Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Abonnez-vous à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche : 
Chercher
Membres  |  Mission

Forums des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l'investissement patrimonial pour s'enrichir, générer une rente et atteindre l'indépendance financière

Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions !

#26 10/02/2016 18h52 → Chesapeake : la prochaine banqueroute du secteur pétrolier ? (banqueroute, chesapeake, obligations, préférentielles, pétrole)

Membre
Réputation :   188 

J’ai aussi un ordre d’achat de call depuis la chute à 2 $ mais il n’est toujours pas passé.
C’est pour une fraction infime du portefeuille : je ne joue au loto qu’avec 0,x % du portif.


Investisseur deep value. Blog : Le projet Lynch. Parrainages Binck et Boursorama.

Hors ligne

 

#27 24/02/2016 18h35 → Chesapeake : la prochaine banqueroute du secteur pétrolier ? (banqueroute, chesapeake, obligations, préférentielles, pétrole)

Membre
Réputation :   23 

Résultat sorti ce jour
L’action vient de passer en quelques jours de 1,5$ à 2,7$.

Les résultats sont ici

J’ai rien lu qui change énormément la donne sur ce dossier ce jour.
A part une correction d’un mouvement excessif de monsieur Marché, je ne vois rien qui justifie cette hausse.

profil de dossier toujours ultra risqué

production pétrole  hedgée sur un niveau de prix à 47$ pour 56% de la production 2016.

Quand je vois la position en hedge sur WPX, j’estime que le management est d’un autre niveau sur WPX que sur CHK

Dernière modification par corsaire00 (24/02/2016 18h35)


Parrain: Yomoni code EMMANUEL07 et ALTAPROFITS

Hors ligne

 

#28 24/02/2016 20h51 → Chesapeake : la prochaine banqueroute du secteur pétrolier ? (banqueroute, chesapeake, obligations, préférentielles, pétrole)

Membre
Réputation :   246 

Le marche aime la promesse de Chesapeake de réduire la dette
Chesapeake Soars Most in S&P 500 on Pledge to Lower Debt Load - Bloomberg Business

Dernière modification par sissi (24/02/2016 20h52)

En ligne

 

#29 03/03/2016 23h00 → Chesapeake : la prochaine banqueroute du secteur pétrolier ? (banqueroute, chesapeake, obligations, préférentielles, pétrole)

Membre
Réputation :   23 

Au niveau des fondamentaux, c’est juste cauchemardesque comme dossier.

14 md$ de perte en 2015 et 18 md$ de dépréciation d’actifs le dela entre les deux c’est un gain d’impot.

10 md$ de dettes long terme et 2 md$ de fonds propres aprés cette dépréciation gigantesque.

et Mr marché vient de remonter l’action à 4,29$ ce soir contre 1,5$ mi février


Parrain: Yomoni code EMMANUEL07 et ALTAPROFITS

Hors ligne

 

#30 04/03/2016 00h05 → Chesapeake : la prochaine banqueroute du secteur pétrolier ? (banqueroute, chesapeake, obligations, préférentielles, pétrole)

Membre
Réputation :   103 

La bonne nouvelle c’est qu’il y a encore des fonds propres smile. Je pensais qu’ils allaient devenir négatifs.
C’est en effet un dossier qui est devenu rapidement difficile avec la formidable baisse des cours du pétrole. Je suppose qu’Icahn lui-même n’avait pas anticipé cela. Mais cela ne change rien au fait que Chesapeake recèle d’excellents actifs (mais beaucoup ne valent pas grand chose) et que le groupe a les moyens de faire face aux difficultés actuelles.

Quand les preferred étaient à 5 USD, il fallait comprendre que toutes les pires nouvelles imaginables s’étaient accumulées : difficile de faire plus peur au marché ! A ce cours, j’ai dû fébrilement me faire attacher pour m’empêcher d’en racheter (ce que je regrette aujourd’hui).

