Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Abonnez-vous à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche : 
Chercher
Membres  |  Mission

Forums des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l'investissement patrimonial pour s'enrichir, générer une rente et atteindre l'indépendance financière

Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions !

#1 15/11/2015 16h17 → Portefeuille d'actions de Emalon (buy and hold, portefeuille, reits)

Membre
Réputation :   

Bonjour,

Après avoir suivi pendant des mois le forum pour sa partie immobilier, comme beaucoup je me suis de plus en plus intéressé à la partie actions, et je me lance modestement dans une stratégie "buy and hold", suivant l’exemple de IH et de certains portefeuille dont celui de Prune, en ciblant surtout les aristocrates des dividendes.
Le but à priori est d’obtenir un complément de revenu d’ici 15-20 ans.
J’ai donc ouvert un cto chez binck, et mon pea sur lequel il n’y avait que des parts sociales est en cours de transfert vers bourse direct.
Pour le moment mon cto compte 5 lignes:
20% dream Office
20% Cominar
20% HCP
20% IBM
20% walmart
Je sais qu’il est très axé sur les Reits, mais j’ai encore 2-3 titres en vue a ajouter au gré des epargnes mensuelles et le reste de la diversification viendra avec le PEA.

Justement ma première question est celle-ci: je comptais ouvrir ces jours ci avec mon epargne mensuelle une ligne supplementaire (a priori coca cola) mais vu le niveau historiquement bas de dream office ou Cominar, vaut il mieux que je renforce celles-ci au détriment de la diversification, et que je repousse au mois prochain l’ouverture d’une nouvelle ligne?
Merci pour vos conseils passés, qui font que je me lance dans quelque chose qui m’apparaissait totalement opaque il y a 18 mois, et merci pour vos conseils à venir!

Mots-clés : buy and hold, portefeuille, reits

Hors ligne

 

#2 15/11/2015 17h40 → Portefeuille d'actions de Emalon (buy and hold, portefeuille, reits)

Membre
Réputation :   211 

Bonjour Emalon et bienvenue.

Quand on part de 0, avoir un portefeuille qui vous convienne en termes de choix d’entreprises et de diversification prend bien souvent plusieurs années.
En pleine crise, comme fin 2008, début 2009, ce pouvait être en quelques semaines mais c’est loin d’être la norme.

Si les foncières sont fortement décotées en ce moment, il ne me semble pas anormal que leur pondération soit plus forte dans votre portefeuille, tout cela se normalisera avec le temps.

Ceci dit, ne soyez absolument pas pressé. Il me semble préférable de rester à quai et regarder quelques trains plutôt que de monter dans le mauvais.

Je ne connais pas suffisamment le dossier Cominar pour vous répondre (au passage vous êtes vous posé la question de savoir pourquoi Cominar semble aussi "bon marché ?) mais pensez-vous également que Coca-Cola soit à un bon prix ?

Bonne fin de week-end.

Hors ligne

 

#3 15/11/2015 18h21 → Portefeuille d'actions de Emalon (buy and hold, portefeuille, reits)

Membre
Réputation :   

Merci pour votre réponse et vos conseils. Pour préciser mes choix j’ai pré sélectionné une vingtaine de titres dont je suis l’évolution (et les fils dédiés sur ce forum) et je vais essayer dans les 2-3 mois qui viennent de rentrer sur les plus bas possible. Après je suis la stratégie de notre hôte.
De ce point de vue actuellement cominar ou dream office sont préférables à coca et le rééquilibrage pourra donc venir plus tard.

Hors ligne

 

#4 15/11/2015 18h34 → Portefeuille d'actions de Emalon (buy and hold, portefeuille, reits)

Membre
Réputation :   218 

Il faudrait peut-être atteindre une meilleure diversification avant de renforcer. Ou alors de faire les deux, moitié diversification, moitié renforcement.

Tant que votre portefeuille n’est pas diversifié (15+ titres) vous prenez un risque supplémentaire par rapport au marché.

Si ce risque est étayé par des convictions fortes appuyées par une analyse et un scénario pour le futur alors c’est votre choix.

Mais si c’est seulement parce que ce n’est pas cher… Je diversifierais d’abord.

Je trouvais BLT (BHP Billiton) pas chère à 925p et elle est à 880p aujourd’hui… Je trouvais IBM pas chère à 140$, Walmart pas chère à 60$… Et je pourrais continuer.

Vous avez une bonne méthode, investir sur des blue chips diversifiées et avec des renforcements progressifs. Ne la modifiez pas déjà.


To achieve fair investment results is easier than you think; superior results are harder than you thought

Hors ligne

 

#5 10/12/2015 22h45 → Portefeuille d'actions de Emalon (buy and hold, portefeuille, reits)

Membre
Réputation :   

Mon portefeuille commence à s’étoffer, j’essaie donc d’avoir un portefeuille diversifié et axé sur les aristocrates des dividendes et la stratégie "buy and hold". Rien de bien révolutionnaire, je m’inspire beaucoup de certains portefeuilles de ce forum (Prune, Kohai…merci à vous;).
Cela manque encore de diversification, notamment en GBP et dans certains secteurs, mais j’ai du mal à trouver des entreprises "qui me parlent". Si vous avez des conseils ou des critiques, je suis preneur! Je débute et ne demande qu’à apprendre!

RÉPARTITION DU PORTEFEUILLE AU 10/12/2015

~Consommation discrétionnaire :
n/a

~Consommation de base (32,4%) :
     Danone SA_________________________________11,4%
     Casino Guichard Perrachon SA_______________7,3%
     Coca-Cola Co/The (USD)_____________________7,1%
     Wal-Mart Stores Inc (USD)__________________6,6%

~Energie (10,5%) :
     TOTAL SA__________________________________10,5%

~Services financiers (7,7%) :
     AXA SA_____________________________________7,7%

~Santé (9,3%) :
     Sanofi_____________________________________9,3%

~Industrie :
n/a

~Matériaux de base (9,6%) :
     Air Liquide SA_____________________________9,6%

~Technologie de l'information (7,6%) :
      International Business Machines Corp_______7,6%

~Services de télécommunication :
n/a

~Services aux collectivités :
n/a

~Immobilier (22,9%) :
     Dream Office Real Estate Investment Trus___8,9%
     HCP Inc (USD)______________________________8,0%
     Cominar Real Estate Investment Trust_______5,9%

~Fonds/Trackers :
n/a

~Liquidité :
_________________________________________________35,2%

Fait avec xlsPortfolio

Hors ligne

 

#6 10/12/2015 22h48 → Portefeuille d'actions de Emalon (buy and hold, portefeuille, reits)

Membre
Réputation :   512 

Emalon a écrit :

J’ai du mal à trouver des entreprises "qui me parlent".

