Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Abonnez-vous à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche : 
Chercher
Membres  |  Mission

Forums des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l'investissement patrimonial pour s'enrichir, générer une rente et atteindre l'indépendance financière

Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions !

#26 23/12/2015 15h05 → Risque de confiscation des capitaux : quelle stratégie ? (dépense, investissement, or, placement, épargne)

Membre
Réputation :   12 

Faith a écrit :

Philippos a écrit :

Sur le principe c’est quand-même assez incroyable que des banques puissent piocher dans l’argent des dépositaires en cas de coup dur sans que ça n’émeuve plus que ça. C’est pas comme si elles reversaient une partie de leurs bénéfices aux dépositaires quand tout va bien…

a ) ce n’est pas en cas de coup dur mais en cas de faillite
b ) un dépositaire est un prêteur (c’est ainsi depuis toujours, depuis la naissance des premières banques), ça n’émeut pas plus que quand les actionnaires et les détentions d’obligations doivent passer à la caisse
c ) ça m’étonnerait que beaucoup de gens laissent 100K€ sur un compte rapportant 0% (et même si c’est le cas, il faut considérer que le faible prix auquel sont facturés les services fournis constituent un intérêt en nature) donc la banque reverse bien de l’argent aux dépositaires. C’est d’ailleurs même mieux qu’une partie des bénéfices, puisque cet intérêt reversé l’est même en cas de pertes.
d ) si ce n’est pas une retenue sur compte, c’est une perte pure et simple ou une augmentation d’impôts. Personne ne peut croire que l’argent nécessaire à éviter une faillite ne sortira pas des poches des citoyens.
.

a) ok mais ça ne change rien sur le principe : une banque est un organisme privé qui a vocation à faire de l’argent, pas à être refinancé par les particuliers

b) ok mais 99% des gens ne le savent pas et mettent leur argent en toute confiance

c) 100k€ c’est sûr que ça fait beaucoup, mais ça n’est pas figé. Si besoin ils peuvent changer les montants en urgence et le tour est joué (d’ailleurs si ça ne représente vraiment rien du tout, quel est l’intérêt de voter cette mesure?). Je ne comprends pas ce que vous dites sur l’avantage en nature, 100k€ à placer gratuitement pour la banque c’est un "float" et ça a une valeur (sans compter le levier possible), donc c’est bien au profit de la banque et pas du particulier.

d) Oui je le dis aussi plus haut mais ça n’excuse pas le principe : un organisme privé incompétent et mal géré devrait faire faillite.

Hors ligne

 

#27 23/12/2015 15h09 → Risque de confiscation des capitaux : quelle stratégie ? (dépense, investissement, or, placement, épargne)

Membre
Réputation :   -3 

Faith a écrit :

b ) un dépositaire est un prêteur

C’est dingue de lire ça. Je ne vous critique pas Faith ; vous avez raison. Mais il y a de quoi s’interroger sur cette définition. Non ?

Lorsque je veux prêter à ma banque, je prends une Obligation ou éventuellement une Action.
Si je veux conserver les fruits de mon travail, je fais quoi ? Je dépose sur mon compte en banque. 

Je pense que pour un Artisan/Commerçant , 100K€ , ce n’est pas si énorme que ça. Et on est bien content de les avoir sur un compte en banque en dehors de la société pour palier aux aléas d’un commerce, aux redressements fiscaux, aux amendes exceptionnelles, aux taxes locales ou à d’autres dérives du genre que l’état invente régulièrement pour se renflouer les poches.
Vous allez me dire qu’il y a un compte professionnel pour ça… Mais bon ; en tant que commerçant on n’est jamais très loin de la liquidation judiciaire (il suffit de tomber malade ou de faire 2-3 erreurs) ; on essaye de protéger un minimum son capital acquis. Si le compte personnel n’est même plus sécurisé ; quel est le nouveau placement sécurisé et disponible ?

Après , en tant que salarié ou en tant que rentier , c’est sûr que d’avoir des liquidités disponibles ne sert à rien ; je suis d’accord avec vous.

