Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Abonnez-vous à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche : 
Chercher
Membres  |  Mission

Forums des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l'investissement patrimonial pour s'enrichir, générer une rente et atteindre l'indépendance financière

Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions !

#1 02/12/2015 21h10 → Synergie: un leader du travail temporaire (humaines, ressources, temporaire, travail)

Membre
Réputation :   

SYNERGIE

Présentation générale

Synergie est le leader français des prestations de travail temporaire et de gestion des ressources humaines à destination des secteurs de l’industrie, du tertiaire, de la logistique, de la santé et du BTP. En outre, le groupe propose des prestations de conseil, de formation…

Le CA de la société (1,8 milliard par an) se répartit de la manière suivante:
- 50% en France
- 50% dans les autres pays d’Europe (Espagne, Europe du Nord), au Canada et en Australie.

Cette entreprise est présente dans 14 pays en plus de la France et dispose d’un réseau de 600 agences dans le monde. Il s’agit du 5ème groupe européen en gestion des ressources humaines.

Le groupe Synergie est un groupe généraliste qui a 100 000 clients par an et 2400 collaborateurs permanents. Les clients sont des PME, des PMI et également, dans une moindre mesure, des grands groupes internationaux. Cette entreprise de travail temporaire essaye de se positionner sur des créneaux porteurs: l’aéronautique, les énergies renouvelables, les nouveaux métiers (Internet, web, tertiaire…).

L’entreprise est cotée en bourse depuis 1983. L’actionnaire principal est Synergie Investment qui possède plus de 70% des actions. La capitalisation boursière est de 0,6 milliard.

A noter : L’entreprise poursuit sa croissance externe. Le groupe Synergie a racheté récemment une entreprise en Australie par le biais d’une de ses filiales. Il s’agit de la société B2B Engineering, prestataire de services RH dans le domaine des énergies pétrolières et gazières. Ce cabinet de recrutement représente un CA de 10 millions de dollars australiens.

Profitabilité

Le FCF de Synergie est croissant depuis plusieurs années: en 2014, il était de 43 millions d’euros. Le ratio FCF/Sales était de 2,58 en 2014 - ce qui signifie que l’entreprise, sans être une véritable machine à cash, a une rentabilité satisfaisante.

Le ROE était de 20,74 et le ROIC de 18,59 en 2014: la profitabilité de l’entreprise semble bonne.

Croissance

Selon le dernier rapport financier, le Groupe Synergie a réalisé un chiffre d’affaires consolidé de 859M€ au cours du 1er semestre 2015, en hausse de 8,2% par rapport à la même période en 2014, à périmètre constant. La croissance réalisée à l’étranger (+15,4% sur le semestre), conjuguée à la progression observée en France (+2,2%) ont contribué à ce résultat. 

Endettement

Le groupe Synergie dispose d’une solide assise financière. En 2014, la dette nette était proche de zéro. Le ratio D/E est de 0,04. Cette solidité financière permet au groupe de poursuivre sans problème sa croissance externe. La capacité d’autofinancement s’élève à 43,3 millions d’euros.

Les atouts de Synergie

- Nette progression de l’international
- Bonne mise en relation entre les pays offreurs et les pays demandeurs -> création de l’ offre "Global cross sourcing" dont le but est de fluidifier les détachements de compétences entre des pays offreurs (Europe de l’Est et du Sud) vers les pays demandeurs (Europe du Nord, Australie, Afrique, Asie).
- Bon positionnement sur des métiers où la demande est forte (aéronautique, constructions navales et énergies renouvelables…). Positionnement multi-secteurs et multi-clients.
- Management soucieux de préserver les marges du groupe
- Valeur pas excessivement chère (P/E de 10,8)

Risques (Bear case)

- Changement législatifs au niveau national ou européen ; remise en question du CICE
- Une absence de reprise économique en Europe aurait une incidence sur l’activité du groupe
- Risque de change (le résultat financier peut être impacté par des effets de variation du cours des devises)

NB: Ceci n’est pas une incitation à acheter ou à vendre des actions Synergie. A ce jour, je ne suis pas actionnaire de Synergie.

Mots-clés : humaines, ressources, temporaire, travail

Hors ligne

 

#2 03/12/2015 06h57 → Synergie: un leader du travail temporaire (humaines, ressources, temporaire, travail)

Membre
Réputation :   62 

J’ai regardé le dossier récemment.

Ils ne font pas qu’essayer de se positionner sur le secteur "aéronautique".

La croissance de SYNERGIE sur ce secteur y est forte et commence à peser dans le bon sens…

Les marges à l’international sont beaucoup plus élevées que sur la France.

Il faudrait idéalement la benchmarker avec CRIT et les leaders ADECCO / RANDSTAD

@+
Stan

PS : concernant le CICE, voir mes commentaires sur GROUPE CRIT

Dernière modification par stanny (03/12/2015 06h58)


stock picker de small caps only

Hors ligne

 

#3 03/12/2015 08h42 → Synergie: un leader du travail temporaire (humaines, ressources, temporaire, travail)

Membre
Réputation :   336 

Bonjour Holden,
quelle est votre estimation de valeur intrinsèque pour ces valeurs ?

Pour ma part,

- CEN avec marge opérationnelle 4,5% et croissance annuelle 10% = 62  (cours 54)
- SDG avec marge opérationnelle 3,5% et croissance annuelle 20% = 29  (cours 26)
- DLSI avec marge opérationnelle 3,5% et croissance annuelle 0% = 21  (cours 11)

par comparaison avec les comparables (Adecco, Randstadt…).
Réalisé avec XLS Valorisation.

