Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Abonnez-vous à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche : 
Chercher
Membres  |  Mission

Forums des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l'investissement patrimonial pour s'enrichir, générer une rente et atteindre l'indépendance financière

Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions !

#1 30/10/2015 16h18 → Safran : équipementier de premier rang en aéronautique et espace, défense et sécurité (aéronautique, défense, espace, ge, general electric, saf, safran)

Membre
Réputation :   23 

Il n’existe pas encore de sujet sur Safran, alors je me lance.

Crée en 2005 suite à la fusion entre le groupe Snecma (héritière de Gnome créée en 1905, fusion avec Rhône en 1915) et Sagem (créée en 1924).
Safran est un équipementier de premier rang dans les domaines de l’aérospatiale, de la défense et de la sécurité.
Au travers de sa coentreprise 50/50 avec General Electric, CFM International (partenariat datant de 1974, reconduit en 2008 jusqu’en 2040), le groupe est également le leader des moteurs d’avions civils de plus de 100 places.
Ses activités se répartissent entre :
- Propulsion aéronautique et spatiale avec les sociétés Snecma, Turbomeca, Herakles et Techspace Aero (pour avions, hélicoptères et lanceurs civils et militaires, 53% du CA en 2014),
- Equipements aéronautiques avec les sociétés Messier-Bugatti-Dowty, Labinal, Hispano-suiza, Aircelle, Technofan (sous-systèmes et services destinés aux avions et aux hélicoptères civils et militaires, 29% du CA),
- Sécurité avec Morpho (Technologies biométriques pour documents, transactions sécurisées, détection des substances dangereuses ou illicites, 10% du CA),
- Défense avec Sagem (Équipements et systèmes d’optronique, avionique, navigation, électronique et logiciels critiques pour les marchés civils et de défense, 8% du CA).

Résultats financiers 2014 :
CA 15.35 MdE, +6.9% vs 2013
ROC 2.09 MdE, +17.4%
RN 1.25 MdE, +4.6%
FCF 0.74 MdE, +5.9%
Dette 1.5 MdE, +25% (impact d’acquisitions notamment)
Dividende 1.2 E, +7.1% - Taux de distribution 40%
R&D 2 MdE stable

Répartition du capital au 31 mars 2015 :
– Flottant : 67,8 %
– État français : 18 %
– Salariés : 14,1 %
– Autodétention / autocontrôle : 0,1 %

Les chiffres sont ajustés principalement de la valorisation des instruments de dérivés de change. Compte tenu de son dispositif (complexe) de couverture de change, Safran estime ne pas bénéficier de la faiblesse de l’euro compte tenu de sa couverture en USD jusqu’en 2017 (couverture à 1.25 puis 1.21 en 2018).

Perspective de Safran sur 2015 et au-delà :

Dans le périmètre propulsion avions civils (Snecma), la base installée est de plus de 22000 moteurs, produits en coopération avec GE (CF6, CFM56, GE90, GP7200, GENx). L’essentiel des volumes concerne la gamme CFM56.
La marge opérationnelle est de 21% au S1 2015, en croissance de 1.7 point grâce à l’activité services qui est la plus rémunératrice (marque EngineLife).
Avec l’évolution de la base CFM56 installée, cette activité devrait rester en croissance jusqu’en 2025 avec un chiffre d’affaires doublé par rapport à aujourd’hui (document Safran).
Le carnet de commande est encore autour 5000 moteurs pour cette gamme à mi-2015.

Une nouvelle gamme entre en production cette année (LEAP & GE9X avec GE, SaM146 avec NPO Saturn). Le carnet de commande est déjà supérieur à 10000 moteurs à mi-2015.
La gamme LEAP motorise les A320neo (-1A) et est le moteur exclusif du B737MAX (-1B) et du C919 (-1C). Il remplace la gamme CFM56.