Dernière modification par azorgues (23/12/2015 15h14)

Hors ligne

 

#28 23/12/2015 15h16 → Risque de confiscation des capitaux : quelle stratégie ? (dépense, investissement, or, placement, épargne)

Membre
Réputation :   155 

Philippos a écrit :

b) ok mais 99% des gens ne le savent pas et mettent leur argent en toute confiance

D’où la nécessité de les informer et de couper court à cette désinformation.

Je ne comprends pas ce que vous dites sur l’avantage en nature

Vous pensez qu’on paye l’infrastructure d’une banque, les équipes informatiques, les gens du guichet, etc avec la minuscule cotisation qu’on vous demande ? Non, loin de là.
Si cet argent devait rester figé dans des coffres, votre cotisation serait bien plus élevée.
La différence entre les deux, c’est votre rémunération en nature.

d) Oui je le dis aussi plus haut mais ça n’excuse pas le principe : un organisme privé incompétent et mal géré devrait faire faillite.

Donc vous préfèreriez perdre 80/90% de tous vos avoirs plutôt qu’une petite partie de ce qui dépasse les 100K€ ?

C’est une façon de voir les choses. Mais cette façon veut dire faire perdre à des millions de gens leurs maigres économies. Des millions de gens qui ne pourraient potentiellement pas s’en relever.
Si cette mesure a été mise en place, c’est justement pour protéger ces petits épargnants. Parce que, justement, on ne peut pas accepter qu’une entreprise mal gérée pourrisse la vie de millions de concitoyens.

Dernière modification par Faith (23/12/2015 15h16)


La vie d'un pessimiste est pavée de bonnes nouvelles…

Hors ligne

 

#29 23/12/2015 15h51 → Risque de confiscation des capitaux : quelle stratégie ? (dépense, investissement, or, placement, épargne)

Membre
Réputation :   12 

Faith a écrit :

ça m’étonnerait que beaucoup de gens laissent 100K’ sur un compte rapportant 0% (et même si c’est le cas, il faut considérer que le faible prix auquel sont facturés les services fournis constituent un intérêt en nature) donc la banque reverse bien de l’argent aux dépositaires. C’est d’ailleurs même mieux qu’une partie des bénéfices, puisque cet intérêt reversé l’est même en cas de pertes.

Philippos a écrit :

Je ne comprends pas ce que vous dites sur l’avantage en nature, 100k’ à placer gratuitement pour la banque c’est un "float" et ça a une valeur (sans compter le levier possible), donc c’est bien au profit de la banque et pas du particulier.

Faith a écrit :

Vous pensez qu’on paye l’infrastructure d’une banque, les équipes informatiques, les gens du guichet, etc avec la minuscule cotisation qu’on vous demande ? Non, loin de là.
Si cet argent devait rester figé dans des coffres, votre cotisation serait bien plus élevée.
La différence entre les deux, c’est votre rémunération en nature.

N’empêche que 100k’ à 0% je pense pas que la banque y perde quand-même.

Ensuite c’est aux banques de se débrouiller pour être plus compétitives et couper les frais, pas aux clients de payer s’ils gèrent mal, sans prévenir des conditions avant… Avec les banques en ligne par exemple ils coupent bien les dépenses. Pourquoi pas afficher des tarifs plus élevés, à prendre ou à laisser, mais sans "risque caché". On gagnerait en effet à une plus grande communication et à plus de transparence.

d) Oui je le dis aussi plus haut mais ça n’excuse pas le principe : un organisme privé incompétent et mal géré devrait faire faillite.
Donc vous préfèreriez perdre 80/90% de tous vos avoirs plutôt qu’une petite partie de ce qui dépasse les 100K’ ?

C’est une façon de voir les choses. Mais cette façon veut dire faire perdre à des millions de gens leurs maigres économies. Des millions de gens qui ne pourraient potentiellement pas s’en relever.
Si cette mesure a été mise en place, c’est justement pour protéger ces petits épargnants. Parce que, justement, on ne peut pas accepter qu’une entreprise mal gérée pourrisse la vie de millions de concitoyens.

Vous essayez de retourner le concept : des contribuables renflouent un organisme privé qui fait faillite et vous me dites que c’est social et pour leur bien. Si la banque fait faillite ça ne veut pas dire que tout l’argent des déposants disparait comme par magie. Simplement que la banque fait faillite. L’argent des déposants peut être récupéré, au moins en partie, et à la limite les indemniser directement s’ils ont perdu plutôt que la banque. Ensuite ça pose des questions de régulation des banques.

