Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Abonnez-vous à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche : 
Chercher
Membres  |  Mission

Forums des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l'investissement patrimonial pour s'enrichir, générer une rente et atteindre l'indépendance financière

Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions !

#1 30/01/2016 13h28 → Expatriés : cotiser à la retraite française ou ne pas cotiser ? (cfe, contrat local, cotisation, cotiser, expat, expatriation, expatrié, investissement, retraite)

Membre
Réputation :   

Bonjour,

Je suis actuellement expatrié à Singapour en contrat local. Ce qui veut dire que ma boite ne cotise pas pour ma retraite. Je me suis posé la question de cotiser ou non a la retraite via la sécu + Cadre comme je letais en france ?
Pour le moment je réfléchis toujours et je ne cotise plus. Quellle stratégie adopter dans le sens où je pense re-travailler en france d’ici 15-20 ans ou plus jamais… Je ne sais pas encore !

Merci pour vos lanternes, ci dessous quelques informations.

J’ai 27ans (1988) et j’ai cotisé 4ans pour la retraite secu + cadre (pour un salaire moyen de 2300eur)

Lors de mes recherches, sur la base de 40 000€ / annuel brut, pour cotiser a la retraite secu + cadre je devrai payer par mois : 520eur + 400 eur = 920eur par mois

Details :
1/ Cotisation a la CFE (caisse francaise des étrangers)
520eur
2/ Cadre : IRCAFEX (Institution AGIRC N°58) et CRE
400eur

Soit par an : 11 000eur

Dans le cas où je poursuis la cotisation au systeme francais… me restant 67ans-27ans =40 ans à cotiser, à raison de 11k par an… j’aurais investis 437 000eur dans la retraite… pour quel pension ?

Quelles seraient les reversements perçus sur cette base ? Puis demander une simulation aux organismes ? Quelqu’un a deja fait cet exercice auparavant afin d’estimer le taux de rendement d’une telle opération basée sur la retraite big_smile ?

Merci par avance.

Message édité par l’équipe de modération (30/01/2016 14h23) :
- modification du titre ou de(s) mot(s)-clé(s)

Dernière modification par Jeff974 (30/01/2016 17h45)

Mots-clés : cfe, contrat local, cotisation, cotiser, expat, expatriation, expatrié, investissement, retraite

Hors ligne

 

#2 30/01/2016 13h47 → Expatriés : cotiser à la retraite française ou ne pas cotiser ? (cfe, contrat local, cotisation, cotiser, expat, expatriation, expatrié, investissement, retraite)

Membre
Réputation :   229 

C’est une question en effet lancinante pour les expats.

Le système actuel ne payera pas plus de 40% de la moyenne des meilleurs salaires sur 20 ans (si cela ne change pas encore à la prochaine réforme…) donc on a bien le sentiment que la retraite par répartition est et sera de plus en plus faible.

Se faire soi-même sa retraite par l’épargne comme dans beaucoup d’autres pays est alors tentant.

Le danger est de ne pas avoir la discipline pour gérer cette épargne retraite et la dilapider d’une façon ou d’une autre. Ce qui est bien avec le système par répartition c’est que la somme est inaccessible quoi qu’il arrive avant la retraite, ça a un côté rassurant face à l’inconstance de l’être humain.
Aussi la possibilité de vivre centenaire est plus facile à appréhender avec une retraite à vie qu’avec un capital que l’on peut choisir/devoir consommer à un moment pour assurer sa retraite.

A part cela, plus je m’informe sur l’investissement et en comprends les mécanismes, plus je me dis que la solution ’do it yourself’ est de plus en plus attirante.

J’ai personnellement je trouve passé le cap pour pouvoir le faire (j’ai cotisé 18 ans déjà) mais dans deux ans je regarderais à récupérer les cotisations de mon employeur pour cotiser à minima moi-même ayant atteint le seuil des ’20 meilleures années’…


To achieve fair investment results is easier than you think; superior results are harder than you thought

Hors ligne

 

#3 30/01/2016 14h22 → Expatriés : cotiser à la retraite française ou ne pas cotiser ? (cfe, contrat local, cotisation, cotiser, expat, expatriation, expatrié, investissement, retraite)

Administrateur
Réputation :   1313 

Quand j’étais free-lance j’ai fait partie des oubliés de la CIPAV, c’est-à-dire que je n’ai pas cotisé pour ma retraite pendant toute cette période.

Alors que beaucoup de free-lance choisissaient de relancer x fois la CIPAV pour réintégrer les cotisants, j’ai laissé courir.

Globalement, cela m’a fait "gagner" environ 80 k€ sur la période, un peu moins, car du coup mon IRPP était plus élevé.