Dans quel domaine travaillez-vous?

Quelles sont vos passions?

Hors ligne

 

#7 11/12/2015 01h15 → Portefeuille d'actions de Emalon (buy and hold, portefeuille, reits)

Membre
Réputation :   146 

Bonjour Emalon,

J’ai pris quelques entreprises de votre portefeuille pour en faire une analyse rapide. Il s’agit simplement d’un avis personnel que je ne souhaite imposer à personne. Les capitalisations boursières indiquées (et tous les prix en découlant) datent d’il y a une dizaine de jours environ.

BN:Xpar (39000 M EUR)

Total assets/K:       81,4% (31747 M EUR)   
  Current assets:     23,5%    Cash: 10,1%    Receivables: 6%    Inventories: 4,2%
  Net properties:     14,4%    Gross/K: 31,5%    Depreciation/K: 17%
  Total liabilities:  63,2%
Assets-Liabilities:   -39,7%    (A-L)/K: -32,3%    (A+I(net)-L)/K: -20,6%    (A+I(gross)-L)/K: -6,7%

                      2010-12    2011-12    2012-12    2013-12    2014-12   
Ops Cash-flow / K:    6,35%    6,68%    7,33%    6,04%    5,61%   
CapEx / K:            2,13%    2,27%    2,5%    2,66%    2,52%   
CapEx / Ops CF:       33,6%    33,97%    34,15%    44,1%    44,95%   
FCF / K:              4,22%    4,41%    4,83%    3,38%    3,09%    K/FCF (5 y): 25,1 x    (K+L)/FCF (5 y): 38,01 x    (K+L-A)/FCF (5 y): 33,22 x    (K+L-A-I(net))/FCF (5 y): 30,27 x
Debt issued / K:      1,12%    0%    3,92%    7,44%    1,18%    Total debt issued / K: 13,66%
Debt repayment / K:   0,73%    0,41%    0,62%    0,49%    1,58%    Total debt repayed / K: 3,84%    Total variation debt / K: 9,82%   
Stock issued / K:     0,09%    0%    0,09%    0,09%    0,12%    Total stock issued / K: 0,39%   
Stock repaid / K:     0,6%    -0%    1,8%    2,03%    -0%    Total stock / K: 4,43%    Total variation stock / K: -4,03%   
Dividend / K:         1,89%    2,01%    2,14%    2,17%    1,07%    FCF (5 y)/dividend (last): 3,73 x    FCF (last)/dividend (last): 2,89 x   

                      2010-12    2011-12    2012-12    2013-12    2014-12   
Revenue / K:          43,62%    49,53%    53,51%    54,61%    54,22%   
  R&D / Revenues:     1,23%    1,21%    1,23%    1,29%    1,29%   
  SGA / Revenues:     36,2%    26,36%    34,6%    33,49%    32,88%   
Ops rev / Revenues:   15,16%    14,13%    13,16%    9,99%    10,17%   
Interest / Revenues:  1,35%    0%    0%    1,26%    0%   
Net income / Rev:     10,99%    8,65%    8,01%    6,68%    5,29%   

Liabilities: 63,2%   
(A-L)/K:  -32,3%  (A+I(net)-L)/K: -20,6%  (A+I(gross)-L)/K: -6,7%
K/FCF (5 y): 25,1 x  (K+L)/FCF (5 y): 38,01 x
Delta stock / K: -4,03%  Delta debt / K: 9,82%
Ops margin: 10,17%      R&D: 1,29%   
Revenues growth: 13,57%  8,03%  2,06%  -0,72% 
Capex/Rev ops: 37,78%
Dividend: 1,07%  FCF (5 y)/dividend (last): 3,73 x  FCF (last)/dividend (last): 2,89 x

Pas de décote sur actifs tangibles ni de coussin de sécurité.
Le niveau de levier interne à l’entreprise est relativement élevé avec 63 % d’endettement par rapport aux passifs.
La variation de la dette (- 4 %) et la variation de la capitalisation boursière (+ 10 %) sur les 5 derniers exercices cumulés ne sont pas significatives.
La marge opérationnelle est correcte sans être extraordinaire.
La croissance des revenus semble s’estomper.
Le dividende est bien couvert par le free cash flow mais faible.
Si le free cash flow se maintient à ce niveau, l’entreprise peut potentiellement racheter sa capitalisation boursière en 25 ans et sa capitalisation boursière et sa dette en 38 ans.
Le prix est proche du plus haut historique.
En conclusion, le flux ne semble pas exceptionnel, il n’y a pas de coussin de sécurité sur base d’actifs tangibles et le prix semble actuellement élevé.

CO:Xpar (6400 M EUR)

Total assets/K:       707,5% (45280 M EUR)   
  Current assets:     35,7%    Cash: 16,3%    Receivables: 0%    Inventories: 11,7%
  Total liabilities:  83%
Assets-Liabilities:   -47,3%    (A-L)/K: -334,5%

                      2010-12    2011-12    2012-12    2013-12    2014-12   
Ops Cash-flow / K:    24,7%    30,03%    36,83%    49,12%    44,91%   
CapEx / K:            14,64%    19,27%    21,78%    25,05%    23,89%   
CapEx / Ops CF:       59,27%    64,15%    59,14%    50,99%    53,2%   
FCF / K:              10,06%    10,77%    15,05%    24,08%    21,02%    K/FCF (5 y): 6,18 x    (K+L)/FCF (5 y): 42,43 x    (K+L-A)/FCF (5 y): 26,83 x   
Debt issued / K:      N/A    N/A    N/A    N/A    N/A    Total debt issued / K: 0%
Debt repayment / K:   N/A    N/A    N/A    N/A    N/A    Total debt repayed / K: -0%    Total variation debt / K: 0%   
Stock issued / K:     0,33%    4,78%    0,08%    2,77%    52,52%    Total stock issued / K: 60,47%   
Stock repaid / K:     N/A    N/A    N/A    N/A    N/A    Total stock / K: -0%    Total variation stock / K: 60,47%   
Dividend / K:         -0%    -0%    -0%    -0%    -0%    FCF (5 y)/dividend (last): -? x    FCF (last)/dividend (last): -? x   