Il faut noter le changement de modèle qui va impacter l’activité services de Safran à cet horizon. La gamme CFM56 engendre des revenus à chaque visite d’atelier alors que pour la nouvelle gamme LEAP et GE9X, la tendance est plutôt le paiement d’un forfait à l’heure de vol qui doit couvrir les coûts de maintenance. Safran récupère le risque mécanique mais aura plus de visibilité et de régularité sur le cash-flow.

Snecma étend son périmètre à l’aviation d’affaires avec le Silvercrest qui va entrer en production en 2016+ pour le Falcon 5X et le Cessna Citation (marché estimé à 8000 avions).
Notons au Q3 l’annonce d’un retard d’environ 1 an dans le développement du moteur. L’impact financier est annoncé comme faible mais non chiffrée pour le moment.

Sur la marché des avions militaires, la base installée est d’environ 4800 moteurs.
La gamme actuelle (Adour partagé avec RR pour BAe Hawk , TP400 pour A400M où Safran participe à 32% et M88 pour Rafale) est en croissance grâce aux succès export de Rafale (pas encore dans les chiffres en 2015 mais triplement de la production d’ici 2018 soit 30 par an environ, selon Dassault) et la montée en cadence de l’A400M (marché de 600 avions sur 30 ans, selon Airbus, 620 moteurs commandés à ce jour).
A noter que le CA de Safran est d’environ 20ME pour chaque Rafale vendu (Source Usine Nouvelle).

Dans le domaine des moteurs hélicoptères, Safran (Turboméca) va développer son catalogue actuel de numéro 1 mondial (18000 moteurs en service) vers les fortes puissances (MFP, > 3000shp) pour attaquer le monopole de GE (avec le rachat des parts de RR sur le RTM322 en 2013). L’activité services est également en développement.

Dans le domaine spatial, Safran (Snecma) est maître d’oeuvre de la propulsion cryotechnique d’Ariane 5 et du futur lanceur Ariane 6 et est présent sur le lanceur Vega. Snecma est également leader européen de la propulsion plasmique des satellites.
A noter la création en 2015 de la société ASL (Airbus Safran Launcher), nouvel actionnaire à 74% d’Arianespace. Safran va verser 800 millions d’euros à Airbus Group en 2015 et en cash, pour atteindre la participation de 50% dans la société.

Enfin Safran fournira les deux moteurs électriques d’une puissance combinée de 60 kW sur l’E-Fan d’Airbus qui doit entrer en production en 2018. L’objectif est ici d’acquérir un maximum d’expérience sur l’avion à propulsion électrique et sur l’électrification des avions en général (gains en masse, maintenance, CO2 et bruit).

L’activité Equipements aéronautiques est en retrait avec une Mop à 8.2% en baisse de 1 point au S1 2015. Tendance liée à une pression sur les prix en première monte. Safran table sur des mesures de productivité pour restaurer ses marges. L’ activité services sur les trains d’atterrissage et les freins carbone est en hausse grâce à l’augmentation continue du trafic aérien.
A noter la création en 2015 d’une JV Aero Gearbox avec RR, chargée des systèmes de transmissions de puissance de tous les futurs moteurs d’avions civils de Rolls-Royce.

L’activité Sécurité présente au S1 un CA en nette hausse mais le résultat progresse moins vite d’où un tassement de la marge à 7,5% (- 1.4pt). Tendance lié notamment à une pression sur les prix sur l’activité carte à puce. A priori cette activité devrait continuer à croître régulièrement vu le contexte sécuritaire mondial. Le CA Q3 est à +28,8% sur 1 an.

L’activité Défense est en léger repli au S1. La marge est la plus faible à 2,4%. Le CA Q3 est en hausse de 3,9%. L’ensemble devrait être stable sur l’année.

Actionnaire LT.

Mots-clés : aéronautique, défense, espace, ge, general electric, saf, safran

Hors ligne

 

#2 30/10/2015 17h53 → Safran : équipementier de premier rang en aéronautique et espace, défense et sécurité (aéronautique, défense, espace, ge, general electric, saf, safran)

Membre
Réputation :   554 

Safran a désormais une belle présentation !

