Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Abonnez-vous à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche : 
Chercher
Membres  |  Mission

Forums des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l'investissement patrimonial pour s'enrichir, générer une rente et atteindre l'indépendance financière

Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions !

#1 22/12/2015 19h21 → Rapport annuel d'entreprise : méthodologie pour lire un rapport annuel ? (action, analyse, bilan, rapport annuel, valorisation)

Membre
Réputation :   

Bonsoir, lorsque j’ai une action qui devient a mon sens intéressante donc potentielement achetable l’étape suivante consiste a éplucher les rapports annuels…exercice extrêmement fastidieux et chronophage. Je me pose la question savoir s’il existe un cheminement a suivre…Avez vous une méthodologie particulière? Personelement je me concentre sur composition CA et rentabilite par zone et activité, niveau de rémunération dirigeants, filiale, etats consolides, détail dettes, hors bilan et perspective si le management en donne. Et vous??

Mots-clés : action, analyse, bilan, rapport annuel, valorisation

Hors ligne

 

#2 22/12/2015 19h55 → Rapport annuel d'entreprise : méthodologie pour lire un rapport annuel ? (action, analyse, bilan, rapport annuel, valorisation)

Banni
Réputation :   

Si vous n´avez  pas le temps, allez sur Morningstar.com, rubrique keyratios. C´est gratos!
Vous entrez le code de l´entreprise et tout s´affiche.


¨If you were to distill the secret of sound investment into three words, we venture the motto, MARGIN OF SAFETY.” ( Benjamin Graham )

Hors ligne

 

#3 22/12/2015 20h30 → Rapport annuel d'entreprise : méthodologie pour lire un rapport annuel ? (action, analyse, bilan, rapport annuel, valorisation)

Membre
Réputation :   

Bonjoir CreateurdAlpha, smile

Voici les grandes lignes qui conduisent mon examen des rapports annuels d’entreprises (tirées d’un MOOC dispensé par Wharton et affinées en pratiquant):

1) Sur la base des rapports et de sources externes, j’essaye de cerner le type de business, sa stratégie et son environnement (positionnement, compétition…)
     a) Segment(s) de marché,
     b) Description de l’activité,
     c) Ligne(s) de produits/services,
     d) Localisation géographique,
     e) Clients,
     f) Entreprises compétitrices,
     g) Facteurs de succès (avantages compétitifs…),
     h) Facteurs de risque,
     i) Éventuellement des éléments financiers clés sur lesquels s’attarder lors de l’analyse quantitative

2) Est-ce que l’entreprise présente des éléments de croissance?
     a) Croissance des CA, marge brute, résultats opérationnels,
     b) Croissance des volumes, prix, par segment
   
3) Quelles sont les performances de l’entreprise? (court, moyen et long terme) -> Lecture du compte de résultat + flux de trésorerie
     a) Résultat opérationnel vs. Résultat net,
     b) Marges, structure des coûts,
     c) Flux de trésorerie, FCF vs. résultat net,
     d) Ratios à l’aide du modèle de Dupont,
     e) Ratios des concurrents,
     f) Créances clients douteuses.
     
4) Est-ce que l’entreprise investit pour le futur? -> Lecture du bilan + flux de trésorerie
     a) Structure du capital,
     b) Ventilation des dettes,
     c) Flux de trésorerie, capex, R&D.
   
5) Comment l’entreprise finance ses investissements?
     a) Flux de trésorerie,
     b) Ratios de liquidités et levier,
     c) Ratios de couverture
   
6) Éléments hors bilan + recoupage bilan/compte de résultats + divers (rémunération…)

6) Valorisation
     a) VAN,
     b) Valeur "liquidative",
     c) DCF (quand çà s’y prête)

Difficile pour moi de critiquer cette liste: le déroulement me "parle" et me permet de me positionner ou pas sur tel titre. C’est longuet mais je trouve l’exercice intéressant.
Un des défauts est que ma lecture des rapports est essentiellement quantitative, n’ayant pas assez d’expérience et de recul pour des aspects plus qualitatifs. Le premier bloc est plus analytique mais reste au final assez sommaire (à la louche, maximum un quart du temps de recherche et de compilation).