                      2010-12    2011-12    2012-12    2013-12    2014-12   
Revenue / K:          454,34%    536,89%    655,8%    760,08%    757,7%   
  R&D / Revenues:     N/A    N/A    N/A    N/A    N/A   
  SGA / Revenues:     22,13%    4,05%    21,83%    21,39%    21,51%   
Ops rev / Revenues:   1,66%    2,17%    2,33%    2,67%    1,91%   
Interest / Revenues:  0,35%    2,18%    0%    1,67%    0%   
Net income / Rev:     1,89%    1,65%    2,53%    1,71%    0,52%   

Liabilities: 83%   
(A-L)/K:  -334,5%
K/FCF (5 y): 6,18 x  (K+L)/FCF (5 y): 42,43 x
Delta stock / K: 60,47%  Delta debt / K: 0%
Ops margin: 1,91%   
Revenues growth: 18,17%  22,15%  15,9%  -0,31% 
Capex/Rev ops: 56,37%
FCF (5 y)/dividend (last): -? x  FCF (last)/dividend (last): -? x

L’entreprise est fortement endettée à 83 % de son passif (levier interne x 6).
L’entreprise a émis pour 60 % de titres durant ces 5 derniers exercices avec l’effet relutif induit pour les actionnaires.
L’entreprise n’a pas de décote sur actifs tangibles ni de coussin de sécurité.
La marge opérationnelle est faible.
Le free cash flow semble avoir une tendance haussière et le chiffre d’affaire a augmenté a fortement progressé sauf en 2014 où il a été stable.
Les capex sont élevées à 56 %.
Le prix pris de manière superficielle en observant la courbe de prix est à un plus bas historique (mais cela ne tient pas compte de la dilution des actionnaires du fait des émissions de titres qui induisent également une forte perte de valeur pour les actionnaires historiques qui biaise la courbe de prix).
Lorsqu’on compare la capitalisation boursière au free cash flow, le rapport est séduisant car l’entreprise peut racheter toutes ses actions en 6 ans… par contre, en ajoutant la dette, on voit que l’entreprise ne peut racheter sa capitalisation boursière et sa dette qu’en 42 ans… ce qui est tout de suite moins séduisant.

En conclusion, je pense qu’il s’agit d’une fausse bonne idée: le prix semble bas en observant la courbe de prix mais la valeur des titres a également fortement baissé du fait de l’effet dilutif des émissions de titres. Par ailleurs, il n’y a pas de coussin de sécurité sur base des actifs tangibles et les points positifs du flux ne permettent pas de contrebalancer le poids de la dette.

KO:Nyse (184500 M USD)

Total assets/K:       49,9% (92023 M USD)   
  Current assets:     35,8%    Cash: 23,6%    Receivables: 4,9%    Inventories: 3,4%
  Net properties:     15,9%    Gross/K: 27,4%    Depreciation/K: 11,5%
  Total liabilities:  67,1%
Assets-Liabilities:   -31,2%    (A-L)/K: -15,6%    (A+I(net)-L)/K: -7,6%    (A+I(gross)-L)/K: -1,9%

                      2010-12    2011-12    2012-12    2013-12    2014-12   
Ops Cash-flow / K:    5,17%    5,13%    5,77%    5,71%    5,75%   
CapEx / K:            1,2%    1,58%    1,51%    1,38%    1,3%   
CapEx / Ops CF:       23,24%    30,82%    26,12%    24,19%    22,67%   
FCF / K:              3,97%    3,55%    4,26%    4,33%    4,45%    K/FCF (5 y): 24,32 x    (K+L)/FCF (5 y): 32,45 x    (K+L-A)/FCF (5 y): 28,1 x    (K+L-A-I(net))/FCF (5 y): 26,17 x
Debt issued / K:      8,27%    14,9%    23,19%    23,54%    22,59%    Total debt issued / K: 92,49%
Debt repayment / K:   7,26%    12,21%    20,91%    20,98%    20,03%    Total debt repayed / K: 81,4%    Total variation debt / K: 11,09%   
Stock issued / K:     0,9%    0,85%    0,81%    0,72%    0,83%    Total stock issued / K: 4,11%   
Stock repaid / K:     1,6%    2,45%    2,47%    2,62%    2,26%    Total stock / K: 11,4%    Total variation stock / K: -7,29%   
Dividend / K:         2,2%    2,33%    2,49%    2,69%    2,9%    FCF (5 y)/dividend (last): 1,42 x    FCF (last)/dividend (last): 1,53 x   

                      2010-12    2011-12    2012-12    2013-12    2014-12   
Revenue / K:          19,03%    25,23%    26,03%    25,4%    24,93%   
  R&D / Revenues:     0%    0%    0%    0%    0%   
  SGA / Revenues:     37,47%    37,47%    36,94%    36,94%    37,43%   
Ops rev / Revenues:   24,06%    21,82%    22,45%    21,83%    21,11%   
Interest / Revenues:  2,09%    0,9%    0,83%    0,99%    1,05%   
Net income / Rev:     33,63%    18,42%    18,78%    18,32%    15,43%   

Liabilities: 67,1%   
(A-L)/K:  -15,6%  (A+I(net)-L)/K: -7,6%  (A+I(gross)-L)/K: -1,9%
K/FCF (5 y): 24,32 x  (K+L)/FCF (5 y): 32,45 x
Delta stock / K: -7,29%  Delta debt / K: 11,09%
Ops margin: 21,11%      R&D: 0%   
Revenues growth: 32,53%  3,17%  -2,42%  -1,83% 
Capex/Rev ops: 25,33%
Dividend: 2,9%  FCF (5 y)/dividend (last): 1,42 x  FCF (last)/dividend (last): 1,53 x

