étaient face aux rezzou surgis du néant désertique. Le principal danger qui menace nos troupes est là car, soit elles restent groupées et elles abandonnent le terrain aux islamistes, soit elles se dispersent et elles ne sont pas à l’abri d’un audacieux coup de main qui pourrait avoir des effets dévastateurs en termes de propagande.
- Quant aux massifs montagneux qui constituent le repaire originel des islamistes, le problème est crucial. Qui ira les nettoyer ? Et à quel prix ? Or, si ces régions ne sont pas totalement sous contrôle, tout ce qui est fait sera à refaire.
Nous en revenons donc à ce que je ne cesse d’affirmer depuis le mois de janvier 2011, à savoir que  sans l’aide des Touareg, rien ne se fera. Mais, échaudés, ces derniers ne sont pas prêts à participer à un combat destiné à offrir une victoire à des sudistes impatients de les massacrer, comme ils n’ont d’ailleurs cessé de le faire depuis l’indépendance…
Ce problème ethno-politique est pourtant la clé de tout car si le rift racial malien n’est pas pris en compte, rien ne pourra être réglé. Les « cerveaux à nœud » des Affaires étrangères, universalistes déconnectés des réalités pour lesquels les ethnies n’existent pas ou sont des créations coloniales sont-ils  prêts à écouter le terrain ? On peut en douter quand, résumant parfaitement l’opinion du Quai d’Orsay, M. Dominique Decherf, qui fut ambassadeur de France au Rwanda ne craint pas de déclarer en pontifiant que « Hutu et Tutsi sont des définitions de Blancs » ?
La conclusion provisoire que nous pouvons tirer des évènements actuels est triple :
1) L’expérience malienne devra servir de leçon au moment où une réflexion est engagée sur l’avenir des armées françaises avec ce nouveau plan de réduction de leurs moyens qui est à l’étude.
2) Où est la logique politique de la France quand elle prétend combattre au Sahel les groupes islamistes qu’elle soutient par ailleurs en Syrie?
3) Tant que la position algérienne ne sera  pas  éclaircie, il ne sera pas question de demander aux troupes françaises de remonter loin vers le nord Mali, ce qui fait que risque de se créer une zone grise au sud de l’Algérie dans laquelle les islamistes évolueront en toute quiétude.

Mali :
Alors que l’actualité s’est accélérée ce week-end suite à la décision de Paris de bombarder les colonnes de combattants islamistes dans le centre et le Nord du pays, Bamako mise plus que jamais sur les mines pour doper sa croissance en 2013. Le Mali vient d’ailleurs de modifier le code minier.
A l’heure actuelle, les principaux sites d’extraction aurifère, situés à plusieurs centaines de kilomètres au sud du théâtre des opérations, n’ont pas été impactés par la prise de contrôle de la moitié nord du pays par les djihadistes. Ces mines sont stratégiques pour le Mali. Elles ont représenté 70% des revenus d’exportation du pays en 2011 (43,5 t d’or) ; elles sont au centre d’un programme d’accroissement de la production minière lancé par le gouvernement, qui cible également une meilleure gouvernance dans le secteur. Pour accompagner ce plan, les autorités viennent d’apporter des changements au code minier datant du 27 février 2012. Un projet de décret fraichement adopté fixe ainsi précisément le montant de la taxe de délivrance et de renouvellement des autorisations d’exploitation artisanale traditionnelle ou mécanisée, et des autorisations d’exploitation des petites mines et des mines industrielles. Le texte procède également à l’harmonisation du très sensible impôt spécifique sur les produits miniers par le biais de l’impôt spécial sur certains produits (ISCP), prévu par le code général des impôts. Objectif : accroître l’attractivité du secteur et favoriser le retour des investisseurs, notamment pour développer le potentiel bauxitique, diamantifère et ferrifère du pays.

Hors ligne

 

#724 18/01/2013 21h40 → Pearl Gold AG : minière or cotant à Francfort (francfort, mali, minière, or, pearl gold)

Membre
Réputation :   

Brutus a écrit :

Merci @Fred31 pour ce lien.
D’autres articles plus récents et plus complets existent sur ce sujet.
D’un passage récent à Bamako, je n’ai pas même vu la 1ère pierre de la zone industrielle prévue dans une extension de l’aéroport.
Hélas pour le Mali, les projets ambitieux utiles au pays sont très souvent freinés par des considérations sans rapport aucun avec le développement industriel du pays.
Autant dire qu’avec votre lien, vous avouez ignorer comment est raffinée la production Wassoul’or. Marwan ayant manifesté son agacement à l’égard des demandes répétées d’ABD, je vois plutôt l’impasse.
Dans mon post qui suit, 2 brèves d’actu.
La 2nde devrait vous plaire.

Pour moi le raffinage est toujours effectué en suisse pour le moment…

http://www.pearlgoldag.com/corpnews/120 … finery.pdf

Slts,

Hors ligne

 

#725 18/01/2013 22h42 → Pearl Gold AG : minière or cotant à Francfort (francfort, mali, minière, or, pearl gold)

Membre
Réputation :   

Brutus a écrit :

J’ai relu la file et les docs publiés par PG pour tenter d’identifier le nom de la société de raffinage du métal produit. Nom introuvable …
PG : qui raffine l’or produit ? où est-il raffiné ? où est-il revendu ? quelle société assure le transport ? le Crédit Agricole de Genève est-il toujours partenaire financier d’ABD ?

Quel est l’intérêt de connaitre le raffineur suisse de Wassoulor dont la première lettre est … ?

Dernière modification par Tao (18/01/2013 22h45)

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB
Hébergé par Arcustech