Si c’était à refaire, je referais pareil, d’autant qu’actuellement, en tant que "retraité précoce", je ne cotise plus du tout non plus et donc ces 80 k€ l’auraient été à fonds perdus.

Il faut bien prendre en compte que dès lors que vous rentrez de ce système de retraite, vous avez une incitation forte à travailler jusqu’au délai prévu pour ne pas subir de décote et avoir cotisé "pour rien".

Donc si vous envisagez d’être "retraité précoce", il vaut mieux ne pas cotiser du tout.

Mais évidemment, seul l’avenir dira si ce choix était le bon.

Hors ligne

 

#4 30/01/2016 15h39 → Expatriés : cotiser à la retraite française ou ne pas cotiser ? (cfe, contrat local, cotisation, cotiser, expat, expatriation, expatrié, investissement, retraite)

Membre
Réputation :   85 

Surprenant ce que vous dites IH sur la CIPAV.
J’avais crée une entreprise dans le but de faire du conseil et j’en avais besoin avant de demander l’agrément du ministere de l’intérieur. Je n’ai pas eu cet agrément et j’ai fermé la structure apres 2 ans.
La Cipav ne m’a pas oublié contrairement a vous et réclamait des sommes faramineuses (jusqu’a 18k) basées sur un chiffre d’affaire virtuel qu’ils évaluent selon leurs criteres. Ils étaient d’une malhonneteté incroyable, pas de réponses aux courriers, aux appels, courriers de menace réclamant les cotisations alors que je n’ai jamais demandé a cotiser ni jamais rien signé pour eux. J’imagine que l’Ursaff fait l’affiliation. J’y suis allé, ils avaient des bureaux luxueux dans le 8eme arrondissement de Paris. On m’a recu avec un grand sourire "ne vous inquiétez pas, vous n’etes pas le premier, n’en tenez pas compte ca va s’arranger" mais ce n’était que du vent, les appels de cotisation continuaient avec menaces de poursuites en justice.

Quand j’ai vu cela je me suis dit que ce systeme de caisses de retraites manquait de transparence, d’honneteté et permettait surtout a ses responsables de se verser de gros salaires et avantages indécents. Pour moi ils n’agissent pas dans l’interet des cotisants. Avec ce que j’entends sur RSI, je me dis que ces officines fonctionnent un peu comme une mafia mais avec la complicité et la garantie de l’état. C’est tres insidieux. Leur méthode d’intimidation qui consiste a utiliser le droit et leur signature pour vous forcer a cotiser est aussi dangereuse.
Vous aurez un bien meilleur rendement en vous constituant vous-meme votre retraite, sans etre trop gourmand, en y allant avec précautions. Il existe différentes possibilités de se constituer une rente avec de l’immobilier (achat, SIIC ou SCPI) ou en bourse avec des valeurs distribuant du dividende.

Dernière modification par kc44 (30/01/2016 15h41)


Parrain de mon adorable filleule

Hors ligne

 

#5 30/01/2016 16h06 → Expatriés : cotiser à la retraite française ou ne pas cotiser ? (cfe, contrat local, cotisation, cotiser, expat, expatriation, expatrié, investissement, retraite)

Membre
Réputation :   145 

Bonjour Jeff,

J’ai 32 ans et suis aussi résident à l’étranger. J’ai effectué de nombreuses simulations sur ce sujet suite à un questionnement similaire au vôtre.
Il y a tellement de paramètres et d’inconnues qu’il faut se garder de conclusions trop rapides dans les deux sens. Dans des cas précis, et selon les paramètres, avec une durée de vie largement supérieure à votre espérance de vie (si vous vivez par exemple jusqu’à 110 ans) on peut potentiellement être gagnant avec un système par répartition à la française… (à affiner selon les versements etc.)

Ma conclusion personnelle est la suivante : je préfère être maitre de mon destin plutôt que de reposer sur un système qui n’est pas transparent avec de fortes probabilités d’être évolutif en ma défaveur (cf pyramide des âges, déséquilibre actuel des caisses de retraite etc.).

En revanche, comme toute prise en main de son destin, cela place sur vous, et vous seul la responsabilité de :

1- Economiser cette somme chaque mois et la consacrer à votre enveloppe retraite personnelle. Considérez que cet effort d’épargne est non négociable (plus l’effort commence jeune, plus cela produira des montants significatifs. En particulier si vous tenez le rythme de 1000 euros par mois et que vous n’avez pas de gouts de luxe par ailleurs)

2- Se former au mieux sur les différents placements envisageables. Et pour des sommes sur lesquelles vous devez compter pour vos vieux jours, il vaut mieux ne pas commettre trop d’erreurs fatales et de pertes en capital. Donc prenez le temps d’y aller progressivement.