Le niveau de levier interne est relativement élevé (3 x).
Pas de coussin de sécurité sur base des actifs tangibles.
Le prix est proche des plus hauts historiques.
La variation des stocks (- 7 %) et la variation de la dette (+ 11 %) sont globalement neutres.
La marge opérationnelle est très confortable et les capex assez faibles. Le flux semble de qualité même si depuis 3 ans, le chiffre d’affaire stagne.
Le dividende moyen n’a pas un niveau de couverture excellent (le free cash flow représente 1,42 x les dividendes) mais la qualité du flux devrait compenser ce point.
L’entreprise rembourse sa capitalisation boursière en 24 ans et sa capitalisation boursière et sa dette en 32 ans si le free cash flow se maintient à ce niveau dans la durée…

En conclusion, le bât blesse sur le prix et l’absence de coussin de sécurité, qui ne sont pas contrebalancés, de mon point de vue par les points positifs du flux.

WMT:Nyse (192600 M USD)

Total assets/K:       105,8% (203706 M USD)   
  Current assets:     31,1%    Cash: 4,5%    Receivables: 3,3%    Inventories: 22,2%
  Total liabilities:  60%
Assets-Liabilities:   -29%    (A-L)/K: -30,7%

                      2011-01    2012-01    2013-01    2014-01    2015-01   
Ops Cash-flow / K:    12,28%    12,59%    13,29%    12,08%    14,83%   
CapEx / K:            6,59%    7,01%    6,7%    6,81%    6,32%   
CapEx / Ops CF:       53,71%    55,7%    50,4%    56,39%    42,62%   
FCF / K:              5,68%    5,58%    6,59%    5,27%    8,51%    K/FCF (5 y): 15,81 x    (K+L)/FCF (5 y): 25,85 x    (K+L-A)/FCF (5 y): 20,65 x   
Debt issued / K:      N/A    N/A    N/A    N/A    N/A    Total debt issued / K: 0%
Debt repayment / K:   N/A    N/A    N/A    N/A    N/A    Total debt repayed / K: -0%    Total variation debt / K: 0%   
Stock issued / K:     0%    0%    0%    0%    0%    Total stock issued / K: 0%   
Stock repaid / K:     N/A    N/A    N/A    N/A    N/A    Total stock / K: -0%    Total variation stock / K: 0%   
Dividend / K:         -0%    -0%    -0%    -0%    -0%    FCF (5 y)/dividend (last): -? x    FCF (last)/dividend (last): -? x   

                      2011-01    2012-01    2013-01    2014-01    2015-01   
Revenue / K:          219,03%    232,06%    243,59%    247,3%    252,16%   
  R&D / Revenues:     N/A    N/A    N/A    N/A    N/A   
  SGA / Revenues:     19,21%    19,08%    18,94%    19,18%    19,24%   
Ops rev / Revenues:   6,05%    5,94%    5,93%    5,64%    5,59%   
Interest / Revenues:  0,52%    0,52%    0,48%    0,49%    0,51%   
Net income / Rev:     3,89%    3,51%    3,62%    3,36%    3,37%   

Liabilities: 60%   
(A-L)/K:  -30,7%
K/FCF (5 y): 15,81 x  (K+L)/FCF (5 y): 25,85 x
Delta stock / K: 0%  Delta debt / K: 0%
Ops margin: 5,59%   
Revenues growth: 5,95%  4,97%  1,52%  1,96% 
Capex/Rev ops: 51,39%
FCF (5 y)/dividend (last): -? x  FCF (last)/dividend (last): -? x

Le niveau de levier est légèrement élevé (x 2,5).
L’entreprise rachète sa capitalisation boursière en 16 ans et sa capitalisation boursière et sa dette en 26 ans.
Le prix a assez fortement chuté durant la dernière année.
Le flux a été en croissance légère sur les 5 derniers exercices mais la marge opérationnelle est faible à 5,6 %.
Il n’y a pas de décote sur actifs courants.

En conclusion, toujours pas de coussin de sécurité (au moins sur les actifs courants). Le flux ne semble pas d’excellente qualité car la marge opérationnelle est assez faible. Le prix me semble élevé, vu les caractéristiques de l’entreprise par ailleurs.

FP:Xpar (111700 M EUR)

Total assets/K:       194,6% (229798 M USD)   
  Current assets:     33,9%    Cash: 11,5%    Receivables: 13%    Inventories: 6,6%
  Net properties:     46,5%    Gross/K: 100,9%    Depreciation/K: 54,4%
  Total liabilities:  60,7%
Assets-Liabilities:   -26,8%    (A-L)/K: -52,1%    (A+I(net)-L)/K: 38,4%    (A+I(gross)-L)/K: 144,4%

                      2010-12    2011-12    2012-12    2013-12    2014-12   
Ops Cash-flow / K:    20,83%    21,44%    25,15%    25,11%    21,68%   
CapEx / K:            31,11%    19,7%    22,29%    52,38%    22,29%   
CapEx / Ops CF:       149,38%    91,88%    88,62%    208,63%    102,78%   
FCF / K:              -10,28%    1,74%    2,86%    -27,27%    -0,6%    K/FCF (5 y): -14,9 x    (K+L)/FCF (5 y): -32,5 x    (K+L-A)/FCF (5 y): -22,66 x    (K+L-A-I(net))/FCF (5 y): -9,17 x
Debt issued / K:      4,27%    0,22%    5,91%    0%    0%    Total debt issued / K: 10,4%
Debt repayment / K:   0,82%    -0,98%    -0%    -0%    -0%    Total debt repayed / K: -0,16%    Total variation debt / K: 10,56%   
Stock issued / K:     0,1%    0,53%    0,04%    0,43%    0,36%    Total stock issued / K: 1,45%   
Stock repaid / K:     N/A    N/A    N/A    N/A    N/A    Total stock / K: -0%    Total variation stock / K: 1,45%   
Dividend / K:         -0%    -0%    -0%    -0%    -0%    FCF (5 y)/dividend (last): ? x    FCF (last)/dividend (last): ? x   