Si vous parlez du risque de "domino" de faillites en série il est en effet réel mais ça revient à mettre la corde au cou et à racketter les contribuables : soit vous nous renflouez soit on fait tout péter et tout le monde est ruiné!

Dernière modification par Philippos (23/12/2015 16h07)

Hors ligne

 

#30 23/12/2015 16h49 → Risque de confiscation des capitaux : quelle stratégie ? (dépense, investissement, or, placement, épargne)

Membre
Réputation :   70 

Philippos a écrit :

Il est évident qu’un dollar d’aujourd’hui vaut beaucoup moins qu’un dollar de 1800, vu tout ce qui a été imprimé depuis 1970.

1 dollar vaut toujours 1 dollar ! La différence, c’est que l’on ne peut pas acheter la même chose avec 1 dollar d’aujourd’hui par rapport à 1 dollar plus ancien.
Je maintiens que le graphique demande des explications car 1$ qui devient 0,06 $ cela m’interpelle (il doit y avoir un retraitement de l’inflation, une histoire de dollar constant, mais cela complique inutilement les choses, il suffit de rester en dollar, cela rend les choses plus claires je trouve).

Philippos a écrit :

Vous essayez de retourner le concept : des contribuables renflouent un organisme privé qui fait faillite et vous me dites que c’est social et pour leur bien. Si la banque fait faillite ça ne veut pas dire que tout l’argent des déposants disparait comme par magie. Simplement que la banque fait faillite. L’argent des déposants peut être récupéré, au moins en partie, et à la limite les indemniser directement s’ils ont perdu plutôt que la banque. Ensuite ça pose des questions de régulation des banques.

C’est vous qui "retournez" le concept. La nouvelle régulation a justement pour but d’éviter de solliciter les contribuables ! En mettant à contribution les actionnaires, les détenteurs d’obligations et si besoin les clients. Si la banque fait faillite, il est évident que seulement une partie des avoirs des clients pourront être récupérés. Du point de vue du client, laisser une banque couler est une solution très risquée… Sauver la banque, c’est aussi sauver les dépôts. Et avec la limite de 100 000 € par banque, il me paraît logique de mettre à contribution les clients (qui doivent quand même être responsables de leur décision de placement) plutôt que les contribuables.
Cet article résume bien la situation, même si le titre est inutilement racoleur : Les banques en faillite pourront désormais ponctionner les comptes des déposants

Hors ligne

 

#31 23/12/2015 16h52 → Risque de confiscation des capitaux : quelle stratégie ? (dépense, investissement, or, placement, épargne)

Membre
Réputation :   285 

okavongo a écrit :

Votre graphique est "bizarre" (1$ transformé en 0,06 $ ?) et nécessiterait quelques explications ou légendes pour valiser sa justesse et le comprendre.
ans ces conditions détenir de l’or n’avait que peu d’intérêt et était même en partie interdit aux USA. Aucun intérêt donc à analyser le cours de l’or en dollars avant 1971…

Bonjour,
Ce n’est pas moi qui fait cette analyse mais Jeremy Siegel, célèbre professeur d’Economie à Wharton.
Dans son livre Stocks for the long run, il explique bien que l’Or n’est pas voué à performer.
Sur son graphique, on voit bien, comme vous le dites, que jusqu’en 1930 ça colle au cash, c’est la fin du Gold Standard …

Siegel a écrit :

It is not surprising that the price of gold has closely followed the trend of overall inflation over the past two centuries. Its price soared to $850 per ounce in January 1980, following the rapid inflation of the preceding decade. When inflation was brought under control, its price fell. One dollar of gold bullion purchased in 1802 was worth $11.17 at the end of 1997. That is actually less than the change in the overall price level! In the long run, gold offers investors some protection against inflation, but little else.
Whatever hedging property precious metals possess, these assets will exert a considerable drag on the return of a long-term investor’s portfolio

Concernant le graphique, c’est bien sûr inflation prise en compte.