Dernière modification par Thomas (30/01/2016 16h18)


investment in knowledge pays the best interest -Parrain sympa pour l'Investisseur Francais

Hors ligne

 

#6 30/01/2016 17h08 → Expatriés : cotiser à la retraite française ou ne pas cotiser ? (cfe, contrat local, cotisation, cotiser, expat, expatriation, expatrié, investissement, retraite)

Membre
Réputation :   401 

Ceux qui ont répondu dans les posts précédents ont le mérite de l’avoir fait et d’avoir ainsi essayé d’aider. Mais leurs réponses, même quand elles sont justes, ont le défaut d’être assez imprécises.
Je vais essayer de répondre de manière précise, en tant que spécialiste des systèmes de retraite.

Voici déjà la conclusion: un jeune salarié (disons de moins de 35 ans) travaillant hors de France, qui n’a jamais ou très peu cotisé en France mais qui envisage désormais de cotiser pour la retraite en France, en se disant par ex. que la suite de sa carrière pourrait se faire dans notre beau pays:

- n’a en fait JAMAIS intérêt à cotiser aux caisses de retraites complémentaires Agirc/Arrco
- pourrait dans de très rares cas, peu fréquents, avoir intérêt à cotiser à la retraite de base, auprès de la CFE.

Et même si l’employeur offre de payer la cotisation à ces régimes, il vaut mieux lui dire de bien vouloir ne pas cotiser et de vous verser à vous-même l’équivalent de ces cotisations, pour que vous vous constituez une épargne personnelle utile à la retraite.

Sans rentrer dans les détails et dans de calculs complexes (qui peuvent néanmoins être faits), voici schématiquement les raisons:

- le rendement des régimes Agirc/Arrco est devenu très faible et va vraisemblablement encore baisser et il est encore plus faible pour des salariés jeunes.
Ce dernier point, scandaleux et que la presse ne relève jamais, n’a rien à avoir avec le vieillissement de la France. C’est purement financier ou actuariel. Quand on cotise 100€ à ces régimes en 2016, le salarié quel que soit son âge acquiert le droit de recevoir une pension viagère d’un peu moins de 6€/an (en € de 2016), versée pour faire très simple à l’âge moyen de 64 ans.
Ce qui veut dire que le salarié de 55 ans commencera à recevoir sa pension dans 9 ans et celui de 25 ans dans 39 ans ou plus. Du point de vue strictement actuariel/financier, la première pension vaut plus que la seconde car on commence à la recevoir beaucoup plus tôt.
Si on veut une équité actuarielle, il faudrait que la cotisation de 100€ en 2016 génère davantage de pension (autrement dit, davantage de points retraite) pour le salarié de 25 ans. Comme ce n’est pas le cas, le salarié de 25 ans, qui n’est pas obligé de cotiser (il serait obligé de le faire s’il travaillait en France, mais pas si c’est à l’étranger), doit s’abstenir de le faire.

- d’autant qu’il y a un désavantage fiscal: le salarié résident en France déduit de son revenu imposable en France ses cotisations retraite, et donc économise de l’IR. En revanche, sa future pension sera imposable.
Mais le salarié résident à l’étranger et qui cotise en France n’économise rien sur son IR français, puisqu’il ne paie pas d’IR en France. En revanche, sa future pension sera imposable en France s’il y est résident. Bref, impôt à la sortie alors qu’on n’a pas pu profiter de la déduction à l’entrée.

- enfin, avec les régimes complémentaires Agirc/Arrco, le fait de ne pas avoir cotisé quand on est jeune et de cotiser seulement disons pendant 20 ans quand a a 40-50 ans après son retrour en France, n’entraîne pas de pénalité. Bien sûr, ayant cotisé 20 ans et non 40 ou 45 ans, ces retraites seront logiquement plus faibles. Mais il n’y aura pas de décote pour nombre d’années de cotisations trop faibles.

- A l’inverse, il y aura bien décote avec la retraite de base de la Sécu/CFE. Cotiser moins que les 42-43 ans désormais requis entraîne une décote. Voilà pourquoi, dans de très rares cas que je ne détaillerai pas, le jeune salarié à l’étranger, qui compte revenir vite en France et y avoir ensuite une longue carrière salariée, pourrait avoir intérêt dès le début à cotiser à la seule retraite de bas, pour éviter toute décote future.

Hors ligne

 

#7 30/01/2016 18h20 → Expatriés : cotiser à la retraite française ou ne pas cotiser ? (cfe, contrat local, cotisation, cotiser, expat, expatriation, expatrié, investissement, retraite)

Membre
Réputation :   147 

En fait aucun organisme ne peut vous fournir une telle simulation pour la simple raison que le système évolue en permanence avec des pensions qui diminuent et des cotisations qui augmentent.
Donc pour résumer vous allez mettre de l’argent dans une caisse sans savoir ce que vous allez en recevoir dans 40 ans ( s’il reste quelque chose de ce système ).