                      2010-12    2011-12    2012-12    2013-12    2014-12   
Revenue / K:          179,36%    202,69%    204,14%    200,71%    179,52%   
  R&D / Revenues:     0%    0%    0%    0%    0%   
  SGA / Revenues:     12,01%    10,74%    12,43%    12,63%    13,37%   
Ops rev / Revenues:   N/A    N/A    N/A    N/A    N/A   
Interest / Revenues:  N/A    N/A    N/A    N/A    N/A   
Net income / Rev:     6,64%    6,65%    5,87%    4,92%    2%   

Liabilities: 60,7%   
(A-L)/K:  -52,1%  (A+I(net)-L)/K: 38,4%  (A+I(gross)-L)/K: 144,4%
K/FCF (5 y): -14,9 x  (K+L)/FCF (5 y): -32,5 x
Delta stock / K: 1,45%  Delta debt / K: 10,56%
  R&D: 0%   
Revenues growth: 13,01%  0,72%  -1,68%  -10,55% 
Capex/Rev ops: 129,38%
FCF (5 y)/dividend (last): ? x  FCF (last)/dividend (last): ? x

Léger coussin de sécurité de 38 % mais sur base d’immobilisations corporelles non liquides uniquement.
Le flux n’est pas de qualité: négatif, volatil, chiffre d’affaire globalement stable sur la période et volatil, capex supérieurs aux free cash flow…

En conclusion, l’entreprise n’a pas une décote sur actifs tangibles intéressante et son flux semble de piètre qualité.

SAN:Xpar (108900 M EUR)

Total assets/K:       89,4% (97392 M EUR)   
  Current assets:     24,1%    Cash: 7,8%    Receivables: 7,3%    Inventories: 6,7%
  Net properties:     10,7%    Gross/K: 21,4%    Depreciation/K: 10,8%
  Total liabilities:  42,4%
Assets-Liabilities:   -18,3%    (A-L)/K: -16,4%    (A+I(net)-L)/K: -6,8%    (A+I(gross)-L)/K: 2,8%

                      2010-12    2011-12    2012-12    2013-12    2014-12   
Ops Cash-flow / K:    8,96%    8,56%    7,5%    6,39%    7,06%   
CapEx / K:            1,44%    1,64%    1,48%    1,28%    1,43%   
CapEx / Ops CF:       16,12%    19,12%    19,73%    20,1%    20,25%   
FCF / K:              7,52%    6,92%    6,02%    5,1%    5,63%    K/FCF (5 y): 16,03 x    (K+L)/FCF (5 y): 22,1 x    (K+L-A)/FCF (5 y): 18,65 x    (K+L-A-I(net))/FCF (5 y): 17,12 x
Debt issued / K:      0,75%    7,68%    1,08%    2,86%    2,74%    Total debt issued / K: 15,11%
Debt repayment / K:   1,82%    2,69%    1,24%    2,59%    2,78%    Total debt repayed / K: 11,12%    Total variation debt / K: 3,99%   
Stock issued / K:     0,07%    0,07%    0,59%    0,92%    0,63%    Total stock issued / K: 2,28%   
Stock repaid / K:     0,29%    0,99%    0,76%    1,51%    1,65%    Total stock / K: 5,2%    Total variation stock / K: -2,92%   
Dividend / K:         2,88%    1,28%    0,01%    3,35%    3,38%    FCF (5 y)/dividend (last): 1,84 x    FCF (last)/dividend (last): 1,66 x   

                      2010-12    2011-12    2012-12    2013-12    2014-12   
Revenue / K:          29,42%    32,19%    33,02%    30,58%    31,32%   
  R&D / Revenues:     13,74%    13,72%    13,69%    14,32%    14,14%   
  SGA / Revenues:     23,62%    24,35%    24,88%    25,83%    26,7%   
Ops rev / Revenues:   18,61%    16,35%    17,62%    15,33%    18,01%   
Interest / Revenues:  1,46%    1,57%    1,54%    1,84%    1,77%   
Net income / Rev:     17,07%    16,24%    13,81%    11,16%    12,87%   

Liabilities: 42,4%   
(A-L)/K:  -16,4%  (A+I(net)-L)/K: -6,8%  (A+I(gross)-L)/K: 2,8%
K/FCF (5 y): 16,03 x  (K+L)/FCF (5 y): 22,1 x
Delta stock / K: -2,92%  Delta debt / K: 3,99%
Ops margin: 18,01%      R&D: 14,14%   
Revenues growth: 9,44%  2,56%  -7,37%  2,41% 
Capex/Rev ops: 18,91%
Dividend: 3,38%  FCF (5 y)/dividend (last): 1,84 x  FCF (last)/dividend (last): 1,66 x

Le niveau de dette est limité (levier interne x 1,7), ce qui est un point positif car l’entreprise ne pèche pas non plus par excès de conservatisme.
Pas de coussin de sécurité.
Le flux semble d’assez bonne qualité avec une marge opérationnelle à 18 %, un niveau de R&D de 14 % et un niveau de capex faible. Les points négatifs principaux du flux semblent être une stagnation du CA et une baisse du free cash flow. Par ailleurs la couverture du dividende récente n’est pas extraordinaire (1,66 x).
Le prix est relativement élevé: l’entreprise peut racheter sa capitalisation boursière en 16 ans et sa capitalisation boursière et sa dette en 22 ans.
Du point de vue de la courbe historique des prix, même si le prix de l’action a baissé depuis le printemps, il reste relativement élevé.

En conclusion, le prix me semble trop élevé malgré un flux assez bon. Pas de décote sur actifs tangibles.