Il faut continuer d’être patient, croire au dossier et ignorer la foule. Cela paiera. Mais c’est toujours plus facile à dire qu’à faire…

Hors ligne

 

#31 04/03/2016 04h38 → Chesapeake : la prochaine banqueroute du secteur pétrolier ? (banqueroute, chesapeake, obligations, préférentielles, pétrole)

Membre
Réputation :   

Dans la même veine que CHK, il y a aussi LINE (Linn Energy): une montagne de dette (prochaine échéance en 2019 toutefois) et beaucoup d’incertitudes. J’ai misé une petit qqch a 0.40 cents. PV de +35% en quelques jours. Mr Market est vraiment en train de craquer son slip!

Dernière modification par sheiko (04/03/2016 04h39)

Hors ligne

 

#32 04/03/2016 06h55 → Chesapeake : la prochaine banqueroute du secteur pétrolier ? (banqueroute, chesapeake, obligations, préférentielles, pétrole)

Membre
Réputation :   39 

La société Chesapeake Energy Corp possède 2 milliards de capitaux propres (tous monétisables?) est perd 200 millions par trimestre.

En vous basant sur les faits, quels éléments vous incitent à poster tant de messages positifs sur ce dossier?

Dernière modification par Trahcoh (04/03/2016 06h55)

En ligne

 

#33 04/03/2016 07h58 → Chesapeake : la prochaine banqueroute du secteur pétrolier ? (banqueroute, chesapeake, obligations, préférentielles, pétrole)

Membre
Réputation :   103 

Bonjour Trahcoh,

je pense avoir déjà détaillé mes raisons entre cette file et mon blog. Mais pour vous faire plaisir, voici les éléments principaux :
- un cours de production pour le pétrole aux alentours de 40 USD,
- beaucoup d’actifs de qualité, dont l’estimation est très difficile à donner en bas de cycle; en extrapolant des propos de Lawler et des données antérieures, on peut imaginer qu’il y en a pour au moins le double de la dette pour un pétrole à un cours de milieu de cycle,
- un management d’exception,
- des actionnaires de référence qui ont acheté beaucoup plus cher (mais qui ne se sont pas renforcés récemment, à ma connaissance),
- une panique totale des investisseurs qui n’ont même pas vu que le cash couvre largement les remboursements des obligations 2017 alors que celles-ci cotaient 40% du pair jusqu’à il y a deux jours (soit la possibilité de faire quasiment un x 3 en un peu plus d’un an),
- les pertes sont colossales, mais ce sont essentiellement des dépréciations; les cash-flows sont plus révélateurs,
- les réserves de cash et d’actifs vont permettre à l’entreprise de tenir au moins jusqu’en 2018 (ça fait quand-même deux ans pour voir couler les schisteux).

Voilà tout ce que je peux vous dire.
Mes messages positifs ne cherchent à convaincre personne et encore moins à inciter à l’achat. Je dis juste ce que je pense. Et jusqu’à présent, le scénario se déroule exactement comme je m’y attendais. C’est pourquoi je me permets d’être positif et de prôner aux actionnaires la patience.

Hors ligne

 

#34 04/03/2016 08h20 → Chesapeake : la prochaine banqueroute du secteur pétrolier ? (banqueroute, chesapeake, obligations, préférentielles, pétrole)

Membre
Réputation :   225 

Les arguments de valeurbourse mettent du baume au cœur à ceux qui sont dans le bateau comme moi, mais je regrette toutefois aujourd’hui cet investissement dont le timing et le rapport risque/rendement m’ont été défavorables.
En plus du risque de banqueroute si les prix du pétrole/gaz restent durablement faibles après 2016/début 2017 (scénario que je ne privilégie pas non plus), il y a le risque d’une liquidation rapide (et une spoliation des petits porteurs) car justement il y a beaucoup d’actifs difficiles à évaluer actuellement qui pourraient changer de mains dans des conditions troubles favorables aux gros acteurs du dossier.