J’aurais deux questions :

1) Avez-vous essayé de valoriser cette entreprise ? Si oui, comment avez-vous fait et à quel résultat êtes-vous arrivé ?

2) Qu’est-ce qui vous a poussé à devenir actionnaire ?

Hors ligne

 

#3 30/10/2015 18h21 → Safran : équipementier de premier rang en aéronautique et espace, défense et sécurité (aéronautique, défense, espace, ge, general electric, saf, safran)

Membre
Réputation :   104 

Précisons que le bénéfice est en négatif en raison d’une dépréciation exceptionnelle des frais de R&D inscrit au bilan et ensuite amorti progressivement, pratique permise en Europe, mais pas aux USA, au lieu d’être pris en charge directement, ainsi SAF s’aligne sur les pratiques comptable de ses concurrents.

Hors ligne

 

#4 30/10/2015 18h44 → Safran : équipementier de premier rang en aéronautique et espace, défense et sécurité (aéronautique, défense, espace, ge, general electric, saf, safran)

Membre
Réputation :   23 

@pvbe
Il me semble plutôt que le bénéfice 2014 (non ajusté) est négatif en raison des résultats financiers liés à la couverture de change.

@Sergio
Non, je n’ai pas fait de calcul de valorisation poussé.
Je cherchais à diversifier mon portefeuille vers un secteur que je connais depuis longtemps, l’aéronautique, même si je n’y travaille pas. J’ai passé en revue les grandes sociétés (européennes) du secteur via leurs activités et les rapports annuels.
J’ai sélectionné Safran qui selon moi est la mieux placée pour accompagner la hausse continue du trafic aérien mondial via le positionnement de sa gamme et qui va capter via ses activités sécurité/défense une part du contexte internationnal tendu à long terme.
En plus, j’ai profité du creux relatif de cet été pour rentrer sur la valeur.

Dernière modification par Tahure (30/10/2015 19h29)

Hors ligne

 

#5 30/10/2015 19h56 → Safran : équipementier de premier rang en aéronautique et espace, défense et sécurité (aéronautique, défense, espace, ge, general electric, saf, safran)

Membre
Réputation :   554 

Auriez-vous des regrets s’il s’avérait que la juste valeur de Safran était, par exemple et au hasard, de 30 euros par action ? Qu’est-ce qui vous permet d’être confiant sans une idée de valeur intrinsèque ?

Hors ligne

 

#6 30/10/2015 22h50 → Safran : équipementier de premier rang en aéronautique et espace, défense et sécurité (aéronautique, défense, espace, ge, general electric, saf, safran)

Membre
Réputation :   23 

Je ne pense pas que vous donnez 30 euros par hasard ;-)
Je serais ravi d’acheter (ou racheter) à ce prix là. Je suis entré vers 61 avec un PER 18.
La croissance des activités services de la société est prévisible pour les 10 prochaines années (un moteur vendu doit être entretenu). La société est chère mais je ne vois pas pourquoi elle deviendrait moins chère dans les années qui viennent (sauf accident industriel).

@Alexandre92 : merci pour le +1. Par rapport à votre commentaire, je ne vois pas de société directement comparable. Ni GE, ni RR, ni P&W via UTC ne couvrent les mêmes périmètres.

Dernière modification par Tahure (30/10/2015 23h00)

Hors ligne

 

#7 30/10/2015 23h21 → Safran : équipementier de premier rang en aéronautique et espace, défense et sécurité (aéronautique, défense, espace, ge, general electric, saf, safran)

Membre
Réputation :   104 

@Tahure, effectivement vous parlez des chiffres de 2014 et moi de 2015!