AI:Xpar (39800 M EUR)

Total assets/K:       67,1% (26724,9 M EUR)   
  Current assets:     19,8%    Cash: 3,6%    Receivables: 10,8%    Inventories: 3,3%
  Net properties:     54,5%    Gross/K: 116,6%    Depreciation/K: 62,1%
  Total liabilities:  56,8%
Assets-Liabilities:   -37,1%    (A-L)/K: -24,9%    (A+I(net)-L)/K: 11,7%    (A+I(gross)-L)/K: 53,4%

                      2010-12    2011-12    2012-12    2013-12    2014-12   
Ops Cash-flow / K:    6,08%    6,09%    6,81%    7,04%    7,11%   
CapEx / K:            3,64%    4,41%    5,04%    5,42%    4,78%   
CapEx / Ops CF:       59,91%    72,35%    74,13%    76,93%    67,21%   
FCF / K:              2,44%    1,69%    1,76%    1,62%    2,33%    K/FCF (5 y): 50,82 x    (K+L)/FCF (5 y): 70,21 x    (K+L-A)/FCF (5 y): 63,46 x    (K+L-A-I(net))/FCF (5 y): 44,88 x
Debt issued / K:      0,25%    0,6%    0,94%    0,09%    0,19%    Total debt issued / K: 2,07%
Debt repayment / K:   -0%    -0%    -0%    -0%    -0%    Total debt repayed / K: -0%    Total variation debt / K: 2,07%   
Stock issued / K:     0,28%    0,13%    0,09%    0,32%    0,15%    Total stock issued / K: 0,97%   
Stock repaid / K:     -0%    0,24%    0,26%    0,29%    0,29%    Total stock / K: 1,08%    Total variation stock / K: -0,11%   
Dividend / K:         1,53%    1,71%    1,82%    2,06%    2,11%    FCF (5 y)/dividend (last): 0,93 x    FCF (last)/dividend (last): 1,11 x   

                      2010-12    2011-12    2012-12    2013-12    2014-12   
Revenue / K:          33,89%    36,32%    38,51%    38,25%    38,59%   
  R&D / Revenues:     0%    0%    0%    0%    0%   
  SGA / Revenues:     0%    0%    0%    0%    0%   
Ops rev / Revenues:   15,53%    15,04%    15,65%    14,33%    15,77%   
Interest / Revenues:  1,7%    1,63%    0%    0%    0%   
Net income / Rev:     10,41%    10,62%    10,5%    10,77%    10,84%   

Liabilities: 56,8%   
(A-L)/K:  -24,9%  (A+I(net)-L)/K: 11,7%  (A+I(gross)-L)/K: 53,4%
K/FCF (5 y): 50,82 x  (K+L)/FCF (5 y): 70,21 x
Delta stock / K: -0,11%  Delta debt / K: 2,07%
Ops margin: 15,77%      R&D: 0%   
Revenues growth: 7,18%  6,01%  -0,66%  0,87% 
Capex/Rev ops: 70,3%
Dividend: 2,11%  FCF (5 y)/dividend (last): 0,93 x  FCF (last)/dividend (last): 1,11 x

Niveau d’endettement OK (levier interne x 2,3).
Légère décote sur actifs tangibles mais sur base des immobilisations corporelles.
Le flux est d’assez bonne qualité avec une marge opérationnelle rondelette de 16 % et une croissance du CA même faible sur les 4 dernières exercices. Dans le négatif, les capex sont élevés, les free cash flow et le chiffre d’affaire un peu volatils et la couverture du free cash flow est vraiment limite.
Le prix semble quant à lui atteindre des sommets: il faut 51 ans (!) pour que l’entreprise rachète sa capitalisation boursière et 70 ans (!) pour que l’entreprise rachète sa capitalisation boursière et sa dette. Même si le prix de l’action a baissé depuis son plus haut historique, il demeure proche des plus hauts…

En conclusion, le flux semble correct sans être extraordinaire mais hors de prix.

IBM:Nyse (134400 M USD)

Total assets/K:       87,4% (117532 M USD)   
  Current assets:     42%    Cash: 7,2%    Receivables: 27,1%    Inventories: 1,8%
  Net properties:     9,2%    Gross/K: 33,2%    Depreciation/K: 24%
  Total liabilities:  89,9%
Assets-Liabilities:   -47,9%    (A-L)/K: -41,8%    (A+I(net)-L)/K: -33,8%    (A+I(gross)-L)/K: -12,8%

                      2010-12    2011-12    2012-12    2013-12    2014-12   
Ops Cash-flow / K:    14,55%    14,77%    14,57%    13,01%    12,55%   
CapEx / K:            3,54%    3,47%    3,51%    3,08%    3,11%   
CapEx / Ops CF:       24,32%    23,52%    24,08%    23,68%    24,8%   
FCF / K:              11,01%    11,29%    11,06%    9,93%    9,44%    K/FCF (5 y): 9,48 x    (K+L)/FCF (5 y): 16,94 x    (K+L-A)/FCF (5 y): 13,45 x    (K+L-A-I(net))/FCF (5 y): 12,69 x
Debt issued / K:      5,99%    7,44%    9,11%    12,17%    6,09%    Total debt issued / K: 40,79%
Debt repayment / K:   4,85%    6,66%    7,1%    7,45%    3,46%    Total debt repayed / K: 29,52%    Total variation debt / K: 11,27%   
Stock issued / K:     2,81%    1,83%    1,15%    0,8%    0,53%    Total stock issued / K: 7,11%   
Stock repaid / K:     11,44%    11,19%    8,92%    10,31%    10,18%    Total stock / K: 52,05%    Total variation stock / K: -44,94%   
Dividend / K:         2,36%    2,58%    2,81%    3,02%    3,17%    FCF (5 y)/dividend (last): 3,32 x    FCF (last)/dividend (last): 2,97 x   

                      2010-12    2011-12    2012-12    2013-12    2014-12   
Revenue / K:          74,31%    79,55%    77,76%    74,22%    69,04%   
  R&D / Revenues:     6,03%    5,85%    6,03%    6,24%    5,86%   
  SGA / Revenues:     21,57%    21,72%    22,18%    23,03%    24,22%   
Ops rev / Revenues:   18,17%    18,97%    19,56%    18,82%    19,17%   
Interest / Revenues:  0,37%    0,38%    0,44%    0,4%    0,52%   
Net income / Rev:     14,85%    14,83%    15,89%    16,52%    12,96%   