Hors ligne

 

#8 31/01/2016 04h24 → Expatriés : cotiser à la retraite française ou ne pas cotiser ? (cfe, contrat local, cotisation, cotiser, expat, expatriation, expatrié, investissement, retraite)

Membre
Réputation :   

En supposant que la caisse retraite de la sécu tienne la route…

Cotisation a la CFE (caisse francaise des étrangers)
520eur / Mois

249 000eur de cotisation a lage de 67ans.

Pour espere toucher combien du coup ? 50% du meilleur salaire ?
50% du salaire brut ou net ?

Merci par avance

Hors ligne

 

#9 31/01/2016 14h14 → Expatriés : cotiser à la retraite française ou ne pas cotiser ? (cfe, contrat local, cotisation, cotiser, expat, expatriation, expatrié, investissement, retraite)

Modérateur
Réputation :   1084 

Pour la retraite de base (cotisation au max sur le plafond secu) : 50% du salaire moyen (limité au plafond secu) des 25 meilleures années, revalorisé  (cf inflation), si assez de trimestres validés et/ou si âge ok (sinon : decote).

Pour la retraite complémentaire : en proportion du nombre de points acquis (avec decôté si decôté sur retraite de base dans pas mal de cas).

Tout ceci en brut, mais il y a ensuite aussi qqs cotisations sur la pension (maladie par ex) mais bcp moins que sur un salaire.


Contrôlons la finance: Finance Watch  - Parrain Fortuneo: 12356125, INGDirect: ZKCYANB, Altaprofits: MP

Hors ligne

 

#10 31/01/2016 14h30 → Expatriés : cotiser à la retraite française ou ne pas cotiser ? (cfe, contrat local, cotisation, cotiser, expat, expatriation, expatrié, investissement, retraite)

Membre
Réputation :   

Bonjour Jeff974,

Votre discussion est intéressante. Je suis dans une situation similaire (cotisation pendant 8 ans en début de carrière, puis émigration en Asie en local depuis bientôt 2 ans) et je ne souscris à rien pour le moment.

N’ayant pas redoublé dans les études, ma stratégie initiale était de soit rentrer tôt (après 2 - 4 ans) et se faire à l’idée de travailler plus longtemps ou racheter des trimestres à un moment ou un autre.

Ou alors, dans le cas d’un séjour prolongé, il faut faire un croix sur la retraite (en tout cas sous sa forme classique que l’on connait bien en France) et prendre ses responsabilité pour faire autrement (développer ses revenus, investir etc…).

Fabrice

Hors ligne

 

#11 31/01/2016 15h14 → Expatriés : cotiser à la retraite française ou ne pas cotiser ? (cfe, contrat local, cotisation, cotiser, expat, expatriation, expatrié, investissement, retraite)

Membre
Réputation :   12 

Dans une situation similaire : cotisation 6 ans en France et depuis 11 ans en expatriation. Personnellement j’ai du mal a me persuader a confier mes économies a un tiers, surtout a une administration connue pour être non efficace et avoir une mauvaise surprise après 30 ans. Mais chacun voit midi a sa porte….

Hors ligne

 

#12 31/01/2016 15h35 → Expatriés : cotiser à la retraite française ou ne pas cotiser ? (cfe, contrat local, cotisation, cotiser, expat, expatriation, expatrié, investissement, retraite)

Membre
Réputation :   14 

Comme exposé dans ma présentation, j’ai également fait le choix de ne plus cotiser.

J’ai arrêté de cotiser à 31 ans après 4 années de cotisations seulement, et depuis maintenant 4 ans cet argent m’est directement reversé.

Les raisons qui ont motivé ma décision sont :
- j’envisage une carrière courte (à priori arrêter de travailler avant mes 40 ans)
- je crois que la "rentabilité" du système de retraite français va aller en se dégradant
- je préfère disposer de mon argent à tout moment

Je pense cependant qu’il s’agit d’un choix "sans retour", qui nécessite par ailleurs d’être rigoureux dans la gestion de son épargne (avec 90% de taux d’épargne sur les 4 dernières années, je ne pense pas être un mauvais élève).

Dernière modification par Dominique (31/01/2016 17h01)

Hors ligne

 

#13 31/01/2016 15h49 → Expatriés : cotiser à la retraite française ou ne pas cotiser ? (cfe, contrat local, cotisation, cotiser, expat, expatriation, expatrié, investissement, retraite)

Membre
Réputation :   

GoodbyLenine a écrit :

Pour la retraite de base (cotisation au max sur le plafond secu) : 50% du salaire moyen (limité au plafond secu) des 25 meilleures années, revalorisé  (cf inflation), si assez de trimestres validés et/ou si âge ok (sinon : decote).