Dernière modification par Fructif (23/12/2015 16h59)

Hors ligne

 

#32 23/12/2015 17h43 → Risque de confiscation des capitaux : quelle stratégie ? (dépense, investissement, or, placement, épargne)

Membre
Réputation :   12 

okavongo a écrit :

Philippos a écrit :

Il est évident qu’un dollar d’aujourd’hui vaut beaucoup moins qu’un dollar de 1800, vu tout ce qui a été imprimé depuis 1970.

1 dollar vaut toujours 1 dollar ! La différence, c’est que l’on ne peut pas acheter la même chose avec 1 dollar d’aujourd’hui par rapport à 1 dollar plus ancien.
Je maintiens que le graphique demande des explications car 1$ qui devient 0,06 $ cela m’interpelle (il doit y avoir un retraitement de l’inflation, une histoire de dollar constant, mais cela complique inutilement les choses, il suffit de rester en dollar, cela rend les choses plus claires je trouve).

A ce moment c’est simplement une question d’échelle, si le dollar reste à 1$, alors l’or passe à 1.93/0.06=32$ … Et je ne parle même pas des actions qui passent à 755163 / 0.06 = 12 568 050 $. En fait il considère que c’est plutôt la valeur de l’or qui est constante pas du dollar… c’est un choix.

okavongo a écrit :

Philippos a écrit :

Vous essayez de retourner le concept : des contribuables renflouent un organisme privé qui fait faillite et vous me dites que c’est social et pour leur bien. Si la banque fait faillite ça ne veut pas dire que tout l’argent des déposants disparait comme par magie. Simplement que la banque fait faillite. L’argent des déposants peut être récupéré, au moins en partie, et à la limite les indemniser directement s’ils ont perdu plutôt que la banque. Ensuite ça pose des questions de régulation des banques.

C’est vous qui "retournez" le concept. La nouvelle régulation a justement pour but d’éviter de solliciter les contribuables ! En mettant à contribution les actionnaires, les détenteurs d’obligations et si besoin les clients. Si la banque fait faillite, il est évident que seulement une partie des avoirs des clients pourront être récupérés. Du point de vue du client, laisser une banque couler est une solution très risquée… Sauver la banque, c’est aussi sauver les dépôts. Et avec la limite de 100 000 € par banque, il me paraît logique de mettre à contribution les clients (qui doivent quand même être responsables de leur décision de placement) plutôt que les contribuables.
Cet article résume bien la situation, même si le titre est inutilement racoleur : Les banques en faillite pourront désormais ponctionner les comptes des déposants

Contribuable ou client c’est un peu pareil, chaque contribuable en France est aussi client d’une grande banque. Il y en a des mieux que d’autres ok mais dans l’ensemble contribuable ~ déposant. Et d’ailleurs je doute que les dépôts > 100k seuls représentent grand-chose.

Hors ligne

 

#33 23/12/2015 18h00 → Risque de confiscation des capitaux : quelle stratégie ? (dépense, investissement, or, placement, épargne)

Membre
Réputation :   31 

Certains actifs peuvent protéger mieux que d’autres de l’inflation,voire de l’hyperinflation.
D’autres y seront plus sensibles, mais pourront être particulièrement efficaces en cas de déflation.

Mais concernant une spoliation plus "directe" que l’inflation(qui reste une notion assez vague, on a beau la chiffrer, elle est differente pour chaque individu, selon le niveau de revenus et le profil de dépenses courantes…), comme une ponction sur le capital, voire une confiscation ou un alourdissement massif de la fiscalité, difficile de savoir quele solution est la plus efficace:
Peu importe les garanties, les réglementations ou la fiscalité, peu importe la solidité du ou des intermédiaire financiers sélectionné(s),ses compétences et son sérieux,  le fait est que tout cela peut être remis en question du jour au lendemain!
Et peu importe que votre capital soit amputé par ponction effectuée par la banque, l’état, la BCE, ou un groupe armé révolutionnaire, peu importe la méthode utilisée:le resultat sera le même!
On peut même réduire un facteur de risque en en incluant un autre, par exemple un investisseur ayant un portefeuille 100% actions françaises s’ expose aux risques inhérents au marché français, en diversifiant son portefeuille il réduira son exposition à ces risques…en en incluant de nouveaux!