Liabilities: 89,9%   
(A-L)/K:  -41,8%  (A+I(net)-L)/K: -33,8%  (A+I(gross)-L)/K: -12,8%
K/FCF (5 y): 9,48 x  (K+L)/FCF (5 y): 16,94 x
Delta stock / K: -44,94%  Delta debt / K: 11,27%
Ops margin: 19,17%      R&D: 5,86%   
Revenues growth: 7,06%  -2,25%  -4,55%  -6,98% 
Capex/Rev ops: 24,07%
Dividend: 3,17%  FCF (5 y)/dividend (last): 3,32 x  FCF (last)/dividend (last): 2,97 x

Endettement très élevé (levier x 10).
Pas de coussin de sécurité.
Le flux a des côtés positifs: la marge opérationnelle est à 19 % avec des dépenses de R&D à 6 % et le free cash flow est peu volatil, le dividende moyen (3 %) est bien couvert par les free cash flow (3 x) et les capex sont faibles. Il a également des côtés négatifs: baisse du chiffre d’affaires et du free cash flow.
La variation des stocks sur les 5 derniers exercices a été remarquable: le rachat de titres a représenté 45 % de la capitalisation boursière actuelle sur les 5 derniers exercices !
Le prix ne semble pas exagéré: s’il se maintient à ce niveau (ce qui est loin d’être assuré…), le free cash flow permettrait de racheter la capitalisation boursière en seulement 9 ans 1/2 et la capitalisation boursière et la dette en 17 ans.

En conclusion, de mon point de vue, malgré l’absence de coussin de sécurité, la lente décroissance de l’activité sur le fond et l’énorme niveau de levier interne, l’entreprise me semble intéressante du fait des rachats massifs d’action et du prix modéré à payer. Je suis d’ailleurs personnellement actionnaire d’IBM.

Voici quelques idées/pistes de réflexion

* Je pense que vous avez un biais "blue chip" versant des dividendes supposés pérennes (mais pas nécessairement, en l’espèce) ou présentant une situation potentielle de recovery. Il peut être rassurant d’acheter les actions d’une grande entreprise connue avec un grand nom ou une grande marque mais je doute de manière générale que l’image que l’investisseur pourrait se faire de cette "protection" a une vraie réalité tangible… Dans quelle mesure sommes-nous vraiment à même de mesurer un avantage concurrentiel, une marque et la dimension intangible d’une entreprise ? Quel est le niveau de fiabilité de cette analyse ? Comment cet avantage se traduit-il dans les chiffres ? Est-ce une bonne stratégie d’acheter des grandes entreprises connues ?
* Le fonctionnement d’une petite entreprise n’est-il pas plus simple à comprendre que celui d’une grande entreprise ? L’environnement des acteurs de marché achetant des blue chips est-il plus ou moins concurrentiel que celui des micro ou small caps ? A titre personnel, je suis agnostique quant à la taille de l’entreprise achetée et me concentre plutôt sur les données financières.
* Le fait qu’une entreprise verse un dividende n’est pas nécessairement une sécurité et ne correspond souvent pas à une allocation d’actifs idéale. Par ailleurs, la couverture du dividende n’est souvent pas assurée par un free cash flow à un niveau suffisamment élevé ou le flux est trop volatil pour pouvoir donner une "garantie" raisonnable de pérennité dans la durée. De plus, si l’entreprise a un prix inférieur à sa valeur, pourquoi ne rachète-t-elle pas ses actions pour bénéficier de la divergence prix/valeur de l’action plutôt que de verser un dividende, sans parler de la dimension fiscale ? Si l’entreprise verse un dividende sur une base financière rationnelle, cela signifie qu’il s’agit de la meilleure allocation d’actif possible entre croissance interne, croissance externe, rachat de dette, rachat d’actions et versement de dividendes. Sommes-nous sûr de vouloir acheter une entreprise pour laquelle le versement de dividendes est l’option financière la plus rationnelle ?
* Concernant les actions de type "recovery", avez-vous bien mesuré la probabilité du retournement, vos actions n’ayant généralement pas de coussin de sécurité sur base de leurs actifs tangibles et un flux incertain ?
* Certaines de vos positions me semblent (très) spéculatives et notamment Air Liquide, vu le prix payé… En avez-vous conscience ?
* Où trouver des idées ? Pourquoi ne pas lire toutes les données financières de toutes les entreprises cotées d’un marché et chercher des situations qui nous semblent intéressantes ? Apprendre à connaître et approfondir des entreprises initialement inconnues et qui ont des données financières correspondant à un profil qui nous convient (et qui nous parle) plutôt que d’acheter des entreprises connues de nom avant d’investir mais qui n’ont pas un profil financier en ligne avec nos attentes. Il existe des milliers d’entreprises à analyser et un screener basique comme celui du financial times peut servir de point d’entrée.
* Pourquoi ne pas acheter des situations de décote sur actifs tangibles (acheter deux euros d’actifs pour un euro me semble assez parlant !), absentes de votre portefeuille (pour les quelques entreprises étudiées) ? Pour répondre à petidoc, vous pouvez par exemple voir dans cette file quelques "exemples" de curiosités qu’il est possible de trouver sur les marchés et qui me parlent (à lire avec les précautions qui s’imposent et dans une optique d’étude/découverte plutôt que de copie): Actions japonaises : de nombreuses opportunités au Japon… (voir notamment le message du 25/11/2015 à 22h25). Vous trouverez également d’autres exemples sur les autres messages que j’ai postés, à commencer par mon portefeuille.
* Faut-il suivre les autres ou se faire sa propre opinion ? Si l’on souhaite suivre quelqu’un, ne vaut-il pas mieux suivre les positions de gérants de fonds (voir dataroma par exemple) plutôt que des avis postés par des membres, fussent-ils éminents, de ce forum ? Sur quelle base investir (recevoir du poisson ou apprendre à pêcher ?) ?
* Quelle volatilité de prix êtes-vous prêt à supporter pour des actions prises individuellement et pour votre portefeuille dans son ensemble ?
* Pour vos décisions d’achat, êtes-vous dans le factuel, le tangible, le mesurable, le quantifiable, l’investissement et le fond ou dans le sentiment, la forme, l’image, l’inquantifiable, la spéculation, le superficiel et l’a priori ?
* Pourquoi si peu de lignes ? Si Danone fait faillite demain, vous perdez 11 % de votre patrimoine placé en actions. Êtes-vous prêt à cela ?