Pour la retraite complémentaire : en proportion du nombre de points acquis (avec decôté si decôté sur retraite de base dans pas mal de cas).

Tout ceci en brut, mais il y a ensuite aussi qqs cotisations sur la pension (maladie par ex) mais bcp moins que sur un salaire.

C’est quoi le plafond de la sécu ?
Tout ceci en brut, on enleve toujours 33% du brut pour avoir le net ?
C’est assez flou cette part car en temps que cadre on a plus de charges, alors qu’en cotisant a la CFE cest comme si on était un employé normal je dirais ?

En fait ce qui me gêne dans le fait de ne plus cotiser c’est comme le dit @Dominique; le point de non retour. Au retour en france il me sera plus difficile d’epargner (salaire moins elever dans mon cas qu’en asie …)

Merci !

Hors ligne

 

#14 31/01/2016 16h18 → Expatriés : cotiser à la retraite française ou ne pas cotiser ? (cfe, contrat local, cotisation, cotiser, expat, expatriation, expatrié, investissement, retraite)

Membre
Réputation :   22 

Le plafond de la sécu est réévalué chaque année.
Cotisations sociales -Plafond de la sécurité sociale 2016 : + 1,5 % au 1er janvier 2016 | service-public.fr
retraite complémentaire AGIRC-ARRCO Calcul des cotisations

En fait, il sert de référence aux cotisations sociales pour un salarié.

Hors ligne

 

#15 31/01/2016 17h49 → Expatriés : cotiser à la retraite française ou ne pas cotiser ? (cfe, contrat local, cotisation, cotiser, expat, expatriation, expatrié, investissement, retraite)

Membre
Réputation :   183 

Je réfléchis aussi de temps en temps à ce sujet, j’ai cotisé une bonne dizaine d’années en France (dont pas mal en tranche C)

Pour moi, cela serait peut être plus simple car j’ai une SAS en France qui pourrait me verser le minimum de salaire pour valider les 4 trimestres de retraite chaque année

Néanmoins, et cela est à prendre en compte (et à valider), cela nécessiterait une inscription à la SS française, ce que je cherche à tout point à éviter car je bénéficie de l’exonération des PS pour les non résidents sur mes revenus et PV immobilières françaises, qui dans ce cas, serait remis en cause

Donc à chacun de faire ses calculs

Hors ligne

 

#16 31/01/2016 20h01 → Expatriés : cotiser à la retraite française ou ne pas cotiser ? (cfe, contrat local, cotisation, cotiser, expat, expatriation, expatrié, investissement, retraite)

Membre
Réputation :   401 

@tssm: l’optimum pour vous pourrait être que votre SAS française déclare que vous êtes salarié français expatrié, c’est-à-dire travaillant hors de France (ou même salarié non français, si c’est le cas, si vous aviez précédemment travaillé et cotisé en France).

Dans ce cas, la SAS pourrait cotiser pour vous en France auprès de la CFE (et non pas auprès de la CPAM) et pour la seule retraite de base (pas pour les complémentaires Agirc/Arrco, puisque ce n’est pas financièrement intéressant) et surtout pas pour l’assurance-maladie ou autre (chômage, …).

Dans ce cas (à valider), vous ne serez pas considéré comme relevant de la sécu française (car pas couvert pour la maladie) et vos revenus et plus-values immobiliers français ne seront pas soumis à la CSG.

Hors ligne

 

#17 31/01/2016 20h04 → Expatriés : cotiser à la retraite française ou ne pas cotiser ? (cfe, contrat local, cotisation, cotiser, expat, expatriation, expatrié, investissement, retraite)

Modérateur
Réputation :   1084 

Une personne qui a le choix de cotiser ou pas, et ne sait pas s’il reviendra un jour en France, pourrait considérer le régime par répartition en France comme une diversification de plus : si on gère soi-même son "pécule retraite", il rapportera plus ou moins, mais en cas de krach dans le domaine où il a été investi, ça peut faire mal. La diversification en "régime par répartition France" ne générera pas un rendement mirobolant (à chacun de faire ses calculs [*], avec sa situation, ses anticipations du futur, sachant qu’en général le rendement à anticiper n’est pas énorme pour les raisons déjà exposées par parisien), mais il ne devrait pas y avoir de krach faisant disparaitre d’un coup la moitié de la pension servies par ce système une fois à la retraite.

[*] Des calculs que j’ai faits, il ressort qu’une personne qui a déjà cotisé par mal, surtout s’il a beaucoup cotisé à des régimes complémentaires où la pension subira une décote s’il manque beaucoup de trimestres, ou qui pensent revenir en France et y cotiser beaucoup dans ces régimes, peut avoir (financièrement) intérêt à continuer à valider des trimestres (car les trimestres manquants sont assez pénalisants). Pour les autres, le rendement des cotisations est généralement modeste, et s’ils pensent être capable de gérer leur pécule sans prendre trop de risques, ça sera (financièrement)  préférable. Mais c’est un choix sans retour (ou avec un retour couteux).