En espérant que çà puisse donner quelques pistes. Bon courage!

Hors ligne

 

#4 23/12/2015 01h00 → Rapport annuel d'entreprise : méthodologie pour lire un rapport annuel ? (action, analyse, bilan, rapport annuel, valorisation)

Membre
Réputation :   188 

Si l’entreprise m’intéresse vraiment :
- je lis le rapport du début à la fin (en sautant certaines choses : les avis des commissaires, les comptes sociaux etc),
- je regarde la structure des 3 parties des états financiers : bilan, résultats, flux de tréso.
Difficile de dire que je cherche des points particuliers, disons que certains points m’intéressent particulièrement mais je ne saurais en faire la liste (actifs, FCF, composition du résultat, composition de l’actionnariat, dirigeants etc). Faire une telle liste serait d’ailleurs une bonne idée.


Investisseur deep value. Blog : Le projet Lynch. Parrainages Binck et Boursorama.

Hors ligne

 

#5 23/12/2015 01h51 → Rapport annuel d'entreprise : méthodologie pour lire un rapport annuel ? (action, analyse, bilan, rapport annuel, valorisation)

Membre
Réputation :   512 

(1) D’abord, se familiariser avec le(s) métier(s) de l’entreprise. Que fait-elle ? Comment gagne-t-elle de l’argent ? Impossible de saisir la dynamique financière sans au préalable comprendre l’activité.

(2) Etudier le bilan. Objectif : vérifier que l’entreprise ait les reins assez solides pour traverser une période difficile, et poursuivre son activité de manière pérenne.

Pression de la dette (coût, échéances, termes) ? Liquidité ? Qualité des actifs ? L’idée n’est pas d’évaluer la création de valeur ni de juger la gestion, mais de comprendre si la maison est bâtie sur du sable ou du granit.

(3) S’imprégner de la mécanique des ventes à l’aide du compte de résultats et du tableau des flux de trésorerie. Les deux sont indissociables : il s’agit de croiser les chiffres (évident) et de s’y retrouver (moins évident).

Objectifs : visualiser l’évolution du chiffre d’affaires et des marges, deux éléments loin d’être nécessairement corrélés.

Une fois cet exercice réalisé, on essaie d’établir les marges de free cash-flow (le cash qui reste sur la table à la fin de l’exercice), donc l’impact au niveau de la trésorerie et de la création de valeur au bilan.

(4) Examiner quel(s) usage(s) l’entreprise fait de ses free cash-flows -- si d’aventure il y en a. Sont-ils rendus aux actionnaires (rachat d’actions ? dividendes ?) ou réinvestis dans l’activité (auquel cas ils s’ajoutent aux capitaux propres) ?

Ce qui compte n’est pas tant le montant des capitaux propres que la qualité de ces derniers. Ceux d’Apple sont de grande qualité (c’est du cash), ceux de Precision Casparts aussi (le poste propriétés, usines et équipements croit de 20% par an), tandis que ceux de Zagg (les free cash-flows sont réinvestis dans les inventaires) ou de Hewlett-Packard (dans des acquisitions bancales) sont nettement plus douteux.

(5) Chiffrer la dynamique de réinvestissement dans l’entreprise. Quel rendement est généré par le free cash-flow ajouté aux capitaux propres à l’issue du dernier exercice (= réinvesti dans le business) ?

Exemple illustratif (et difficile) : les pétrolières qui (ré)investissent des capitaux conséquents dans les dépenses d’exploration et les acquisitions de gisements. Pour quel rendement, et à quel niveau du cycle ?

(6) Regarder le prix que le marché assigne à l’entreprise. Est-il optimiste ? Raisonnable ? Pessimiste ? Inclut-il des perspectives de croissance ? Si oui, lesquelles ? Y a-t-il une décote sur actif(s), caché(s) ou non ?

Avant de passer à la prochaine étape, bien assimiler qu’il ne s’agit pas d’être bon dans sa propre évaluation (mieux vaut être à peu près dans le vrai que précisément dans le faux), plutôt d’être moins mauvais que le marché.

C’est un véritable défi !

(7) Valoriser, et s’assurer (i) d’une substantielle marge de sécurité, (ii) que le management est à la hauteur des défis que l’entreprise doit relever.