Le risque est présent partout, en tout temps, on appelle ça la vie! Mais il ne frappera pas partout en même temps, ou si c’est le cas, préserver votre capital sera le dernier de vos soucis!

Hors ligne

 

#34 23/12/2015 18h51 → Risque de confiscation des capitaux : quelle stratégie ? (dépense, investissement, or, placement, épargne)

Membre
Réputation :   

Pour ma part ,j’ai des inquiétudes depuis l’affaire chypriote.A l’époque j’avais voulu faire un retrait de 50 KE d’un compte d’épargne dépassant le seuil des 100 000 euro.Cela avait mis plus de 3 semaines pour que je puisse recevoir cette liasse de billets de 500 euro.J’ai du face a plusieurs interlocuteurs de la banque me justifier sur ce retrait :C’est pourquoi faire,les billets peuvent bruler etc etc.

Au vu de la faible rémunération des dépots ne vaut il pas mieux avoir cet argent dans un coffre que sur un compte.

Quel est le statut des comptes titres? La banque est elle juste dépositaire des titres ?

Hors ligne

 

#35 23/12/2015 19h14 → Risque de confiscation des capitaux : quelle stratégie ? (dépense, investissement, or, placement, épargne)

Membre
Réputation :   70 

@Fructif
Evidemment que cela colle au cash puisque le cours de l’or est fixe (à part l’épisode Roosevelt de 1933) jusqu’en 1971 où la convertibilité est abandonnée. En plus, la détention d’or était interdite dans le pays du dollar. Tirer des conclusions de ce graphique avant 1971 comme le fait cet éminent professeur n’a donc à mes yeux aucun intérêt.

De même, les graphiques sur des périodes trop longues m’apportent peu dans mes choix d’allocation d’actifs. Je préfère une analyse par périodes plus courtes et plus exploitables pour un investisseur. Par exemple, je remarque de 1971 à 80 puis de 2000 à 2012 il valait mieux détenir de l’or que des actions et que de 80 à 2000 puis depuis 2012 c’est la situation inverse.
http://www.devenir-rentier.fr/uploads/727_or-sp.jpgGraphique once d’or en dollar / S&P 500
J’en conclus que chaque période à son champion. Reste à miser sur le bon cheval et dans le bon timing. Et là je ne suis pas assez fort… Alors je mélange les classe d’actifs.

Dernière modification par okavongo (23/12/2015 19h15)

Hors ligne

 

#36 23/12/2015 21h14 → Risque de confiscation des capitaux : quelle stratégie ? (dépense, investissement, or, placement, épargne)

Membre
Réputation :   12 

@ FaithJe ne suis pas franchement d’accord avec ce raisonnement.

Pour moi

-les banques sont des organismes privés qui ont vocation à faire des bénéfices
-les services des banques sont largement budgétisés et facturés aux clients.
-la question n’est pas prise dans le bon sens, l’objectif ne devrait pas être de savoir qui voler/taxer en cas de faillite mais de diminuer ou limiter les risques de faillite (séparer banque d’affaire et banque perso par exemple?)
- comme la majorité des gens autour de moi, j’en ai franchement rien à faire de l’avenir de mes banques tant que mes actifs sont sécurisés, et le problème c’est que cette loi (qui ne me concerne pas au vu des 100k) va dans le mauvais sens, n’incite pas les banquiers à limiter les prises de risques et pire, protège les banques au détriment des épargnants.

Dernière modification par Ohpinez (23/12/2015 21h16)

Hors ligne

 

#37 23/12/2015 21h29 → Risque de confiscation des capitaux : quelle stratégie ? (dépense, investissement, or, placement, épargne)

Membre
Réputation :   155 

Ohpinez a écrit :

n’incite pas les banquiers à limiter les prises de risques

Ah bon ?
Vous savez qui est la première victime désignée dans cette loi ? Les actionnaires.
Pensez vous que les actionnaires aient envie d’être pris dans la faillite de la banque ?  Ce sont eux les décisionnaires.
Et si la banque venait à devoir prélever dans les comptes des clients, la réputation de la banque est morte. Les actionnaires sont finis, ils perdront l’immense majorité de leur investissement, contrairement à ce qui se passait avant, où l’état rattrapait le coup en douce.