Contrôlons la finance: Finance Watch  - Parrain Fortuneo: 12356125, INGDirect: ZKCYANB, Altaprofits: MP

Hors ligne

 

#18 31/01/2016 22h33 → Expatriés : cotiser à la retraite française ou ne pas cotiser ? (cfe, contrat local, cotisation, cotiser, expat, expatriation, expatrié, investissement, retraite)

Membre
Réputation :   401 

Il existe en effet quelques cas où un Français expatrié peut avoir intérêt à cotiser volontairement pour la Sécu et même pour les régimes complémentaires (Agirc/Arrco) aussi.

Un exemple parmi d’autres:
- l’expatrié a aujourd’hui 61 ans
-  vu le nombre de trimestres qu’il a déjà accumulé en France (et dans d’autres pays qui ont des accords de sécurité sociale avec la France, notamment tous les autres pays de l’UE), il pourra liquider (c’est-à-dire obtenir) sans décote toutes ses retraites françaises un an plus tard, à 62 ans.

Il cotise alors en 2016 le mximum à l’Agirc/Arrco volontairement et il aura dès l’année suivante une rente viagère annuelle de 6% de cette somme. C’est un ratio financièrement avantageux. Car un assureur privé lui aurait versé une rente viagère de seulement 4% environ. Et même si la rente de l’assureur privé sera sans doute mieux revalorisée chaque année, les années suivantes, que la pension Agirc/Arrco, l’écart entre 6% d’un côté et 4% de l’autre est tel qu’il ne sera pas comblé sans doute avant de très longues années  (sauf si l’Agirc s’effondre beaucoup plus vite que les experts ne le prévoient).

Et si en plus notre expatrié est un homme et est marié à une femme bien plus jeune que lui, là ce sera le jackpot pour elle, après le décès de son mari. Car l’Agirc lui offrira gratuitement une pension de réversion égale à 60% de la pension de son mari.
A l’inverse, la pension de l’assureur privé ne prévoit généralement pas de réversion, et quand c’est le cas, c’est la pension de l’expatrié qui subit - en contrepartie - un abattement, d’autant plus grand que l’écart d’âge entre les conjoints est élevé et qui est d’environ 12% si cet écart est de zéro et bien plus si l’écart est de 10 ou 20 ans.

Hors ligne

 

#19 16/03/2016 20h02 → Expatriés : cotiser à la retraite française ou ne pas cotiser ? (cfe, contrat local, cotisation, cotiser, expat, expatriation, expatrié, investissement, retraite)

Membre
Réputation :   

Je suis actuellement plus ou moins dans le même cas que toi Jeff974 donc merci pour ce file et merci à tous pour vos réponses très instructives.

Je souhaiterais néanmoins approfondir et vais vous exposer ma situation perso :
Marié depuis 1.5 ans
Papa depuis 6 mois
34 ans et pars dans 2 mois m’expatrier à Singapour (contrat local)
Je ne sais pas quand je reviendrai en France… ça peut être dans 5 ans comme dans 15 ou 20 ans… Mais à priori je me destine à une carrière à l’international

Relevé de situation individuelle pour ma retraite comme suit :
Complémentaire (à décembre 2014) : 893 points ARRCO + 6528 points AGIRC
Sécu (à décembre 2015) : 34 trimestres dont 6 années au plafond sécu
J’ai aussi travaillé 19 mois aux Pays-Bas en contrat local. Je suppose que mes trimestres seront validés par la France sous présentation de la documentation nécessaire ? Mais le fait de ne pas avoir cotisé à la sécu va-t-il me pénaliser ?

Pour la complémentaire, je comprends que pour toutes les raisons exposées notamment par ‘parisien’ ça ne vaille pas le coup de cotiser. Sujet clair pour moi.
Pour la Sécu/CFE, je suis encore en plein questionnement. Je ne suis pas bien sûr d’en comprendre toute la mécanique en fait.
Par souci de simplification, supposons que les conditions actuelles restent figées.

Scénario 1 :
Je décide de cotiser aux €520/mois ET je ne serai de retour en France qu’à mes 67 ans
Montant total des cotisations versées à la sécu à mes 67 ans = 520x12x(67-34) = € 205 920
Les 20 meilleures années seront donc les 6 années auxquelles j’ai cotisé au plafond + 14 années où j’ai cotisé €520/mois.
Mais en réalité cela correspondrait à une rente mensuelle de combien ?