Hors ligne

 

#8 29/02/2016 18h52 → Safran : équipementier de premier rang en aéronautique et espace, défense et sécurité (aéronautique, défense, espace, ge, general electric, saf, safran)

Membre
Réputation :   23 

Résultats financiers 2015 :
CA 17.41 MdE, +13.4% vs 2014
ROC 2.43 MdE, +16.4%
RN 1.48 MdE, +4.6%
FCF 0.94 MdE, +31.6%
Dette 0.75 MdE, -50%
Dividende 1.38 E, +15% - Taux de distribution stable à 40%
R&D 2.1 MdE stable

Les résultats ci-dessus sont ajustés de la valorisation de la couverture de change (à 1.25 USD pour 1 euro pour 2015).
Compte tenu d’un niveau moyen de 1.11 USD sur l’année, les résultats consolidés doivent tenir compte d’une dépréciation de 3.24 MdEu lié à cette couverture, donc une perte nette de 424 MEur.
Pour 2016, la couverture est à 1.24 USD pour 1 euro.

Répartition du capital au 25 février 2016 :
– Flottant : 70.9%
– État français : 15.4 % vs 18% en mars 2015. Vente partielle par l’Etat en décembre.
– Salariés : 13.6 %
– Autodétention / autocontrôle : 0,1 %

Branche propulsion :
Activité Services toujours en hausse comme attendu (croissance de près de 19%). CA +14%. Marge stable hors impact Silvercrest.
Le programme Silvercrest subit d’une part des difficultés de validation technique et d’autre part la perte d’un client (Cessna). Le retard de 18 mois sur l’entrée en service et la baisse des volumes occasionnent une dépréciation one-shot de 654 MEu.
Le programme LEAP est en ligne. La gamme CFM56 continue d’engranger des commandes. Activité services encore attendues en hausse sur 2016 (civil + militaire).

Activité Equipement :
CA +11%, Marge stable à 9.4%. Activité services en croissance, notamment activités freinage et trains.

Activité Défense :
CA +3.7%. Marge en baisse à 5% liée à la fin du contrat Félin mais bon niveau de commande en 2015 (Rafale, Patroller).
Impact à partir de 2017.

Activité Sécurité :
CA +22%. Marge en légère baisse à 8%
Plan de réduction des coûts en cours.
A noter une rumeur persistante sur la vente de cette branche.

La croissance est là, elle est solide et durable car elle repose sur une base installée importante et en augmentation.

Hors ligne

 

#9 31/05/2016 21h41 → Safran : équipementier de premier rang en aéronautique et espace, défense et sécurité (aéronautique, défense, espace, ge, general electric, saf, safran)

Membre
Réputation :   23 

OPR (généreuse) de Safran sur Technofan à 245 euros (dernier cours 191).
Le groupe possédait déjà plus de 95% de cette filiale.

Communiqués financiers | Technofan

Hors ligne

 

#10 04/11/2016 14h58 → Safran : équipementier de premier rang en aéronautique et espace, défense et sécurité (aéronautique, défense, espace, ge, general electric, saf, safran)

Membre
Réputation :   23 

Publication du T3 2016 fin octobre.
Léger trou d’air avec un CA en baisse de 4,1 % à 3,517 Mds vs 2015, le titre repasse sous 60 euros en ce moment.
Cette baisse de CA est principalement liée au décalage de facturation de moteurs M88 (pour le Rafale Egypte) et à la baisse de l’activité services pour les hélicoptères (crise du secteur offshore et flotte de Super Puma clouée au sol suite à un accident).

A moyen terme (2017/2018), les bonnes nouvelles majeures sont  :
-    Vente de la branche Identité et Sécurité (10% du CA) à Advent pour 2,425 Mds (12,6 x EBITDA 2015).
-    Vente de 36 Rafale + 18 options à l’Inde (qui va entrainer une cadence de production x2 vs 2015 et un CA supplémentaire de 240 MEu par an sur au moins 3 ans).
-    Sélection du moteur Silvercrest sur un jet d’affaire Cessna.
-    Lancement et montée en cadence réussis du moteur LEAP-1A vs les déboires du concurrent P&W
De plus, l’activité offshore finira bien par repartir à cet horizon…

Hors ligne

 

#11 05/11/2016 07h16 → Safran : équipementier de premier rang en aéronautique et espace, défense et sécurité (aéronautique, défense, espace, ge, general electric, saf, safran)

Membre
Réputation :   30 

Tahure a écrit :

Cette baisse de CA est principalement liée au décalage de facturation de moteurs M88 (pour le Rafale Egypte) …

Ce décalage de facturation n’est pas bon. La livre égyptienne vient de perdre  la moitié de sa valeur hier.