Pensez-vous que ces actionnaires auront envie de prendre des risques inutiles ?

Maintenant revenons à cette affirmation:

Ohpinez a écrit :

les banques sont des organismes privés qui ont vocation à faire des bénéfices

Oui, ce sont des entreprises.
Que se passe-t-il quand une entreprise fait faillite ? Que deviennent les clients de ces entreprises qui auraient pu, par exemple donner des avances, payer des arrhes ?

Dernière modification par Faith (23/12/2015 21h43)


La vie d'un pessimiste est pavée de bonnes nouvelles…

Hors ligne

 

#38 10/01/2016 11h12 → Risque de confiscation des capitaux : quelle stratégie ? (dépense, investissement, or, placement, épargne)

Membre
Réputation :   

Concernant le passage du bail-out au bail-in, se pose la question des comptes concernés par la limite de 100 000 euros?
Les comptes courants le sont bien sûr. Mais quid des PEL, CEL, comptes à termes, comptes espèces des comptes titres ordinaires? (je suppose que les compte-especes des PEA sont protégés par le statut fiscal mais est-ce certain?). Cela pourrait donc être beaucoup plus douloureux selon le périmètre concerné.
Enfin, est-ce un seuil par compte, avoir global. Par personne, par foyer fiscal? (couple: 200 000 euros pour les comptes joints?)

Dernière modification par sm94 (10/01/2016 11h13)

Hors ligne

 

#39 13/03/2016 14h11 → Risque de confiscation des capitaux : quelle stratégie ? (dépense, investissement, or, placement, épargne)

Membre
Réputation :   

Voici la réponse à ma propre question, comblant mon ignorance d’alors… trouvée sur Fonds de Garantie des Dépôts et de Résolution (FGDR)

Tous les dépôts éligibles à la garantie sont additionnés pour déterminer le montant que la banque doit à son client. Le FGDR (fond de garantie des dépôts et de résolution) indemnise ce montant, jusqu’à 100 000 € par personne et par établissement et dans un délai de 20 jours ouvrables (7 jours à partir du 1er juin 2016).
De plus, toutes les sommes déposées sur les livrets garantis par l’Etat, livret A et livret bleu, livret de développement durable (LDD) et livret d’épargne populaire (LEP) sont couvertes, jusqu’à 100000€ par client et par établissement. Le FGDR procède à cette indemnisation à la demande et pour le compte de l’Etat.
Quels sont les principes du calcul de l’indemnisation ?
Sur cette base, le FGDR :
- vérifie si le client de la banque bénéficie de la garantie des dépôts ;
- liste tous les comptes et livrets de dépôts du client couverts par la garantie des dépôts;
- identifie tous les livrets couverts par la garantie d’Etat (Livret A, LDD et LEP) ;
- identifie  les comptes joints et calcule la part revenant à chaque cotitulaire ;
- distingue, lorsque cela se justifie, les comptes liés à l’activité professionnelle des comptes personnels : si vous avez séparé vos patrimoines personnel et professionnel (EURL ou EIRL), vous êtes indemnisé séparément jusqu’à 100 000 € pour les comptes personnels et jusqu’à 100 000 € pour les comptes professionnels ;
- identifie les indivisions comme un bénéficiaire distinct de ses membres, et fait de même pour les collectivités d’associés et pour chacun des ayants droit d’un compte collectif ;
- ne retient que les comptes ayant un solde créditeur : les comptes ayant un solde débiteur ne viennent pas diminuer les soldes créditeurs, sauf compensation légale ou conventionnelle ;
- additionne la part des comptes joints  au montant à indemniser en garantie des dépôts ;
- applique le plafond d’indemnisation de 100 000 € pour le total des comptes de dépôt au sein d’un même établissement ;
- identifie le montant indemnisable en garantie des dépôts pour les comptes et livrets de dépôts ;
- identifie le montant indemnisable en garantie d’Etat en additionnant les montants des livrets couverts en garantie d’Etat (Livret A et livret bleu, LDD, LEP).