Cdt,
Frédéric


Parrain LINXEA - Bourse Direct - BINCK - FORTUNEO - WeSave -  YOMONI - Contact : cliquez ici

Hors ligne

 

#4 03/12/2015 11h25 → Synergie: un leader du travail temporaire (humaines, ressources, temporaire, travail)

Membre
Réputation :   320 

Je n’ai pas les mêmes chiffres que vous Frédéric, en ce qui concerne la croissance et les marges, surtout pour Synergie.

En 2015 :

Pour CRIT -> le chiffre d’affaires cumulé des neuf premiers mois ressort à plus de 1,4 milliard d’euros, en hausse de 14,8%. A périmètre et taux de change constants, la croissance s’établit à +11,1%. Marge opérationnelle 4.7% au S1.

EV/EBITDA 7.21/ EV/EBIT 8.43 / PE ttm 9.97

Pour Synergie
-> Sur 9 mois, les revenus du groupe de services RH ressortent ainsi à environ 1,33 milliard d’euros, soit une hausse de 7,4% à périmètre constant par rapport aux 3 premiers trimestres de l’exercice écoulé. Marge opérationnelle 4.5% au S1.

EV/EBITDA 7.52 / EV/EBIT 8.27 / PE ttm 12.52

DLSI -> DLSI a dévoilé un chiffre d’affaires des neuf premiers mois de 2015 à près de 140,9 millions d’euros, en croissance de 3,8%. Marge opérationnelle 4.1%.

EV/EBITDA 5.84 / EV/EBIT 6.89 / PE ttm 7.1

Les CA et marges proviennent des entreprises, les ratios de gurufocus.

DLSI est moins chère mais au vue de la marge plus basse, de la croissance faible, de la taille du groupe et de la liquidité de l’action une décote est parfaitement compréhensible, il n’est pas raisonnable de la comparer de façon égale à d’autres boites qui font 10 fois son CA et 15 fois son RN. Le raisonnement est similaire pour Crit et Synergie par rapport à Randstat et Adecco.

Mes valorisations au doigt mouillé serait pour ma part de 15 fois les profits pour Synergie/groupe CRIT (ou 10/12 fois l’EV/EBIT) et plutôt 10 et 8 pour DLSI :

CRIT 75/85E, Synergie 30/35E  et DLSI 15/17E.

Actuellement la situation me rappelle la faible valorisation des entreprises du secteur  résidence pour personnes âgées/EHPAD en 2013. La croissance était supérieur à 10% et les multiples de valorisation faible. J’avais à l’époque acheté plusieurs entreprises du secteur (Korian/Medica/Orpea)  pour ne pas rater le rattrapage espéré et répartir le risque.

Ici de la même façon on pourrait faire un panier "intérim" et avoir par exemple 50% de Crit / 35% de Synergie et 15% de DLSI.

Dernière modification par simouss (03/12/2015 14h16)


Portefeuille - Le poker est un jeu passionnant permettant de perdre son argent, son temps et ses amis

Hors ligne

 

#5 03/12/2015 12h11 → Synergie: un leader du travail temporaire (humaines, ressources, temporaire, travail)

Membre
Réputation :   

Bonjour,

Je vous remercie vivement pour vos messages et commentaires - qui ne font que dévoiler mon ignorance.

J’avoue être incapable, à l’heure actuelle, d’évaluer la valeur intrinsèque d’une entreprise. Mais je vais essayer d’y parvenir dans les mois à venir ! Le logiciel Xlvalorisation pourrait d’ailleurs m’être utile à cette fin.

Comment faites-vous, me direz-vous, pour savoir quand acheter ou vendre une action si vous en ignorez la valeur? Voilà pourquoi j’ai adopté, pour le moment, la stratégie gourou: si mon gourou conserve une action parmi les premières lignes de son portefeuille, je la conserve également… Et quand il la vend, je la vends également… J’avoue que c’est très rudimentaire comme méthode!

En attendant, je me réfère aux objectifs de cours des analystes: pour Gilbert Dupont, l’objectif de cours pour Synergie est compris entre 25,5 et 26,5 euros.

Pourriez-vous m’expliquer comment vous vous y prenez pour calculer la valeur intrinsèque d’une entreprise? Simouss: pourriez-vous, s’il vous plaît, détailler les différentes étapes de votre calcul?

Hors ligne

 

#6 03/12/2015 12h49 → Synergie: un leader du travail temporaire (humaines, ressources, temporaire, travail)

Membre
Réputation :   336 

En attendant, je me réfère aux objectifs de cours des analystes: pour Gilbert Dupont, l’objectif de cours pour Synergie est compris entre 25,5 et 26,5 euros.

A mon avis, c’est la meilleure méthode pour se tromper.
Les analystes changent d’objectif 3 fois par semaine sur chaque valeur.


Parrain LINXEA - Bourse Direct - BINCK - FORTUNEO - WeSave -  YOMONI - Contact : cliquez ici

Hors ligne

 

#7 03/12/2015 13h35 → Synergie: un leader du travail temporaire (humaines, ressources, temporaire, travail)

Membre
Réputation :   

Bien entendu, vous avez raison.

Les objectifs de cours des analystes ne sont que des prévisions à 3 mois et ne sont pas fiables.

Voilà pourquoi je souhaite:
- Investir dans des entreprises pas trop chères (P/E < 16 de préférence)
- M’intéresser à des entreprises générant du FCF
- M’inscrire dans la durée en gardant mes titres longtemps dans mon portefeuille (entre 3 et 10 ans).

C’est aussi la raison pour laquelle j’apprécie les gérants qui gardent leurs actions longtemps dans leur portefeuille (comme JP Rolandez, qui garde ses titres entre 9 et 15 dans son PF).

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB
Hébergé par Arcustech