100% des gagnants ont tenté leur chance mais tous ceux qui ont tenté leur chance ne sont pas gagnants.

Hors ligne

 

#12 05/11/2016 09h12 → Safran : équipementier de premier rang en aéronautique et espace, défense et sécurité (aéronautique, défense, espace, ge, general electric, saf, safran)

Membre
Réputation :   12 

WhiteTiger a écrit :

Ce décalage de facturation n’est pas bon. La livre égyptienne vient de perdre  la moitié de sa valeur hier.

Safran sera payé en Livre Egyptienne ?

Hors ligne

 

#13 05/11/2016 11h19 → Safran : équipementier de premier rang en aéronautique et espace, défense et sécurité (aéronautique, défense, espace, ge, general electric, saf, safran)

Membre
Réputation :   

Sur Safran, il y a aussi la concurence montante de SpaceX qui est aussi à prendre en compte. Cela pourrait mettre à mal le CA sur l’activité spatiale à terme.

Hors ligne

 

#14 05/11/2016 12h47 → Safran : équipementier de premier rang en aéronautique et espace, défense et sécurité (aéronautique, défense, espace, ge, general electric, saf, safran)

Membre
Réputation :   23 

@WhiteTiger
Le CEO n’évoque pas de problème spécifique de facturation : "we did not record any sale of M88 military engine, we delivered engines, but as now we are selling these engines and the airplanes outside of France, they are not yet recorded in sales"

@Shima
Je trouve cette concurrence au contraire très bénéfique pour le CA. Elle a poussé à privatiser Arianespace et à rationaliser la structure industrielle via ASL (Airbus Safran Launcher), à lancer Ariane 6 sur un concept éprouvé et moins cher (division par 2 des coûts industriels vs Ariane 5) et enfin elle a poussé à garantir un minimum de lancements institutionnels européens.
N’oublions pas que Space X fait l’essentiel de son CA avec des lancements publics (NASA, USAF) à des prix bien supérieurs au prix affiché sur le marché privé. Ces lancements ne sont pas ouverts à la concurrence hors US.

Hors ligne

 

#15 05/11/2016 20h46 → Safran : équipementier de premier rang en aéronautique et espace, défense et sécurité (aéronautique, défense, espace, ge, general electric, saf, safran)

Membre
Réputation :   30 

langoisse a écrit :

WhiteTiger a écrit :

Ce décalage de facturation n’est pas bon. La livre égyptienne vient de perdre  la moitié de sa valeur hier.

Safran sera payé en Livre Egyptienne ?

Bien souvent, ce genre de contrat est assez complexe et intègre une partie en monnaie locale…. mais je ne suis pas dans le secret des dieux pour ce contrat.


100% des gagnants ont tenté leur chance mais tous ceux qui ont tenté leur chance ne sont pas gagnants.

Hors ligne

 

#16 06/11/2016 19h14 → Safran : équipementier de premier rang en aéronautique et espace, défense et sécurité (aéronautique, défense, espace, ge, general electric, saf, safran)

Membre
Réputation :   23 

WhiteTiger a écrit :

Bien souvent, ce genre de contrat est assez complexe et intègre une partie en monnaie locale…. mais je ne suis pas dans le secret des dieux pour ce contrat.

50% du contrat est payé par un prêt, garanti par la Coface, et le reste est payé par les EAU a priori.
Comment l’Egypte compte payer ses Rafale - Challenges.fr

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB
Hébergé par Arcustech