N.B: Les obligations CHK représentent 13% de mon portefeuille (après une baisse de 50%…)


To achieve fair investment results is easier than you think; superior results are harder than you thought

Hors ligne

 

#35 04/03/2016 09h16 → Chesapeake : la prochaine banqueroute du secteur pétrolier ? (banqueroute, chesapeake, obligations, préférentielles, pétrole)

Membre
Réputation :   103 

Jef,

je ne regrette pas mon achat, même si le timing a été mauvais. La raison est toute simple : lorsque j’ai acheté mes obligations (à environ 66% du pair), celles-ci offraient un YTM de plus de 15% par an, soit un rendement très intéressant dans une conjoncture qui s’annonçait très compliquée (c’était juste avant le plongeon des marchés). Donc, en gardant mes obligations, il y a trois possibilités :

1. Tout se passe comme prévu : Chesapeake tient le coup et le pétrole remonte. Dans cinq ans, je récupère ma mise et j’aurai touché 15% par an, avec des entrées de cash régulières que j’aurais pu réinvestir à loisir.
2. Les choses se gâtent et la dette est restructurée : il y a très peu de chances que je perde de l’argent, mais le rendement sera peut-être moindre (cf la dernière opération, que j’ai acceptée comme un bleu).
3. La situation devient catastrophique et l’entreprise est liquidée : les actifs seront bradés et je mettrai du temps à retrouver tout ou partie de ma mise. Mais compte tenu de la qualité des actifs de Chesapeake, je vois mal comment perdre de l’argent.

C’était le raisonnement que je tenais quand j’ai acheté mes premières obligations. Depuis, j’ai légèrement changé mon point de vue : j’ai d’abord diversifié avec les obligations Vanguard car j’avais finalement estimé avoir trop investi sur une seule entreprise, puis j’ai encore diversifié en troquant une partie de mes obligations Chesapeake contre des actions préférentielles, qui représentaient au moment où j’ai fait cet échange un potentiel de gain supérieur.

Comme je viens de réaliser une augmentation de capital, je suis très tenté par les obligations 2017. Elles ont pris 30% en deux jours, mais restent encore intéressantes.

Hors ligne

 

#36 04/03/2016 11h39 → Chesapeake : la prochaine banqueroute du secteur pétrolier ? (banqueroute, chesapeake, obligations, préférentielles, pétrole)

Membre
Réputation :   342 

valeurbourse : comme je l’ai déjà dit, votre optimisme me semble excessif. Par exemple :

3. La situation devient catastrophique et l’entreprise est liquidée (…) Mais compte tenu de la qualité des actifs de Chesapeake, je vois mal comment perdre de l’argent.

Vous voyez mal comment perdre de l’argent dans une faillite ??? Eh bien, comme presque toujours, non ?

Vous connaissez beaucoup de faillites où les actionnaires et les créanciers (vous êtes les deux) ne perdent pas d’argent ?

Sinon, avez-vous lu l’article de Bloomberg posté par sissi ?

Il fait quand même froid dans le dos :

Chesapeake has signed agreements to divest $700 million in gas fields and other assets
(…)
The company plans to sell another $500 million to $1 billion in properties this year while shutting down at least half the drilling rigs it has under contract
(…)
Chesapeake, which pumps more gas than any U.S. producer except Exxon Mobil Corp., has been shrinking its workforce, restructuring debt, closing offices and selling parts of its portfolio to raise cash. The asset sales announced on Wednesday may ease concern among bondholders and analysts about Chesapeake’s ability to manage a debt burden described earlier this month by Standard & Poor’s as “unsustainable.”

Les bons côtés de la chose :
- cette vente d’actifs s’est fait à de meilleures conditions que prévues (700 millions contre 200 à 300 prévus)
- manifestement, le management sait prendre les décisions difficiles pour essayer de sauver l’entreprise et va continuer à vendre des actifs, licencier, limiter ses charges.

Les mauvais côtés :
- franchement, ça sent le chaud, voire le grillé, voire le sapin. Cette entreprise est en train de vendre ses actifs pour payer ses dettes ! Elle sacrifie donc une partie de son outil de travail. On peut parler de restructuration, mais alors de restructuration drastique.

Croisons les doigts, je ne souhaite de mal à personne.