Scénario 2 :
Je décide de cotiser aux €520/mois ET je serai de retour en France à mes 44 ans
Montant total des cotisations versées à la sécu pdt mon expatriation = 520x12x(44-34) = € 62 400
Je suppose que de mes 44 ans à mes 67 ans, je cotise au plafond
Donc en ayant cotisé au plafond pdt 20 ans, je suppose que ma rente mensuelle correspondrait au plafond Secu soit € 3 218 si j’étais à la retraite ajd en ayant 20 années au plafond. C’est bien ça ?

Scénario 3 :
Je ne cotise pas à la CFE
Que deviennent les sommes versées sur les 34 trimestres ? Je suppose que je toucherai une retraite partielle mais comment la calculer ?
Si je ne veux pas toucher de retraite en France, est-il possible de récupérer les sommes versées à la Sécu et à la complémentaire ?

Hors ligne

 

#20 16/03/2016 23h21 → Expatriés : cotiser à la retraite française ou ne pas cotiser ? (cfe, contrat local, cotisation, cotiser, expat, expatriation, expatrié, investissement, retraite)

Modérateur
Réputation :   1084 

Tentative de réponse :

Scénario 1 :  Pour évaluer la rente mensuelle (en euros actuels) brute de la retraite de base, prenez 50% de la moyenne (des 20 meilleures années) du PASS revalorisé (vous trouvez les valeurs pour chaque année ici) sur vos années cotisées au PASS, et du salaire 2016 brut correspondant à 520€ cotisés.

Scénario 2 : Non, ce sera différent (moins, le PASS augmentant plus vite que l’inflation), car il n’y a pas de raison pour que le PASS revalorisé soit égal au PASS de quand vous aurez 67 ans. Même méthode qu’avant pour calculer la retraite de base (sécu).
 
Scénario 3 : Vous toucherez une retraite tenant compte du nombre de trimestres cotisés et de vos salaires(dans la limite du PASS) ces années. Il n’est pas "possible de récupérer les sommes versées à la Sécu et à la complémentaire". Si le montant de la rente de retraite est très faible une somme forfaitaire est versée (lors de la liquidation de votre retraite) à la place de la rente.


Contrôlons la finance: Finance Watch  - Parrain Fortuneo: 12356125, INGDirect: ZKCYANB, Altaprofits: MP

Hors ligne

 

#21 17/03/2016 11h07 → Expatriés : cotiser à la retraite française ou ne pas cotiser ? (cfe, contrat local, cotisation, cotiser, expat, expatriation, expatrié, investissement, retraite)

Membre
Réputation :   

Bonjour,

   La question que vous posez si je ne m’abuse : dois-je cotiser au système de répartition Français pour ma futur retraite ?
   La réponse est dans la question: c’est un système par répartition, vous ne capitalisez rien et vous cotisez pour les retraités actuels…..
  Donc si vous êtes solidaire de l’état Français et de ses décisions économique, n’hésitez pas une seconde, quelques corporations y trouverons leurs comptes.
  Si par compte vous voulez préparer votre retraite et capitaliser c’est différent, mais vous êtes sur le bon forum et vous êtes jeune…..
  Sans prétention et avec la certitude de ne pas maîtriser les chiffres aussi bien que les intervenants précédent, je me permets d’ajouter un détail aux données:  Le problème est avant tout démographique….
 
  Je ne rentrerais pas dans le débat si l’état va tenir ses engagements mais vous pouvez toujours lire quelques livres sur le sujet, ça vous permettra d’avoir une idée à qui vous confiez le fruit de votre labeur et qu’elles sont les projections de votre investissement ( cotisations pardon )

Cordialement……

Hors ligne

 

#22 17/03/2016 17h25 → Expatriés : cotiser à la retraite française ou ne pas cotiser ? (cfe, contrat local, cotisation, cotiser, expat, expatriation, expatrié, investissement, retraite)

Membre
Réputation :   

GoodbyLenine a écrit :

Tentative de réponse :

Scénario 1 :  Pour évaluer la rente mensuelle (en euros actuels) brute de la retraite de base, prenez 50% de la moyenne (des 20 meilleures années) du PASS revalorisé (vous trouvez les valeurs pour chaque année ici) sur vos années cotisées au PASS, et du salaire 2016 brut correspondant à 520€ cotisés.

Scénario 2 : Non, ce sera différent (moins, le PASS augmentant plus vite que l’inflation), car il n’y a pas de raison pour que le PASS revalorisé soit égal au PASS de quand vous aurez 67 ans. Même méthode qu’avant pour calculer la retraite de base (sécu).
 
Scénario 3 : Vous toucherez une retraite tenant compte du nombre de trimestres cotisés et de vos salaires(dans la limite du PASS) ces années. Il n’est pas "possible de récupérer les sommes versées à la Sécu et à la complémentaire". Si le montant de la rente de retraite est très faible une somme forfaitaire est versée (lors de la liquidation de votre retraite) à la place de la rente.