Personne ne voudrait voir ses précieux actifs "décotés" subitement s’évaporer (Fortress Paper) ou stagner bêtement, sans que le management ne se décide à les monétiser et/ou les exploiter (comme chez Exacompta)…

(8) Modéliser le scénario du pire, et "stress-tester" la valorisation. Objectif : anticiper l’impact d’une catastrophe majeure sur le patrimoine de l’entreprise.

(9) S’assurer que les huit étapes précédentes ont bien été respectées.

Hors ligne

 

#6 23/12/2015 14h07 → Rapport annuel d'entreprise : méthodologie pour lire un rapport annuel ? (action, analyse, bilan, rapport annuel, valorisation)

Membre
Réputation :   62 

Beaucoup de choses très justes ont déjà été écrites ci dessus ; je rajouterai pour l’univers des small et mid caps :

Avant ou après la lecture et l’analyse des documents de références, il convient amha :

1/ de faire un travail de recherches sur les hommes : par exemple lire et/ou regarder un interview des principaux dirigeants afin de se forger une opinion je le concède assez subjective,
2/ de prendre connaissance du dernier prospectus (IPO, augmentation de capital,…) qui donne souvent beaucoup plus d’informations que le document de référence annuel.

Concernant le rapport financier, traquer le non courant, les non valeurs et les évolutions incohérentes de certains postes (au bilan et dans le compte de résultats), vérifier bien sûr l’utilisation faite du cash dégagé ou pas par l’exploitation : facile à dire mais beaucoup plus difficile à faire sans avoir de solides connaissances en comptabilité.

@+
Stan

Dernière modification par stanny (23/12/2015 14h08)


stock picker de small caps only

Hors ligne

 

#7 23/12/2015 20h21 → Rapport annuel d'entreprise : méthodologie pour lire un rapport annuel ? (action, analyse, bilan, rapport annuel, valorisation)

Membre
Réputation :   194 

Certaines choses : les avis des commissaires, les comptes sociaux

(Cela dépend évidemment des types d’entreprises que l’on cible),
Les avis des commissaires aux comptes permettent de déceler des doutes, de l’agressivité sur certaines pratiques comptables. Le rapport sur les conventions réglementées peut-être très utile pour voir s’il y a des potentiels sérieux conflits d’intérêts avec les dirigeants.
On peut également apprendre quelques détails sur des postes des états financiers dans les comptes sociaux.

Hors ligne

 

#8 25/12/2015 02h17 → Rapport annuel d'entreprise : méthodologie pour lire un rapport annuel ? (action, analyse, bilan, rapport annuel, valorisation)

Membre
Réputation :   

Je dirais de commencer par le bilan financier et de lire les notes associées à chaque ligne du bilan.
Ensuite faire de même avec le compte de résultat.
Par ailleurs, plutôt que de lire scolairement le rapport, il me paraît plus efficace de se poser des questions avant puis d’aller y chercher les réponses. La lecture n’en sera que plus facile et agréable.
A ce titre, je trouve que "le petit livre pour investir a bon prix" de Chris Browne donne une méthode simple et claire pour se familiariser avec une société (particulièrement les chapitres 10 à 14 inclus).

Dernière modification par sheiko (25/12/2015 03h04)

Hors ligne

 

#9 27/12/2015 18h42 → Rapport annuel d'entreprise : méthodologie pour lire un rapport annuel ? (action, analyse, bilan, rapport annuel, valorisation)

Membre
Réputation :   

S’imprégner de la mécanique des ventes à l’aide du compte de résultats et du tableau des flux de trésorerie. Les deux sont indissociables : il s’agit de croiser les chiffres (évident) et de s’y retrouver (moins évident).

C’est exactement ça. Thomz a mis le doigt sur la problématique principal de l’étude du rapport annuel !

Croiser les 3 tableaux et s’y retrouver!

A mon sens analyser les états indépendamment est une erreur.

La compréhension de la société passe par une parfaite maîtrise de l’articulation entre les différents états. On en parle assez peu dans les bouquins ni dans les formations, ça reste pourtant la clé d’une bonne analyse de la société.

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB
Hébergé par Arcustech