Dernière modification par Bernard2K (04/03/2016 11h41)

En ligne

 

#37 04/03/2016 17h35 → Chesapeake : la prochaine banqueroute du secteur pétrolier ? (banqueroute, chesapeake, obligations, préférentielles, pétrole)

Membre
Réputation :   103 

Bernard, pensez ce que vous voulez. C’est votre droit. Mais sachez qu’il est possible de gagner de l’argent dans une faillite. Il suffit de comprendre pour cela qu’une faillite est une cessation de paiement par manque de liquidité, et pas par manque d’actifs.

Chesapeake était le titre le plus shorté de la cote américaine, les investisseurs étant certainement biaisés par les lectures d’articles du genre de ceux que vous citez. Et pourtant, en une quinzaine de jours, le cours a été multiplié par quatre.
Même si cela n’augure bien sûr rien pour la suite, cela devrait quand-même vous montrer qu’investir à contre-courant peut être extrêmement lucratif, à condition bien sûr de savoir ce que l’on fait. Je vous donne rendez-vous dans cinq ans pour Chesapeake (si la boîte est encore en vie d’ici là) pour tirer le bilan, car évidemment, mon horizon d’investissement n’est pas de six mois…

Hors ligne

 

#38 04/03/2016 18h27 → Chesapeake : la prochaine banqueroute du secteur pétrolier ? (banqueroute, chesapeake, obligations, préférentielles, pétrole)

Membre
Réputation :   103 

On peut faire x10  rapidement avec des boites en sortie de faillite , vous avez qu’a regarder ce qu’a fait Lampert avec K-Mart ou Carl Icahn  avec Trans World Airlines . Après généralement ils font de l’argent parce qu’ils achètent des obligations à ras les pâquerettes et les transforment en actions ou bien parce qu’ils renforcent les capitaux propres de l’entreprise alors que l’action est au plus bas  etc . Par contre les anciens actionnaires et créanciers ne s’en tirent généralement pas très bien …

Hors ligne

 

#39 04/03/2016 18h39 → Chesapeake : la prochaine banqueroute du secteur pétrolier ? (banqueroute, chesapeake, obligations, préférentielles, pétrole)

Membre
Réputation :   103 

vbvaleur, je vous rejoins… partiellement smile dans le sens où les anciens actionnaires ou obligataires ne sont pas toujours perdants. Encore une fois, il est nécessaire de savoir ce qu’on achète et avec qui.

Dans le cas de Chesapeake, la présence de deux super-investisseurs comme Icahn m’assure que les actionnaires actuels ne seront pas floués en cas de liquidation. Lawler a notamment été choisi par Icahn.
Je suis peut-être moins confiant en tant qu’obligataire, et c’est une des raisons pour lesquelles j’ai troqué une partie de mes obligations contre des actions préférentielles.

Hors ligne

 

#40 04/03/2016 21h07 → Chesapeake : la prochaine banqueroute du secteur pétrolier ? (banqueroute, chesapeake, obligations, préférentielles, pétrole)

Membre
Réputation :   103 

En tout cas je comprends votre point de vue VB , personnellement je me sens pas encore prêt pour investir dans ce secteur , j’attends de trouver une entreprise sous valorisée avec une marge de sécurité que je considère importante . Quitte à passer à coter d’opportunités je préfère écouter mon intuition . Le baril rebondit mais il y’a beaucoup de pétroliers qui stationnent autour des ports mondiaux en ce moment , ils attendent que le baril remonte ..

Hors ligne

 

#41 11/04/2016 14h35 → Chesapeake : la prochaine banqueroute du secteur pétrolier ? (banqueroute, chesapeake, obligations, préférentielles, pétrole)

Membre
Réputation :   103 

Encore de bien bonnes nouvelles pour Chesapeake :

Chesapeake a écrit :

- Borrowing base reaffirmed at $4.0 billion, consistent with current availability
- Next scheduled redetermination of borrowing base postponed until June 2017
- Senior secured leverage ratio covenant relief granted until September 2017
- Interest coverage ratio covenant reduced to 0.65x through March 2017

En gros, la réserve de crédit accordé par la banque n’a pas été réduite, contrairement à ce qu’on aurait pu penser.

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB
Hébergé par Arcustech