Désolé mais je ne suis pas sûr de vous suivre GoodbyLenine…

Prenons pour le moment le scénario 1 comme exemple:

Rente mensuelle de retraite de base = 50% de la moyenne des 20 meilleures années du PASS revalorisé SOIT 50% de €38 078 / an en supposant que je cotise au plafond?
A celà vous ajoutez le salaire brut correspondant aux cotisations CFE (qui sont en fait de €1704/trimestre soit €568/mois)?
Mais à quoi correspondrait le salaire brut des cotisations CFE de €568/mois? Je n’ai trouvé aucune info sur ce sujet sur le net…

Dans ce cas les 20 meilleures années seraient les 6 années cotisées au plafond + 14 ans cotisées à la CFE à hauteur de €568/mois?

Hors ligne

 

#23 17/03/2016 18h00 → Expatriés : cotiser à la retraite française ou ne pas cotiser ? (cfe, contrat local, cotisation, cotiser, expat, expatriation, expatrié, investissement, retraite)

Modérateur
Réputation :   1084 

Vous faites une erreur : le PASS revalorisé ne donnera pas 38 078€ pour la quasi totalité de vos années, mais MOINS. Faites le calcul….

Je n’ai aucune idée de "Mais à quoi correspondrait le salaire brut des cotisations CFE de €568/mois". Avez-vous interrogé le CFE ?

Les 20 meilleures années seraient effectivement les 6 années cotisées au plafond + 14 ans cotisées à la CFE à hauteur de €568/mois.  (sachant que la cotisation ne restera pas à ce niveau pour l’éternité).


Contrôlons la finance: Finance Watch  - Parrain Fortuneo: 12356125, INGDirect: ZKCYANB, Altaprofits: MP

Hors ligne

 

#24 17/03/2016 18h28 → Expatriés : cotiser à la retraite française ou ne pas cotiser ? (cfe, contrat local, cotisation, cotiser, expat, expatriation, expatrié, investissement, retraite)

Membre
Réputation :   

GoodbyLenine a écrit :

Vous faites une erreur : le PASS revalorisé ne donnera pas 38 078€ pour la quasi totalité de vos années, mais MOINS. Faites le calcul….

Effectivement, je souhaitais simplifier mais il donnera en effet moins puisque ce même plafond est revalorisé année après année…
Encore pour simplifier, admettons que le PASS il y a 20 ans était à 30K et qu’ajd il est à 40K.
La moyenne des 20 meilleures années étant de disons 35K.
En retraite de base, on parlera de 50% de 35K/an?
Si tel est le cas, une personne gagnant disons 120K/an et qui a cotisé au plafond pendant 20 ans ne touchera ’que’ 50% de 35K/an en retraite de base?

GoodbyLenine a écrit :

Je n’ai aucune idée de "Mais à quoi correspondrait le salaire brut des cotisations CFE de €568/mois". Avez-vous interrogé le CFE ?

Oui je leur ai envoyé un email ajd même.
Je vous tiendrai informé dès qu’ils reviennent vers moi.

Dernière modification par Nopainnogain (17/03/2016 18h29)

Hors ligne

 

#25 17/03/2016 18h42 → Expatriés : cotiser à la retraite française ou ne pas cotiser ? (cfe, contrat local, cotisation, cotiser, expat, expatriation, expatrié, investissement, retraite)

Membre
Réputation :   

Nopainnogain a écrit :

Si tel est le cas, une personne gagnant disons 120K/an et qui a cotisé au plafond pendant 20 ans ne touchera ’que’ 50% de 35K/an en retraite de base?

Moins je crois. Si vous n’avez pas tous les trimestres, vous prenez une pénalité (de mémoire de     1,25% par trimestre manquant - à vérifier).

Un point qui a son importance, n’a pas été traité ici: l’existence d’accord bilatéraux de SS avec le Pays d’expatriation.
Je suis expatrié au Brésil, en contrat local. Je cotise pour le système brésilien via mon employeur.

Par contre, vu qu’il existe une convention de Sécurité social avec le Brésil (qui vient d’être signée), mes trimestres travaillés au Brésil comptent pour le calcul de la retraite en France (mais avec salaire 0).

Dans ce cas par exemple, cotiser ne vaut vraiment (vraiment) pas la peine. Pour Singapour, il n’existe pas de convention bilatéral… mais c’est à voir au cas par cas en fonction des pays.

J’imagine qu’avec le Danemark ça ne posera aucun problème, vos trimestres seront comptabilisés.

Dernière modification par NicoZ (17/03/2016 18h51)

Hors ligne

 

Discussions similaires à "expatriés : cotiser à la retraite française ou ne pas cotiser ?"

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB
Hébergé par Arcustech