Le FGDR édite 2 relevés d’indemnisation :
- l’un pour les comptes et livrets couverts en Garantie de l’Etat;
- l’autre pour tous les autres comptes et livrets couverts par la garantie des dépôts.

Et aussi:

Toutes les sommes déposées dans une banque sur les comptes et livrets sont couvertes par la garantie des dépôts, quelle que soit la devise dans laquelle ils sont libellés.

Cela s’applique quelle que soit l’appellation contractuelle ou commerciale du compte ou du livret dans lequel le dépôt est inscrit :
- compte courant, compte à vue, compte sur livret, compte à terme, compte et plan d’épargne sur livret, compte d’épargne-logement (CEL), plan d’épargne-logement (PEL), PEP bancaire;
- livret Jeune ;
- compte-espèces d’un PEA, d’un PER ou équivalent ouvert auprès d’un établissement bancaire adhérent au FGDR ;
- chèque de banque non encaissé ;
- compte ou livret pouvant combiner différents produits de la liste ci-dessus ;
- les dépôts laissés en garantie, par exemple d’opérations de prêt ou d’opérations sur les marchés financiers, dès qu’ils sont devenus exigibles, c’est-à-dire lorsque l’opération que couvrait le dépôt a été dénouée (le dépôt de garantie n’ayant en effet plus d’objet, il doit être restitué au client).

Hors ligne

 

#40 14/03/2016 11h12 → Risque de confiscation des capitaux : quelle stratégie ? (dépense, investissement, or, placement, épargne)

Membre
Réputation :   146 

C’est de la pure théorie, si une grande banque comme la SG faisait faillite, le fonds de garantie n’aurait pas de quoi rembourser tout le monde sad

Hors ligne

 

#41 14/03/2016 11h39 → Risque de confiscation des capitaux : quelle stratégie ? (dépense, investissement, or, placement, épargne)

Membre
Réputation :   101 

C’est simple, pour éviter de se voir confisquer vos liquidités , vous n’avez qu’a transférer votre argent  dans des pays de la zone euro en bonne santé tel que l’Allemagne et le Luxembourg  , de cette façon vous transformez vos créances(liquidités)  de la banque de France en créances de la Bundesbank . C’est facile à faire et totalement légal ,il suffit d’ouvrir en compte en Allemagne et transférer vos liquidités.
Si jamais en zone euro nous devons subir des crises bancaires , il y’a fort à parier que les pays en bonne santé se désolidariseront des pays faibles et un pays comme l’Allemagne pourra faire face à une augmentation importante de sa dette bien plus facilement que la France et l’Italie par exemple .
Vous bénéficiez aussi d’une protection contre un retour aux monnaies nationales car le Deutsch mark  se revaloriserait contrairement aux franc qui se déprécierait .

Dernière modification par vbvaleur (14/03/2016 11h43)

Hors ligne

 

#42 14/03/2016 11h51 → Risque de confiscation des capitaux : quelle stratégie ? (dépense, investissement, or, placement, épargne)

Membre
Réputation :   146 

Vous pouvez aussi rester en France et acheter des obligations d’état allemandes, elles ne rapportent quasiment rien mais en cas de faillite de votre banque, vous ne perdez pas votre obligation puisque c’est l’état Allemande votre contrepartie et non pas la banque en faillite.

Hors ligne

 

#43 14/03/2016 12h15 → Risque de confiscation des capitaux : quelle stratégie ? (dépense, investissement, or, placement, épargne)

Membre
Réputation :   101 

Oui ZeBonder , des OAT à très court terme par contre car avec les OAT à long terme vous pouvez subir une perte  si les taux à l’avenir se mettent à monter(retour de l’inflation)  et que vous vendez avant le remboursement .
Les OAT allemands sont à rendement négatif à court terme donc il est préférable je pense d’ouvrir un compte dans une banque Allemande solide .
Vous pouvez aussi changer vos euros en Francs suisse et les cacher dans un coffre fort  de votre choix . Pour moi la banque nationnal suisse à beaucoup plus de mal à déprécier sa monnaie et c’est peut être une bonne façon de maintenir la valeur en pouvoir d’achat de ses liquidités .

Dernière modification par vbvaleur (14/03/2016 12h17)

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB
Hébergé par Arcustech