En conclusion (et il ne s’agit que d’opinions personnelles à prendre comme telles), j’ai souvent des difficultés à qualifier de manière précise et correcte la dimension intangible d’un investissement et je me méfie un peu des entreprises "à dividendes" pour les raisons évoquées ci-dessus, sans non plus les exclure a priori de mon champ d’analyse. J’aime me rattacher au factuel, au concret et au quantifié en achetant à un prix qui me semble bas par rapport à la valeur estimée plutôt qu’une action supposée de qualité et faussement "sécurisante" psychologiquement du fait de son image mais dont les actifs intangibles et l’avantage concurrentiel peuvent se révéler bien moins forts qu’anticipés. Je vous dirais également par autodérision et pour contrebalancer par une touche d’humour mon côté "donneur de leçons" que mon avis personnel n’est certainement pas le meilleur (et donc à prendre avec les précautions qui s’imposent), ayant par exemple récemment vu le prix de mon investissement en actions Outerwall baisser de 40 % en 2 jours pour un achat effectué il y a un mois environ.

J’espère que ces quelques idées auront pu vous être utiles, d’une manière ou d’une autre.

Cordialement,

Vauban

Dernière modification par vauban (17/12/2015 09h11)


"Price is what you pay. Value is what you get.", Warren Buffett

Hors ligne

 

#8 11/12/2015 08h29 → Portefeuille d'actions de Emalon (buy and hold, portefeuille, reits)

Membre
Réputation :   

Quelle réponse! Voilà de quoi me donner matière à réflexion pour un bon bout de temps!
J’assume tout à fait le biais "grosses entreprises versant des dividendes pérennes" de mon portefeuille, et la volatilité du cours m’importe à priori relativement peu car je suis à un horizon de 15-20 ans, mais vous avez raison, il faut que j’apprenne à davantage éplucher les données financières, et que je réfléchisse comme vous dites au caractère "intangible" d’une entreprise pour mes prochaines diversifications.

@thomz:
Je suis dans l’enseignement, mais ce n’est pas un secteur très representé en bourse smile

Dernière modification par Emalon (11/12/2015 22h38)

Hors ligne

 

#9 11/12/2015 20h29 → Portefeuille d'actions de Emalon (buy and hold, portefeuille, reits)

Membre
Réputation :   

Bonsoir
Je pense qu’au contraire vous êtes au plus proche d’une source intarissable d’investissement.
Votre auditoire (élèves si je ne me trompe) sont sûrement des sources d’inspiration :
vêtement, jeux etc
Rien que dans une classe vous avez de quoi faire, papeterie, crayons, fourniture, ordinateurs etc
la cantine des enfants, le nettoyage des classes, les sorties, transport…
bref sans trop creuser vous avez inconsciemment à votre portée de quoi faire
cdt

Ps : plutôt bien le correcteur d’orthographe smile

Hors ligne

 

#10 02/02/2016 15h33 → Portefeuille d'actions de Emalon (buy and hold, portefeuille, reits)

Membre
Réputation :   

Petite mise à jour de mon portefeuille à la fin janvier. Je reste dans une stratégie buy and hold avec des aristocrates des dividendes qui me permet de débuter concrètement même si je n’en suis qu’au début de mon apprentissage boursier.

Première difficulté: garder en tête la recherche des dividendes pérennes et croissants (même si aucune situation n’est assurée bien sûr) et ne pas se disperser vers des entreprises offrant des rendements supérieurs pour le moment mais peut-être moins régulières sur le long terme. Il y aura donc probablement 4-5 changements de lignes à venir pour rester dans la stratégie fixée.

Les baisses du mois m’ont donné l’embarras du choix pour le renforcement. J’ai eu plusieurs lignes à -15, -20 ou -30%, ce qui ne me perturbe pas: je me place sur le long terme et je considère l’argent de mon portefeuille comme "perdu d’avance"…

Ce sont finalement Cominar et Dream Office qui ont été choisies même si le secteur immobilier est déjà surreprésenté dans le portefeuille (ainsi que la consommation de base). Il y a donc encore des ajustements à faire mais les premiers dividendes sont tombés, la machine est lancée…

http://www.devenir-rentier.fr/uploads/7177_portefeuille.jpg

Hors ligne

 

#11 02/02/2016 15h40 → Portefeuille d'actions de Emalon (buy and hold, portefeuille, reits)

Membre
Réputation :   51 

Emalon a écrit :

je considère l’argent de mon portefeuille comme "perdu d’avance"…

Quel optimisme ! smile
Pourquoi cet argent serait-il nécessairement perdu ?

Si la volatilité n’est pas importante dans une telle stratégie, ce n’est pas parce qu’on investit de l’argent "perdu", mais uniquement parce que l’on considère que les marchés reviendront à un état normal, et que le cours d’aujourd’hui ne sera pas celui de demain.
Il faut bien considérer que l’argent est bloqué pendant un certain moment, surtout en phase baissière, pour éviter de devoir vendre et subir de lourdes pertes, mais ce n’est qu’une vision des choses, vous pouvez tout à fait tout vendre pour récupérer votre capital (plus ou moins, selon les pertes et profits éventuels).


Parrainage possible pour Boursorama (80€), Linxea (20€), Bourse Direct (50€) et Binck (100€).

Hors ligne

 

#12 02/02/2016 15h45 → Portefeuille d'actions de Emalon (buy and hold, portefeuille, reits)

Membre
Réputation :   

Je suis bien d’accord avec vous, quand je parle d’argent perdu c’est une image, mais c’est une "technique" que j’ai adopté pour m’obliger à rester dans cette vision du long terme et ne pas m’agiter à chaque variation de la bourse.

Hors ligne

 

#13 12/05/2016 21h58 → Portefeuille d'actions de Emalon (buy and hold, portefeuille, reits)

Membre
Réputation :   

Petite mise à jour de mon portefeuille qui a peu évolué depuis février par manque de temps.

http://www.devenir-rentier.fr/uploads/7177_portefeuillemai.jpg

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB
Hébergé par Arcustech